AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 What your government - Justin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : Avatar : Daya ; Signature + gifs : Daya
messages : 402
quartier : En coloc' avec Saddie - West Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: What your government - Justin Mer 9 Mai - 0:04

What your government
EXORDIUM.
Front dans une main, le regard dépité, mes yeux font des aller-retours entre les factures de l’hôpital, celle de ma première et dernière séance avec la psychiatre, les frais de scolarités, l’électricité, l’eau et le loyer. Elles sont toutes là, posées devant moi et la prostitution commence à devenir une option à envisager. Je suis tellement blasée que c’est à peine si je ressens toujours cette boule d’angoisse au creux du bide, celle qui ne me quittait plus depuis ma TS, celle qui s’est amplifiée d’un coup d’un seul lorsque Maeve m’a plaquée.
Aujourd’hui, je contemple simplement les dégâts, les conséquences de mes actes mais aussi une partie des problèmes que je ne pouvais plus assumer, qui m’ont poussé à prendre la sortie au plus vite. Et aujourd’hui, j’ai l’impression que rien ne va vraiment mieux qu’il y a un mois et demi. Je mentirais si je disais que je n’ai jamais repensé à recommencer. J’imagine que le point positif dans tout ça est que je ne suis pas passé à l’acte pour la deuxième fois.
 
La rupture avec Maeve a été à la fois étrange et douloureuse. La voir partir m’a foutu un coup, m’a faite flipper parce malgré tout ce qui a pu se passer, elle reste pour moi quelqu’un d’important. Mais d’un autre côté, j’ai fini par me dire que ça n’était peut-être pas plus mal comme ça, ne serait-ce que pour elle. Elle ne mérite pas tout ça, encore moins ce que je lui ai fais mais j’crois qu’à défaut de réussir à remonter la pente comme beaucoup réussisse à faire, mes actes en fin d’année m’ont au moins permise de me foutre quelques vérités en face, en pleine gueule. Et les mots de mon frère raisonnent encore… Ce con n’a peut-être pas tort. Une coloc’ serait peut-être une bonne idée pour :
1 – M’aider financièrement.
2 – Quitter cet appartement de merde qui porte bien trop de stigmates qui m’empêchent de réellement avancer.
3 – Recommencer une nouvelle vie.
 
Je pousse un soupire, rassemble les factures pour les balancer dans la même pochette de couleur. Un vert pâle. Tellement pas représentatif de l’état d’urgence financier dans laquelle je me trouve.
Je jette tout ça dans le tiroir d’un meuble, histoire d’imager le déni dans laquelle je préfère me fourrer plutôt que de faire face à cette putain de réalité que j’ai cherché à fuir. Parfois, plus les semaines avancent, plus j’me dis que ma solution aussi extrême et radicale soit-elle, était peut-être la meilleure.
Mais ça, c’est avant que j’me rappelle Milo, mon frère, Leo, Ayleen, Daya… Et Maeve, même si aujourd’hui, j’ai détruit absolument toute chance de pouvoir rester ne serait-ce qu’amie avec elle. Et si aujourd’hui je le prends avec plus de recul, c’était pas tellement le cas le soir où elle est partie.
 
Je jette un œil à l’heure qu’affiche ma boxe qui ne me sert plus à grand-chose puisque plus internet. Facture impayée. Je file sous la douche, me glisse dans un tee-shirt et un hoodie « WonderWomen » que mon frère m’a offert pour Noël, comme un message selon lui. Je sèche rapidement mes cheveux et me glisse dans un gros manteau, mes grosses chaussures et quitte cet appartement qui, sans même m’en rendre compte, m’étouffe.
Métro jusqu’à Downton, boule quies dans les oreilles pour essayer de pas trop péter les plombs avec les bruits ambiants du métro, couplé avec les cachets et j’arrive à destination sans trop de mal, gueule emmitouflée dans mon écharpe parce qu’il caille avec leurs moins mille degrés et quand je me pointe devant l’immeuble où vit Justin, je ronchonne parce que j’avais oublié que ce con vivait au dernier étage sans ascenseur.
‘Chier.
 
Je tape le code et commence à grimper les étages. C’est pas que j’suis pas sportive mais depuis mon arrêt, on peut dire que j’me suis empâté même si j’suis aussi épaisse qu’un cure-dent. La forme physique, c’est pas trop ça et j’ai l’impression de peser deux fois mon poids alors que j’suis même pas arrivé à la moitié du parcours.
Et quand j’arrive à sa porte, c’est mains sur les genoux que je reprends mon souffle. Un peu de sport m’ferait peut-être pas de mal…
Je toc suffisamment fort pour qu’il puisse m’entendre.
 
- Rappel moi de faire une soirée chez moi la prochaine fois. J’en peux plus de tes escaliers.
 
En guise de bonjour lorsqu’il m’ouvre, tout sourire. J’ai rarement vu Justin ne pas afficher cet air joyeux. Je viens lui glisser un bisou sur la joue, entre chez lui et vient déposer sur la table basse de son salon mon sac à dos.
 
- J’ai ramené des bières et de quoi grignoter.
 
Il a insisté pour qu’on passe la soirée ensemble, parce que ça faisait longtemps et honnêtement, j’suis pas mécontente de passer un moment avec lui, ici. Ça me change de l’ambiance morne de l’appart’, de mes idées à ruminer. Psychologique ou non, j’ai l’impression de me sentir déjà mieux à l’idée de passer plusieurs heures en sa compagnie pour regarder des merdes à la télé, des films, raconter des conneries.
 
- Ca va ? Je me défait de mon gros manteau, crevant de chaud après avoir fait le parcours du combattant. Tu vas commander les pizzas et infliger au livreur tes escaliers de l’enfer ou t’as pris en surgelé ?

_________________

   
I am an ocean, I am the sea. There is a world inside of me. Lost in the abyss, drowned in the deep, no set of rules could salvage me.

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : /
messages : 285
quartier : Centre ville
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: What your government - Justin Jeu 10 Mai - 19:59

~Samedi 27 janvier – Début de soirée ~

« Non m’man, j’t’ai déjà dit que j’pouvais pas rester ce soir, y’a Taylor qui vient. »

Cela fait maintenant une dizaine de minutes que Justin se tient sur le pas de la porte de ses parents. Il est venu déjeuner avec la famille. Kathleen était là pour l’occasion, Ryan a fait l’honneur de sa présence même si sa conversation était franchement limitée et qu’il semblait ne vouloir profiter que du repas. Justin n’avait pas cherché à creuser le sujet, préférant profiter de l’ambiance familiale. Son père et sa mère étaient heureux d’avoir trois de leurs enfants à table et firent de leur mieux pour éviter les sujets tendancieux. Le repas fut délicieux et après un énième café, l’aîné du jour avait fini par déclarer qu’il devait y aller. Souvent il passait toute la journée chez ses parents, restant jusqu’au dîner et rentrant que pour dormir. Mais pas ce soir. Il avait tanné Taylor pour qu’elle vienne passer la soirée chez lui. Avec tout ce qu’il s’était passé, il avait envie de passer du temps avec son amie, qu’ils se retrouvent comme avant. Comme pour se rassurer, se prouver que tout ne s’était pas effondré. Et puis, Justin avait promis à Milo depuis le jour où il avait appris pour la tentative de suicide qu’il ferait tout pour lui redonner le sourire, lui redonner goût à la vie. Une soirée pizzas et conneries à la télé, c’était sans doute le mieux pour ça. Il ne lâcherait donc pas l’affaire même face à l’insistance de sa mère. Et finalement, après de longues minutes, elle finit par l’embrasser sur la joue, glisser dans son sac à dos des parts de tartes pour le soir et lui demander de prendre bien soin de Taylor. Comme toujours.

Justin avait pédalé rapidement pour retrouver son petit appartement au centre. Il voulait prévoir un peu de temps avant l’arrivée de son amie pour ranger son tout petit appartement et faire un peu de ménage. Nettoyer, ranger, c’était son boulot et forcément, quand il rentrait, il n’avait pas toujours le courage de faire la même chose dans son domicile… Il se donna cependant un coup de pied au cul ce soir là et une demie heure, tout était nickel. En même temps, entre son unique pièce qui servait de salon, de chambre et de cuisine et sa salle de bain, ça allait assez vite. Justin fit son lit, plaça un plaid dessus pour qu’il serve officiellement de canapé ce soir-là. Il avait aussi réparé depuis le passage de Milo le tabouret qu’il avait fracassé sous le coup de la rage. Il avait aussi récupéré une petite table basse pliante qu’il pouvait cacher sous son lit pour gagner de la place. Il l’avait finalement sortie et placée entre le lit et la télé.

La fin d’après-midi, Justin l’avait passé à regarder la télé. Il fut tiré de sa contemplation d’un match de basket quand il entendit toquer à la porter. Il se redressa d’un bon et alla ouvrir la porte pour laisser entrer Taylor essoufflée. Justin afficha un large sourire en la voyant, passa son bras autour de son cou et lui déposa un bisou volontairement appuyé sur la joue.

« C’pour éliminer la pizza par avance ! »

Justin laissa Taylor entrer dans son tout petit appartement. Elle posa son sac sur la table basse et il afficha un grand sourire en entendant le mot bière. Il attrapa ensuite le manteau de son amie et le posa sur un des tabourets du bar qui faisait la séparation entre la partie kitchenette et la partie salon/chambre. Il invita ensuite Taylor d’un signe de la main à s’asseoir sur son lit/canapé.

« Il va monter les escaliers de l’enfer pour t’apporter une pizza avec double dose de fromage et double dose de bacon… Tu acceptes que j’le torture pour ça ? »

Justin afficha alors un grand sourire amusé à Taylor. Il savait qu’elle ne pouvait résister à une telle pizza, là était tout l’intérêt de son plan machiavélique. Le jeune homme s’approcha alors du sac de Taylor qu’il se permit d’ouvrir avec l’accord visuel de son amie. Il plaça les bières au frigo, en sortant deux qui se trouvaient déjà dans le sien, les posa sur la table et les ouvrit avant de se laisser tomber et de s’asseoir à côté de son amie. Le technicien de surface attrapa finalement sa bière, en tendit une à Taylor et, toujours tout sourire l’invita à trinquer.

« A ta présence ici, j’suis content que t’ais bravé les escaliers de l’enfer pour moi ! »

Et c’était sincère. Justin était toujours heureux de voir Taylor. Il le sentait, chaque fois qu’elle était là, sa bonne humeur habituelle se modifiait légèrement, apportant une nouvelle note plus douce, presque plus intense aussi…

« T’as l’bonjour de ma mère qui m’a filé de la tarte pour ce soir et qui m’a pas laissé partir avant qu’j’ai juré d’être sympa avec toi. Comme si j’étais méchant d’habitude ! »

Justin afficha alors un air faussement angélique. Oui bon ok, il lui arrivait parfois de taquiner un peu la demoiselle… Oui et quand Milo s’y mettait, c’était encore pire. Mais c’était en toute amitié bien sûr !
Revenir en haut Aller en bas
 

What your government - Justin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: 
THE WINDY CITY
 :: Downtown The Loop :: LOGEMENTS
-