AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le résultat en est la finalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1923
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Le résultat en est la finalité. Jeu 8 Juin - 21:49



Le résultat en est la finalité.



Cela te fait sourire, vraiment, mais tu ne sais pas pourquoi il en est vraiment ainsi ce soir, peut être parce que tu es d'humeur plus joyeuse que ces derniers jours, n'est ce pas ? Peut être que c'est tout simplement parce qu'il a fait beau aujourd'hui à vrai dire, contrairement à hier et avant hier ? Tu ne saurais dire si le temps influence vraiment les aléas de tes humeurs, tu fais comme tu as envie, et le temps ne doit pas y jouer, n'est ce pas ? Mais est ce que l'on parle du temps ou de la météo au dehors ? Peut être bien que les deux se mélangent parfois, pour donner une impression un peu bizarre, celle où tu ne sais pas vraiment te situer, comme si tu étais entre deux eaux, les fesses entre deux chaises, ne sachant pas laquelle choisir pour le tout soit le plus confortable possible. Est ce que tu devrais être d'humeur joyeuse, ou un peu moins ce soir ? Tu ne sais pas trop, comme si ton esprit était en contradiction avec ton coeur, à moins que ce ne soit l'inverse ? Mais quelle importance au final, n'est ce pas ? L'audace n'est que le commencement, la compassion est l'étape intermédiaire, le résultat en est la finalité, comme un premier chapitre s'écrivant à travers ces trois rencontres avec un jour d'intervalle, comme si Leo, Irene et Ezra ne faisaient partis que du premier chapitre que tu avais à partager ici à Chicago. Pourtant, tu es là depuis un petit moment maintenant, tu es même devenue la propriétaire de ces lieux, lieu de rencontre avec les trois personnes précédemment citées. Comme si finalement, tu n'allais nul part ailleurs dans cette ville, comme si tu étais coincées au Blue Frog's par un sort mystérieux. Cela te fait rire de penser ainsi, mais cela te fait remonter des souvenirs d'une enfance que tu n'as pas passée ici, mais à la Nouvelle-Orléans, une enfance pleine de mythes et de légendes liées à ta ville d'origine. Tu n'as jamais rien vu de tel, ni rien connu qui y ressemble, mais on t'a raconté tout un tas d'histoire lié à au culte vaudou et à la sorcellerie. C'est pour ça que tu y penses là, en regardant ce que tu as pu faire de ta vie ces derniers jours. Tu n'as presque pas vue la lumière du soleil, tu l'as à peine sentie sur ta peau, parce que tu es restée dans ton appartement, il n'y a que pour sortir acheter deux ou trois bricoles, il y a deux jours que tu as sentie les rayons sur ta peau, et encore, ils n'étaient pas très chauds. Tu es restée enfermée, entre ton appartement et ton lieu de travail, comme si un sort t'empêchait d'aller trop loin. Il faut se l'avouer, depuis que tu es la propriétaire des lieux, tu ne voyages plus vraiment à l'intérieur de la ville, Chicago est devenu pour toi, presque comme une inconnue que tu n'as pas vraiment envie de connaitre plus pleinement. Quand tu étais en cours, tu passais par de petites rues, des raccourcis, mais s'il te fallait les reprendre aujourd'hui, tu n'en serais plus vraiment capable, comme si ta mémoire avait effacée ces chemins que tu ne prenais plus, parce que cela prenait de la place là-haut, et que tu n'en avais plus l'utilité. En cherchant bien, tu pourrais t'en souvenir sans doute, en parcourant la ville, tu devrais t'en souvenir. Demain, tu te lèveras tôt et tu feras un petit jogging pour te rendre en courant à ton ancien lycée en passant par ces ruelles, pour voir si tu t'en souviens encore. Tu souris à cette idée, mais tu le feras vraiment, soudain, ton téléphone se mets à vibrer et la personne qui t'envoie ce message te fait sourire d'avantage encore. En effet, c'est un message de l'homme que tu convoites pour le moment. Rien de sérieux encore, jamais ce ne le sera d'ailleurs, mais il te propose de le rejoindre ce soir, tard, très tard, trop tard pour les enfants si vous voyez de quoi on parle ici. Tu lui réponds donc que c'est bon pour toi, cela te laissera largement le temps de profiter du Blue Frog's ce soir. Tu regardes l'heure, il doit y avoir du monde à cette heure de la journée, entre les collègues qui viennent boire un verre, ceux qui sont là pour manger votre dernier burger original et ceux qui sont là en couple, pour passer une petite soirée agréable. Ce soir, il n'y a pas de concert ou quoique ce soit, juste la petite musique de fond à peine audible, mais qui enchante les lieux. Tu descends donc pour prendre ton poste d'observation derrière le comptoir du bar, juste à côté de l'entrée de service. Il y a effectivement du monde, et le petit nouveau suit comme un petit chien l'un de tes serveurs les plus aguerris. Il a l'air de prendre cela au sérieux, ce qui te fait sourire. Même s'il n'est pas très doué encore, au moins, il essayera de bien faire. Et balayant le regard de la salle, tu aperçois cependant un visage plus connu que les autres : Ezra, ton banquier et presque voisin. Il est seul ce qui t'étonne un peu mais pas tant que ça. Madame se fait désirer sans doute, à moins qu'ils ne soient plus ensemble, cela ne t'étonnerais pas vraiment. Alors tu décides de t'approcher alors qu'il semble avoir demandé un petit apéritif. Sans doute qu'elle ne va pas tarder alors en attendant, tu vas discuter un peu avec lui, histoire de savoir comment il va, c'est la moindre des choses.

" Mais qui vois-je ? Monsieur Ezra Cavanaugh. Comment allez-vous mon cher ? "

Le sourire est là sur tes lèvres, et s'il est parfois feint, en cette occasion, il est plus que sincère. Lors de la mort de tes parents, il t'a donné quelques conseils pour bien gérer le Blue Frog's et ces conseils t'ont bien servi, alors lorsqu'il vient ici, il est en général bien accueilli, parce que mine de rien, il est ici un peu comme chez lui.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : schizophrenic
Messages : 186
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Dim 11 Juin - 9:51



Le résultat en est la finalité.
ft. fanny
Il serre les dents, expire par le nez et consulte une énième fois sa montre pour constater qu’à présent, sa fiancée a plus de dix minutes de retard. C’est terriblement contrariant pour lui qui a toujours été un homme ponctuel et à cheval sur les principes. Le plus frustrant étant qu’elle ne travaille pas aujourd’hui et n’a donc aucune excuse. Dire qu’il ne s’y attendait pas serait mentir, depuis le temps qu’il fréquente Genevieve, Ezra commence à la connaître. Elle aime se faire désirer. C’est ce qui arrive quand on se choisi une greluche superficielle pour compagnon de vie.
Sa fiancée est un cliché et c’est exactement pour cela qu’il a jeté son dévolu sur elle. Ca n’a rien à voir avec de l’amour. Les gars commençaient à se moquer de lui parce qu’il n’était toujours pas casé et ne leur présentait pas souvent de petites amies. Alors pour ne pas attirer les soupçons et renvoyer l’image d’un type parfaitement normal, dans la norme sociale, le motard s’est mis en tête de leur présenter une poupée gonflable équipée d’une belle bague en diamant. Il a observé ses compagnons et remarqué que les filles superficielles étaient à leur goût, alors il s’en est dégotté une, sans beaucoup de difficultés pour les imiter et se faire envier d’eux. Le plan a parfaitement fonctionné.
Genevieve lui jetait des regards amourachés depuis des mois depuis le comptoir du salon de soin où il se rend régulièrement et il n’a eu aucun mal à la convaincre de le fréquenter. A partir de là, tout a été très vite et un an et demi après leur premier rendez-vous, les voilà fiancés et bientôt mariés. Il n’éprouve aucun sentiment amoureux à son égard, elle est plutôt comme un chiot docile dont il commence à apprécier la compagnie. Mais pas dans les moments comme celui-ci. Pas quand elle joue avec ses nerfs et cherche à se faire désirer… Tout ce qu’elle va récolter, c’est son agacement. Car il se fiche que ses mains soient manucurées, ses cheveux teints et parfaitement lissés alors qu’ils sont naturellement bouclés (ce qu’elle déteste apparemment) et son visage peinturluré. En réalité, si ça en tenait qu’à lui, il l’empêcherait de se teindre les cheveux en blond et de dissimuler son visage sous une tonne de maquillage haut de gamme. Il préfère les femmes naturelles. Comme l’était sa mère… Une beauté simple, voilà ce qu’il aime. Quand ils seront mariés et que Genevieve sera officiellement sa propriété, il lui imposera sa manière de faire. Pour le moment, il la laisse jouer les pots de peintures superficiel ambulant.

Le motard est interrompu dans ses pensées par l’arrivée d’une serveuse qui lui demande s’il a fait son choix. Il se commande donc un verre de vin rouge tout simple et un cocktail plus complexe pour Genevieve. Elle ne devrait plus tarder à présent (elle a plutôt intérêt) et il juge acceptable de le lui commander maintenant. De toute façon, vue le monde qu’il y a au Frog’s ce soir, il doute d’être servi avant une petite dizaine de minutes.
La serveuse vient à peine de s’éloigner de la table lorsqu’il est de nouveau abordé par une femme. Fanny, la propriétaire des lieux. Encore une blonde décolorée et trop maquillée à son goût. Mais puisqu’il n’a pas besoin de la fréquenter intimement, Ezra s’en moque. Il n’a pas son mot à dire.
« Mais qui vois-je ? Monsieur Ezra Cavanaugh. Comment allez-vous mon cher ? » le salue la jeune femme en lui adressant un sourire impeccable auquel il répond.
Avec les années et la pratique, le trésorier des Kings a apprit à feindre à la perfection les émotions et celle de la joie est parfaitement maitrisée. Il sert donc un sourire jovial à la jeune propriétaire du bar qui, il le sait, l’apprécie. De son côté, Ezra n’a aucune affection particulière à l’égard de Fanny. Disons que sa compagnie n’est pas trop désagréable et, le fait qu’elle éprouve pour lui une certaine admiration depuis qu’il l’a conseillée (et bien conseillée) flatte son égo et lui permet de supporter sa conversation.
« Fort bien. Quoi que je me sente un peu seul à cette heure » fait-il mine de confesser, avant de désigner la chaise face à la sienne pour inciter Fanny à s’y installer et lui tenir compagnie. Ca l’empêchera peut-être de trop ressasser l’absence de Genevieve et de se montrer trop désagréable avec sa fiancée quand elle pointera enfin le bout de son nez poudré…  « Et vous ma bonne amie, comment vous sentez-vous ? Les affaires vont toujours aussi bien si je ne m’abuse » lui lance-t-il ensuite en désignant la salle bondée.


Nymeria.

_________________

I am a rock
I've built walls, A fortress deep and mighty That none may penetrate
I have no need of friendship, friendship causes pain
It's laughter and it's loving I disdain
I am a rock, I am an island


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1923
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Mar 20 Juin - 21:38



Le résultat en est la finalité.



Il est clairement sur les nerfs, cela se voit. Il ne va pas bien, c'est une évidence, alors sans doute qu'il a un problème. Vous n'êtes pas assez proches pour qu'il soit ton confident et vis versa, mais quand même tu vois bien qu'il y a un problème, et pas qu'un petit, à moins qu'il ne se soit transformé en lopette et que justement, il se fasse une montagne d'un petit rien. Tu as tellement galéré à la mort de tes parents, que du coup, tu es plutôt dans le sens inverse, il t'en faut beaucoup pour que la montagne soit visible à tes yeux, plus que ça même. Mais peut être qu'il a juste un soucis avec sa moitié, peut être qu'elle n'est plus sa moitié justement, mais ce ne serait pas pour autant que tu sauterais sur l'occasion pour lui sauter dessus, non. Tu n'es pas une briseuse de couple, après, si tu couches par hasard avec un beau jeune homme et qu'il ne t'a pas dit qu'il était avec quelqu'un, marié ou non, tu ne peux pas faire de miracles, mais avec Ezra, il n'y a pas d’ambiguïté possible, vous êtes juste amis, et il sait qu'il peut venir aussi souvent qu'il le désire au Blue Frog's qu'il y sera toujours plus que bien traiter. Mais c'est toujours plus agréable de manger à deux que seul, alors si jamais madame ne vient pas, tu te feras traiter comme une princesse de la part de tes employés et tu offriras le repas à monsieur Cavanaugh. Oui, tu peux te le permettre, vu l'argent qu'il peut investir par ici, tu peux lui faire ce petit cadeau même s'il ne manque pas forcément d'argent. Et puis sa fiancée, tu l'aime autant que tu la déteste. Disons que physiquement, tu n'as pas grand chose à lui envier, franchement, elle est belle, mais tu ne donnes pas ta part au chien non plus. Enfin, c'est quand même une belle potiche, plus que toi à ce niveau là, elle ne possède pas ta classe, mais bon, à ce niveau là, tu ne peux pas dire grand chose à Ezra, il gère comme il veut, s'il a envie d'avoir une poupée gonflable qui en veut à son fric, alors ça ne te dérange pas, cela doit être très agréable dans un lit pour se faire plaisir, mais pour le porte monnaie c'est une autre histoire, il doit moins apprécier. D'ailleurs, elle semble vraiment en retard là, sans doute qu'elle se fait une beauté, le genre de beauté qui ne sert à rien, principalement quand au naturel on est déjà beau mais qui est une nécessité absolue pour certaines. C'est vrai, tu ne vas pas venir au Blue Frog's avec un minimum de maquillage, mais tu ne vas jamais tomber dans l'excès, tu n'es pas un pot de peinture ambulant. Mais tu ne vas aller lui parler de Genevieve, tu ne veux pas remuer le couteau dans la plaie, tu ne veux pas jeter de l'huile sur le feu, ce n'est pas ton genre, pas du tout même, enfin, pas dans ce cas là. Parce que parfois, il faut jeter un peu d'huile pour que le feu prenne un peu, ou alors donner un bon coup de pieds dans la fourmilière pour que les choses bougent, mais en ce qui concerne les affaires de couples, tu essayes de t'en éloigner le plus possible. Tu t'approches donc d'Ezra, il semble content de te voir, même si ça ne l'étonne pas du tout à vrai dire. Après tout, il est dans ton restaurant ce soir, donc il est logique tu t'y trouves. Il va bien mais se trouve un peu seul ce qui te fait grandement sourire. Tu avais bien imaginé la chose, en même temps, tu ne l'as jamais vraiment vu avec quelqu'un d'autres après tout. En tout cas, il t'invite à t'asseoir en face de lui pour combler cette solitude, chose que tu aurais fait même s'il ne t'avait rien dit. Tu le connais assez pour agir de la sorte et puis c'est ton restaurant à présent depuis plusieurs années alors tu peux agir de la sorte avec tes clients favoris.

" Et bien, je vais combler cette solitude, même si je laisserais la place à madame quand elle daignera se montrer. "

Le ton est volontairement un peu sarcastique, parce que même si tu sais prendre soin de toi Fanny, tu ne fais jamais attendre ces messieurs. Et vu comme Ezra semblait agacer lorsque ta serveuse lui a pris sa commande, tu sais que tu vas faire mouche à tous les coups. Il te retourne alors la question, te signifiant que la salle était bondée, comme souvent depuis déjà quelques temps.

" Je me porte fort bien voyez-vous, et les affaires aussi vont bien. Je crois que je n'ai pas trop à me plaindre. Peut être même devrais-je penser à investir un peu d'argent quelques parts. Mais je ne vais pas vous embêtez avec ça, je prendrais rendez-vous à la banque dans les jours à venir. "

Il n'était pas ici pour parler de boulot, c'était une évidence, alors tu n'en dirais pas plus, comme si cela était une sorte de petit teaser pour leur rendez-vous à venir voyez-vous. Tu alpaguais la serveuse la plus proche pour lui dire d'apporter la commande d'Ezra immédiatement. Tu boirais sans vergogne ce qu'il avait potentiellement commandé pour sa fiancée, même si évidemment, tu lui redonneras un apéritif ou un cocktail lorsqu'elle arrivera.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : schizophrenic
Messages : 186
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Jeu 22 Juin - 10:39



Le résultat en est la finalité.
ft. fanny
Fanny accepte sa proposition implicite de s’installer avec lui à la table de son propre établissement. Elle le prévient évidemment qu’elle redonnera sa place à Genevieve lorsque celle-ci daignera pointer le bout de son nez certainement impeccablement poudré.  A vrai dire, Ezra ne serait pas tout à fait dérangé que la propriétaire du Frog’s se joigne à eux pour l’entièreté du repas. Pas qu’il court particulièrement après sa compagnie, mais il imagine déjà quel genre de conversation il va avoir avec sa fiancée et ça ne l’enchante pas. Cependant, il doute que cette dernière soit très emballée à l’idée qu’une autre fille, plutôt mignonne dans son genre (mais pas celui d’Ezra) vienne s’incruster pendant son diner romantique… D’autant que Genevieve ne porte pas forcément Fanny dans son cœur. Elle ne lui a jamais rien fait mais elle a peut que celle-ci lui fasse concurrence et essaie de s’attirer les faveurs de son fiancé. Si certains hommes pourraient trouver cette jalousie flatteuse, ce n’est pas le cas du trésorier des Kings of Speed qui se lasse très vite des crises de sa partenaire…
Il hoche donc sobrement la tête, sans lui proposer de s’attarder un peu lorsque Gen’ les honorera finalement de sa présence. Il suppose que ça ne l’affecte pas tellement de toute manière. Car contrairement à ce que peut parfois penser sa fiancée, il n’a jamais eu l’impression que Fanny s’intéressait à lui plus qu’en amie. Mais il peut se tromper. Après tout, il est loin d’être un expert en ce qui concerne les relations.

Ils ne s’attardent pas trop sur ce sujet un peu épineux et Ezra renvoie donc la politesse à la grande blonde pour se renseigner sur son propre état d’esprit du moment. Fanny, tout en ayant pris place face à lui, lui fait savoir qu’elle va bien. Elle lui confirme également qu’elle n’a pas à se plaindre de ses affaires, en effet et que le Blue Frog’s tourne très bien. La jeune femme envisage même de faire fructifier son argent en l’investissant dans un bien quelconque, piquant l’intérêt du financier en lui. Captant peut-être une petite lueur dans son regard, elle lui fait cependant comprendre qu’elle ne souhaite pas particulièrement abordé ce sujet là maintenant et prendra plutôt rendez-vous avec lui dans un avenir proche, afin de discuter de ses possibilités. A moins qu’elle n’élude le sujet parce qu’elle pense qu’il n’a pas envie de parler boulot maintenant, alors qu’il est dans un bar, censé se détendre après une journée de labeur.
En vérité, il sera bien plus à l’aise en parlant de finance qu’en lui tenant le crachoir pour parler de la pluie et du beau temps. Les chiffres, c’est son domaine et il est bien plus habile avec eux qu’avec les gens…
« Ca ne me dérange absolument pas. D’autant que j’ai un emploie du temps assez chargé pour les semaines à venir et je ne sais pas si je pourrai te recevoir » lui fait donc savoir le motard, reprenant le tutoiement avec lequel il est plus habitué avec elle, jugeant que leur petit jeu à suffisamment duré.
Mais après avoir jeté un nouveau coup d’œil aux alentours, il décide de nuancer un peu ses propos.
« Ceci dit, il vaut toujours mieux éviter de faire étalage de son aisance financière dans des lieux où les oreilles peuvent trainer… Ca peut s'avérer dangereux. Je repasserai par ici un matin avant l’ouverture ou un soir, si tu es d’accord avec ça ? »  lui propose-t-il, avant de réaliser que ses propos ont possiblement remué le couteau dans une plaie qui, probablement, ne cicatrisera jamais.
Car à ce jour, personne ne sait vraiment ce qui est arrivé aux parents de Fleury-Arnaud… Peut-être se sont-ils vantées d’être à l’aise financièrement et ont-ils été tués pour ça. Peut-être que leur mort n’est que le résultat d’un braquage qui aurait mal tourné. La caisse n’a pas été pillée mais ça ne veut pas dire que le but n’était pas celui-ci. Peut-être le ou les braqueurs ont-ils pris peur lorsque la situation a tourné au drame et ont-ils pris la fuite, les mains vides, sous le choc de leur propre action.
Dire qu’Ezra se sent un peu gêné d’avoir possiblement appuyé sur un point sensible serait mentir. Le trésorier des KOS s’est toujours réjoui du malheur des autres… Peut-être parce que personne ne s’est jamais préoccupé des siens lorsqu’il était jeune enfant et qu’il juge donc ce comportement normal, à moins que ce soit un genre de vengeance ou une façon de se sentir moins seul face à tout ce qu’il a du subir…
Mais peut-être qu’il est né comme ça, avec un genre de déficience qui l’empêche d’éprouver de l’empathie. Peu importe.

Avant qu’elle ait pu ouvrir la bouche pour confirmer son envie de le rencontrer en dehors de ses heures de travail, la serveuse que Fanny a préalablement alpaguer s’approche de la table pour les servir. Il réceptionne donc son verre de vin rouge français et Fanny se retrouve avec un cocktail coloré à base de Tequila.
« Trinquons » lui lance Ezra dans un sourire, levant son verre. Il  ne propose cependant aucun toast, laissant le choix à Fanny.


Nymeria.

_________________

I am a rock
I've built walls, A fortress deep and mighty That none may penetrate
I have no need of friendship, friendship causes pain
It's laughter and it's loving I disdain
I am a rock, I am an island


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1923
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Jeu 6 Juil - 17:00



Le résultat en est la finalité.



Ce qui est formidable quand le patron c'est vous, c'est que vous pouvez tout vous permettre ou presque dans votre établissement. Enfin, il y a des limites à ne pas franchir quand même, tu n'allais pas te joindre ainsi à la table d'un parfait inconnu, même si tu aurais pu venir le voir pour savoir si tout allait bien, lui expliquant qui tu étais dans l'établissement et qu'alors peut être tu aurais pu prendre la place de celle ou celui qui devait arriver, mais en général, tu ne le fais pas. Là, c'était Ezra, et tu avais bien compris son petit geste, et puis même s'il ne l'avait pas fait, tu te serais joint à lui sans aucune hésitation en attendant madame. Tu ne saurais dire si leur couple était au beau fixe ou pas, s'il en parle tu lui demanderas, parce qu'elle semblait avoir déjà un retard que tu jugerais de conséquent. Quand tu as des rendez-vous galants, tu détestes attendre, tu aimes que l'heure soit l'heure, même si tu tolères quelques minutes de décalage, ou alors si la personne te prévient qu'elle a du retard, ça passe pour toi, mais si elle a du retard mais que tu n'as pas de nouvelles, ça passe beaucoup moins bien. Après, cela dépendra de la personne, peut être que son téléphone est tombé en rade batterie, ou quelques choses comme ça, tu ne peux pas dire. Là pour Genevieve, tu ne savais pas si elle était volontairement en retard ou si elle avait une véritable excuse. La connaissant un peu, elle devait être volontairement en retard. Le sujet ne reste pas plus longtemps sur la table, comme si effectivement, il y avait de l'eau dans le gaz, à moins que ça ne soit toi qui fasse une potentielle concurrence à la jeune femme que tu n'apprécie pas plus que ça. Cela remonte à quelques temps déjà, quand tu es arrivée en ville, ou peu de temps après. Tu n'as jamais été la plus populaire, tu as toujours été dans la moyenne, en général, tout le monde t'appréciait sans forcément t'envier ou quelques choses dans le genre. Tu as mis ça de côté avec tout le monde mais Genevieve reste un cas un peu à part. Tu ne vas pas lui piquer son petit Ezra quoiqu'il advienne, même si elle pourrait le penser. Tu as pour le moment d'autres choses à penser quoiqu'il arrive, l'amour, tu n'en as pas vraiment le temps avec le Blue Frog's même si ça ne t'empêche pas de tenter le coup parfois, et d'avoir un rendez-vous galant dans ton propre restaurant. En général, tu agis de la sorte avec des personnes qui ne savent pas que tu es la propriétaire des lieux, comme ça, ils sont assez impressionnés par le service, ça te fait de la bonne publicité, mais ce soir, tu étais juste là pour vérifier que tout allait bien et tu étais tombée sur Ezra. Tu lui parlais alors d'un potentiel investissement à venir, mais peut être qu'il n'avait pas envie de parler boulot ce soir, puisqu'il était là pour se détendre, il te dit donc qu'il est plutôt occupé dans les semaines à venir et qu'il ne sait pas s'il pourra te recevoir. Ce n'est de toute façon pas un problème, ce n'est pas comme si cet achat été à faire dans l'urgence la plus absolue. Il te dit alors qu'il pourrait passer un matin, ou en fin de journée après le boulot pour en discuter. C'est à ce moment là que la serveuse arrive avec les verres, du vin rouge pour Ezra, et un cocktail à base tequila pour toi du coup. Tu lui réponds donc quelques mots.

" Oui, je crois que c'est une bonne idée. Un matin avant l'ouverture me semble être le mieux, parce que le soir, ça risque de faire tard, après si ça ne te dérange pas, c'est comme tu préfères, disons que ce n'est pas un achat spécialement urgent, qu'il soit fait demain ou dans un mois, ça ne devrait pas changer la donne. "

Sauf si d'ici là les marchés boursiers de l'immobilier s'effondraient de façon totale et absolue, mais il y avait peu de chance. Après, ce n'est pas toi la pro des finances donc, peut être qu'il aura quelques choses à te proposer. Il verra bien, et toi aussi par la même occasion. Il propose donc de trinquer, pour tu ne sais quelle occasion. Tu fais tinter ton verre avec le sien avant d'en boire une petite gorgée. Le cocktail est bien équilibré, il correspond à ce que les clients recherchent donc tu fais un petit sourire.

" Longue vie à nous. "

Tu ne savais pas quoi faire comme toast, alors tu as décidé de vous souhaiter une longue vie, parce qu'on ne sait jamais ce qui pourrait arriver, une mort prématurée pourrait être là si vite. Tu penses à tes parents, tu penses aux activités d'Ezra. Tu te dis que dans le cadre des KOS, peut être qu'il pourrait y avoir un problème et qu'il pourrait y passer. Tu te dis qu'en fouillant peut être un peu trop pour le meurtre de tes parents, tu pourrais arriver à en savoir trop et devenir gênante pour celui ou celle qui les a tué ce soir là. Parce que personne ne sait précisément ce qui s'est passé et pour le moment, ton enquête ne mène nul part, mais un jour tu réussiras à trouver qui a pu faire ça. Tu n'as pas peur des conséquences. Si tu dois partir pendant un temps, tu le feras sans hésitations, si tu dois mettre des coups de pieds dans une fourmilière, tu le feras, même si ce sont des fourmis rouges et qu'elles risquent de te piquer un peu partout. Tu es une solide, tu fais du sport de façon régulière, tu as une bonne condition physique, puisque tu continue à entrevoir ton rêve de devenir soldat du feu.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : schizophrenic
Messages : 186
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Mer 19 Juil - 16:38



Le résultat en est la finalité.
ft. fanny
Cette histoire d'envie d'investir son argent derrière eux, Fanny et Ezra portent un toast avant d'avaler une gorgée de leur boisson respective. « Longue vie à nous ». Le trésorier des Kings esquisse un sourire, qui disparait derrière son verre alors qu'il savoure son vin. Il va tout faire pour que sa vie soit effectivement longue et prospère. Cela dit, dans le milieu dans quel il a choisi d'évoluer, il y a peu de chance que ce soit le cas. Les membres du club ont rarement l'occasion d'atteindre l'âge de la retraite et d'en profiter. Son grand-père a été lui-même abattu de la main de son propre fils et Ezra est bien décidé à répéter le même schéma en mettant fin au règne de Caleb… Une ironie qui lui plait beaucoup d'ailleurs. Son plan est en train de se mettre en place et il a parfaitement conscience que le moindre faux pas pourrait lui être fatal. Si l'un des Kings ou son père, en personne, venait à découvrir le rôle qu'il joue dans toute l'affaire des serbes, sa vie serait rapidement écourtée, fils du Président du club ou pas. La trahison se paie le prix fort au sein du MC. Mais le risque ne fait qu'ajouter un peu de piment, rendre tout ça plus excitant.

Ezra repose son verre sur la table et se perd un moment dans la contemplation du décor, jetant un coup d'œil en direction de la porte par laquelle Genevieve ne devrait plus tarder à arriver à présent. Fanny ne cherche pas à relancer la conversation et ça lui convient parfaitement. Les silences ne l'ont jamais dérangé, bien au contraire. Les membres du club parlent souvent trop, trop fort et pour ne rien dire. Il déteste entendre leurs blagues graveleuses, leurs rires gras et déteste par-dessus tout d'avoir à se forcer de rire avec eux, comme s'ils étaient les types les plus hilarants de la croûte terrestre. Les moments de quiétude sont aussi rares au Crashdown et au garage de feu Piotr Ossinov qu'au sein de son propre foyer, Genevieve étant une bavarde. Une bavarde écervelée, qu'il a parfois bien du mal à supporter. Si la plupart du temps, il parvient à prendre sur lui et à rester courtois, feignant de s'intéresser à ce qu'elle raconte et participant même à la conversation, d'autres fois, Ezra craque et révèle sa véritable personnalité. Celle d'un homme intraitable, froid, violent…
Fanny n'a jamais eu à faire à lui. Peu de personnes se sont retrouvées confrontées au véritable Ezra, celui qui fomente un parricide, qui se réjouit du malheur des autres, s'en nourrit. Si elle savait à quel point il a pris son pied en la voyant sombrer, à quel point il a souffert de la voir remonter la pente après la disparition de ses parents…elle se saisirait certainement du couteau près de son assiette pour le lui planter quelque part. Et ça aussi : ça lui plairait beaucoup.  
Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et Ezra se résout à rompre le silence apaisant et relatif de leur table.
« Alors, dis-moi : que se passe-t-il de nouveau dans ta vie ? »lui demande-t-il en espérant qu'elle meuble un peu la conversation en attendant l'arrivée de Genevieve.
Cette dernière lui envoie justement un message pour le prévenir qu'elle est dans les parages et cherche un endroit où se garer. Ezra s'excuse auprès de la jeune femme, le temps de prendre connaissance du message et d'y répondre brièvement par un "OK", avant de lui redonner son attention.
« Tu disais ? »


Nymeria.

_________________

I am a rock
I've built walls, A fortress deep and mighty That none may penetrate
I have no need of friendship, friendship causes pain
It's laughter and it's loving I disdain
I am a rock, I am an island


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1923
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Jeu 27 Juil - 20:19



Le résultat en est la finalité.



Ce toast était un peu ridicule si on y repensait bien. Qui en effet veut mourir tôt ? Personne, pas toi en tout cas, tu dois être là pour perpétuer ce que tes parents t'ont laissé en héritage. Mais Ezra non plus n'a pas envie de mourir trop tôt, c'est une évidence, vous n'êtes pas des personnes suicidaires après tout même si les choses ne sont pas aussi simples qu'elles en ont l'air. Tu n'as jamais pensé à mettre fin à tes jours après la mort de tes parents, non, tu n'y a jamais songé, mais ça n'a pas été simple. Tu remercie encore cette charmante Florence d'avoir été là au bon moment finalement, parce que sans elle, peut être que les choses ne se seraient pas aussi bien passé, parce qu'elle a connue pas mal de galères aussi la pauvre, tellement de galères que voilà, elle a quand même retrouvé son meilleur ami mort dans son appartement, alors qu'il lui avait laissé sa gamine, vous vous rendez compte ? Tu n'as pas eu de ces nouvelles récemment, mais aux dernières nouvelles, elle était en train de tenter de laver sa réputation sur New York à cause d'une fausse sextape, pour regagner son boulot et son appartement. Quand certains sont poissard, c'est jusqu'au bout, et la famille ne semble pas faire exception à cela, peut être que c'est ainsi pour tous les Fleury-Arnaud, ils ne peuvent pas avoir la chance qu'ils méritent, tu te le demandes parfois. Quoique, les parents de Florence ont bien réussi et tu ne crois pas avoir entendu de mauvaises choses à leur sujet. Peut être qu'après tout, c'est le hasard qui fait mal les choses, même si te concernant, tu ne sais pas si cela est si mauvais que ça. Si tes parents étaient encore là, peut être que tu serais simple serveuse et en même temps pompiers, peut être que tu serais morte dans un incendie, peut être que ... Plein de possibilités mais cela ne sert à rien de supposer, la réalité des choses est ailleurs à vrai dire. Après le toast donc, tu ne relances pas la conversation comme si tu pensais qu'il n'y avait rien d'autres à ajouter, de toute façon, madame ne devrait plus trop tarder, n'est ce pas ? Sans doute oui, elle avait déjà cumulé assez de retard, même si cela lui ressemblait. Tu n'es pas toujours là quand ils arrivent dans le restaurant mais tu sais qu'ils viennent quand même assez souvent, preuve s'il en est qu'on est bien accueillis ici, en l'occurrence, Ezra l'était par la patronne directement. Bon d'accord, tu le connais, ça y joue, mais parfois, il t'arrive de discuter avec les clients seuls comme lui, même si tu ne veux pas te montrer trop intrusive dans leur vie évidemment, tu ne veux pas les faire fuir. Tu ne sais pas à quoi le brun en face de toi peu penser, mais il doit être un peu énervé, parce que madame ne cesse de venir de plus en plus tard à leur petit rendez-vous. Tu ne veux pas faire concurrence à Genevieve, ce n'est pas le but quoiqu'il arrive, mais sans doute que dans d'autres circonstances, tu n'aurais pas dit non à Ezra, il est loin d'être moche, mais bon, elle lui avait mis le grappin dessus voilà quelques temps et toi, et bien, tu pensais plus à ton travail qu'à tes amours, pour le moment cependant. Tu es encore jeune, tu es du genre à papillonner, un peu, pas trop cependant, pas comme cette Florence. Elle t'a souvent raconter de ces choses, qu'elle avait un copain, et qu'elle commençait à s'ennuyer avec au bout de deux mois et qu'elle venait de larguer, comme si tout cela était la norme. Cela te faisait rire, au moins, avec elle, tu as du potin, mais depuis qu'elle a une petite fille à charge, elle te parle moins souvent. Il relance alors la conversation par une question, justement sur qu'il y a de nouveau dans ta vie. Cela te fait sourire. Mais tu n'as pas le temps d'ouvrir la bouche qu'il reçoit un message. Ce doit être madame qui arrive, ou justement qu'elle a du retard mais il n'en dit pas plus, et tu ne regardes pas par dessus son téléphone pour en savoir plus.

" Tu sais, rien qu'avec le Blue Frog's, j'ai pas mal de choses à faire, vraiment, ça me prends presque tout mon temps. Mais bon, il m'arrive de ne pas être là, je vois des amis parfois, ou alors je les invite à manger ici gratuitement tu vois. Je ne le fais pas avec beaucoup de monde mais parfois ça m'arrive. Je suppose que le message que tu as reçu vient de madame. Elle ne va pas tarder je suppose vu le timing. C'est fou quand même ce retard. Moi, je sais que je n'aime pas être en retard, quelques soit le rendez-vous, mais je crois me souvenir que son deuxième prénom s'est Désirée, n'est ce pas ? "

Un peu d'humour pour presque conclure cette petite entrevue. Parce que tu ne te fais pas d'illusions, elle doit être sur le point d'arriver, alors tu iras voir quelqu'un d'autres. Tu finis le cocktail avant d'en faire venir un autre pour celle qui prendra ta place. Tu lui a chauffé la place, elle sera bien au chaud avec Ezra, mais pour le moment, tu ne lève pas ton séant, tu attends qu'il te confirme qu'elle arrive bientôt. Tu ne veux pas lui créer plus de soucis que ce qu'il a déjà.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : schizophrenic
Messages : 186
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Sam 5 Aoû - 12:34



Le résultat en est la finalité.
ft. fanny
Il n’apprécie pas que les choses ne se passent pas exactement comme il les a prévues. Genevieve est constamment en retard, il le sait, mais ça ne l’empêche pas de s’agacer chaque fois qu’elle se fait désirer comme elle le fait ce soir. Heureusement que Fanny est venue s’installer à sa table pour lui fournir une distraction, sans quoi il aurait vraiment l’air d’un imbécile à attendre sa fiancée, attablé, seul, devant son verre. Et bien entendu, le motard supporte difficilement d’être pris pour un imbécile, lui qui se sent tellement supérieur au restant du monde et de ses occupants décérébrés.
Le pire étant d’imaginer de quelle manière la future arrivante va tenter de se faire pardonner. Elle va essayer de lui faire du charme, lui fera très probablement du pied sous la table pour tenter de l’exciter. Mais ça ne fonctionnera pas avec lui. Parce qu’Ezra n’est pas une bête et a toujours mis un point d’honneur à s’élever au-dessus de ce genre de choses. Le sexe ne lui apporte pas grand chose tant qu’il n’est pas violent et qu’il n’y a pas un minimum d’enjeu à le pratiquer… Ce que ne comprend bien évidemment pas Genevieve qui continue de penser, comme la plupart des femmes, que leur corps est source de fantasme à ses yeux et qu’il lui suffit d’écarter les cuisses pour obtenir tout ce qu’elle souhaite. Très peu pour lui. La seule façon qu’à le corps de sa fiancée de l’exciter, c’est quand il l’imagine lacéré, d’une pâleur laiteuse contrastant avec le liquide vermeil qui le compose et qu’il aime faire couler de temps à autre, avec parcimonie…  
Mais pour l’heure, il n’a pas le temps de penser à ces choses là, de penser à la façon dont il punira sa fiancée. Le banquier se concentre donc sur la conversation qu’il tente d’entretenir avec sa vis-à-vis, tandis qu’elle lui fait un bref topo sur sa vie.

Sans surprise, elle lui fait savoir que la gestion de son business lui prend pratiquement tout son temps et occupe ses journées certainement bien chargé. Ezra hoche doucement la tête pour lui faire comprendre qu’il saisit parfaitement ce qu’elle veut lui dire. Assurément, faire tourner un restaurant et continuer d’assurer sa bonne réputation doit être un travail laborieux. Entre la gestion des livraisons, des employés et tout le reste… Fanny a du pain sur la planche. Et c’est d’autant plus admirable qu’elle est jeune et n’avait pas vraiment ce plan de carrière en tête. Bien sûr, elle a baigné dans le monde de la restauration un moment, avec ses parents, mais Ezra sait qu’elle aspirait à autre chose et que ses rêves ont été tués dans l’œuf, en même temps que ses parents. Elle aurait pu se débarrasser du Blue Frog’s, mais elle a décidé de le garder et d’honorer par ce biais la mémoire de feux ses parents, plutôt que de se lancer dans une carrière de pompier après avoir vendu le restaurant. Un autre qu’elle aurait eu vite fait de tout changer ici et elle l’a compris et n’a pas été capable de s’y résoudre… L’imbécile.
Ezra n’aurait pas craché sur l’argent de la revente d’un tel établissement. Quant à honorer la mémoire de son père ? Plutôt mourir… Lorsque Caleb disparaitra, il reniera tout de lui et son héritage. Les Kings sont finis, mais ils ne le savent pas encore. Tout comme ces imbéciles ignorent qu’il joue un rôle clé dans leur mise à mort, lente mais assurée.

Fanny lui parle ensuite des sorties qu’elle s’accorde tout de même, et le banquier lui adresse un sourire qui se veut plein de compréhension. A son âge, il est plus logique qu’elle passe du temps avec ses amis que derrière un bureau à faire de la comptabilité ou à faire passer des entretiens d’embauche…
« C’est une bonne chose » lui glisse-t-il en faisant mine de lever son verre à cette idée, avant que la blonde change subitement de sujet, évoquant le message qu’il vient de recevoir.
Il jette un rapide coup d’œil en direction de son portable et grimace un peu, montrant sa contrariété. A moitié bien sûr. Il ne peut pas lui montrer à quel point il est furieux. Il doit endosser le rôle du fiancé simplement un peu déçu de ne pas pouvoir passer autant de temps que voulu auprès de la femme de sa vie, sa moitié, bla bla bla.
« …mais je crois me souvenir que son deuxième prénom s'est Désirée, n'est ce pas ? » plaisante Fanny, lui faisant "retrouver le sourire". Un sourire teinté de lassitude bien entendu, pour coller à son rôle.
« Oui, c’est ça. Mais bon…ça fait partie de son charme. Genevieve ne serait plus Genevieve si elle arrivait à l’heure, les cheveux en désordre et en jogging » lui répond Ezra. « Et puis j’aime le fait qu’elle prenne soin d’elle. Malheureusement, il semblerait que je ne puisse pas l’avoir toute pouponnée et à l’heure. Il faut faire un choix. »
Il boit une gorgée de sa boisson, remarquant que son interlocutrice a déjà terminé son cocktail.
« Waw, quelle descente » lui fait-il remarquer. « Tu n’étais pas obligée de te presser. Et puis peut-être que si tu t’attardes jusqu’à son arrivée, Genevieve fera un petit effort de ponctualité la prochaine fois, juste pour être certaine de ne pas me retrouver attablée avec une jolie blonde » glisse le banquier en lui adressant un clin d’œil complice. « Et de ton côté d’ailleurs… Toujours pas de prince charmant, qu’il soit ponctuel ou pas ? Tu préfères peut-être ne pas t'engager. Tu es jeune après tout, tu peux en profiter pour papillonner. »    

Nymeria.

_________________

I am a rock
I've built walls, A fortress deep and mighty That none may penetrate
I have no need of friendship, friendship causes pain
It's laughter and it's loving I disdain
I am a rock, I am an island


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1923
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Mar 15 Aoû - 15:17



Le résultat en est la finalité.



En y repensant, tu ne sais pas si tu as bien fait les choses en choisissant de rester propriétaire du Blue Frog's, tu te poses la question de façon récurrente, et ces derniers temps, cela revient souvent sur le devant de ta scène à toi. Mais si tu as réussi à faire ton deuil, enfin, en grande partie, parce que l'on ne peut jamais faire cela de façon complète et absolu, il faut que tu ailles de l'avant également. La gestion du bar & du restaurant n'est pas une mince affaire, et Ezra doit bien le comprendre, il est banquier, il est ton banquier, et sans doute qu'il ne doit pas avoir seulement ton établissement dans ces clients, n'est ce pas ? Il y a beaucoup de restaurants en ville, alors sans doute qu'il en gère d'autres, enfin qu'il est là en tant que référant banquier. Et jusqu'à présent, tu ne t'en sors pas mal du tout, tu t'en sors plus que bien, tu as eu de l'aide mais tu fais honneur à tes parents, clairement, s'ils étaient encore là, ils seraient fiers de toi, mais sans doute le sont-il de là où ils te regardent actuellement. Tu as souvent des pensées pour eux, mais tu vis quand même ta vie sans arrières pensées. Pourtant, tu te dis que tu aurais pu vivre une autre vie. La vente de l'établissement t'aurait permis de vivre convenablement pendant des années, parce qu'outre le fait que tes parents se soient fait assassiner à l'arrière, la réputation était au top, et tu as réussis à la maintenir sensiblement au même niveau. Que se serait-il passé si tu avais vendu ? Où en serait le Blue Frog's actuellement ? Tu ne peux pas le savoir, mais peut être qu'il aurait été fermé, avec plusieurs changements de propriétaires. Et toi tu serais assurément devenue soldat du feu, tu ferais ce boulot plus par passion que pour le salaire obtenu puisque tu aurais l'argent des murs à toi. Peut être que tu aurais du simplement vivre ton rêve et laisser celui de tes parents reposer en paix, mais tu as choisis de mettre le tien entre parenthèses, parce que tu voulais montrer du respect à tes défunts parents. Et pour le moment, ce respect là est ce qui prime encore pour toi, mais pour combien de temps ? Tu n'en sais rien. Mais tu parleras de ça avec celui qui te fait fasse le moment venu. C'est son métier, il saura te conseiller quoi faire afin de pouvoir vendre le Blue Frog's à son juste prix, en espérant que ce soit à la juste personne. Néanmoins, tu ne passais pas l'intégralité de ton temps ici, tu voyais tes amis de façon régulière, tu t'amusais aussi parfois, franchement, tu essayais d'équilibrer les choses au mieux. Comme tu es propriétaire, tu peux venir quand tu veux, alors même si parfois tu avais prévue de venir ici, et que tes amis t'invitaient chez eux tu faisais souvent honneur à leur invitation, emportant avec toi un petit quelques choses du Blue Frog's. Ezra semblait approuver cela, que tu vois tes amis, parce que tu ne devais pas te cantonner à travailler ici, tu ne devais pas t'enfermer dans un cercle qui pourrait être sacrément vicieux si tu ne faisais pas attention. Puis il reçoit un petit message sur son téléphone. L'identité de la personne qui le lui envoie ne fait aucun doute. Alors tu lui en fais la remarque, mais tu ne veux pas créer une éventuelle dispute alors qu'ils sont venus là pour manger tranquillement même si madame a du retard. Ta petite blague sur le deuxième prénom de Genevieve fait sourire Ezra, ce qui n'est pas si habituel que ça, pas qu'il tire la tronche tout le temps, mais en règle générale son visage est relativement neutre. Il t'explique donc que ça fait partie de son charme même s'il ne semble pas tellement y croire lui-même. Il est possible de prendre soin de soi et d'être à l'heure, c'était ce que tu faisais, à quelques minutes près parfois, mais s'il t'arrive d'avoir un petit peu de retard, quelques minutes, il est exceptionnel que cela atteigne un temps aussi important. Si cela n'avait pas été un repas en amoureux, cela aurait posé moins de soucis, mais là, ce n'était pas le cas, quand l'autre personne poireaute de la sorte ce n'est jamais bien bon pour la vie de couple.

" Tu ne devrais pas avoir à faire ce choix pourtant. Je ne veux pas me jeter des fleurs, mais je sais prendre soin de moi tout en restant à l'heure tu sais. Peut être que tu devrais en choisir une autre, qui te corresponde mieux, enfin, je dis ça mais, je ne dis rien, je n'ai pas à m'occuper de ta vie sentimentale donc fait comme si je n'avais rien dit ou presque. "

Tu comptais le laisser pour que madame prenne place, en buvant une très grande gorgée de ton cocktail. Ezra en est d'ailleurs assez surpris, visiblement, ta compagnie ne lui déplaisait pas, peut être qu'au fond, il voulait rendre Genevieve un peu jalouse. Il connait votre passif, le fait que vous n'étiez pas forcément les meilleures amies du monde, que vous vous connaissez donc. Cela te fait sourire d'ailleurs. Alors tu décides de rester un peu plus, jusqu'à ce qu'elle arrive, jusqu'à ce qu'elle te voit assise à la place qui lui est normalement réservée. Ezra te pose alors une question qui fâche, un peu en tout cas.

" Tu as tout compris, je n'ai qu'un petit quart de siècle, alors m'engager, non pas maintenant, je n'en ai pas envie. Pour le moment, il n'y a personne de toute façon, pas que ça ne m'intéresse pas, mais le Blue Frog's est plus important à mes yeux. "

Pour le moment, c'est ton raisonnement, tu papillonnes un peu, à droite, à gauche, comme le faisait ta tante à cette âge là. Elle t'a raconté de ces histoires, mais c'est ça qui est le plus drôle. Elle a agit ainsi jusqu'à ces 28 ans quand même, ce qui te laissait trois bonnes années devant toi, et encore, elle avait décidé d'arrêter à cause des circonstances de la vie, son meilleur amie venait de se suicider, lui laissant sa petite Eleonore sur les bras. Du jour au lendemain, sa vie avait changé, passant de jeune femme célibataire à mère célibataire, ce qui n'était pas la même chose. Je ne savais pas quand je déciderais de me poser, peut être que ce jour je déciderais de devenir pompier en vendant le Blue Frog's et en partant à la recherche de l'amour, qui sait ce qui se passera ? Alors que je souriais à Ezra, une silhouette familière faisait enfin son entrée dans le restaurant, pour le meilleur, ou peut être le pire, mais j'avais hâte de voir ça.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : schizophrenic
Messages : 186
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Mer 16 Aoû - 17:56

le résultat en est la finalité
ft. Fanny & Genevieve  (PNJ)
   Ca l’amuse de l’entendre le défendre, de l’entendre le plaindre… C’est un truc typiquement féminin. A la place de Fanny, son père lui aurait simplement conseillé de lui foutre une beigne pour la punir de son retard. Il le lui a déjà dit et ce, avec le plus grand sérieux. Et pour case, c’est de cette manière qu’il traitait sa première femme, la mère du banquier. Si le plat n’était pas prêt à être servi lorsqu’il daignait rentrer chez eux pour se remplir le ventre, se vider les bourses et repartir s’amuser avec les autres KOS : Meredith avait droit à un aller-retour, en bonne et due forme. Ezra ne se souvient pas pour quelle raison Caleb la corrigée le soir où elle a fait sa fausse-couche, avant de décéder d’une hémorragie interne, mais peut-être que c’était simplement parce qu’elle n’était pas dans les temps, qu’elle ne respectait pas le planning…
Mais Ezra ne compte pas punir Genevieve pour si peu. Si elle arrive, lui fait des histoires et se montre agaçante, là, oui, probablement qu’il lui mettra une bonne gifle pour lui remettre les idées en place. Mais pour un simple retard ? Non. Il n’est pas si primitif. Il n’est pas Caleb Cavanaugh.
En tout cas, ça lui plait d’entendre Fanny lui faire comprendre qu’il mérite sans doute mieux que sa fiancée… Bien sûr qu’il mérite mieux. Mais une fille plus cultivée se montrerait moins docile. Une fille moins superficielle trouverait à y redire. Sans compter que Genevieve n’a pas de famille et dépend entièrement de lui…et surtout, qu’elle n’a pas de frère ou de père susceptible de venir lui casser la gueule en découvrant des bleus sur son corps. Il mérite mieux et sans doute que l’inverse est vrai… Mais pour le moment, c’est parfait.
Il adopte une moue chagrine, faisant mine d’être un peu gêné par de tels propos. Comme s’il ne pensait pas, justement, mériter mieux… Il joue le rôle du pauvre type amoureux qui est bien obligé de faire avec les défauts de sa dulcinée s’il veut rester dans sa vie. Ezra est très doué pour ça.
Et pour aller jusqu’au bout, il change même de sujet pour faire comprendre à Fanny qu’il n’a plus envie de parler de ça. Parce qu’il est un type bien qui ne veut pas dénigrer sa fiancée, voyons !

La propriétaire du Blue Frog’s tombe dans le panneau, comme n’importe qui le ferait à sa place. C’est qu’avec els années, il est devenu très bon pour embobiner son monde… La voilà donc partie à parler d’elle-même et de ses propres histoires de cœur, pour lui éviter d’être embarrassé plus longtemps. Elle lui apprend donc que, pour le moment, elle n’a pas de petit ami et compte bien continuer sur cette voie encore un temps.
« C’est très mature de ta part » souligne-t-il en sirotant une gorge de son verre de vin, s’apprêtant à enchainer sur le fait qu’il ne faut tout de même pas qu’elle s’oublie à force de trop penser à son établissement.
Mais avant qu’il ait eu l’occasion de le faire, une silhouette familière apparaît à ses côtés. Genevieve vient de débarquer au Blue, dans une robe de soirée bleue et grise qui est assez moulante pour ne plus laisser la place à aucun mystère… Vulgaire, est le mot qui vient le premier à l’esprit d’Ezra qui se crispe un peu.
« Je ne vous dérange pas » lance-t-elle en affichant un sourire faux, son regard braqué sur la propriétaire des lieux.
« Non, bien sûr que non » se reprend Ezra qui se lève pour venir l’embrasser. Genevieve le laisse faire, passant une main dans son cou et jetant un coup d’œil à Fanny pour s’assurer qu’elle ne loupe rien de ce moment entre eux. Ah la rivalité féminine… « Tu t’es faite désirer alors Fanny est venue me tenir un peu compagnie. »
« Évidemment que c’est ce qu’elle a fait. C’était pour moi ça, non ? » ajoute sa fiancée en désignant le verre vide dans lequel Fanny a bu.
« Elle t’en a déjà fait commander un autre. »
« Je vois… Eh bien merci beaucoup Fanny d’avoir tenté de me remplacer, mais tu peux y aller à présent. »
« Bébé… » fait mine de la sermonne Ezra, jetant un coup d’œil faussement désolé à Fanny qui s’est déjà levée. La tension entre les deux jeunes femme est électrique et Ezra doit se mordre l’intérieur de la bouche pour ne pas sourire.
« Quoi ? Je n’ai rien dit de méchant. Elle peut partir, je suis là, c’est tout. »

Nymeria.

_________________

I am a rock
I've built walls, A fortress deep and mighty That none may penetrate
I have no need of friendship, friendship causes pain
It's laughter and it's loving I disdain
I am a rock, I am an island


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1923
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité. Ven 18 Aoû - 21:18



Le résultat en est la finalité.



Tu ne sais pas pourquoi il s'entête avec Genevieve, vraiment, mais après tout, il fait ce qu'il veut. Il mérite mieux, mais sans doute qu'elle lui convient ainsi et qu'il n'a pas envie d'en savoir plus, c'est difficile à dire. Si tu étais à sa place, cela fait longtemps que tu aurais viré cette pimbêche superficielle et inintéressante mais pas Ezra. Peut être tout simplement qu'elle est un bon coup, qu'au lit c'est une reine et que cela convient au bonheur d'Ezra, peut être qu'elle n'est là que pour jouer au pot de fleur et lui servir d'alibi en cas de besoin. Le rôle d'une blonde peut être différent selon l'usage, et même si elle est canon, elle n'en est pas moins inutile au possible. Mais si tu penses cela, c'est sans doute à cause de vos années de lycées. Tu dis donc au banquier, que toi, tu n'as pas envie de te caser, de te poser véritablement avec quelqu'un et que ton petit quart de siècle n'est pas suffisant pour déjà y penser. Il trouve cette réaction très mature, ce qui te fait sourire. Tu n'as pas dit que tu avais la maturité à ce niveau, non, mais pour le moment, ton boulot est plus important qu'avoir une paire de bourses à la maison pour les décharger à volonté. Il allait peut être te dire quelques choses, mais Désirée arrive enfin, Genevieve de son premier prénom et elle semble ravie de te voir à table avec Ezra. Tu ne peux empêcher un petit sourire à sa vue, sourire qui reste afficher sur ton visage lorsqu'elle vous demande si elle ne dérange pas. Sa robe est très belle, mais tu ne la porterais pas ici, trop vulgaire, mais c'est le style de la blonde, provocante, pire que ça même, mais ce n'est pas toi qui va lui faire la remarque évidemment. Elle te toise du regard, elle sent en toi une concurrence, une concurrente de choix pour le bel Ezra. Mais jamais tu n'as songé à faire quoique ce soit avec lui, il est ton banquier avant tout, tu l'apprécie, mais cela reste finalement assez professionnel, n'est ce pas ? Enfin, en dehors de la banque et du Blue Frog's vous ne vous voyez pas véritablement. Et même si tu étais l'amante d'Ezra, Genevieve serait bien trop bête pour s'en rendre compte, c'est une certitude. Mais ce n'est pas le cas. Il lui répond donc qu'elle ne dérange pas du tout mais elle n'a pas l'air d'y croire une seule seconde. Il se lève pour l'embrasser, et la rivalité féminine atteins alors son paroxysme, enfin, du côté de la blonde évidemment, parce que toi, tu n'en a rien à faire à vrai dire. Ce n'est pas pour autant que tu t’immisce dans leur conversation. Tu la laisse dire, Ezra fera le reste. Elle remarque donc bien rapidement le verre vide que tu viens de finir à l'instant. Mais déjà le prochain arrive, ou presque. Tu te retourne et tu fais signe à la serveuse d'attendre un instant. En guise de ta bonne volonté, tu le lui apporteras toi-même, comme pour enterrer la hache de guerre alors qu'il n'y a même pas de guerre.

" Mais à ton service Genevieve. Je suis ravie de jouer les bouches trous pour toi. Bien, je vous laisse, je vais t'apporter ton cocktail, tu pourras même en avoir un second si celui-ci te plait, je te l'offre, je te dois bien ça pour avoir pris un peu de temps à Ezra. "

Aussitôt dit, tu te retourne et tu n'as que quelques à faire pour que ta serveuse t'apporte le verre en main propre. Tu reviens alors vers le petit couple.

" Voilà ton verre Genevieve. Bonne soirée à tous les deux. "

Et tu tournes définitivement les talons. Tu n'es pas là pour importuner la blonde même si ce n'est pas l'envie qui manque. Tu te demandes comment Ezra peut la supporter en vérité, il n'a pas l'air d'être le type le plus patient du monde pour se coltiner cela à longueur de temps, mais ne dit-on pas que l'amour rend aveugle ?


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: Le résultat en est la finalité.

Revenir en haut Aller en bas
 

Le résultat en est la finalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Résultat] Raw - 27/06/11
» [Résultat] Raw - 08/08/11
» [Résultat] SmackDown - 12/08/11
» Résultat wwe RAW du 13/02/12
» Résultat Raw 1000
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: North Side :: BLUE FROG'S-