AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 

 Maeve Wheelan | Life's too short

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : HeyJude(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 616
quartier : south side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Maeve Wheelan | Life's too short Sam 6 Mai - 23:53


Maeve Wheelan

The fear of death follows from the fear of life. A man who lives fully is prepared to die at any time. # Mark Twain


Âge ■ 28 ans. (7 juin 1989) Lieu de naissance ■ Belfast, en Irlande du Nord. Nationalité ■ Irlando-américaine. Lieu de résidence ■ South side. Occupation/métier ■ J'avais de grands projets, du genre altruistes et blouse blanche. Mais quelque chose a merdé. Mon coeur a merdé. Alors maintenant, j'enchaîne les petits boulots, toujours choisis scrupuleusement cela dit: caissière dans un cinéma pour les séances gratuites en douce, vendeuse dans une librairie pour ma soif de lecture, livreuse pour quelques petits trafiques sans grande envergure, et actuellement vendeuse dans une boutique d'électronique (pc, consoles, jeux vidéos...) pour le côté "geek" de ma personnalité. Situation amoureuse ■ célibataire et bisexuelle.Groupe ■ Citizen. Avatar ■ Tatiana Maslany. Thème song

# Le métier que vous exercez est :
■ Alimentaire
La vérité est que j’aurai pu être qui je voulais. Je suis brillante. Du genre, méga brillante. Et c’est même pas mon ego qui parle. C’est un fait. J’ai toujours été douée dans les études, en particulier les sciences. Le moment le plus génial de ma petite enfance a été de découvrir qu’on pouvait faire un volcan avec seulement du vinaigre et du bicarbonate. Et j’avais tout planifié. La recherche. Je me voyais déjà découvrir un vaccin ou un traitement pour toutes ces foutues maladies à la con! J’aurais pu y arriver, j’aurais été grandiose. Je n’aurais sans doute pas laisser mon nom dans l’histoire, mais j’aurais contribuer à quelque chose. Et puis c’est tombé comme un couperet. Ma maladie.
J’aurais pu continuer, mais ça n’avait plus de sens pour moi. Je devenais le sujet d’études au lieu du chercheur. Une saloperie de statistique que je pensais pouvoir combattre. Alors j’ai laissé tomber. À quoi bon passer les dix prochaines années de ma vie à étudier comme une forcenée et commencer à travailler pour crever juste derrière. Personne ne se souviendrait de moi. Je n’aurais contribuer à rien.

C’est comme ça que je suis devenue serveuse, caissière, vendeuse, livreuse….j’en passe et des meilleurs. Pour finalement atterrir dans cette boutique d’électronique. Quelque part j’y suis à ma place, moi, avec mon brillant passé….
Ça paie les factures et je rencontre pas mal de gens. Je ne demande pas plus. Mieux vaut se contenter de choses simples quand on est une fille comme moi.

# Film préféré ■ "Le testament du Docteur Mabuse" de Fritz Lang. Après une bonne dose de weed, parce que c'est comme ça qu'il faut apprécier FritzFuckingLang, et pas autrement.
# Odeur préférée  ■ Celle de la ville après un intense orage. Quand l'air est encore chargé d'électricité. Je ne sais pas pourquoi. Après tout, ça ne sent que l'acier et le béton humides, mais j'aime cette atmosphère et l'odeur associée.
# Chanson préférée ■ "Summertime" de Janis Joplin. Parce qu'une voix comme ça, il n'y en a eu qu'une!
# Si vous étiez un animal  ■  Un rat. Premièrement parce que presque personne ne les aime, et que j'aime aimer les non aimés. Ensuite parce qu'ils ne vivent que trois ans alors mieux vaut rendre ça intensif, ne pas perdre une seule seconde parce qu'à peine née tu sens déjà la pointe de cette fichue épée de Damoclès frôler le sommet de ton crâne. Et pour finir parce que j'en possède un, gris et blanc, du nom de Einstein. Et il est plus cool que le plupart des gens que je connais, moins chiant et exigeant. Et il sent meilleur aussi.
# Si vous étiez un personnage célèbre  ■ Daenerys Targaryen. Bon, ok, elle a ce côté pimbêche, elle choisit mal ses amants et elle fait une fixette sur un trône où tous ceux qui s'assoient dessus finissent par crever plus ou moins dignement. Souvent peu dignement. Mais elle a trois dragons. Trois Dragons!!
# Sucré ou salé  ■ Sucré.
# Batman ou Superman  ■ Donc, pour résumer, j'ai le choix entre un extraterreste à qui on n'a jamais appris qu'un putain de slip rouge ultra moulant ne se foutait pas par dessus des collants, indestructible, capable de tout cramer avec ses yeux, possédant une vision à rayon X et une vitesse de dingue, qui peut remonter le temps en volant assez vite dans le sens inverse de la rotation de la terre (pfff) mais qui s'écroule dès qu'il approche un petit caillou vert....ou un petit gosse de riche symbolisant l'élitisme américain mais qu'on ne peut pas détester parce que ses parents se sont faits buter, et qui n'a aucun pouvoir mais des gadgets sensationnels parce qu'encore une fois, il a un paquet de pognon? Non, je choisi John McCLane, un flingue et une grosse paire de testicules et lui aussi, il sauve le monde! "Yippie Ki Yay MotherFucker"
# Plus grande peur  ■ Je serai probablement morte avant mes quarante ans, je me suis fait une raison. Une fois cette idée acceptée, peut on réellement avoir peur de quelque chose? Pas vraiment j’imagine. La vie est trop courte pour avoir peur. Si tu dois sauter, alors saute. Si tu dois choisir, choisis. Si tu dois aimer, aime. Je n’ai pas le temps de tergiverser, de me poser trop de questions, de peser le pour et le contre pour chaque choix qui s’offre à moi. La vie est trop courte et offre un tas d’opportunités que je n’aurai pas le temps de toutes saisir au vol. Alors je prends de ce qui vient. Si je veux quelque chose, alors je mets tout en œuvre pour l’obtenir. Si je désire une personne, je lui fais savoir. Je ne me bloque pas à un refus, je passe à autre chose, enfonce une autre porte. Contrairement aux autres je vois déjà la fin du chemin à l’horizon alors sincèrement, je n’ai pas le temps pour toutes ces conneries. Je n’ai pas le temps d’avoir peur.
# Sales manies  ■ L’herbe. La première fois pour essayer. La deuxième pour oublier. La troisième par besoin. À l’heure d’ aujourd’hui parce que c’est une amie fidèle. Elle ne juge pas, ne me materne pas, ne me regarde pas avec pitié, inquiétude ou condescendance. Elle est toujours là quand j’ai besoin d’elle. Parce que j’aime le processus et ce qu’elle me fait ressentir. Et puis je ne suis pas une accroc invétérée, je suis rarement stone ailleurs que dans mon appartement, loin des regards indiscrets et emplis de jugement.

Oh et il y a aussi ce truc….
Disons que je suis douée avec un ordinateur. Vraiment très douée. Et que parfois, seulement parfois, quand je rencontre une nouvelle personne et que je la laisse entrer dans ma vie, il se peut que, pour des raisons de « sécurité », je vérifie deux ou trois trucs sur sa vie….de manière illégale. Parce que j’estime qu’il vaut mieux savoir qu’un type sort tout juste d’un traitement pour une chlamydia ou qu’une fille que j’invite chez moi a été arrêtée à de multiples reprises pour vol non? Ok, tout ça, ce ne sont sans doute que des excuses, mais si techniquement je peux le faire, pourquoi ne pas le faire?  




Drustan

Âge ■ 28.  Comment as-tu connu C911 ? ■ Quelqu'un m'a dit de suivre le lapin blanc. Présence ■ 5/7. Un commentaire ? ■ Que se passe-t-il quand une force qu'on ne peut pas stopper rencontre un objet qu'on ne peut pas bouger?.
images by ikyrel, tumblr (c) fiche by .reed


Code:
Tatiana Maslany # [url=http://chicago911.forumactif.org/t417-maeve-wheelan-life-s-too-short]Maeve Wheelan[/url]

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
.


Dernière édition par Maeve Wheelan le Mar 9 Mai - 19:13, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : HeyJude(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 616
quartier : south side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Sam 6 Mai - 23:54



once upon a time there was a girl....and she died

« Je déteste cette école, je déteste cette ville, je déteste ce pays, et je déteste ces filles!!!! » Je viens de claquer la porte d’entrée et de débouler dans le salon pour y trouver ma mère plonger dans un bouquin usé jusqu’à l’os de ses trop nombreuses lectures. Elle le referme soigneusement sans manquer de marquer sa page et relève ses prunelles claires vers moi, dans un calme olympien. Comment fait-elle ça bordel?! Je débarque comme un ouragan, énervée, exaspérée, au bout du rouleau, prête à égorger le premier chaton qui passera à portée de mains et elle reste là, retenant probablement un sourire moqueur. Non! Même pas, le voilà qui apparaît, sournois, me faisant serrer les dents. Et me faisant bouillonner d’avantage. « Je pensais avoir encore un peu de temps… » Je reste là, plantée devant le canapé, arquant un sourcil d’incompréhension. « Avant de subir tes hormones d’adolescente » Là son sourire s’étire et elle laisse même échapper un léger rire. « Pfff très mature, vraiment maman, c’est sérieux je te signale, c’est toi qui nous amenés ici, j’étais très bien à Belfast! » Son sourire s’évanouit et elle tapote la place libre à côté d’elle sur le canapé. Je fais mine de refuser pendant bien dix secondes, question de fierté, avant de me laisser tomber à ses côtés dans un soupir d’agacement. Le silence plane pendant quelques instants, et ma colère retombe quelque peu. « Qu’est-ce qui ne va pas? » « Rien ne va! Cette ville d’acier, ces américains tellement…américains! Et ce collège! Leurs cours d’Histoire sont une blague, une blague! C’est comme s’ils ne s’intéressaient qu’à leur pays en oubliant qu’il y a tout un monde là dehors. Je suis sûre que la plupart ne savent même pas où est l’Irlande du Nord! Et puis toutes ces filles, ces prototypes de mini miss. Tout ce qu’elles savent faire c’est glousser dès qu’un garçon les regarde plus de dix secondes, se demander comment assortir leurs chaussures avec leur haut et bien sûr, baver devant Zac Efron parce que c’est  ‘le’ garçon du moment. Sérieusement m’man, pourquoi on est venu ici? » « Tu sais pourquoi Maeve » Oui, je sais, et ça n’enlève rien au sentiment d’injustice que je ressens depuis mon arrivée ici. Mes amis me manquent. Mes amis bizarres, déjantés, avec leur humour et leur look très spéciaux, mais avec de vraies personnalités. En qui j’ai confiance. À qui je tiens. Ici je n’ai personne. Juste ces midinettes inintéressantes. « Elles ne peuvent pas être si terribles que ça? Laisse leur un peu de temps. » Je tourne mon visage vers elle avec un air de profonde exaspération. « Elles se moquent de mon accent irlandais et quand je leur ai dit que tu cumulais trois jobs, elles ont réagi comme si je leur avais dit que ton passe temps préféré était de découper des bébés pandas! » Je croise les bras sur ma poitrine, expirant bruyamment. Je ne me ferai jamais à ce pays. « Des bébés pandas hein? Je partirai plus sur les cornes de rhinocéros, beaucoup plus de valeur au marché noir. » Je lève les yeux au ciel face à sa tentative ratée de me faire sourire. Mais Caitlyn est tenace. Caitlyn est irlandaise. « Écoute bien ce que je vais te dire. Tu sais comment les choses vont se passer. Toutes ces filles qui gloussent et qui bavent devant ce…Zac, qui manquent cruellement de personnalité et qui se prennent pour des femmes alors qu‘elles n‘ont que treize ans, qui regardent les autres de haut. Dans dix ou quinze ans elles seront mariées à leur copain de lycée ou à un type qu’elles auront rencontré à la fac si elles vont jusque là. Elles auront pondu deux gosses parce que la société dit qu’il faut le faire et leur vie se résumera à leur jogging matinal pour essayer de retrouver leur ligne, un barbecue un dimanche par mois chez un des voisins pour faire bon genre et critiquer les absents, essayer d’attirer l’attention d’un mari carriériste qui ne fait plus attention à elles et se badigeonner le visage de crème antirides parce qu’elles vivront dans la crainte d’un divorce imminent. Et elles passeront leur temps à regarder en arrière parce que les meilleures années de leur vie seront déjà passées. Mais toi, Maeve, avec ce petit cerveau un brin étrange mais diablement brillant, tu auras toutes les portes ouvertes, tu auras le choix, celui de ta vie. Tu n’auras jamais à te retourner pour en refaire le film parce qu’elle sera encore devant toi. Exactement là où tu auras choisi d’être et avec les personnes que tu auras choisi. Elles te prennent de haut? Laisse les faire. Tu vaux mieux que ça. Tu vaux mieux qu’elles. Et un jour, elles en auront conscience. L’important aujourd’hui est que toi, tu en ais conscience. » Je réfléchis à ses paroles quelques minutes avant de laisser mes lèvres s’étirer en un mince sourire. « Alors verdict? » Elle me bouscule d’un coup d’épaule dans la mienne et au lieu de lui rendre, je me laisse tomber contre elle. « T’es pas trop nul comme mère Caitlyn » « Ravi de te plaire! » On reste comme ça encore quelques instants, juste elle et moi. Ça a toujours été elle et moi. Mais elle a toujours assuré pour deux. « Je peux avoir un whisky? » « Pas avant tes quatorze ans » Et je ris. La colère est passée. Comme toujours. Peut-être que je ne me ferai jamais à cette ville, à ce pays, à ces gens. Mais je peux essayer. Pour elle, je peux essayer.

_________________________________

« Non! Non, non et non! Ce n’était pas supposé se passer comme ça. Je suis brillante ok? Je suis putain de brillante! Je devais avoir toutes les portes ouvertes, je devais avoir le choix, je devais valoir mieux qu’elles! » J’efface d’un geste rageur la larme qui coule le long de ma joue, ne parvenant pas à assimiler la nouvelle tombée comme un couperet. Ça ne peut pas être ça. Je suis trop jeune. Ce n’est qu’une fatigue passagère, la pression des études, de ma thèse, je suis fatiguée et mon cœur a tiré une petite sonnette d’alarme. Rien de plus. Un peu de repos et ça ira mieux. Je suis trop jeune et…merde! C’est encore pire à mon âge, je le réalise maintenant. La plupart des personnes n’en sont atteintes qu’entre trente et quarante ans, ou plus. Mais dans la vingtaine….merde! Je suis un putain de facteur à risque de mort subite parce que suis trop jeune! « Vous avez toujours le choix mademoiselle Wheelan, il y a de bons traitements qui permettent de vivre à peu près normalement et… » « Stop! » La ferme! Saloperie de docteur! La ferme! Je sais comment ça marche, je sais comment ça va se passer. Je connais un peu trop bien le sujet. « Je suis doctorante en biologie moléculaire. Vous savez ce que ça veut dire? J’aurais probablement entre vingt six et vingt huit ans que je serai docteur. À quel âge pensez-vous que je ferai mon premier malaise? Les premières douleurs thoraciques? Mon premier infarctus? Trente ans? Trente deux? Pourquoi se donner la peine? J’étais supposé changer les choses ou au moins faire partie du changement. Je devais contribuer à quelque chose. Mais à quoi bon se donner autant de mal pour crever juste derrière? » Un long silence gênant suit mon discours emplit de découragement, de rancœur, d’injustice et de colère. « Encore une fois, il existe d’excellents traitements et… » « Combien? Combien ça coûte? Vos  bêta-bloquants, votre Vérapamil, inhibiteur calcique pour riche, les diurétiques, les antiarythmiques, les traitements anticoagulants, combien ça coûte? Quelle assurance privée exorbitante je dois choisir pour couvrir les frais? Vous savez aussi bien que moi comment ça marche dans ce foutu pays. Il vaut mieux être riche si vous tombez malade! » La véracité de mes propos le met mal à l’aise, je le vois, ou peut-être est-ce le fait de se rendre compte qu’il ne pourra pas me baratiner comme ses autres patients. « Il existe d’autres alternatives…. » « Un défibrillateur automatique implantable? Encore un peu d’argent à dépenser! » « Peut-être que votre famille peut vous aider financièrement? » Je ferme les yeux et une autre larme coule, pour une raison toute autre. « Non c’est juste moi. J’aime à penser que mon père est un brillant scientifique dont l’identité doit resté secrète parce qu’il pratique des expériences pour le gouvernement mais il y a de fortes chances pour que ce soit le bassiste d’un groupe punk local de Belfast alors….et ma mère est….il n’y a que moi. » Juste moi. Sans choix, sans portes ouvertes. Un autre silence gênant. Il me laisse digérer. Comment le pourrai-je? « Qu’est-ce qui se passera? Si je ne prends pas de traitement? Concrètement qu’est-ce qui se passera? »  Il semble peser le pour et le contre avant de prendre la parole. « La maladie est très différente d’un patient à l’autre. Elle peut rester à ce stade pendant plusieurs années sans que cela gêne votre quotidien. Vous ne vous rendrez même pas compte que vous avez un problème cardiaque. Mais votre cœur continuera à se fatiguer. Et sans traitement ni intervention le risque d’infarctus augmentera. Et plus vous attendrez plus vous risquerez…. » « La mort subite » « Oui. » J’acquiesce de façon muette, le regard perdu dans le vide, assimilant vainement tout ce qui vient de me tomber dessus. Non! Pas moi! Pas comme ça! « Merci docteur. » Et avant qu’il ne puisse protester je quitte son bureau et l’hôpital. Je ne m’arrête qu’une fois à ma voiture, retenant difficilement un cri rageur de passer la barrière de mes lèvres.  
Pourquoi? J’avais tout planifié, j’étais là où je voulais être, avec les personnes que je voulais. Exactement comme elle l’avait promis. Conneries! Tout ça ce n’était que des conneries! Une patiente, voilà ce que je suis. Un sujet d’étude pour blouse blanche, un numéro de dossier, une statistique pour les revues de médecine. J’ai franchi la barrière. Je suis de l’autre côté de la ligne. Et aucune possibilités de retour en arrière. Tout est foutu! Brillant cerveau, cœur de merde. Deux mots, deux coups de couteaux, et tout vient de s’envoler. Deux mots: cardiomyopathie hypertrophique.

______________________________________

« Dans cette gamme de prix c’est le meilleur ordinateur que je peux vous proposer. Vous ne pourrez pas faire de gaming sur ce genre de bécane mais visiblement ce n’est pas ce que vous recherchez. Pour le reste, c’est le top du top, le meilleur en terme de qualité/prix. » Je termine mon petit speech pour la troisième fois, sans assommer le client de termes techniques qu’il ne maîtrise visiblement pas. Quand vous vous voyez un sourcil se arquer aux mots  ‘carte graphique’ vous réalisez rapidement que la personne en face de vous ne cherche qu’un bel ordinateur et qu’il est plus intéressé par le design de ce dernier que par ses réelles fonctionnalités. « J’ai pourtant vu le jumeau de celui-ci sur un magasine et il coûtait trois cents dollars de plus » Oh! Tout s’explique. Il est de ceux qui pensent que plus cher signifie meilleure qualité. Je louche sur le téléphone qu’il tient à la main et qu’il n’a pas lâché depuis son arrivée ici, et accroche quelques secondes du regard le logo attaché à l’appareil. Je me penche vers lui pour rendre le discours plus intimiste, comme une confession secrète. « Probablement parce qu’il y a une pomme sur le dessus » Je chuchote, acquiesçant de façon muette. « Une pomme ne peut pas justifier une différence de prix aussi importante pour les mêmes performances » « Hum, je suis pratiquement sûre que c’est comme ça que fonctionne Apple depuis quinze ou vingt ans. » Et j’acquiesce une nouvelle fois, sachant très bien que je l’ai perdu depuis une bonne dizaine de minutes. Ce n’est pas ici qu’il a envie d’être, c’est dans la boutique spécialisée de la grosse pomme pour les poires comme lui. Et l’entendre parler de performance maintenant pour justifier son hésitation me fait sourire intérieurement. « Heu…je crois que je vais réfléchir encore un peu » « C’est votre argent, vous savez où me trouver au besoin » Je ne le raccompagne pas, et retourne derrière mon comptoir, les coudes sur celui-ci, ma tête posée sur ces dernières. Pensive, je n’entends pas mon collègue arriver derrière moi et tenter d’attirer mon attention par un discret raclement de gorge. « Un penny pour tes pensées » Je bats des paupières à plusieurs reprises avant de tourner mon visage dans sa direction. Dan. Sympathique, timide, introverti, et seigneur des elfes dans un jeu en ligne. Il ne sait pas que je sais mais je l’apprécie trop pour le mettre mal à l’aise. Je sais aussi qu’il en pince pour moi depuis mon arrivée dans la boutique. Ça pourrait être touchant, s’il n’avait pas l’air d’un stéréotype ambulant d’un mec de trente ans avec une mentalité d’un gosse de quinze. Mais c’est un gentil. On ne peut pas être une salope finie avec un vrai gentil. « Steve Jobs » Il me regarde avec incompréhension. « Garde ton penny, je pensais à Steve Jobs » « Le film? » « Non l’homme. C’est un type brillant! » « Oh oui, je vois ce que tu veux dire, pionner dans l’avènement de l’ordinateur personnel » « Hein? Oh non, je pensais juste que personne n’avait vendu une pomme aussi chère dans toute l’histoire de l’humanité avant lui » « Oh! »  Ok, je viens officiellement de perdre des points devant le plus geek de toutes mes connaissances. C’est sans doute une bonne chose finalement. Peut-être qu’il n’essaiera pas de m’entraîner à nouveau dans un festival Star Trek….mais même sans être irlandais, Dan est tenace. Un peu trop pour sa sauvegarde personnelle. « Tu t’intéresses aux sciences? » Il pointe le magasine devant moi que je n’ai pas terminé de lire et que je continue d’acheter tous les mois par pur masochisme. « Tu rigoles! Ce type est un génie, bien plus que StevefuckingappleJobs. Son travail sur l’insertion ciblée d’un transgène et la modification spécifique de la séquence d’un gène sans modifier son environnement génomique est absolument brillantissime. » Wow, là je me suis clairement laissée emporter et je viens de me trahir en beauté. La surprise que je peux lire sur le visage de mon collègue en est la preuve vivante. « Je ne savais pas que tu maîtrisais aussi bien le sujet? » « Ils nous engraissent aux OGM, mieux vaut se tenir informer et entre nous, je viens de piquer cette réplique à la série Dark Angel! » « Non. J’ai vu les deux saisons et ce n’est définitivement pas une réplique de la série » Evidemment, Dan est un fan, le genre à connaître les dialogues par cœur en prime. « Je ne comprendrais jamais pourquoi tu fais ça Maeve. » Et devant mon air interrogatif il poursuit. « Prétendre être dans la norme alors qu’il est plus qu’évident que tu es plus brillante que tous les gens que je connais » Et sur ce il me plante là, sans un mot de plus, lui, le timide, l’introverti qui bégayait encore il y a quelques mois dès que je posais mes yeux sur lui. Je le suis du regard pendant un long moment, un brin vexée d’être percée ainsi à jour. Mes yeux retombent sur la revue scientifique et je souffle de dépit. J’ai vingt huit ans dans quelques semaines et si les choses s’étaient déroulées comme prévu je serais maintenant officiellement docteur en biologie moléculaire. Mais je suis cette petite vendeuse dans une boutique d’électroniques qui reste polie devant des clients idiots et qui tente de repousser les avances d’un seigneur des elfes un peu trop clairvoyant. « Enfoiré de karma! » J’attrape la revue et la jette dans la poubelle à mes pieds. Encore une journée au paradis!


_________________
★ She was two sides of the same coin ★
.


Dernière édition par Maeve Wheelan le Mar 9 Mai - 19:10, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : junkiie (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 808
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Dim 7 Mai - 5:33

Méfie toi du loin blanc, je crois qu'il est sous LSD :wtf2:

TATIANAAA :gosh: :meep: :lilheart: je l'aime tellement !
J'ai hâte d'en apprendre davantage. Bonne rédaction Drustan ! Si tu as des questions, n'hésite pas.
Et avec les origines du perso on pourra possiblement de trouver quelque chose avec au moins un de mes persos.

_________________


never thought that I could be happy
I sang a hymn to bring me peace & then it came, a melody ; it felt so sweet, it felt so strong, it made me feel like I belonged ; & all the sadness inside me melted away like I was free ; I found what I'd been looking for in myself ; found a life worth living for


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : BereniceWCL (avatar & gifs) - Solosand (code signature)
Messages : 625
quartier : Downtown The Loop // Appartement
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Dim 7 Mai - 9:21

OOOOOHHHHH TATIANA :gosh: :gosh: :gosh: :gosh: :gosh: :gosh:

Ce choix d'avatar :crazy: :crazy: :crazy:

Et puis les origines :wtf3: :wtf3: :wtf3:

Je te souhaite la bienvenue chez les fous que nous sommes (tu verras on y est bien :bro2: )et te souhaite bon courage pour la rédaction de ta fiche :pc: Hâte d'en lire plus ! J'viendrai quémander des liens pour sûr :luv5: Nous sommes là si tu as besoin de quoi que ce soit :bro4:

_________________
 
+ S.T.U.C.K+
I'm stuck between who I am, who I want to be, and who I should be.
Revenir en haut Aller en bas

MEMBRE D'HONNEUR ᕙ(◍•ᴗ•◍)ᕤ❤
avatar
Profil
crédits : nuit parisienne
Messages : 261
quartier : West Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Dim 7 Mai - 9:52

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuue ♥

_________________

   
it's a bittersweet symphony this life
No change, I can't change, but I'm here in my mold. And I'm a million different people from one day to the next, I can't change my mold.

   
© Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Dim 7 Mai - 9:55

bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : schizophrenie | we♥it
Messages : 431
quartier : south side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Dim 7 Mai - 20:40

BIENVENUE PAR ICI MADEMOISELLE !
J'espère que tu vas t'éclater autant que nous I love you

Si tu as des questions, évidement, n'hésites pas à venir nous trouver !
Bon courage pour le reste de ta fichette ! :joe:

_________________


light & shadow
And the darkness return. Can you see this strange madness who take me ? I can't breathe. I've just her smile, her voice in my head and this anger in my heart.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 860
quartier : South Side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Lun 8 Mai - 11:27

HEEEEEEEELLLLLLOOOOOOOOOO YOUUUUUUU :fo2:

Bienvenue à toi ma belle, tu es ici chez toi <3 Hâte de lire ce que tu nous réserves avec ce perso ! :bro4:

_________________



It's alarming honestly how charming she can be; fooling everyone, telling how she's having fun. She gives them butterflies, bats her cartoon eyes. She laughs like god, her mind's like a diamond. Baby's all dressed up, with nowhere to go. That's the little story of the girl you know, relying on the kindness of strangers
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : HeyJude(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 616
quartier : south side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Lun 8 Mai - 15:59

Kurtis Hawkins a écrit:
Méfie toi du loin blanc, je crois qu'il est sous LSD :wtf2:

C'est une proposition? Non parce que j'achète!!! Le monde est tellement plus beau sous LSD :pleaaaase:

Merci pour votre accueil, ça fait chaud au coeur et c'est super motivant. J'avoue qu'après avoir tardé à me mettre à Orphan Black (malgré l'extrême insistance d'une amie) je me suis fait un binge watching des quatre saisons et suis tombée en extase devant ce petit bout de femme aux multiples personnalités télévisuelles. Et ça me fait sortir de ma pause rp.
Donc très contente de voir que ce choix d'avatar est apprécié.

I love you

_________________
★ She was two sides of the same coin ★
.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : chevalisse
Messages : 1215
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Lun 8 Mai - 16:16

huhu, il va falloir que tu rencontres Milo (un de mes comptes) si tu es amatrice de substances psychotropes :ahahah:

Orphan Black c'est la vie et Tatiana est magistrale ! A tel point qu'il me faut parfois 2secondes pour me souvenir que c'est elle qui joue tout XD La série est extra et mieux vaut tard que jamais pour s'y mettre. WELCOME TO THE CLONE CLUB SEESTRA :fo1:

Et c'est un plaisir de t'enchanter lol

_________________
this brutal love

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Daya
Messages : 191
quartier : South Side - Studio dans un immeuble miteux, aux abords d'un square
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Lun 8 Mai - 22:50

COSIIIIIMAAAAAAAA :aaaaaaaaaaaaaaah: :aaaaaaaaaaaaaaah: :aaaaaaaaaaaaaaah: :aaaaaaaaaaaaaaah:

OMG excellent choix de personnage :scared: et surtout, une excellente plume que j'ai pris plaisir à lire :luv3: J'ai vraiment hâte de lire la suite de ton personnage, tout comme je suis curieuse ! Si jamais tu as besoin d'un médecin pour cette fameuse maladie.... Taylor est là !
Bon courage pour le reste de ta fiche et bienvenue !

_________________
Words like violence, break the silence, come crashing in, Into my little world — Enjoy the silence, Depeche mode
Revenir en haut Aller en bas

PRINCESSE DE LA CB ✩◝(◍⌣̎◍)◜✩
avatar
Profil
crédits : @me
Messages : 549
quartier : Southside Chicago
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short Lun 8 Mai - 23:35

Bienvenue dans le coin ma jolie ! Comme les copains j'ai envie de dire que personne ne résiste à Tatiana de toute façon !  :lilheart:  Hâte d'en savoir plus sur cette demoiselle et au plaisir de te croiser en RP ! :slurp:

_________________



Crawl from the wreckage one more time.
Horrific memory twists the mind. Dark, rutted, cold and hard to turn
Path of destruction, feel it burn 'Cause we hunt you down without mercy. Hunt you down all nightmare long. Feel us breathe upon your face, feel us shift, every move we trace
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: Maeve Wheelan | Life's too short

Revenir en haut Aller en bas
 

Maeve Wheelan | Life's too short

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» •• reine des neiges • life's too short ••
» Life's Too Short to Even Care at All •• Kaleessi
» (camila) life is too short to think about tomorrow
» Life's too short ☀ Mary Donovan
» Sabri -- life's too short to have some regrets.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: BIENVENUE À CHICAGO :: Service de douane :: VOUS POUVEZ CIRCULER-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet