AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Roomates wanted - Sadie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : Avatar : Daya ; Signature + gifs : Daya
messages : 404
quartier : En coloc' avec Saddie - West Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Roomates wanted - Sadie Dim 3 Juin - 1:36


Roomates wanted
28 Janvier 2018

- T’inquiète ton premier loyer est payé, ça te laisse du temps pour trouver la perle rare.
- Ouais, certainement.
- T’as posté des annonces où ?
- Un peu partout. Boulangerie, boutique, le net, etc. J’ai déjà reçu quelques propositions mais j’suis pas chaude.
- Tu les as rencontrés ?
- Certains, ouais. J’accrochais pas.

Il grommelle un truc, certainement un « avec qui t’accroches de toute façon » mais je n’lui fais pas répéter. J’ai ni l’énergie, ni l’envie. D’autant plus que mon frère a prit sa journée pour m’aider à déménager et à monter quelques meubles. Milo doit venir ce soir après le taff pour m’aider à monter le reste. J’ai hâte de le voir débouler ici, à boire quelques bières, à simplement discuter et probablement s’énerver parce qu’on va pas comprendre comment ce genre de truc ce monte ou gueuler parce que c’est un meuble de récup et que le type qui me l’a vendu a probablement oublié quelques vis…

Mais pour le moment, je place mes cartons dans la pièce qui me servira de chambre où mon frère est entrain de terminer de monter mon bureau.

- Tu vas être bien là. Ça va te changer d’air.

- Clairement. J’vais surtout arrêter d’entendre mon voisin pisser à coté de ma chambre.

Lucas ricane et je me laisse tomber sur mon lit fraichement monté. De la récup’ encore, après avoir vendu mon lit deux places contre un une place. Tout d’abord pour un gain de place mais aussi parce que ma vie ne se résume plus à deux.

- Aïe ! Fais chier putain.

Il ramène son index à sa bouche, comme si ça pouvait calme la douleur, sourcils froncés. Il a prit un coup de vieux un peu, mais ça lui va bien.

- T’as eu des nouvelles de Maeve ?

Je secoue la tête, lâche un ricanement sec. Plus envers moi qu’envers lui.

- Pour me dire quoi ? J’ouvre un carton de bouquin. Que j’suis la dernière des salopes pour l’avoir trompée ?
- Non, pour vous expliquer, discuter.
- Il n’y a rien à expliquer de plus que ce que je lui ai dit. Et de toute façon, la dernière chose qu’elle veut, c’est me voir ou entendre parler de moi.
- Elle te manque pas ?

Je redresse mon visage vers lui, claquant mes mains sur mes cuisses.

- Putain Lucas, c’est quoi tes questions à la con sérieux ?
- Bah j’sais pas j’te demande ! T’en parles jamais aussi.
- Parce que j’ai pas envie d’en parler, c’est aussi simple que ça. T’es le premier à me dire qu’il faut passer à quelque chose et t’es là à me remettre ça dans la gueule.
- Ouais bon, laisse tomber.

Il agite sa main, lève les yeux au ciel, visiblement excédé. Autant que je le suis. Parce que j’culpabilise de l’envoyer chier alors qu’il fait des efforts et parce que c’est clairement pas le sujet que j’ai envie d’aborder. Oui, Maeve me manque mais pas comme il l’entend. J’pourrais pas expliquer ce qu’il s’est passé, ce gros twist que j’ai vécu depuis ma TS mais j’ai besoin de passer à autre chose, de recommencer de zéro et pour faire imaginer, tout s’est éteint chez moi. Je n’étais plus capable de lui donner ce qu’elle voulait, ce qu’elle attenait, ce dont elle avait besoin et surtout, ce qu’elle méritait.
Je n’ai pas envie de faire dans le cliché, dans les discours tout fait mais même si elle a certainement envie de me voir clouer en haut de l’Empire State Building, j’continue de me dire que c’est mieux pour elle, comme pour moi. Je ne dis pas que ça a été facile et que j’ai digérer le truc du jour au lendemain, parce qu’on balaie pas une relation comme ça d’un claquement de doigts mais je sais que c’est pour mieux redémarrer. En tout cas, j’espère.
Quant à Ayleen... c'est compliqué.

- Voilà, t’as ton bureau.

- Niquel, merci Lu’.

Il se relève, s’étire et se gratte la barbe en vérifiant qu’il n’a rien oublié. Lucas reste un peu, prend le temps de discuter sans que je ne l’envoie sur les roses cette fois et son départ laisse place à la présence de Milo qui débarque une heure plus tard. Et c’est pas avec un tournevis qu’il est assit à côté de moi mais avec son paquet de chips, mâchonnant bruyamment pas loin de mes oreilles.

- Je me sens un peu faible. J’ai du manger trop sucré. Je t’aide dans deux minutes promis !
- J’vais finir par te chronométrer. Procrastinateur.

Il me dit ça avec sa bouche pleine de sel, de morceau de chips tombé sur son jean.
Quinze minutes plus tard, mon meilleur ami n’a toujours pas bougé, les yeux rivés sur son téléphone alors que je m’agace sur cette putain de bibliothèque parce que la vis ne rentre pas.

- Regarde cette vidéo de chat Tay !!
- Milo plus tard …

Si j’ai pas éclater toute les planches à coup de marteau.

- Regarde et après je t’aide

- T’es chiaaant ma parole

Et j’regarde sa vidéo de chat où je me retrouve à rigoler et à trouver ça mignon à la fois. A en regarder une deuxième. Puis une quatrième en entamant une autre bière. En gros, nous avons passé la soirée à regarder des vidéos débiles, à manquer de s’étouffer de rire en regardant des gens qui s’évanouissent dans des manèges à sensations fortes, à bouffer des conneries… Et à ne rien monter du tout.

#

1er Février 2018 – Fin de journée

- Pardon ! Putain … mais ! Vas-y marche moi d’ssus ! Tu veux pas que j’m’allonge et que j’te serve de paillasson connard ?!

Le connard en question est déjà loin et j’ai envie de lui jeter un truc à la gueule. Comme à peu près tout ceux et celles qui me poussent pour sortir comme s’il y avait une putain d’alerte à la bombe.
Je presse le pas, réajuste mon sac en bandoulière sur l’épaule et joue des coudes dans le métro pour réussir à sortir du couloir et remonter à l’air libre. Et prendre un bol d’air frais par la même occasion et me prendre toutes les odeurs de bouffes, d’urine, de carburant dans les narines.
En parlant d’odeur, j’ai l’impression de sentir le mort. Et c’est peut-être pas qu’une impression vu que j’ai pas eu le temps de me changer avant de partir. C’était ça ou j’étais archi à la bourre alors qu’une nana doit passer à l’appartement pour le visiter et être potentiellement ma prochaine colloc’. J’ai juste échangé un bref coup de fil avec elle pour convenir d’un rendez-vous et si ça continue, j’vais arriver en retard. Plus que je ne le pensais.

Je croise les doigts pour qu’elle ne soit pas arrivée avant moi, que j’ai au moins le temps de me changer rapidement et quand je prends l’ascenseur j’me dis que putain… l’odeur de mort imprègne le tissu plus que je ne l’aurai imaginé jusqu’ici. J’ai l’habitude et c’est pour ça que je me change après chaque journée mais là, j’avoue, j’empeste presque.
Les portes s’ouvrent, je prends sur la droite et je vois une nana au bout du couloir.

On repassera pour l’odeur floral du printemps, désolée.

- Salut ! Je presse le pas, clés en main. J’suis vraiment désolée, j’suis un peu à la bourre. J’suis pas encore habituée au quartier.

J’arrive à sa hauteur et découvre enfin le visage de la fameuse « Sadie » que je pensais être un surnom mais apparemment non.

- Taylor, enchantée.

Je lui serre la main, histoire de pas faire dans la familiarité tout de suite même si j’aime bien sa bouille. Ouais, on juge pas au premier regard mais faut admettre que ça aide toujours à se faire une première idée.
J’insère le jeu de clé dans la serrure et nous ouvre la porte.

- Viens, entre.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



_________________

   
I am an ocean, I am the sea. There is a world inside of me. Lost in the abyss, drowned in the deep, no set of rules could salvage me.

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : @me
messages : 177
quartier : En colocation avec Taylor le petit lutin dans un appart pas trop pérave du West side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Roomates wanted - Sadie Mer 6 Juin - 0:58


Taylor & Sadie

Roomate Wanted

Je dois en être à ma trente millième annonces et ça sans aucune exagération évidemment, je pousse un soupir, sans véritablement savoir mon budget c'est pas facile facile de savoir dans quoi je peux taper. Bon au moins j'ai un boulot ça présente déjà beaucoup mieux, mais bon trouver une opportunité correcte c'est autre chose. J'ai déjà visitée onze appartements et ça n'a pas donner grand-chose ; entre les taudis qui grouille de cafards, les colocs un peu trop comment dire dégueulasse du genre on peux s'arranger pour le paiement ou carrément l'option ça peux être gratuit hashtag regard lubrique, hashtag gros pervers...puis il restait les trucs un peu plus normaux et correct, mais où le feeling était pas du tout passer...je sais que c'est un détail et je commence à me dire que je vais peut-être pas pouvoir trouver le package complet, mais franchement je suis trop spirituelle pour me forcer à vivre avec quelqu'un de négatif et fermé, puis bon je bosse la nuit, ce qui veut dire que je serai amenée à passer beaucoup de temps à l'appart quoi... J'attrape ma tasse de thé vert et la porte à mes lèvres en secouant légèrement la tête à la négative et de ma main libre, je ferme l'annonce que je venais d'ouvrir, clairement pas pour moi. Le liquide est froid et me tire un haussement d'épaule c'est pas grave je vais quand même le finir, j'en avale une autre gorgée et ouvre une autre annonce...west-side humm ce qui veut potentiellement dire que je pourrais aller bosser à pied ou au moins que mon uber me coûteras pas un bras, good point ! Deux chambres, une seule salle de bain...boh ça me dérange pas tant que ça c'est pas un critère impératif, par contre s'il pouvait y avoir une baignoire ce serait le top du top du luxe à ce stade ! Bon et du coup une coloc...blablabla...étudiante en médecine...blablabla. Hum ca a pas l'air trop mal, j'attrape mon portable sur la table et envoie un message au numéro laisser sur l'annonce. Je la fais condensé et rapide, mon prénom, mes dispos et un petit smiley histoire de sonner plutôt sympa quand même ! Bien on verra ce que ça donne. « Hey ! Je lève la tête et vois la silhouette de Joan apparaître dans la cuisine et je fronce les sourcils avant de jeter un coup d'oeil sur l'horloge numérique de son ordinateur, ah oui il est déjà presque treize heures. Je lui adresse un sourire et pose mon portable. -Hey ! J'avais pas réaliser que c'était l'heure du déjeuner, désolée ! Je referme l'ordinateur et me lève, je vais enfiler un pantalon et je viens t'aider à prépare quelque chose. » Je dépose ma main sur son bras au passage et file dans ma chambre pour passer quelque chose de plus présentable. J'oublie parfois que c'est pas parce que j'ai l'habitude de me trimballer à moitié à poil tout le temps que c'est forcément confortable pour le reste du monde et puis de toute façon je vais pas faire la cuisine en crop top et en culotte. J'attrape un pantalon de jogging en coton gris l'enfile rapidement avant d'attraper un élastique et de remonter mes larges boucles blondes en une queue de cheval, puis direction la cuisine.

Lorsque je redescends, Joan est en train de couper des légumes sur le plan de travail, elle se retourne vers moins avec cet air perpétuellement bienveillant. « Alors, ça donne quoi cette recherche d'appart ? Je lève les yeux au ciel. Ne m'en-parle-pas ! C'est un peu n'importe quoi, j'ai quand même trouvé deux ou trois trucs potentiellement intéressant, j'attends des retours là ! Elle laisse échapper un petit rire et vient me rassurer. - T'inquiète pas tu finiras par trouver et en attendant, tu sais que tu peux rester autant de temps que tu veux va! J'attrape une partie des légumes et vient me placer à côté d'elle pour lui venir en aide. - Je sais Joan, mais je veux pas abuser de ton hospitalité. Na na na ! Je lève un doigt vers elle, parce que je sais ce qu'elle va rétorquer on a déjà eu cette conversation au moins trois fois depuis que je suis arrivée. Je sais ! Mais non et en plus j'ai un rythme de vie complètement à l'opposer du tien maintenant que je travaille. » Il n'y avait principalement qu'à l'heure du déjeuner où l'on arrivait à se croiser désormais et quelques fois rapidement le soir avant que j'aille prendre mon shift au Crash c'était pour dire.

On est en train de manger quand mon téléphone se met à sonner, un message. J’attrape l’appareil et jette un coup d’œil dessus en terminant de mâchouiller mes carottes. Ahhhhh cool ! « Une bonne nouvelle ? je termine ma bouche et pianote en même temps sur le téléphone pour conclure le deal. –Hinhin une réponse pour un appart, revient je vais appeler la nana! Je compte sur toi pour m’entourer de toutes les ondes positives que tu possèdes hein ! » Elle se met à rire, je sais que c’est du domaine de la science-fiction ce genre de truc pour elle, mais c’est pas grave l’important c’est de le faire ou au moins d’y penser.

***

Quatre heures pile et me voilà devant la porte de l’appartement, mais j’ai beau toquer, personne ne me répond. Génial j’espère que c’est pas une foutue arnaque de plus. Je vais attendre un peu on sait jamais. L’immeuble est un peu vieux et pas super entretenue, mais je me dis que l’appart avait l’air un peu mieux entretenu en tout cas sur les photos alors je m’emballe pas de suite, en tout cas c’est pas super loin du Crashdown et ça c’est un méga point positif. Je remonte mon sac de sport sur mon épaule, j’ai pas eu le temps de préparer mes affaires pour ce soir alors j’ai fourré plusieurs tenues dedans, j’improviserai, selon l’humeur. « Salut ! J’suis vraiment désolée, j’suis un peu à la bourre. J’suis pas encore habituée au quartier. C’est marrant elle est pas du tout comme je l’avais imaginé, elle est toute petite déjà, c’est mignon, elle à l’air un peu bourrine, mais c’est peut-être parce qu’elle est à la bourre. Je lui souris et quand elle arrive à ma hauteur… Taylor, enchantée. Elle me tend la main que j’attrape et je serre.  – Sadie, de même et pas de soucis t’inquiète pas  ! » Elle ouvre la porte et m'invite à rentrer, l'espace est plutôt grand et si ça mériterait une bonne couche de peinture et peut-être un chouia de couleurs, c'est plutôt pas mal et lumineux. La cuisine est directement ouverte sur le salon, je trouve ça chouette, même si ca implique de devoir faire preuve d'un minimum d'ordre pour que ça paraisse pas être le foutoir et si c'est pas mon point fort le rangement, ça m'obligera à travailler un peu là-dessus. « C'est chouette, ça paraissait pas aussi grand sur les photos c'est cool ! Je pose mon sac sur le sol dans l'entrée et m'avance au milieu de la pièce en jetant des coups d'oeil ici et là pendant que Taylor s'active dans la pièce. Ca fait longtemps que t'as emménagé ? Je sais pas trop si l'annonce cherche à remplacer quelqu'un ou si elle vient d'arriver, j'imagine en tout cas qu'elle est pas là depuis longtemps vu la réflexion qu'elle a faite en arrivant. J'enlève mon manteau et le pose sur le bord du canapé avant de me retourner vers elle. Le quartier a pas l'air si mal que ça, tout le monde dit que c'est pas le must du coup je m'attendais au pire ! » Je laisse échapper un rire amusé alors qu'elle se met à me répondre.



AVENGEDINCHAINS

_________________

Coming to the stage is a girl who's new in town. She goes by the name where your stacks at. This pretty little thing I swear won't let you down. Watch her drop it like...

Are you getting back
Revenir en haut Aller en bas
 

Roomates wanted - Sadie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Demande de Wanted / Renom / Honneur Xino & Jenaiz
» Renom et Wanted du tigre marin !
» Wanted : Partenaire(s) pour RP !
» [Terminé] Wanted
» [Ahito Erenoa] Wanted/renom/récompense
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: 
THE WINDY CITY
 :: West Side :: LOGEMENTS
-