AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 SAISON I # EVENT 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 478
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: SAISON I # EVENT 1 Dim 13 Nov - 20:07




HAPPY THANKSGIVING
24 novembre 2016

Il aura fallu des années au quartier Sud de Chicago pour se donner les moyens d'offrir ce divertissement final pour le moins réussi. Les rues, fermées par les forces de l'ordre, accueillent des centaines et des centaines de personnes à l'occasion de cette première parade de Thanksgiving. Des équipes de secours ont été mobilisées en plus des nombreux danseurs, orchestres présents et des grandes pièces décorées venant faire le plaisir des enfants, comme des plus grands. Une heure de plaisir pour ceux qui s'y sont rendus, mais aussi pour ceux qui tiennent les commerces alentours : pubs, restaurants, etc. Les terrasses, malgré le temps, sont bondées parce que cet instant familial est aussi à vivre entre amis.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ... (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 912
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Ven 18 Nov - 18:59





event 1
happy thanksgiving
#
# mia

L'idée est à chier. C'est ce qu'il s'est dit sitôt que Mia lui en a parlé sur l'oreiller, pendant qu'il somnolait encore. Il a grogné un "Pas question", puis s'est retourné et rendormi comme une souche. Quand il a été réveillé par son portable une demi-heure plus tard, sa petite amie était déjà partie faire quelques courses et Kurt a pensé qu'elle était passée à autre chose. Mais c'était mal connaître la jeune femme...
Il était en pleine livraison, dans le Loop, lorsqu'il a reçu un sms de MadMax disant : Mia veut aller à la parade, tu es de corvée Prospect.
Ça ne lui arrive pas souvent mais, parfois, la stripteaseuse se sert de son mentor pour obtenir ce qu'elle veut et n'arrive pas à le convaincre de faire. Le coursier a vu rouge. Mais Kurt a eu beau s'indigner, Max n'a rien voulu savoir et lui a bien précisé que, si cette fois les choses devaient mal tourner, il avait plutôt intérêt à crever, sans quoi il se chargerait de le buter personnellement et dans la douleur.
Kurtis n'a pas apprécié ces menaces non plus. Sa vie était après tout plutôt peinarde avant qu'il croise la route de la jeune femme ! C'est elle qui porte la poisse et non l'inverse. Depuis qu'il l'a connait et la fréquente, il a été agressé au moins deux fois, à tué un type en légitime défense et a failli crever lors d'une banale fête d'Halloween... Et après chaque incident, il a dû subir les foudres de MadMax.
Mais bien sûr, il n'a rien pu dire. Et maintenant, il doit se taper cette putain de connerie de parade de Thanksgiving de merde... Et sans broncher s'il vous plaît. Mais s'imaginer que Kurt prenne sur lui et affiche un sourire conciliant serait mal le connaître.

Donc il fait la gueule. Et comme si tout ça n'était pas assez chiant, il a dû supporter les râleries de sa mère qui se faisait une joie de l'avoir à manger ce midi et a dû revoir ses plans. Le Prospect gare sa bécane devant chez la stripteaseuse et décide d'attendre là. Il veut qu'elle comprenne qu'il est extrêmement irrité par tout l'affaire et ne veut pas risquer de se laisser amadouer s'il passe le pas de sa porte. Kurtis sait comment ça se passerait. Mia se jetterai dans ses bras, le couvrirait de baisers attentionnés en profitant qu'ils soient à l'abri des regards et lui proposerait peut-être même un quickie. Pas que coucher vite fait avec elle avant de partir le dérange bien sûr (ça ne le dérange jamais), mais après ça, il ne pourrait plus bouder librement et il en a très envie. Alors il attend et quand elle lui fait signe d'entrer depuis la fenêtre, il secoue la tête à la négative et s'allume une clope pour justifier le manque d'attention qu'il lui accordera jusqu'à ce qu'elle se ramène.
Après deux minutes, la stripteaseuse sort enfin et s'approche. Kurt l'observe, cherchant à vérifier si elle est suffisamment habillée. C'est le cas, heureusement, sans quoi, une nouvelle dispute aurait pu éclater.
« Si on se fait exploser pour voir une stupide dinde géante, j'te jure que j'te parle plus jamais » la prévient le Prospect d'un ton boudeur.
C'est ridicule bien entendu. S'ils sont attaqués durant la parade par de vrais terroristes cette fois et se font allumer, il ne parlera plus de toute façon.

Heureusement, au lieu de se braquer et de surenchérir, Mia joue la carte de l'humour en lui rappelant son titre, récemment obtenu, de héros. Encore une belle connerie ! Les personnes présentes dans les toilettes l'ont qualifié comme tel lorsqu'ils se sont adressés aux médias, juste après les faits. Ils ont été raconter que Kurtis avait su faire preuve d'un grand sang froid et les avaient guidés vers la sortie la plus proche, tout en gérant les blessés, n'hésitant pas à se sacrifier. À ce moment, la menace terrorise n'était pas encore tout à fait écartée et son acte héroïque avait été largement couvert. Une belle connerie donc.
Des types avaient essayés de l'interviewer et avaient failli se manger son poing dans la gueule. Tout ce que voulait Kurtis, c'était s'assurer que ses proches étaient OK puis rentrer chez lui pour chier et pioncer. Un vrai héros quoi. Tss.
Mia n'arrête pas de le taquiner avec ça depuis. Meghan aussi. Elle a d'ailleurs demandé à son jumeau de la citer dans l'article qui doit être rédigé sur lui, et de glisser une photo d'eux deux, histoire de se faire un peu de pub. Il n'y a que sa mère qui a versé quelques larmes bien réelle en lui parlant de son père, de Sammy et de la fierté qu'ils devaient éprouver en l'observant depuis le paradis. Une autre belle connerie, si vous voulez l'avis du coursier...
« Ouais bah si tu veux que j'continue d'être ton héros, va falloir commencer à m'payer » plaisante-t-il, avant qu'elle lui fasse remarquer que ça pourrait aussi bien le faire passer pour son gigolo. Cette fois, il ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire, pendant que Mia enfile son casque. « Allez grimpe, on a de la route à faire pour voir ta stupide dinde fourrée. » Là-dessus, Il éteint sa clope, gère la bécane pendant qu'elle grimpe à l'arrière et fait vrombir son engin. « Accroche-toi Princesse. »
Mais c'est une remarque bien inutile. Les bras de la jeune femme sont déjà autour de sa taille et elle est love contre son dos. Alors qu'il s'éloigne de la baraque, il sent l'une de ses mains se poser sur son entrejambe et souris, satisfait.

Il leur faut une quarantaine de minutes pour rejoindre le South Side. Pas son quartier préféré mais il n'a pas trop le choix. L'endroit est bondé bien sûr et l'inquiétude de Kurt refait surface.
« Tu m'lâches pas, OK ? Si on est séparés tu retournes direct à la bécane » lui ordonne le Prospect, jetant des coups d'œil suspicieux aux alentours. « Putain c'est blindé... Tu m'lâches pas hein ? » se répète-t-il sans en avoir conscience, maintenant fermement la main de sa petite amie dans la sienne.
Il suffit d'un baiser pour qu'il se détende un peu. Après quoi, il se laissé entraîner par Mia jusqu'aux barrières.


Code made by Wanderlust

_________________


Sick of those wounds that never heal

Yeah, I've been dancing with the devil, I love that he pretends to care
Oh, all the time that I have wasted, chasing rabbits down a hole when I was born to be the tortoise
I was born to walk alone


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Mar 22 Nov - 15:20





event 1
happy thanksgiving
#
# mia

Mia détestait les fêtes en général. En tout cas, comme beaucoup d’américains elle ne les appréciaient pas quand elle avait encore une famille. Désormais les fêtes étaient SON moment où elle mettait tut en œuvre pour avoir un semblant de bonheur, même durant quelques heures. Elle ne laissait personne gâcher la fête, se montrant parfois froide et méchante en expliquant que c’était normal vu son statut familial. C’était son excuse pour beaucoup de chose. Elle savait qu’au fond c’était égoïste de culpabiliser les autres mais c’était viscéral, dès qu’elle voyait une famille, elle n’apercevait pas les soucis qui en découlait, juste des membres en vie. En réalité Mia n’était pas si honnête que ça, elle appréciait les fêtes américaine car son frère parvenait toujours à lui donner le sourire. Leur mère, avocate, avait toujours du mal à se libérer mais Lincoln la forçait à sortir son nez de ses bouquins pour aller faire les courses et elle était si bien habituée à sa détermination à la faire « vivre » ces jours là, qu’elle finissait par sourire la vieille, sachant que son frère allait être adorable. Son talent pour la cuisine ? Son père et son frère, ils s’acharnaient à lui apprendre un peu plus chaque jours, perfectionniste comme elle l’était, elle excellait dans le domaine. Chose exceptionnelle, elle poussa Max à elle poussa Max à obliger son prospect à l’emmener à la parade. Ok c’était vraiment horrible de faire ça, c’était vicieux et elle n’aimait pas ça mais Kurtis était parfois si râleur qu’elle essayait d’obtenir ce qu’elle voulait par la force. Il fallait espérer pour Kurtis, qu’une fois son cuir obtenu, il renverse la tendance de ses désirs parfois malsains.

Aujourd’hui elle n’avait plus son frère pour la pousser à s’activer pour faire en sorte que la journée soit mémorable alors, comme depuis chaque année depuis sa disparition, Hogan était de bonne humeur, se poussant à être heureuse, peut importe le prix à payer pour cela. Pour tenter de ne pas voir la tête de son ami râleur, elle n’osa aucune tenue extravagante, pas même un short. Non, ce matin elle avait opté pour un jean basique qui parvenait à la mettre en valeur, un tee-shirt des « ramones » et une veste en cuir. Ses longs cheveux ébènes étaient attachés en une belle tresse africaine. Quand elle entendit le klaxonne de son petit ami, elle couru à la fenêtre pour lui faire signe de rentrer par politesse, même si elle savait qu’il…ah oui c’est ça, qu’il refuserait son invitation. Râleur. Bon d’accord cette fois-ci il avait toutes les raisons du monde de lui en vouloir, sa technique avait été fourbe, mais c’était Thanksgiving ! Une fois dehors, elle s’alluma rapidement une cigarette, sans savoir si il allait lui adresser ou non la parole. Par chance, il le fit et Mia ne put s’empêcher de se mordiller la lèvre, rêvant de lui sauter dans les bras pour le remercier de l’accompagner (de force) à la parade. Mais elle n’en fit rien.

« « Tu es mon super héros, il ne peut rien m’arriver ! » Aussi loufoque soit la remarque, Mia disait la vérité. Il lui avait sauvé la vie une première fois face à ce pervers, et la deuxième fois dans cet entrepôt. Il lui demanda de le payer pour continuer sa protection rapprochée mais Mia tira encore une fois sur sa cigarette avant de foncer les sourcils pensive :

« Si je te paies tu serais un peu…mon gigolo ? Pas que ça me gêne mais bon… » C’était quitte ou double avec lui sur ce genre de blague, soit il décidait qu’i n’avait pas envie de profiter de la journée, soit il était le mec le plus adorable qu’elle ait connu. Et ce fut le deuxième cas. Mia savait qu’elle avait de la chance car les gens avaient beau ne voir que le négatif en lui, son côté râleur, gros dormeur, bordélique…oui mais voilà c’était également un homme qui faisait des compromis parfois. Il n’avait qu’à lui offrir un sourire quand il boudait ou un petit rapprochement après une grosse dispute, elle en était heureuse car elle savait ce que cela lui coutait. Elle balança son mégot un peu plus loin avant de mettre son casque puis monta derrière Kurtis, comme une enfant à la ducasse, devant un stand multicolore de bonbons affriolants : « Ouiiiii ! » A cet instant précis elle n’avait pas la trentaine, c’était une gosse qui avait besoin de sa dose d’enfance, d’innocence, de tradition puérils, stupides MAIS qui faisait toute la différence sur le reste de l’année. Elle adorait monter arrière de sa moto. De un c’était le pied car elle était fan depuis toujours des motos et des motards mais surtout car c’était comme ça qu’il l’avait ramené la toute première fois, lorsqu’elle l’avait tripoté sans le connaitre. Elle en rigola dans son casque, se blotissant contre lui, descendant même ses mains sur son entrejambes. Elle ne vit pas le temps passer, observant le paysage, sentant le vent sur elle et ses mains sur son petit ami. Elle avait tiré le gros lot, elle le savait, mais n’irait pas le lui répéter. Elle avait déjà eu la surprise de la demander en mariage sans avoir de réponse positive en échange.
Une fois sur place, elle descendit e la moto, enthousiaste tandis que son petit ami lui ordonne déjà de la rejoindre à la moto si jamais ils venaient à être séparés. Si elle aurait put rigoler de la situation, elle se retint sans aucun problème, sentant bien son petit ami perplexe par la parade. Si elle y réfléchissait un peu plus, ils avaient enchaîné les malheurs en quelques mois…Par chance ou pas, Mia faisait abstractions plus ou moins à ces choses. N’allez pas croire qu’elle est insensible, bien au contraire, mais elle tentait de se raccrocher à la moindre chose joyeuse pour se concentrer à fond la dessus. « Ca marche. » Dit Mia studieusement comme pour tenter de rassurer son accompagnateur. Elle se colla à lui, alors qu’il serrait déjà sa main trop fort pour qu’elle ne montre pas une petite grimace sur son visage puis elle glissa sa main sur le visage de son héros. Elle déposa un premier baiser, faisant abstractions à tout ce qu’il y avait à côté. Aujourd’hui était un jour spécial car en plus de fêter quelque chose, elle pouvait le faire librement, sans avoir peur de croiser quelqu’un, sans que leur couple soit démasqué. Plongeant son regard dans celui de son petit ami, et alors que les fêtards les voyaient à peine, prenant tout de même la peine de les contourner sur le trottoir, même si certains se collaient à eux.

« Ne t’en fais pas pour ça, je vais tellement te coller que tu regreterras cette phrase ! » Elle ne put s’empêcher de rigoler , imaginant le calvaire qu’elle était pour lui, lui qui n’était pas tant câlins que ça. Elle glissa alors sa main libre dans le dos de son homme pour les faire glisser sur ses fesses et les lui attraper sans ménagement ou pudeur. Personne ne les regardait vraiment. Elle approcha à nouveau ses lèvres des siennes pour lui donner un baiser toride qui dura un petit moment : « T’es le meilleur, tu n’auras qu’à me demander ce que tu veux et suppose que c’est déjà accepté. » Elle l’avait alors entrainé tout devant les grilles afin de mieux voir le spectacle qui s’offrait à eux. Kurtis derrière elle, elle sentait les bras de son petit ami autour d’elle. « Merci Kurtis, ça me touche vraiment tu sais. Dis, je peux te poser une question indiscrète. »



Code made by Wanderlust
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ... (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 912
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1 Dim 27 Nov - 10:41





event 1
happy thanksgiving
#
# mia

« Ne t’en fais pas pour ça, je vais tellement te coller que tu regretteras cette phrase ! » lui répond Mia en riant. Enfin en l’occurrence, Kurtis ne peut s’empêcher de se dire qu’elle est plutôt en train de glousser comme une dinde, ce qui le fait sourire lui-même et lui permet de se détendre un peu. Juste un peu.  
Mais ça ne dure pas longtemps. Le Prospect apprécie de sentir la main de Mia passer dans son dos et le fait qu’elle la fasse glisser jusqu’à son postérieur ne l’ébranle pas non plus. Mais ils sont en public et les habitudes ont la vie dures… Il se raidit donc un peu et son regard scanne la foule alentour. Il s’attend à croiser le regard de MadMax ou d’un autre de ses frères. Il s’attend à ce qu’on lui tombe dessus. Bordel, il s’attend presque à ce qu’un cuvette de chiotte tombe du ciel en plein sur sa tronche. Bien sûr, rien de tout cela ne se passe. Parce que la stripteaseuse est loin d’être stupide et qu’avant de se permettre ce genre de geste, elle a déjà elle-même jeter un œil aux alentours pour s’assurer que la voie était libre.
Alors une fois encore, Kurtis essaie de prendre sur lui et de se détendre. Il se laisse embrasser, d’abord un peu timidement, et puis ses lèvres se délient un peu mieux et il lui rend finalement son baiser comme son étreinte. C’est foutument agréable de pouvoir embrasser Mia au milieu de la foule. Il n’a jamais eu honte d’elle, de son travail, de ses frasques et pouvoir enfin l’embrasser publiquement lui procure une sensation de plaisir et de fierté qu’il ne soupçonnait même pas. Et le fait de pouvoir afficher clairement la couleur à toute la gente masculine lui va également très bien… Aujourd’hui, Mia est à lui et rien qu’à lui. Et celui qui tentera de la déshabiller du regard, de l’aborder ou de la toucher : recevra son poing dans la gueule. Parce que c’est SA copine.
Venir ici était finalement une bonne idée.
Du moins tant qu’il ne se feront pas prendre… Parce que si quelqu’un devait les reconnaître, alors là, Kurt changerait totalement de disque et blâmerait la jeune femme pour son irresponsabilité.

« T’es le meilleur, tu n’auras qu’à me demander ce que tu veux et suppose que c’est déjà accepté » lui assure-t-elle en se décollant enfin de lui, avant de l’entrainer à travers la foule, jusqu’aux barrières.
Et comme elle le lui a promis, elle n’a pas lâchée sa main une seule seconde durant tout le trajet. Et il n’y a pas eu le moindre incident. Jusque là, tout roule. Ca le change. Mais Kurtis ne peut s’empêcher de se sentir un peu anxieux et d’imaginer le pire… C’est plus fort que lui. Faut dire qu’avec elle, il a enchainé les coups foireux. Pourquoi aujourd’hui serait une exception ?
Il tente de faire bonne figure, mais n’est pas mécontent que la brunette soit placée devant lui et ne puisse pas voir l’expression tendue de son visage. Il place ses bras autour d’elle pour la préserver, ses poings crispés sur le métal glacé de la barrière de sécurité.
« Merci Kurtis, ça me touche vraiment tu sais » lui confie-t-elle alors qu’il se penche légèrement en avant pour capturer ses lèvres dans un rapide baiser. Il ne répond rien mais il est content qu’elle souligne l’effort qu’il a fourni pour venir jusqu’ici. « Dis, je peux te poser une question indiscrète » enchaine-t-elle alors.
Le piège… se dit-il en se raidissant un peu de nouveau. S’il accepte et que la question ne lui plait pas, il va faire la gueule et gâcher ce moment, le coursier en a parfaitement conscience… Mais s’il refuse de la laisser la poser, elle va également se vexer et l’ambiance sera peut-être ruinée.
« Shoot » répond finalement son petit ami, l’incitant donc à poser sa fameuse question.      
 


Code made by Wanderlust

_________________


Sick of those wounds that never heal

Yeah, I've been dancing with the devil, I love that he pretends to care
Oh, all the time that I have wasted, chasing rabbits down a hole when I was born to be the tortoise
I was born to walk alone


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 1

Revenir en haut Aller en bas
 

SAISON I # EVENT 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SAISON I # EVENT 2
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» event coupe du monde la semaine prochaine
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: South Side-