AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Oh my God, what am I gonna do ? [Pv Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : valingaï (avatar) - seven wonders (gifs) - Solosand (code signature)
Messages : 226
quartier : South Side. Un duplex assez spacieux qui se trouve assez proche de l'hôpital pour qu'elle puisse y être rapidement si besoin.
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Oh my God, what am I gonna do ? [Pv Ethan] Dim 17 Sep - 17:04

Oh my God, what am I gonna do ?


« Tu peux prendre ma garde ce soir s'il te plaît ?
- Oui, si tu veux. Je n'ai rien de prévu.
- Merci, c'est sympa. Je te revaudrai ça.
- T'es malade ?
- Quoi ?
- Tu te sens pas bien?
- Non pourquoi je serais malade ?
- Tu l'avais pas prise à Peters cette garde à la base ?
- Si, si mais j'ai un truc finalement. C'est tout. »

-|-|-

La panique. Une véritable panique. Et pourtant je ne suis pas du genre à flipper, et certainement pas en matière de rencard ou autres mais voilà, ce qui se profile à l'horizon est tellement différent de ce à quoi je suis habituée que oui, je panique. Je vais revoir Lloyd. Le revoir. Et c'est lui qui m'a contactée. Sincèrement, quand j'ai reçu le message, j'ai été très suspicieuse. Je n'ai pas bien compris pourquoi il m'écrivait et certainement pas pourquoi il voulait que l'on se revoie vu qu'il avait été très clair lors de la soirée passée ensemble. Les mots qu'il a prononcés, je m'en souviens encore très bien « Je crois qu'on va arrêter les dégâts. ». Et je suis restée bloquée là-dessus moi, sur le dégât que représentait cette soirée pour lui alors non, quand j'ai reçu son message venu de nulle part, je n'ai pas bien saisi. Je l'ai relu, encore, et encore, et j'ai d'abord décidé de ne pas répondre. J'ai pris le temps d'y réfléchir. Est-ce que je devais l'envoyer sur les roses ? Est-ce que je devais accepter de le revoir ? Pendant un moment j'ai pensé à lui dire « non merci » parce que je n'avais pas envie d'être prise pour une imbécile et puis, je me suis souvenue des bons moments passés avec lui, de cette façon qu'il a réussi à me surprendre à bien des égards, de cette facilité qu'il a eu à réussir à me faire oublier l'animosité que je ressentais à la base pour lui, pour de mauvaises raisons en plus. Je me suis souvenue des sensations vraiment agréables, de l'envie de l'embrasser, et de sa dernière question sur la porte que je pourrais éventuellement ouvrir pour quelqu'un un jour. Et si finalement il avait posé la question parce que je l'intéressait ? Ni lui ni moi ne semblons prêts à nous engager, mais j'ai eu envie de lui dire que pour quelqu'un comme lui, je pourrais peut-être l'ouvrir cette porte. Et s'il était possible que quelque chose se passe ? Quelque chose de sérieux ? Quelque chose de... Bien pour lui comme pour moi ? J'ai repensé à ce que je lui ai dit, au fait que j'aie osé lui avouer mon plus grand secret et qu'il n'a porté aucun jugement sur moi.

J'ai repensé à tout ça et j'ai décidé de lui répondre.
Et nous allons nous revoir.

Sur le coup j'ai été contente qu'on ait fixé un rendez-vous mais une journée est passée, puis une seconde, et j'ai commencé à paniquer. Et si c'était une monumentale erreur ? Je n'ai pas eu une seule relation sérieuse depuis plus de dix ans... Je ne sais absolument pas comment je suis censée me comporter avec un homme avec lequel je pourrais potentiellement passer plus de temps qu'une nuit ou deux. Donc panique. Doutes et tout ce qui va avec. Mon premier réflexe a donc été d'appeler Ethan, parce qu'avant d'être un homme avec lequel j'ai partagé des moments plus qu'agréables sous les draps, il est un ami, sans doute mon ami le plus proche en réalité. Besoin de le voir urgent donc. Quand il m'a rappelée, j'étais au bloc et nous avons joué au chat et à la souris pendant près d'une journée et demi avant de pouvoir nous parler au téléphone. Je ne suis pas entrée dans les détails, je lui ai simplement dit qu'il n'y avait rien de grave mais que j'avais besoin de le voir : avant jeudi. Avant jeudi parce que mon rendez-vous avec Lloyd est fixé à jeudi, voilà tout. Il m'a donnée rendez-vous chez lui et nous avons convenu que j'allais ramener à manger. Je suis donc, sur le chemin, passée chez un traiteur indien chez lequel je me fournis souvent et qui cuisine des plats absolument divins. C'est donc les bras chargé d'une bonne nourriture qui sent divinement bon que j'arrive chez Ethan. Quelques coups frappés à la porte et il ouvre. Au moment où je le vois, une partie de ma panique s'évapore parce que je sais qu'il va me dire ce qu'il faut, parce que j'ai confiance en lui, parce que je suis entre de bonnes mains avec lui. Dans tous les sens du terme mais je ne suis pas là pour « ça » ce soir. Même s'il me fait toujours de l'effet, en sachant que je vais revoir Lloyd, je ne m'imagine pas un seul instant... Bref. J'affiche un sourire, m'approche pour lui coller deux bises sur les joues avant d'entrer quand il me fait de la place. Je soulève les sacs plastiques que j'ai dans les mains.

« Je me suis arrêtée chez l'indien dont je t'ai déjà parlé. Tu vas voir c'est super bon. » je pose les sacs plastiques sur la table et me retourne vers lui tout en retirant ma veste en cuir. « Comment ça va toi ? »



(c) sweet.lips

_________________
You may see me struggle but you will never see me quit.
Revenir en haut Aller en bas

PRINCE DE LA CB 〜(•‾̑‿‾̑•)ノ
avatar
Profil
crédits : Cranberry (ava) tumblr (gifs)
Messages : 112
quartier : West side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Oh my God, what am I gonna do ? [Pv Ethan] Sam 23 Sep - 19:02


Sidney & Ethan
••••



« C'est la petite blonde du taxi ? »

Mon visage se tourne lentement vers mon collègue, le légendaire Bill. « Quoi ? » Il râle pour ma lenteur d'esprit qui visiblement le contrarie. « La fille pour laquelle tu te fais beau, c'est la petite blonde que tu t'es faite à l'arrière d'un taxi ? » Je lève les yeux au ciel, enfilant un t-shirt à manches longues et refermant mon casier. « Je regrette de t'avoir un jour parlé de cette histoire.» Je me penche pour faire mes lacets, heureux que nous soyons seuls dans les vestiaires du commissariat. Je n'ai pas forcément envie que tout le monde sache ce que je fais de mes soirées une fois le week-end arrivé. Mais je sens le regard de mon coéquipier, pesant, sur moi. Un peu trop pesant. « Non ce n'est pas elle. » « Haha ! Brave petit ! Quelle couleur ? » « Quoi ? » Je me relève, ne voyant pas en quoi la couleur de peau de mon amie l'intéresse. Je sais Bill misogyne mais pas raciste. « Les cheveux de quelle couleur ? » Oh mon Dieu....je secoue la tête de gauche à droite, attrapant mon sac, enfin prêt à quitter mon lieu de travail. Avant de repenser au policier à mes côtés et la fixette étrange qu'il a sur les rousses. Et ce couillon attend, impatient, que je lui réponde. « Je refuse de continuer cette conversation » Et je commence à quitter les lieux, levant à nouveau les yeux au ciel en entendant le rire graveleux de mon partenaire. « Une rouquine. Haha ! » Je pousse la porte des vestiaires, prenant la direction de la sortie.

Une fois dans ma voiture, je fais abstraction de Bill et me concentre sur Sidney, entendant mon estomac gargouiller, ce qui m'arrache un sourire amusé. Pour un estomac sur pattes comme moi, la seule perspective d'une livraison repas à domicile me satisfait plus que de raison. Accompagné d'une amie qui m'est chère, c'est encore mieux. Quand en prime c'est Sidney, je n'ai rien à demander de mieux. Je sais que cette soirée n'est qu'un prétexte pour une conversation plus appuyée, du moins l'ai-je ainsi compris par ses divers messages en début de semaine. Rien de grave ceci dit, si j'en crois les propres mots de mon amie. Mais assez important et urgent pour ne pas pouvoir attendre ce week-end.
Ce n'est pas comme si nous nous faisions des cachotteries. Sidney connaît quasiment tout de ma vie. Elle est l'une des rares à connaître l'existence de mon alcoolique de père et du poids physique et surtout moral qu'il représente dans ma vie. Elle sait que ma mère s'est tirée quand j'avais quatre ans et n'a plus jamais donné de nouvelles. Et elle sait que Jo m'a éduqué et remplacé cette figure paternelle qui me manquait. La chirurgienne sait aussi que sous ce sourire de façade et ce caractère plutôt docile sa cache quelque chose de plus brut et de plus noir. Et qu'il ne vaut mieux pas réveiller ce qui dort. Et même si nous avons donné depuis longtemps un aspect plus ambigu à notre relation, même si nous avons mêlé le sexe à tout ça, rien ne peut retirer ce qui nous lie sur le plan amical. Et c'est ce qui me plaît tant avec elle. C'est honnête. Nous savons tous les deux ce qu'il en est, ce que nous attendons l'un de l'autre et qu'en tout premier lieu, nous sommes amis. Parfois amants. Mais d'abord amis.

D'ailleurs, cela fait un moment que nous n'avons pas exploité la partie amants de notre relation. Depuis cette fameuse soirée passée avec Saoirse où, là aussi, il ne s'est d'ailleurs rien passé. Tout ce que j'ai récolté est une nuit d'insomnie et la promesse d'une soirée karaoké...
Je préfère ceci dit laisser la jolie blonde là où elle est et me focaliser sur mon amie.

Arrivé chez moi, j'ai d'ailleurs à peine le temps de prendre une douche que j'entends sonner à la porte et c'est pieds nus et les cheveux encore humides que je viens lui ouvrir, laissant un large sourire étirer mes lèvres. Acceptant ses bises que je lui rends, je laisse mon regard dériver sur les sacs contenant ma nourriture...enfin notre nourriture. Et refermant la porte, je la laisse faire comme chez elle. « Tu m'apportes à bouffer à domicile, et indien. Même si ma journée avait été pourrie je n'y penserai déjà plus. » Je me rapproche des sacs, laissant mon nez traîner et inspire une grande bouffée d'air parfumé d'épices. « Mais ma journée a été plutôt classique. Et toi ? Tu veux boire un truc ? J'ai de la bière...hum...ou du vin ? »

••••

by Wiise

_________________
★ He was two sides of the same coin ★


Dernière édition par Ethan Moore le Jeu 2 Nov - 1:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : valingaï (avatar) - seven wonders (gifs) - Solosand (code signature)
Messages : 226
quartier : South Side. Un duplex assez spacieux qui se trouve assez proche de l'hôpital pour qu'elle puisse y être rapidement si besoin.
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Oh my God, what am I gonna do ? [Pv Ethan] Ven 29 Sep - 17:55

Oh my God, what am I gonna do ?


D'une manière générale, les hommes sont faciles à contenter ou, en tout cas, dès qu'on leur apporte de la nourriture (de la bonne s'entend), on a étrangement tout de suite plus de succès. Je ne cherche ceci dit pas du succès auprès d'Ethan, juste à lui faire plaisir. Il est ceci dit l'un de ces hommes qui aime manger. Beaucoup. C'est une chose parmi tant d'autres que j'ai appris à connaître de lui au fil de cette amitié construite depuis un moment maintenant : Ethan est un estomac sur pattes, voilà. Mais cela ne me dérange pas. Pas du tout même. J'aime bien manger moi aussi alors au moins, nous ne sommes jamais déçus lorsque l'on doit manger ensemble car nous sommes on ne peut plus raccord. Surtout quand il s'agit de nourriture indienne. Lui et moi aimons vraiment beaucoup ça. Alors je lui adresse un large sourire, ravie, quand il partage son contentement : nourriture à domicile, nourriture indienne qui plus est. Il va même jusqu'à dire que si sa journée avait été pourrie, il n'y penserais plus. Grâce à moi ou grâce à la nourriture ? Les deux sans doute. Je le regarde se rapprocher des sacs avec un petit sourire en coin alors qu'il hume la bonne odeur avec ravissement. Je vais de mon côté m'installer sur le canapé ou, plus exactement, je me laisse tomber dedans en soupirant. J'adore son canapé. Bien plus confortable que le mien. Il va falloir que j'investisse même si techniquement je ne m'en sers pas souvent, du dit canapé. Je reporte mon attention sur Ethan quand il me demande comment a été ma journée. Je répondrais bien mais il enchaîne en me proposant à boire et la proposition à boire fait passer ce que j'ai fait de ma journée au second plan. Plus particulièrement parce qu'il me propose du vin. Je laisse échapper un râle de contentement (si, si, je sais faire ça, des râles de contentement).

« Oh bon sang je tuerais pour du vin. » je lui dis en m'appuyant un peu plus dans le dossier du canapé. « Et comme je ne tiens pas à te tuer, mieux vaut que tu m'en serves un grand verre. » j'ajoute en souriant alors qu'il s'éloigne.

Je regarde autour de moi. C'est étrange... Être ici en sachant qu'il ne va rien se passer. J'imagine que je vais m'habituer mais c'était tellement naturel et simple entre nous. Pas de prise de tête. Pas de questions comme je m'apprête à lui en poser par rapport à Lloyd. Rien de tout ça. Mais bon... Finalement, même si ça nous faisait du bien, nous n'allions nulle part. Nous resterons toujours amis et c'est bien cela qui compte le plus. Alors oui, je vais m'habituer. Le retour d'Ethan avant mon verre de vin alors que lui s'est pris une bière me sort de mes pensées. Je récupère le verre.

« Merci. »

Je me décale un peu pour lui faire de la place sur le canapé. Physiquement nous sommes proches, certains diraient sans doute trop puisque nous sommes juste des amis mais j'ai là encore l'habitude de cette proximité avec Ethan : les habitudes ayant la vie dure, cela ne va pas être simple de les perdre. Je lève mon verre.

« A nous. J'aime bien quand on trinque à nous. »

Petit sourire en coin accompagné d'un clin d'oeil et mon verre vient tinter contre sa bouteille de bière.

« C'est trop bon. » je souffle après avoir bu une gorgée de vin. « Merci vraiment, j'en rêvais. Pas que j'ai passé une mauvaise journée au final mais... Oui, un bon verre de vin ça fait toujours du bien. Tu sais que mon collègue qui m'a pris ma garde ce soir m'a demandée si j'étais malade. Juste parce que je lui ai demandé de me prendre ma garde. » Petit silence. « C'est pas parce que c'est surprenant qu'on est obligé de me le faire remarquer et tu n'as pas le droit de me contrarier. » Je plisse les yeux, point un index menaçant vers lui avant de rire. « Bon, quoi de neuf toi ? »

Je ne suis pas obligée de mettre les pieds dans le plat tout de suite et de l'ennuyer d'entrée avec mes questions, avec mes doutes, avec ce bordel monstrueux qui me prend la tête.



(c) sweet.lips

_________________
You may see me struggle but you will never see me quit.
Revenir en haut Aller en bas

PRINCE DE LA CB 〜(•‾̑‿‾̑•)ノ
avatar
Profil
crédits : Cranberry (ava) tumblr (gifs)
Messages : 112
quartier : West side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Oh my God, what am I gonna do ? [Pv Ethan] Jeu 2 Nov - 1:12


Sidney & Ethan
••••



« Oh bon sang je tuerais pour du vin. »

« Menace de crime au premier degré devant un flic, entrée en matière intéressante Christensen » Je lui adresse en sourire, qui se transforme rapidement en moue pleine de réflexion face à sa seconde menace, cette fois-ci toute dirigée vers moi. Je finis par pointer du doigt la cuisine, dans laquelle je me rends pour lui remplir plus que généreusement un bon verre de rouge. Petit détour par le réfrigérateur pour me prendre une bière et me revoilà dans le salon, où l'odeur, encore une fois, fait gargouiller mon ventre d'ogre. Lui cédant sa boisson, je prends place à ses côtés, épaule contre épaule, acquiesçant dans un sourire à sa proposition de toast. « A nous » Je fais tinter ma bouteille contre son verre avant de m'enfiler une bonne rasade de mousseuse, étirant mes lèvres dans un sourire plus large face au plaisir non contenu qu'elle laisse paraître.

Je ne devrais pas être étonné avec une bourreau du travail comme elle. Je ne dis pas que je n'aime pas mon job, c'est même tout le contraire. Pour faire ce que je fais sans volonté de monter dans la hiérarchie, pour se coltiner les patrouilles, être au premier plan trop souvent sans récolter les lauriers de rien, il faut être passionné. Un minimum en tout cas. Mais j'aime rentrer à la maison et mes jours de repos. Sidney....c'est une acharnée. Et c'est tout à son mérite. Je veux dire par là que je la respecte et l'admire pour tout ces sacrifices et toutes ces années à bosser comme une folle pour réussir ce qu'elle avait entrepris. Mais ça a toujours été le boulot en premier, depuis que je la connais. Alors ce qu'elle me dit me fait rire légèrement, même si je me retiens de faire une quelconque remarque. Je lève d'ailleurs les mains en l'air en signe de reddition quand elle insinue que j'en avais l'intention. Mais son collègue n'a pas réellement tort et je comprends sa surprise. La conversation revient de toute façon sur moi et je bois une gorgée de bière pour me donner le temps de la réflexion. À dire vrai, il n'y a pas tellement de « neuf » dans ma vie. Enfin si mais..... « Tu sais la routine. Le boulot, mon père, la boxe, le Maureen's... » j'entame en ne sachant pas si je dois aller plus loin. « Quelques nouvelles rencontres.... » Je reste dans le flou volontairement. Même si nous sommes amis, il y a certains sujets plus délicats que d'autres. Et je ne suis pas sûre que parler d'une certaine rencontre bien précise ici et maintenant soit la meilleure approche pour notre soirée. Sans compter que la petite blonde dont il est question bosse dans le même hôpital que...merde ! Je n'avais jamais vraiment fait le rapprochement mais oui. Il y a des chances qu'elles se connaissent, au moins de nom ou de vue... Pourquoi faut-il que le monde soit si petit des fois ?

Je finis par me redresser, posant ma bière sur la table basse en commençant à déballer les sacs. « Bon on attaque, ça va être froid. » Faire passer mon estomac en premier est une diversion certes maladroite mais qui me va parfaitement. «Tu préfères le bœuf épicé ou le poulet au curry ? Ou on échange à la moitié comme ça on goûte à tout ? Ouais on va faire ça » Question réponse mais quand il s'agit de bouffe je ne réponds plus de rien. « Merde les couverts.... » Je me relève, vais chercher ce que j'ai oublié dans la cuisine et reviens prendre place à ses côtés, avançant la table basse plus près du canapé pour que ce soit plus pratique. « Et c'est toi qui avait quelque chose d'important à me dire. Cette conversation doit se recentrer sur toi. Genre, maintenant » Un petit clin d'oeil et j'attrape ma première bouchée, fermant les yeux quand les saveurs emplissent mon palais. « Putain ce que c'est bon ! » Je savoure comme tous les types qui ne savent pas cuisiner mais qui aiment manger, attendant qu'elle se lance en plantant à nouveau mes yeux dans les siens. Parce que quoi qu'elle en dise, prendre une soirée de repos pour cette soirée et cette information qui ne pouvait pas attendre, c'est un fait exceptionnel qui doit être marqué d'une croix rouge dans le calendrier. Et si c'était une mauvaise nouvelle, je l'aurais vu au moment même où j'ai ouvert la porte plus tôt. Ma curiosité est donc légèrement piquée et je me demande ce qui peut valoir tout ça.

••••

by Wiise

_________________
★ He was two sides of the same coin ★
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: Oh my God, what am I gonna do ? [Pv Ethan]

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh my God, what am I gonna do ? [Pv Ethan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» It's gonna be legen... wait for it [qui veut :3] dary.
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» ๑ This is the part of me that you're never gonna ever take away from me
» I just wanna live right now. Are you gonna be there for me? (Paxadee)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side :: LOGEMENTS-