AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Good colleagues are those who know that "we" is more important than "me". [Julia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : BereniceWCL (avatar & gifs) - Solosand (code signature)
Messages : 826
quartier : South Side // Appartement
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Good colleagues are those who know that "we" is more important than "me". [Julia] Sam 8 Juil - 22:56

Good colleagues are those who know that "we" is more important than "me".


Et soudain, elle réapparaît. Je relève doucement mon regard vers elle quand elle menace le type que je tiens en joug et qui tente encore de bouger. Soit il a des couilles énormes, soit il est complètement con, surtout que ma menace a été très claire mais elle s'y met aussi, y va de ses propres menaces et ça a au moins le mérite de le faire totalement cesser de bouger. Parfait. Je le pousse au sol sur le ventre et vient poser mon genou sur son dos pour le forcer à rester au sol.

« Tu fais bien de l'écouter, une cible en mouvement ça sert bien plus que les cibles fixes qu'on a pour nous entraîner. » j'ajoute pour aller dans le sens de O'Reilley.

J'entreprends de passer les menottes et c'est là qu'elle me demande si ça va. Je cligne me fige l'espace d'une seconde quand je l'entends m'appeler « Dan ». Je ne me souviens pas qu'elle ait déjà employé ce surnom en ma présence, pas plus que je ne l'aie déjà appelée par son prénom. Est-ce que c'est parce qu'on a bien failli se faire tuer qu'elle se permet ça ? Je ne saurais dire si ça me gêne ou si ça m'est égal ou si ça me plaît. Et est-ce que je suis censé faire comme elle et cesser de l'appeler par son nom et user de son prénom maintenant ? Je me sens rouillé, vraiment rouillé, encore plus que d'habitude, en matière de relations humaines. Je verrouille les menottes et force le type à se retourner puis à s'asseoir au sol. Je pointe un index menaçant vers lui.

« Garde bien en tête que si tu bouges un cil de trop, c'est pas entre quatre murs que tu vas finir mais entre quatre planches. »

Je me redresse en secouant la tête pour essayer de faire partir les points noirs qui me brouillent la vue depuis que l'autre connard m'a mis un coup sur le crâne.

« Il m'a pas loupé mais ça va. » je réponds finalement à O'Reilley, en essuyant ma joue puis en portant ma main à mon crâne. Je grimace quand mes doigts touchent la plaie. « Je vais avoir besoin de points, il fait chier. » j'ajoute en m'approchant du type qui m'a frappé et qui est sol. Je touche brièvement sa jambe du bon de mon pied et il ne bouge pas. Plus. Je me penche un peu, prends son pouls et soupire en me redressant. Chier. En même temps c'était lui ou moi mais... Je me tourne vers O'Reilley. « Tu as eu celui qui s'enfuyait ? » je lui demande et quand elle me le confirme je hoche la tête. « Bon, va falloir boucler le périmètre et appeler du renfort. » Silence. Petit gémissement un peu plus loin. « Et une ambulance. » j'ajoute en me souvenant que j'ai tiré dans l'épaule de l'autre. « Je vais m'asseoir deux secondes. » je dis en me laissant tomber par terre, adossé contre le poteau en béton, gardant mon arme en main en direction du type menotté et assis contre la voiture dont le coffre est toujours ouvert. En soi, tout ceci est une réussite puisque nous les avons eus et que nous sommes tous les deux encore en vie mais merde...

Encore un.


(c) sweet.lips

_________________
FIRE
Oh, love, let me see inside your heart, all the cracks and broken parts, the shadows in the light. There’s no need to hide. 'Cause I’m on FIRE like a thousand suns. I couldn’t put it out even if I wanted to. These flames tonight... Look into my eyes and say you want me, too like I want you.

BLACK PUMPKIN
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Jacage -avatar- moi -signature à venir-
Messages : 82
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Good colleagues are those who know that "we" is more important than "me". [Julia] Lun 14 Aoû - 22:31



Good colleagues are those who know that "we" is more important than "me
I'm more than a partner.

L'adrénaline, la peur. Tout était censé bien se passer. Et d'un sens, je crois que l'on pouvait dire que c'était le cas, pas de dérapage ni de mort. Juste la peur de voir mon collègue bien plus amoché qu'il ne l'était… Une fois le premier assaillant mis hors d’état de nuire, j’ai couru vers la source des coups de feu. Je n’avais pas encore eu l’occasion de comprendre ce qu’il s’était passé, mais j’espérais que tout aille bien. Intérieurement, je bouillais. J’avais la haine, contre ces hommes s’étant donné rendez-vous ici. Je détestais ce genre de crétins. Pas du genre à faire la morale, je pouvais en revanche dire qu’il fallait être stupide, pour préférer les parkings sordides à un travail rémunéré, légal, où l’on ne frole pas la mort tous les jours… Mais ce n’était que mon point de vue ; peut être avaient ils des raisons valables, après tout. Ou peut être pas. Qu’est ce que j’en savais, et surtout, qu’est ce que ça pouvait bien me faire ? Ce qui me contrariait en revanche, c’était le comportement de l’homme en face de nous. Celui là même sur lequel je pointais mon arme sans aucun remord. Une fois l’individu contrôlé, Daniel le retourna sur le dos, lui passant les menottes. Et je me suis définitivement sentie soulagée.

Une fois un peu plus détendus, Dan a fini par me répondre quant à son état. Il était amoché, certes, mais quelques points de suture feraient l’affaire. Lui adressant un sourire, j’ai lancé d’un air moqueur :

- Ne t’en fais pas : la cicatrice ne restera pas, dans quelques semaines, ça ne sera qu’un mauvais souvenir !


Un grand sourire s’est dessiné sur mon visage, malgré mon inquiétude semi calmée. Pas du genre à flipper a la moindre occasion, je n’aimais pas pour autant savoir qu’un collègue aie été blessé. Sans doute la solidarité du métier.

Lorsqu’il m’a demandé ce que j’avais fait de l’autre, j’ai relevé la tête, gardant tout de même un œil sur celui que l’on venait tout juste de neutraliser. Et j’ai répondu :

- Je l’ai calmé. Il est de l’autre côté du parking, menotté a un tuyau. Pas très orthodoxe, mais au moins… on ne l’a pas dans les pattes, de cette façon.

Et acquieçant a son affirmation, j’ai empoigné mon téléphone, afin de demander des renforts à la centrale, expliquant minutieusement notre position, afin de leur faciliter la tâche, et être retrouvés sans trop de soucis ...
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 

Good colleagues are those who know that "we" is more important than "me". [Julia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side-