AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 SAISON I # INTRIGUE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 478
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: SAISON I # INTRIGUE 2 Ven 23 Déc - 8:48




SAISON I # INTRIGUE 2


1 ■ Synopsis

08:05 pm ; WEST SIDE
Les voix de la chorale s’élèvent dans la nuit froide de ce 24 décembre. La plupart des habitants sont calfeutrés eux et des carrés de lumières se dessinent sur les trottoirs enneigés. Quelques passants s’y agglutinent pour se réchauffer un peu et écouter les chants de Noël.
Le moment est magique pour les grands comme pour les petits qui se moquent des basses températures et vivent l’instant présent à fond. Dans quelques heures, le Père Noël viendra garnir leur chaussette de cadeaux et déposera les plus volumineux d’entre eux au pied du sapin richement décorés par leurs petites mains.
Les parents, eux, profitent de ce moment de réunion pour converser avec leurs voisins dans le plus pur esprit de Noël, en sirotant du fin chaud. Ils échangent quelques politesses, complimentent le timbre de voix des chanteurs et se plaignent des dépenses ou du froid.
Aucun d’eux ne prête vraiment d’attention au bruit encore lointain d’un moteur qui vient polluer le chant de Noël et compte faire bien plus que ça…

CRASHDOWN
Kurtis est de corvée ce soir, malgré sa jambe blessée. Campé sur ses béquilles, il fait le pied de grue à l'entrée de la boite, jouant les videurs. Alors qu'il s'ennuie ferme, il voit James approcher avec Josef. Le membre des KOS a décidé de remercier le pompier d'avoir aidé sa compagne en lui payant une danse au Crash.
Daniel est là aussi, en compagnie de Savannah. Sous couvert de venir boire un peu de vin chaud et d'écouter la chorale, il vient fureter du côté du club pour surveiller les motards qu'il a dans le collimateur depuis la soirée d'Halloween qui a viré au drame.

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Kurtis Hawkins
# James W. Manning
# Josef M. Miller
# Daniel Mills
# Savannah Fuller

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 600 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci santa
Il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête

■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ... (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 912
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Ven 23 Déc - 16:37





merry xmas
#
#

Kurtis jette un coup d'oeil morne sur la file qui s'étend sur une bonne quinzaine de mètres devant le club. Seuls quelques élus, triés sur el volet pourront avoir la chance de pénétrer à l'intérieur du Crashdown en cette soirée du réveillon de Noël. Depuis le temps, Kurt sait à qui permettre d'entrer et qui refouler devant les doubles portes du QG des Kings of Speed. Mais qu'il connaisse son boulot ne change rien au fait qu'il l'emmerde profondément. Il fait moins mille degrés et il commence à sérieusement se les geler. Et puis il a mal à la jambe. Non, c'est un euphémisme. il a l'impression qu'on lui enfonce une lame chauffée à blanc dans la cuisse depuis tout à l'heure… MadMax lui a filé une flasque de whisky pour qu'il tienne le coup mais à part le rendre plus morne encore, l'alcool ne l'a pas tellement aidé.
Le gérant de la boite pointe justement le bout de son nez, arborant un ridicule chapeau de Père Noël. Mais personne n'osera jamais signaler à Max qu'il a l'air d'un gland avec ça… Personne qui ne tienne à sa mâchoire du moins. Un cigare aux lèvres, il vient jeter un œil sur la queue et passe un bras autour des épaules de son poulain.
« Tu t'amuses, Prospect ? »  
« Non. »  
« Tant mieux. Tu n'es pas là pour ça » lui sourit le membre des KOS en lui donnant deux petites claques qui lui font plus mal qu'elles ne le devraient à cause du froid mordant. Kurtis tique, soupir, mais ne peut rien faire de plus. Pendant qu'il joue les videurs, son patron continue d'observer la foule, sans que le coursier ne puisse dire s'il est satisfait par ce qu'il voit ou pas…  

Une bonne minute passe avant que le Prospect n'entende une voix familière les saluer, lui et son mentor. Il tourne la tête et reconnait James qui s'est approché en compagnie d'un type qu'il ne tarde pas à reconnaitre. Josef. La dernière fois qu'ils se sont croisés, le pompier jouait les héros dans l'entrepôt que les Kings avaient loué pour Halloween...
Kurt observe MadMax donner une accolade à son frère et lui souhaiter de bonnes fêtes. Il se renseigne ensuite sur Natalia et leur môme, et le prospect tend un peu l'oreille pour savoir ce qu'il en est exactement. Il s'est tenu au courant de l'état de la serveuse, mais de manière discrète, via d'autres membre du club pour ne pas risquer d'éveiller les soupçons de James. Ce dernier lui a fait comprendre que, maintenant qu'il était de retour, il n'avait plus à garder l'œil sur Talia et Kurtis a interprété ses propos comme une mise en garde on ne peut plus sérieuse…
Pendant que les deux KOS parlent, sans lui accorder beaucoup d'intérêt, il continue de bosser, n'osant pas s'adresser à Josef. A vrai dire, il ne sait pas comment se comporter avec lui… Ils ont eu une dispute assez violente il y a quelques mois quand Kurt s'est retrouvé face à sa sœur et ils étaient en froid depuis. Il a entendu dire que Josef avait eu un accident et était amnésique mais est-ce que c'est vrai ? Est-ce qu'il doit se montrer honnête avec lui, lui rappeler qu'ils étaient en froid ou bien faire comme si de rien était ? Aucune foutue idée putain...  Alors il ferme sa gueule. C'est ce que les prospect sont supposés faire de toute manière.


Code made by Wanderlust

_________________


Sick of those wounds that never heal

Yeah, I've been dancing with the devil, I love that he pretends to care
Oh, all the time that I have wasted, chasing rabbits down a hole when I was born to be the tortoise
I was born to walk alone


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava&gif ; Daya + sign ; quiet riot + song ; hozier
Messages : 418
quartier : West side, au-dessus du garage Ossinov
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Mer 28 Déc - 16:20

Saison 1, Intrigue #2
merry christmas



Le KOS frotte ses mains gantées l’une contre l’autre. James attend Josef devant le GQ du club. Pourquoi il a voulu l’amener là ? Pour le remercier de son implication auprès de sa femme lors de la fête d’Halloween qui avait mal tourné. Quelle galère, il n’avait pas su trouver le temps et les mots pour le remercier alors il l’avait invité, ce nouveau Josef, fringuant et insupportable, et comptait lui payer une petite danse histoire de. Il faut c’qu’il faut.

Josef avait perdu la mémoire donc. Lorsque Natalia le lui avait dit il n’avait pas su dire si c’était une bonne ou une mauvaise nouvelle. Il avait toujours détesté ce grand prétentieux caché sous couvert de sa timidité bégayante. Le grand pompier, toujours là pour son prochain, tsss, bullshit. Ce n’était pas de la jalousie (ou peut-être un peu allons, soyons honnêtes une seconde) mais essentiellement car s’il respectait le travail des pompiers, ça le soulait de savoir que ce type était Captain America, le garçon gentil et parfait à présenter à ses parents. Un bon gendre. Pas le genre de gendre qui provoque la rupture des liens entre les parents et leur fille.

Mais bon, il était devenu ce type arrogant et avec beaucoup plus de caractère, presque au point de regretter l’ancien Josef. James lui avait rappelé qu’ils s’étaient bien sur déjà tapés dessus et qu’il n’hésiterait pas à recommencer s’il était trop casse-couille, ce avec quoi Josef avait été d’accord. Les bases étaient donc posées.

Néanmoins, il avait aidé Natalia et lui avait surement évitée de mourir, tout simplement, et pour ça James lui était redevable. Voilà ce à quoi il pense alors qu’il voit le pompier arriver.

Ils se serrent brièvement la main et James l’invite à s’avancer vers le Crashdown. Ce serait peut-être rigolo de voir ce type au milieu de dizaines de nana, peut-être que ça ressortirait son ancienne timidité. Ils s’échangent des banalités et se dirigent vers MadMax dans un premier temps. Les deux frères s’échangent une accolade.

« Bonnes fêtes Max !
Ouais, bonnes fêtes à toi aussi. Alors comment va la famille ?
Ça va, ils sont allés écouter les chants de Noël. Le gosse tient plus en place, et d’ailleurs, Josef, Max, il a aidé Nat à l’entrepôt. Du coup on vient voir tes filles.
— Aaah, ben en voilà une bonne idée ! Enchanté Josef. »

James laisse les deux grands garçons s’échanger deux trois mots et enfonce ses mains dans ses poches alors qu’il regarde autour de lui. Il capte le regard du prospect, Kurtis et laisse deux minutes les deux types seuls pour se diriger vers lui.

« Hep, ça va ? » Il lance un regard à sa jambe pour lui signifier de quoi il parle. « MadMax te torture toujours ? » Le motard sort son paquet de clopes et s’en allume une puis tend le paquet à Kurtis. « Merci pour les croquettes au fait. J’t’en ai ramené j’en ai plein la bagnole, en retour. » Il ne va pas rester longtemps à discuter avec le prospect, il est pas franchement là pour ça mais bon, il attend que Josef le rejoigne et il se casse lui payer sa danse et après, il se casse. Il a des cadeaux à déposer sous le sapin.

© code par Nostaw.

_________________
when my time comes around, lay me gently in the cold dark earth, no grave can hold my body down ; I'll crawl home to her. my babe would never fret none about what my hands and my body done. if the Lord don't forgive me, I'd still have my baby and my babe would have me
SHE NEVER ASKED ME ONCE ABOUT THE WRONG I DID
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar : Me ; Signature + gifs : Daya
Messages : 242
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Jeu 29 Déc - 13:04




SAISON I # INTRIGUE 2


« Retrouve moi au Crashdown, boite de strip, dans une heure. »

Simple, clair et concis. Parait que c’est tout James d’être comme ça, tout du moins avec le pompier qu’il ne semble pas apprécier suite à leur passif.
Mais Josef s’en fout, puisqu’il ne se souvient de rien. Finalement, ça a ses petits avantages d’avoir la mémoire aussi vide qu’un chiotte. Il a suffi que cet accident tire cette foutue chasse d’eau pour que toutes les merdes et conflits s’échappent en un claquement de doigts.
Autre chose à changer chez lui, sa spontanéité.
Il sélectionne le numéro de Daya et lui écrit rapidement un texto avant de rejoindre James qui l’attend déjà.

« Hey ! Dispo après-demain ? J’suis certain que oui. Je passe te chercher à 19h30. Bonne journée ! Wink »

Et si elle taffait ? Aucun problème, il ira squatter à son bureau avec de quoi bouffer.
Parait que Josef surprend comparer à l’ancien, qu’il n’a presque plus rien à voir. Presque. Parce qu’apparemment, il reste le même gars gentil, avec la naïveté en moins.  
Qu’est-ce qu’il fout là, devant une boite de strip-tease ? Il a bien sa petite idée même si ça le surprend. Disons qu’il ne s’attendait pas tellement à ce genre de remerciement de la part de James pour avoir sauvé la vie de Natalia à Halloween.
Il suit James vers un type a qui il offre une accolade.

- Bonnes fêtes Max !
— Ouais, bonnes fêtes à toi aussi. Alors comment va la famille ?
— Ça va, ils sont allés écouter les chants de Noël. Le gosse tient plus en place, et d’ailleurs, Josef, Max, il a aidé Nat à l’entrepôt. Du coup on vient voir tes filles.
— Aaah, ben en voilà une bonne idée ! Enchanté Josef.
- De même. Josef regarde James s’éloigner et il poursuit avec… Max, c’est ça ? Donc, le but c’est que James me remercie en me faisant récurer les chiottes de l’établissement ?

Max éclate de rire, donnant une petite tape sur l’épaule du pompier.

- Ca serait bien son genre vu la dent qu’il a contre toi mais s’il y a une chose qu’il te fera récurer ici, crois moi, ça sera pas les chiottes.

Holy shit.
Impossible de savoir s’il faut rire ou pas à cette spontanéité de la taille d’une tractopelle qui détruit tout respect féminine que sa mère lui aurait enseigné. Sourire un peu crispé, rire un peu jaune.
Il échange quelques mots avec Max et finit par rejoindre James en compagnie de… il sait pas, connait pas. Il se demande quel rôle tient James ici, dans une boite de strip-tease où il connait le régent, où il a l'air d'y avoir sa place. Il n’a pas souvenir que Natalia lui ait raconté quoi que ce soit de bizarre sur son mari.
Josef salut d’un bref geste de la main l’inconnu tatoué de partout et en béquille - et qui accessoiremment est entrain de se les geler -. Etrange, il a l’impression de se voir lui il y a quelques semaines, empoté comme un vieux de 90 ans. James le rejoint et le pompier montre la devanture d'un geste du menton, commençant à se faire une petite idée de la situation qui l’attend.

- Tu sais, un café aurait suffi. Il sourit et hausse les épaules, l’air de rien. Mais bon, si t’insiste, j’vais pas dire non.

Et si James espérait voir une part de son ancien lui ressurgir brutalement pour se mettre à bégayer et à baisser les yeux devant une paire de sein… Il pouvait toujours attendre.


_________________

   
ça m'a fait comme un bras d'honneur, l'insoumission qui dit " je n'ai ni Dieu ni Maître ni qui que ce soit ", comme un doigt levé bien haut à tous les Dieux, tous les suppôts, c'est l'solidaire des travailleurs puis c'est la liberté du cœur.

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 478
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Sam 31 Déc - 9:47




SAISON I # INTRIGUE 2


1 ■ Synopsis

08:06 pm ; WEST SIDE
Le van aux vitres teintées, dénué de plaque d’immatriculation, s’est rapproché à vitesse réduite et arpente à présent la portion de la rue où se trouve les chanteurs et son public émerveillé. Lentement, la portière arrière coulisse.
Mais rare sont ceux qui voient les deux silhouettes encapuchonnées qui pointent le canon de leurs fusils mitrailleurs sur la foule. Et soudain, la musique change. Le chant mélodieux est couvert par le vacarme des balles qui sont tirées en direction des passants. Et des cibles immobiles et donc faciles, ont peut dire qu'il y en a sur cette portion de rue, entre la queue devant le salon de tatouage, celle devant le club de striptease et la foule qui s'est amassée devant la chorale... Bientôt, les voix chantantes sont remplacées par des hurlements de surprise, de terreur ou de douleur.

L’instinct de protection pousse les mères à se jeter sur leurs enfants pour qu’ils soient épargnés. Mais certains gestes seront vains ou trop tardifs. Tout se passe très vite et pourtant, pour chacune des victimes de cet assaut gratuit : les quelques secondes que dure la fusillade leur parait une véritable éternité. Quelques personne cependant n’ont pas eu le temps d’avoir peur ou de souffrir et sont mortes sur le coup.

Lorsque le van s’éloigne dans un crissement de pneus et que la portière se referme sur les assassins, les hurlements continuent de s’élever et de déchirer la nuit...

CRASHDOWN
Les sourcils de Kurtis se froncent alors qu'il aperçoit un van sombre passer dans la rue supposément réservée aux piétons ce soir. Il est l'une des rares personne à voir le tireur et le premier à donner l'alerte. "COUCHEZ-VOUS !" a-t-il le temps de crier, une seconde avant que les détonations s'élèvent. James et Max s'exécutent sur le champ, habitués à répondre à ce genre de directives, ce qui n'empêche pas le mari de Talia de recevoir une balle dans le bras lorsque le van arrive à leur niveau.
Josef est miraculeusement épargné par les tirs nourris et cherche à protéger les personnes dans la queue qui ne savent pas comment réagir (de nombreuses personnes sont atteintes, directement ou indirectement par les tirs nourris).
Daniel pousse rudement Savannah, qui n'a pas eu le réflexe de se mettre à couvert. Bien décidé à poursuivre le van, son arme de service à la main, le flic ne réalise pas qu'en essayant de protéger sa fiancée, il lui a cassé le nez sur le trottoir.

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Kurtis Hawkins
# James W. Manning
# Josef M. Miller
# Daniel Mills
# Savannah Fuller

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 600 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci santa
Il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête

■ le staff de C911




Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ... (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 912
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Sam 31 Déc - 11:28





bloody xmas
#
#

James lui témoigne un peu d’attention et Kurt se contente d’hocher la tête quand il lui demande si ça va. En vérité bien sûr, ça ne va pas du tout. Il a mal et le froid n’arrange rien. Mais il est n’est pas supposé se plaindre. Ceci dit, James n’a pas l’air dupe, alors quand il lui demande cette fois si son mentor le torture toujours, il laisse un sourire entendu étirer la commissure de ses lèvres, et jette un coup d’œil prudent en direction de Max. Mais celui-ci est en train de faire la conversation à Josef et ne les écoute pas.
Il attrape la clope que lui tend son interlocuteur, la glisse entre ses lèvres et, au moment où il s’apprête à répondre, un bruit de moteur attire son attention. C’était pas supposé être piéton ce soir ? s’interroge le Prospect en voyant un van de couleur noir s’approcher, et la porte latérale s’ouvrir. Ses cheveux se dressent sur sa nuque et son cœur manque un battement lorsqu’il réalise ce qui se trouve à l’intérieur. Deux types lourdement armés et cagoulés.
Son sang ne fait qu’un tour. Kurtis sait ce qui va suivre. Il a vu suffisamment de films et les actualités l’ont préparés à ce genre d’éventualités. Enfin c’est ce qu’il croit, parce que comme tout le monde, il va bientôt réaliser qu’il n’était pas prêt à faire face à une telle boucherie…
« COUCHEZ-VOUS ! » hurle-t-il aussi fort que possible, avant de mettre son propre ordre à exécution, après avoir jeté ses béquilles au sol.

Sa jambe proteste vivement et lui envoie une décharge douloureuse, mais il l’encaisse sans broncher. Les balles ont déjà commencé à fuser. A plat ventre, il observe la scène, impuissant, le visage déformé par une grimace non pas de peur mais de rage. Ce qu’il voit le met dans une fureur noire. Le tireur de droite vise du côté du salon de tatouage alors que le second, lui, s’acharne de leur côté. Du côté du club et malheureusement, de la chorale où sont entassés une bonne vingtaine de passants, dont la majorité sont des enfants. Et ce fils de pute en est parfaitement conscient et vise vers le bas… Kurtis voit les petits corps emmitouflés dans de gros manteaux tressauter sous l’impact des balles et chuter. Il entends les cris de terreur des bambins et pense à Petey et aux enfants de Clyde qui auraient pu se trouver là ce soir…
Il pense à Natalia et Eliott aussi. James n’a-t-il pas dit qu’ils étaient en train d’écouter les chants de Noël ? James laisse d’ailleurs échapper une exclamation et porte sa main à son épaule.
« James ! T’es touché ? » le questionne Max, criant pour se faire entendre malgré le vacarme ambiant.
Kurtis réalise seulement à cet instant que son patron est couché juste à côté de lui et a plaqué sa main sur son épaule, comme pour essayer de le couvrir…

Les dernières balles viennent d’être tirées et le van accélère brusquement pour quitter la rue, après que la portière se soit refermée. Kurt voit un type foncé après le camion et il se fait la réflexion que si sa jambe n’était pas inutilisable, il l’imiterait sans doute.
MadMax est déjà sur ses jambes et contemple l’étendu des dégâts. Et pour la première fois depuis qu’il le connaît, Kurtis voit autre chose que son flegme habituel habiter ses traits. Cependant, il se ressaisit très vite et ordonne au Prospect de se relever et de faire rentrer les personnes capables de se déplacer à l’intérieur du Crashdown.    


Code made by Wanderlust

_________________


Sick of those wounds that never heal

Yeah, I've been dancing with the devil, I love that he pretends to care
Oh, all the time that I have wasted, chasing rabbits down a hole when I was born to be the tortoise
I was born to walk alone


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava&gif ; Daya + sign ; quiet riot + song ; hozier
Messages : 418
quartier : West side, au-dessus du garage Ossinov
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Lun 2 Jan - 15:33

Saison 1, Intrigue #2
merry christmas



« COUCHEZ-VOUS ! »

Ces paroles lui suffisent pour se mettre en alerte, il a déjà entendu cet ordre et son corps semble réagir avant même que son cerveau ne comprenne la situation.
Cerveau qui ne met pas longtemps à capter ce qu’il se passe autour de lui, d’abord par les cris puis par la vive douleur qui lui déchire le bras. Le motard lâche un hurlement et pose instinctivement sa main sur l’endroit d’où lui parvient la douleur.
Ils se font tirer dessus.

« James ! T’es touché ?
— Putain ! Oui ! »

Le motard crie pour essayer de se faire entendre par-delà le vacarme des balles qui semblent s’éloigner bientôt. Le temps s’égrène à toute vitesse et au ralenti à la fois. Trop rapide pour laisser le KOS apercevoir le van, assez lentement pour qu’il constate le chaos dans lequel il est couché. Des corps jonchent le sol, ceux qui bougent encore émergent avec difficulté, s’observent, ou regardent autour d’eux. Regardent les corps d’enfants étendus sans vie.

« James ! »

La voix de MadMax semble le sortir de sa torpeur, comme s’il revenait au moment présent, à la douleur qui irradie de son bras et désormais à la panique qui lui prend la gorge. Eliott. Ça pourrait être Eliott, et Natalia, qui ne sont finalement pas si loin que ça, ils étaient là eux aussi pour les chants de Noël. La peur le prend aux tripes alors que la voix de son collègue l’interpelle à nouveau.

«Hé ! Ça va ? »

Non, ça ne va pas, sa tête tourne sous la douleur et l’angoisse, l’affreuse image de retrouver sa femme et son fils étendus sur le sol, sans vie, lui donne l’impression qu’il va tourner de l’œil. Il sent une poigne agressive lui attraper le cuir et l’aider à se redresser d’un coup et lui permet de poser son dos contre un poteau en grognant de douleur. Il plaque à nouveau sa main contre la blessure en étouffant un juron, il crève de chaud maintenant, l’adrénaline palpite dans ses veines, il jette un regard autour de lui pour découvrir que Josef est miraculeusement intact.

« Max, où sont les autres ?
— Rentrés, avec Kurtis. »

Madmax, qui n’est pas touché, acquiesce. Kurtis n’est pas touché, ses autres frères ne sont pas là ou à l’intérieur déjà depuis un bout de temps, heureusement pour lui, Josef n’a pas la moindre égratignure. Le motard finit par sortir son portable de son bras valide et compose le numéro des secours. Il leur faut de l’aide, vite, d’ailleurs il rencontre le regard du pompier et lui fait comprendre qu’il se charge de ça. L’alarme est donnée, l’urgence est au rendez-vous, les secours raccrochent et James repose pratiquement instantanément son portable à son oreille alors qu’il appelle maintenant Natalia, sans réponses aucune.

© code par Nostaw.

_________________
when my time comes around, lay me gently in the cold dark earth, no grave can hold my body down ; I'll crawl home to her. my babe would never fret none about what my hands and my body done. if the Lord don't forgive me, I'd still have my baby and my babe would have me
SHE NEVER ASKED ME ONCE ABOUT THE WRONG I DID
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar : Me ; Signature + gifs : Daya
Messages : 242
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Mar 3 Jan - 23:24




SAISON I # INTRIGUE 2


- COUCHEZ-VOUS !

Tout se joue à la seconde mais Josef ne le sait pas encore. Sous les cris de Kurtis et sous l’affolement générale, il a tout juste le temps de se baisser et se de recroqueviller derrière l’une des poubelles, mains sur la tête. Faible protection, bien maigre carapace sous les coups de feu qui fusent et éclatent leurs tympans. Il n’ose plus bouger, cœur battant, serrant les points comme une prière pour ne pas rencontrer la mort. Vitres éclatées, hurlement de terreur et de douleur et le regard de Josef se perd au loin, vers la chorale où il voit des corps minuscules tressauter sous les balles pour ensuite s’écrouler, sans vie, dans une mare vermeille.
Une image qui ne le quittera plus jamais.
Des secondes, aussi longues qu’elles puissent l’être, s’écoulent pour laisser place à un silence de mort. Mais cela ne dure qu’un instant.
Les cris d’horreurs les remplacent et pour la première fois de sa vie, Josef ne sait pas quoi faire. Il a comme l’impression que le temps s’arrête, que les parents devant lui, en larmes, effectuent leurs étreintes sanglantes à leurs enfants dans des mouvements excessivement ralenti. Devant cette horreur nouvelle, son cerveau bloque, vierge de tout souvenir similaire durant cette carrière qu’il tient en main depuis ses 18 ans.

- James !

Ce prénom le fait revenir à lui, le ramène à la réalité pour l’arracher de cette contemplation d’horreur.
Agir, vite. Ses réflexes de pompiers reviennent au galop alors qu’il se rue sur les gens autour de lui, qui ne savent plus quoi faire, où aller. Certains fuient sous la peur de voir un autre Van débarquer, d’autres restent, trop sonné par ce qu’il vient de se passer.
Et il y a les blessés, les morts.
Le pompier s’apprête à appeler le 911 mais un regard vers James lui fait comprendre qu’il s’en charge.

- Prend ta chemise et fais un point de compression sur son épaule. Il s’adresse à MadMax d’un ton rapide et sûr de lui, faisant un rapide check sur James. Appuie fort, comme ça.

Josef lui montre et n’attend pas plus longtemps pour partir à l’assaut, pour tenter d’aider les corps gémissants, donnant des indications pour atténuer une hémorragie.
Vient alors les choix inhumains mais vitaux : Qui soigner, qui laisser crever. Car si certains peuvent s’en sortir, d’autres non et dans la situation où se trouve Josef, à s’allier avec le peu de secouristes présents, ils n’ont pas d’autres choix que de trier sur le volet.
Un homme vient à lui, insistant par tous les dieux qu’il a besoin d’aide, « qu’il faut la sauver ».
Ses yeux se posent sur un corps, une jeune femme, tremblante. Trois balles dans le corps, se vidant de son sang. Leurs regards se croisent, se comprennent dans ce silence macabre alors que son petit ami, frère ou ami hurle après Josef.

- Qu’est-ce que vous attendez !!! AIDEZ-LA BORDEL DE MERDE ! BOUGEZ VOUS !

Il le secoue par les épaules, visage ravagé par les larmes. Josef se dégage, le tenant par le bras, plantant son regard résolu dans celui larmoyant de son vis-à-vis.

- Arrêtez ! Il n’y a plus rien à faire, elle va mourir ! Une seconde de pause, une seule. Je suis désolé, je ne peux rien faire.

L’urgence veut que la diplomatie n’existe plus.
L’horreur veut que l’humain se mette à la place de Dieu et prenne la décision de qui doit vivre, qui doit mourir.
Josef a envie de gerber, de pleurer, d’effacer toute cette horreur qu’il voit sous ses yeux mais rien d’autre ne sort que ses réflexes de pompiers.

- Penchez la tête en avant. Josef s’adresse à une jeune femme dont il ne reconnait pas le visage puisqu’il ne l’a pas revu depuis sa perte de mémoire. Voilà, comme ça. Mettez votre doigt sur la narine et compressez. Vous n’avez rien d’autre ?

Et comme un flash, une évidence. Le visage de Natalia et celui d'Eliott s'impose pour lui couper le souffle avec violence.


_________________

   
ça m'a fait comme un bras d'honneur, l'insoumission qui dit " je n'ai ni Dieu ni Maître ni qui que ce soit ", comme un doigt levé bien haut à tous les Dieux, tous les suppôts, c'est l'solidaire des travailleurs puis c'est la liberté du cœur.

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : BereniceWCL (avatar & gifs) - Solosand (code signature)
Messages : 826
quartier : South Side // Appartement
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Mer 4 Jan - 20:30

Intrigue N°2.


Ce sont les fêtes. L’année dernière, à la même époque, je vivais un véritable enfer. En y repensant, j’ai du mal à croire qu’aujourd’hui, je suis sorti de cet enfer et que je vis un véritable bonheur grâce à Sav. Bien sûr, tout n’est pas parfait. Bien sûr, il y a cet enfoiré qui court toujours, il y a Jessica qui ne veut toujours pas me parler et il y a nos démons à Sav et moi qui nous guettent mais on tient bon. On vit ce qu’on a à vivre, pleinement, c’est pour ça qu’on a décidé de ne pas attendre pour se marier : fin janvier 2017, on va se dire oui. Ce sera en petit comité, un truc très simple mais qui nous suffit. Il me reste à inviter Jess, ça ne va pas être simple mais je vais essayer : je ne vais pas lâcher. Je veux qu’on se réconcilie, je veux qu’elle soit là. En attendant, je profite des moments passés avec Sav et ce premier réveillon avec elle va être merveilleux. En tout cas, je l’espère. Nous allons dîner à la maison plus tard mais avant, je lui ai proposé d’aller écouter la chorale. C’est vrai que passer près des stands de vin chaud fait envie mais on résiste. C’est notre lot quotidien. Bon, cette sortie n’est pas totalement proposée sans un petit intérêt professionnel caché pour moi : la chorale n’est pas très loin de la boîte des KOS et j’ai bien envie de les surveiller du coin de l’œil en cette soirée. Mieux vaut la prudence que les regrets. Il y a eu trop de dégâts à Halloween. Trop de dégâts. Malheureusement, on ne peut pas toujours empêcher les dégâts et la preuve de ça m’explose en plein visage quand le chaos se répand au cœur de ce réveillon qui était censé être merveilleux. Le cri me parvient. Ce « COUCHEZ-VOUS ! » et le réflexe est là : je pousse aussitôt Sav avec force vers le sol et je fais bien car la seconde d’après, les balles sifflent.

Elles sifflent avec une violence terrible.

Je garde ma main plaquée contre le corps de Sav pour qu’elle reste au sol et tout en gardant la tête baissée, je relève mon regard pour voir d’où viennent les coups de feu : je le vois ce foutu van, je le vois. Je les vois, eux, qui tirent sur la foule, sur ces gens qui n’ont pas eu le temps de se baisser. Je sors mon arme de service et vise mais c’est trop dangereux, il y a trop de personnes entre moi et le van. Je ne veux pas faire plus de blessés. La portière se referme, le van s’éloigne et je n’hésite pas : je fonce. Arme de service à la main, braquée sur le van, je cours derrière. La circulation l’empêche de rouler excessivement vite mais il va vite quand même, n’hésite pas à endommager des voitures au passage et il va plus vite que moi. Alors c’est sur la route que je vais, je passe entre les voitures, et je vise le van : je tire. Je me mets en danger, je le sais, mais je n’ai pas le temps d’y réfléchir : si je peux les arrêter…

Je dois au moins essayer.




(c) sweet.lips

_________________
FIRE
Oh, love, let me see inside your heart, all the cracks and broken parts, the shadows in the light. There’s no need to hide. 'Cause I’m on FIRE like a thousand suns. I couldn’t put it out even if I wanted to. These flames tonight... Look into my eyes and say you want me, too like I want you.

BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Ven 6 Jan - 3:39

Intrigue #2

Ce devait être une soirée paisible entre amoureux, du moins, c’était ce que croyait la rouquine. Le seul truc terrible qui pouvait arriver était sans doute la tentation de goûter le vin chaud qu’on offrait çà et là, mais ce n’était rien. Elle en avait l’habitude, maintenant. Ce n’était pas si terrible que ça, en fait. Il n’y avait pas grand-chose qui pouvait réellement troubler la bulle de bonheur qui l’enveloppait depuis cette fameuse nuit où son ami était devenu son fiancé. Du moins, c’était le cas avant qu’une voix qu’elle connaissait sans pouvoir l’associer avec un visage donne l’ordre de se coucher. Il fallu un moment à Savannah pour comprendre qu’elle venait d’être plaquer au sol par Daniel alors que les détonations se faisaient entendre autour d’elle, bientôt suivit de cris de détresse et de douleur. Son propre visage était marqué d’une douleur vive alors que la neige sous elle se teintait d’un rouge écarlate, provenant visiblement de son nez qui a frappé le sol avec violence, dans un bruit de craquement peu rassurant. Elle n’avait pas besoin de radiographie pour comprendre qu’il était cassé comme elle n’avait pas besoin de relever la tête pour voir que quelqu’un tirait sur les passants. Et aussi vite que c’était arrivé, les coups de feu se turent, laissant place aux sanglots et aux appels à l’aide. Avant même qu’elle eut le temps de réagir, Daniel disparu pour poursuivre le véhicule, arme au poing.

La légiste se releva, la main plaqué sur son nez pour contrôler le saignement alors qu’elle analysait la situation du regard. Immobile, elle observait la jeune femme près d’elle qui mourrait tranquillement alors que son compagnon implorait une aide qui ne viendrait pas. Il fallait être plus qu’optimiste pour croire qu’elle avait plus que quelques secondes à vivre, même avec l’aide d’un chirurgien sur place. Et alors que la jeune femme s’éteignait, Savannah songea au boulot monstre qu’elle aurait à faire dans les prochains jours, même si cela semblait déplacé. Ce n’était cependant rien comparativement à ce qu’elle avait à faire maintenant. Elle releva les yeux que pour tomber sur le visage de Josef qui ne la reconnaissait visiblement pas, sans surprise, la guidant dans la marche à suivre pour arrêter les saignements de son nez douloureux. «Ne t’en fait pas avec ça, Josef. Pour le moment, on doit surtout mettre ses gens à l’abri et soigner les plus gravement touchés. » Elle se remis sur ses pieds, ses doigts cherchant dans ses poches pour y trouvé des mouchoirs avec lesquels elle fit pression sur sa narine, essayant d’éponger le sang du mieux qu’elle le pouvait. Pendant quelques instants, elle chercha Daniel du regard, mais il était toujours hors de son champ de vision, faisant naître une pointe d’inquiétude dans sa poitrine. Elle n’avait pas le temps pour ça. Elle reporta son attention sur Josef, se souvenant qu’il n’avait aucun souvenir d’elle depuis l’accident. «On refera les présentations plus tard, pour le moment, le seul truc que tu as besoin de savoir, c’est que je suis médecin et visiblement, c’est presqu’une bénédiction présentement. » M’ouais, enfin, elle osait croire.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ... (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 912
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Ven 6 Jan - 17:59





bloody xmas
#
#

Kurtis se sent complètement con et inutile. Il essaie de convaincre les gens de venir se planquer dans le club, mais personne ne l’écoute. Les proches des blessés veulent rester sur place (et tout le monde s’est déplacé en groupe ce soir alors…) et les autres préfèrent se disperser dans toutes les directions. Le Prospect parvient tout de même à convaincre un groupe de jeunes filles indemnes de pénétrer dans le Crash et les conduits jusqu’à l’intérieur. Mais évidemment, au moment où il leur ouvre, les KOS qui étaient à l’intérieur de la boite s’approche de la sortie, armés jusqu’aux dents et prêt à en découdre. Les filles se mettent à hurler et s’enfuient en courant… Logique quand on sait ce qu’elles viennent de subir.
« C’était quoi ça, Prospect ? »
« J’en sais rien. Un van qu’a canardé la foule. C’est une boucherie… Mais c’est fini j’crois. I’s’sont tirés. »
Certains de ses frères font mine de sortir et il se permet de retenir le plus proche de la sortie par le bras.
« Sortez pas avec ça les gars. Vous allez faire paniquer tout l’monde… »
Les gars échangent des regards et puis décident de suivre son conseil et de planquer leurs flingues à l’arrière de leurs futes. L’un des autres Prospect se charge de récupérer les fusils d’assaut, non dissimulables par ce biais, et s’empresse de retourner les planquer. Kurt le voit se faire alpaguer par Caleb et entend le ton monter, sans parvenir à comprendre ce que le President dit.

« Qu’est-ce que j’peux faire ? » finit par demander Kurt, se forçant à détacher son regard de la scène.
« Avec ta patte folle ? Sûrement que dalle Prospect » lui rétorque Tyler, surnommé l’Ours, avant de sortir du club pour aller se rendre utile.
« Il dit qu’il a vu un van. »
Kurt se retourne et voit Caleb, l’air absolument hors de lui s’approcher à grands pas, son fils à ses côtés. Le Prospect déglutit, sentant la pression monter tout à coup. Il sait plus ou moins ce qui va suivre et sait qu’il a plutôt intérêt de se révéler à la hauteur… Sauf que c’est foutu d’avance.
« C’était qui ces connards ? »
« Ils portaient pas d’couleur. Le van était noir et y avait pas d’plaques. Pas moyen d’sav… »
« Mauvaise réponse Prospect ! » aboie le President des KOS en saisissant subitement le jeune homme par le col de son manteau, pour venir le plaquer rudement contre le mur derrière lui. « On vient d’attaquer ma maison ! Ils sont venu chier sur le pas de ma putain de porte alors t’as intérêt à m’cracher quelque chose d’utile ! »
« Ils étaient deux. Deux tireur et un chauffeur » tente Kurtis, dont la gorge est un peu comprimée par la poigne de son supérieur.  
« C’était des black ? Des mexicains ? Des putains d’terroristes ? »
« Ils avaient des cagoules. J’ai pas vu leurs visages. »
« Alors à quoi tu m’sers, bordel de merde ? »
Après une dernière pression, le President le relâche et Kurtis manque de se casser la gueule en s’appuyant sur sa mauvaise jambe. Il se remet droit et observe son patron pousser les portes du Crashdown pour aller constater lui-même l’étendu des dégâts.      


Code made by Wanderlust

_________________


Sick of those wounds that never heal

Yeah, I've been dancing with the devil, I love that he pretends to care
Oh, all the time that I have wasted, chasing rabbits down a hole when I was born to be the tortoise
I was born to walk alone


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava&gif ; Daya + sign ; quiet riot + song ; hozier
Messages : 418
quartier : West side, au-dessus du garage Ossinov
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Ven 6 Jan - 19:51

Saison 1, Intrigue #2
merry christmas



« Décroche bordel, décroche… »

Le motard perd peu à peu patience alors que les tonalités dans le téléphone se succèdent. Il s’agite jusqu’à ce que la douleur dans le bras le rappelle à l’ordre. Il serre les dents, transpirant, énervé et paniqué à la fois et tente tant bien que mal de se concentrer davantage sur le son au creux de son téléphone que sur la balle logée dans son bras.

« Prend ta chemise et fais un point de compression sur son épaule. Appuie fort, comme ça. » C’est Josef qui parle à MadMax, le motard les laisse faire même s’il laisse échapper une exclamation mêlée de surprise et de douleur alors que MadMax ne prend certainement pas le conseil de « Appuie fort » à la légère. Le tissu est heureusement foncé autrement on y verrait tout le sang de James l’imbiber immédiatement.

« Fais chier ! »

James quitte le portable de son oreille avec rage et à nouveau il siffle alors qu’il bouge trop violemment pour son bras.

« Elle ne répond pas ?
— Non ! Putain ! Ils sont là-bas ! »

Le KOS montre un endroit très vague pour la forme, vers les chants de Noël, peut-être, peut-être pas, il n’en est pas sur et ça n’énerve, dieu que ça l’énerve de ne pas savoir où ils sont, de ne pas savoir s’ils sont en sécurité, sains et saufs. Max continue de compresser la plaie, les genoux pliés, le couvrant d’un regard désolé.

« Alors à quoi tu m’sers, bordel de merde ? »

Caleb crie si fort que James l’entend de l’autre côté de la porte d’entrée du Crashdown. Une seconde plus tard, son boss pousse les portes avec violence et sort constater de lui-même ce qui vient de leur tomber sur la gueule. James l’observe d’en bas. Il connaît ce visage courroucé, la haine et une pointe de frayeur inscrite sur son visage. Puis il dirige son regard vers Kurtis, mais n’aperçoit qu’à peine sa silhouette de là où il est.

« Putain de bordel de… »

Le Président fulmine, James a l’impression qu’il va littéralement imploser sous leurs yeux consternés. Le-dit Boss finit par rencontrer leur regard et s’approcher de Max et James, le pas lourd et rapide. Avant même qu’il ne pose la question :

« Ça va, ça va ! Juste une dans le bras. J’ai rien vu personnellement seul Kurtis a eu le temps d’apercevoir ce qu’il y avait dans le van. » Caleb l’observe, quelques longues secondes en silence.  

« Et les secours sont en route.
— Max ! »

James récupère le tissu qu’il vient plaquer à fond sur sa blessure alors que le KOS qui était à ses côtés se relève à l’appel de leur boss. Fichu bordel. Fais chier. James n’a pas envie de rester là, à rien faire sinon appuyer sur cette putain de blessure qui lui fait un mal de chien. Il veut que sa femme réponde, il veut aider ses frères, aider les gens qui se relèvent encore. Il émet un geste de redressement mais Caleb se retourne et lui ordonne de se rasseoir d’un geste de main. Saloperie. Le motard peste dans sa barbe alors qu’il repose son dos contre le mur. Il ne veut pas rester là à ruminer, à attendre que ça passe. Il ne veut pas donner à son esprit le temps de construire les images terribles de sa famille blessée que son angoisse semble à tout pris vouloir lui imposer.

© code par Nostaw.

_________________
when my time comes around, lay me gently in the cold dark earth, no grave can hold my body down ; I'll crawl home to her. my babe would never fret none about what my hands and my body done. if the Lord don't forgive me, I'd still have my baby and my babe would have me
SHE NEVER ASKED ME ONCE ABOUT THE WRONG I DID
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2

Revenir en haut Aller en bas
 

SAISON I # INTRIGUE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side :: CRASHDOWN-