AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 SAISON 1 # INTRIGUE 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 510
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Sam 10 Juin - 11:01




SAISON I # INTRIGUE 3


1 ■ Synopsis
02:30 pm ; MAGNIFICENT MILE - LEGO FACTORY
Le coup de la panne... un grand classique, un indémodable. Et devinez où nos trois protagonistes vont passer les 3 prochaines heures ? Dans l'ascenseur, bien sûr !
Comment se sont-ils retrouvés coincé là, en plein blackout ? C'est bien simple : Lloyd venait avec sa fillette Merrin acheter quelque chose pour les fils de Tito, son meilleur ami. De leur côté également, Maeve et Taylor, sont venues dans la Lego Factory pour gâter leur ami commun : Milo. Son anniversaire approchant à grand pas, elles ont eu la même idée (forcément, il leur parle de Lego depuis des jours, à l'une et à l'autre) et se sont retrouvées à partager un ascenseur.
Pour un très...très long moment, sans climatisation et en présence d'une petite fille capricieuse qui a de la voix... Bonne chance !    

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Lloyd Hatfield
# Maeve Wheelan
# Taylor M. Obrien

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 600 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci  :dan:  
Il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête  

■ le staff de C911


Dernière édition par WINDY CITY le Sam 2 Sep - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 1219
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Sam 10 Juin - 17:30

saison 1 # intrigue 3

Maeve, Taylor, Lloyd
& Merrin

Elle n’en a fait qu’à sa tête et a bien entendu eu gain de cause. Sa mère et quelques uns de ses plus proches amis n’arrêtent pas de lui rabâcher qu’il est trop coulant avec Merrin, qu’il devrait se montrer ferme et se tenir à ce qu’il dit, mais voilà : il n’y arrive pas. Oh bien entendu il crie, menace sa fille de son index, fait les gros yeux et lui arrache de temps en temps son doudou des mains sous le coup de l’énervement, sauf que ça ne fonctionne pas et que le pompier finit toujours par arriver au stade de la négociation. Inutile de préciser qu’il ne parvient jamais à sortir vainqueur des échanges qu’il peut avoir avec sa fille de dix-huit mois…
Aujourd’hui donc, malgré la chaleur intenable, elle a réussi à obtenir gain de cause et à sortir de la maison avec aux pieds une paire de bottes de pluie d’un rouge criard qui lui montent pratiquement jusqu’aux genoux. Qu’il s’estime heureux, hier sa fille refusait catégoriquement de quitter son tout nouveau manteau d’hiver. Cadeau empoisonné malheureusement aperçu par Merrin alors qu’il le recevait des mains de sa voisine qui voulait s’en débarrasser et a pensé à lui.
« Là ! » s’écrie tout à coup Merrin en désignant l’ascenseur et en tirant vivement sur sa main pour l’entrainer dans cette direction. Depuis quelques temps en effet, elle refuse de grimper dans sa poussette et exige de faire tous ses déplacements à pieds. Mais jamais pour très longtemps bien entendu… Et quand elle en a assez de marcher, Lloyd a plutôt intérêt de la porter s’il ne veut pas l’entendre hurler et la voir se jeter par terre.
« Non, on va prendre l’escalator. C'est fun. »
« Nah. »
« Si ma puce. L’ascenseur est réservé pour les personnes à mobilité…enfin les personnes qui ne savent pas marcher. Toi tu marches très bien. »
« Nah ! »
« Merrin, on va prendre l’esca… »
« Nah ! » insiste-t-elle encore en commençant à secouer la tête avec réprobation, ses sourcils blondins froncés dans une expression coléreuse.
Alors Lloyd jette un coup d’œil aux alentours et, constatant que l’ascenseur n’est pas occupé et que des regards commencent à converger vers lui et sa fille, il capitule et se dirige vers l’ascenseur dans un soupir. Merrin, elle, irradie de bonheur. Elle accélère son allure et lui tend les bras en poussant des petits gémissements pour lui faire comprendre qu’elle veut être portée. Lloyd la soulève donc du sol pour lui permettre d’appeler l’ascenseur et la repose sitôt qu’elle exige de regagner la terre ferme.
« Tu ne lâches pas ma main » la prévient-il, essayant d’obtenir au moins une victoire sur cet après-midi shopping qui l’épuise déjà… C’est cette chaleur aussi…
L’ascenseur se présente à l’étage dans un tintement familier et les portes s’ouvrent pour laisser sortir une femme visiblement aussi épuisée que lui, entourée par quatre enfants qui se ruent vers l’extérieur. Les deux parents échangent un regard de compassion entendu, et puis Lloyd entraine Merrin à l’intérieur. Là encore, il doit la soulever pour qu’elle appuie…sur absolument tous les boutons.
« Non. Tu ne peux pas » insiste le pompier en la reposant au sol, lui faisant les gros yeux alors qu’une femme les rejoint dans la cabine, le nez sur son téléphone. Merrin l’observe et en oublie de rouspéter son père comme elle prévoyait de le faire pour l’avoir interrompue dans son nouveau jeu.
Au moment où les portes s’apprêtent à se refermer, une voix féminine demande à ce que l’ascenseur soit retenu et Lloyd appuie sur le bon bouton pour le faire, adressant un sourire à la brune qui se glisse à son tour dans la cabine.  



(c) chaotic evil

_________________
 
Wherever you go You know I'll be there
If you go far You know I'll be there
I'll go anywhere So I'll see you there

Revenir en haut Aller en bas

PRINCESSE DE LA CB ✩◝(◍⌣̎◍)◜✩
avatar
Profil
crédits : Atomic squirrel(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 618
quartier : south side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Sam 10 Juin - 22:02

Les bras tendus, la tête rejetée en arrière, je fais quelques tours, sourire béat aux lèvres. Ô joie du grand manitou capitalistique qui prévoit l’air conditionné dans ces grands magasins pour nous forcer à sortir de nos demeures surchauffées et acheter ce dont on n’a pas besoin. Me moquant des regards surpris ou réprobateurs qui me dévisagent le temps de mon petit numéro, je finis par laisser retomber mes bras le long de mon corps quand j’entends la vibration définitivement trop sonore de mon téléphone depuis l’intérieur de mon sac. Farfouillant à l’intérieur – dans mon bordel innommable mais savamment organisé – je déniche le précieux pour voir une tête connue apparaître sur l’écran des messages. « Devine qui vient dîner ? »
Je me tourne vers Taylor, qui m’accompagne, et tourne l’appareil dans sa direction pour qu’elle voit une photo peu avantageuse de Milo et son possiblement dix-septième texto de l’après-midi. « Tu crois qu’il se doute de quelque chose ou il se fait juste chier ? » D’un mouvement de tête je lui intime de me suivre et prends la direction des escalators, bondés de monde à cette heure de grande affluence. L’une comme l’autre hypothèse est plus que possible. La première parce que notre ami commun, pour les idées de cadeaux, est aussi subtil que Taylor Swift a un rassemblement de bikers, et la seconde parce que tout le monde sait que lorsque Milo se fait chier son passe-temps favori est de faire chier les autres, juste retour des choses. Continuant d’avancer, je jette un coup d’œil aux escalators et peste intérieurement. Evidemment il a fallu que toute cette putain de ville ait eu la même idée que nous, au même moment. Génial ! Et c’est du genre collé serré tout le long des marches automatiques. Mes cuisses mises à nues dans ce short en jean ne sont clairement pas une invitation aux mains baladeuses mais je ne veux pas prendre de risques, encore moins quand j’entends un « ding » familier qui me fait tourner la tête en direction d’un des ascenseurs. Mon visage s’éclaire et me tournant vers mon amie, lui envoie un « magne-toi » avant d’accélérer le pas.

Je me retiens de lui prendre la main pour être sûre qu’elle suive. Depuis notre échange nocturne quelques mois plus tôt et sa nouvelle relation avec une autre femme, j’évite soigneusement certains gestes. Pour ne pas créer d’ambiguïtés, ne pas la mettre mal à l’aise, ne pas me faire plus de mal que je m’en suis déjà fait. Bref, je continue d’accélérer le rythme et juste avant de pénétrer dans l’ascenseur sens mon téléphone vibrer à nouveau. Ne vérifiant ni si Taylor suit encore ni qui se trouve déjà présent à l’intérieur je louche une nouvelle fois sur l’écran, me calant contre le mur. Ouvrant le message, je tape rapidement « J’ai les mains occupées » à l’intention de Milo, ce qui, dans mon jargon, signifie que je suis en train de baiser et que je le rappelle plus tard. Pieux mensonge ! Mais qui fonctionne plutôt bien en règle générale. Rangeant mon téléphone, ce n’est qu’au moment où les portes se referment que je remarque l’absence de mon amie et amorçant un geste pour les stopper, je suis coupée dans mon élan par un charmant petit blondinet qui les rouvre pour laisser entrer mon amie. « Désolée » Et je sers à la jolie brunette mon regard le plus chat potté qui soit.  « Merci » Celui-ci c’est pour notre compagnon de route que je viens seulement de remarquer et à qui j’adresse un sourire chaleureux. Sourire qui s’efface quelque peu quand je tombe nez-à-nez avec une version miniature de lui, qui me fixe sans ciller. Tournant le visage vers mon amie, je fais un pas sur le côté, autant pour me rapprocher d’elle que pour m’éloigner de cette gamine.

_________________
Here I lie in my hospital bed
Tell me, sister Morphine, when are you coming round again?
Oh, I don't think I can wait that long
Oh, you see that I'm not that strong
.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar : Me ; Signature + gifs : Daya
Messages : 278
quartier : South Side - Studio dans un immeuble miteux, aux abords d'un square
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Dim 11 Juin - 14:59

Enfin, je respire. J’accueille l’air conditionné du magasin avec un soupir de soulagement, rejetant la tête en arrière alors que Maeve se tape la danse de la victoire sous le regard étonné ou réprobateur de son public forcé. Je fouille aussitôt dans mon sac pour y piocher des boules quies que je glisse dans mes oreilles, retenant une légère grimace. Le désavantage de ce genre de sortie, c’est de se taper toute la cohue environnante tout en essayant de ne pas dégueuler de douleur dans un rayon.

- Devine qui vient dîner ?

Maeve se tourne vers moi pour me montrer une photo de Milo qui m’arrache un sourire.

- Tu crois qu’il se doute de quelque chose ou il se fait juste chier ?
- Il se fait chier. Ou les deux. Le connaissant, il aurait été capable de fouiner dans mon portable pour y trouver des indices.

Si nous sommes ici ça n’est pas pour le plaisir de faire les boutiques – je déteste ça aussi sûrement que je déteste les gens – mais pour FAIRE plaisir à Milo. Et pour lui, tout le monde sait que je serais prête à me plier en dix, à affronter mes pires angoisses et faire face à tout ce que je déteste dans un quotidien : me retrouver compresser en brochette humaine dans une grande surface avec les oreilles qui, si je n’avais pas pris mon traitement, siffleraient certainement déjà.
Et pour combler le grand cœur de celui que je considère comme mon frère, nous en sommes en quête de Lego, puisqu’il n’arrête pas de nous rabâcher à tout va qu’il veut une putain de maquette à construire.
Direction les escalators… magne-toi… Ou pas.
Maeve accélère le pas et je suis bousculé dans l’élan par un type et son sac bien trop chargé.

- ‘ttention merde !
- T’as qu’à regarder où tu marches !

Je me retourne, le mec ayant déjà parcouru quelques mètres d’un pas pressé.

- Connard.

Un murmure lâché entre les dents, prenant sur moi pour pas aller lui trottiner après et l’envoyer se faire foutre. J’ai chaud, je suis claquée mais j’suis pas là pour perdre mon temps avec un enfoiré dans son genre. Non, j’suis là pour faire plaisir à mon meilleur pote, en compagnie… de mon ex.

-Eh merde… LA PORTE S’IL VOUS PLAIT !

Je cours vers l’ascenseur alors que les portes s’apprêtent à se refermer sur Maeve, sur un autre type et sa gamine. Mon amie ne réagit que trop tard et c’est à l’inconnu que je dois un remerciement d’avoir retenue l’ascenseur juste à temps pour m’y glisser.

- Merci beaucoup.

J’adresse un sourire au blond avant de glisser un regard à Maeve, à moitié réprobateur alors qu’elle me balance des excuses avec ce regard qui ferait fondre mes défenses aussi certainement que du beurre au soleil. Nos deux regards se portent sur la gamine qui regarde Maeve sans ciller, aussi blonde que peut l’être son père – par déduction, en vue de la ressemblance -. Je retiens un rire moqueur alors que mon amie se rapproche un peu plus de moi, fuyant certainement la présence de ce qu’elle considère être la création du diable. Je m’apprête à appuyer sur le bouton de l’étage en question avant de constater qu’ils sont pratiquement tous allumés…
Fais chier. Un geste de la main pour signifier que ça n’est rien, je reviens près de Maeve.

- C’est une fournaise là-dedans.

Je passe mes deux mains sur mon visage, sentant l’habitacle se soulever pour un premier étage. Puis un deuxième. Une brusque secousse stoppe net la progression alors que j’attrape le bras de Maeve par réflexe.

_________________

   
U.C

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 1219
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Mar 13 Juin - 17:47

saison 1 # intrigue 3

Maeve, Taylor, Lloyd
& Merrin

Lloyd pose une main sur l’épaule de Merrin qui est venue se caler entre ses deux jambes, et réajuste son sac en bandoulière de l’autre. Avec un enfant en bas âge à charge, on apprend à toujours se déplacer avec certains essentiels : couches, linge de rechange, biberon d’eau, encas, jouets et médicaments. De quoi répondre à tous les besoins et parer à pratiquement toutes les situations d’urgence.  
Il tapote un rythme qui lui trotte dans la tête de son majeur et de son index, observant le clavier plein de boutons clignotants pendant que sa fille fixe les deux jeunes femmes qui viennent de les rejoindre dans l’ascenseur. La vérité, c’est qu’il est un peu gêné. L’une des deux filles lui a fait comprendre que ce n’était pas grave mais quand elles vont s’arrêter à pratiquement chacun des étages à cause de Merrin, elles vont peut-être regretter d’avoir emprunté le même ascenseur que lui…
Bah ! Ça leur apprendra à utiliser l’ascenseur plutôt que les escaliers alors qu’elles ont deux paires de jambes apparemment fonctionnelles et qui ne sont pas aussi minuscules que celles de Merrin, essaie-t-il de se dédouaner.
Sauf que l’ascenseur ne s’arrête pas à tous les étages comme s’y attendait le pompier. En fait, après le second arrêt et juste avant le troisième, l’ascenseur s’immobilise soudainement. Toute la cabine vibre et la lumière s’éteint subitement dans la cabine. La main de Lloyd se referme avec force sur l’épaule de sa fillette qui se met à crier. Peut-être parce qu’il lui fait mal, ou bien parce qu’elle a peur. Impossible à savoir.
Toujours est-il que, lorsque le générateur prend le relai et rallume les néons, elle est en train de pleurer et se cramponne à ses jambes. Lloyd tente de s’abaisser à sa hauteur pour la rassurer, mais dois s’y reprendre à deux fois pour parvenir à la décoller de lui et à s’accroupir. Quand c’est fait, il la laisse passer ses petits bras autour de son cou pour venir se réfugier contre lui en continuant de pleurer.
« C’est rien ma puce. Le courant a dû se couper mais les lumières sont revenues maintenant. Je suis là » tente de l’apaiser le pompier en caressant son dos, avant de déposer un baiser sur le sommet de son crâne peu fourni en cheveux. Mais Merrin continue de chouiner et il finit par se relever en la portant, son sac lui tombant dans le creux du bras pendant qu’il essaie de la bercer et que les deux filles échangent quelques mots.  
 



(c) chaotic evil

_________________
 
Wherever you go You know I'll be there
If you go far You know I'll be there
I'll go anywhere So I'll see you there

Revenir en haut Aller en bas

PRINCESSE DE LA CB ✩◝(◍⌣̎◍)◜✩
avatar
Profil
crédits : Atomic squirrel(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 618
quartier : south side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Mar 13 Juin - 18:40

« Pense à toutes les épaules moites et les mains baladeuses qu’on vient de s’épargner » Je murmure à Taylor qui vient de faire remarquer la chaleur qui règne dans ce petite habitacle. Heureusement je ne suis pas claustrophobe.

Mon regard se porte devant moi et je remarque à mon tour que tous les boutons de l’ascenseur sont allumés, me faisant lever les yeux au ciel, avant de les abaisser sur la gosse venue trouver refuge entre les jambes de son père. Plissant les yeux à son intention discrètement puisque cette « courte pattes » me fixe depuis mon arrivée ici, je serre les dents et finis par abandonner le combat. Ce n’est pas comme si j’avais à la supporter plus que ma patience l’impose. Du moins...Une secousse, la main de Taylor qui se referme sur mon bras, puis l’arrêt brutal de l’appareil, suivi d’un blackout complet. Sérieusement ? Je peste intérieurement, trouvant soudainement ma brillante idée pas si brillante que ça, et fouille dans mon sac en quête de mon téléphone pour nous fournir un peu de lumière quand un cri aigu brise le silence de l’habitacle. Mon corps se tend et dans un geste réflexe je me défais de la prise de mon amie pour attraper sa main. Pas parce que j’ai peur ou quoi que ce soit, les probabilités que l’on meurent dans un ascenseur sont trop peu élevées pour ça, mais parce que je sais à quel point mon ex petite amie est sensible aux sons aigus, surtout piaillés de la sorte. Au moment où ma main se referme enfin sur mon téléphone la lumière revient et je le laisse retomber dans mon sac, me tournant vers les deux étrangers pour m’assurer qu’il parvient à calmer sa gamine. Je suis quasiment certaine que c’est à cause d’elle, de cette manie qu’on les gosses à vouloir appuyer sur tous les boutons. Me retenant de faire un quelconque commentaire je me tourne vers Taylor. « Ça va ? » Et elle sait que je ne parle pas du fait d’être enfermée dans cette cabine suspendue dans le vide mais bien de la gamine qui continue de chialer. Elle a beau porter des boules quiès, ça ne fait qu’atténuer les sons, ça ne les fait pas disparaître. Je m’approche du panneau de l’appareil, appuyant à plusieurs reprises sur le bouton d’appel, mais rien. Soit personne ne daigne répondre, soit ce foutu bouton ne fonctionne pas. « Génial ! » Au moins, si l’ascenseur ne redémarre pas dans les prochaines minutes, je sais déjà que cette option n’est pas à prendre en considération. Retournant auprès de Taylor, je m’adosse à la paroi, commençant effectivement à ressentir la fournaise dont elle parlait plus tôt. « Ça ressemble au début d’un mauvais scénario de film, je ne sais pas encore dans quelle catégorie le classer, porno ou horreur » J’essaie de ne pas parler trop fort pour que notre compagnon de cellule n’entende pas, mais très honnêtement, je m’en fous un peu.

_________________
Here I lie in my hospital bed
Tell me, sister Morphine, when are you coming round again?
Oh, I don't think I can wait that long
Oh, you see that I'm not that strong
.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar : Me ; Signature + gifs : Daya
Messages : 278
quartier : South Side - Studio dans un immeuble miteux, aux abords d'un square
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Sam 17 Juin - 16:05

Le cri est perçant et agit comme une aiguille plantée dans le creux du tympan. Ma paume écrase mon oreille droite, grimaçant légèrement de douleur. Les boules quiès couplés aux médicaments atténuent la souffrance mais elle reste présente, aiguë.
La gamine, évidemment. Elle pleure, effrayée par ce qu’il vient de se passer et je ne peux pas l’en blâmer quand nous sommes enfermés à 4 dans une boite de métal, suspendu dans les airs par de simples cordages métalliques. La main de Maeve en emprisonne la mienne et je m’y accroche par réflexe douloureux alors qu’un léger sifflement persiste.

- Ca va ?
- Ouais ouais. Je gère.

Dents serrées, j’esquisse un sourire crispé.
Elle sait, elle devine, bien trop habituée à me voir en galère à cause de mon hyperacousie.
La gamine continue de chialer, le père est en galère entre sa gosse qui pleure et le sac trop lourd qui lui tombe dans le bras et Maeve tente de faciliter les choses en appuyant sur le bouton d’appel… qui ne fonctionne pas. Je lâche un soupire de frustration et me passe une main sur le visage.
On relativise et on ne pense surtout pas au fait que, décidément, à chaque endroit où je passe, il y a une putain d’emmerde.

- Ça ressemble au début d’un mauvais scénario de film, je ne sais pas encore dans quelle catégorie le classer, porno ou horreur.
- Shht. La gamine.

Qui continue de pleurer, certes. Mais quand même. Evitons les rappels à l’ordre du père et les tensions inutiles. Je sais que Maeve s’en fout probablement et dans un autre contexte, moi aussi mais la dernière chose dont j’ai envie ce sont des tensions supplémentaires qui s’exercent actuellement sur mon crâne. Il fait chaud, j’ai l’impression que la température a augmenté et qu’elle ne cessera jamais de le faire.

- Attendez, j’vais vous aidez.

Je me lève et attrape le sac qui gêne le type qui essaie de calmer sa fille pour lui donner le maximum de mobilité pour ça. Je le dépose au sol, frissonnant de douleur.

- Il ne devrait pas tarder à repartir, ça doit être une panne à cause de la chaleur.

Ou parce que l’ascenseur est trop vieux ou parce que je suis un putain de chat noir.

_________________

   
U.C

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 1219
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Lun 19 Juin - 11:57

saison 1 # intrigue 3

Maeve, Taylor, Lloyd
& Merrin

Sa priorité est de calmer Merrin. Quand se sera fait, il s’attèlera à tenter de trouver une solution à leur problème actuel. N’empêche qu’il suit les mouvements des deux jeunes femmes qui sont montées avec lui et sa fille dans l’ascenseur, et tique en constatant en même temps que celle portant des lunettes que le bouton d’appel ne fonctionne pas. Il se maudit d’avoir suivi les ordres de sa capricieuse de gamine et d’avoir eu la bêtise de monter dans un ascenseur à une période ou les coupures de courant sont quotidiennes… Ca n’était assurément pas malin et il espère qu’ils n’auront pas à payer un prix trop élevé pour son (énième) moment de faiblesse.
« Ça ressemble au début d’un mauvais scénario de film, je ne sais pas encore dans quelle catégorie le classer, porno ou horreur » lance tout à coup la fille qui a eu le reflexe d’appeler l’assistance pour les sortir de ce mauvais pas. L’autre lui reproche sa remarque, jetant un coup d’œil rapide et prudent dans sa direction. Mais Lloyd n’est pas froissé et, dans d’autres circonstances, il se serait même certainement laissé aller à sourire, voire à rire franchement. Les blagues graveleuses sont après tout monnaie courante à la caserne et il n’a jamais été le dernier à en lâcher quelques unes dans le mess…
Mais aujourd’hui, il se contente de faire comme s’il n’avait rien entendu et continue de bercer Merrin qui se cramponne presque douloureusement et lui tient horriblement chaud. Alors que le pompier essaie de ne pas penser à la petite bouillotte humaine blottie contre son torse, l’une des filles lui propose de le débarrasser du sac embarrassant qui pèse sur son bras et entrave un peu ses mouvements.
« Merci » lui glisse-t-il, reconnaissant, se faisant la réflexion qu’il aurait décidément pu tomber plus mal ! Il aurait pu partager l’ascenseur avec quelques obèses malodorants ou des personnes ne supportant pas les pleurs d’enfant et qui lui auraient déjà balancés deux ou trois remarques à la figure. Comme s’il pouvait mettre son enfant sur pause ou en mode silencieux… Ce serait génial, mais pour le moment, cette merveilleuse technologie n’existe pas.
« Oui, c’est très probable. Le quartier a subi pas mal de pannes ces derniers jours » s’en mêle Lloyd, ne sachant pas vraiment si la remarque était adressée à tout le monde ou uniquement à son amie. « Je suppose qu’on doit s’estimer heureux que le générateur de secours nous ait au moins rendu la lumière à défaut de relancer la machine… »
Mais il n’a pas vraiment l’occasion d’en dire plus. Merrin augmente un peu le volume, se sentant certainement un peu trop mise à l’écart…
« Désolé pour ça… Elle va se calmer. »
J’espère, ajoute-t-il pour lui-même, décidant donc de prendre son mal en patience pour le moment.




(c) chaotic evil

_________________
 
Wherever you go You know I'll be there
If you go far You know I'll be there
I'll go anywhere So I'll see you there

Revenir en haut Aller en bas

PRINCESSE DE LA CB ✩◝(◍⌣̎◍)◜✩
avatar
Profil
crédits : Atomic squirrel(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 618
quartier : south side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Lun 19 Juin - 21:11

*C’est l’histoire d’une fille qui déteste les enfants, coincée dans un ascenseur durant un épisode caniculaire avec son ex petite-amie souffrant d’hyperacousie, et, comble du malheur, une larve qui pleure et un père incapable de la faire taire. Inspire Maeve *

Et c’est ce que je fais. Parce que cette blague sonne beaucoup mieux dans mon crâne et que la réalité est difficilement supportable. Et Taylor a beau tenter de me rassurer en prétendant qu’elle gère, je la connais trop pour qu’elle puisse se jouer de moi. Si cette gamine continue de faire vibrer ses cordes vocales de manière aussi horrible, les choses vont rapidement devenir cauchemardesques pour elle. Et puis quoi « Shhh » ? Comme si ladite gamine pouvait comprendre ce que le mot porno veut dire ? Ou alors son père lui offre une éducation très, très particulière. En d’autres circonstances cette pensée m’aurait fait sourire mais quand je pose à nouveau mes yeux sur le troll aux yeux larmoyants et aux narines engluées de morve, je me contente de lever les yeux au ciel. S’il me fallait une énième preuve que je déteste les enfants, la tête blonde dans les bras de son père en est définitivement une.

Alors quand Taylor se propose pour venir en aide à notre co-détenu, je me contente de me caler dans un coin, serrant les dents alors que ma patience est mise à rude épreuve. Relativiser, se dire que je pourrais moi aussi ressentir une réelle douleur physique face aux sons aigus que produit une si petite cage thoracique, qu’elle pourrait crier encore plus fort, qu’elle pourrait un peu trop se laisser aller et rajouter à l’enfer brûlant de cette cabine l’odeur nauséabonde de son repas entièrement digéré. Je finis par croiser à nouveau son regard, comme attiré vers l’interdit et fouille dans mon sac à la recherche d’un mouchoir que je tends au blondinet. « Pour...son nez...si vous arrivez à le retrouver derrière toute cette couche de morve » Et je détourne le regard, assez mal à l’aise dans ce genre de situation. Pourquoi je perds toujours mes moyens devant de si petits êtres qui ne sont même pas capables de répliquer de toute façon ? Je capte un regard accusateur de mon amie mais me contente de hausser les épaules dans un ‘quoi’ éloquent. Je suis à mon max vu les circonstances. Elle sait à quel point les enfants me mettent mal à l’aise.

Je me réfugie dans ma bulle, tentant d’oublier les pleurs, la chaleur. Il me faut des faits auxquels me raccrocher, des statistiques. La science. Celle des mathématiques. Oui, voilà, des probabilités, pour ne plus penser. Mais évidemment, comme à chaque fois que je suis nerveuse ou que je me sens prise au piège, je parle trop. « Vous savez le nombre de morts dus aux accidents d'ascenseur est de 27 par an en moyenne et dans 54% des cas il s'agit des réparateurs d'ascenseurs et non des personnes qui étaient dedans. Sachant que les Américains prennent l'ascenseur 18 milliards de fois par an en moyenne, le risque de mourir d'un accident d'ascenseur est donc de… » Je réfléchis quelques secondes. « 0,00000015% ! » je finis par répondre, absolument certaine de moi. « On a donc 60 % de risques de plus de mourir dans un escalier et 15 fois plus de se blesser dans un escalator » J’acquiesce à mes propos, me stoppant quand je croise le regard de mes deux compatriotes qui me regardent comme si j’étais une extraterrestre. Quoi, c’est carrément rassurant bordel ! C’est mathématiques ! « Et apparemment ça ne rassure que moi et comme d’habitude quand je suis nerveuse je parle trop donc je vais me taire » Et je me colle contre la paroi. « Genre…maintenant »

_________________
Here I lie in my hospital bed
Tell me, sister Morphine, when are you coming round again?
Oh, I don't think I can wait that long
Oh, you see that I'm not that strong
.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar : Me ; Signature + gifs : Daya
Messages : 278
quartier : South Side - Studio dans un immeuble miteux, aux abords d'un square
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Jeu 22 Juin - 23:02

J’ai pas le temps de répondre au type que les pleurs de sa gamine me cisaille l’intérieur du cerveau. Je lâche un sifflement étouffé de douleur, surprise par les cris survenues brutalement. Je prends sur moi, déglutis péniblement et tente de me concentrer sur autre chose, d’essayer d’ignorer ce sifflement que je sens arrivé et que je ne connais que trop bien…
Mais Maeve s’avère être une « distraction » à elle seule puisque je la vois s’approcher du père et de la gamine pour les aider. Et même si je lui lance un regard réprobateur alors qu’elle ne peut pas s’empêcher de balancer quelque chose de pas trop aimable, je n’peux pas m’empêcher de saluer cet effort. Parce que Maeve et les gosses, ça fait 15. Elle ne les aime pas, n’est pas à l’aise avec eux, les trouve presque gênant. Et il faut admettre que boucle d’or n’est pas là pour arranger son opinion alors qu’elle continue de pleurer, caler dans les bras de son père.

- Vous savez le nombre de morts dus aux accidents d'ascenseur est de 27 par an en moyenne et dans 54% des cas il s'agit des réparateurs d'ascenseurs et non des personnes qui étaient dedans. Sachant que les Américains prennent l'ascenseur 18 milliards de fois par an en moyenne, le risque de mourir d'un accident d'ascenseur est donc de…0,00000015% ! On a donc 60 % de risques de plus de mourir dans un escalier et 15 fois plus de se blesser dans un escalator

Je détourne le regard vers mon amie que je fixe, clairement sur le cul.
De 1 ) parce que j’suis pas certaine que ça soit le meilleur moment pour nous sortir toute une théorie sur nos probabilités de chances de mourir dans un ascenseur.
De 2) sa facilité à nous sortir ces calculs et ces pourcentages me rappellent violemment toutes les raisons qui ont fait d’elle la femme que j’ai aimé…
Elle a toujours été d’une intelligence évidente et brillante, et encore une fois elle me prouve qu’elle est loin d’avoir perdu tout ce qui fait d’elle un petit génie.

- Et apparemment ça ne rassure que moi et comme d’habitude quand je suis nerveuse je parle trop donc je vais me taire…Genre…maintenant

Mon estomac se noue alors que la douleur se relance dans mes tympans mais j’en fais pour l’instant abstraction avant que je ne puisse plus gérer et que je ne pète une durite d’entendre la gamine chouiner sur un tempo constant et rébarbatif.

- Je t’avoue que j’aurai préféré que tu me sortes les probabilités de la tartine qui tombe du bon côté plutôt que de me sentir à la place de cet ledit tartine…

… Et ne pas penser que nous avons malgré tout – même si elles sont maigres – des chances de nous écraser comme cette dernière.
Je viens m’assoir à ses côtés, venant prendre sa main dans la mienne. Je la connais par cœur, elle ne nous a pas sortie toute sa science pour nous exposer à la gueule à quel point elle est fûtée… Elle est nerveuse. Parce qu’on est bloqué là-dedans, qu’il fait chaud à crever et qu’en plus une gamine qui n’arrête pas de chouiner est parmi nous.

- Respire. On va vite sortir de là.

Je resserre mon étreinte autour de ses doigts tout en restant assise près d’elle, m’appuyant contre le mur de l’ascenseur. Si elle est nerveuse, je suis certaine qu’en plus de ça, la gamine le sentira et continuera de pleurer jusqu’à ce que mort s’en suive.

- Vous voulez de l’eau pour l’aider à se calmer ? Je parle un poil plus fort pour bien me faire entendre à l'adresse du papa. J’en ai dans mon sac si vous voulez. Histoire de la rafraîchir et de la désaltérer un peu.



_________________

   
U.C

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 1219
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Ven 23 Juin - 10:37

saison 1 # intrigue 3

Maeve, Taylor, Lloyd
& Merrin

Si ses premiers pleurs étaient justifiés par la peur et la surprise de la panne soudaine, il devine à présent que Merrin s’écoute un peu. Les professionnelles de la crèche où il la dépose de temps en temps ont beau lui dire que les caprices, ça n’arrive pas si jeune, Lloyd a l’impression que c’est faux. Le pompier aime sa fille de tout son cœur, plus qu’il n’a jamais aimé personne, mais il n’est pas aveugle ou sourd et voit bien qu’elle aime jouer avec ses pieds et le faire tourner en bourrique ! Et c’est précisément ce qu’elle est en train de faire. Elle teste, pour voir ce que cette crise de larmes là pourrait bien lui rapporter comme compensation…
Une des deux filles lui propose de prendre un mouchoir et, Lloyd accepte l’offre, préférant que la dite morve atterrisse dans le mouchoir plutôt que sur son teeshirt. Mais évidemment, le mouchage énerve un peu plus Merrin et elle commence à s’agiter dans tous les sens pour fuir l’ennemi jetable. Lloyd préfère ne pas trop insister. D’abord pour ne pas accentuer encore les cris et aussi (surtout) pour ne pas commencer à perdre lui-même patience… S’il le fait, ce sera l’escalade.

Pendant qu’il tente encore d’apaiser sa fille, plus en colère qu’effrayée à présent, la fille qui lui a tendu le mouchoir commence à déblatérer à propos de statistiques d’incident d’ascenseur. Lloyd sait parfaitement de quoi elle parle pour être intervenu un bon nombre de fois sur ce genre de souci dans le cadre de son travail. Il se remémore malgré lui quelques une de ces interventions. Généralement, celles impliquant un professionnel sont beaucoup plus sanglantes. Les civils, eux, décèdent plutôt d’arrêt cardio-respiratoires survenus par hasard dans les cabines que d’exsanguination ou de décapitation… Sauf dans le cas d’une agression à l’intérieur d’un ascenseur. Bref. Il n’a aucune envie de penser à ça.
Et il n’est pas certain que ce soit une bonne chose que cette fille pense à ça, là, tout de suite. Qu’elle connaisse ces chiffres ne le rassure pas et le laisse à penser qu’elle est du genre hypocondriaque, ce qui ne serait pas bon du tout dans leur situation. A moins qu’elle souffre de claustrophobie ?
Lloyd la fixe un moment, essayant d’évaluer son état. Déformation professionnelle oblige. Elle a l’air plus que nerveuse… Ce qu’elle confirme justement. Il lui sourit d’un air qui se veut rassurant alors qu’elle va se caler contre la parois de la cabine qui se transforme en fournaise de secondes en secondes.

Il n’intervient pas cependant, jugeant que son amie (du moins il déduit à présent qu’elles sont venues ensemble) sera plus à-même de le faire que lui, puisqu’elle la connaît bien. Et puis il faut d’abord qu’il calme Merrin, dont les pleurs sont de plus en plus monotones. C’est assez bon signe, elle commence à se fatiguer.
Loin de le réaliser, l’amie de la nerveuse amatrice de probabilités lui propose un peu d’eau pour calmer la petite. Il hoche la tête en signe de négation.
« J’en ai aussi. Mais ça va aller. Elle se calme » promet-il en continuant de bercer sa fille qui, comme si elle l’avait entendu, s’arrête de gémir et appose sa tête sur son épaule, un bras passé autour de son cou qu’elle commence à caresser de ses petits doigts.
« Vous voyez » leur sourit Lloyd, plutôt fier que la situation n’ait pas trop dégénéré.
Et maintenant que la crise est passée, il peut se tourner vers les deux jeunes femmes et leur donner son attention.  
« Votre amie a raison, on va nous sortir de là au plus vite. Ils ont l’habitude de ce genre de panne et un technicien doit déjà être à l’œuvre. Et si jamais ça leur prenait un peu de temps » teinte-t-il son discours, au cas où « nous sommes deux à avoir de l’eau, j’ai de quoi manger et - vous avez de la chance dans votre malheur : je suis pompier depuis quinze ans. »  
Voilà qui devrait rassurer un rien les deux amies, non ?
« Lloyd » se présente-t-il en dégageant une de ses mains pour la tendre aux deux brunes qui font de même. « Et voici Merrin. »
Et parce qu’elle a appris ce tour il y a peu de temps, sa fille se fait un plaisir d’imiter son père et de tendre sa petite main potelée à ses compagnons d’infortunes en leur lançant son mot préféré du moment : "pouka" sur un ton interrogatif.



(c) chaotic evil

_________________
 
Wherever you go You know I'll be there
If you go far You know I'll be there
I'll go anywhere So I'll see you there

Revenir en haut Aller en bas

PRINCESSE DE LA CB ✩◝(◍⌣̎◍)◜✩
avatar
Profil
crédits : Atomic squirrel(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 618
quartier : south side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3 Ven 23 Juin - 22:35

Ouvrant la bouche pour répondre à la requête de Taylor je la referme quasiment immédiatement, percutant la rhétorique de sa demande. Qui souhaiterait – à part moi – entendre parler de la loi de Murphy dans une telle situation ? Etendue au-delà de la fameuse tartine beurrée, le sujet devient néanmoins plus que percutant dans ce fichu ascenseur. Celui du « Tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera nécessairement mal ». C’est la loi de l’emmerdement maximal, de la vexation universelle, et quelque part, je trouve ça sacrément rassurant. Parce que partant du principe que la loi est vraie, un équipement doit être à l'épreuve non seulement des accidents les plus improbables, mais aussi des manœuvres les plus stupides de la part de l'utilisateur. Cela dit, je doute que l’ascenseur dans lequel nous nous trouvons prisonniers tous les quatre ai suivi les grands principes de conception sécuritaire, ni même que les gros bras ayant conçu les plans des bâtiments et encore moins les techniciens aient entendu parlé d’Edward Murphy…
Jetant un coup d’œil circulaire à l’habitacle, je préfère céder à nouveau ma confiance aux mathématiques et leurs probabilités plutôt que sur l’humain et ses trop grandes failles.

Je ne sors de mes pensées que lorsque je sens la main de Taylor prendre la mienne, baissant les yeux quelques secondes avant de croiser son regard quand elle tente de me rassurer. C’est assez ironique au fond. C’est elle qui doit certainement souffrir le plus ici et c’est elle qui me rassure. A vrai dire je n’ai aucun doute sur le fait qu’on va sortir de là, encore une fois, les mathématiques sont en notre faveur. C’est le « quand » qui me rend nerveuse. Et cette gamine ! Qui semble néanmoins crier moins fort au fur et à mesure que les minutes défilent. Sentant sa prise se resserrer sur ma main, je finis par acquiescer, tentant de ne pas voir dans ce geste autre chose que de l’amitié. Heureusement, l’homme avec nous détourne mon attention, tentant lui aussi de me rassurer sur notre sortie prochaine. Mais je suis davantage soulagée par le constat qu’effectivement, la « minimoy » ici présente semble apparemment avoir terminé sa crise existentielle.  C’est pas trop tôt !

Surprise d’entendre qu’il est pompier, je ne montre cependant rien de mes sentiments, me contentant de sourire à sa déclaration. Au moins on est tombé sur un type bien. Non pas que je généralise, il doit exister des enfoirés de première chez les pompiers, mais son comportement semble le placer dans la catégorie des gentils. Et si je n’étais pas réfractaire au possible au côté papa poule, je trouverais certainement ça craquant. Louchant sur sa main tendue, je finis par lui adresser un premier vrai sourire chaleureux et engageant, ceux qui sont le plus souvent accrochés sur mes lèvres et lui serre brièvement la main. « Maeve. Qui trouve les probabilités rassurantes,qui est accroc au sucre, mais qui a aussi de l'eau dans son sac » Et tandis que je laisse mon amie se présenter à son tour, je louche sur la petite main potelée qui se tend vers moi. Sentant les doigts de Taylor me serrer un peu plus fort, je finis par tendre ma main dans la direction de Merrin, puisque tel est son nom, et, du pouce et de l’index, serre cette petite main délicatement avant de rompre tout contact. Elle semble cela dit satisfaite et nous lance un « pouka » enthousiaste. « Entre nous je préfère Bartok mais Pooka c’est pas mal » et devant l’air interrogatif de mes deux compères, je me sens forcée de préciser : « Anastasia, le dessin animé ? Non ? Le chien s’appelle Pooka ! Et la chauve-souris Bartok. Sérieusement ? Tsss » Je secoue la tête de gauche à droite comme pour signifier une immense déception avant de laisser un nouveau sourire étirer mes lèvres. « Donc…coincée avec un pompier et une interne en médecine. Effectivement, j’aurais pu tomber plus mal. Mais rendez-moi service, si je fais un malaise, ne vous battez pas pour me réanimer, faîtes ça à tour de rôle et pensez à filmer pour les souvenirs. » Quoi ? Faut bien détendre un peu l’atmosphère non ?

_________________
Here I lie in my hospital bed
Tell me, sister Morphine, when are you coming round again?
Oh, I don't think I can wait that long
Oh, you see that I'm not that strong
.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3

Revenir en haut Aller en bas
 

SAISON 1 # INTRIGUE 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: North Side :: MAGNIFICENT MILE-