Partagez | 
 

 SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)

Aller en bas 
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 783

MessageSujet: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Sam 1 Avr - 14:24




SAISON I # EVENT 3

goodness has never been too much


1 ■ infos pratiques
LINCOLN PARK (NORTH SIDE)
# Concept
Il ne faut s'armer que d'un sourire et d'une grande sociabilité – et de quelques billets – pour se lancer sous la grande tonnelle dressée pour cette soirée de mars. Plusieurs brigades des forces de l'ordre ont été déployées pour l'occasion, offrant un sentiment de sécurité aux personnes présentes. Puis, l'orchestre commence son œuvre, les conversations s'emmêlent, des rires résonnent et rappellent que – malgré les tristes événements quotidiens – la vie continue sur des voies plus légères que celles déjà arpentées par le passé. Un buffet fut dressé avec la participation financière de la mairie de Chicago mais aussi de quelques donateurs, généreux pour que ces citoyens puissent retrouver le goût des bonnes choses (et on ne parle pas forcément de jambon). Aussi, si l'envie vous prend de retrouver ce qu'avaient pu être ces petits instants de joie, stoppés par le carnage de quelques âmes malveillantes, vous êtes les bienvenus autour des tables dressées pour l'occasion ; d'autant que des activités vous seront proposées. Notamment une vente aux enchères d'objets appartenant à la mairie mais aussi de personnalités célibataires pour la fin de soirée en ce qui concerne la partie "dessert dansant" pour ceux qui resteront à cette partie des festivités.

# Inscriptions
SUR RÉSERVATION.
Bien que le repas soit déjà tout fait, une participation est demandée à l'entrée.
- 20$ par personne.
Nos tarifs inclus un repas complet (entrée, repas central & dessert) ainsi qu'une première coupe de champagne offerte en plus des participations aux activités de la soirée (prix des lots non-inclus).

# Horaires
18h30 : Entrée à la tonnelle.
19h : Ouverture du repas.
00h : Fermeture du périmètre.

2 ■ Règles à suivre pour cet event
# 600 mots maximum par réponse.
# il n'y a pas d'ordre de passage : merci de prévenir quand vous avez l'intention de poster dans le flood event I love you


■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1011
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Dim 2 Avr - 18:33





lakefront color race
saison I # event 3
#meghan (PNJ)
#others

Il regretterait presque de ne pas avoir accepté l’offre de sa mère de lui fournir un fauteuil pour la soirée… Non en fait, il aurait détesté être baladé comme un infirme toute la soirée. Kurt aurait détesté sentir les regards insistants des gens sur lui. Ceci dit, fauteuil ou pas fauteuil, il est quand même contraint de se balader avec sa putain de bouteille d’oxygène qui ne manque pas d’attirer les regards…
« Relax. »
« I’m regardent tous… »
« Mais non, espèce de crétin. C’est moi qu’ils regardent. Les hommes parce qu’ils me désirent et les filles parce qu’elles voudraient être moi » minaude Meghan en resserrant sa prise autour de son bras.
Il grogne, soupire et laisse tomber l’idée d’en débattre avec sa jumelle. Elle ne voudra pas reconnaître qu’il a raison de toute manière. Elle ne le fait jamais et ne va pas commencer maintenant. Alors il se met en tête de se débarrasser du tuyau qui lui rentre dans le nez et soulage un peu ses poumons qui font des siennes depuis la soirée d’ouverture du Homewrecker. Se faire poignarder en pleine poitrine n’est pas une partie de plaisir…et se choper une infection pulmonaire par-dessus à cause d’une vague de froid n’est pas enviable non plus !
« Mais qu’est-ce… Kurt ! Arrête tes bêtises ! »
« Ta gueule. J'retire c'truc de merde » décrète le grand brun en bataillant mollement avec sa sœur qui tente de l’empêcher de se débarrasser de son aide respiratoire.
« Tu retires rien du tout ! Arrête de faire le gamin ! Kurt ! T’es lourd ! »
« Lâche ça ! »
« Maintenant j’te confirme que c’est toi qu’ils regardent tous. Espèce de dégénéré » bougonne Meghan qui ne parvient pas à reprendre le dessus.
Kurtis jette un coup d’œil alentours et fusille du regard le couple de retraités qui le dévisage. Ils se détournent et, agacé, il demande à sa jumelle de ranger sa bouteille dans le sac à dos qu’elle a emporté avec elle et contient les goodies de sa course. Kurt n’a évidemment pas pu participer (et même s’il avait pu il ne l’aurait pas fait, faut pas déconner), mais Meghan a couru cet après-midi et a été copieusement aspergée de poudre colorée. Avec toute la mauvaise volonté du monde, elle finit par céder et fait disparaître la bouteille juste avant qu’ils atteignent leur table.
Kurtis s’installe, bougon, et commence à jeter un regard morne sur les alentours. Meghan joue un moment sur son portable et puis lui donne une petite tape dans l’épaule pour attirer son attention. Elle se colle à lui et lève son portable pour les prendre en photo. Pour la forme, Kurt rouspète,  grogne encore et puis il finit par esquisser un vague sourire pour lui faire plaisir.
La photo prise, elle dépose un bécot sur sa joue et s’empresse d’envoyer la photo à leur mère qui se fait un sang d’encre et aurait préféré que les jumeaux restent à la maison ce soir. Il surveille ce que sa sœur écrit lorsqu’une main se pose sur son épaule pour l’inciter à se retourner. Lorsqu’il le fait, il se trouve alors face à un visage familier. Un visage qu’il n’a pas revu depuis… Eh bien depuis son hospitalisation.  



Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : schyzophrenic | tumblr | we♥it
messages : 151
quartier : downtown, en colocation avec Judith Williams

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Dim 2 Avr - 21:34



 
event 3 | sujet 2
andrew (pnj) & matthew


Il n'en a fait qu'à sa tête, pour ne rien changer, en vérité. Matthew s'est comporté égoïstement et s'est permit d'inviter Ayleen sans son consentement. Après tout, après la nuit qu'ils avaient passé, il pouvait bien faire ça et « c'est ce que les gens font » d'après Jade. Aussi, il s'est décidé à lui faire confiance aveuglement, persuadé – aussi fou que ça puisse paraître – qu'elle ait raison sur toute la ligne et que ses expériences soient de bonnes preuves à son savoir-faire. Mais il s'abstient d'en faire part, peu habitué à vanter les mérites des autres s'ils ne le concernent pas. Et, c'est en se perdant dans ses pensées qu'il en vient à, finalement, jeter un coup d’œil à sa montre, puis à son téléphone. Il n'est pas encore l'heure et aucune mauvaise nouvelle n’apparaît sur l'écran qui s'éteint aussitôt. Quant à lui, il en vient à perdre l'azur de ses prunelles sur les alentours, cherchant la petite brune qui aura été la première à joncher ses draps. Oui, vraiment. Et s'il pensait pouvoir la remarquer de loin, c'était sans compter de nombreux visages qu'il aurait préféré ne pas croiser. Quelques membres de gangs que personne n'ira énerver au vu de leur influence, quelques grosses têtes des forces de l'ordre, Jordan est là aussi comme pour parfaire les choses, un grand sourire qui grandit sur ses lèvres quand elle l’aperçoit. Et il en lève les yeux au ciel, changeant de direction, se risquant à une balade vers d'autres âmes sûrement moins intéressantes mais toujours plus sûres que celle de cette femme-ci. Il veut éviter les ennuis, il veut fuir les rappels à l'ordre, les demandes de nouvelles quant à ce qu'elle lui a demandé de faire ; si ce n'est pas exigé avec, en mise en garde, toutes ses fautes. Un soupire ironique s'extirpe d'entre ses lèvres quand il y songe, parvenant enfin jusqu'à l'entrée de la tonnelle pour décliner son nom et rejoindre la table qu'il a réservé.
Et si la patience n'a jamais été son fort, c'était sans compter quelques connaissances qui se risquent jusqu'à lui pour prendre de ses nouvelles, initiative qu'il trouve ridicule et qu'il ne manque pas de faire remarquer, par la même occasion, pour finalement se faire harponner par Andrew. Car lui aussi s'est vu venir jusqu'à cette farce pour riches ; ou presque. « Ça t'arrive d'être amical ? » La question soulèverait presque un sourire s'il n'était pas concentré sur tous les groupes de personnes qui se présentent jusqu'aux tables qui jonchent la pelouse. « Pas que je sache. Qu'est-ce que tu fais là, toi ? Si tu as un peu trop d'argent à dépenser, laisse ça sur mon compte, tu me dois bien ça pour avoir accueilli Jade. » Termine-t-il par faire entendre en se tournant vers le trentenaire qui ne manque pas de soutenir son regard, une pointe d'amusement au cœur de ses prunelles, il le devine aisément. « Je savais que tu regretterais de l'avoir dans les pattes. » Et il en fronce les sourcils, essayant de deviner le fond de ces mots-là ; en vain, les relations sociales et l'être humain ne lui sont jamais paru compréhensibles, en vérité. « J'ai pas dit ça. » Et le britannique n'en cache pas son rire, se redressant finalement sur la chaise qu'il est venu réchauffer. « Alors, si j'en crois cette nouvelle expression, tu attends quelqu'un ? » « Je surveille quelqu'un et tu me déranges. » Un nouveau rire, une main qui se pose sur son épaule. « Très bien, bonne soirée Matt. » Ce à quoi il ne répond pas, les prunelles enfin posées sur la silhouette féminine qu'il guettait plutôt que sur les visages qu'il connaît de par ses relations forcées avec les Kings of Speed.
Codage par Emi Burton

_________________


Breathe.
You think your world is safe? ⊹ It is an illusion. A comforting lie told to protect you. Enjoy these final moments of peace because, i'm not a hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : ava&gifs @me- Code signature @sian
messages : 514
quartier : Downtown Chicago - Dans un loft qu'elle loue depuis des années et partagée désormais avec son petit-ami
physique : Une cicatrice près du sein gauche vestige de la balle qui à bien failli lui coûter la vie lors du massacre de Noël et une autre sur le genou droit, dû à un petit accident lorsqu'elle était gamine

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Ven 7 Avr - 0:11

Event III


Δ Everyone



Ces derniers avaient tout simplement été une catastrophe, une énorme catastrophe, la jeune femme, c’était retrouvé prise à son propre piège par le plus grand des hasards ou plutôt par le plus grand coup de malchance possible. Elle avait voulu user et abuser d’une nana qui n’avait rien demandé à personne pour obtenir des informations par un biais plus que douteux, mais qui selon elle valait la peine de passer outre les procédures habituelles que prévoyait son affectation. Elle avait voulu se persuader qu’elle ne blesserait personne, mais elle s’était trompée sur toute la ligne, sur son chemin, elle avait finalement fait éclater pas une, mais deux relations qu’elle estimait. L’Indienne avait hésité avant de se pointer à cette soirée de charité, elle n’avait pas vraiment envie de s’y rendre et encore moins de risquer de croiser Josef ou Judith, bien qu’elle doutât du fait que la serveuse du Crashdown ne fréquente vraiment ce genre de sauterie, mais elle avait déjà payé et certains de ses collègues s’attendaient à l’y voir et elle estimait qu’il serait bon de faire bonne figure, il y avait déjà bien trop de chuchotis sur son passage après ce qui lui était arrivé à Noël.

La flic avait donc enfilé une robe, posé un sourire sur son visage et s’était rendu dans le North-side toute seule, en espérant que cette soirée ne serait pas mortelle et ca dans tout les sens du terme, parce que clairement ces derniers temps, il ne faisait pas bon fréquenté les rassemblement publique à Chicago. Allez Daya, un peu de nerf, c’est l’histoire d’une heure ou deux et ensuite, tu t’éclipses l’air de rien. C’est ce qu’elle n’arrêtait pas de se répéter comme un laius pénible et silencieux. Elle jeta un rapide coup d’œil autour d’elle et repéra quelques têtes connues, mais aucune qu’elle n’avait vraiment envie d’approcher et surtout pas Goodwin qui faisait le pied de gru pas très loin, ce type était vraiment trop bizarre et elle n’était pas la seule à le penser à en croire ce qui se disait sur lui à la machine à café ou dans les couloirs du département, enfin tant qu’elle ne croisait pas son nouveau lieutenant tout devrait bien se passer, parce que celle-là aussi ne lui inspirait rien de bon…un problème avec l’autorité peut-être ? Hum c’était franchement à se demander parfois.

Finalement et pour s’occuper, la jeune femme se dirigea vers le bar pour au moins avoir l’air de faire quelque chose. Elle commanda une coupe de champagne et s’appuya contre le comptoir pour continuer son petit manège d’observation qui s’arrêta sur un couple tout sourire qui se prenait en photo, la nana ne lui disait pas grand chose, mais le visage du type lui, ne lui était pas inconnu et bien qu’elle ne le remît pas tout de suite, un vague flash lui rappela exactement l’endroit où elle l’avait croisé quelques semaines plus tôt, le crashdown…bordel ce type était un KOS, peut-être que ca soirée ne serait finalement pas si perdue que ca, à défaut de s’amuser, elle pourrait au moins se dérober à ses pensées pleines de colère et de rancœur pour observer un peu le cuir en dehors de son bocal.
© GASMASK

_________________
We lived through scars
Tell me when the light goes out. That even in the dark we will find a way out. Tell me now 'cause I believe in something
I believe in us
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 286
quartier : South Side -Un studio au dessus d'un restaurant chinois avec son époux
physique : atteindre de la mucoviscidose - vient de subir une greffe - poitrine scindée en deux par de nombreuses et grosses agrafes - très amaigrie - dans l'incapacité de parler pour le moment

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Dim 9 Avr - 16:42

Event 3 - Sujet 2
Everybody



« Tu es vraiment obligé de venir avec moi ? C'est pas un lieu qui va te plaire tu sais, de la charité, dépenser son argent pour les autres tout ça...» Dents blanches, sourire d'aplomb comme en provenance directe d'une pub de dentifrice aux multiples promesses irréalistes, cuir d'un noir profond aux effluves tenaces d'essence...Gabriel passe un bras lourd autour des épaules de sa fille tandis que ses bottes foulent d'un pas assuré l'herbe sèche du Lincoln Parc. « Évidemment sweatheart, aider la communauté, soutenir ce beau monde... c'est notre rôle ! Papa doit être là ma beauté, c'est important. 'Puis j'ai clairement pas ramené cette liasse de biffetons pour queudal mon cœur, les gars comptent sur moi. » La texture désagréable du veston qui frotte laisse une sensation de gêne contre l'épiderme nue de la jeune femme qui alimente un peu plus le geyser de dégoût qui s’immisce en son fort intérieur depuis une bonne demie-heure déjà. L’entassement des souvenirs de la personnalité sombre et tumultueuse de son père biologique lui laisse un dépôt de cendres au fond du palais ; une sécheresse qui lui effrite la trachée et l'empêche d'argumenter plus. Elle se plonge en un soupire dans un mutisme simplement glissé derrière la façade d'un sourire poli. Frustration de ne pas pouvoir refuser, de ne pas pouvoir l'envoyer ailleurs, dans un de ces lieux qui lui sierra un peu plus au teint, un bar, un garage voir même un bordel peut être. Stress de devoir composer au fur et à mesure qu'elle se décompose à l'idée qu'il puisse rencontrer des gens qu'elle connaît, surtout un en particulier - plus intimement que personnellement d'ailleurs. Un pas vers la tonnelle, un pas vers le terrible cauchemars de toutes les petites filles qui ont osé un jour jouer enfin aux dames. « Bordel ! c'est fou c'qui fait chaud nan ? » Accablé, Gabriel se met à l'aise en posant son blouson sur le dossier d'une chaise.
Elle aimerait se dédoubler, rester avec son père comme la plante verte qu'il voit en elle et en même temps aller rire et parler musée avec Matthew ; qu'elle aperçoit du coin de l’œil, entrain de saluer chaleureusement une grande femme au teint d'or et aux cheveux d'ébène. « Je...je te laisse j'ai quelqu'un à voir rapidement. » Tragédie de ne posséder qu'une seule et même enveloppe charnelle, Ayleen fait son choix en se dirigeant vers l'homme qui s'est décidé à l'inviter afin de le prévenir de cette présence indésirable. Arrivée à sa hauteur, elle remarque la brunette en question n'est autre que Daya... Dommage collatéral d'un mauvais choix, victime à sa place lors de l'attentat.
Malaisant.

Pendant ce temps, le VP fait un tour d'horizon des têtes avant de se braquer tout feu tout flammes vers une bien connue accompagnée d'une donzelle qui semble avoir été produite par un ctrl c, ctrl v sur la tête du gosse. « Hey Kurtis ! C'est bien toi ? J'm'attendais pas du tout à te voir ici ! Ça fait tellement longtemps ! Oh mon dieu ! T'as grandie nan hein ? Si si j'crois bien ! » Guilleret il agrippe fermement l'épaule du prospect qui se recroqueville par instinct dans sa chaise avant d'esquisser un sourire par la force des choses. « Gabriel, un vieil ami, enchanté. Ce gamin a dépanné plus d'une fois mon entreprise ! » La main masculine se tend en direction de la demoiselle interloquée qui le fixe de façon douteuse dans un premier temps avant de l'agripper. Charmeur, il se calme pour donner un peu plus de douceur à ses mouvements et un petit sourire détaillant en coin. « Tu m'avais pas dis que ta sœur était aussi charmante; elle ne te ressemble pas du tout en fait quand on prend garde à cet aspect, c'est marrant. »
Made by Neon Demon

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom. Sometimes it all falls down. These chains never leave me. I keep dragging them around...


Dernière édition par Ayleen McKinney le Lun 17 Avr - 0:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : gif ; daya, avapics me
messages : 330
quartier : Une petite maison dans le West Side

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Dim 16 Avr - 12:45



bitch alert


Aleida adresse un dernier regard à sa silhouette amaigrie dans le miroir mais parée d’une robe noire proche du corps, coupée dans un tissu hors de prix, à la coupe avantageuse, qui suffit à la rendre séduisante. Comme toujours, sa tenue est impeccable, exempt de tout ce qui pourrait venir contrarier son besoin maladif de propreté. La portoricaine attrape sa veste et son sac, se remémorant mentalement les raisons pour lesquelles elle se décide à aller à ce diner de charité.

Rien ne lui aurait fait plus plaisir que de rester chez elle ce soir encore, veiller sur sa sœur qui ne fait que dormir la plupart du temps depuis de Noël. Elle n’a que faire d’un diner de charité, rencontrer des gens ne l’intéresse pas, participer à la vie de la ville encore moins. Mais peut-être que là-bas elle aura la chance de pouvoir poser un œil sur les personnalités de la mairie de Chicago, qu’elle s’est décidée à poursuivre en justice. Elle quitte sa petite maison isolée (où elle y a installé Noemi) pour s’installer derrière le volant de sa voiture. Un regard dans le rétro intérieur pour essayer de figurer autre chose qu’une gueule morne et la portoricaine se décide enfin à partir.

Ø


C’est avec une clope coincée entre les lèvres que la jeune femme fait ses premiers pas dans le parc. Il y a pas mal de monde alors Ida s’arme d’un sourire qui se veut charmant alors qu’elle s’approche de l’entrée. Elle sort de son portefeuille la contribution demandée pour ce repas et se voit offrir une coupe de champagne, qu’elle refuse, évidemment. Il lui est strictement interdit de consommer de l’alcool, et si la portoricaine s’octroie de temps en temps un peu de nicotine il n’est pas question de mélanger sa lourde médication à quoi que ce soit d’autre.

Aleida fait ses premiers pas tranquillement, observe son environnement, pose son regard sur toutes les silhouettes en costume, une à une, elle analyse alors qu’elle fait mine de se diriger vers le bar. Elle ne reconnaît personne dans un premier temps, peut-être vaguement une tête qu’elle a croisé à la mairie, par-ci par-là, mais c’est tout. Elle espère ne pas croiser ni Josef ni Lloyd, elle n’a pas envie de s’embarrasser avec eux pour le moment. Aleida a fait et continue de faire ce qu’il faut pour les que deux pompiers soient le plus à l’écart des confrontations entre elle-même et la mairie de la ville, elle leur a offert la protection de ses avocats (à ses frais qu’elle ne compte plus) et a plusieurs coups dans sa manche. Aleida ne laissera rien passer.

La jeune femme, seule, se pose au bar, estime qu’il s’agit d’un bon point pour observer le monde alors qu’elle commande une eau pétillante à défaut de boire du champagne. Son regard qui parcourt les visages qu’elle peut apercevoir se pose un instant sur un en particulier, familier bien qu’elle aurait préféré ne pas la reconnaître. L’indienne avec qui elle s’était confrontée de manière tout à fait ridicule est là elle aussi. A dire vrai, cette fille lui était carrément passée au-dessus de la tête depuis longtemps, depuis, en réalité, le moment où elle s’était décidé à livrer bataille contre la ville. Aujourd’hui, cette adversaire n’avait plus vraiment d’attrait pour elle, son ressentiment était le même, mais Aleida n’a plus envie de lui chercher inutilement des poux alors que son vrai combat l’attendait dans l’assemblée.

Lorsque leur regard se croise, la jeune femme lui adresse un sourire calme et lève son verre en hauteur comme pour trinquer avec elle puis détourne le regard, dos tourné au bar, pour reprendre son analyse du petit monde municipal agglutiné pas loin.

© TITANIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1011
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Lun 17 Avr - 9:58



lakefront color race
saison I # event 3
#meghan (PNJ)
#others

Son cœur lui remonte dans la gorge quand il reconnaît le VP des Kings of Speed. Le fait qu’il vienne le saluer ne lui paraît pas tr ès bon pour lui. Gabriel ne l’a jamais snobé comme Caleb l’a toujours fait, n’empêche que le Prospect ne peut s’empêcher de trouver que ça sent rudement mauvais pour son matricule… Parce que Prospect, depuis le 14 février…disons qu’il ne l’est plus vraiment. Il n’a pas rendu son cuir (même s’il a de nombreuses fois envisagé de le faire) et il reste en contact avec Max et quelques autres gars, mais c’est tout. Kurtis n’a pas remis un pied au Crash ou dans une autre des business où il était assuré de croiser un membre des KOS. Il ne l’a pas fait pour la simple et bonne raison que Meghan ne le lâche pas d’une semelle et qu’elle a le MC en horreur. Elle les juge responsable de ce qui lui est arrivé et se met dans des états pas possibles sitôt qu’elle le voit ne serait-ce que jeter un œil vers son portable, devinant qu’il songe à appeler un des membres pour ne pas perdre contact et se faire virer à coups de pieds au cul. Et à la manière dont Gabriel lui broie l’épaule (à moins qu’il n’ait pas conscience de sa propre force), il devine que son absence a été parfaitement enregistrée et qu’il va devoir rendre des comptes à présent…
Le seul point positif dans tout ce bordel, c’est qu’il ne porte pas ses patchs. Est-ce que le VP s’est débarrassé de son cuir pour pouvoir l’aborder sans s’attirer les foudres de Meghan ? Possible. Le Prospect d’Ezra, présent au moment de son agression et qui a voulu lui parler s’est retrouvé avec de profondes entailles dans le visage quand sa jumelle a décidé de lui crever les yeux de rage… Une chance qu’il n’ait pas porté plainte. Ceci dit, il doute que Gabriel ait peur de sa sœur. Il veut sans doute juste éviter un esclandre. La dernière chose dont le club a besoin, c’est d’attirer l’attention sur lui de manière négative au beau milieu d’un repas de charité.
Même si Kurtis ne fréquente plus le club a proprement parlé en attendant d’être remis et de pouvoir s’éloigner de son chien de garde, il se tient informer. Et il sait que les Kings sont dans une passe difficile…

Sans avoir encore prononcé le moindre mot (ou réagit à la petite taquinerie de son ainé), Kurtis observe sa sœur avec appréhension. Va-t-elle reconnaître Gabriel ? L’a-t-elle seulement croisé ? Est-ce qu’il fait partie de ceux qui ont tenté de le visiter pendant qu’il était hospitalisé ? Apparemment non, parce qu’elle finit par venir glisser sa main dans celle du VP.
« Tu m'avais pas dis que ta sœur était aussi charmante; elle ne te ressemble pas du tout en fait quand on prend garde à cet aspect, c'est marrant. »  
« Ouais… Ça aurait été con pour elle » se contente-t-il de marmonner, encore trop nerveux pour vraiment réfléchir à quelque chose de plus pertinent ou drôle à dire.  
« Et pour le monde entier » rebondi sa sœur en adressant un clin d’œil commercial à leur interlocuteur. « Vous tenez quel genre d’entreprise Gabriel ? »
Inspecteur Meghan Hawkins, au rapport… Heureusement, Kurt a enchainé les petits boulots et il est impossible que sa sœur se souvienne de chacun d’entre eux.
« Ben c’’t une petite boite dans le West Side. D’base j’faisais juste le ménage là-bas pis z’avaient eu des soucis avec les ordis et j’avais dépanné. Après j’suis devenu un genre de technicien d’urgence de temps en temps » explique Kurt dans un haussement d’épaule.
« Ah oui ! Je me souviens de ta période nerd. J’ai bien cru que tu allais basculer du côté Je-pisse-dans-une-bouteille de la Force » plaisante sa sœur, avant de se retourner vers Gabriel. « Et vous cherchez pas à embaucher ? Mon frère se cherche un nouveau job, pas trop stressant à cause de ses petits soucis de san… »
« Meg, bordel ! » tique-t-il, avant qu’ils se lancent dans un combat de regard appuyés, jusqu’à ce que la demoiselle capitule dans un soupir.
« Comme tu voudras. Bon, c’est pas tout ça mais les crevette vont pas marcher jusqu’à nous. Je vais nous chercher des assiettes. J’te laisse mon sac. Si tu as besoin… »
« Oui, oui. Va t’en » continue de bouder Kurtis, avant qu’elle vienne déposer un rapide bécot sur sa joue et s’éloigne en…roulant des mécaniques. Ça, c’est pour Gabriel… Sa sœur a toujours eu un faible pour les hommes mûrs. Inutile de préciser que ça l’énerve prodigieusement.

Mais cette colère est vite balayée par le retour en force de son appréhension, maintenant qu’il réalise qu’il est seul face au VP des Kings of Speed.  
« J'comptais passer au Crash au plus vite » commence-t-il à se justifier, mal à l'aise, avant d'être interrompu par Gabriel.  


Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : schyzophrenic | tumblr | we♥it
messages : 151
quartier : downtown, en colocation avec Judith Williams

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Mar 18 Avr - 0:43



 
event 3 | sujet 2
daya & ayleen & matthew


Il connaît cette ambiance pour s'y être souvent intéressé. Matthew, malgré les prunelles qu'il pose sur la jeune femme qui l'a enfin rejoint, ne peut s'empêcher de détailler une silhouette, juste une qui se défait des autres. Et il l'admire, disons-le franchement, parce qu'un culot comme celui-ci : il pensait être le seul au monde à pouvoir en user. Mais, non. Monsieur le Vice-président des Kings of Speed se pavane tranquillement au milieu des grosses têtes de Chicago et, pour parfaire tout ça, Jordan dont il croise le regard lui fait gentiment comprendre qu'elle l'a à l’œil au même titre que ces pourritures. Alors il sourit, d'agacement, vraiment, choisissant l’intérêt qu'il peut avoir pour Ayleen en réponse à la quête qu'on vient de lui donner et ça, de loin, à l’abri des regards comme celui de l'homme qu'il détaillait qui s'est installé un peu plus loin mais aussi de cette autre femme qui se tient à ses côtés depuis son avancé vers le bar. « Ayleen, très chère, je te présente l'Inspecteur Daya Laghari. Tu lui sauves la vie, elle n'aura pas à subir mon caractère exécrable. » Tente-t-il en un sourire à l'égard des deux jeunes femmes, continuant toutes ses analyses, poursuivant le fil de tous ces songes qui s'entassent et s'emmêlent dans sa tête sans qu'il ne puisse réfléchir convenablement jusqu'à une conclusion, une seule : c'était une erreur de se risquer dans ce qu'il pense être un piège, rapidement parano dès lors que ce genre d'individus rôdent dans ses parages. Finalement, il n'est pas sûr de vouloir poursuivre l'idée de base. « Ayleen, notre table est juste-là, je t'y rejoints. » Laisse-t-il entendre, faisant quelques pas, une main posée sur le dos de Daya comme pour l'inviter à le suivre, l'inciter serait plus approprié. Quelques mètres seulement, une distance nécessaire entre sa profession et sa vie personnelle. Ne pas mêler travail et extérieur, Jade a mit un point d'honneur là-dessus ; dernière chose dont il soit capable de se souvenir au vu de tout ce qui semble se jouer dans les profondeurs tumultueuses de son être. « Vous êtes en repos, moi aussi, néanmoins j'en sais assez sur vous pour vous savoir plutôt proche avec votre rang. Faites-moi plaisir, à défaut de pouvoir agir, gardez également un œil sur les loups un peu plus loin. » Parce qu'il n'a pas l'intention de s'en approcher, pas ce soir, pas en sachant certains de ses collègues présents : il ne risquera pas à montrer ses connaissances, les liens qui le tiennent aux mêmes traits qu'il sait désormais plus que surveiller et ça, aux quatre coins de la tonnelle. Tout ça pour finalement en revenir à la petite brune qui ne s'est pas installé, choix qui l'amène à froncer un peu les sourcils quand il revient vers elle. « Je ne suis pas sûr mais je pense que tu attiras les regards en mangeant debout, tu sais ? »  Quant à lui, il s’assoie prenant ses aises, s'imaginant déjà une soirée plutôt calme, digne de celles qu'ils ont déjà partagées et auxquelles il porte réellement de l’intérêt. Parce qu'elle est intéressante, parce qu'elle sait éveiller chez lui une certaine curiosité : elle a l'esprit bien plus ouvert que les larves qu'il côtoie à longueur de journée, en cela, il s'est éprit de sa compagnie, lui épargnant alors celle des autres. « Ayleen ? »
Codage par Emi Burton

_________________


Breathe.
You think your world is safe? ⊹ It is an illusion. A comforting lie told to protect you. Enjoy these final moments of peace because, i'm not a hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : ava&gifs @me- Code signature @sian
messages : 514
quartier : Downtown Chicago - Dans un loft qu'elle loue depuis des années et partagée désormais avec son petit-ami
physique : Une cicatrice près du sein gauche vestige de la balle qui à bien failli lui coûter la vie lors du massacre de Noël et une autre sur le genou droit, dû à un petit accident lorsqu'elle était gamine

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Mar 18 Avr - 22:34

Event III


Δ Everyone




Goodwin finit par se rapprocher, elle savait qu’elle aurait dû s’arrêter ailleurs, il n’est pas tellement du genre à abuser des conventions sociales, mais il est suffisamment polie pour saluer un visage familier faut-il croire, fort heureusement avant qu’il n’ai pu prononcer le moindre mot une jeune fille attire son attention et vient le rejoindre. Daya lui adresse un sourire courtois tandis que Matthew l’introduit en laissant clairement entendre que la petite brune arrive à point pour empêcher l’Indienne de se noyer sous l’attitude peu agréable et usuelle du lieutenant. Elle laisse échapper un soupir amusé, plus de circonstances que par réelle distraction, restant focalisé sur la nouvelle venue qu’elle dévisage un peu, il faut dire que son visage lui semble familier sans qu’elle ne puisse pour autant la resituer. « Enchantée ! Dites moi, on ne se serait pas déjà croisé par hasard ? Votre visage me semble familier…je suis navré, je n’arrive pas à vous remettre. » Elle espérait se tromper sans quoi si la Ayleen en question avait bien meilleur mémoire qu’elle, elle passerait pour quelqu’un de parfaitement grossière. Elle s’inquiète beaucoup moins de l’opinion de Goodwin qui n’a pas l’air le moins du monde intéressé par la situation, elle n’a pas besoin de suivre son regard, elle sait très exactement où il se porte, puisque le sien fixait la même table quelques secondes auparavant. Elle essaye de ne pas y prêter autant d’attention après tout, elle était venue ici pour essayer de se changer un tant soit peu les idées après ce qui s’était passé ces derniers jours et clairement, ce n’était pas en focalisant son esprit sur les cuirs qui avaient décidé de leur imposer leur présence ce soir qu’elle y arriverait.

C’est pourquoi il était presque risible de voir dans la foulée son supérieur poser sa main dans le bas de son dos pour la conduire un peu à l’écart de son amie qu’il invita très fortement (sans réellement lui laisser le choix) à rejoindre leur table. « Vous êtes en repos blablabla » oui justement, elle est en repos et par la même aurait bien aimer à ce qu’on ne lui demande pas de venir jouer les chaperons pour des motards en perdition au milieu de la population, mais elle ne dit rien encore une fois, d’une parce qu’elle est toujours au centre de l’attention depuis son retour encore bien trop frais à son poste et de deux parce que très justement si elle veut obtenir le droit de retourner incessamment sous peu sur le terrain, elle aura besoin de tout le soutien possible et ce n’est pas en jouant les emmerdeuses qu’elle obtiendra ce type de faveur, elle le sait très bien…et puis elle n’a pas mieux à faire de toute façon. « Je ne compte pas en perdre une miette croyez-moi » lui répond-elle finalement en se dégageant de son contact qu’elle n’apprécie pas beaucoup. Ca lui suffit ou l’encourage, elle n’en sait rien, mais quand il rebrousse chemin pour retrouver sa copine ? fille ? peu importe ! La flic jette un rapide coup d’œil autour d’elle et croise une paire d’yeux qu’elle avait très franchement complètement oubliés avec tout ce qui s’était passé et qu’elle aurait préféré ne pas voir, tout comme le sourire hypocrite qui l’accompagne et auquel elle ne répond que par une vague secousse de la tête. Ce qui l’intéresse par contre, c’est la jeune femme un peu plus loin, celle-là même qu’elle avait observé avec les KOS tout à l’heure et qui galère un peu avec ses deux assiettes pleines de victuailles. Elle se dirige donc vers elle tout sourire pour lui proposer son aide non sans attraper deux coupes de champagnes sur le plateau d’un des serveurs qui s’apprête à répliquer, mais n’en a guère le temps. « Je vous payerai ca tout à l’heure promis » lui lâche t-elle dans un clin d’œil. Elle se dirige un peu brusquement vers la brunette dont l’équilibre est déjà incertain. « Oh désolé ! Je ne voulais pas vous bousculer ! Meghan repose les assiettes sur le bar et lui adresse un vague sourire de circonstance ou non, elle ne saurait le dire. « J’ai perdu mon cavalier, je suis un peu distraite. Elle fait mine de réfléchir. Boh il finira bien par réapparaitre en attendant ce serait dommage de laisser ce champagne se réchauffer ! Ca vous tente ?  pour me faire pardonner d’avoir failli causer un catastrophe ! » Finit-elle par lui dire en souriant, faisant mine de chercher dans la foule une personne qui n’existe pas.
© GASMASK

_________________
We lived through scars
Tell me when the light goes out. That even in the dark we will find a way out. Tell me now 'cause I believe in something
I believe in us
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 286
quartier : South Side -Un studio au dessus d'un restaurant chinois avec son époux
physique : atteindre de la mucoviscidose - vient de subir une greffe - poitrine scindée en deux par de nombreuses et grosses agrafes - très amaigrie - dans l'incapacité de parler pour le moment

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Mer 3 Mai - 0:58

Event 3 - Sujet 2
Everybody



Quelques œillades qui en disent long se perdent sur la silhouette dansante qui quitte la tablée comme un sésame inespéré. Conscient de toutes les occasions, à la fois de mater un bon morceau et de croquer dans l'autre, Gabriel se saisit de chaque secondes avant de s'affaisser un peu plus dans sa chaise. Passant ses mains contre sa barbe dans un soupire, il tire les quatre pieds de son assise jusqu'aux côtés de Kurtis. « Bordel Kurt...mais qu'est ce qu'on va bien faire de toi ? » Une question rhétorique sur laquelle il enchaîne en posant une main paternelle sur l'épaule du gamin. « Te fatigue pas à te justifier fiston, j'comprends rapidement les choses. J'ai pigé en deux deux et moi aussi j'ai une emmerdeuse dans ma famille, tu la connais, là...ma fille là bas. Ayleen ! » Il la siffle, elle se retourne, il lui pointe son blouson du doigt et elle vient le chercher avant de s'en retourner maladroitement vers le duo de flics avec qui elle parlait. « Mais...elle est jeune, c'est une gonzesse, elle s'rend pas bien compte de ce qu'on fait au quotidien, on passe pour les méchants alors qu'on mate des enfoirés pire que nous et elle, elle pisse rose dans sa naïveté... » D'un air grave, il force d'un doigt sous le menton à ce que l'azur du jeunot croise le sien. « Hey, j'suis pas là pour te convaincre de revenir mon grand, j'suis juste là pour savoir c'que tu veux vraiment, si t'es bien l'homme qu'on a repéré sous cette gueule de jeune con ? Si t'as envie d'te tirer y'a pas de soucis, on veut pas te r'tenir c'est pas l'genre de la maison. Mais entre nous, qu'est ce qui peut m'garantir que sous l'impulsion d'ta frangine t'aille pas jouer les balances sur deux trois trucs qu'on t'aurait confié hein? Si t'es pas capable de montrer tes couilles en temps voulu devant une nana qu'est ce qui me dit que c'est bien sage d'te laisser tranquille ? Est ce que tu te rends seulement compte de la position délicate dans laquelle tu nous fourre ?  Surtout Max'? T'as pas l'impression qu'il est entrain de passer pour un gros gland auprès des autres gars ? Est ce que tu te rends bien compte de tout ça ? Tu viens nous voir, on t'ouvre grand notre porte et parce que t'as chopé quelques p'tits bobos et qu'une grognasse panique tu nous tournes le dos ? C'est pas sain mon gars...c'est clairement pas sain. Tu vois, j'ai peur qu'on se soit gouré sur ton compte, que t'ais pas pigé la mesure de ton engagement. » Et d'un air gravement déçu et résigné, il reprend une certaine distance tout en vidant le verre qu'il venait de choper. « Alors qu'est ce que tu veux ? »

Un peu plus loin Ayleen n'a fait qu'une volte-face pour satisfaire les désirs de son père. Gardant le précieux cuir au creux de ses bras frêles, tout en tentant de masquer les écussons en le pliant maladroitement ; elle fait bonne figure devant celle qui aurait pu perdre la sienne à sa place. Fort heureusement, peut être à cause des balles qui ont autant criblé son corps que sa mémoire, la femme à la peau dorée ne la replace pas. « Oui...je suis une amie de Milo, on...on s'est vu le soir de.. à Noël. » Une crispation de la mâchoire et la prunelle qui perd de son éclat en rappel à l'hécatombe, Ayleen ne soutient pas longtemps la présence douloureuse de ce fantôme du passé encore – et heureusement – de chair et d'os. Alors elle s'éloigne sans mots dire, obéissant en petite marionnette parfaite aux directives imposées par le second représentant de la gente masculine de son entourage de ce soir.
« Je suis désolée, j'ai pas eu le temps de te dire que je ne venais pas seule. Il y a mon père là bas...mon père biologique, pas celui dont je t'ai parlé qui tient la librairie...enfin bref c'est compliqué. Disons, qu'il s'est un peu imposé alors je sais pas trop où donner de la tête je dois avouer. Et puis cette femme...enfin. Je t'en parlerai plus tard peut être. Tu veux que je te présente ? En tout bien tout honneur attention hein »

Made by Neon Demon

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom. Sometimes it all falls down. These chains never leave me. I keep dragging them around...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : schyzophrenic | tumblr | we♥it
messages : 151
quartier : downtown, en colocation avec Judith Williams

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Jeu 4 Mai - 15:19



 
event 3 | sujet 2
daya & ayleen & matthew


L'air qui s'immisce jusqu'à ses poumons se fait plus lourd comme pour parer à ce qu'il distingue, ce qu'il aperçoit d'un rapide coup d’œil donné au mauvais moment. Ayleen lui échappe pour récupérer ce qu'il n'imaginait pas entre ses bras à elle, un touché des plus électrisants bien que leur contact se soit rompu dès l'ordre donné. Aussi, il assiste à cette scène, impuissant, croisant alors le regard de Daya qui, il le devine, va commencer à se faire insistant si elle comprend. Encore faudrait-il qu'elle puisse entendre les paroles qui lui viennent désormais, la petite brune revenue jusqu'à lui pour lui faire entendre quelque chose qu'il n'aurait pu imaginer car l'homme qu'il guette du coin de l’œil depuis qu'il s'est invité jusqu'ici n'est nul autre que le père de celle qu'il s'est décidé à inviter. Coup du sort, un hasard des plus surprenants et il ne saurait dire si ça l'enchante ou non. Quelque chose, en lui, vient remuer des sens qu'il ne comprend pas encore, défait de toutes émotions ; quelles qu'elles soient. Alors il secoue rapidement la tête, se relevant une énième fois pour faire face à la jeune femme, faisait taire sa raison et tout l'amour qu'il porte à son métier, ravalant la rancœur qui l'anime et, finalement, cette colère qui commence à gronder tandis que Jordan le questionne à son tour du regard. Non, il n'a aucune idée de ce qu'il va faire, il n'a pas la moindre issue de secours à porter de main au cas où les choses pourraient dégénérer. Car c'est exactement ce qui pourrait aussi arriver, un malheureux faux-pas tandis que les siens doivent désormais se diriger en direction de celui qu'il aurait aimé éviter ; autant pour son intégrité professionnel que physique. Ses songes vont et viennent, ils étudient toutes les possibilités quant à la manière dont peut se passer cet instant et, finalement, ce sont quelques mots qui parviennent à franchir ses lèvres. « J'arrive de suite, excuse moi. » Il la laisse là, quelques secondes, le temps de vagabonder entre les groupes de personnes qui commencent déjà à se former, retrouvant Laghari un peu plus loin, plus près du bar qu'elle n'avait pu l'être au départ. Il lui faut des yeux attentifs, des yeux vifs. Il lui faut quelqu'un qui soit à la hauteur de ses attentes pour le merdier qui commence à prendre forme sous une seule et même tonnelle. « Mademoiselle, je vous prie de m'excuser quelques secondes. » Sa voix se fait mélodieuse, charmante tandis qu'il invite Daya à le suivre quelques mètres plus loin, pas plus. Elle va le haïr, de toute son âme, si ce n'est pas déjà le cas. « J'ose imaginer que vous savez si ce cher VP est venu seul ou accompagné de sa garde ? » Une question qui se pose, sincère. Il doit savoir. Parce qu'il s'apprête à rencontre une connaissance peu flatteuse de son entourage jusqu'alors très bien caché, et ça pour faire entendre que les rapports qu'il entretient avec sa fille ne sont pas que conversations et sorties théâtrales. Aussi, il attend la réponse pour s'en retourner vers son invitée qui - d'ailleurs - le cherchait du regard, cet air inquiet accroché sur ses traits auquel il offre un sourire, un réconfort médiocre mais qui, selon sa colocataire, fonctionne toujours. Arh... il se sent bête. Ça n'est pas lui et pourtant, il continue d'essayer, allez savoir pourquoi. Et, tandis qu'il réfléchit, ses pas le mène vers sa table bien que son trajet ne soit finalement plus court, Goodwin heurtant une jeune femme qui errait dans le coin, un verre à la main, désormais versé le long de son bras, épargnant tout de même la robe noire qu'elle aborde tandis que Ayleen les rejoint, désolée à la place du grand brun.
Codage par Emi Burton

_________________


Breathe.
You think your world is safe? ⊹ It is an illusion. A comforting lie told to protect you. Enjoy these final moments of peace because, i'm not a hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1011
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Sam 6 Mai - 11:00



lakefront color race
saison I # event 3
#meghan (PNJ)
#others

Lui qui craign ait que Meghan ne se donne en spectacle en identifiant Gabriel comme un membre des Kings, maintenant qu’il se retrouve seul avec le VP, il regrette presque que ce ne soit pas arrivé. Kurt sait parfaitement à quoi s’attendre. Il aurait dû se manifester bien plus tôt, et son état ne servira pas d’excuse. Après tout, quand il a reçu sa balle dans la cuisse, ça ne l’a pas empêché de reparaitre au club avec ses béquilles et de retourner bosser pour MadMax deux semaines après l’incident à peine. Hors aujourd’hui, ça fait plus d’un mois qu’il a été touché et il n’a contacté personne et s’est arrangé pour abréger toutes ses conversations téléphoniques avec Max… Ila  fuit, s’est terré, et il va le payer à présent.
Gabriel ne perd pas de temps pour prêcher. Il fait référence à Ayleen, la comparant plus ou moins à Meghan. Le Prospect est bien tenté de l’arrêter, de lui expliquer que les deux jeunes femmes n’ont rien en commun, si ce n’est un vagin, mais le VP ne le laisse pas en placer une. Après l’avoir amadoué en lui faisant croire qu’il le comprenait, il enchaine en le menaçant, puis en tentant de le culpabiliser vis-à-vis de Maximilian, son mentor attitré.
C’est à ce moment que le malaise du jeune homme disparaît pour ne laisser place qu’à l’agacement et la lassitude. Il en a assez de se sentir manipuler. Quand ce n’est pas sa sœur qui tente de l’influencer, c’est un membre du club, ou bien Mia, ou alors sa mère, ou n’importe quel trou du cul pensant avoir à faire à un attardé mental. Parce que c’est bien comme ça qu’il se sent quand ils lui expliquent des choses en le regardant bien droit dans les yeux… Et ça commence à le courir sérieusement.
Ouais, il n’est pas le crayon le plus affuté de la boite, OK, il a tendance à ne pas savoir réagir sous  la pression qu’il se met lui-même, mais il n’est pas complètement débile non plus.

« Alors qu'est ce que tu veux ? » le questionne Gabriel, prenant un air et un ton affecté qui termine de faire oublier sa peur à Kurtis.
« J’veux qu’vous arrêtiez de m’prendre pour un con » répond-t-il donc avec aplomb, son regard clair ancré dans celui de son supérieur. Peut-être (très certainement) qu’il regrettera cette attitude dans quelques minutes, mais pour le moment, il se sent pousser des ailes. « J’marche pas à la carotte et encore moins au bâton. J’marche quand j’veux, au rythme que j’veux et dans la putain d’direction j’ai décidé. J’ai p’t-être pas été vot’ meilleur élément – j’le r’connais – mais j’ai jamais trahi personne. J’suis pas une balance. J’ai jamais fait d’vague et j’ai fait ma part du boulot sans jamais r’chigné » poursuit-il d’une voix coléreuse mais discrète, s’assurant que Gabriel sera son unique auditeur « Mais là j’ai b’soin d’une pause. J’peux pas grimper sur ma bécane, ma voiture est morte, j’peux pas m’déplacer sans cracher mes poumons et j’ai pas droit d’assister à vos réunions tant qu’j’suis pas patché d’toute façon. Alors à quoi j’servirai ? Et puis franchement, après c’qui s’est passé…j’ai eu envie d’profiter un peu d’mon emmerdeuse personnelle... » conclut-il en jetant un coup d’œil en direction du buffet où s’attarde Meghan.
Il la surprend d’ailleurs en plein échange avec une jeune femme tenant deux coupes en mains. Au sourire crispé qu’elle arbore, il sent venir les ennuies…

**

« J’ai perdu mon cavalier, je suis un peu distraite » lance la jeune femme qui vient de la bousculer, faisant mine d’être plongée dans ses pensées, avant de se réintéresser à Meghan. « Boh il finira bien par réapparaitre en attendant ce serait dommage de laisser ce champagne se réchauffer ! Ca vous tente ?  pour me faire pardonner d’avoir failli causer un catastrophe ! »
Meghan l’observe de haut en bas, ses assiettes en mains. Elle continue de sourire, de ce sourire professionnel qu’elle peut prendre parfois devant un objectif et ne monte pas jusqu’à ses yeux effilés, du même bleu gris que ceux de son jumeau.  
« C’est…très urbain de votre part, mais ma mère m’a appris à ne pas accepter de verre de la part de parfaits inconnus » minaude Meghan qui n’a jamais été du genre à copiner et est en réalité même plus asociale que son frère qu’elle critique à tout va. « Puisque la catastrophe a été évitée et que j’ai faim, je vais plutôt reprendre le cour de ma vie et vous le vôtre. Ciao ! »
Et sans plus de cérémonie, secouant la tête d’un air réprobateur, levant les yeux au ciel, elle se détourne du buffet pour rejoindre au plus vite son frangin. Bon…et peut-être aussi ce type ultra sexy qui l’a rejoint à sa table et au sujet de qui elle aimerait en apprendre davantage.
Sauf qu’en retrouvant la table qu’elle a quitté il y a une seconde, elle ressent tout de suite une désagréable tension émaner de Kurtis. Et c’est sans compter sur la présence d’autres convives… Ca ne lui plait pas du tout.
« J’ai manqué un épisode ? Tu me présentes ? » demande-t-elle en observant tour à tour son frère et Gabriel, attendant que l’un d’eux se manifeste. Et parce qu’on en peut jamais compter sur Kurt, c’est le plus âgé qui prend la parole.  
 


Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 783

MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   Sam 5 Aoû - 18:29




SAISON I # EVENT 3

le bilan de l'event


LINCOLN PARK (NORTH SIDE)
Si les organisateurs de la soirée repartent heureux et les poches pleines d'argent à reverser à différentes associations, tout le monde ne peut pas en dire autant...
Kurtis s'est fait remonter les bretelles par rapport à son absence plus que notée au club, les tentatives de Daya pour glaner quelques infos se sont soldées par des échecs cuisants, quant à Ayleen elle a carrément failli y passer lorsqu'elle s'est retrouvée dans une position délicate, par la faute de Matthew...
Apparemment, la générosité est rarement bien récompensée.

■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON I # EVENT 3 (Sujet 2)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SAISON I # EVENT 2
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» Match des Étoiles Sujet Officiel - Saison 8
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: North Side :: LINCOLN PARK-
Sauter vers: