Partagez | 
 

 APPEL DU DEVOIR #3

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 858
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3   Lun 23 Oct - 17:30

duty call

Lou, Abraham, Fanny & Lloyd

Lou est la première (et finalement la seule) à le rejoindre, pour s’assurer de son état. Il va bien. Physiquement du moins, parce que son égo en a prit un coup… Il fait l’inventaire de ses petits bobos et constate que son menton, égratigné dans sa chute le picote, de même que ses avants bras, sur lesquels il s’est plus ou moins bien réceptionné. Merci les graviers… Bon et c’était sans compter sur le fait que, dans la précipitation et la pénombre, Lou lui écrase la main.
« Outch » laisse-t-il simplement échapper, alors qu’elle lui demande s’il a mal quelque part et réalise son erreur. Évidemment, c’est sur sa "mauvaise main" qu’elle vient de prendre appuie. Celle qui a été piétinée au moment d’Halloween. IL a retrouvé pratiquement toute sa mobilité mais par temps humide, elle devient douloureuse. Comme ce soir…
« Ça va, ça va » marmonne Lloyd, bougon, en acceptant son aide pour se remettre debout. Il s’époussette ensuite, arrachant sa main à celle de la pompier volontaire, et passe celle-ci sous son menton. Il saignotte un peu mais c’est majoritairement de la lymphe.
Il en est à lorsqu’il voit Abe revenir sur ses pas – possiblement pour se foutre de lui, peut-être pour simplement prendre de ses nouvelles – et apposer sa main sur l’épaule de Lou. Lou qui ne s’attendait visiblement pas à ça et pousse un hurlement terrifié en faisant volte face. Lloyd lève les yeux au ciel et pousse un soupir, dépité par cette soirée rocambolesque.

« Bon, on devait pas se bouger ? » leur lance-t-il à tous les deux, les joues encore rougies par l’embarras, en les dépassant pour se rapprocher des deux silhouettes, après avoir récupéré sa torche dans l’herbe. « Hey ! Pompier de Chicago ! » scande-t-il en braquant le faisceaux de sa lampe en direction de l’un des deux individus. La femme. Elle sursaute, protège ses yeux d’une main, puis, réalisant qu’elle est dans son plus simple appareil : utilise ces mêmes bras pour masquer son anatomie livrée en pâture à la lumière crue de la torche du pompier. Celui-ci l’abaisse un peu et prend la direction de l’inconnue dénudée et couverte de terre. « Vous allez bien Madame ? Vous voulez bien approcher ? » l’incite Lloyd en lui faisant signe de le rejoindre, au cas où elle ne comprenne pas sa langue.
Mais la femme n’a pas l’air décidée. Elle reste là où elle est, vraisemblablement terrifiée, en état de choc.
« Lou ? Tu veux bien aller chercher des couvertures dans le camion ? Et préviens le central qu’ils doivent envoyer une voiture de poulets » ajoute-t-il, un ton plus bas…  
Elle s’éloigne avec ces ordres pendant que Lloyde tente d’amadouer son interlocutrice. Il suppose que de son côté, Abraham fait de même avec l’homme, ou s’occupe encore de la blessée initiale. Il est trop concentré sur ce qu’il fait pour lui accorder beaucoup d’attention.  
« Madame ? Vous comprenez ce que je vous dis ? »
La femme hoche la tête de haut en bas, puis jette des regards affolés aux alentours. Ses yeux ressortent nettement sur sa peau terreuse et lui donne un air franchement inquiétant…
« Je ne vous veux aucun mal. Je suis pompier. Je vais venir jusqu’à vous, d’accord ? »
« Je…je sais pas c’que j’fais là… » s’exprime enfin la femme, d’une voix haut perchée à cause de la nervosité.
« On va essayez de démêler ça ensemble. Vous avez pris quelque chose ? »
Et quand elle lui répond que non, Lloyd devine qu’elle ment.  
  

(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 713

MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3   Lun 23 Oct - 17:38




APPEL DU DEVOIR #3

FIREFIGHTERS


1 ■ Rebondissement
09:45 pm ; Oak Wood Cemetary
L'instinct de Lloyd est le bon : la femme qui lui fait face, dénudée et le corps couvert de terre lui ment bel et bien. Elle et l'autre homme ont consommés de la DUST ensemble en fin d'après-midi, alors qu'ils s'envoyaient en l'air dans un motel du Loop.  
Les pompiers l'ignorent encore mais ils sont amants. Pas seulement dans le sens où ils s'envoient en l'air fréquemment, mais dans celui qui les rends tous les deux coupables d'adultères.
Aucun d'eux ne se souvient pour le moment de ce qui lui est arrivé et Fanny ne va pas pouvoir aider qui que ce soit dans cette enquête... A moins qu'elle reconnaissent le couple qui, de temps à autres, fréquentent son établissement.
Alors que Lloyd s'en tire plutôt bien avec la femme adultère, l'amant est moins docile et décide de blâmer Abraham pour son état et cette situation. A moins que ce soit la drogue qui parle ?
Pendant qu'ils se chargent de ces deux victimes, Lou revient avec des couvertures et commence par en distribuer une à la propriétaire du Blue Frog's... Lorsque les "poulets" arriveront, elle devra se charger de leur expliquer la situation.  

2 ■ Participants
# Fanny Fleury-Arnaud
# Lloyd Hatfield
# Lou Fitzgerald
# Abraham McLaughlin

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 600 mots maximum par réponse
# pas d'ordre de passage défini  

■ le staff de C911


Dernière édition par WINDY CITY le Sam 16 Déc - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar



crédits : Eilyam + Tumblr
messages : 354
quartier : North Side

MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3   Jeu 2 Nov - 14:15


APPEL DU DEVOIR #3



Voilà, ta cheville est placée dans l’atèle, tout ira bien, ce n'est qu'une histoire de quelques jours à peine, une semaine dirons-nous, mais tu es solide, tu vas t'en sortir, clairement. Abraham te demande alors si tu es venue avec quelqu'un mais ce n'est pas le cas, pas du tout même, parce que sinon, tu n'aurais pas appeler les secours, tu aurais fait avec la personne avec qui tu étais venue pour t'en aller d'ici.

" Non, je ne suis venue avec personne. "

Il semblait s'attendre à cette réponse puisque presque aussitôt, il te laisse pour ainsi dire en plan vu que le plus gros du travail a été fait de toute façon. Mais la situation est étrange, vraiment, ces deux personnes là-bas semblent carrément à l'ouest, sans doute droguées ou quelques choses comme ça. A première vue, de là où tu te trouves, c'est à cela que tu penses. Ce ne sont pas des zombies sorties tout droit de leur tombe, cela n'a pas de sens, vous n'êtes pas dans The Walking Dead, les morts restent morts, il n'y a pas d'autres issues possibles. Le chat dans l'arbre a finalement réussi à s'en sortir, avec un chute de Lloyd sur le sol. Tu espères qu'il ne s'est pas fait mal au moins, enfin pas trop, pas autant que toi. Mais tu as du mal à te lever, ta cheville te fait souffrir et sans béquilles tu ne vas pas pouvoir aller bien loin, le cloche pied ne te sauvera pas pour ce coup là. Mais tu es debout et tu vois un peu mieux les deux personnes nues et sales. Mais les pompiers offrent un autre spectacle. Lou pousse un cri de terreur alors que Lloyd vient de lui mettre la main sur l'épaule. Bref, ce dernier parle alors clairement au couple, mais ces derniers ne semblent pas être dans leur assiette. Mais finalement, il obtient une réponse, évasive de la femme qui semble ne pas comprendre ce qu'elle fait là. Cela te fait penser à cette femme qui était venu au Blue Frog's, il y a de cela quelques jours, elle était désorientée et à moitié dénudée elle aussi. Tu avais fait venir la police et il s'était avérée qu'elle avait consommée la nouvelle drogue en vogue : la DUST. Lou revient alors vers toi, avec une couverture.

" Merci Lou. "

Tu ne lui en dis pas plus, vous ne vous connaissez pas plus que ça de toute façon, mais si elle ne t'avait pas reconnue, elle devrait pouvoir le faire à présent même si tu n'es qu'une cliente occasionnelle après tout. La situation est bizarre, surtout que l'homme semble blâmer Abraham pour ce qu'il est en train de subir, sans doute qu'il est encore sous les effets de la drogue, mais c'est une sacré saleté quand même ce truc. Cela te donne quelques remords sur l'instant. Un jour, tu le sais, tu embrasseras ton destin, celui de devenir pompier.


_________________


    « Les doutes s'installent sans que l'on ne s'en rende compte, les doutes sont là, revenant en mémoire, et il est désormais impossible de les éviter. Que faire ? Continuez à rester là, sans réellement chercher, vivre dans le passé ? Faut-il enfin aller de l'avant, et lâcher du lest ? L'avenir nous le dira sans doute bien trop rapidement. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 858
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3   Mar 7 Nov - 10:00

duty call

Lou, Abraham, Fanny & Lloyd

Il est face à un choix. Soit il insiste lourdement, lui fait savoir qu’il est certain qu’elle ment et prend le risque de la brusquer, soit il joue les idiots et fait mine de la croire. Lloyd réfléchit très vite et choisi d’opter pour l’option deux pour le moment. C’est un peu risqué parce que, tant que le pompier ne sait pas ce qu’elle a consommé, il prend le risque que quelque chose se produise, sans qu’il puisse le prévoir… Mais s’il la froisse, alors qu’elle semble déjà sous le choc, Lloyd sait qu’il n’en tirera jamais rien. Un mal pour un bien, il l’espère.
En attendant, il se rapproche un peu, prudemment, pas à pas, les mains bien en évidence.
« Je vais retirer ma veste et vous la donner pour que vous vous couvriez un peu, d’accord ? » lui propose-t-il en s’immobilisant à deux bons mètres de la femme dénudée. Elle l’observe, baisse les yeux sur son corps couvert de terre puis jette des coups d’oeil aux alentours. Après une courte délibération interne, elle hoche la tête, approuvant l’idée. Dans des gestes lents, Lloyd se débarrasse donc de sa veste et la tend vers la brune qui se retrouve contrainte de faire un pas vers lui pour pouvoir se couvrir. Il la laisse faire, préférant ne pas prendre le risque de la toucher puisqu’il ignore ce qui lui est arrivé et ne veut pas l’effrayer davantage.
A-t-elle été violée ? Molestée d’une quelconque façon ? Il ne voit pas de blessures apparente mais ne peut pas vraiment se fier à ses yeux là, tout de suite. Parce qu’il fait nuit et que sa peau claire est couverte de terre. Comme si elle avait été enterrée…vivante.
« Vous savez où vous êtes Madame ? »
« Dans…dans un cimetière… »
« Celui d’Oak Wood, dans le South Side » confirme le blond. « Vous vivez dans le coin ? »
« Non… Non, je viens du North Side. C’est là que j’habite… Qu’est-ce que je fais là ? »
« J’en ai aucune idée Madame. Quel est la dernière chose dont vous vous souvenez ? »
« Je…je ne sais pas je… J’avais un…un rendez-vous. »
Le ton qu’elle emploie, la façon dont elle lève le menton et le défi du regard fait comprendre à Lloyd qu’elle a quelque chose à cacher. Quelque chose dont elle a honte mais qu’elle veut faire comme si elle assumait. Elle le défi de la juger… Quel genre de rendez-vous était-ce ?
« Vous pouvez me donner votre nom ? »
« Jane. Jane Dickinson. »
« Très bien Jane. Moi c’est LLoyd. Est-ce qu’il y a quelqu’un que nous puissions prévenir ? »
« Non ! Je…je ne veux pas que qui que ce soit sache que… C’est gênant… »
« Ca va aller Madame Dickinson. La police est en chemin et va… »
« La police ? Pourquoi avez-vous appelé la police ! »
« Parce que vous vous baladez nue et en état de choc au milieu d’un cimetière en pleine nuit Madame Dickinson. »
« S’il vous plait, je ne veux pas que la police s’en mêle » couine-t-elle, paniquée, triturant nerveusement la veste de Lloyd.
« Vous préféré me parler à moi ? »
« Je…eh bien… »
C’est à ce moment que, de l’autre côté, la situation dégénère un peu et que des éclats de voix s’élèvent, détournant l’attention de Lloyd. Et alors qu’il braque le faisceau de sa lampe dans la direction d’Abraham, la femme adultère en profite pour essayer de se faire la malle…
Ses pieds nus foulant l’herbe ne font aucun bruit et le pompier ne s’aperçoit de sa fuite que lorsqu’il se retourne vers elle pour lui demander de le suivre et pouvoir se rapprocher de son collègue pendant qu’il la confiera aux bons soins de Lou.
« Hey ! Qu’est-ce que vous faites ? Revenez ! » la hèle-t-il avant de jurer entre ses dents et de s’élancer à sa poursuite au travers des pierres tombales.


(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : avengedinchains | we♥it | tumblr
messages : 14
quartier : west side

MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3   Dim 26 Nov - 19:31



appel du devoir #3
ft. FIREFIGHTERS

« Merci Lou. » C'est le moindre qu'elle puisse faire, laissant Abraham et Lloyd s'en sortir par eux-même, plus expérimentés, plus sûrs d'eux qu'elle ne l'a jamais été. Et elle a confiance en leur méthode même malgré ce qu'on peut entendre, toutes les rumeurs qui traînent sur chacun. Lou s'en écarte alors, restant aux côtés de la jeune femme sur laquelle, finalement, elle attarde un regard, fronçant un peu les sourcils, remettant rapidement ses traits sans pour autant savoir qui elle est. Chicago est vaste, étendue et elle sait d'avance que lutter pour essayer de se souvenir de tous les visages croisés ne serait pas aisé. Aussi, elle abandonne simplement, baissant un instant la tête pour finalement en revenir à la situation qui, quant à elle, suit son cours un peu plus loin. « Finalement, heureusement que ça vous est arrivé. » Plaisante-t-elle un peu maladroitement à l'égard de la brunette à qui elle tient compagnie, attendant sagement que les forces de l'ordre n'arrivent. « Si j'ai bien compris, ça devrait aller pour vous. Mais n'esquivez pas les quelques jours de repos tout de même, ça va être nécessaire. » Vient-elle lui conseiller tandis qu'un peu plus loin, des sirènes commencent à retentir, aussi certainement que les voix masculines situées non très loin d'elles. Lou en détourne le regard, guettant Abraham et l'autre homme qui cherche à se faire entendre avec autant d'envie que son collègue. Et elle fronce les sourcils, cherche à bien entendre, tenter de comprendre avant que la situation ne s'impose d'elle-même dans sa tête, avant que la jeune femme ne puisse tout remettre en ordre. Ça a beaucoup de similarités avec certaines choses qui se sont passées, certaines choses que ses collègues ont déjà eu à gérer et c'est un frisson qui vient parcourir son dos, quelque-chose de glacial pour l'esprit de la belle empli d'aucun mal.
Et si elle va pour s'avancer, la petite blonde s'en retrouve coupée dans son élan par l'arrivée d'une première voiture de policiers dont deux en sortent, deux qu'elle se résigne à aller voir en espérant que ses collègues puissent gérer la situation, la belle finalement distraite par Lloyd qui s'éloigne. « Qu'est-ce qui se passe ici ? » L'espace d'un instant, elle croit percevoir Julian derrière le premier qui vient se présenter et elle s'en bloque, bêtement, irresponsable, pour finalement s'en remettre à un état plus stable. Lou se blâmera plus tard de cette obsession dangereuse pour ce qu'elle a cherché à exercer jusqu'à ce soir. « On a deux personnes, un homme et une femme. Ils sont nus. On a été appelé pour mademoiselle dans un premier temps, ils ne se sont manifestés qu'ensuite. Deux de mes collègues sont avec eux. Abraham McLaughlin avec l'homme, là-bas, et Lloyd Hatfield avec... ; et elle ne l’aperçoit pas. Lloyd ?! » Mais rien, pour l'instant. Rien si ce n'est son faisceau de lumière un peu plus loin. L'un des policiers s'élance pour tenter de les rattraper tandis que l'autre reste à ses côtés, son regard tout de même tourné vers Abraham et l'homme de plus en plus énervé. « Ils sont tous les deux couverts de terre. On pense à de la consommation de stupéfiant. » Et il acquiesce, allant pour s'élancer aux côtés de celui qui reste encore à proximité. La jeune femme retrouvant Fanny pour lui tendre l'une de ses mains. « Je vais vous conduire au camion, il va falloir que vous preniez appuie sur moi puisque je suis toute seule pour vous y conduire, d'accord ? »

Codage par Emi Burton

_________________


we're waiting for you, somewhere.
Lay your head down, start a new dream. For tonight the moment is over, drift in a lullaby. Here where the stars reside ; angels are always seen. Rest and calm ; safe on a fairytale stream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 713

MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3   Sam 16 Déc - 13:11




APPEL DU DEVOIR #3

FIREFIGHTERS


Conclusion
09:50 pm ; Oak Wood Cemetary
Après le topo que Lou fait aux autorités, celles-ci interviennent et aident Abraham a maitriser l'homme avec qui il a finit par en venir aux mains. Ce dernier est menotté et reçoit une couverture de survie avant d'être embarqué par la police et conduit au poste pour y subir un interrogatoire.
Fanny, elle, a le droit a un petit tour en ambulance. Elle est transportée à l'hôpital où elle subira quelques examens révélant une entorse pas bien méchante, mais un peu handicapante pour une femme active comme elle.
De son côté, Lloyd ne parviendra pas à rattraper la dénommée Jane, qui sera cependant cueillie par la police quelques heures plus tard.  

Quoi ? Vous restez sur votre faim ? Vous voulez savoir ce qu'ils faisaient là, nus et couverts de terre au beau milieu de la nuit ? Très bien, alors voilà votre explication :
Ayant découvert la liaison de sa femme, Monsieur Dickinson a décidé de les tuer, elle et son amant. Il a drogué le dîner qu'ils s'étaient commandés au motel où ils s'étaient retrouvés et, une fois les couple adultère endormis : s'est mis en tête de les faire disparaitre à sa façon.
Il a profité d'un trou creusé dans la soirée en vue d'un enterrement dès l'aube pour y déposer les corps, prévoyants d'enterrer Jane et son amant. Mais alors qu'il les recouvraient de terre, ils se sont éveillés et l'homme, terrifié, a pris la fuite en les laissant là. Ils se sont donc extirpés tant bien que mal de leur tombe improvisée et, encore sous les effets de la drogue, se sont mis à errer, tels des zombies, au travers du cimetière Oak Wood...  
Le mari sera condamné à une lourde peine pour sa tentative de meurtre et, de leur côté, Jane et Teddy pourront vivre heureux, sans pour autant n'avoir aucun enfants !    

■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: APPEL DU DEVOIR #3   

Revenir en haut Aller en bas
 
APPEL DU DEVOIR #3
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Il y a soixante-dix ans, 1937 : 70 ans après, un devoir de m
» Article paru dans le Devoir sur Haiti (10-11 fevrier 2007)
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: South Side :: OAK WOODS CEMETARY-
Sauter vers: