AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 De l'histoire d'un crétin | Catherine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : shiya
Messages : 285
quartier : West Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: De l'histoire d'un crétin | Catherine Ven 19 Mai - 16:46



       
       Catherine & Julian
       De l'histoire d'un crétin.

   
L
es jours se suivent, les jours se ressemblent. Il ne s’agit plus que d’une routine composée de rendez-vous médicaux et de convalescence. De quoi devenir fou. Je ne tiens déjà plus en place. Et si les jours semblent se rallonger au fur et à mesure du temps qui passe, mon état, lui, semble régresser. Physique, tout d’abord, avec ce fémur qui n’a pas la moindre envie de coopérer et qui préfère me maintenir alité plutôt que de m’autoriser à au moins prendre l’air. Mental, ensuite. S’il semble que j’ai récupéré la grande majorité de ma vie, les grands évènements, du moins, il me reste des lacunes sur le court terme. J’oublie les choses, me contraignant à tout écrire dans un énorme agenda. Moi qui n’en avais jamais eu besoin, qui gérais les choses avec fierté.

Et puis, il y a Lou. Que je ne comprends pas ou plus, que je ne supporte plus de faire souffrir. Si je vois dans ses yeux le reflet de ce que je fus, insupportable reflet, j’y vois aussi la déception. Et je ne sais pas comment ne pas la faire souffrir, car il semblerait que ce soit devenu mon espèce de priorité quand, des semaines plus tôt, je me complaisais dans son obéissance. Conflit identitaire. Je ne le supporte plus.

Je ne me supporte plus.

Et je me morfonds, encore et toujours, dans cette maison trop grande pour moi seul puisque celle qui la partage travaille, à présent, m’abandonnant à mon sort d’égocentrique homme jadis indépendant. Je sirote cette bière, la deuxième déjà, ce matin. L’alcool m’est déconseillé, je n’ai d’ailleurs jamais bu plus que de raison. Je n’estime pas exagérer non plus, cependant. C’est juste que… ça passe le temps. Quitte à ne rien faire, enfermé chez soi, autant qu’il… passe. Je suppose.

Mon Dieu, Seigneur, mais qu’est-ce que je deviens ?

C’est la question existentielle du jour. Et celle du jour précédent, et encore du précédent. Jusqu’à ce qu’on sonne à la porte. J’attrape à la hâte l’agenda que je laisse toujours traîner non loin de moi et je feuillette à la page du jour. Rien de prévu. Bon.

Je soupire et me lève en grognant, m’appuyant avec difficultés sur ma béquille, claudiquant jusqu’à la porte. Et quand je l’ouvre…

On doit probablement voir à ma tête que je ne comprends pas. La femme qui se tient devant moi me semble toute à fait inconnue et la première chose qui me vient à l’esprit est qu’elle doit probablement être là pour Lou.

- Hem… Si c’est pour Lou, elle ne revient que ce soir.

Bonjour ? Non, trop poli, bien évidemment. Vous ne me connaissez pas encore ?


WILDBIRD
   

_________________
can you show me where it hurts ?
when I was a child I had a fever, my hands felt just like two balloons. now I've got that feeling once again, i can't explain you would not understand. this is not how I am ▬ i have become comfortably numb.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

De l'histoire d'un crétin | Catherine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Tudor
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side :: LOGEMENTS-