AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 How many seconds in eternity ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar
Profil
Messages : 281
quartier : South Side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: How many seconds in eternity ? Mar 8 Nov - 15:06

AYLEEN
derived from “hēlios” which is the sun, the sunbeam, the radiant one.
26 ANS | MALADE |
PRESENTATION | RECAPITULATIF | PORTABLE

SUMMARY
Née le 18 Septembre 1991 à Chicago × Réside dans le South Side × Fait des petits boulots alternant entre baby-sitting, barmaid, aide dans la librairie de son père adoptif ou bien encore bénévole pour les enfants de l’hôpital × Atteinte de la mucoviscidose, en attente d'une greffe ou de la mort × Père adoptif libraire - Père biologique Vice Président des Kings Of Speed × Mariée à Tomislav Antonović - Mariage Blanc × Pansexuelle × Propriétaire d'un lapin nommé Oscar et de 4 rats nommés Papuche, Ten, Shakespeare & Abraham

OPEN
Tomorrow Never Came Tomislav

CLOSE
Song to Song Milo
SAISON I # INTRIGUE III - Sujet 5 Irene, Sebastian, Caleb, Gabriel, Julian, Matthew, Tito, Daniel
SAISON I # EVENT III - Sujet 2 Kurtis, Matthew, Daya, Gabriel
Popcorn Milo
Once You've opened your heart... Matthew
Saison I # Event II - St Valentin, Monteverde Milo
Saison I # Intrigue II - Sujet 2 Milo, Daya, Taylor, Lou

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom. Sometimes it all falls down. These chains never leave me. I keep dragging them around...


Dernière édition par Ayleen McKinney le Mer 25 Oct - 17:09, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 281
quartier : South Side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Mar 8 Nov - 15:07


Friends and Foes 
MILO LAWSON ● FREEDOM AND LOVE Ça fait des années qu'elle le connait; depuis qu'elle a besoin de suivre des séances de kiné chaque semaine plus précisément. Ils se sont connu dans les couloirs du service pédiatrique durant leur adolescence, partageant alors la galère de l'ennui qu'imposait leur âge un peu plus avancé que les autres gosses présents. Il lui a tout de suite plu avec son franc parlé, ses mimiques, son sens artistique propre exprimé par ses tatouages. Il sait qu'elle est malade, il l'a vu au plus bas et pourtant ça ne l'a pas empêché de rester à ses côtés ce qui fait de lui l'un de ses rares amis. Ils se sont vu grandir, évoluer, à raison d'une fois par semaine au début et de plus en plus ensuite.
Premières gorgées d'alcool, premiers joints, premières sorties, premiers tours en rollers, en skate. Premières sonneries chez les gens, premières blagues, premières courses effrénées en quête d'un peu de liberté, de joie, de vie. Milo est et a toujours été cette lumière dans son tunnel. Et comme tout ce qui est chaud, réconfortant et fait du bien on s'y attache...un peu trop.
Aujourd'hui Ayleen est tout bonnement et simplement amoureuse de ce garçon qu'elle voit se briser avec une autre. Distante, consciente de sa mort à venir elle ne dit rien et laisse le temps faire son oeuvre.
TOMISLAV ANTONOVIC ● HUSBAND Pour arrondir les fins de mois sans vraiment pouvoir accéder au confort d'un travail fixe, Ayleen, sous les conseils de quelques étudiants fréquentés, a commencé à poster plusieurs annonces pour donner des cours, essentiellement basés sur l'aide au devoir et la culture pour cause d'un passé loin d'être très studieux. Après quelques lycéens avisés, c'est ce garçon un peu plus âgé qui s'est montré intéressé. Tomislav, un serbe ayant pour seul et unique but d'obtenir la carte verte et de montrer ses efforts d'intégration à cette toute nouvelle communauté. Après plusieurs mois de sorties dans les musées et d'apprentissage de la langue, Ayleen s'est vue obligée par la maladie de raccrocher son titre éphémère de professeure improvisée. Enragé, déboussolé, Tom n'a pas accepté d'être ainsi délaissé dans sa quête de nationalité. L'idée est alors venue simplement, naturellement: un mariage blanc. Monnaie courante dans le pays, Ayleen a déjà vu quelques connaissances se plier à cet exercice en échange d'une grosse somme d'argent. Elle, elle ne demande rien. Si cela peut lui servir à faire une bonne action, à laisser une trace avant de partir...alors ça lui suffit et jusqu'alors Tom se montre être un mari plus qu'agréable à vivre.
GABRIEL MCKINNEY ● FATHER Sa mère a eu un passé plein de décisions foireuses, de relations douteuses ; s'encanaillant avec ce type en cuir pour se donner un genre. Elle ne pouvait garder Ayleen, elle ne pouvait la détruire parce que c'était trop tard, parce que cette chose horrible devenant humaine devait encore grandir en elle; survivant aux clopes, aux alcools et à toutes ces tentatives veines d'évincer ce fruit d'un amour à sens unique, d'une perversion désobligeante pour valoriser ce grand narcissique venu d'un tout autre monde. Un monde qui sens l'huile de moteur, le whisky, le sang séché ; un monde qui éreinte des pneus, des existences, qui lime le bout d'une paires de bottes épaisses qui finissent toujours par s'abattre pas très loin de sa fille encore aujourd'hui.
Il ne voulait pas qu'elle soit adoptée par un couple homosexuel, il a tout fait pour la reconnaître, pour donner un peu d'argent a cette femme presque pute pour avoir la paix, pour voir ce qui lui appartenait subsister à ses côtés. Et puis il est parti en prison, il a perdu le contrôle. La justice a tranché, sa princesse personnelle fut quand même dans les bras d'un "pd" qui a osé l'adopter. Depuis il essaie quand même de jouer au papa, au grand type aimant et protecteur devant la pédale qui a fait de sa fille une malade. Il met un point d'honneur à se rendre indispensable une fois par mois au moins. Il aime à rappeler qui il est, ce qu'il fait et ce qui est à lui. Gabriel ne laissera pas sa création.
MATTHEW GOODWIN ● TRAITOR Le hasard mène parfois de drôles de rencontres. Alors entrain de servir dans un des cafés où elle avait pour habitude de dépanner, Ayleen est tombée sur ce faciès particulier. Menton taillé dans le marbre, pommettes saillantes comme des coteaux, boucles de geai d'un noir profond, Matthew a tout eut du parfait modèle photo. La jeune femme a dégainé son appareil pour ensuite dégainer son verbe haut durant des heures face à cet inconnu singulier. Elle s'est découvert en cet homme un compagnon de musée, un ami de la culture. Un homme assez exclu des autres pour la comprendre, assez intelligent pour l'enrichir et assez vieux pour trouver en elle la particularité de la maturité vivifié par la candeur de la jeunesse. Les sorties se sont succédé jusqu'à ce que quelques envies humaines ne viennent les perturber. Un lit qu'elle aurait préféré éviter en apprenant par la suite son statut de flic et ainsi son intérêt tout tracé pour le statut de son père. Désormais il lui tient à cœur de ne plus jamais revoir ce manipulateur.
TAYLOR M. OBRIEN ● SUNSHINE UNE AMIE DE MILO...ET PROBABLEMENT LA PERSONNE LA PLUS IMPORTANTE POUR AYLEEN DÉSORMAIS ET CELLE ENVERS QUI ELLE SE SENT LE PLUS COUPABLE. CETTE FEMME A DÉFIÉ TOUTES LES LOIS NATURELLES. CETTE FEMME A RETARDÉ L'ÉVIDENCE QUI PEND AU NEZ DE LA MALADE DEPUIS SA NAISSANCE; ELLE A OSÉ S'INTERPOSER ENTRE ELLE ET LA MORT AVANT QUE SA MALADIE NE VIENNE LA RÉVEILLER. TAYLOR A PROTÉGÉ AYLEEN LORS DE L'ATTENTAT DE WEST SIDE, LA PRIVILÉGIANT FACE À celle qui était avant SON AMIE, SAUVANT L'INCONNUE QU'ELLE ÉTAIT POUR ELLE À LA PLACE DE QUELQU'UN QUI LUI ÉTAIT CHER. SI ELLE N'AVAIT PAS ÉTÉ LÀ AYLEEN SERAIT DÉJÀ DANS LE CERCUEIL QU'ELLE A CHOISI CETTE ANNÉE, LES VOLONTÉS ÉCRITES POUR SES 30 ANS SERAIENT DÉJÀ ENTRAIN D'ÊTRE EXÉCUTÉES. TAYLOR EST UN MIRACLE QUI RAMÈNE LA JEUNE FEMME À LA RÉALITÉ DES CHOSES; QUI LUI A MONTRÉ QUE MALGRÉ SON HEURE ÉCRITE LA VIE PEUT TOUT PRÉCIPITER ET IL FAUT S'Y ACCROCHER. AVEC LE TEMPS CE PETIT BOUT DE FEMME EST DEVENUE INDISPENSABLE, UNE LUEUR DE RIRE, DE JOIE, D'ESPOIR, CE QUI FAIT QUE LE QUOTIDIEN VAUT TOUJOURS LA PEINE D'ETRE VÉCUE. Elle est comme sa meilleure amie, la gardienne de ses jours, de ses secrets. Un véritable soleil.
LOU FITZGERALD ● MISTAKE Sa première relation sérieuse. Rencontrée lors d'une exposition de peinture de la jeune femme, Ayleen a su immédiatement lire en elle. Attirante, drôle, attachante, il n'en fallait pas plus à la brunette pour s'en éprendre quelque peu avant que les choses deviennent réciproques au fur et à mesure des sorties. Ayleen se sentait humaine, libre, enfin comprise et surtout aimée pour elle même sans appréhension de sa maladie...A tord. Lou a commencé à s'en détacher, à ne pas supporter l'arrivée de Billy, à s'éloigner et trouver des excuses à l'apparition de simples quintes de toux. Elle a été la première à tromper Ayleen, à montrer de bonnes intentions pour finalement l'abandonner. Le cœur grand ouvert, incapable de le refermer la jeune femme en souffre encore aujourd'hui, quand elle y pense, d'autant plus en sachant que Lou n'a eut aucun mal à s'éprendre de quelqu'un d'autre rapidement jusqu'à en devenir soumise. Désormais changée, méconnaissable, Lou est une inconnue aux yeux d'Ayleen et elle ne veut plus entendre parler d'elle. Elle est la seule personne contre qui elle exprime un panel de choses négatives, de rage, de tristesse et de déception. La gentillesse est peut être la première qualité qu'elle montre aux autres mais en ce qui concerne cette femme là il en est hors de question.
KURTIS HAWKINS ● DORK Prospect un peu saccagé par les bassesses égocentrique et névrotiques de son paternel, Kurtis s'est vu forcément attribuer toute la sympathie naturelle de la jeune femme. Un gars un peu nonchalant, mou, drôle malgré lui mais doté d'une grande volonté. Obligé de la suivre et de la protéger un peu de loin après les attaques de décembre, Ayleen a su apprendre à observer et connaitre cette nouvelle recrue. Elle l'aime bien, un peu plus même depuis ce jour de printemps lorsqu'il lui a dépanné une bouteille d’oxygène. C'est un gentil garçon.
ALMA L. LENNOX ● MAMA MIA Un père, des pères tout cela jonché par les erreurs d'une génitrice absente et droguée, Ayleen n'a jamais eu de mère. Personne pour lui choisir de belles robes, personne pour lui brosser les cheveux correctement sans y laisser des nœuds, personne pour les premiers baisers, les premières règles,
les premières relations avec les garçons et ou les filles. Personne sauf Alma.
Proche de Gabriel cette femme formidable a su se substituer volontiers au rôle de maman auprès de la jeune fille. Elle est un modèle, une figure de force, de courage, de féminité, d'intelligence et de réussite. Ayleen lui porte un amour inconditionnel. Comme celui que l'on porte à sa mère.
NATALIA MANNING ● JOY Elles ont passé toute leur scolarité ensembles. Formant un trio avec une certaine Felicity, les jeunes femmes étaient inséparables. Ayleen contemplant toujours d'un œil amusé les frasques de ses deux amies. Elle la calme, sage et observatrice, Natalia la rebelle, l'être sauvage et libre; la figure forte du groupe, elle était tout ce qu'Ayleen aurait aimé être, le courage personnifié, elle faisait tout ce qu'Ayleen aurait aimé faire. Natalia était sa joie et d'aussi loin qu'elle se souvienne elle ne s'était jamais autant rendue heureuse pour quelqu'un d'autre que cette jeune femme là. Elle a été l'une des rares à encourager sa relation avec James, un pied chez les KOS grâce à son paternel affectant quelque peu son jugement. Aujourd'hui, malgré les peines endurées, Ayleen contemple avec satisfaction cette vie qu'elle a construit, cet enfant qu'ils ont pu avoir et se sent fière de toujours compter Natalia parmi ses proches.
CHARLIE SWANSON ● UC Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.
PRÉNOM NOM ● LIEN Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.
PRÉNOM NOM ● LIEN Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec quis enim rhoncus, egestas arcu id, consectetur nisi. Nulla vel risus laoreet, imperdiet urna vitae, egestas erat. Suspendisse leo nulla, porta at elementum nec, rutrum non diam.

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom. Sometimes it all falls down. These chains never leave me. I keep dragging them around...


Dernière édition par Ayleen Antonović le Lun 13 Nov - 18:36, édité 49 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : @me
Messages : 489
quartier : Westside Chicago - au dessus du garage Ossinov
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Mar 8 Nov - 21:00

Salut :perv:
Alors elles ont le même âge (quasiment), viennent du même quartier et sont toute les deux liés au KOS, ce qui nous fait un petit panel pour établir une base ! Tu a une préférence pour du positif ou du négatif mon petit chat?

_________________



"There's only two ways an old lady makes it. Either you tell them everything or you tell them nothing. Anything else, shit falls apart."

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 267
quartier : Downtown - En colocation avec le sociopathe Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Mar 8 Nov - 22:02

MA POULETTE <3 trop de plaisir de te retrouver =D J'aurais tendance à dire positif pour Ayleen, je la vois ne pas avoir d'ennemi tellement elle est conciliante et ou discrète, quand une relation ne prend pas elle s'en va tout simplement elle ne veut pas cultiver de sentiments négatifs. C'est un truc un peu bateau mais son père biologique est le père narcissique de base, il aime exposer sa fille comme étant la sienne etc mais pas en tant que personne et elle bosse de temps en temps pour servir dans un bar où ils se retrouvent elles pourraient se connaitre de là en connaissant la connartitude de son paternel, il est le VP de Caleb. Ou alors, elle aurait gardé son fils tout bonnement lol

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : @me
Messages : 489
quartier : Westside Chicago - au dessus du garage Ossinov
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Mar 8 Nov - 22:35

Ouiiii  :lilheart:
Je pense qu'on peux mixer un peu tout ca, elles auraient peut-être pu avoir été au lycée ensemble?
Talia traînait pas mal avec Felicity qui est aussi la fille d'un membre des KOS, c'est d'ailleurs par elle qu'elle a connu James ( Tout ca n'est pas encore approfondi j'attend que la joueuse revienne) donc elles auraient peut-être pu se cotoyer tout les trois? Les deux étaient du genre un peu rebelles et aventureuse, a voir si ca aurait pu coller à Ayleen?

Sinon même si elles ne traînaient pas ensemble, elles se sont forcément croisées au lycée ou au club et Talia aurait pu effectivement lui filer un job de baby-sitter quand elle a eu son fils et qu'elle s'est retrouvé toute seule. Je pense que bien qu'elles soient différentes et qu'elles mènent des vies un peu éloignées de part la maladie d'Ayleen et le statut de mère célibataire de Talia, elles se retrouvent sur certains points. Je pense qu'il peut y avoir des choses à explorer entre les deux !

_________________



"There's only two ways an old lady makes it. Either you tell them everything or you tell them nothing. Anything else, shit falls apart."

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 267
quartier : Downtown - En colocation avec le sociopathe Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Mer 9 Nov - 8:50

Je pense que c'est faisable vu que le paradoxe avec Alkeen c'est qu'elle a été à la fois appréciée de beaucoup de monde durant ces années là et en même temps assez seule de par l'aggravation de sa maladie. Elle était régulièrement absente, quand elle revenait elle se trimbalait avec une bouteille d'oxygène avant d'aller mieux puis de re-disparaître etc etc Donc elle était assez "connue" son sourire et sa chaleur ont fait qu'elle connaissait également un peu tout le monde mais en soit elle ne sortait jamais. Le genre de "rebelle - aventureux" etc elle les enviait beaucoup puisqu'ils se permettaient et pouvaient tout simplement faire des choses qu'elle ne ferait jamais, on ne la voyait pas en temps que personne mais en temps que malade. Si ils l'ont traitée autrement y'a moyen qu'elle se soit accrochée à eux, un peu admirative même. C'est jouable yup et puis quand elle a commencé à fréquenté James et tout son univers elles ont pu se rapprocher nettement lors de réunions etc vu leur âge. Donc du coup on peut tabler sur un bon gros lien amical de "longue date" et aujourd'hui elle lui rend service avec le petit, le caracètre de Natalia est ce qui fascine Ayleen, elle a une certaine liberté et en même temps une gentillesse qui ferait qu'Ayleen se serait sentie présente niveau lien avec elle et pas juste là pour décorer ou à éviter quand elle se taxe ses quintes de toux dégueulasses.

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : @me
Messages : 489
quartier : Westside Chicago - au dessus du garage Ossinov
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Mer 16 Nov - 14:11

Ca me semble plutôt pas mal, je ne pense pas que Natalia en tout cas pour sa part l'aurait traiter comme une malade, je pense qu'elle se serait plutôt appliqué à se comporter le plus naturellement possible avec elle quand elle était présente en cours. Elles auraient pu se côtoyer effectivement un peu plus quand Talia à commencer à voir James donc sur la fin du lycée et c'est a ce moment là que leur lien amicale se serait plus développé sans doute. Natalia a tendance à être quelqu'un de très protecteur derrière ses airs de je m'en fout de tout donc je pense qu'elle aurait l'envie d'aider Ayleen sans pour autant lui faire ressentir qu'elle a besoin d'aide. Quelle relation a Ayleen avec le club exactement?

_________________



"There's only two ways an old lady makes it. Either you tell them everything or you tell them nothing. Anything else, shit falls apart."

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Dim 27 Nov - 4:58

Moi! moi!
Bon comme Talia l'a dit, Felix et elle étaient copines au lycée, puis y'a aussi le papa KOS qui peut être exploitable. Donc faudrait voir selon leurs caractères respectifs. Blondie est du genre fonceuse, elle était pas méga populaire à l'école, mais elle savait faire son petit bout de chemin sans être le souffre-douleur des gens. Sinon, elle est très protectrice, elle aime pas qu'on s'attaque à ses proches et pourrait les défendre becs et ongles au besoin, sinon, quand elle aime pas quelqu'un c'est une vrai peste. M'enfin dépendant de ce que tu désirs, avec Talia, on se disait qu'on pourrait faire une sorte de trio avec elles et tout et tout, des mégas potes, elle aurait pu lui emmener ses devoirs et tout et tout. Bref on voit le genre!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 281
quartier : South Side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Mar 6 Déc - 22:58

Désolée les filles j'avais pas pensé à repasser dans ma fiche XD

Natouuu alors Ayleen a une relation plutôt détachée avec les KoS, elle est vraiment là dans les "bons moments" les réunions "familiales" ou de temps à autre, je vois son père mettre un point d'honneur à ce que ça se passe bien et que ça parle pas trop des affaires quand elle est là, même si elle a 25 ans ça reste la gosse du truc, on l'aime bien, on la connait, on déconne bien avec elle, elle fait la bouffe quand elle peut elle est dedans sans trop y être en gros. :joe:

Pour Felicity Ayleen n'est vraiment pas méchante, elle est chaleureuse, un peu en retrait par la force des choses car régulièrement "laissée de côté" puisque malade donc forcément des gens qui ne la voient pas ainsi, un peu protecteur etc en étant assez fous pour lui faire voir la vie mais en même temps pas des caïds qui la rebuteraient je pense que c'est clair et net qu'on peut faire un bête de trio pour le lycée qui peut être encore en contact aujourd'hui ?

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom. Sometimes it all falls down. These chains never leave me. I keep dragging them around...
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : H. | we♥it | tumblr
Messages : 207
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Ven 9 Déc - 22:26

:lilheart:

_________________


Why can't I get over this ?
Elle a essayé d'oublier son rire, son visage. Elle a essayé de se souvenir de son absence mais en vain, corruption dans un cœur trop faible.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Lun 19 Déc - 5:34

Alors...
C'est parfait pour moi. Elles auraient pu en effet rester en contact après l'école, les repas entre filles, les films nunuches avec le popcorn et les discussions sur les mecs quoi, avec le vernis à ongle et tout Arrow Parce que Felix est passé de garçon manqué à Miss Univers en trois ans top chrono ou pas. Elle a passé quand même plusieurs années en vadrouille un peu partout au Moyen-Orient, la demoiselle, avant de revenir il y a quelque mois après un incident assez grave avec son ex-fiancé en Syrie. Donc pendant un moment, leurs contactes auraient été que par coup de fils et email, mais ça s'fait, maintenant elle reste à Chicago jusqu'à ce que son stress post-traumatique la lâche un peu, donc elles auront plein de temps pour faire mumuse What a Face
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ranipyaar | we♥it | tumblr
Messages : 397
quartier : south side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ? Ven 31 Mar - 21:29

:huhu:

_________________


« You. »
I don't eat, I don't sleep, I do nothing but think of you. I don't eat, I don't sleep, I do nothing but think of you. You keep me under your spell, you keep me under your spell, you keep me under your spell.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: How many seconds in eternity ?

Revenir en haut Aller en bas
 

How many seconds in eternity ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (flashback) Seconds from my heart, a bullet from the dark. [Leo]
» Qu'est-ce que c'est ?! o.o
» 01. I get bored, so ... Hello ! [ft Glenn McAllistaire]
» Write some love letters and i'm yours for eternity (Evanna)
» what we do in life echoes in eternity (seetah.)
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: BIENVENUE À CHICAGO :: Gestion du personnage :: VOTRE RÉPERTOIRE-