AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 APPEL DU DEVOIR #3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 478
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: APPEL DU DEVOIR #3 Sam 16 Sep - 17:45




APPEL DU DEVOIR #3

FIREFIGHTERS


1 ■ Synopsis
09:20 pm ; Oak Wood Cemetary
Le coup classique du chat coincé dans l'arbre...
Fanny visitait la tombe de ses parents lorsqu'elle a été alertée par des miaulements de panique. La jeune femme ne s'est pas démontée et a tenté d'aller chercher elle-même le chaton. Résultat : une cheville foulée lorsqu'elle a glissé sur une branche et s'est mal réceptionnée en tombant. Résignée et agacée, la jeune propriétaire d'un des établissements les plus huppés de Chicago s'est décidée à appeler les pompiers.
Elle vient de raccrocher avec le central lorsqu'elle perçoit du mouvement dans le cimetière et comprend qu'elle n'est pas seule. Rien de bien anormal à ça, après tout, elle se trouve dans le plus grand cimetière de la Cité des Vents. Sauf que l'homme en question est totalement nu et...couvert de terre, comme s'il venait de sortir d'une tombe. Alors qu'elle tente de se redresser pour aller à sa rencontre, elle aperçoit une deuxième silhouette. Une femme cette fois, mais toute aussi nue que le premier individu. Les deux personnes semblent errer là, ce qui n'a rien de très rassurant à cette heure tardive...
Que va faire Fanny en attendant l'arrivée des secours ? Se cacher ? Tenter une approche à ses risques et périls ? Rappeler les secours ? Pour le moment, les individus louches ne l'ont pas repérée en tout cas. Et c'est peut-être une bonne chose.  

2 ■ Participants
# Fanny Fleury-Arnaud
# Lloyd Hatfield
# Lou Fitzgerald
# Abraham McLaughlin

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 600 mots maximum par réponse
# pas d'ordre de passage défini  

■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : BereniceWCL (avatar) - May0osh (gifs) - Lazare (code signature)
Messages : 47
quartier : West Side / Une petite maison de quartier
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Dim 17 Sep - 17:30

Appel du devoir #3


Un coup d'oeil à ma main. L'hématome a pris une teinte bien noire et lorsque je bouge les doigts, cela me fait un mal de chien. Rien de cassé heureusement, mais je ne me suis pas loupé. Il va falloir que je sois plus prudent à l'avenir. Je vais devoir passer m'acheter de quoi me faire des bandages pour au moins protéger mes phalanges et mes doigts. Si je me pète quoi que ce soit en cognant, ça va me compliquer les choses pour le boulot. Un soupir et j'enroule ma main dans assez de bandage pour cacher l'hématome mais pas trop de bandage afin que je puisse m'en servir sans être gêné. Les enfants frappent à la porte de salle de bain et me rappellent à l'ordre : ils vont être en retard si je ne me dépêche pas. Cette semaine ils sont avec moi et c'est vrai que le timing est assez pour pouvoir les amener au collège qui est plus proche de mon ancienne maison que de la nouvelle. Je n'ai pas voulu les faire changer de collège, la séparation et la procédure de divorce étant assez difficiles pour eux à supporter comme ça. Du coup, j'ai une bonne vingtaine de minutes à prévoir pour qu'ils soient à l'heure. Quand je sors de la salle de bain, ma fille me jette un regard en coin, à ma main, et à mon visage où traîne également un hématome au niveau de ma pommette. Billie fronce les sourcils, me demande une nouvelle fois avec qui je me suis battu et je lui rétorque la même chose que je lui ai rétorqué la veille : j'ai cogné sur un type qui a failli me renverser alors que je sortais du boulot. Gros mensonge. J'ai cogné sur un type qui voulait juste me cogner également. Dans une pièce sombre. Entouré d'autres types qui avaient cogner, allaient cogner, et d'autres qui pariait sur qui allait mettre KO qui. Il est cependant hors de question que les enfants le sachent, que qui que ce soit le sache, surtout pas ma future ex-femme parce que si elle le sait... Si jamais elle l'apprend, elle le dira à son avocat et je ne verrai plus mes enfants.

Mensonge donc et je m'y tiens.

Je les dépose au collège et retourne à la maison. Je ne prends mon service qu'à 18 heures ce soir puisque je suis de nuit. La journée me semble, comme à chaque fois que je ne bosse pas la journée, interminable. J'aurais pu aller bosser, enchaîner jour et nuit et je le faisais avant mais avec les enfants c'est plus compliqué maintenant. Heureusement que le chef est conciliant. Lorsque je vais enfin chercher les enfants, les minutes s'enchaînent très vite et bientôt, je les laisse à la maison pour me rendre à la caserne.  Ce n'est pas toujours facile là-bas, je n'ai pas que des collègues qui m'apprécient et les choses sont de plus en plus tendues avec Josef, que j'essaye d'éviter un maximum mais au moins, avec Lloyd, tout va bien. Bosser avec lui est un plaisir et je n'ai jamais eu envie de le cogner, on ne peut pas dire que c'est le cas de tous mes collègues. Le début de la soirée est calme et même si on n'espère jamais qu'un accident se produise, quand la sirène retentit et que l'adrénaline monte aussitôt d'un cran, on a hâte d'être sur place. Lorsque Lloyd et moi prenons le camion je suis plutôt serein. L'appel concerne une simple cheville foulée, et un chaton dans un arbre. Dans un cimetière.

« Tu imagines recevoir un appel comme ça le soir d'Halloween ? » je dis à Lloyd alors que nous sommes en direction du dit cimetière.

Glauque.



(c) sweet.lips

_________________


I don't have a short TEMPER. I just have a quick reaction to BULLSHIT.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 1087
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Dim 17 Sep - 17:53

duty call

Lou, Abraham, Fanny & Lloyd

« Tu imagines recevoir un appel comme ça le soir d'Halloween ? »
Lloyd se tourne vers son camarade, les sourcils froncés par l’incompréhension.
« Un appel dans un cimetière le soir d’Halloween ? Mec ça remonte à quand la dernière fois que t’as pris une garde le 31 ? Non parce qu’en général, on passe pratiquement notre nuit là-bas… » lui répond-t-il sans esquisser le moindre sourire.
Il n’a pas vraiment la tête à rire. Il n’a pas la tête à grand chose ces dernières semaines… Encore que depuis le temps que c’est le cas, il va falloir qu’il reconnaisse que c’est en mois qu’il doit comptabiliser sa mauvaise humeur. Il fait ensuite mine de s’intéresser à son matériel, plus pour ne pas avoir à faire la conversation à qui que ce soit que parce qu’il doute d’avoir tout son nécessaire d’intervention sur lui. Il a toujours été méticuleux et oublier quoi que ce soit ne lui arrive simplement pas.
Le pompier se mure dans ses pensées et repense malgré lui à sa dernière soirée d’Halloween… Il ne l’a pas passé dans un cimetière mais il a manqué de justesse d’y finir.
Habituellement, il est toujours d’astreinte ce soir-là, mais l’an dernier, prétextant vouloir rester avec sa fille : Lloyd était parvenu à amadouer son chef et à obtenir sa soirée. Et qu’est-ce qu'il en avait fait ? Il avait fumé, bu comme un trou en faisant une petite chasse au trésor ridicule et avait terminé par faire une overdose au beau milieu d’une rave party dans le North Side. Une overdose qui lui avait coûté sacrément cher… Financièrement bien sûr, mais sur tellement d’autres plans…

Lou et Abraham se font la conversation pendant qu’il tourne son regard délavé vers l’extérieur du véhicule et regarde le paysage défiler. Les lumières des lampadaires semblent s’étaler sur les building. Une vrai oeuvre d’Art. Habituellement, il apprécie ce genre de vision. Chicago est sa ville. Une vile qu’il aime profondément, qu’il veut protéger… Mais ces derniers temps, il s’y sent piégé, à l’étroit. Il ne sait pas expliquer pourquoi. Il n’a même pas vraiment envie d’essayer en réalité.
Elvis, le chauffeur du camion secours les prévient qu’ils sont sur le point d’arriver et arrache du même coup Lloyd à ses ruminations. Il se tourne vers Lou, sous sa tutelle ce soir.
« C’est une intervention simple. Tu veux diriger ? » lui propose-t-il, sachant qu’elle est plutôt du genre à suivre qu’à donner des ordres. Sur des inter lourdes, avec des victimes sérieuses, c’est normal. Elle n’est que volontaire après tout, sous les ordres des pompiers de formation. Mais là, il ne s’agit que d’un chat perché sur un arbre et d’une fille qui s’est fait mal à la cheville alors si ça lui chante, il veut bien lui confier les rênes… Il a déjà vu la chose avec son lieutenant et il lui a donné son feu vert. Il ne reste plus qu’à avoir l’avis de la principale intéressée sur la question…



(c) chaotic evil

_________________
 
Wherever you go You know I'll be there
If you go far You know I'll be there
I'll go anywhere So I'll see you there



Dernière édition par Lloyd Hatfield le Dim 24 Sep - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : H. | we♥it | tumblr
Messages : 207
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Mer 20 Sep - 15:23



appel du devoir #3
ft. FIREFIGHTERS

Discrète, elle l'a toujours été, plus ou moins en tout cas, davantage depuis peu. Aussi, elle n'ose pas encore trop s'imposer, gardant ses distances, offrant quelques sourires ici et là comme pour rappeler qu'elle n'en reste pas moins joviale mais les choses changent, tout se dégrade, là, au cœur d'une vie qu'elle pensait pouvoir reprendre. Bête, elle l'a été, de croire que tout recommencerait normalement, que certains de ses actes ne viendraient pas hanter ses songes, qu'elle pourrait survivre avec sa mémoire et sa volonté. Idiote, idiote qui revient à la réalité des choses doucement, suivant le cours des opérations, reprenant la parole quand Abraham s'adresse à elle, tenant une conversation qui parvient à lui faire oublier bien des tracas qu'il lui faut réellement laisser de côté, plus que jamais ici. Puis Lloyd, la voix de Lloyd qui lui parvient, qui s'invite jusqu'à elle comme pour davantage l'ancrer dans cette opération qui commence, à chaque seconde qui les approche du lieu qu'ils doivent encore rejoindre. « C’est une intervention simple. Tu veux diriger ? » La question se pose et les yeux du blond ne se posent nul part ailleurs que sur elle. Et là, en une seconde, en un instant, tout lui revient, tout ce qu'elle doit gérer, cet éternel torrent d'émotions qui heurtent, fracassent, qui prend aux tripes comme pour ne lui laisser que ses ombres et ses doutes. Rien d'autre que cela. Alors elle déglutit, Lou se redresse un peu mieux comme pour ne pas avoir l'air complètement apeurée quant à cette initiative. Elle n'est pas douée, pas en ce moment, pas depuis qu'elle a quitté sa petite maison dans laquelle, ce soit, doit errer une ombre qu'elle aurait voulu ne jamais quitter. « Je ne sais pas si c'est une bonne idée, même pour si peu. » Tente-t-elle de faire entendre, trop incertaine, trop lointaine ; et elle espère qu'il comprendra parce qu'il sait, lui, probablement mieux que quiconque vu là où ça a pu les conduire par le passé. « Désolée si ça ne t'arrange pas. » Tente-t-elle de faire entendre tandis qu'elle rattache ses cheveux, essayant de lui offrir un maigre sourire, quelque-chose qui pourrait racheter son refus un peu débile, sa venue peut-être inutile. « En tout cas, la pauvre, il y a quand même un peu plus joyeux comme endroit que le cimetière. » Relance-t-elle, s'essayant à de la sociabilité qui commence, ces derniers temps, à lui manquer. « Surtout vu le temps, il ne manque plus que quelques morts relevés pour bien faire le cliché de ce genre de soirées. » Du rire, des sourires tandis qu'ils s'arrêtent, quittant déjà le véhicule pour rejoindre les lieux du « drame ». La petite blonde suit, écoute, elle se fait attentive comme dans l'espoir que cette mission puisse, comme toutes les autres, faire taire tout ce qui se promène dans sa tête, ça sans qu'elle ne puisse parfois s'en défaire. Et elle y parvient, lentement, Lou tire un trait éphémère sur ce qui lui appartient, sur ce privée qui se tait. « C'est tout bon pour moi. » Fait-elle remarquer finalement à Lloyd, à Abraham avec qui elle commence doucement à s'entendre, assez pour apprécier l'équipe dans laquelle on l'a placée pour sa soirée qui, d'ailleurs, ne fait que commencer.

Codage par Emi Burton

_________________


Why can't I get over this ?
Elle a essayé d'oublier son rire, son visage. Elle a essayé de se souvenir de son absence mais en vain, corruption dans un cœur trop faible.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1801
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Dim 24 Sep - 15:40


APPEL DU DEVOIR #3



Peu importe l'heure, peut importe la saison, peu importe le jour, tu te rends ici quand tu le souhaites, parce qu'il n'y a pas d'heures de visites, mais surtout parce que ton coeur te dicte à chaque fois le moment où tu veux te rendre ici. Et aujourd'hui, après avoir été au Blue Frog's pour le service du soir, tu avais vu un couple ayant l'âge que tes parents auraient s'ils étaient encore en vie, et cela t'avait un peu rendu nostalgique. Alors, tu avais décidé de te rendre au Oak Woods Cemetary pour être, l'espace d'un instant plus proche d'eux. Pas besoin de déposer quelques choses sur la tombe, pas ce soir en tout cas, la prochaine fois peut être, parce que finalement, tu ne sais pas quand tu vas revenir ici. Mais ton esprit est plus léger à présent, tu te sens mieux lorsque tu entends un miaulement non loin. Un chaton s'était glissé dans un arbre, et il n'arrivait plus à redescendre. Tu n'as pas forcément les bonnes chaussures pour faire ça, mais si tu les quittes, cela risque de te faire mal alors tant pis, tu grimpes à l'arbre, tu essayes, mais tu glisses et tu te réceptionnes mal. Ta cheville gauche a pris un bon coup, elle te fait mal, et cela t'agace. Peut être que tu aurais du quitter tes chaussures, cela aurait été plus simple pour toi, mais c'était fait. Tu décidais donc d'aller le 911 pour leur signaler le chaton, rien d'extraordinaire quand on a le bon équipement. Tu leur signales aussi que tu t'es légèrement fait mal à la cheville, autrement dit, pour eux rien de compliqué, tu le sais, c'est pour cela que ça l'agace encore plus de les "déranger" pour si peu. Mais bon, tu ne te sens pas de repartir chez toi dans ces conditions là. Tu raccroches attendant les secours lorsque tu vois une scène des plus étranges non loin de toi. Enfin dans un premier temps tu entends du bruit, avant de voir un homme, nu comme un ver mais couvert de terre, comme s'il venait de sortir de la couchette où il avait été définitivement entreposé. Mais le pire, c'est qu'il y a aussi une femme, dans le même état que lui. Ils semblent totalement perdus, autant l'un comme l'autre. Tu ne sais pas quoi faire, surtout que ta cheville te fait mal, pas trop, mais tu sais que durant une bonne semaine, le Blue Frog's devra faire sans toi, du moins, tu ne pourras pas t'amuser à faire le service, peut être simplement la barmaid après tout. Mais ton regard se focalise sur les deux personnes. Est ce qu'ils sont là pour une sorte de caméra cachée ? Le chaton était peut être un appât pour toi ? Mais aussitôt cette hypothèse intérieurement formulée que tu l'évacue, ils ne semblent pas jouer la comédie, ou alors ils sont très forts. Tu décides donc de rester dans ton coin pour le moment, les secours arrivent, et peut être qu'ils pourront aussi aider ces deux personnes du coup, non ? Peut être que tu devrais les rappeler ? Mais tu ne le fais pas, tu n'as pas envie que de potentiels futurs collègues te prennent déjà pour une folle, parce que même si tu es la propriétaire due Blue Frog's, tu ne perds pas de vue de devenir un jour un soldat du feu.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 1087
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Dim 24 Sep - 16:09

duty call

Lou, Abraham, Fanny & Lloyd

« Je ne sais pas si c'est une bonne idée, même pour si peu. »
Lloyd est un peu déçu de la voir réagir de cette manière. Il s’attendait à ce qu’elle profite de cette opportunité pour prendre le contrôle, se prouver qu’elle est capable de plus qu’elle ne le soupçonne. Parce que le manque d’initiative est un problème aussi important que la prise de risque dans leur métier. Elle ne pourra pas continuer à exercer cette profession, même à titre de volontaire, si elle n’a pas confiance en ses propres capacités.
« C’est pas que ça ne m’arrange pas Lou, c’est juste que c’est une mission simple et que je sais que tu es capable de la gérer. C’est dommage. »
Tant pis pour elle. Il n’a pas la force de se battre à sa place pour lui prouver qu’elle vaut plus que ça, qu’elle peut être une meneuse d’hommes plutôt qu’une simple suiveuse. Il perd le fils de la discussion qui suit, s’isolant dans sa bulle.
Quelques minutes s’écoulent avant qu’ils n’arrivent enfin en vue du cimetière.

Ils aperçoivent rapidement une jeune femme, assise seule au milieu des pierres tombales, près d’un arbre qui, étant donnée da taille, doit être centenaire. C’est certainement là que le chat a trouvé refuge. Habituellement, c’est le camion échelle qui se charge de ce genre de missions et le camions secours intervient sur des problèmes plus…préoccupants disons. Mais puisque tout le monde était de sortie à part eux, c’est à eux de gérer la situation.
Lloyd suit les instructions de McLaughlin et se charge d’accompagner Lou vers l’arbre, pour voir où se cache le chat et le tirer de ce mauvais pas. Pendant ce temps, son collègue s’occupe de la fille dont la cheville a souffert d’une mauvais réception.
« Tu le vois ? »  interroge-t-il sa collègue, braquant sa torche dans l’arbre.
Ils promènent tous deux le faisceau lumineux de leurs lampes, jusqu’à ce que sa partenaire repère une paire d’yeux sur une des branches.
« OK. Il n’est pas trop haut… Ca devrait le faire » évalue Lloyd, les poings sur les hanches. « Je monte. Tu surveilles la bête. »
Il ne propose pas à la jeune femme de le faire, puisqu’elle n’a pas voulu prendre en mains les opérations. Il se frotte les mains, approche du tronc et cherche une première prise. Le pompier prend un peu d’élan et se hisse sur la première branche venue, après avoir testé sa capacité à accueillir son poids. Mais alors qu’il vient de grimper dessus, il remarque du mouvement un peu plus loin.
Il demande à Lou de braquer sa lampe dans cette direction et ce qu’il voit pique évidemment sa curiosité… Un homme est en train de se promener, nu comme un ver et couvert de terre au milieu des allées.
« C’est quoi ce délire ? »
 

(c) chaotic evil

_________________
 
Wherever you go You know I'll be there
If you go far You know I'll be there
I'll go anywhere So I'll see you there

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : BereniceWCL (avatar) - May0osh (gifs) - Lazare (code signature)
Messages : 47
quartier : West Side / Une petite maison de quartier
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Dim 24 Sep - 20:37

Appel du devoir #3


Quand remonte sa dernière garde un 31 octobre ? Bonne question. En fait ça remonte tellement loin qu'il ne s'en souvient pas, pour la bonne et simple raison qu'il s'est toujours arrangé avec les collègues pour ne pas bosser ce soir-là afin d'être avec ses jumeaux. Du coup, il n'est pas très à la page de ce qui se passe ce soir-là ou pas. La manière dont le fait remarquer Lloyd n'est pas agréable mais de toute façon, en ce moment, il ne l'est jamais : agréable. Autant on dit de moi que je peux ressembler à un ours mal léché mais Lloyd c'est carrément un ours qui n'a pas assez hiberné en ce moment... Je ne relève cependant pas. On a tous nos sales périodes, il ne fait pas exception et je sais que je n'aime pas qu'on me fasse chier quand je ne suis pas bien donc... Du coup, je préfère reporter toute mon attention sur Lou et c'est avec elle que j'échange quelques mots de façon un peu plus légère ce qui ne fait pas de mal. Quand nous sommes presque arrivés, Lloyd propose à Lou de diriger et j'approuve d'un signe de la tête avant de me tourner vers la principale concernée : ce n'est pas bien grave ni compliqué et ça va la mettre en confiance si elle dirige d'abord une simple intervention comme celle-ci. Bonne idée de mon grognon de collègue. Sauf que Lou ne semble pas décidée à prendre les commandes. Dommage, parce qu'il n'y a que comme ça qu'elle apprendra. D'ailleurs Lloyd le lui fait remarquer. Peut-être que si on la met devant le fait accompli... J'essaierai d'en parler à Lloyd à l'occasion : il n'y a que dans le feu de l'action qu'elle y arrivera, qu'elle oubliera ses doutes. Et, si elle ne les oublie pas à ce moment-là, cela voudra dire qu'elle n'est pas faite pour ce métier. Nous verrons bien le moment venu.

Pas ce soir visiblement.

Nous arrivons sur les lieux et je laisse échapper un petit rire à la remarque de Lou.

« Je disais pareil dans le camion. Visiblement j'ai manqué trop de soirées d'Halloween à la caserne pour me rendre compte de ce que ça donne. J'aime pas cet endroit. » j'ajoute plus sombrement avec sérieux.

Non, les cimetières ce n'est pas mon truc. En même temps, cela ne doit être le truc de personne... Nous arrivons à hauteur de la victime et il me semble la reconnaître parce que j'écume pas mal de bars et... C'est pas la proprio du Blue Frog's ? Je l'ai déjà vue c'est sûr. Bref. Un coup d'oeil à l'arbre, à sa taille puis je discute brièvement avec Lloyd de qui fait quoi et comment. Finalement je le laisse s'éloigner en compagnie de Lou pour essayer de récupérer le chat et je m'approche de la jeune femme. Arrivé à sa hauteur, je pose le sac de secours et m'agenouille avant de lui adresser un sourire.

« Bonsoir. Alors, comme ça on veut jouer les héroïnes hm ? Je vais regarder votre cheville. » j'ajoute avant de m'intéresser de près à la dite cheville. Quelque palpations, quelques grincements de douleur de la jeune femme, je relève mon regard vers elle. « Bon, ce n'est pas bien méchant. Il faudra faire une radio pour contrôler mais je ne pense pas que ce soit cassé. Je vais vous immobiliser la cheville et ça va faire mal sur le coup mais après ça ira mieux. » Sur quoi je commence à m'occuper de la cheville. « Je m'appelle Abraham. Et vous ? J'ai l'impression de vous avoir déjà vue. Vous tiendriez pas le Blue Frog's par hasard ? »

Lui faire la conversation lui évitera de penser qu'il est en train de lui faire mal.




(c) sweet.lips

_________________


I don't have a short TEMPER. I just have a quick reaction to BULLSHIT.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : H. | we♥it | tumblr
Messages : 207
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Dim 24 Sep - 23:29



appel du devoir #3
ft. FIREFIGHTERS

Elle sent bien que quelque-chose dérange, que quelque-chose ne joue pas en sa faveur et elle s'avoue incapable d'en trouver la cause, supposant son état, son refus, peut-être tout ce qui s'est passé depuis la dernière fois et son presque silence qui commence à peser. Raison pour laquelle Lou tente l'humour, un pas vers ce qui – d'ordinaire – allège les cœurs souvent trop lourds. Elle vient se défaire de toutes ces mauvaises idées, essayant de ne plus y songer, s'en remettant à son professionnalisme dont elle sait user, même si elle n'a encore jamais rien fait que suivre, en effet. Ça jusqu'à ce qu'ils n'arrivent sur les lieux, jusqu'à percevoir la jeune femme qui les attend, assise dans son coin tandis que les prunelles de Lou se perdent sur les alentours, cherchant l'arbre le plus proche qui, finalement, s'avoue bien visible. C'est d'ailleurs vers ce dernier qu'ils terminent par aller, Lloyd et elle, laissant le loisir à Abraham de s'occuper de la jeune femme. « Tu le vois ? » Un geste négatif de la tête avant de se raviser, avant de percevoir deux grands yeux percés l'obscurité des lieux pour finalement découvrir une petite boule de poils lorsque sa lampe se braque dessus. Elle va pour se proposer à monter, elle va pour lui faire entendre qu'elle peut s'y risquer mais il la devance, sans d'ailleurs trop lui laisser le choix. « Je monte. Tu surveilles la bête. » Alors elle acquiesce, balançant un rapide coup d’œil à Abraham qui s'affaire dans son coin, croisant rapidement le regard de la Belle à qui elle offre un sourire dans la foulée. Ça, avant que Lloyd ne vienne à nouveau attirer son attention, avant qu'il ne vienne la sortir de sa générosité pour l'inciter à tourner et le regard et sa lampe vers les ténèbres autour. Ce qu'ils découvrent lui arrache un froncement de sourcils et un pas en arrière tandis qu'elle guette, qu'elle contemple, hésitant à en rire dans un premier lieu au vu de leurs dernières conversations. « C’est quoi ce délire ? » Elle aurait voulu y répondre mais les mots ne lui viennent pas encore, pas alors qu'elle découvre une deuxième silhouette, là, un peu plus loin, déambulant de la même manière malgré le faisceau de lumière. « C'est une blague, je crois. » Parce qu'elle veut s'en persuader avant de penser à mal, avant de penser au pire. Puis finalement. « Abraham, il y a deux autres personnes là, ils sont avec elle ? » La question se pose parce qu'elle veut s'assurer des choses, parce qu'elle veut en avoir le cœur net bien qu'elle soit déjà en train de se douter de la réponse qu'elle aura. Ils n'ont pas l'air pleinement conscients, ni même très sûrs de l'endroit où ils se trouvent et c'est ce qui lui arrache un nouveau frisson qui se déchaîne dans son dos quand elle en revient à Lloyd, toujours perché sur sa branche. « Vas pas tomber, s'il te plaît ; une demande sincère tandis qu'elle détourne une énième fois le regard vers l'espace de spectre qui semble s'avancer enfin. Monsieur ? » Attirer l'attention, c'est pour l'instant tout ce qu'elle peut faire.

Codage par Emi Burton

_________________


Why can't I get over this ?
Elle a essayé d'oublier son rire, son visage. Elle a essayé de se souvenir de son absence mais en vain, corruption dans un cœur trop faible.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1801
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Lun 25 Sep - 0:16


APPEL DU DEVOIR #3



Tu attends patiemment les secours, peut être même d'ailleurs que tu vas connaître l'équipe qui est là pour te secourir, enfin, toi, mais aussi le petit chat dans l'arbre d'ailleurs. Tu essayes de ne pas prêter attention aux deux personnes nues non loin de toi, comme si ton regard n'avait jamais croisé leurs silhouettes à vrai dire, c'est mieux comme ça. Tu vois alors les secours arriver, ils sont trois comme souvent dans le cas d'intervention mineure comme celle-ci et tu reconnais deux personnes sur les trois : Lloyd & Lou. Tu ne connais pas le troisième mais c'est lui qui s'occupe de toi. Avec la pénombre, Lloyd ne te reconnait pas, et Lou non plus visiblement mais tu n'en fais pas une formalité. Il faut dire que la nuit commence à être bien présente, alors dans la pénombre, ils n'ont pas du faire attention, puisqu'ils se sont concentrés sur le chat à sauver. C'est donc le plus capés des trois, tu le penses qui vient s'occuper de ton cas qui n'est pas le plus grave du monde mais quand même. Il plaisante un instant sur le fait que tu as voulu jouer les héroïnes, mais en temps normal tu es capable de cela, c'est juste que tu n'avais pas les bonnes chaussures. Il touche légèrement, et tu grimaces, parce que ça fait quand même un peu mal. Il te donne un premier diagnostic, et t'explique la marche à suivre, marche que tu connais très bien puisque tu as failli redevenir pompier avant la mort de tes parents. C'est peut être là que tu l'as croisé d'ailleurs la première fois, avant le Blue Frog's ? C'est possible que tu l'ai vu aux deux endroits d'ailleurs, tu ne saurais dire exactement ce qu'il en est.

" Vous en faites pas pour ma cheville, je sais que je vais en avoir pour quelques jours mais que c'est pas trop grave, je l'aurais senti je pense mais faites ce que vous avez à faire. "

Puis, il te dit son prénom : Abraham. Cela ne te dit rien de spécifique, avant qu'il ne te retourne la question et de te demander si tu ne tiens pas le Blue Frog's ce qui te fait sourire. Il est donc un de tes clients plus ou moins réguliers, ce qui ne te semble pas impossible.

" Fanny. J'aurais aimé que notre première vraie rencontre se passe autrement, mais oui, je suis bien la propriétaire du Blue Frog's, en vous voyant arrivé avec Lloyd et Lou, je me disais bien que votre visage ne m'était pas totalement inconnu, à moins qu'on ne se soit rencontré quand je m'entraînais pour devenir pompier, peut être aux deux endroits cela dit. "

Et alors que tu étais en train de parler, tu sens qu'il manipule ta cheville pour l'immobiliser bien comme il faut. Un rictus de douleur te parcours le visage mais ça ira, tu en es presque persuadée alors. Puis Lou vient voir Abraham, elle vient de voir les deux silhouettes un peu plus loin, et tu penses qu'elle a peur.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : BereniceWCL (avatar) - May0osh (gifs) - Lazare (code signature)
Messages : 47
quartier : West Side / Une petite maison de quartier
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Ven 29 Sep - 18:41

Appel du devoir #3


Elle me donne son prénom : Fanny. Un sourire. Et tandis que je manipule sa cheville pour l'immobiliser correctement, elle m'explique que j'ai vu juste et qu'elle est bien la proprio du Blue Frog's. Je ne suis donc pas autant à la ramasse que ça. Je relève brièvement mon regard vers elle quand elle mentionne qu'elle s'est entraînée pour devenir pompier. Je suis tout à coup curieux. Pourquoi s'est-elle arrêtée pour devenir proprio d'un bar ? Sauf que ce n'est ni le lieu ni le moment pour parler de ça. Faire un peu la conversation pour lui occuper l'esprit oui, commencer à avoir une réelle et grande conversation non. Plus vite nous aurons fini l'intervention, plus vite elle sera amenée aux urgences pour cette vérification nécessaire. Je me réintéresse à sa cheville, place l'attelle et c'est à ce moment-là que la voix de Lou me sort de ma concentration. Je porte mon attention sur elle quand elle m'explique qu'il y a visiblement deux personnes un peu plus loin. Des personnes qui pourraient être avec Fanny. Je reporte donc mon attention sur la blessée.

« Vous êtes venue avec quelqu'un ? »

Réponse négative. Bon. Sur quoi j'entreprends de fixer l'attelle correctement avant de regarder Fanny.

« Bon, vous restez là, vous ne bougez pas. Je reviens. Faut que j'aille voir ma collègue. »

Je referme mon sac, le laisse là et m'approche de Lou.

« Lou ! Elle est venue s... » Je m'arrête en apercevant les silhouettes. Nues. Un homme. Une femme.  « Ok... Alors là ça vaut Halloween niveau glauque... »

Je n'aime pas ça. Je n'aime pas ça du tout. Pourquoi sont-ils nus ? Est-ce qu'ils ont pris quelque chose ? Du Bath Salt ? Cette merde ? Ce ne serait pas étonnant.

« T'approche pas d'eux et te laisse pas approcher » je dis à Lou, extrêmement sérieux. « Lloyd ! » Je m'écarte pour me rapprocher de l'arbre sans pour autant quitter Lou et les deux silhouettes plus loin du regard. « T'as bientôt fini avec le chat ? Je crois qu'on a une petite situation là... »

Sans déconner Abe ?...




(c) sweet.lips

_________________


I don't have a short TEMPER. I just have a quick reaction to BULLSHIT.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 1087
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Ven 29 Sep - 21:44

duty call

Lou, Abraham, Fanny & Lloyd

Lloyd est sur le point de redescendre pour rejoindre Lou et éclaircir le mystère du nudiste lorsqu’un miaulement s’élève non loin. Lloyd jette un oeil dans cette direction, orientant le faisceau de sa lampe vers les branches, essayant de ne pas directement viser l’animal, certainement apeuré.
« C’est une blague, je crois » entend-t-il son équipière lancer d’un ton on ne peut moins assuré…
Le pompier ouvre la bouche pour lui demander d’aller prévenir McLaughlin, mais Lou le devance en lui disant qu’elle revient, avant de diriger ses pas vers leur collègue, occupé avec la blonde qui a passé l’appel au central.
« A nous deux… J’espère que t’es aussi mignon que le chaton que j’ai trouvé il y a pas longtemps… »
Et qu’il a finalement décidé de céder à sa mère pour lui faire un peu de compagnie et ne pas avoir à changer sa litière… Son meilleur argument, après une semaine de cohabitation avec l’animal a été que tous ces poils, dispersés dans son appartement ne pouvaient décemment pas être bon pour sa fille. En cinq minutes, le gentil matou était transféré chez Maureen.
« J’espère aussi que ce qu’on dit à propos des chats qui savent lire dans les pensées est faux…sinon tu viens certainement de découvrir que je suis un affreux salopard » marmonne Lloyd en enfilant une paire de gants pour éviter de se faire lacérer par l’animal si jamais celui-ci panique pendant qu’il tente de le tirer de son mauvais pas.

Lou revient subitement à ses côtés, au moment où il reprend son ascension. Elle lui demande d’être prudent avant d’appeler l’homme en tenu d’Adam un peu plus loin. Lloyd tique, ne trouvant pas ça très prudent. Et que fait Abe ? Pourquoi est-ce qu’il ne l’accompagne pas ? Pourquoi est-ce qu’il ne va pas voir de quoi il retourne  et laisse Lou, une bleue, gérer ça ?
Nouveau miaulement.
« Ouais, ouais. T’as su monter, tu devrais savoir descendre… » lui lance-t-il avant de soupirer et d’évaluer la situation. « Si tu sautes sur cette branche, tu devrais être bon. Il te restera plus qu’à jouer les Geronimo. »

« Lloyd ! » le hèle enfin son ami et collègue, avant de lui demander où il en est. 
« J’arrive dans une seconde, laisse-moi le temps de… »
C’est à cet instant, alors qu’il se penche sur sa branche et tourne le dos au félin, que ce dernier décide de sauter. Droit sur lui et toute griffe dehors.
« Oh merde ! » a-t-il le temps de laisser échapper alors qu’il bascule la tête la première et rejoint brutalement le sol herbeux. Une chance qu’aucune pierre tombale n’est été placée là, sans quoi il s’en tirerait à moins bon compte. N’empêche que l’atterrissage a été plutôt brutal et qu’il est un peu sonné… Et très honteux.  
Le chat lui, s'en tire a bon compte et l'a utilisé comme tremplin pour rejoindre le sol et s'éloigner en trottinant, loin de tous ces fous d'humains.  

(c) chaotic evil

_________________
 
Wherever you go You know I'll be there
If you go far You know I'll be there
I'll go anywhere So I'll see you there

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : H. | we♥it | tumblr
Messages : 207
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3 Lun 16 Oct - 23:25



appel du devoir #3
ft. FIREFIGHTERS

De l'hésitation, de l'appréhension aussi, surtout. Parce qu'elle n'est pas sûre de comprendre, parce qu'elle craint d'avoir à le faire par la suite. Ils ne réagissent pas et si elle s'attendait à se voir guetter de prunelles livides, Lou n'en est que plus déçue ; ou apaisée en vérité, aller savoir. Raison pour laquelle elle s'abstient une nouvelle approche, davantage en sachant que Abraham lui interdit ; chose qu'elle comprend, en soit, bien que curieuse et désireuse de bien faire les choses. Parce qu'ils ont peut-être besoin d'aide, parce qu'ils ont peut-être besoin d'une présence pour leur faire comprendre... qu'ils sont là ? C'est absurde, terrible, ambiguë et elle cesse de chercher une explication, allant pour se tourner avant de sursauter. Elle a vue cette masse tomber, rapidement, brutalement et instinctivement, elle s'est élancée, sentant son cœur peut-être s'arrêter, manquer quelques battements en tout cas. Assez pour qu'elle n'en tremble, assez pour qu'elle ne perde toutes les émotions négatives jusqu'alors laissées monter. Elle s'arme de sang-froid, s'approchant de Lloyd avant de s'agenouiller à ses côtés. Il n'est pas tombé de haut mais quand même, quand même. Il reste la peur de grave blessure, les séquelles d'un accident auquel elle a assisté qui lui aura amputer deux mois de la petite vie parfaite qu'elle menait avant tout ça. « Bouge pas, attends. » Elle en oublie les silhouettes, les deux espèces de fantômes qui rôdent derrière elle, derrière eux, peut-être désormais un peu trop proches. « Tu as mal quelque part ?... hormis à la main que je viens de t'écraser ? » Elle ose un sourire un peu gêné tandis qu'elle retire son genou de cette dernière, la prenant plutôt contre la sienne tandis qu'elle sent du mouvement derrière elle, un peu plus précis, un peu plus bruyant ; évidement. Un frisson parcours son dos, quelque chose qui parvient à redémarrer la mélodie affolée de son cœur tandis qu'elle se paralyserait presque. « Ils vont me rendre folle, sans déconner... » Souffle-t-elle en fermant simplement les yeux comme pour faire passer cette mauvaise blague qu'elle n'apprécie plus vraiment, plus du tout en vérité. Parce qu'elle n'arrive pas à se dire que cette intervention puisse être à ce point hors du commun. Ça ne s'ancre pas dans sa tête tandis qu'elle songe au chat, à la jeune femme, aux premières raisons qui les ont mené là sans qu'une telle présence ne soit à s'ajouter à cette saloperie de soirée. Et, dans sa réflexion, c'est un contact – ou peut-être l'imagine-t-elle – qui l'amène à hurler avant de se relever aussitôt, dans la foulée, s'apprêtant déjà à entendre Abraham rire. Elle aimerait que ce soit ça en tout cas, se persuadant déjà naturellement que la petite blonde ne leur a pas tout dit en appelant au central ; ou que ces salauds tentent de lui offrir – en plus de tout ça – la peur de sa vie pour une raison dont elle ne trouve pas encore l'origine.

Codage par Emi Burton

_________________


Why can't I get over this ?
Elle a essayé d'oublier son rire, son visage. Elle a essayé de se souvenir de son absence mais en vain, corruption dans un cœur trop faible.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3

Revenir en haut Aller en bas
 

APPEL DU DEVOIR #3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Il y a soixante-dix ans, 1937 : 70 ans après, un devoir de m
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: South Side :: OAK WOODS CEMETARY-