AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 SAISON I # EVENT 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 433
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: SAISON I # EVENT 1 Dim 13 Nov - 20:06




HAPPY THANKSGIVING
24 novembre 2016

Nombreuses sont les personnes sachant Thanksgiving comme une fête à passer près de ses proches mais nombreuses sont celles qui, aussi, n'ont pas forcément quelqu'un à voir, à inviter ou à rejoindre. Et c'est cette réflexion qui a permit à Shawn, employé du Penitent, de prendre les devants et d'organiser une soirée "comme à la maison" sur son lieu de travail. Sur inscription, il permet à des habitués ou à des curieux de rejoindre ces lieux pour parer au manquement d'une quelconque famille avec, comme but, de pouvoir y croire rien que le temps de quelques heures.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : pandamalin | tumblr
Messages : 546
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Sam 19 Nov - 1:13




HAPPY THANKSGIVING
24 novembre 2016

Il n'arrive pas à décrocher son regard du reflet qui lui fait face, Elijah ne parvient pas complètement à assimiler chacun des traits qu'il distingue. Parce qu'il ne les reconnaît pas, pas de cette manière en tout cas. Des cernes se sont creusées sous ses yeux, ses traits se sont renforcés, approfondis comme pour marquer les maux qui n'en finissent plus de corrompre le peu de force mentale qu'il lui reste. Il en sourirait presque, il pourrait s'en vanter de cet air nonchalant mais, cette fois, ça vient lui rappeler ce qu'il a laissé derrière lui, ce qu'il a perdu bêtement, par impulsivité, par besoin de vengeance aussi quant aux mains posées sur ce qu'il avait, à ce moment-là, de plus précieux. Haynes en ferme les yeux un instant, venant combattre intérieurement tous les démons qui luttent pour ne pas s'éteindre, pour ne pas faiblir face à la rage qu'il tente de canaliser. C'est une bataille sans fin, armée d'une cruauté sans nom. Il sait qu'elle ne se terminera pas facilement, il sait qu'il aurait encore bien des élans de souffrance à surpasser et c'est ce qui lui permet, une fois encore, de passer au-dessus des images qui lui reviennent brutalement, tortionnaires sans répit d'une âme déjà bien assez blessée. Et c'est en se perdant dans ses contemplations-ci qu'il prend conscience de la présence qui s'est invité dans son dos, de ce sourire qu'il sent déjà sur lui tandis que lui, toute envie d'en user lui est passé il y a déjà trop longtemps. Il hésite à revenir, il hésite à se remettre les idées en place et à lui faire face malgré l'aide qu'elle est venue lui offrir, malgré tous les pas fait en sa faveur dès lors qu'il s'était risqué ici, loin de New-York, loin de la bulle qu'avait été le Michigan durant un temps. Elle est venue malgré ce qu'il est, malgré ce qu'il peut faire, malgré ce qu'il a même déjà fait. Il en vient à imprimer cette vérité dans sa tête, il en vient à se souvenir de ces nombreuses mains tendues, ces nombreuses cordes jetées dans l'espoir qu'il est cette volonté de sortir des abysses. C'est un fait, elle a été là quand lui risquait de tout abandonner jusqu'à sa propre vie puisque aujourd'hui sans réelle raison à laquelle se raccrocher, puisque aujourd'hui défait de la seule personne qui, jusqu'alors, était parvenue à le maintenir. Et, finalement, le voilà ce rictus de tirer sur ses lèvres, le voilà ce maigre sourire nécessaire pour une soirée comme celle-ci. Thanksgiving. Thanksgiving sans son grand-père, sans son père, sans Joshua, sans Ariel, sans la MOB. Sans... Elle. Son prénom résonne mais heurte son cœur, ça vient lui arracher un haut le cœur qu'il tente de stabilité avant d'oser lever ses yeux sur celle qui se tient dans son dos. Il doit accepter que le temps doit passé. Il doit accepter cette distance entre Elle et lui en sachant qu'il finira par la retrouver, tôt ou tard. C'est cette certitude à laquelle, finalement, il vient s'accrocher ; autant que possible.

C'est accompagné de Jessie qu'il descend là où Shawn s'est donné du mal, ce sourire idiot tiré sur ses lèvres quand il le voit arriver. Parce qu'il a cette presque santé qui lui était inconnue jusqu'alors, parce qu'il semble avoir retrouvé un semblant d'étincelle au cœur de ses prunelles. Elijah avance, doucement mais sûrement. Elijah fait au mieux pour accepter que plus rien ne puisse lui être donné, pas pour l'instant en tout cas. Aussi, c'est la tête haute qu'il doit continuer, ce soupçon d'arrogance teinté sur son faciès comme pour renforcer le malaise qu'il aimait à donner à ceux qui se risquaient un coup d’œil dans sa direction. Il doit retrouver de sa superbe, se faire aussi fort que possible en attendant que ses pas ne le mène là où toute stabilité, tout bonheur l'attend – il l'espère – encore. « On... on... pré-préfère c-cette tronche là ! PUTAIN. » C'est ce que le vieil homme vient lui dire. Un vieillard que tout le monde rejette mais qui, en soit, ne viendrait pas faire de mal à qui que ce soit, simplement malade ; ce qui en amuse plus d'un d'ailleurs mais qui, dans le fond, ferait presque mal au quadragénaire qui s'est vu l'accepter, le prendre « sous son aile » bien que ce dernier ait assuré ne pas en avoir besoin. Mais une place dans un établissement, sous la Tourette, c'est un défi quasi irréalisable. Et c'est en partie pour ça que Shawn s'est risqué à ce genre de soirée, c'est pour cette raison qu'il a cherché à rendre une étincelle de bonheur au cœur de son patron jusqu'alors perdu dans des ténèbres plus sombres encore que l'azur de ses prunelles, ce il y a à peine quelques heures. Aussi, il finit par se faire à l'idée que rien n'ira en s'arrangeant s'il ne s'en donne pas la peine, désireux de ne pas vexer son employé s'il décide de remonter dans son petit monde situé juste au-dessus ; là où règne solitude, cadavre de bouteilles et souvenirs en pagaille. Non, au lieu de ça, il prend les devants et se lance à sa hauteur déposant une brève main dans le dos du vieillard avant d'aller saluer ceux qui présents, venus pour l'occasion, des habitués pour la plupart, ce genre de visages qu'ils ont pour coutume de voir chaque soir, à ces heures bien précises. Ils sont le rappel du quotidien qu'il possède désormais, une passade à laisser s'écouler en attendant que son chemin ne rejoigne celui dont il fut banni. « On évitera les catastrophes ce soir, on y gagne un peu de temps avant de tout devoir changer. C'était une bonne idée les réservations. » Il félicite le commanditaire de cette soirée, ça à sa manière, prenant place là où on a choisit de l'installer – en bout de table – à côté de la jeune femme qui, il s'en rend doucement compte, ne le lâche plus vraiment ; pas en ce moment, pas depuis la disparition de son père en vérité. « D'autres doivent encore arriver ? »


_________________


Broken Crown
« They took everything from us. Then they call me a monster? The moment I sign that pardon, I proclaim the world that they were right. This ends when I grant them my forgiveness, not the other way around. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : tetra
Messages : 479
quartier : Milo s'est installé chez sa copine dans le South Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Dim 27 Nov - 11:41


elijah & milo
happy thanksgiving

 « Tu vas voir, ça va être chouette ! » je lui assure une fois encore.
Ma sœur se contente de poser un regard sceptique sur moi. Je sais bien ce qu’il veut dire. Que plus je tente de me justifier et de lui promettre qu’elle va s’amuser, plus je me décrédibilise. La vérité, c’est que j’en sais rien si ça va lui plaire. Je ne sais pas à quoi ça va ressembler tout ça. Tout ce que je sais, c’est que la dernière fois que j’ai mis les pieds ici, je me suis éclaté. Au point de vouloir déposer mon CV et de bosser à temps partiel dans le bar. Mais la raison de mon amusement n’est sans doute pas très…disons glorieuse. C’est d’avoir rencontré Shawn qui m’a plu. Le pauvre vieux souffre du syndrome de Gille de la Tourette et l’entendre jurer comme un charretier m’a carrément éclaté. Quand il m’a parlé (entre deux insultes et en bégayant un peu) d’une soirée organisée pour les habitués et les curieux à l’occasion de Thanksgiving : j’ai sauté sur l’occasion. Il m’a surtout parlé du fait que son patron serait là, contrairement à la dernière fois et qu’il valait mieux pour moi voir directement avec lui pour des questions d’embauche. Le tenant du bar m’a expliqué que le proprio du Penitent était un peu particulier et qu’il préférait que je passe par lui pour ce genre de chose. Alors c’est ce que je vais faire. J’ai essayé de préparer un petit speech qui fera office de lettre de motivation et j’ai ramené mon CV. Il est bien plié et rangé dans ma sacoche.
Je n’ai pas parlé de ça avec Ellie parce que je veux lui faire la surprise. Elle est contente de savoir que j’ai trouvé un job dans un salon de tatouages tout près d’ici mais si j’accumule les jobs, elle sera certainement deux fois plus fière ! …Et peut-être qu’elle me laissera réaménager avec elle. Ou en tout cas, ça apaisera sans doute un peu de tensions entre nous et elle acceptera de passer plus de temps avec moi. Enfin si tant est qu’il me reste du temps avec l’emploi du temps de dingue que je vais certainement me taper en enchainant deux boulots. Bref ! J’espère qu’elle passera du bon temps, qu’elle sera fière de me voir me prendre en charge et faire des efforts.
Je ne devrai sans doute pas miser autant sur cette soirée mais tant pis.

Forçant un sourire enjoué à apparaître sur mon visage, je passe un bras autour de ses épaules et la taquine un peu en continuant de diriger mes pas vers le bar. Elle me laisse faire une seconde, souriant avec gêne, et puis me repousse gentiment. Ca me vexe. Salement. Mais je ravale ma fierté et ma déception et m’éloigne d’un pas pour marcher à ses côtés, en silence.
« C’est là » je lui signale en désignant l’établissement sur deux étages.
Ma soeur ralenti son allure et observe attentivement le décor, les bras obstinément croisés sur sa poitrine. Je suis content de voir que l’endroit a été décoré et présente plutôt bien. Je m’immobilise près de la porte, attendant le verdict d’Ellie. Elle s’approche des fenêtres, jette un œil critique à l’intérieur et pousse un petit soupir avant de me rejoindre, se résignant à entrer. Si elle accepte d’entrer, c’est qu’elle trouve que ce n’est pas si mal. Un sourire soulagé apparaît donc sur mon visage, qu’elle s’empresse de me faire ravaler.
« T’emballes pas. Je veux juste voir à quoi ça ressemble de l’intérieur » me lance-t-elle, arborant son habituelle moue blasée.
Je lui réponds par un hochement de tête compréhensif et lui tient la porte pour lui permettre d’entrer au Penitent.

« Waw ! » je laisse échapper en observant le décor, qui a bien changé depuis ma dernière visite. C’est franchement sympa ! Je ne sais pas qui a décoré, mais ça a de la gueule. Ca fait même très chic ! L’ambiance est tamisée, intime, chaleureuse. Je sais qu’Ellie a un faible pour les éclairages à la bougie et qu’elle aime les décors boisés et nature. Elle va forcément apprécier. Mais ne rien laisser paraître… « C’est beau non ? »
« Mouais » lâche-t-elle en haussant une épaule.
Ca veut dire que ça lui plait. Enthousiasmé par cette réponse pourtant évasive, je cherche mon poto Shawn du regard. Je le repère à quelques mètres de là, aux ôtés d’un grand type barbu qu’il a l’air de bien connaître. L’homme lui donne une petite table dans le dos et va s’asseoir en bout de l’imposante table dressée au centre du bar.  
« Viens, j’dois te présenter quelqu’un. »
J’entraine Ellie avec moi en direction du tenancier et lorsqu’il le voit approcher, je suis soulagé et flatté de le voir me sourire. J’ai l’impression qu’il me reconnaît et ça fait plaisir.
« Shawn ! Mon pote ! »
« S-s-alut M-M-Milo » me salue-t-il en tendant une main rêche vers moi.
« Oh pas d’ça entre nous ! C’est jour de fête » je lui souris en écartant les bra pour l’étreindre un instant. « Shawn, j’te présente ma frangine, Ellie ! Ellie, voilà Shawn ! »
« Merde ! » jure-t-il, l’épaule secouée d’un petit spasme, avant de tendre la main en direction de ma sœur. Ellie me jette un regard interrogateur et je l’incite à serrer la main de Shawn, confiant. Au lieu de la lui secouer doucement, il lui fait un baise main qui met Ellie mal à l’aise. « Enchanté ma p’tite d-demoiselle. Soyez la bienvenue au P-P-Putain ! Penitent. »
Ma sœur s’empresse de soustraire sa main à celle du vieillard et la fourre dans la poche de son manteau en se tournant vers moi. Cette fois, je perçois de la colère dans son regard… Je choisis de ne pas y faire attention. Peut-être que j’aurai dû la prévenir pour la particularité de Shawn…
« C’toi qui a décoré Shawn ? C’trop classe ! » je le félicite en jetant un nouveau coup d’œil sur le décor (tout vaut mieux que de croiser la moue irritée de ma jumelle).
« Oh c’est t-t-trois fois rien. Et la patron a bien aidé » me glisse le vieil homme ne me désignant l’homme avec qui il parlait il y a un instant, et qui est installé à la table, à un petit mètre de nous.
Je me tourne dans sa direction et lui adresse un sourire poli, avant de m’approcher pour lui serrer la main. Il est à portée d’oreille depuis tout à l’heure et n’a sans doute rien manqué de mon échange avec son employé. Mon estomac se noue un peu mais j’essaie de ne pas y faire attention. Tout va bien se passer.
« Enchanté Monsieur. C’est un super bar que vous avez là » je le salue, impressionné par son charisme. « J’compte bien en devenir un habitué en tout cas. »

code by Chocolate cookie


_________________
I NEED NOISE !
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran
Fuck that’s what they all just end up doing in the end
Take my car and paint it black
Take my arm, break it in half
Say something, do it soon
It’s too quiet in this room


Dernière édition par Milo Lawson le Sam 10 Déc - 10:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : pandamalin | tumblr
Messages : 546
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Dim 4 Déc - 20:03




HAPPY THANKSGIVING
24 novembre 2016

Il doit se faire à l'idée qu'une sociabilité, dans ce monde-ci, n'est pas à écarter. Il doit s'habituer aux bonnes intentions de son employé, de la jeune femme qui l'accompagne ce soir et de cette fille qui, s'il s'essaie à y croire, n'est nulle autre que sa fille. Ça bloque encore au-travers de sa gorge, la nouvelle se faisait difficile à avaler. Parce que jamais, jamais il ne s'était imaginé pareille situation au cours des années passées, accompagné par une solitude des plus tenaces et défaitiste à l'idée qu'un avenir puisse l'attendre, autant ici qu'aux côtés de celle vers qui, en une fraction de seconde, ses songes se tournent. Il en baisse un instant le regard mais tente de ne pas s'y perdre, désireux de faire bonne figure, au moins pour le vieil homme ayant donné de sa personne dans la préparation de cette soirée, dans l'organisation même des festivités. Alors il parvient à rendre l'azur de ses prunelles un peu plus clair, il offre ce regard sympathique qu'ils aiment à apercevoir, Jessie venant lui faire remarquer cela d'ailleurs ; ce à quoi il sourit, simplement, n'allant pas plus loin, en étant encore incapable. Avancer n'est pas tourner la page et c'est ce qu'il essaiera d'imprimer dans sa tête, ce qu'il essaiera de se dire pour ne pas laisser la tempête de sa mémoire s'abattre sur sa stabilité comme au cours de ses nombreuses dernières tentatives. Ça, tandis qu'on arrive encore, qu'on vient offrir de nouveaux visages à mettre devant les assiettes qui attendent encore, un peu plus loin sur la table, aux côtés de ceux qui se sont déjà perdus entre les murs du pub pour une énième soirée au parfum singulier cette fois-ci. De nouvelles têtes qui, rapidement, se dirigent vers Shawn qui les reçoit avec enthousiasme ; chose qu'il n'aurait pas été en mesure de faire, un peu perdu en terme de relation sociale, surtout maladroit. Alors, il se contente d'écouter, de prêter une oreille à la discussion qui se fait avant de rendre le sourire qu'on vient lui offrir, avant de lever la main pour serrer celle qu'on lui présente, de la part d'un jeune homme tout en longueur et dont les tatouages s'imposent par dizaines. « Enchanté Monsieur. C’est un super bar que vous avez là. » Un sourire s'accroche à ses lèvres tandis qu'il tourne, un bref instant, le regard vers la blonde qui siégeait à ses côtés, lui devant la propriété de ces lieux, ce qui semble lui faire autant de plaisir à elle qu'à lui finalement et c'est la raison pour laquelle il s'apaise, doucement mais sûrement, en tout cas. « J’compte bien en devenir un habitué en tout cas. » Une légère tape dans le dos s'impose tandis qu'il se tourne vers la jeune femme qui accompagne celui qui vient de le trouver, sa sœur s'il a bien écouté ce qui se disait un peu plus tôt, indiscrètement mais qu'importe, ça avant de se présenter à eux en essayant de faire bonne figure. « Installez-vous, prenez vos aises, Shawn va vous servir à boire. »

Il finit par reprendre place sur les ordres de Jessie, s'essayant à la discussion avec Erin puis allant pour s'étendre, tentant d'être à l'aise malgré cette gêne qui vient soulever son cœur, qui vient peser sur sa cage thoracique comme s'il faisait une erreur, comme si on le voyait la commettre ; d'ailleurs. Elijah déglutit et tente de reprendre ses esprits, tente de se remettre d'aplomb pour cette soirée qu'il ne doit pas fuir, qu'il ne doit pas gâcher, il le sait. Il s'est condamné en acceptant, bêtement mais tout de même volontairement. « Alors, uh... » Il tourne la tête vers Shawn dans l'espoir d'un peu d'aide, désignant celui à qui il souhaite s'adresser d'un rapide coup de main. « M-M-Milo ! » Un sourire avant d’acquiescer comme pour le remercier silencieusement, en revenant à celui qu'il regardait jusqu'alors, s'essayant à de la sympathie, à de la sociabilité comme ce vers quoi l'encourage Jessie, un rictus d'accrocher à ses lèvres lorsqu'il reprend la parole. « Tu n'es déjà pas un habitué pour connaître Shawn ? » C'est une vraie demande parce qu'il ne se souvient pas de ces traits-ci, parce qu'il ne se souvient pas d'avoir entendu autant d'enthousiasme entre ces murs au cours de ses services et c'est ce qui vient l'intriguer, ce qui vient lui rappeler qu'il dépérit sûrement un peu trop. « Mademoiselle aussi ? » Il veut s'intéresser à eux après avoir fait le tour de la table, il veut faire preuve d'efforts à l'égard des seuls qui lui soient encore totalement inconnus ici. Car les autres ont eu bien des heures pour communiquer avec lui, pour cerner le masque qu'il offre depuis son audace à reprendre les lieux et il s'y est fait, il s'est éprit de l'ambiance, du travail, du presque calme qui peut régner ici sans pour autant être totalement sûr. C'est cette instabilité qui l'a charmé, cette même caractéristique qui lui a toujours été propre. « En tout cas, tu apprendras très vite à t'y faire si tu comptes y passer tes soirées, c'est une vraie petite demeure cet endroit... » Il le dit avec plaisir mais non sans un soupçon de tristesse. Parce qu'il lutte intérieurement pour accepter que cette place puisse lui être définitive, parce qu'il s'imaginait dans d'autres ruelles, accompagné d'une toute autre personne, menant une toute autre vie. Il en soupire mais tente de relever fièrement la tête, dissimulant un lourd passé derrière des cernes aujourd'hui trop creusées avant de retrouver sa voix, un peu plus neutre cette fois-ci, comme défaite, fatiguée. « Shawn a toujours su faire un très bon accueil aux nouveaux arrivants malgré ce qu'il traîne, c'est un bon gars. » Un compliment qu'il est rare d'arracher d'entre ses lèvres mais qu'il n'hésite pas à faire entendre, pas cette fois. Elijah avance, à sa manière, en vérité du mieux qu'il le peut. « D'autres tatouages que ceux qu'on aperçoit ? » Lance-t-il finalement sans pour autant cacher les siens, essayant de passer à autre chose, cachant seulement l'once de gêne qui s'était installée par sa faute, comme souvent d'ailleurs.


_________________


Broken Crown
« They took everything from us. Then they call me a monster? The moment I sign that pardon, I proclaim the world that they were right. This ends when I grant them my forgiveness, not the other way around. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : tetra
Messages : 479
quartier : Milo s'est installé chez sa copine dans le South Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Sam 10 Déc - 10:44


elijah & milo
happy thanksgiving

J’ai pas envie de passer pour un trou du cul auprès de ce grand type imposant. J’ai pas non plus envie de m’afficher devant ma sœur qui m’attend au tournant. Ellie m’attend toujours au tournant… Ca fait partie des défauts que j’ai du mal à accepter chez elle. J’suis du genre plutôt tolérant d’ordinaire, surtout avec elle, mais la façon dont elle me regarde, presque déjà déçue…j’ai du mal à l’encaisser. Ca me fiche une pression d’enfer et j’agis toujours comme un gros glandu sous la pression. Je l’ai amenée ici pour qu’elle soit fière de moi, pour qu’elle voit que je me bouge et que cet endroit est vraiment sympa. Le décor a l’air de l’avoir séduite mais au sujet de Shawn…je ne suis pas tout à fait sur de mon coup. Je pensais que ça l’amuserait autant que moi, qu’elle trouverait ça original, touchant…mais non. Je crois que j’ai perdu quelques points en lui présentant le barman, atteint du syndrome de la Tourrette. Mais je ne doute pas de les regagner quand elle verra à quel point il est intéressant ! Il vient à peine d’entrer dans ma vie et je suis déjà conquis pour ma part.
La vraie question à présent, c’est de savoir si elle va apprécier de faire la connaissance du propriétaire des lieux. J’avoue que pour cette part si, je nage en plein flou moi-même. Shawn m’a prévenu que c’était un type solitaire, mais à le voir entouré par deux jeunes femmes plutôt jolies dans leur genre, je dirai qu’il n’est pas si renfermé que ça le gaillard. Cependant, il reste impressionnant.
L’une des deux filles (la plus âgée) lui demande de revenir auprès d’elle et l’homme s’exécute, après nous avoir invité à passer commande auprès de son second. J’acquiesce et puis me tourne vers ma jumelle pour recueillir ses impressions. Et mon sourire se fane tout de suite.
« Milo… Où est-ce que tu m’as trainée ? » articule-t-elle, comme si elle s’adressait à un gamin de six ans atteint d’autisme… Je déteste quand elle prend ce ton là.
« Dans un bar très sympa. Alors détends-toi et… »
« J’avais des plans tu sais ? Des plans que maman m’a obligé à annuler pour garder un œil sur toi. Ca te fait sentir comment Milo, de savoir qu’à vingt-cinq ans, ta propre famille estime que tu as encore besoin d’une baby-sitter ? »
« T’es pas obligée d’être désagréable Ellie » je lui répond en perdant un peu patience, blessé par ses propos, réalisant qu’elle n’est pas là de son plein gré pour que nous renouons un peu… Elle est là parce que notre mère l’a obligée à venir. Génial.
« Dans une heure, on se tire de ce trou. Si on n’est pas pris en otage avant par le barman fou ou le proprio serial killer, bien entendu. »
Là dessus, elle se détourne et va s’asseoir pour bouder.

Je reste planté là un moment, un peu abasourdi par cet échange. Un peu découragé. Mon plan a lamentablement échoué. Comme à peu près tous mes plans ? Ouais… Faudrait peut-être que j’arrête de prévoir quoi que ce soit. Je finis par me bouger pour rejoindre Shawn et lui passer commande. Un Rhum-Coca pour ma sœur et une limonade pour moi.
Je rejoins ensuite Ellie et me laisse tomber à côté d’elle en me débarrassant de ma veste cloutée. Elle me jette un coup d’œil, constate que je n’ai enfilé qu’un simple teeshirt sous ma veste et lève les yeux au ciel avec réprobation. Elle se mord ensuite l’intérieur de la bouche pour ne pas me noyer sous les reproches et détourne obstinément le regard, sortant son téléphone portable. Ca promet d’être une longue soirée… Heureusement, le proprio s’adresse à moi et me contraint à penser à autre chose. Il invite même ma sœur à se mêler à la conversation en faisant référence à elle.
« Non, je ne suis pas une habituée » répond-t-elle, d’un ton qui laisse clairement penser qu’elle ne compte pas le devenir et qu’elle aimerait mieux être n’importe où ailleurs là tout de suite…  
Forçant un sourire sur mes lèvres, j’essaie de limiter la casse en reprenant la parole.
« J’suis venu une fois ou deux et j’ai tout de suite accroché avec Shawn. C’est un type extra. Cultivé et tout… »
« En tout cas, tu apprendras très vite à t'y faire si tu comptes y passer tes soirées, c'est une vraie petite demeure cet endroit... » Je me contente de lui sourire. Un sourire qui devient plus naturel que le précédent. Celui que j’affichais avec malaise pour réparer les dégâts causés par ma rabat-joie de frangine. Si moi j’ai besoin d’une baby-sitter, elle a besoin d’un traducteur pour ressortir toutes ses répliques avec plus de diplomatie. « Shawn a toujours su faire un très bon accueil aux nouveaux arrivants malgré ce qu'il traîne, c'est un bon gars. »
« Ouais, il est top » j’approuve, un peu intrigué par le changement soudain d’humeur de mon interlocuteur.  
 
« D'autres tatouages que ceux qu'on aperçoit ? » me questionne-t-il, nous orientant vers un autre sujet.
« Un peu mon n’veu ! J’vais pas faire étalage de ma chair parce qu’on est à table, qu’y a des dames et tout ça, mais ouais, j’en ai pas mal d’autres. En fait, j’suis littéralement tatoué de la tête aux pied » je lui explique en soulevant juste mes manches jusqu’à mes épaules pour lui prouver mes dires.
En vérité, retirer complètement mon tee-shirt et retirer mon froc ne me dérangerai pas le moins du monde. Je suis très fier de mon corps, que j’envisage comme une véritable œuvre d’art contemporain. Mais je sais que ça ne serait pas du goût de tous, autour de cette table. Pas du goût de ma sœur, pour commencer qui de son côté voit mon corps comme un champ de ruine… Mes parents ont le même avis mais ils ont depuis longtemps renoncés à faire le moindre commentaire. De toute façon, c’est fait maintenant alors… A quoi bon ?
« J’vois qu’vous en avez un aussi » je reprends en désignant son bras. Il en a apparemment d’autres également. « J’travaille dans un salon de tatouage qu’est pas très loin d’ici en fait. Le Speakeasy Custom Tattoo, vous connaissez p’t-être. J’suis pas tatoueur, j’bosse juste à l’accueil pour l’instant. J’suis pas à temps plein malheureusement, j’suis en renforts parce que la fille de l’accueil est enceinte jusqu’aux yeux et s’fatigue vite, tout ça » je précise, pour préparer le terrain. Après tout, je suis là pour lui demander s’il n’aurait pas besoin d’un serveur de plus…    
« Shawn m’a dit que vous aviez repris le bar y a pas si longtemps qu’ça » j’enchaine pour ramener la conversation sur lui et avoir une chance de flatter son égo et marquer des points. « Vous avez changé l’enseigne et la déco, c’est ça ? »
Les boissons que j’avais commandées un peu plus tôt arrive et je remercie Shawn avant de lever mon verre en l’honneur de notre hôte. Ellie se sent obligée de suivre le mouvement, pour ne pas paraître trop impolie.
« Joyeux Thanksgiving alors ? » je propose sobrement, avant de trinquer avec lui, puis d’étendre le bras pour trinquer avec les deux jeunes femmes dans son sillage. « Milo, enchanté. Et voilà ma sœur, Ellie. »
Elles se présentent à leur tour. Jessie et Erin donc. Après un rapide échange sur la pluie et le beau temps, je m’intéresse à nouveau à Elijah.
« Vous avez toujours été dans c’business ? »    

code by Chocolate cookie


_________________
I NEED NOISE !
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran
Fuck that’s what they all just end up doing in the end
Take my car and paint it black
Take my arm, break it in half
Say something, do it soon
It’s too quiet in this room
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : pandamalin | tumblr
Messages : 546
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Jeu 15 Déc - 12:16




HAPPY THANKSGIVING
24 novembre 2016

« Un peu mon n’veu ! J’vais pas faire étalage de ma chair parce qu’on est à table, qu’y a des dames et tout ça, mais ouais, j’en ai pas mal d’autres. En fait, j’suis littéralement tatoué de la tête aux pied. » Il comprend qu'il s'est risqué sur un sujet qui plaît, plus ou moins en tout cas, surtout à l'intéressé plus qu'à la jeune femme à ses côtés mais il choisit de ne pas en tenir rigueur, ayant finalement l'habitude de cette neutralité parce qu'il en fait lui-même preuve mais Erin aussi. Elijah n'offre d'attention qu'à celui qu'il vient, pour sûr, de complètement réveiller, ce dernier relevant ses manches pour prouver ses dires ; ce à quoi il sourit. Ça, avant que son rictus ne s'estompe légèrement. « J’vois qu’vous en avez un aussi. » Et d'autres encore mais il baisse simplement ses prunelles sur la croix qui jonche sa main, sur ce signe d'appartenance à une famille qu'il a choisit de quitter, pour leur bien, autant que pour le sien finalement. Un soupire s'échappe presque d'entre ses lèvres lorsque son regard croise celui de Jessie qui croit pouvoir enfin entendre une explication quant à ceux-là, mais il n'en dit rien. Elijah n’évoquera pas cette partie de sa vie, cette liberté quittée après s'être risquée à vouloir protéger la seule qu'ait réellement compté jusqu'alors. « J’travaille dans un salon de tatouage qu’est pas très loin d’ici en fait. Le Speakeasy Custom Tattoo, vous connaissez p’t-être. J’suis pas tatoueur, j’bosse juste à l’accueil pour l’instant. J’suis pas à temps plein malheureusement, j’suis en renfort parce que la fille de l’accueil est enceinte jusqu’aux yeux et s’fatigue vite, tout ça. » Tout ce qu'il se permet de faire, c'est secouer la tête pour lui faire comprendre que non, il ne connaît pas vraiment. En vérité, Elijah ne connaît rien à la ville malgré le temps qui s'est écoulé depuis son départ de New-York. Il n'a pas prit le temps d'explorer les lieux, n'a pas prit le temps de s'offrir quelques virées ; pas même dans les rues voisines. Il s'y rend par nécessité plus que par curiosité, ça depuis plus d'un an et cette constatation vient lui faire prendre conscience des ténèbres dans lesquelles il s'est laissé sombrer. Parce qu'il ne vit pas vraiment, survit seulement et c'est un fait qui s'impose à sa conscience aussi clairement que les mots tout juste entendus. Il ne connaît rien, Elijah n'est rien de plus que l'ombre de sa propre personne. « Shawn m’a dit que vous aviez repris le bar y a pas si longtemps qu’ça. Vous avez changé l’enseigne et la déco, c’est ça ? » Mais il en revient tout de même à la conversation parce qu'il le doit, parce qu'il sait que sombrer n'arrangera rien, davantage aux yeux de celle qui siège aux côtés de son interlocuteur et qui ne manque pas de le toiser, assez souvent. « Oui, j'ai essayé. » Il tente un sourire avant d'essayer de se faire un peu plus discret, ses songes l'accable et le ronge, à nouveau. Malgré lui.

Néanmoins, il faut moins de quelques secondes au jeune homme pour reprendre la parole, lever son verre en son honneur, ce qui a le don de rendre Elijah quelque peu gêné ; une première au cours de ses dernières années. « Joyeux Thanksgiving alors ? » Il acquiesce simplement en trinquant, se brusquant même sur une gorgée qui ne manque pas de brûler sa trachée mais dont le besoin se faisait sentir parce qu'il en termine même son verre de quelques traites, profitant de l'attention que donnent Jessie et Erin au bavard pour cela. Ça lui laisse un petit instant de répit, une confrontation silencieuse avec toute cette bataille qui continue malgré tout d'être menée en son for intérieur, davantage lorsque ses yeux se posent une énième fois sur les tatouages qu'il porte. Un sujet à la con finalement, pour lui en tout cas. « Vous avez toujours été dans c’business ? » Il entend mais n'écoute pas vraiment, il faut que Jessie le ramène à la réalité des choses pour qu'il revienne parmi eux, ses perles claires à nouveau levées sur Milo. « Oh non, loin de là. C'était... tout autre chose. » Laisse-t-il entendre, pas très doué pour mentir alors ne se risquant pas sur des inventions mal jouées. Elijah n'en dit pas plus, faisant impasse sur ce sujet parce qu'il le doit, au moins pour éviter une panique ; ou qui sait quoi d'autre. « Puis je n'étais pas ici, je viens de New-York, le bar appartenait à Jessie. Disons qu'elle a été assez inconsciente pour me laisser là-dedans. Ça n'a rien à voir avec ce que je sais faire. Rien du tout. » Précise-t-il, essayant de braquer les projecteurs sur la blonde qui se tient à ses côtés, vers qui les regards s'attardent le temps d'un moment ; trop court pour lui. « Mais tu t'en sors bien et Jessie allait le vendre. Autant que ce soit au père de sa fille plutôt qu'à un inconnu. » L'azur brisé de ses yeux se porte sur l'un des habitués, jusqu'alors silencieux, celui-ci venant raviver le feu de joie qui gagne en ampleur sous sa cage thoracique, brûlant les lambeaux de chair qui demeuraient encore là, cachant un trou béant que le temps a creusé. Parce qu'il n'arrive pas à se dire qu'elle l'est, encore. Parce qu'il n'a pas cet instinct à son égard, Elijah nage encore dans ses eaux sombres, se noyant, peu à peu, malgré ça, malgré tout. « Néanmoins, c'est un pli à prendre, comme sur beaucoup de choses en ce qui me concerne. » Un clin d’œil destiné à arranger les choses, à détendre l'atmosphère, davantage entre eux trois en tout cas – bien qu'il ne vienne en cacher plus que cela. puisque Erin a détourné la tête et que Jessie s'est faite plus petite qu'elle ne l'est déjà. Quant à lui, à aucun moment ses perles se sont baissées, à aucun moment Elijah n'a rangé cette nature qui lui est propre, cette mise en garde silencieuse qu'il impose quant à ce qui peut être dit devant lui ou non. Il est des choses qu'il n'accepte pas encore, des choses qu'il ne parvient pas à accepter, pas depuis son départ de la Grosse Pomme en tout cas. Il a retrouvé de sa prestance, rapidement, il a retrouvé de sa hauteur en une fraction de seconde, au moins pour l'image. « Et toi, c'est ta vocation d'être secrétaire ou tu n'avais juste rien d'autre ? » L'humour pour parer aux nuages et la main de Jessie qui se risque sur son poignet, un geste qu'il laisse pourtant se faire, se sachant perdu finalement, définitivement.


_________________


Broken Crown
« They took everything from us. Then they call me a monster? The moment I sign that pardon, I proclaim the world that they were right. This ends when I grant them my forgiveness, not the other way around. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : tetra
Messages : 479
quartier : Milo s'est installé chez sa copine dans le South Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Mar 20 Déc - 11:00


elijah & milo
happy thanksgiving

  Tout autre chose ? C’est un peu vague comme réponse. J’attends une suite et le propriétaire du Penitent doit s’en rendre compte parce qu’après un petit instant de flottement, il reprend la parole pour me fournir quelques précisions. Quelques précisions qui ne me renseignent finalement pas des masses sur ce qu’il pouvait bien faire avant de reprendre la gestion de ce bar… Enfin on ne se connaît pas après tout. Peut-être qu’il n’a pas envie d’évoquer cette partie-là de sa vie. Peut-être que c’est trop douloureux ou une connerie comme ça. En tout cas, je ne peux pas lui en vouloir.
Et puis au fond, j’en ai quand même appris des choses. Je sais par exemple qu’il vient de New York et que la femme à ses côtés, Jessie, n’est peut-être pas sa femme en fin de compte. Ils ont l’air proches mais si elle gérait ce bar, à Chicago et que lui vivait à New York… Peut-être qu’en fin de compte, c’est pour épargner ses sentiments à elle qu’il préfère ne pas évoquer son passé ?
N’empêche, ça pique mon intérêt. Et en même temps, ça m’agace. Pourquoi faire tant de mystère ? Pourquoi prendre la peine de me signaler que ce qu’il fait aujourd’hui n’a absolument rien à voir avec ce qu’il faisait avant et insister s’il ne me renseigne pas ?
Un type se mêle alors de la conversation et m’en apprend un peu plus. Donc Jessie est l’ex femme de Elijah ? Je jette un coup d’œil à l’habitué qui vient de prendre la parole, puis redonne toute mon attention au proprio des lieux qui n’a pas l’air tout à fait à son aise. Sans doute aurait-il préféré garder ces informations secrètes. Ca a l’air d’être le genre de type qui aime les secrets… Je déteste les secrets. Sans doute parce que je suis incapable de les garder et que ça me frustre de voir que les autres le peuvent.
« Néanmoins, c'est un pli à prendre, comme sur beaucoup de choses en ce qui me concerne » finit par trancher Elijah, m’adressant un clin d’œil, auquel je réponds par un sourire.
Un sourire un peu forcé puisqu’en vérité, je suis un peu contrarié par la tournure de cette conversation. J’ai encore mille questions à poser moi ! Mais je sais qu’elles ne seront pas forcément les bienvenues et je ne veux pas paraître trop insistant. J’ai le pressentiment que mon interlocuteur se replierait sur lui-même. Pire, il pourrait se mettre à me prendre en grippe et, puisque mon but est de décrocher un job ici, ce ne serait pas très malin. Alors je prends sur moi, je me mords l’intérieur de la bouche pour empêcher ma langue de se délier et mes questions de pleuvoir.

« Et toi, c'est ta vocation d'être secrétaire ou tu n'avais juste rien d'autre ? » me relance-t-il alors que j’avale une gorgée de ma boisson pour occuper mes mains et ma bouche traitresse…
« Hm non, c’pas trop une vocation. Enfin j’ai rien contre l’boulot, franchement c’est sympa, mais c’est pas une vocation » je réponds en essuyant mes lèvres humides d’un revers de la main, ne sachant toujours pas trop comment prendre sa remarque. C’est un peu sexiste comme remarque, non ? Est-ce qu’il est en train de me traiter de femmelette ? Est-ce qu’il pense qu’être secrétaire est un boulot on ne peut plus dégradant ? « Enfin bosser dans un salon, c’est quelque chose qui m’a toujours tenté. Enfin j’pense que c’est évident vu ma tronche » j’ajoute en levant mes bras pour présenter mes tatouages et souligner un peu mieux cette évidence à laquelle je fais référence. « Mais j’suis du genre à avoir la bougeotte et c’est plus un boulot alimentaire. En fait, j’reviens tout juste d’un tour d’Europe. J’ai visité la France d’abord, l’Espagne et le Portugal puis j’suis parti en Italie en bateau et ensuite j’suis remonté en Autriche puis en Allemagne. De là j’ai fait un tour au Danemark et puis j’ai fait les Pays-Bas et je suis retourné en Allemagne. »
« Et tout ça sans prévenir sa famille qui l’a pensé mort pendant un an » intervient Ellie en levant son verre à ma santé, avant d’en avaler une gorgée, affichant un sourire amer.
« C’est pas vrai, j’vous ai envoyé des cartes postales… » je proteste un ton plus bas, me tournant vers elle.
« Ah oui ! Pardon ! Il nous a envoyé des cartes postales » reprend ma jumelle en affichant toujours cet air mesquin qui n’augure rien de bon… « Qu’est-ce que tu avais écris sur la toute première déjà ? Tu sais, celle qu’on a reçu presque deux mois après ton départ pour la belle vie ? Oh ça me revient ! Il nous citait un passage du film Fear and Loathing in Las Vegas ! C’était vraiment tordant ! Tu peux nous la citer Milo ? »
« J’ai pas envie… »
« Mais si vas-y ! »
« Ellie, arrête. Tu mets tout le monde mal à l’aise… »
« Oh, pardon. Je suis vraiment dé-so-lée » ironise-t-elle avant de se lever de sa chaise pour s’éloigner avec son verre.
Un silence de trois tonnes tombe sur notre portion de la table. Moi qui suis habituellement très bavard et capable de rebondir aisément sur n’importe quelle situation, je me retrouve un peu bête.
« Désolé… Elle est un peu…tendue en ce moment » je me justifie maladroitement.
« Si on devait s’excuser pour le comportement de tous les membres de notre famille, on en finirait jamais. Te bile pas pour ça » me réponds tout à coup Erin, qui jusque là était pourtant restée plutôt silencieuse.
Je lui adresse un sourire reconnaissant et puis me retourne vers Elijah pour reprendre le fils un peu décousu de notre conversation.
« Enfin bref, du coup j’ai pas mal voyagé et maintenant, il faut que je renfloue les comptes, donc je ne fais pas trop le difficile. J’suis en colocation pour le moment et ça me permet de participer sur pas mal de frai. Mais j’suis encore loin de rentrer dans mes frais… Du coup je recherche un second boulot actuellement… »  
 

code by Chocolate cookie


_________________
I NEED NOISE !
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran
Fuck that’s what they all just end up doing in the end
Take my car and paint it black
Take my arm, break it in half
Say something, do it soon
It’s too quiet in this room
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1

Revenir en haut Aller en bas
 

SAISON I # EVENT 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» event coupe du monde la semaine prochaine
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side :: THE PENITENT-