AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 SAISON 1 # INTRIGUE 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 443
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Sam 10 Juin - 10:53




SAISON I # INTRIGUE 3


1 ■ Synopsis
10:10 pm ; CRASHDOWN
La colère gronde parmi les habitants du quartier Ouest, directement impacté par la fusillade de Noël qui a fait pas moins de trente victimes, dont plusieurs enfants. Les familles veulent des réponses, elles veulent surtout un coupable à blâmer pour obtenir vengeance. Car ce n'est pas la Justice qu'ils veulent. Non, ça les habitants endeuillés y ont renoncés et ne compte plus sur leur gouvernement ou les forces de police pour soulager leur peine immense...
Ce soir, un groupe d'hommes - des pères de famille appartenant au même groupe de soutien - ont décidé de passer à l'action, après avoir ingurgités une bonne quantité d'alcool. Les voilà donc en marche et leur objectif est simple : ils veulent du sang. Œil pour œil, dent pour dent.
Malheureusement pour Judith, elle est en train de fumer sur le parking du Crashdown, seule, au moment où ils approchent, momentanément rendus fous par la chaleur étouffante de la soirée et un mélange de frustration, chagrin, colère et d'alcool bon marché.  

De leur côté, Kurtis et Cillian discutent alors que le plus jeune des anciens Prospects est d'astreinte en tant que barman pour remplacer Ryan. Pendant que la situation dégénère dehors, à l'abri des regards, il voit Jade, une des serveuses du Homewrecker s'approcher du comptoir... Est-ce qu'elle cherche James ? Est-ce qu'elle est venue consommer ? Est-ce que Max a fait appel à ses services pour le relayer et couvrir à sa place le shift de Ryan ?        

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Judith C. Williams
# Kurtis Hawkins
# Jade Lincoln  
# Cillian Walsh

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 600 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci  :dan:  
Il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête  

■ le staff de C911


Dernière édition par WINDY CITY le Sam 2 Sep - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava+gifs me
Messages : 752
quartier : south side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Sam 29 Juil - 19:33



YOUR HALO SLIPPING DOWN
TO CHOKE YOU NOW

Il n’y avait rien d’autre dans l’air qu’une odeur banale de goudron trop chaud. Rien, qui lui semblait présager une soirée différente des autres, il se passait la même chose que tous les autres soirs où elle travaillait.
Judith balaie son regard sur une assemblée invisible, debout, perchée sur des talons immenses, les jambes croisées et une clope logée entre ses doigts fins. Elle se sent calme, presque reposée, contrairement aux tensions qui se faufilent dans les artères principales de la ville de Chicago. Sa vie a pris un tournant plutôt agréable ces dernières semaines. Elle a réussi à se remettre de l’humiliation dans laquelle Daya l’avait plongée et s’était même rabibochée avec le pompier, lui aussi blessé dans l’histoire. Il était venu la voir, pour lui proposer une trêve qui n’en était pas une alors qu’ils ne s’étaient pas disputés ; juste évités pour ne pas mourir de honte. Judith s’est excusée, platement et sincèrement, bien que consciente de sa relative innocence dans l’histoire. Elle s’était posé avec lui, avait écouté les tourments d’un homme amoureux redevenu garçon blessé et lui avait offert une oreille patiente. La situation lui paraît tout à fait étrange aujourd’hui, mais Josef est son ami et l’affection qu’elle lui porte n’en est ressortie que plus forte à l’égard de cette situation tordue.

Entre temps, la serveuse avait rencontré une autre âme bien assez charitable pour l’accepter, elle et ses secrets, son sarcasme et sa grande bouche : Judith avait trouvé chez Jade un soutien particulier et fort de caractère. Leur rencontre lui avait fait l’effet d’un coup de foudre et la blonde n’avait su retenir le visage qu’elle cachait habituellement derrière son masque. Grâce à Matthew, elle avait pu renouer un lien avec la musique, l’une de ses plus vieilles passions. Quelque chose de plus clair et plus agréable s’était déclenché dans la relation que la serveuse entretenait avec son boss. Il avait suffit d’une rencontre inopinée à l’église pour que la jeune femme commence à observer le biker différemment, sous un angle moins abrupte. Et pour finir en beauté, elle avait gagné au loto. Ticket acheté sur une envie soudaine elle s’était retrouvée avec 300 000$ entre les mains, et du lait recraché sur les fringues alors que les numéros s’étaient affichés sur l’écran de son petit téléviseur.

Évidemment, la californienne s’était empressée de faire disparaître deux tiers de ses gains, dans des chèques adressés à ses deux frères. Elle avait décidé de couper la part en trois, si elle n’était pas être présente pour Louis et Emerson, elle pouvait leur donner de quoi avancer. Il lui avait suffit de pas grand chose finalement pour payer les quelques factures en retard qui trainaient sur son bureau, et réparer sa voiture déglinguée. Jurant par tous les dieux qu’elle changerait sa caisse dès qu’elle le pourrait, elle n’avait pu s’y résoudre au moment venu. Maintenant qu’elle en avait les moyens, Judith n’avait plus envie de changer de voiture, d’appart. Bon, peut-être d’appart.

La jeune femme acquiesce dans le vide, s’accordant avec elle-même pour dire qu’il lui faudrait trouver un morceau de toit beaucoup moins décrépit. Le reste de ce qu’elle avait gagné a été mis sur un compte exprès. 95000$ lui restait et elle comptait sur sa raison pour les garder après s’être viré de quoi garder son compte principal en forme. Elle avait décidé de vivre enfin, maintenant qu’elle s’était débarrassée de ses problèmes récurrents d’argent, maintenant que les choses allaient mieux. Étonnamment elle se trouve encore ce soir là sur le parking de ce boulot qu’elle avait tout aussi étrangement décroché, certainement pas reluisant. Sa vie, toujours aussi banale, ne ressemble pas du tout à ce qu’elle s’imaginait lorsqu’elle se disait « si un jour je gagne au loto » en rigolant autour d’une bière pas trop chère. Judith ne sait pas vraiment dire ce qui la retient au Crash alors qu’elle pourrait se reposer sur son argent pour trouver autre chose, ce qu’elle s’était dite faire de nombreuses fois autour de cette même bière ; ses habitudes, peut-être. Une nouvelle fois ses gestes suivent le chemin de ses pensées et Judith hausse les épaules dans le vide. Il n’y a personne avec elle, postée à quelques mètres de la porte de service du Crash, la cigarette se consumant toute seule entre ses doigts.

Quand une imposante odeur d’alcool vient envahir l’air qu’elle respirait tranquillement jusque-là, Judith redresse enfin la tête pour accorder son regard au monde extérieur, aux autres, qu’elle avait occulté, plongée dans ses pensées. Un groupe d’hommes avinés se dirigent ou plutôt titubent grossièrement dans sa direction alors elle tourne la tête. Peut-être des clients du Crash qui ont été jetés dehors, trop bourrés, elle ne sait pas, mais la jeune femme est en pause et ne désire pas se faire davantage remarquer du groupe. Le parking est désert et Judith juge qu’il serait maintenant bon de rentrer bosser. Alors Judith se redresse, jette son mégot au sol qu’elle écrase du plat du pied dans un geste habituel avant de leur adresser un sourire de circonstances : courtois mais rapide. Elle va pour s’éloigner mais une main calleuse et moite se referme sur son avant-bras pour bloquer son mouvement. Le dégoût que lui inspire ce geste est viscéral et la serveuse fronce les sourcils, tente une première fois de se soustraire à l’emprise imposée, mais l’homme qui lui fait désormais face tient bon.

Une alarme inévitable retentit à l’intérieur de son crâne alors qu’une mauvaise impression tord ses tripes. La sensation d’un piège qui se referme autour d’elle lui donne l’envie soudaine de fuir, comme une proie encerclée par le danger. La serveuse ne sait pas ce qu’ils lui veulent et n’a aucune envie d’en savoir plus, jugeant que la situation est déjà hors de contrôle. Son instinct lui intime de se barrer purement et simplement sans demander son reste alors la blonde réitère sa résistance et réussit cette fois à s’extraire de la prise masculine pour se détourner en vitesse en direction de la porte du Crash qui n’est qu’à quelques mètres de là.  Quelques pas pour être en parfaite sécurité, elle pourrait prévenir un ou deux vigiles qui éloigneraient surement les ivrognes du parking, là où toutes les filles du Crash prennent leur pause. C’est ce que Judith se dit alors que son élan de fuite est interrompu par d’autres hommes, refermant un cercle dangereux autour d’elle.
La peur lui noue les entrailles, remonte jusque sa gorge pour l’enserrer, réduisant le flux d’air arrivant jusque ses poumons. Son visage change de couleur et d’expression, passe d’un air contrit et fermé à celui d’un animal pris dans les phares d’une bagnole qui arrive à toute vitesse. La panique qui la brûle sous l’épiderme se lit derrière ses yeux clairs et troublés alors qu’elle fait un calcul rapide de la situation et se rend compte de l’évidence. Son maigre gabarit ne lui permettra pas de sortir de cette désagréable rencontre par la force. Même avinés les hommes qui envahissent son espace sont trop nombreux et  trop forts. Le sang qui bat dangereusement à ses tempes l’empêche de comprendre les revendications qui lui sont hurlées au visage et la serveuse ne se sent pas capable d’ouvrir la bouche. Elle se surprend à trembler sous le poids des milles scénarios qui se dessinent sous ses yeux affolés en quête d’une sortie. L’alcool et la sueur qui s’emmêlent rendent le mince filet d’air qui lui parvient quasiment irrespirable, Judith devient proie et les loups autour d’elle sont bien décidés à purger leur chagrin.

La peur la paralyse et son regard ne trouve aucune faille dans le groupe qui semble se resserrer si c’est possible encore. Ils beuglent, s’agitent, Judith elle voudrait écouter son instinct qui lui dit de courir, de s’éloigner le plus loin possible mais son esprit et son corps semblent vides d’initiatives, submergés par la multitude de sensations terribles qui lui parviennent de l’instant présent.

« A vot' tour de payer !
— Ouais !
—… Votre faute ! »

Des bribes d’exclamations lui parviennent alors que la situation s’accélère dangereusement. On la redresse, des mains calées sur ses bras et la serveuse se débat immédiatement comme si le contact avec la main étrangère réactivait ce vieux système de défense qui s’est construit à l’intérieur d’elle, après quelques années passées en prison. Sa voix s’élève dans un cri incontrôlé.

« LÂCHEZ-MOI !
— La ferme ! »

La réponse est plus violente qu’elle ne l’aurait prédit et le premier d’une série de coups s’abat sur sa mâchoire. La douleur qui lui parvient n’a pas le temps de fleurir sous sa peau diaphane qu’un autre coup s’ensuit droit dans l’estomac. Le choc lui coupe le souffle, la plie en deux, sa peur se décuple et elle se sent vibrer de terreur, la confusion ne lui laisse pas l’occasion de s’imaginer comment parer à ces attaques. C’est inutile car avant que la serveuse ne comprenne ce qui va réellement lui arriver, avant de pouvoir donner vie à la plainte qui se pointe sur le bout de ses lèvres, un troisième coup tombe directement sur le côté de sa tempe et Judith se sent tomber du haut de ses talons, heurter le sol avec violence et glisser dans l’inconscience avec la sensation terrible de chuter brutalement dans le vide.


EXORDIUM.

_________________


driven by the strangled vein, showing no mercy i do it again. Open up your eye, you keep on crying, baby. i'll bleed you dry, the skies are blinking at me, i see a storm bubbling up from the sea, and it's coming closer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ... (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 985
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Dim 30 Juil - 10:05





intrigue #3
y'all can't walk on the path of the right 'cause you're wrong  
Kurtis rejette le torchon sur son épaule et essuie négligemment ses mains encore humides sur l’arrière de son jean. Il n’aime pas trop que Cillian le regarde bosser. Ça le fiche mal à l’aise parce qu’il est barman lui-même et qu’il s’y connaît mieux que lui. C’est pratique quand un client lui commande un cocktail qu’il n’a aucune foutue idée de comment réaliser, mais le reste du temps, c’est juste très frustrant. Pourtant, Walsh n’est pas du genre à lui faire des remarques ou à se moquer, mais Kurt a toujours l’impression que le monde entier le juge alors…voilà.  
Sa vaisselle nettoyée et rangée à la va-vite, Kurtis peut reprendre le fil de ses commandes à honorer. Judith est allé s’en fumer une et il sait qu’il dispose d’une petite dizaine de minutes pour terminer et les envoyer au travers de la salle, bondée ce soir. Les affaires ont l’air de reprendre depuis quelques semaines. Faut dire qu’avec les vacances et la chaleur, la gente masculine a besoin de s’occuper… Et quoi de mieux pour le faire qu’un stripclub climatisé ?
Essayant de ne pas trop se laisser distraire par Cillian avec qui il discute, Kurtis prépare deux Gin Tonic, un Mojito, quelques shots de Vodka et sort quelques bières fraiches du compartiment réfrigéré après avoir jeté un coup d’œil à sa montre. Judith devrait revenir d’une minute à l’autre à présent.

Son travail accompli, Kurt revient s’appuyer au comptoir pour refaire pleinement face à son frère Kings avec qui il parle mécanique. Elijah lui a appris deux ou trois trucs depuis qu’ils se sont rencontrés alors qu’il bossait justement sur la carcasse de sa vieille Ford, et lui et Cillian comparent maintenant leurs savoir-faire. Kurtis envisage de retaper un vieux pick-up qu’un pote veut lui revendre pas trop cher et lui serait utile pour transporter à la fois sa bécane en cas de pépin et ses deux molosses. Mais il a peur de ne pas réussir à l’entretenir convenablement et n’arrive pas à se décider. Alors depuis, il parle mécanique avec chacun de ses nouveaux frères pour se conforter dans l’idée qu’il ne commet pas une énième bourde…
Il a beau avoir décidé de prendre son envol et quitter pour de bon le nid familial pour devenir un KoS : Kurt n’a pas pour autant changé de caractère ou de façon de fonctionner. Il a toujours autant besoin d’être rassuré sur chacune des décisions qu’il envisage de prendre. Il n’y a qu’à Max qu’il n’ose pas poser de questions, par peur de se faire voler dans les plumes. Et par envie de lui prouver qu’il peut se débrouiller seul… Ce qui est totalement faux, bien sûr.

Le regard de Kurtis se promène distraitement sur la salle qu’il est supposé gérer ce soir. D’ordinaire, il occupe la place de videur et se charge de la sécurité du Crash, mais ce soir encore, il doit également endosser le rôle de barman pour remplacer Ryan. Son départ l’a clairement fait chié. Pas seulement parce qu’il doit porter deux casquettes en attendant que Max trouve quelqu’un pour assurer à sa place, mais parce qu’il appréciait sa compagnie. Mais bon, c’est comme ça et c’est tout. Il faut qu’il fasse avec ça comme avec beaucoup d’autres choses…
Ses yeux sont tout à coup attiré par le visage familier de Jade, une des serveuses du Homewrecker qu’il a eu l’occasion de croiser deux ou trois fois. La grande brune s’avance vers eux d’un pas décidé et Kurt s’interrompt en pleine phrase pour l’accueillir et jeter un coup d’œil peu discret sur son décolleté.  
« B'soir » lance-t-il en bombant inconsciemment le torse, attrapant son torchon pour passer un coup sur le comptoir, là où la jeune femme s’est installée. « Ç'va comme t'veux ? »  



Code made by Wanderlust

_________________


I'm Sick of those wounds that never heal
Yeah, I've been dancing with the devil, I love that he pretends to care if I'll ever get to heaven when a million dollars gets you there
Oh, all the time that I have wasted, chasing rabbits down a hole when I was born to be the tortoise I was born to walk alone


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 887
quartier : Downtown - En colocation avec le sociopathe Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Mer 2 Aoû - 18:10

SAISON 1 # Intrigue 3
Crashdown



Fumée âcre dans l'air d'une poubelle qui crame, les vestiges à l'abandon des manifestations s'éclatent à dégobiller leurs conséquences viles aux narines des passants. Le quartier Ouest et son bordel s’apaisent quelque peu à la nuit tombée pourtant. Les couards barricadés observent sur leurs écrans le résumé de cette journée endiablée. Les plus courageux arpentent les ruelles, ramassant trois ou quatre planches tombées pour terminer le cabanon du jardin, cherchant une bague ou une boucle d'oreille tombée durant les émeutes. D'autres cherchent à se détendre, ignorer, oublier les événements passés.
La clope pincée entre les deux chaires charnues de son bec, Jade avance un peu bancale sur ses hauts talons. Le smartphone coincée entre ses ongles, elle tapote, copie colle son histoire du jour à qui souhaite le lui demander. Elle se répète, se remémore, écrit capture et explique de long en large et même un chouia de travers le braquage qui s'est déroulé quelques heures plus tôt au Starbutcks. "Ils étaient 3 comme des cons et nous on était genre une vingtaine mais personne n'a bougé ses miches, ils ont latté une vieille gratos ces enculés jte jure personne n'a remué son cul à part mon pote qui s'en est pris une." Tirant sur son bâton de nicotine comme une enragée, expirant les lattes qu'elle inspire dans la gueule des badauds qui profitent de l'air frais consolateur sur les terrasses, Jade se dirige vers le Crashdown rapidement. Remontant son futal pour couvrir la légère barrière de gras disgracieuse qui s'y trouve, elle rajuste son cuir, son soutient-gorge ainsi que son t-shirt volontairement en résille pour ne pas avoir à porter le ridicule short à paillettes que l'on impose à toutes les filles qui bossent là bas. Une combinaison discrètement aguicheuse qui lui garantira la paix lorsque les clients glisseront leurs insidieux regards sur les courbes vertigineuses de son dos horriblement lacéré.
Arrivée une demie-heure seulement après avoir reçue la demande par message de Madmax, le filtre jauni écume ses braises entre les talons épais et le bitume crade. Et d'un coup sec, Jade pousse la porte du club d'où sortent les échos sourds de quelques basses d'une musique d'ambiance ouvertement lubrique. Se rallumant aussitôt une autre clope dans la foulée pour se donner le courage nécessaire d'enchaîner un service dans une toute autre sphère que celle du Homewrecker, elle s'approche du comptoir. Balayant du regard les alentours, elle pose un peu ses miches en attendant qu'on lui file les modalités concernant l'organisation du bordel. Le petit brun qui occupe habituellement le poste de videur augmente sa carrure quand il l'aperçoit et se met à lui parler. « Niquel, j'ai survécu à un braquage ce matin, ça a été une putain d'journée apparemment dans l'quartier et toi ? T'as pris du muscle un peu depuis la dernière fois que j't'ai vu nan ? » Se redressant un peu sur son siège, elle creuse l'écart entre sa propre personne et la sienne pour flatter son ego de mal en manque visible de reconnaissance; en le tâtant par dessus le tissus de son haut. « Bon ! Où sont l'taulier et ma Juju ? J'dois remplacer votre copine apparemment ce soir. »

Made by Neon Demon

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : shiya (avatar) - laurerph (gifs) - solosand (code signature)
Messages : 136
quartier : Il vit dans le West Side, à mi-chemin entre le Crashdown et le Maureen's Tavern.
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Jeu 10 Aoû - 18:38

SAISON 1 INTRIGUE 3


C'est étrange. D'être assis de l'autre côté du bar, de ne pas travailler derrière, de regarder Kurtis faire le barman alors que je le suis moi-même d'ordinaire, pas ici c'est vrai, mais barman malgré tout. Et c'est tout aussi étrange de porter ce blouson alors qu'il n'est plus le blouson d'un simple prospect. Devenir un membre officiel des Kings a sans aucun doute été le changement le plus important dans ma vie récemment. Je ne sais pas encore quoi faire de ce nouveau statut, à titre personnel, rapport à ce que je rumine et fomente depuis un moment maintenant. Je ne sais pas à cause de ces salopards de serbes. Je pourrais sauter sur l'occasion, tenter une alliance avec eux mais ce sont tellement des enflures... Et je ne veux pas voir tous les KOS tomber, seulement certains, un en particulier. Je suis devenu officiellement l'un des leurs, et je ne peux nier que malgré ce qui m'a poussé à enfiler le blouson en premier lieu, je considère certains comme de véritables frères. Kurtis en fait partie. Kurtis c'est petit frère que j'aurais rêvé d'avoir. J'ai pour lui une sincère affection et il le sait. Pas que nous étalions nos sentiments comme ça au quotidien mais il le sait. Et c'est d'un œil amical et un peu protecteur, je l'admets, que je le regarde travailler. Je le conseille quand il me demande mais n'interviens pas sinon : il est assez grand, je n'ai pas à m'imposer. Et puis si je devais m'imposer et tout lui expliquer, autant passer derrière le bar et bosser non ? Alors je l'aide quand il me le demande et point.

Nous discutons mécanique entre deux clients et Kurtis profite d'ailleurs d'un petit temps calme pour revenir jusqu'à moi et reprendre la conversation là où nous l'avons laissée. Si je sais me débrouiller en mécanique, je ne suis pas un expert et lui est bien plus à l'aise que moi, j'en ai parfaitement conscience. Alors, quand il m'annonce qu'il veut retaper un vieux pick-up, non seulement ça ne m'étonne qu'à moitié mais en plus, je ne vois aucune raison de ne pas aller dans son sens : il ne perdra rien à essayer, si ce n'est du temps mais le temps, on en fait ce qu'on veut quand on n'est pas avec nos frères.

« Je pense que tu devrais... » et je suis coupé dans mon élan quand Jade fait son entrée. Je l'accueille avec un sourire franc. Elle est charmante alors je me montre charmant, CQFD. Je reporte mon attention sur Kurtis quand il reprend la parole et je ne peux m'empêcher de sourire un peu plus en le voyant bomber le torse. Un froncement de sourcils, accompagné d'un imperceptible mouvement de tête de droite à gauche accompagne le sourire : pourquoi il fait ça ? Il ne faut pas faire ça. Tout comme il ne faut pas regarder avec insistance son décolleté. Va falloir que je lui apprenne à faire dans la discrétion car je l'ai vu son décolleté moi aussi, mais je n'ai pas louché dessus. Il lui demande comment elle va, je sirote de mon côté ma bière et manque d'avaler de travers quand Jade nous annonce qu'elle a survécu à un braquage ce matin. « Quoi ? » je demande, ne m'attardant pas sur les petites remarques qu'elle fait à Kurtis sur le muscle qu'il aurait visiblement pris. Je réponds simplement à sa question concernant Max et Judith. « Il doit être dans son bureau et Judith je n'en sais rien. Elle ne devrait pas tarder j'imagine. On peut juste revenir en arrière deux secondes ? Tu as été braquée ce matin ? C'est quoi cette histoire ? »

Parce que mine de rien, j'enrage intérieurement à l'idée que quelqu'un ait pu braquer un flingue sur Jade.



(c) sweet.lips

_________________
Caught between a strong mind and a fragile heart.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 887
quartier : Downtown - En colocation avec le sociopathe Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Mer 16 Aoû - 15:05

SAISON 1 # Intrigue 3
Crashdown



Cillian, dans son éternelle mine impassible se montre plus intéressé que quiconque par les brides lâchées concernant la petite histoire du jour. Éveillant les curiosités elle se redresse, contente, quittant volontiers sa quête sociale pour rassurer l'ego de mâle meurtri de Kurtis qui contracte à la limite de la douleur ses abdominaux à peine effleurés. S'affalant sur le bar de tout son long, levant les jambes en l'air pour garder l'équilibre, elle chope un verre et se sert quelques centilitres d'eau du robinet pour correctement se préparer à balancer son imperturbable monologue ; comme toujours lorsqu'elle a la possibilité de parler. « Yup mon chou ! Braquée. J'étais au Starbucks avec un ami, qui accessoirement ressemble grave à Gosling – fallait que j'le dise – quand trois types ont débarqués, cagoulés. » Reposant ses fesses sur son tabouret elle avale d'une traite le liquide transparent et poursuit, un petit air satisfait de gosse sous les projecteurs accroché à ses lèvres. « Ils voulaient juste la caisse, mais comme une con il a fallut que je l'ouvre et qu'ils me traitent gentiment de pétasse avant d'avoir l'idée de piquer du fric sur les clients. C'était pitoyable, ils étaient désorganisés comme pas possible, ils ont fait chialer une petite black, elle priait carrément à genoux la pauvre. C'est fou ce que les gens peuvent perdre leur moyen devant un simple canon j'te jure. Enfin bref, mon pote a voulu faire le thug en leur demandant de lui foutre la paix à cette nana là, il s'en est pris une bonne grosse dans la tronche. J'ai donc profité qu'il se fasse un peu laminer pour passer derrière le comptoir et LA ! Là, j'ai pris un couteau à gâteau, tu vois ceux qu'ils ont hein pas vrai, les grands pointus là et j'ai chopé un des types comme ça, gros coup dans sa cuisse à c'batard ! » Sautillante sur son siège elle mime chaque geste exécuté avec précision et presque bonheur. « Apparemment y'avait une flic dans l'assemblée, elle en a maîtrisé un avec son arme de service pendant que je fracassais à dose de coups de pieds celui que j'avais. Et puis les clients ont arrêté de faire leur tapette et ont agis aussi. Je me suis tirée avant que les flics viennent me poser des questions, pas envie d'me retrouver au post encore une fois pour avoir fait quelque chose de propre et de correct. » Se relevant pour passer cette fois-ci derrière le comptoir dans son hyper-activité habituelle, elle se ressert un autre verre d'eau et le liquide encore plus rapidement que le premier, reprenant son souffle. « Arrête d'me r'garder comme ça toi, on voit mon bide, mon dos, mes épaules et j'en passe j'vais pas en plus foutre ce putain d'short à paillettes pour UN seul soir. » Tapant dans le biceps de Kurtis qui détourne enfin son regard lourd de sens, elle fait craquer ses phalanges et se retourne sur Cillian. « Bon, tu me brief vite fait pour le service ? Je vais aller voir après où est Judith, pas envie de commencer le service sans elle, j'dois lui raconter mon histoire à elle aussi. »


Made by Neon Demon

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : shiya (avatar) - laurerph (gifs) - solosand (code signature)
Messages : 136
quartier : Il vit dans le West Side, à mi-chemin entre le Crashdown et le Maureen's Tavern.
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Ven 18 Aoû - 18:54

SAISON 1 INTRIGUE 3


Jade se penche par dessus le comptoir pour se servir un verre d'eau, m'offre par la même occasion une vue imprenable sur ses jambes magnifiquement interminables et je ne peux m'empêcher de laisser aller mon regard sur les dites jambes pendant un instant alors qu'elle m'explique qu'elle a été braquée au Starbucs, et je ne l'entends que d'une oreille, assez captivé par ses jambes en fait. Mon regard remonte et... Bon, elle se réinstalle au moment où mon regard allait s'aventurer sur une partie de son anatomie que je ne devrais clairement pas regarder parce qu'il y a des limites. Je me concentre sur son visage, écoute ses explications et écarquille les yeux quand elle m'annonce qu'elle s'est jetée dans la mêlée sans y réfléchir à deux fois avec un couteau à gâteau ? Je laisse même échapper un petit rire, un poil impressionné en fait. On peut dire qu'elle est courageuse, ou téméraire, ou inconsciente... Je fronce les sourcils quand elle nous dit finalement qu'il y avait un flic parmi eux. Et le flic n'a pas bougé ? Il a fallu que Jade lance les hostilités ? Comme souvent, quand il faut agir, ils n'agissent pas... Jade termine de nous raconter son histoire et se redresse pour aller finalement derrière le comptoir et je recommence à boire ma bière, tranquillement bien que toujours contrarié par cette histoire. Je me demande intérieurement qui étaient ces types, comment tout ça s'est terminé, est-ce qu'ils vont identifier Jade et venir l'emmerder par la suite ? C'est quand elle s'adresse à Kurtis que je suis sorti de mes pensées. Je les observe, un petit sourire aux lèvres. Je songe, un instant, à quoi ressemblerait Jade avec le dit short à paillettes et... Non. Clairement non. Je préfère mille fois la façon dont elle est vêtue, là, maintenant, ça met ses jambes en valeur.

On se calme Cillian ?

Elle se tourne vers moi et me demande de la briefer pour le service. Je hausse les sourcils, jette un coup d'oeil à Kurtis avant de reporter mon regard sur Jade alors qu'elle mentionne Judith.

« Alors je voudrais bien mais moi je bosse pas ici ma jolie. C'est lui qui va s'occuper de te briefer. »

Nouveau sourire, je rebois une gorgée de bière avant de regarder autour de moi.

« En fait, ça fait un moment qu'elle est partie faire sa pause Judith, non ? Elle n'a pas dit qu'elle allait simplement fumer une clope ? Hey ! » je dis un peu plus fort en faisant signe à un des gorilles qui se trouve un peu plus loin. « T'as revu Judith ? Elle est allée aux vestiaires ? »

Un non de la tête. Je reporte mon attention sur Kurtis et Jade, termine ma bière que je repose sur le comptoir

« Faut pas autant de temps pour fumer une clope. Ou alors j'ai une mauvaise notion du temps. Kurtis ?  »

Peut-être que c'est moi, que je m'inquiète pour rien, que l'histoire du braquage dont Jade a été victime me rend parano, voilà tout.



(c) sweet.lips

_________________
Caught between a strong mind and a fragile heart.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ... (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 985
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Sam 19 Aoû - 10:14





intrigue #3
y'all can't walk on the path of the right 'cause you're wrong  
Les sourciles de Kurtis se froncent et il jette un coup d’œil du côté de Cillian, ne sachant pas trop comment réagir face à la réponse de Jade. Elle est sérieuse ou pas ? Un braquage ? C’est sûrement faux. Elle dit ça avec trop de nonchalance, c’est sans doute juste de l’humour. Pour ne pas passer pour un gros demeuré, il décide de ne pas relever. Bon et si elle s’est vraiment faite braquer…bon bah merde alors ! Mais pour le moment il préfère garder le silence et jouer le type qui n’est pas dupe une seconde. De toute façon, il a plus intéressant à écouter, puisque Jade compliment ses muscles. C’est vrai qu’il s’est un peu étoffé. Il a même repris deux kilos depuis sa sortie de l’hôpital et personne à part elle ne semble l’avoir souligné. Mais parce qu’il est qui il est, Kurtis se contentent de hausser une épaule, jouant les indifférent sur qui tout glisse. Bizarrement, ça plait aux filles le plus souvent… Enfin souvent les filles très jeunes ou au contraire, les vieilles peaux insatisfaites. Rarement les filles qui l’intéressent vraiment… Bref.
Il ouvre finalement la bouche pour la renseigner lorsqu’elle lui demande où sont Judith et MadMax, mais Cillian le devance et revient au sujet du braquage. Et il fait mouche ce connard. Jade a belle et bien été braquée ce matin dans un…Starbucks ?
« P’tain l’monde part vraiment en couille » marmonne Kurtis entre ses dents, alors que Jade poursuit son récit. Profitant du fait qu’elle soit accaparée par son propre récit, le motard se permet une fois encore de regarder la vue qu’elle lui offre tout en briquant le comptoir (histoire de faire montre de sa musculature). Mais il finit par tiquer un peu. «Elle porte pas la t’nue règlementaire… Max va pas être content. Et sur qui ça va retomber ? Sur lui, l’ancien Prospect fraichement patché. D’autant qu’aujourd’hui, avec tout ce qui se passe dans les rues, les Kings sont sur le qui-vive. D’où la présence de renfort et donc de Cillian au sein de l’établissement. Max a même pensé à ne pas ouvrir, mais y a finalement renoncé pour faire entrer un peu plus de fric et ne pas avoir à dépendre des serbes. Ce que Kurtis a approuvé d’office.
« Arrête d'me r'garder comme ça toi » l’apostrophe tout à coup Jade, alors qu’il piétinait sur place en fixant son vêtement. « on voit mon bide, mon dos, mes épaules et j'en passe j'vais pas en plus foutre ce putain d'short à paillettes pour UN seul soir. »  
« Un soir, une heure c’pareil. Les clients doivent p’voir t’identifier tout d’suite » marmonne le grand brun alors qu’elle passe déjà à autre chose. A Cillian. Comme si c’était lui qui avait les réponses à ses questions ! Il bosse même pas ici ! Voilà, Kurt est vexé et il fait maintenant mine d’être très concentré sur le tri de ses bouteilles pendant que les deux autres parlent de Judith.
Quand il est pris à parti par son ami – au centre de touuutes les attentions, comme d’habitude – il se contente encore d’hausser une épaule. Ouais c’est long et alors ? Elle sait qu’il y a peu de clients et, contrairement à certains, elle sait qu’elle peut compter sur lui pour assurer le service. Enfin presque…
« Ouais. Ça stagne d’puis un baille » ajoute finalement Kurt en désignant le plateau chargé qu’il a préparé avant l’arrivée de Jade. Il se tourne d’ailleurs vers elle prêt à lui proposer d’aller la chercher et de se faire briefer tant qu’elle y sera, puis il se souvient qu’elle a l’intention de lui raconter son histoire de braquage. Ça va prendre trois plombes. Et qui va devoir servir ? Qui va devoir se taper le boulot de deux personnes en attendant qu’elles aient fini de jouer les commères ?
« Va voir c'qu'elle fout » demande-t-il à Cillian. « J’te briefe en attendant. F’pas cette tête, t’vas la voir ta copine. C’pas blindé donc vous aurez l’temps d’papoter ent’ deux clients » lui fait-il savoir pendant que Cillian s’éloigne vers la porte de la cour/le coin fumeur/le dépotoir. « C’t’une soirée un peu spéciale à cause de c’qui s’passe dehors. Mais bon j’t’apprends rien si t’as été dans la merde c’matin… Les clients sont pas nombreux et y z’ont pas l’cœur à la fête. ‘fin pour la plupart, y a toujours deux trois trou d’cul qu’ont justement la tête dedans. L’plateau c’justement pour une d’ces tables de… »
Il est interrompu par l’appel de Cillian. Et à la façon dont il crie son nom, Kurtis devine que quelque chose ne va pas. Alors il n’hésite pas une seconde à lâcher son torchon et se dépêcher de le suivre par la porte derrière laquelle il vient de disparaître. Celle qui mène vers la fameuse cour multifonction où Judith est allé fumer. Depuis trop longtemps maintenant.  


Code made by Wanderlust

_________________


I'm Sick of those wounds that never heal
Yeah, I've been dancing with the devil, I love that he pretends to care if I'll ever get to heaven when a million dollars gets you there
Oh, all the time that I have wasted, chasing rabbits down a hole when I was born to be the tortoise I was born to walk alone


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : shiya (avatar) - laurerph (gifs) - solosand (code signature)
Messages : 136
quartier : Il vit dans le West Side, à mi-chemin entre le Crashdown et le Maureen's Tavern.
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Lun 21 Aoû - 15:58

SAISON 1 INTRIGUE 3


Kurtis semble d’accord avec moi. Elle devrait être revenue. Donc, à moins qu’elle ait décidé d’enchaîner clope sur clope, il y a un truc qui ne tourne pas rond. Lorsque Kurtis me dit d’aller voir ce qu’elle fout, je hoche la tête et me redresse, non sans avoir bu une nouvelle gorgée de bière avant. Je dépasse les vigiles, m’enfonce dans le tout petit couloir qui mène à la porte de service qui donne sur le parking derrière  et je m’arrête un instant devant la porte quand il me semble entendre des cris. Je fronce les sourcils : c’est dans ma tête ou bien ?... J’ouvre la porte à la volée à grand et il me faut quelques secondes pour réaliser ce qui est en train de se passer. Je les vois, ces types, s’acharner avec des coups de pieds sur quelque chose au sol. Pas quelque chose : quelqu’un. Judith. Quelques secondes de réflexion. Seconde un : je sors mon arme à feu et fait un carnage ? Case prison inévitable car si aucun d’eux n’a d’arme à feu, ça ne sera jamais considéré comme de la légitime défense. Seconde deux : je cherche une arme. Regard autour de moi, je récupère une barre de fer qui traîne au sol près du mur sur ma droite. Seconde trois : j’appelle du renfort.

« KURTIS ! VITE !!! »

Parce qu’ils sont nombreux et que je ne pourrai pas en venir à bout seul et que Kurtis est le plus près pour venir m’aider. Max, de son bureau, est trop loin, trop inaccessible, il faut faire au plus vite. Mon appel à Kurtis attire l’attention d’un type.

« HEY BANDE DE CONNARDS ! » je hurle pour attirer l’attention de tous les types alors que je m’avance, barre de fer à la main. J’enrage. Certains semblent hésitants, d’autres pas tout. Ils cessent de cogner sur Judith à laquelle je jette un bref regard : elle est en piteux état. J’enrage encore plus, fais tourner la barre de fer dans  ma main. « Allez-y, venez ! Je vais me faire le plaisir de vous exploser ! » Je dis la voix tremblante de rage alors que deux types s’avancent vers moi. J’empoigne la barre avec mes deux mains et prends assez d’élan pour donner un coup puissant dans la tête du premier type à ma portée. En plein visage. Il me semble voir voler quelques dents au passage. Bien. Il s’écroule au sol. Le second en profite pour me sauter dessus. Je reçois un coup dans la tempe qui me sonne quelques instants mais pas assez pour qu’il prenne le dessus. Quelques étoiles devant les yeux mais rien de bien grave, j’ai pris pire en pleine gueule. Bien pire. Il tente un second coup que je stoppe avec la barre de fer, sur le poignet. Il se met à hurler, tenant son poignet qui a une étrange allure maintenant : cassé sans doute. Certains des types se reculent, d’autres foncent vers moi. Kurtis est déjà là et moi, aveuglé par la rage, je ne réalise que l'un d'entre eux a sorti un couteau. Je ne le vois pas tout simplement pas. Je cogne où je peux avec la barre de fer, jette un regard en direction de Kurtis pour voir si lui a pu se rapprocher de Judith quand je sens la douleur dans mon dos. Je hurle, et dégage le type sur ma gauche d’un coup de coude. Je porte ma main à mon dos et sens le manche du couteau qui est bien enfoncé.

« PUTAIN ! » je hurle de rage en arrachant le couteau.

Celui qui se prend la barre de fer après la prend en pleine face. Douleur ou pas, je continue de cogner.
Il faut qu'on sorte Judith de là.


(c) sweet.lips

_________________
Caught between a strong mind and a fragile heart.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 887
quartier : Downtown - En colocation avec le sociopathe Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Lun 21 Aoû - 21:44

SAISON 1 # Intrigue 3
Crashdown



Raconter son histoire à Judith. C'est bien évidemment l'étape indispensable pour commencer un bon service. Liquider les potins, délier la langue pour la nourrir d'autres sujets intéressants ; c'est essentiel pour qu'elle ne songe pas à juste fourrer ses petites papilles dans les verres plein d'alcools qu'elle va distribuer ce soir. Lutter contre la soif, contre cette faim intérieure qui gronde et grogne, ça, le demeuré d'en face il n'en sait rien. Et d'ailleurs il n'en a rien à carrer et c'est bien normal . Mais le ton qu'il use subitement avec elle ne lui plaît clairement pas. « Faut arrêter d'croire qu'les gens sont aussi idiots qu'toi Kurtis, ils vont finir par m'identifier avec un plateau, en courant partout et en leur demandant avec un joli sourire ce qu'ils veulent boire. Fin' bref, j'vais voir ça avec le boss. » Arquant les sourcils, fronçant le front et détournant sa silhouette, une main sur la hanche, elle suit Cillian des yeux lorsqu'il va voir où se trouve sa pote. Elle ignore superbement le reste du discours du brun et attrape machinalement le plateau qu'il désigne, prête et résolue finalement à enchaîner le service sans s'arrêter jusqu'aux aurores.
Et puis d'un coup, on beugle son nom. Sursautant, elle fout tout par terre, fait retourner trois, quatre têtes surprises sur elle alors que lui disparaît, le torchon lâché, s'imbibant des merdes coûteuses qu'elle vient de déverser au sol et qu'elle aurait pu aller lécher dans d'autres circonstances. Sur le coup, les flots amers accaparent bien plus son attention que les bruits sourds qui émanent de l'épaisse porte blindée à peine fermée. Clac. Des voix qui s'élèvent, des fracas qui ne couvrent pas encore la musique sensuelle qui tambourine sa mélodie en ces lieux. Jade racle le comptoir de ses longs ongles, s'empare par précaution d'une bouteille vide qui traîne là et pousse des hanches le mécanisme de sortie, bien trop curieuse et soucieuse pour ne pas aller fourrer son nez juste là.
Et juste là, là, devant elle, tout s'agite. Plusieurs silhouettes s'entremêlent, s'entrechoquent et s'ébattent. Quelques uns tombent, d'autre beuglent et étendue : Judith. Un mec lui latte le bide, lui crache sur la gueule pendant que d'autres se la font péter par le fer d'une barre parfaitement tenue par les mains habiles de Cillian. Plus loin, Kurtis fonce dans le tas ; taureau aveuglé, tâches rouges devant les yeux, l'arcade qui pisse le sang et qui lui voile les paupières. Pas loin un couteau tombe, luisant sous les lampadaires. Les pupilles se rétractent, voient noir, analysent. L’instinct monte, dicte, coupe les connexions et les réflexions. Il impose. Le corps sait par macabre habitude ce qu'il doit faire contre le type qui s'acharne encore un peu plus que les autres, profitant du bordel ambiant pour peaufiner son œuvre.
Jade serre les dents. Jade enlève sa ceinture. Elle l’enlève et l'enroule autour de ses deux poings fermés tout en tendant le cuir, gardant la bouteille en main. Un moment de latence s'interpose à peine entre elle et le crâne de l'homme contre lequel elle assène le verre et l'écrase, profitant de sa perte d'équilibre pour enrouler sa gorge et tirer vers le bas de tout son poids. 5 minutes à tenir. 5 putain de minutes à tirer vers le bas pour que ce connard s'étouffe. C'est ce qu'Elijah lui a appris. 5 minutes et il ne pourra plus rien faire contrairement aux autres qui persistent à bouger. 5 minutes à peine et elle s'occupera de Judith, qu'elle ne quitte pas des yeux lorsque ses genoux raclent le bitume et que l'arrière de la tête du mec touche son épaule.
Made by Neon Demon

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ... (avatar) Myuu.BANG (code signature)
Messages : 985
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Mar 22 Aoû - 10:13





intrigue #3
y'all can't walk on the path of the right 'cause you're wrong  

Il se hâte pour rejoindre Cillian, se demandant ce qu'il va trouver dehors. Mais pas très longtemps. Parce que la rumeur d’un combat lui parvient très vite et que la phrase lâchée par son camarade l’aiguille bien vite. Il y a une baston dehors. Dans l’allée bordant le Crash ou bien sûr le parking ? Et est-ce que Judith s’en est mêlée ? Est-ce qu'elle tente avec ses petits bras et son l'audit caractère de séparer les protagonistes ? Fort possible. Mais pourquoi ne pas les avoir appelés, eux ou les vigile censés intervenir ?
Là encore, Kurtis est rapidement fixé sur le sort de la serveuse. Et la vision de Judith, étendue au sol inconsciente et la mâchoire vraisemblablement déboîtée lui fait froid dans le dos. Cette image sanglante le ramène quelques mois en arrière quand lui-même gisait sur un parking et baignait dans son propre sang.
Mais son angoisse, le KOS la transforme en une fraction de seconde en rage pure et destructrice. Contrairement à Cillian, il ne pensé à aucune conséquences, il se jette simplement dans la mêlée avec un seul objectif : atteindre Jude et la sortir de cet enfer.
Il n’a même pas vraiment conscience de ses gestes. Il frappe au hasard, l'adrénaline coulant froidement dans ses veines et décuplant ses sens tout en anesthésiant son corps en mouvement. Il reçoit un coup et s’il le sent, s’il a conscience que quelque chose éclate, la douleur censée accompagner l’impact est diffuse, rapidement occultée. Ses poings, qu'il abat au hasard lui font finalement plus mal que son arcade ouverte. En revanche, le sang qui commence à couleur dans ses yeux le dérange. Le dérange autant que ces salauds qui se ruent farouchement sur lui, également insensibilisés, et lui donnent l’impression d'être de foutus insectes bourdonnants. Ils l'empêchent d’atteindre son objectif, d’atteindre Judith qui est visiblement mal en point.

Mais Jade est plus chanceuse que lui. Il la voit du coin de son œil voilé par son propre sang se jeter sur le type qui, jusque là, s’acharnait sur son amie inconsciente. L’attention qu'il porte à la scène le distrait suffisamment longtemps pour qu'un type le plaque subitement au sol, sans que Kurtis l’ait vu venir. Son menton heurte violemment le goudron et lui fait voir trente-six chandelles. L’ayant à sa merci, le type s’empresse de saisir ses cheveux d’une poigne ferme et Kurt comprend ce qu'il va faire. Il va lui éclater la tronche par terre. Et dans la position dans laquelle il se trouve, il y a peu de manœuvre que le motard puissent appliquer pour se tirer de ce mauvais pas…
Heureusement, il n’a rien à faire. Les vigiles viennent de réagir et sont venus se mêler à la bagarre. L’un d’eux écarte son assaillant et l’aide à se remettre sur des jambes, pendant qu'un autre vient porter secours à Cillian. Sans prendre la peine de de relever, Kurtis rejoint Judith à quatre pattes et tente de la faire rapidement revenir à elle. Mais c’est peine perdu et le combat continue de faire rage autour de lui. De toute façon son visage est trop ravagé pour qu'il ose insister d’avantage. Alors à la place, il se redresse, passe un bras dans son dos et l’autre sous ses genoux pour la soulever du sol alors que le vigile qui l’a aidé assuré ses arrières. Ses cheveux sombres tombent devant ses yeux plein de sang mais ça ne l'empêche pas de croiser le regard de Jade qui continue de maîtriser le responsable de l’état catastrophique de l’estomac de Judith.
« Suis-moi. Laisse-le » lui ordonne-t-il, se souvenant qu'on lui a parlé des talents de la brune.
Il réajuste sa prise sur le corps de la serveuse et se dirige vers le Crashdown sans un regard en arrière, sans s’assurer que Jade le suive effectivement. Il envisage déjà de ressortir pour donner un coup de main à Cillian, assisté des deux vigiles mais pour l’heure, ce qui compte vraiment, c’est de mettre Judith en lieu sur.

Code made by Wanderlust

_________________


I'm Sick of those wounds that never heal
Yeah, I've been dancing with the devil, I love that he pretends to care if I'll ever get to heaven when a million dollars gets you there
Oh, all the time that I have wasted, chasing rabbits down a hole when I was born to be the tortoise I was born to walk alone




Dernière édition par Kurtis Hawkins le Lun 28 Aoû - 6:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : shiya (avatar) - laurerph (gifs) - solosand (code signature)
Messages : 136
quartier : Il vit dans le West Side, à mi-chemin entre le Crashdown et le Maureen's Tavern.
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Mar 22 Aoû - 17:01

SAISON 1 INTRIGUE 3


J’aperçois, du coin de l’œil, la silhouette de Jade qui semble décidée à prêter main forte et l’espace d’une seconde, j’ai peur pour elle. Et si ça finissait aussi mal pour elle que pour Judith ? C’est parce que je suis focalisé sur elle que j’oublie, l’espace d’une seconde, que je dois continuer à cogner, continuer à mettre tous ces enfoirés hors d’état de nuire. Et je me prends un coup en pleine tempe, un coup qui me sonne assez pour me faire mettre un genou au sol, lâchant au passage ma barre de fer. Je ferme un œil, mon oreille bourdonnant de façon très désagréable. Le coup, je le vois venir comme au ralenti et pourtant je ne me sens pas la force de l’arrêter, entre la douleur à la tempe et dans le dos… Il est arrêté le coup pourtant, et je me rends compte en rouvrant les yeux que c’est un des vigiles. Bon, le renfort. C’est bien. Il se détourne de moi pour aller cogner et je me relève tant bien que mal en récupérant ma barre de fer. Je vois Kurtis, l’arcade en sang, récupérer Judith et une partie de moi est soulagée qu’ils soient tous les deux hors de danger. Je reporte mon attention dans la direction de Jade qui étrange un type à l’aide sa ceinture. J’en assomme un entre elle et moi et quand j’en vois un s’approcher du dos de la jeune femme, je cours. Je cours comme un cinglé pour l’empêcher d’abattre son point sur elle. Plaquage. Direct. Violent. Il se retrouve au sol, moi au-dessus de lui, et je laisse échapper un cri de douleur car le choc a réveillé la douleur de la plaie dans le dos mais tant pis. J’en ai lâché ma barre de fer au passage alors j’y vais avec les poings. Un coup. Un deuxième. Un troisième. Je cogne jusqu’à m’en faire mal parce qu’il a bien failli la frapper, par derrière… On ne frappe pas une femme. En soi c’est déjà lâche et bas mais par derrière…

Je n’arrête de cogner que lorsque je sens des mains s’accroche à mes épaules pour me faire lâcher. On me balance sur le côté et on me fonce dessus. Je le fais chuter, sans trop de problème, avec un coup de pied bien placé et, en tentant d’ignorer la douleur de mon dos, je me jette sur le type qui pue l’alcool, et lui offre le même traitement qu’à son copain qui git plus loin, la gueule en sang. C’est là qu’arrive le coup de trop dans la tempe. Le coup qui me fait tout arrêter car je me retrouve au sol, l’oreille bourdonnant une nouvelle fois de façon horriblement douloureuse. Je sens un coup dans mon dos, pas très loin de la blessure et je hurle de nouveau. Décidément, ils aiment frapper les gens au sol ces enflures… Et je ne peux qu’encaisser les coups.

Chier.




(c) sweet.lips

_________________
Caught between a strong mind and a fragile heart.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3

Revenir en haut Aller en bas
 

SAISON 1 # INTRIGUE 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side :: CRASHDOWN-