Partagez | 
 

 SAISON 1 # INTRIGUE 3

Aller en bas 
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 887

MessageSujet: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Sam 29 Juil - 16:05




SAISON I # INTRIGUE 3


1 ■ Synopsis
11:35 pm ; CHICAGO MEDICAL CENTER - SALLE D'ATTENTE
Milo prend son mal en patience dans la salle de triage du service des Urgences du CMC. Mais comme ceux qui le connaissent un tant soit peu le savent : patienter n'est pas son fort. Alors après une éternité (dix minutes) il se décide à s'occuper en allant faire la conversation à un type qui ressemble à un acteur à la mode.
Ce type, c'est Leo, qui a accompagné Julia O'Reilly à l'hôpital suite à la prise d'otage du Starbucks, et s'attarde maintenant dans le coin en espérant avoir de ses nouvelles. Il a également cru apercevoir la jeune femme pour qui il a pris un coup là-bas et aimerait aussi savoir ce qu'elle devient...
Les deux hommes sont en plein échange lorsque le Docteur Christensen - qui s'est occupée de la lieutenant de police - apparait justement après avoir enchainé les opérations dans la journée.
   
2 ■ Participants (ordre de passage)
# Milo Lawson
# Leo Sanders
# Sidney Christensen (OK)

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 600 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci  :joe:  
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête  

■ le staff de C911


Dernière édition par WINDY CITY le Sam 2 Sep - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar



crédits : tag
messages : 204
quartier : sur les routes

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Sam 29 Juil - 21:26


saison 1 # intrigue 3


J’aimerai bien pouvoir m’occuper en jouant avec mon portable, mais voilà : je l’ai plus. Zara l’a éclaté contre le mur la veille parce que je recevais un peu trop de messages à son goût… C’est vrai que j’ai un peu abusé tout de même. Je ne pensais pas à mal bien entendu puisque c’est avec Taylor que j’échangeais et que Taylor est comme une sœur pour moi. Mais ma copine ne l’a pas entendu de cette oreille et a perdu le contrôle. J’ai beau lui expliquer qu’elle est lesbienne et qu’il ne se passera jamais rien entre nous, elle n’arrive pas à l’admettre. Enfin si, quand elle se calme et que nous arrivons à avoir une conversation franche et posée, elle semble comprendre, mais dès qu’elle s’emporte…elle n’est plus en mesure de raisonner correctement.
C’est aussi ce qu’il s’est passé il y a quelques heures… Faut dire qu’encore une fois, j’avais un peu abusé. Zara est partie au boulot super tôt et, tout ce qu’elle m’avait demandé, c’était de faire quelques courses et de mettre un peu d’ordre dans l’appartement. Quand elle est passée au beau milieu de la journée, dans son uniforme, entre deux interventions : elle n’a pas apprécié de me retrouver encore à poil dans son canapé en train de fumer un joint et de foutre mes cendres un peu partout… Inutile de préciser que les courses n’étaient pas faites et l’appartement dans un bordel monstrueux. Elle m’a gueulé dessus et, comme souvent, les choses ont un peu dégénéré. Je sais qu’elle n’a pas fait exprès de me mettre un coup. Enfin pas vraiment. On était en train de se battre comme deux chiffonniers. Ca devait être vraiment ridicule de l’extérieur… et puis bon, elle pouvait pas prévoir que je tomberai pile poil sur sa foutue table basse. C’est la faute à pas de chance. Comme la fois où elle m’a pété le bras y a deux semaines maintenant. D’où mon super plâtre fraichement décoré par toute ma bande de potos.
Elle était super embêtée quand elle a vu que je pissais le sang. Elle a proposé de m’emmener aux Urgences tout de suite. Enfin le temps d’enfiler un futal et un hoodie sans manche quoi… Si elle n’avait pas été rappelée par ses collègues pour aller faire je ne sais quoi de dangereux dans les rues de Chicago, elle serait restée avec moi dans la salle d’attente, c’est certain… Et j’aurai une occupation à l’heure actuelle.
Sauf que Zara n’est pas là, mon portable est mort et la télé de la salle est éteinte. Sûrement qu’ils l’ont éteinte à cause de toutes ces coupures de courant qui n’ont pas arrêté de faire clignoter Chicago toute la journée. Je sais pas trop ce qui se passe mais ça a l’air d’être la grosse merde dehors. En tout cas, le service des Urgences est plein à craquer ce soir. Et puis coup de malchance : Taylor n’est pas de service ce soir. Sinon elle m’aurait déjà pris en charge, c’est certain et je serai en train de faire des ballons avec une paire de gants en latex…
Je pousse un lourd soupir, m’essayant à retirer le sac de glace qu’une infirmière m’a gentiment donné pour calmer l’hémorragie, en attendant qu’un médecin me voit. Depuis le temps que je poireaute, ça ne saigne plus tellement et je me demande si je ne vais pas simplement me tirer.
J’en suis là de mes réflexions lorsque mon regard croise pour la énième fois celui du type assis en face de moi. Il a pas l’air blessé mais y a du sang sur lui et il a l’air nerveux. Un peu d’herbe lui ferait pas de mal… A moins non plus d’ailleurs. Il ressemble à c’mec qu’on voit à la télévision et que els filles adorent. J’sais plus son nom… Brian ? Ryan ? Aucune idée ! …Si ça s’trouve c’est lui… Non, si c’était lui, il passerait sûrement en priorité avec sa carte Golden Paso ou quoi !
Avant d’avoir vraiment réfléchi, je l’alpague depuis mon côté de la pièce.
« Hey ! Psst ! Dude ! Ouais, toi » je lui confirme quand il lève son regard de chien battu dans ma direction. « Tu fumes ? J’ai pas mes clopes et j’attends là depuis assez longtemps pour avoir chopé des escarres… »      



code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : candy apple | we♥it | tumblr
messages : 331
quartier : south side

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Dim 30 Juil - 15:47



saison 1 # intrigue 3
chicago medical center


Il attend, vainement, sachant qu'aucun mot ne lui parviendra. Parce qu'il n'est pas de la famille, ni même des amis, seulement l'abruti au grand cœur ayant accepté de venir car personne d'autre n'avait la foi de s'y risquer. Alors il soupire, délaissé sur sa petite chaise, dans ce petit couloir, au milieu des petites âmes impatientes et fatiguées. Leo souffle, Leo abaisse le visage comme dans l'espoir de pouvoir songer tranquillement, convenablement aussi -surtout. Il n'est pas habitué à être de ce côté du mur, dans cette partie-ci, les fesses posées sur ces chaises-là. Quelque-chose le démange, quelque-chose vient hanter ses pensées comme pour rappeler que bien des mauvais jours l'ont déjà mené ici. Raison pour laquelle sa jambe s'anime, raison pour laquelle ses bras se croisent. Il voudrait partir, finalement, rejoindre l'obscurité de son petit appartement qui, ici, lui semble de loin si sécurisant. Il voudrait laisser tomber, s'affaler dans ses draps pas assez lavés, un gant humide sur sa tempe déposée. Mais rien, rien ne parvient à le faire se lever, à abandonner ceux dont il attend ne serait-ce qu'une nouvelle, qu'un mot pouvant rassurer le médecin qu'il est dans d'autres circonstances, quand rien de tout ceci ne vient troubler un quotidien déjà si fragile. Jade l'a fait, elle, rejoindre les chemins d'ordinaires foulés, rejoindre des minutes qu'elle doit connaître par cœur pour les vivre encore et encore. Un triste sourire, un énième regard sur l'étroit couloir et les passages incessants qui ne font que croître. Et cet homme, face à lui, qui attend peut-être depuis bien plus longtemps. Il hésite à plusieurs reprises de lui parler, d'engager ne serait-ce qu'une bride de conversation, en savoir plus sur les raisons qui l'ont conduit jusque dans ce piège assassin d'un temps incertain. Parce qu'il pourrait l'aider, s'occuper l'esprit, défaire ses idées. Parce qu'il pourrait se rendre davantage utile qu'en imitant ceux qui n'en sont qu'impuissants. Mais, encore une fois, rien. Rien ne vient perturber son silence, rien si ce n'est cette voix qui lui parvient, qui interpelle, celle qui insiste jusqu'à ce qu'il ne daigne lever les yeux. Ce même homme qui franchit la barrière d'un calme imperturbable. « Tu fumes ? J’ai pas mes clopes et j’attends là depuis assez longtemps pour avoir chopé des escarres… » Charmant, mais ça lui arrache quand même un léger rire, un son timide qui lui échappe tandis qu'il contemple autour pour s'assurer qu'il ne se trompe définitivement pas de personne. Mais non, pas cette fois, c'est bien lui qu'on regarde ; comme trop souvent à cause de sa tronche, en fait. « Pardon, non, mais une amie m'a laissé son sac. J'suis pas pour fouiller les affaires mais je peux jeter un coup d’œil, si tu veux. » Laisse-t-il seulement entendre, attendant approbation de la part de cet homme qu'il guette quelques secondes avant d'oser perdre ses yeux dans ce qu'il doit encore rendre dès lors qu'il retrouvera la jeune femme, peut-être en soirée. Peut-être. Et s'il donne l'impression de l'avoir déjà fait, Leo ne s'en sent que trop gêné, n'osant pas fouiller trop loin jusqu'à trouver ce sur quoi il espérait mettre la main. Car c'est lui donner l'occasion d'aller souffler, de se défaire de sa garde très certainement inutile, apaiser un cœur qui s'inquiète pour tout si ce n'est de sa propre personne. « On y va ? » Propose-t-il à celui qui lui faisait face avant qu'il ne se lève, avant qu'il n'ose quelques pas, le sac de Jade ayant retrouvé sa place sur son épaule -malgré l'image que ça pourrait donner. Ça avant qu'on ne vienne couper leur course, ascension vers un extérieur sur lequel ils voient un trait se tirer.

Codage par Emi Burton

_________________


she's here. by my side.
and she's said : « don't trust this people. they want you down. because you're too kind. » and it's alright, 'cause i'm already broken, already dead.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : BereniceWCL (avatar & gifs) - Wiise (code signature)
messages : 297
quartier : Dowtown / En collocation depuis début janvier 2018

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Lun 31 Juil - 18:52

Saison 1 Intrigue 3


« C'est quand la dernière fois que tu as dormi?
- Je vais très bien.
- Ce n'était pas ma question.
- Je sais mais c'est ma réponse. »

Sur quoi, les mains relevées, je pousse la porte du bloc opératoire avec mon dos pour pouvoir pénétrer à l'intérieur du bloc où ma nouvelle patiente m'attend. Un officier de police qui s'est pris une balle dans la jambe. Je me suis occupée d'elle aux urgences et maintenant, elle est sur ma table. Elle est déjà endormie quand je m'approche et au bloc, ne subsiste pour le moment que le bruit du ventilateur artificiel et des instruments que l'infirmière de bloc termine de préparer. Je suis vite rejointe par le chirurgien orthopédique qui m'a demandé à quand remonte mes dernières heures de sommeil : je vais devoir faire équiper avec elle sur ce coup puisque la balle a touché l'os et qu'elle va avoir des réparations à faire de son côté quand moi j'en aurai terminé. J'aurais pu le laisser faire seul mais j'ai commencé à gérer la patiente aux urgences, je tiens à terminé ce que j'ai commencé avant de lui laisser la place pour entamer les réparations plus profondes : j'ai toujours fonctionné et je fonctionnerai toujours comme ça. Ils le savent tous.

« Allez, on poursuit sur la lancée. Si vous étiez pressés c'est foutu. » je lance à l'équipe et si deux ou trois laissent échapper un petit rire, les autres restent discrets. Je sais que certains me prennent trop pour un dragon pour oser rire. Tant pis, cela ne me dérange pas, tant que le boulot est fait. « Peters. Viens par ici. » je lance à l'interne qui se trouve un peu plus loin. Il écarquille les yeux, visiblement surpris puis je vois naître dans ses pupilles une lueur d'espoir. « On se calme, tu assistes, c'est tout. » Très clairement il va avoir le droit d'aspirer le sang. Peut-être, si je me sens d'humeur et s'il sait se tenir, qu'il aura le droit de tenir un clamp, on verra.

-|-|-

« Merci beaucoup Docteur Christensen.
- Pas la peine. Je te laisse remplir le dossier, je vais voir les personnes avec lesquelles elle est arrivée. »

Et je n'attends même pas sa réponse pour m'éloigner. J'enfile ma blouse, histoire de ne pas débarquer en simple tenue de bloc, fais craquer ma nuque. Je repense à la question de l'ortho et il me semble que la dernière fois que j'ai dormi dans mon lit à moi c'était il y a trois jours. Depuis, j'ai dormi en salle de garde mais c'est bien moins agréable et puis on ne peut pas dire que j'ai eu le nombre d'heures de sommeil dont on a besoin pour récupérer mais ce n'est pas comme si j'étais attachée à mon seommeil. Je rentrerai cette nuit. Ou demain matin, on verra. Arrivée dans la salle d'attente, je cherche du regard l'homme qui a accompagné l'officier et dès que je l'aperçois, je m'approche rapidement de lui. Gérer les proches ou autres, ce n'est clairement pas ce que je préfère. Encore que là les choses se sont bien déroulées donc ça va...

« Excusez-moi. » je dis en m'arrêtant devant lui alors qu'il vient de se lever. Un bref coup d'oeil au jeune homme qui l'accompagne, froncement de sourcils en le voyant avec une poche de glace sur le crâne puis je reporte mon attention sur l'homme. J'esquisse un sourire. « Elle est tirée d'affaire. Elle ne va pas se réveiller tout de suite donc soit vous pouvez attendre soit vous pouvez... J'allais vous dire de rentrez chez vous mais vu ce qu'il se passe dehors, vous feriez mieux de jeter votre dévolu sur la machine à café et traîner un peu dans le coin. » Sourire un peu plus large puis mon attention se reporte sur le jeune homme. Sans lui demander son avis je me tourne vers lui, tire sur sa main pour retirer la poche de glace et observer son crâne. « Hum... » Je repose la poche de glace avec la main. « Où sont les internes ? » je fulmine en me tournant pour regarder autour de moi parce que bon, faire de simples points de suture sur le crâne d'un jeune... Un soupir. Tout le monde est occupé. Tout le monde. Et moi, je pourrais aller en salle de garde me faire une petite sieste histoire de récupérer un peu et pourtant... « Bon, je vais m'occuper de ça. Venez avec moi. » je dis au jeune homme en l'invitant à me suivre d'un geste du menton.

Ma bonté me perdra.




(c) sweet.lips

_________________
Give it up, I would give everything up. Every last breath. Every first taste, for you. Just to make it alright.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : tag
messages : 204
quartier : sur les routes

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Lun 31 Juil - 20:00


saison 1 # intrigue 3


Miracle, il tourne la tête dans ma direction, n’est pas sourd et il me répond ! On dirait bien que la roue tourne et que je vais enfin avoir du bol. Encore qu’il a des ratiches un peu trop blanches et des mains un peu trop impeccables pour être un fumeur. Chier, couilles, bite ! Et évidemment, comme je m’y attendais après un rapide examen de sa personne (je suis le Sherlock de la fumette, wesh !), il m’annonce que pardon, non, il fume pas.
MAIS ! Il y a un mais ! Bénis soit le petit Jésus et toute sa clique en toge !
« Cool ! » je m’exclame, ravi, m’approchant déjà pour le voir dépouiller son amie de ses clopes. S’il me propose cette option, sachant qu’il est censé connaître un minimum son amie et ses vices, alors j’ai toutes les chances du monde d’y trouver ce que je convoite. Et puis si c’est pas le cas, j’irai chercher ailleurs. Y a forcément un fumeur ici… Forcément ! On est aux Etats Fucking Unis d’Amérique ma gueule !
Bingo.
Je devine qu’il a trouvé les cigarettes avant même qu’il les sorte du sac. Et alors que je m’attends à ce qu’il m’en tende une et devienne rouge pivoine en m’annonçant qu’il n’a pas pensé à trouver du feu mais que ce serait aller trop loin dans l’intimité de sa pote : il me propose de sortir. Ce qui fait probablement de lui un fumeur occasionnel. Le genre de type un peu relou, bobo, qui porte des godasses sans chaussettes et aime citer des grands auteurs avec un ton un peu snobinard. Mais bon, j’m’en fous, il pourra dire ce qu’il veut, tant que j’ai droit à ma dose de nicotine.

Sauf que la roue n’a pas encore tout à fait tourné… Ou alors si, sauf qu’elle tourne droit vers moi et tente de me broyer apparemment. Une meuf médecin se ramène et, moi qui ai attendu dix piges qu’on vienne me chercher, je redoute à présent que ce soit le cas. Si elle me demande si je suis bien Milo Lawson, je lui dirai que non, que je m’appelle Manfred Babinski. C’est un nom qui claque, non ?
Mais il s’avère rapidement que ce n’est pas moi qu’elle veut voir : c’est mon nouveau meilleur ami. Ca me fait sentir un peu coupable… Je lui ai même pas demandé ce qu’il faisait là. J’avais cru comprendre qu’il n’était pas blessé lui-même mais j’ai pas poussé bien loin mes investigations. Je suis seulement le Sherlock de la fumette après tout…
Ouais, s’te plait mec, reste dans le coin avec tes clopes. Et paie-moi un café tant qu’t’y es…
Je passe nerveusement d’une jambe à l’autre, alors que la Doc me dévisage un moment, l’air un peu agacée. C’est moi qui la dérange ou… Bah, peu importe ! Ce qui compte c’est qu’elle me flingue mon plan nicotine cette fausse rousse ! …Ouais, on me la fait pas à moi, Doc !
« Bon, je vais m'occuper de ça. Venez avec moi. »
« Hein ? Quoi ? » je m’interloque, sentant mon besoin de nicotine doubler subitement. « Nan, c’pas trop possible là, tout d’suite. Mon pote et moi on allait sortir s’en griller une. J’attends d’puis mille ans et si j’fume pas, j’vous jure j’réponds plus de rien. J’pourrai devenoir grossier et tout. Personne veut ça. Pas vrai… C’quoi ton blaze ? » je demande en me tournant vers mon meilleur ami en lui donnant une petite tape sur le bras, contrarié d’être contraint de m’interrompre dans mon laïus hyper important pour ça...



code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : candy apple | we♥it | tumblr
messages : 331
quartier : south side

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Dim 6 Aoû - 22:35



saison 1 # intrigue 3
chicago medical center


Il aurait voulu sortir, respirer l'air frais de cette soirée qui s'annonce longue, trop longue, plus longue encore que celles qu'il se doit d'endurer avec horreur. Leo soupire, Leo s'imagine déjà le bâton de nicotine entre ses lèvres, quelques bouffées avalées comme salvatrices pour des nerfs un peu trop portés sur des résultats psychologiques. Mais rien, rien ne vient donner davantage de réalité à ces images parce qu'on les interpelle, parce qu'on vient mettre un terme à cette course jusqu'à cet extérieur rêvé. Et il se surprend à en être déçu. Oublier les nouvelles qu'il devait prendre, celles qu'il attendait avec stresse pour celle qu'il est venu accompagné, celle qu'il aurait voulu voir rentrer saine et sauve ce soir. Celle pour qui il s'est fait ange gardien ce soir, comme pour beaucoup d'autres avant elle. Leo soupire, Leo en oublie quelques secondes la raison de sa présence dans le couloir jusqu'à ce que le médecin ne vienne se présenter à eux, bien décidé à leur parler et, là, tout parvient à lui revenir. Tout lui revient brutalement, méchamment, assez pour qu'il ne se défasse complètement de sa première destination, désormais tourné vers celle qui lui apporte ce pourquoi il s'était presque mit à ronger ses ongles. « Elle est tirée d'affaire. » C'est tout ce qu'il avait besoin d'entendre, tout ce qui suffisait à sa conscience pour s'en apaiser aussi rapidement. Il en écoute que peu la suite, déjà rassurée de savoir que son voyage n'a pas été vain, pas cette fois en tout cas ; pas entièrement. Il acquiesce alors aux dires suivants qu'elle énonce, à ce qu'elle vient lui faire remarquer quant à l'agitation qui n'en décroit pas de ce qu'il croit percevoir de différentes conversations voisines. Un nouveau soupire, encore un. Oui, la nuit va être longue. Trop longue. C'est ce qu'il se dit tandis qu'elle en revient à sa nouvelle connaissance, cet homme qui semble ne pouvoir jurer que par ce qu'ils sont parvenus à trouver dans le sac de Jade, dans ce qu'il tient fermement à son épaule avant d'en revenir à eux, à celle qui commence à désespérer de n'avoir aucun renfort et à celui qui n'aspire plus qu'à sa dose de toxicité, à tel point qu'il vient énoncer bien des arguments jusqu'à... se couper dans la foulée, son prénom enfin demandé. « Leo, mais tu l'oublieras vite je pense. » Plaisante-t-il à l'égard du grand à côté de qui il se tient, laissant ses perles claires revenir rapidement sur le médecin qui se retrouve un peu dans une impasse face au refus de celui dont elle voulait s'occuper. « Je pourrais peut-être vous être utile, en revanche, à défaut d'aller traîner près de la machine. J'étais infirmier chez vous fut un temps. Je travaille dans une maison de repos maintenant mais, je pourrais peut-être servir ; propose-t-il, sentant le regard insistant de son nouvel ami peser sur lui. Après notre cigarette ? » Parce qu'il ne préfère pas envenimer les choses, parce qu'il tient à ce que tout le monde garde son calme. Parce qu'il n'aime pas se retrouver entre deux chaises sans réellement savoir laquelle sera la plus stable.

Codage par Emi Burton

_________________


she's here. by my side.
and she's said : « don't trust this people. they want you down. because you're too kind. » and it's alright, 'cause i'm already broken, already dead.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : BereniceWCL (avatar & gifs) - Wiise (code signature)
messages : 297
quartier : Dowtown / En collocation depuis début janvier 2018

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Lun 7 Aoû - 18:27

Saison 1 Intrigue 3


Comment dire ?... Petit. Con. Je propose de lui faire ses points de suture alors que c'est CLAIREMENT un boulot d'interne. Je suis chirurgien, je sauve des vies, je ne fais pas du rafistolage et pourtant, je me propose, je me mets à sa disposition pour l'aider et monsieur m'annonce que je ne peux pas m'occuper de lui parce qu'il veut aller fumer ? PARDON ? Je me fous qu'il attende depuis longtemps, je me fous qu'il ait un besoin urgent de nicotine. Là, tout de suite, j'ai du temps pour m'occuper de lui ce que je propose de faire : ce n'est pas à la carte, ce n'est pas quand il décide, c'est quand on peut. Je rêve... Je prends une profonde inspiration par le nez pour me calmer parce que je me connais. Si je manque parfois de patience c'est bien pire quand je manque de sommeil et là, le sommeil me fait clairement défaut donc, il ne m'en faudra pas beaucoup pour péter les plombs. D'où la profonde inspiration pour calmer l'envie que j'ai de le choper par l'oreille et le forcer à me suivre. J'ai cependant beaucoup de mal à le faire quand il m'ignore pour se tourner vers l'homme qui est à ses côtés et qui accompagnait ma patiente. Ma bouche s'entrouvre tant j'ai l'impression d'être en train d'halluciner en fait. Je tourne brièvement mon visage vers Leo (il vient de le dire son prénom et je suis attentive aux autres MOI) quand il s'adresse à moi pour me proposer son aide. Il m'explique qu'il a été infirmier ici mais qu'il travaille en maison de repos maintenant. Oui, deux mains supplémentaires pourront être utiles. Cependant, quand il ose me dire « après notre cigarette ? », je vois rouge. Vraiment.

« Non ! Non pas après la cigarette ! Vous vous croyez où ? » je dis en tapotant sur l'épaule du blessé pour attirer son attention. J'arque un sourcil, mâchoire serrée. « Ce n'est pas à la carte. Ce n'est pas quand vous le décidez. Là, tout de suite, j'ai cinq minutes pour m'occuper de vous alors je vais m'occuper de vous. Votre nouvel ami ici présent va venir m'aider pour que ça aille plus vite. Vous irez fumer votre cigarette après. »

Et j'appuie mes dires en tournant mon visage vers Leo et en lui adressant un regard qui en dit long. La lionne est de sortie.

« On est bien d'accord, hum ? »

Je plisse les yeux. Qu'il ose lui donner une cigarette maintenant et il va le sentir passer. J'espère sincèrement que son instinct de soignant va prendre le dessus sur tout le reste et qu'il va aller dans mon sens. S'il a travaillé à l'hôpital comme il le prétend, il sait comment cela se passe, il sait que dans des situations de crises comme celle que l'on vit à l'heure actuelle, tout le monde doit y mettre du sien, y compris les patients.



(c) sweet.lips

_________________
Give it up, I would give everything up. Every last breath. Every first taste, for you. Just to make it alright.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : tag
messages : 204
quartier : sur les routes

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Dim 13 Aoû - 7:40


saison 1 # intrigue 3


« Leo, mais tu l'oublieras vite je pense. »
Je ne peux m’empêcher de pouffer face à la plaisanterie de mon nouveau meilleur ami, fournisseur officiel de nicotine en barres. Parce que même si on ne se connaît pas le moins du monde, il m’a déjà cerné et c’est vraiment beau ! Ouais, y a de fortes chances que j’oublie carrément son blaze d’ici à demain matin.
« Ouais, c’est même sûr mais j’oublierai pas l’geste, j’ le jure devant les anciens et les nouveaux dieux » je surenchéris, avant d’être rappelé à l’ordre par le tournant sérieux que reprend la conversation. Le plus drôle étant que, puisque je suis la seule victime de l’histoire, c’est moi qui devrait être sur les nerfs et pressé de passer sur une table pour que mon souci de fuite crânienne soit réglé. Mais je suis sans doute le plus détendu de nous trois… En tout cas, j’suis clairement plus détendu que Miss Placard-à-balais-dans-le-Luc-à-l’envers. Je vais l’appeler Stella, pour faire plus court. Parce qu’une fille qui s’appelle Stella a forcément pris tout un tas de balais dans différents orifices au cours de son existence.
Stella donc, ne veut pas entendre les arguments pourtant HYPER CONVAINCANTS de mon meilleur ami Leo (que nous appellerons Brian par souci d’équité et parce que de toute façon, je ne retiendrai pas son prénom). Elle n’en fait qu’à sa tête et refuse donc qu’il me surveille comme le lait sur le feu pendant que nous nous accordons une petite pause détente.
« Olala, mais faut vous détendre ! C’est moi qu’ai un trou dans la tête et j’suis plus relax. Moi c’que j’en dis, c’est que si on sort deux minutes en griller une, ça vous laisse le temps de souffler un peu de votre côté ! » je m’en mêle à nouveau, n’aimant pas trop les entendre parler de moi sans m’inclure dans l’échange. Comme si j’avais six ans et demi… « D’ailleurs ! Je propose que vous veniez fumer avec nous. On apprendra à faire connaissance et on repartira sur de meilleures bases ! Parce que très franchement Madame le Docteur… j’ai pas tellement envie de confier ma tête à une fille qu’a clairement envie de me l’arracher avec les dents. »
Grand le sourire. Très grand !
« Vous m’avez même pas demandé mon nom ou donné le votre. Je ne suis pas des inconnus n’importe où moi ! Surtout qu’j’suis dans un grand état de faiblesse, vous pourriez profitez d’moi ou être un clown tueur. J’propose donc qu’on fasse les présentations en bonne et due forme, juste là, avec des clopes au bec. Bon allez, pour vous mettre en confiance, je vous donne mon nom, voilà : Manfred Babinski, enchanté ! »
Je lui tends ma main valide et pouffe comme un débile, trop fier de ma blague.



code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : BereniceWCL (avatar & gifs) - Wiise (code signature)
messages : 297
quartier : Dowtown / En collocation depuis début janvier 2018

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Lun 14 Aoû - 15:16

Saison 1 Intrigue 3


Me détendre ? Alors que nous sommes en pleine crise ? Qu’il est drôle lui, qu’il est drôle. Je me fous qu’il soit plus « relax » que moi, d’ailleurs je vais peut-être lui faire une petite prise de sang histoire de m’assurer qu’il ne fume QUE du tabac. Je n’ai pas besoin de souffler ! … Bon. En vérité si, bien sûr que j’ai de souffler, je n’ai pas dormi depuis des lustres, j’enchaîne les chirurgies j’ai techniquement besoin d’une pause mais le problème est que je ne suis pas censée en prendre une, pas quand tant de personnes patientent pour recevoir des soins et il fait partie de ces personnes qui attendent depuis un moment, et maintenant que je lui propose d’enfin m’occuper de lui il ne veut pas. C’est quand même un monde… Ma bouche s’ouvre sous la surprise quand il me propose carrément d’aller fumer une cigarette avec eux. Mes sourcils se haussent. C’est une blague ou ?... Ah non, il semble parfaitement sérieux.

Le problème est qu’il marque un point et pas qu’un petit. Cela me fait soupirer d’exaspération mais il a raison : comment pourrait-il avoir envie que je m’occupe de lui alors que je lui hurle presque dessus ? En y réfléchissant, je ne crois pas avoir jamais été autant agressive avec un patient. Peut-être la fatigue qui parle pour moi, même si son comportement me sort pas les trous de nez, de là à le traiter comme ça… Je n’ajoute donc rien sur le coup, me contentant de l’observer et penche doucement la tête sur le côté en plissant les yeux quand il poursuit en me sortant tout un tas de trucs qui me font de plus en plus de douter de sa « sobriété ». Un clown tueur ? Bien sûr… Il arrive ceci dit, contre toute attente, à me faire sourire quand il se présente soit disant à moi en me sortant un nom dont je doute. Il me tend la main avant de pouffer comme un idiot.

« Manfred hein ? » je lui dis avant de lever les yeux au ciel puis de serrer la main qu’il me tend. « Bon alors Many… » Petit sourire moqueur, il est bon pour que je l’appelle comme ça, même quand j’aurai sa véritable identité. « Va pour une cigarette mais très vite. Allons-y mais je vous préviens, je ne fume pas. Je vais vous laisser vous intoxiquer tous les deux. » j’ajoute en jetant un regard à Leo. « Allez, ouste. » je dis en désignant la porte d’entrée des urgences d’un geste du menton et, décidée à garder un œil sur lui, je les accompagne dehors pour qu’ils se grillent leur cigarette. Je ne peux nier que de mettre le pied dehors me fait un bien fou parce que la dernière fois que j’ai été dehors c’était… Quand déjà ? Il y a trois jours.

La vache…




(c) sweet.lips

_________________
Give it up, I would give everything up. Every last breath. Every first taste, for you. Just to make it alright.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : tag
messages : 204
quartier : sur les routes

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Sam 19 Aoû - 11:41


saison 1 # intrigue 3


Je pouffe en l’entendant me donner un petit surnom, comprenant qu’elle n’est pas dupe une seule seconde. Ma vision d’elle change radicalement en une poignée de secondes. En une poignée de main finalement, puisqu’elle vient d’attraper la mienne pour sceller notre pacte. Je laisse échapper une exclamation victorieuse quand elle confirme qu’elle m’accorde ma cigarette et qu’en plus, elle va nous accompagner dehors.
« Vous aurez pas à le regretter, c’est promis » je lui assure alors qu’elle nous pousse,  Brian et moi, vers la porte de sortie des Urgences pour que nous encrassions un peu nos poumons. Le comble pour une soignante sans doute !
Je savoure ma première bouffée à l’extérieur. Il fait moins chaud ici et l’air est surtout beaucoup plus sain. Ça ne sent pas les produits pharmaceutiques, la sueur et le renfermé. Ça sent le chaud, la poussière et tout ça, mais c’est quand même nettement plus agréable.
Leo me file de quoi fumer et je ricane en m’allumant une clope, en observant le sac à main qui pend à son épaule.
« Ça t’va bien mec. Y a rien d’plus viril qu’un type qui s’assume en portant le sac à main d’sa copine toute façon ! » je lui fais remarquer, pensant aux nombreuses fois où j’ai tenu le sac de ma sœur ou, plus récemment, de Zara. « Vous en dites quoi Doc ? Il est viril notre Brian ou pas ? »
Avant que le débat ne parte trop en cacahuète, je décide de revenir sur un sujet abordé un peu plus tôt entre eux.
« Au fait, c’est qui qu’est tirée d’affaire ? Ta copine à qui appartient le sac de la virilité ? » je demande en désignant une fois de plus le sac miraculeux qui me permet de fumer en cet instant.  



code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : BereniceWCL (avatar & gifs) - Wiise (code signature)
messages : 297
quartier : Dowtown / En collocation depuis début janvier 2018

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Mar 29 Aoû - 13:02

Saison 1 Intrigue 3


Je regarde autour de moi alors que nous nous trouvons dehors, et ce calme est agréable, c’est sûr. Pas de nouvelle ambulance en vue, toute l’agitation se passe à l’intérieur maintenant. Je reporte mon attention sur Milo et Leo, et souris en entendant la remarque de Milo sur le sac que Leo. Si sur le coup il m’a un peu tapé sur le système, je suis capable, maintenant que nous sommes un peu plus au calme, d’apprécier sa légèreté. Cela fait du bien au milieu de tout le reste. Il me demande soudain mon avis sur la virilité de Brian, enfin Leo, mais il l’appelle Brian. Je hoche la tête.

« C’est particulièrement viril oui. C’en est impressionnant. » j’ajoute en faisant les gros yeux avant de secouer la tête.

Milo change finalement rapidement de sujet pour poser des questions à Leo sur la personne qui est tirée d’affaire. Je les laisse discuter, me contentant de rester là et de les observer, et de surveiller Milo aussi mine de rien. Et je fais bien. Parce qu’en plein milieu de la conversation, et de la cigarette, il perd l’équilibre. C’est soudain et c’est Leo qui le rattrape et le soutient. Je me précipite vers lui. Il est conscient mais il est devenu très pâle et marmonne quelques mots incompréhensibles.

« Bon, ça suffit les conneries. Vous finirez la cigarette plus tard. Vous pouvez m’aider à l’emmener à l’intérieur ? »

Leo accepte bien sûr, et nous retournons à l’intérieur. Milo parvient à mettre un pied devant l’autre mais je sens que son corps est lourd sur Leo et moi, je sais qu’il ne tiendrait pas debout tout seul.

« Je veux son dossier. Maintenant ! » je crie presque à une infirmière qui se met à fouiller dans les classeurs, assez vite. Elle me connaît, elle sait qu’il ne faut pas que ça traîne et elle ne traîne pas. Je récupère le classeur et indique d’un geste du menton un brancard libre un peu plus loin à Leo. « On va le mettre là. »

Nous déposons Milo sur le brancard qui se laisse faire cette fois-ci. Il n’a pas vraiment le choix et il le sait. J’ouvre le classeur et jette un rapide coup d’œil à son dossier. Je me crispe quand je lit qu’il est diabétique et j’ai tout à coup envie de lui coller une. Parce qu’il n’a rien dit et que c’était quand même une information essentielle.

« Idiot… » je souffle tout bas pour moi-même avant de reposer le classeur. Je récupère de quoi faire un dextro au bout du doigt et grogne quand je vois qu’il est en hypoglycémie sévère. Je me penche vers lui. « Si tu comptais me faire un coma hypoglycémique c’est raté. » Je me tourne vers Leo. « Allez au distributeur. Il lui faut un jus d’orange et une barre de céréales aux fruits de préférence. Merci beaucoup. » j’ajoute parce que je n’ai techniquement pas d’ordre à lui donner et qu’il est bien gentil de rester et d’aider. Je me retourne vers Milo et secoue la tête. « Vous auriez dû me le dire. C’est quand la dernière fois que vous avez mangé ? » La réponse n’est pas satisfaisante et j’ai encore plus envie de lui en coller une. « Idiot. » je répète mais cette fois-ci assez fort pour qu’il m’entende. Je le place sous scope et tensiomètre, et enfil des gants avant de me mettre à préparer mon plateau de sutures. Leo revient à ce moment-là et c’est lui qui donne à Milo de quoi se resucrer : hors de question que je le recouse alors qu’il est en hypo. Je recontrôler son dextro et satisfaite qu’il ait remonté, je rapproche le plateau de sutures. « Bon, je vais nettoyer la plaie, anesthésier un peu localement mais ça va faire mal, je préfère prévenir. » Et je me mets au travail. Un travail qui n’est pas agréable pour Milo car comme je le lui ai dit, malgré l’anesthésie, les points font mal. « Allez courage, j’ai bientôt terminé. » je lui dis.

Il est vrai que je prends mon temps mais contrairement à la traumato, là, c’est du travail plus délicat. Au moins, je fais ça bien et non pas à la « va comme j’te pousse ». Au moins, on s’occupe bien de lui.


(c) sweet.lips

_________________
Give it up, I would give everything up. Every last breath. Every first taste, for you. Just to make it alright.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : tag
messages : 204
quartier : sur les routes

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Mar 29 Aoû - 14:39


saison 1 # intrigue 3


J’écoute ce que Brian a à dire à propos du fameux sac à main, sentant un fourmillement désagréable dans ma main. Je l’agite distraitement et porte ma cigarette à mes lèvres pour tirer une longue bouffée de nicotine qui me file un peu le tournis. J’essaie de ne pas y prêter trop d’attention et de me concentrer sur la réponse pour le moins surprenante de mon interlocuteur.
« Un braquage de Starbucks ! Nom d'une pute ! » je m’exclame, partagé entre l’étonnement, une furieuse envie de rire et celle de me lamenter sur le sort de notre belle planète. « Ce monde part vraaaiment en couilles ! »
Brian abonde dans mon sens et nous commençons à débattre un peu sur le mal qui ronge notre société bien pensante. Je lui parle un peu de mon séjour en Europe, qui a plus ou moins coïncidé avec le début des attentats terroristes là-bas. Je ne sais pas si c’est parce que je m’emballe sur le sujet, en tout cas mon cœur me donne l’impression de cogner un peu plus fort de ma poitrine. J’ai l’impression de l’entendre et que tout le onde est capable d’en faire autant. C’est perturbant.
Je tire sur le col ensanglanté de mon teeshirt, histoire de me ventiler un peu. il faut vraiment chaud dehors. L’air est horriblement lourd. Finalement, on était peut-être mieux à l’intérieur. Non, c’est faux. J’essaie de suivre ce que me raconte mon nouveau meilleur ami, mais je n’arrive plus à penser à autre chose qu’au fait d’avoir furieusement chaud et d’être en nage. Et puis mon cœur qui continue de s’emballer…

La lumière des néons devant l’hôpital devient tout à coup trop forte et, lorsque je lève les yeux dans cette direction, prêt à faire une remarque à ce propos : le monde se met à tourner. J’essaie de garder mon équilibre mais rien à faire. Mes jambes ne me répondent pas et je me sens partir en avant alors que tout se floute et devient trop brillant.
Le temps de reprendre un peu mes esprit, je réalise que Brian est en train de me raccompagner à l’intérieur avec la Doc rouquine. J’ai manqué un épisode. Pourquoi on s’en va ? Le tour est terminé ? Putain d’néons. Mais j’adore les foires, merde.
« J’adore les foires, j’veux pas rentrer » je marmonne, incapable de faire porter ma voix bien haut. J’essaie de suivre le rythme qu’ils m’imposent mais j’ai du mal. Mes jambes sont cotonneuses. Comme de la barbe à papa. Bien chaude. C’est chaud la barbe à papa ? « C’est chaud la barbe à papa ? »  
Mais au lieu de me répondre, ils m’aident à m’asseoir sur un lit à roulette qui traine dans le couloir. Cool ! On va jouer à un jeu… Mais pas un jeu à la Jigsaw. Brian m’incite à m’allonger et je dois dire que ça ne me dérange pas le moins du monde. Je m’exécute sans mal, fermant les paupières en essayant de me concentrer un peu. Je sens bien qu’il se passe quelque chose…  
Je prends une inspiration et soupire lourdement, portant mon bras valide à mon visage. Mes mains tremblent et je me sens faible. Mon bras pèse deux tonnes. Et les lumières sont insupportables.
Quelqu’un m’oblige à tendre le bras, me privant de mon pare-soleil improvisé et je grogne quand je sens l’aiguille pénétrer dans index. Ce n’est qu’à ce moment que j’arrive à rassembler suffisamment mes esprit pour comprendre pourquoi je suis aussi déphasé et fatigué tout à coup. Et merde… Elle prononce le mot fatidique au moment où j’y pense. Hypoglycémie. Bah oui, forcément gros malin… T’as pas mangé depuis mille ans et t’as perdu vingt mille litres de sang. La clope, la balade et l’excitation n’étaient pas les meilleurs remèdes.

Je laisse la Doc et son assistant s’agiter pour moi, me contentant de rester vautré sur mon brancard en attendant que mon vertige passe. En attendant de me sentir de nouveau moi-même et en pleine possession de mes moyens. Ce qui va peut-être prendre encore quelques minutes. Je donne quelques infos à la Doc quand elle me les demande, gardant les paupières fermées et rassemblant mes forces. Me préparant ensuite à accueillir la douleur qu’elle m’annonce comme imminente. J’avale quelques gorgées du jus que me présente Brian et prends deux bouchées de la barre au céréales sous ses encouragements. J’ai absolument pas envie de manger mais je sais que je n’ai pas tellement le choix, là tout de suite.
Cela fait, je me rallonge et prend de longues inspirations, ma tension grimpant en flèche. La rousse – qui à ce stade n’est plus mon amie – me redis que je vais douiller et elle ne ment pas. Je grimace et prends sur moi, mes doigts agrippant le tissu de mon teeshirt tâché de sang alors qu’elle commence à me recoudre. Ça dure une putain d’éternité.
Je me dis que c’est une garce, qu’elle aurait pu me laisser sombrer dans le coma le temps de me recoudre et me resucrer après, franchement ! C’est pas cool…  
« Vous êtes pas cool Stella. j'croyais qu'on étaient amis... » je la sermonne alors qu’elle appose le dernier point. « Ca vaut pour toi aussi Brian. Vous êtes des traitres. »  




code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 887

MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   Sam 2 Sep - 18:55




SAISON I # INTRIGUE 3


■ SUJET N°6
04:05 pm ; SOUTH SIDE - CHICAGO MEDICAL CENTER
Le moment n'est pas très agréable pour Milo car malgré l'anesthésie locale, il sent quand même certains points. Ce genre de rafistolage est toujours délicate mais il aura la chance que la cicatrice ne soit presque pas visible : Sidney a fait du bon travail. Elle annonce à Milo, quand elle a terminé, qu'il va être transféré en médecine pour 24 heures d'observation et c'est finalement contre avis médical qu'il sort. Leo quant à lui va transmettre les effets personnels de Julia au personnel soignant du service où elle va être montée après son réveil et quitte à son tour l'hôpital. Sidney de son côté refuse d'aller dormir et continue sur sa lancée. Elle dormira plus tard, trop de personnes ont encore besoin de soins.

Résultat :
# Milo sort contre avis médical avec une ordonnance et un rendez-vous qu'il est censé honoré dix jours plus tard pour retirer les points. Finalement plus de peur que de mal. Il sort aussi avec le conseil d'y aller tranquillement pendant les jours à venir, à lui de faire en sorte de ne pas se mettre en danger.
# Julia s'en est sortie de justesse et elle se réveillera dans le service de chirurgie où elle va rester hospitalisée près de quinze jours. Dans son malheur elle a eu de la chance. Après ça, elle aura droit à un arrêt maladie de huit semaines qu'elle ferait mieux d'accepter si elle ne veut pas retarder sa guérison.
# Leo rentre chez lui un peu secoué mais entier.
# Sidney termine sa nuit au CMC : trop de travail pour penser à dormir.


■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SAISON 1 # INTRIGUE 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON 1 # INTRIGUE 3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: South Side :: CHICAGO MEDICAL CENTER-
Sauter vers: