Partagez | 
 

 Un nouveau départ

Aller en bas 
avatar



messages : 125
physique : Serveuse

MessageSujet: Un nouveau départ   Dim 1 Juil - 15:57

Les débuts
EXORDIUM.


La journée commençait mal. La voiture de Laura faisait encore des siennes, la demoiselle sentait arrivait les factures douloureuses pour réparer son moyen de locomotion. Pour la peine elle avait décidait de venir par d'autres moyens et autant dire que par cette chaleur cela devenait compliqué de marcher dans les rues de Chicago. Sa tenue devait jouait également la-dedans. Un short en jean taille haute avec un débardeur rose pâle, rentré à l'intérieur, portant le nom du petit restaurant où elle travaillait depuis maintenant deux ans. Laura, jeune fille assez mignonne sans aucune connaissance de son potentiel physique. En rentrant dans le diner, elle alla rapidement saluer le cuisinier et la seconde serveuse qui travaillait avec elle aujourd'hui. Il n'y avait pas à se plaindre, ses patrons étaient relativement cool et ses collègues super sympa. Il y avait toujours de quoi rire ici. Et pour être honnête les clients chiants étaient présents mais n'avaient pas trop d'incidence sur le service, il était rare que les clients dépassent la limite. Il y a pas longtemps, l'un deux l'avait dépassé et quelqu'un s'était interposé. Ce quelqu'un n'était autre qu'un garçon qui avait d'ailleurs finit par devenir un ami. Il était assez marrant, intéressant, gentil...un garçon bien. Enfin en tout cas avec elle. Pour l'instant.

Il faisait chaud, les gens préféraient étaient présents et après quelques heures de rush, Laura put enfin soufflé quelques instants, accoudé sur le comptoir intérieur au comptoir, là ou le serveur était venu lui parler. C'était un homme d'une vingtaine d'années comme elle, qui adorait lui raconter ses conquêtes masculines et faire des commentaires sur certains clients sexy. D'ailleurs, tandis que la cloche de la porte se déclencha, il rigola discrètement puis salua le client dos à Laura avant de se mordre la lèvre: "Rohlala, lui j'aimerai bien lui enlever sa veste...Un peu trop jeune pour moi mais dans cinq, dix ans, je le mange." Laura se retourna en rigolant avant de se rendre compte qu'il parlait de Donald, ce fameux client devenu un ami. Laura regarda le cuisinier, la tête penchée et avant même qu'elle puisse lui dire quelque chose il la poussa vers la salle: "Je rigole je te le laisse ton prince charmant." Laura manqua se tomber mais se rattrapa de justesse au comptoir comme si de rien était, rougissant probablement avant de se racler la gorge et de redresser son torse.

" Salut Donald, ça va? Pas trop chaud?" Elle était au niveau de lui, arrivant par derrière alors qu'un autre jeune l’appela. "Excuses-moi, je reviens." Elle se dirigea vers le blondinet pas très loin de là pour l'encaisser. Celui-ci tenta de la draguer mais Laura refusa rapidement de lui donner son numéro de téléphone et le jeune homme s'en alla sans jeter un dernier regard éloquent vers elle. Ce genre de chose arrivait très rarement ou plutôt Laura ne voyait pas forcément qu'on la draguait. Elle retourna voir Donald après être allé chercher sa commande, celle qui était automatiquement lancée quand il pénétrait dans le restaurant.

"Steack saignant, frites, mayonnaise, eau gazeuse et..." La serveuse enlevait tout de son plateau pour lui mettre devant lui puis s'empara d'un de ses dessert préféré: "Milkshake à la fraise. Bon appétit." Elle s'apprêtait à partir pour le laisser manger en paix quand elle revint sur ses pas, puis vint se planter devant lui, son plateau dans les mains: "Dis...je me disais..." Elle se mordilla la lèvre inférieur puis observa autour d'elle avant de s'assoir sur la banquette face à lui: "Tu peux dire non, c'était juste au cas où. Je me disais. Enfin tu sais?" Il fallait parfois que l'on traduise Laura. Elle se dit qu'elle supposait déjà que son ami refuserait, elle n'avait même pas posé la question. Elle le comprit quand Donald la regarda avec un air interrogateur. "Oh oui pardon, il y a un film assez sympa qui sort cette semaine, ça te dirai? Je me doute que tu as d'autres choses à faire mais je trouvais ça sympa. En tout cas quand j'y ait pensé ça l'était, désolé."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Eriam & Tumblr
messages : 21
quartier : West Side

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Sam 7 Juil - 15:10



Un nouveau départ

Laura & Donald



Elle était sans cesse dans son esprit, trop souvent se disait-il, trop souvent, alors que pourtant, il savait qu'elle ne devait pas être la priorité, sa priorité, mais elle était là, dans un coin de sa tête, et plus il y pensait, plus elle entrait ailleurs, dans son coeur. Il savait que s'il fallait choisir entre elle et les KOS, il devrait choisir les KOS, s'il devait choisir entre elle et son frère, il ne savait plus qui aurait la priorité, car entre la sang et l'amour d'une autre, le dilemme était grand. Mais jusqu'à présent, il n'y avait pas eu de dilemme, rien de ce genre là, et il espérait que cela en soit ainsi pendant encore de longs mois. Il ne savait pas le traitement que les KOS pourraient lui réserver, dans quelques temps, lorsqu'il réussira à passer la barre fatidique du prospectorat. Pour le moment, c'est un simple prospect, qui n'a aucune influence, qui dit oui à tout ce qu'on lui demande, qui fait profil bas, tout en observant attentivement tout le monde, en observant les grosses brutes qui frappent avant de véritablement réfléchir. Lui, il n'est pas comme ça, il est plus réfléchi, il en a plus que la plupart dans le cerveau, mais il préfère ne pas s'amuser, pour le moment, à jouer à celui qui a la plus grosse. Alors, ce soir, il a décidé d'aller manger, un peu plus tard qu'à son habitude sur le lieu de travail de Laura. Il sait qu'il vient à la fin de son service, mais c'est totalement volontaire, car il faut qu'ils parlent, qu'ils mettent des mots sur ce qu'il y a entre eux, car s'ils s'apprécient, est ce que c'est seulement un passage qui ne durera pas, ou est ce que c'est plus durable ? Donald préfère ne pas faire de plans sur la comète, mais il ne veut pas non plus jouer au plus grand des imbéciles qui jettera la jeune femme comme si elle était une chaussette puante. Elle n'a pas eu une vie facile de ce qu'il sait. Ils sont fait dans un bois similaire, ils ont un boulot alimentaire mais vouent de plus grandes ambitions dans ce bas monde. Il arrivait donc, prenant sa place habituelle, place qui semblait lui être réservée car depuis qu'il venait ici, il n'avait jamais vu quelqu'un s'y assoir avant lui, comme si elle était marquée de son empreinte. Cette réflexion le fit sourire lorsque la belle Laura arriva pour prendre sa commande, enfin pour lui demander ce qu'il allait prendre. Elle le savait à force, toujours la même chose, toujours, alors il n'avait qu'à claquer des doigts pour que cela arrive sur sa table, enfin presque. Il lui souriait donc.

" Salut ! Moi ça va bien, un peu chaud mais c'est la saison après tout. Et toi ? Le service s'est bien passé ce soir ? "

Il faisait occurrence à de potentiels clients pénibles comme ce qu'il y avait eu, il y a quelques mois maintenant. Il avait pris sa défense car le client agissait d'une façon tout à fait irrespectueuse. Elle alla encaisser un client qu'elle avait servi précédemment sans doute. Il observait toujours les hommes qui étaient là, et celui-ci semblait en vouloir après elle, comme beaucoup trop à son goût. Il faut dire qu'elle était belle Laura, l'une des plus belles que la terre puisse avoir donnée. Il le savait, il était sous son charme et il pensait croire que la réciproque était vraie, à en croire sa façon de faire, le fait que sa commande soit passée sans qu'il ne dise plus rien. Les signaux semblaient être au vert pour que leur amitié devienne plus que cela, mais il ne voulait pas mal faire, mal agir, même si ce soir, il avait une idée en tête. Elle lui apporta donc sa commande. Il allait attendre de finir pour lui parler, mais visiblement, elle allait faire un pas de plus vers lui pour le conforter dans son choix. Elle tenta de communiquer de façon étrange, il la regarda, non surpris, mais légèrement perplexe car elle n'exprimait pas vraiment ce qu'elle voulait lui dire. Mais elle finit par se reprendre pour lui dire ce qu'elle désirait. Elle était cependant confuse, elle n'avait pas l'habitude, elle n'était pas très sûre d'elle. Il lui prit alors la main droite dans sa main gauche à lui.

" Cela me ferait très plaisir d'aller voir ce film avec toi. "

Et un petit clin d'oeil se fit alors qu'il relâcha sa main pour la laisser aller dans le petit restaurant, pour servir d'autres clients ou simplement aller se cacher en cuisine tellement elle allait se mettre à rougir. Il ne savait de quel film elle parlait, peut être qu'il n'aimerait pas, mais c'était un pas dans la direction qu'il désirait. Alors, il n'allait pas dire non, pour un "premier rencard" cinéma, n'est ce pas ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



messages : 125
physique : Serveuse

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Dim 8 Juil - 22:19





Cela faisait plusieurs mois désormais que Laura avait rencontré Donald. Au départ il était revenu pour prendre de ses nouvelles alors que c'était lui qui avait finit blessé lors de leur premier véritable échange verbal. Et puis tout cela, ça c'était transformé. Il venait toujours régulièrement, toujours à la même heure, et puis il a commençai à délier un peu sa langue en la raccompagnant chez elle ou autre part. Ils ont finit par se raconter un peu leur histoire. C'était assez choquant de voir qu'ils avaient eu un peu le même parcours. Laura ne connaissait pas encore les défauts de son ami. Elle se posait souvent des questions sur son caractère, ses pensées, ses ambitions. Qu'allait-elle supporter ou la freiner? Elle savait, ou en tout cas elle avait l'impression qu'elle lui plaisait mais il ne faisait rien. Quand je dis qu'il ne faisait rien, c'est qu'il n'avait jamais eu un geste déplacé, ils ont déjà été proches, une accolade comme des amis...des amis fusionnels. Le soucis c'est que dès que son manque de confiance refaisait surface elle imaginait qu'elle se faisait des films et tenter de ne plus penser à ce garçon. Il était toujours gentil avec elle, prévenant, doux, elle savait qu'il la surveillait d'un coin de l’œil. Ils n'étaient pas ensemble mais elle se sentait importante quand il était là.

Son cœur s’emballât et elle plongea son regard dans le sien quand il lui saisit la main pour la tenir. Un sourire se dessina sur son visage instinctivement sans qu'elle ne sache exactement pourquoi. Il avait ce don pour lui faire sentir qu'elle avait raison sur ses interrogations à ce sujet. Elle souffla un bon coup, rassurée avant de juste sortir un "Ok" entendu à Donald. "C'est un film à la 50 nuances de Grey" C'était faux, elle n'aimait pas ce genre de film, surtout dans une salle de cinéma, observée par tout le monde. Lire pas de problème mais regarder ça devant tout le monde, très peu pour elle. Elle se leva, se rapprocha de lui puis lui caressa le bras, par dessus sa veste en signe de réconfort: " Une blague, rassures toi."

Elle savait ce qu'elle voulait voir. "The outsiders" un très vieux film qu'elle adorait, un de ces films qui pourrait aider à parler de la veste qu'il portait. Laura resta un moment debout à côté du jeune homme, perdu dans ses pensées. Si vraiment un jour ils finissaient par se rapprocher...comment cela se passerait? C'était effrayant. Elle avait des amis mais un petit ami qui est également un ami? jamais. Si ils avaient été un couple normal elle aurait, pour la première fois eu des sentiments, eu l'estomac noué après une engueulade, peur lorsqu'il n'aurait pas répondu à ses messages. Mais là il y avait autre chose qui rentrait en compte: le club. Elle connaissait pas grand chose, juste ce qu'elle entendait, elle ne voulait pas tout croire, préférait qu'il lui parle. En fait elle ne voulait aucun mensonge, elle voulait garder cette confiance aveugle qu'ils entretenaient mais est ce que cela serait possible. Après une journée de prospectorat à en avoir chié, aurait-il supporter les cris et pleurs de sa petite amie si il n'avait pas put répondre à ses messages? Tout ça, son manque de confiance en elle, sa peur irrationnelle de perdre un garçon qui commençait à compter, tout ça l'effrayait au plus au point. Elle n'arrivait pas à en parler avec lui car cela voudrait dire qu'elle envisageait quelque chose...et ça, c'était dur. Elle venait déjà de le "rencarder".

"Les filles." Laura se retourna vers la cuisine ou le cuisinier et la seconde serveuse les observait avec un sourire. La blondinette se rapprocha avant qu'ils lui signalent qu'elle venait de rester pensive devant son "ami" pendant au moins deux minutes. Elle ne put s'empêcher de s'insulter intérieurement pendant que ses collègues rigolaient gentiment. Ils partagèrent ensuite les pour boire équitablement avant que la demoiselle finisse de nettoyer la salle pendant que ses collègues s'occupaient de la cuisine et provisions. Donald était le dernier client comme souvent,assis tranquillement pendant que Laura finissait de rendre cet endroit parfait. Elle s'assit à une table éloignée de Donald, dos à lui puis commença à sortir ses billets pour les compter. Il fallait qu'elle fasse un choix: manger à sa faim ou réparer sa voiture qui commençait vraiment à faire n'importe quoi. Elle glissa une main dans sa queue de cheval parfaite avant de ranger ses billets dans sa poche. Elle finit par se rapprocher de D. en lui souriant, se glissa à côté de lui tout en regardant ce qu'il avait mangé:

"J'ai besoin de toi. Et s'il te plaît ne blesse pas mon égo en voulant t'en occuper tout seul." Elle connaissait son travail, elle savait qu'elle pourrait jeter un coup d’œil lui même mais elle ne voulait aucune faveur. Elle aimait être une personne normale. En plus elle ne voulait pas abuser de lui, hors de question. "Faut que je dépose ma voiture au garage, je pense qu'il va falloir débourser une petite fortune pour la remettre sur pattes. Je pense que j'ai assez mit de côté mais...tu pourrais vérifier qu'on ne m'arnaque pas trop à ton travail?" Elle ne savait pas comment il travaillait, si ils aimaient comme beaucoup de garagiste, réparer plus que nécessaire. "Je n'aime pas juger mais je ne vais pas te mentir je ne m'y connais pas, si je peux ne pas prendre un deuxième travail, de nuit cette fois-ci ou faire des danses dans ton club ça m'arrangerait." Elle venait enfin d'évoquer le club. Çà elle en avait entendu parler...de femmes toutes plus belles les unes que les autres qui dansaient voir plus pour les hommes en blouson de cuir comme lui. "Je me suis posée la question d'ailleurs... Tu les fréquentes souvent ces femmes...Oui parce que je te vois seul, on est toujours que à deux mais j’aimerai savoir si tu as quelqu'un en tête en ce moment? Tu sais pour pas qu'un jour je me morfonde parce que tu te rend compte que tu préfère être avec une fille plutôt que venir passer du temps avec une petite serveuse." Elle rigola mais était véritablement sérieuse. Elle attendit quelques réponses avant de repartir pour remplir les pots de sel et poivre des tables.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Eriam & Tumblr
messages : 21
quartier : West Side

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Lun 16 Juil - 20:26



Un nouveau départ

Laura & Donald



Il ne sait toujours pas pourquoi il l'a défendu ce soir là, enfin, il ne sait pas pourquoi il a attendu ce soir là, parce qu'il aurait pu le faire avant avec d'autres clients un peu pénible, mais celui avait clairement dépassé la limite qu'il pouvait supporter. Il s'était peut être fait des plans sur la comète avec Laura, il se dit qu'il ne devrait même pas y penser, pourtant, il revenait, chaque semaine, le même soir, et il prenait toujours la même chose, sans jamais en changer, comme si cette habitude nouvelle avait toujours fait partie de lui. Pourtant, ce n'était pas le cas, Donald n'est pas le genre de type à s'enfoncer dans ce genre de routine et d'habitudes. Mais il y avait quelques choses qui le poussait à agir de la sorte, il y avait elle, même s'il ignorait totalement si elle pouvait ressentir quelques choses à son égard. Il n'avait pas voulu brusquer les choses sous peine de peut être perdre l'opportunité de l'avoir pour lui. Mais ce n'était pas sa priorité, alors que pourtant, il revenait là pour la voir, plus que pour manger son repas justement. Inconsciemment, elle prenait de l'ampleur, dans son esprit, dans son coeur aussi, elle n'avait rien fait de spécifique, elle lui plaisait, et ce n'était pas qu'une passade, non, c'était plus fort, plus profond que cela. Il le savait, il l'avait compris, petit à petit, mais il n'osait pas franchir le palier sous peine d'être rejeté, comme il l'avait été des autres enfants dans son enfance. Il détestait se faire rejeter, si c'était le cas, il devait se prouver, leur prouver que ce rejet était une erreur. Mais là, il voulait que les choses se fassent lentement, mais sûrement, quitte à perdre sans avoir tenter une seule fois sa chance. Peut être qu'au fond, il espérait que son sentiment soit réciproque et qu'elle ferait le pas qui lui indiquerait la marche à suivre, ce pas qui lui dirait qu'il pourrait y aller sans crainte. Et ce soir, elle semblait le faire, ce pas qu'il attendait sans tellement l'attendre finalement. Un film, voilà ce qu'elle lui proposait, et honnêtement, cela aurait pu être n'importe quoi, il aurait accepté d'aller le voir avec elle, pour lui faire plaisir avant tout, car c'était ce qu'il voulait même s'il ne se l'avouait qu'à moitié, au trois quarts si vous voulez mais pas complètement. Il le voulait, il le désirait, mais il ne le faisait pas. Elle lui expliquait donc qu'il s'agissait d'un film à la 50 nuances de Grey, pas ce qu'il aime donc, mais si c'était ce qu'il y avait et qu'elle désirait voir, il ferait cette concession bien entendu. Mais visiblement, elle blaguait ce qui le rassura.

" Oh, alors quel est ce film si mystérieux que mademoiselle veut voir avec moi ? "

Il dit cela avec un ton incroyablement sérieux mais son faciès fit perdre tout crédibilité à sa question car il arquait un sourcil de façon presque vertigineuse, comme s'il allait se décoller de son front. Et elle resta perplexe devant lui pendant de longues secondes, sans qu'il ne dise rien de plus avant qu'elle ne soit appeler par son patron ou quelqu'un dans ce genre là pour qu'ils partagent les pourboires de la soirée qui avait été apparemment assez bonne à en croire les sommes. Enfin, de là où il était, il ne voyait pas précisément, mais il y avait pas mal de billets, peut être qu'ils étaient tous de un dollar cela dit. Peu importe, il s'en fichait. Puis, elle revint vers lui, lui disant qu'elle avait besoin de lui. Il ne comprenait pas, pas immédiatement. Qu'est ce qui pouvait se passer de si grave pour que son ego entre en ligne de compte ? Pourquoi son ego pourrait entrer en lignes de compte déjà ? Pourquoi le pensait-elle ? Il était un peu perdu, elle lui proposait un rencard qu'il acceptait et après, elle lui disait ça ? Mais il ne dit rien, rien avant qu'elle ne lui dicte l'énoncé du problème. Elle avait un soucis avec sa voiture donc, elle ne savait pas si elle avait assez d'argent pour la réparer et le cas échéant, elle n'était pas contre prendre un deuxième travail. C'était déjà beaucoup trop, trop de suppositions qu'elle faisait. Peut être que pour sa voiture ce n'était pas si grave que ça. Elle ne pouvait pas savoir, elle n'y connaissait rien. Et puis, elle lui demande finalement de but en blanc s'ils peuvent sortir ensemble, même si ... Alors, il ne réfléchit pas, et il l'embrasse pour la faire taire, car elle parle trop. Il sait que c'est le meilleur moyen de lui faire comprendre que le sentiment qu'elle a pour lui est réciproque. Il ne fait pas trop durer le baiser, elle est encore au boulot, mais ces quelques secondes sont pour lui plus délicieuse qu'il ne voudra se l'avouer. Il ne sait pas vraiment comment elle va réagir. Si elle en veut plus tout de suite, alors il n'hésitera pas à l'embrasser à nouveau car c'est finalement ce qu'ils veulent, n'est ce pas ? Alors, il l'observe quelques instants à peine, ne répondant pas encore pour sa voiture, juste pour voir si ce baiser réponds à nombre de ses interrogations avant de lui en dire plus à ce sujet là.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



messages : 125
physique : Serveuse

MessageSujet: Re: Un nouveau départ   Aujourd'hui à 14:19

Elle n'était pas niaise ou cruche non, son comportement hésitant était dût à un sentiment  d'insécurité extrême. Donald lui plaisait. Elle l'avait compris assez rapidement. Elle avait de suite trouver ça étrange qu'il vient chaque semaine au même moment, surtout qu'elle avait capter certains de ses regards. Elle aurait put croire que c'était un sérial-killer, ca lui a même peut-être traversé l'esprit mais à partir du moment où il prit sa défense au travail, tout changea. Elle le vit sous un autre jour dès qu'ils échangèrent quelques mots... Le temps fit les choses et bientôt la demoiselle devint accro à la présence du prospect. Des confidences, des rires, des gestes tendres. Dès qu'elle lui envoyait un messages, elle attendait sa réponse avec un sourire ou anxieté parfois.
Donc aujourd'hui elle était un peu mal à l'aise: que serait-il advenu si il lui avait dit avoir des choses plus importantes à faire? Certes ce n'était pas une proposition officielle pour sortir officiellement avec elle mais presque, surtout venant de Laura qui n'avait pas l'habitude de faire des démarches de ce type.

"The outsiders." Annonca alors Laura avec le sourire lorsqu'il se déforma le visage, intrigué. Et puis il fut encore plus intrigué lorsqu'elle parla de son égo. Voyons qu'il ne semblait pas bien comprendre ses appréhensions, elle se ratrappa aussitot, ne voulant pas qu'il comprenne mal sa requête. "Pour la voiture c'est juste que tu es toujours adorable avec moi mais mon égo me force à toujours devoir mérité les choses...Je voulais donc dire de ne pas blessé mon égo et d'accepter que je paie intégralement." Elle n'aimait pas demander de l'aide gratuitement. Si on l'aidait, elle dépannait en retour, peu importe comment. Mais avec lui c'était différent, ils avaient connu la même chose étant plus jeune, ils pouvaient donc se comprendre et tenter de s'aider au maximum. Cependant, selon elle, Donald avait plus de ressource qu'elle: les voitures, l'informatique (même si ça, elle ne le savait pas encore) tandis qu'elle à la rigueur...elle savait préparer un croque monsieur et de bons milkshakes. "Tu en fait déjà beaucoup." Il l'avait défendu mais pas que, il était régulièrement présent à son taff, prenant la peine de la raccompagner au maximum, lui envoyer des messages pour prendre de ses nouvelles ou lorsqu'il s’inquiétait. Ils parlaient des heures pour se raconter leurs soucis, leurs parcours, douleurs, joies, rêves...Des choses que personne n'avait fait pour elle. Sa présence était d'une douceur réconfortante, un peu comme le miel dans du chocolat chaud, un pur délice. Et puis elle ne put s'empêcher de l'interroger sur ses relations. Les bruits de couloir elle n'aimait pas mais apparement il y avait une tonne de femmes toutes plus plantureuses les unes que les autres qui s'adonnaient à quelques plaisirs avec les gars du club. Etait-ce vrai? Légende urbaine? au fond d'elle elle avait peur de savoir mais en même temps elle ne supportait aucunement le mensonge. Il valait mieux qu'elle sache maintenant si elle se faisait des idèes ou pas. En réalité Laura avait tellement attendu pour faire ne serait-ce qu'un pas microscopique qu'elle se ratrappa d'une traite.

Et puis tout à coup tout changea. Sans s'y attendre Donald fonça vers son visage pour l'embrassa fermement, comme pour lui démontrer que c'était elle qu'il voulait. Bien entendu c'était sa supposition à elle. Elle se laissa faire, ne répliquant pas de suite, étonnée qu'il fasse un pas vers elle. Une tonne de choses passèrent par sa tête. M'aime t-il bien alors? Mais ces filles alors? Que moi? Pourquoi? Vraiment que moi? Combien de temps? Jure, que moi? Pendant qu'elle pensait à tout cela, Laura fermait les yeux, profitant de ses lèvres jusqu'à ce qu'il les décolle des siennes. C'était trop rapide et en même temps si agréable. C'était nouveau, un nouveau départ. Elle rougit, agréablement surprise par son geste puis posa enfin son regard dans le sien. Il semblait attendre une réaction alors elle le lui offra. Un sourire vint s'étendre sur son visage épanouie alors qu'elle fit jouer ses doigts dans la main du garçon, ami, petit ami?

" Okey..." Elle ne savait pas trop quoi dire exactement et exprimer un peu trop sa joie était sûrement puéril. Elle souffla un bon coup, observant les alentours, tout était vide. "Ce qui veut dire que tu n'as ces femmes en vue alors?" Elle émit un petit rire nerveux, l'étouffant dans un sourire alors qu'elle se collait un peu plus à lui: " Donc c'est la serveuse. Quel honneur. Et tu embrasses souvent tes amies ou tu me réserve ça?" Le club elle n'y conaissait vraiment pas grand chose alors tous ls tracas qui y étaient liés, ça ne 'effrayait pas encore. Par contre la question est: veut il une relation exclusive ou parlait-elle trop?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un nouveau départ   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau départ
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side-
Sauter vers: