AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : Valkyrie
Messages : 34
quartier : West Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny] Lun 25 Sep - 23:23

Une de ces habitudes saines qu’on se jure, chaque nouvel an, de respecter à la lettre, le trois janvier, de respecter trois fois par semaine, à la fin février une fois tous les quinze jour et à en avril, on se dit « résoquoi ? ». Celle-là fait partie de la très longue liste des bonnes résolutions que Gabriel n’a jamais pris soin de respecter. A quoi bon. Il est en bonne santé. Il a beaucoup d’activité physique dans le cadre du travail, à marcher et courir partout, tout le temps. Alors un footing, sérieusement, c’est une bonne idée oui, mais qu’il n’a tenu que…
Franchement, s’engager à courir trois fois par semaine en Janvier, à Chicago, à CHI-CA-GO où le sport national était de survivre à des températures dignes du Pôle Nord, c’est stupide de toute manière.

Mais ce matin, au saut du lit, il a envie de courir, de se dépenser. Il est en forme, plein d’énergie et… Non, vraiment, il a même BESOIN de courir. Comme si c’était vital. Ça ne l’est absolument pas. Ce sont ses rêves, perturbants, des cauchemars même de cette nuit-là où tellement de vies ont basculées. Les images le hantent encore et toujours et il n’y a rien pour faire passer le gout du sang dans sa bouche et l’amertume qui l’envahit une fois de plus.

Alors dans un placard de sa chambre, Gabriel fouille, encore et encore, à la recherche d’une tenue acceptable pour le sport. Il a bien acheté ça, il y a… Il y a… Houla. Longtemps. Ok. Voilà. Un short. C’est bien. Pour le tshirt, le premier de la pile, avec le signe d’un superhéros quelconque, ça ira parfaitement.
Une paire de basket aux pieds, des écouteurs aux oreilles, la musique d’AC/DC qui lui défoncent les tympans plus tard, Gabe part au petit trop de chez lui, direction le park le plus proche. Garfield.
Il trottine, adapte la musique à son rythme de course parce qu’il a tendance à accélérer quand la batterie déchire. Voilà. Il a son petit rythme. Très vite, la sueur perle sur son visage. Il est en nage mais il continue. La sensation de malaise est toujours là, prégnante, lourde. Il va continuer, à s’en tuer s’il le faut, jusqu’à ce qu’il soit trop fatigue, qu’il rende les armes, qu’il accepte de nouveau son sort, ce chemin de croix qu’il vit depuis plus de dix ans maintenant. Et voilà qu’il a encore accéléré en se disant qu’il n’en a pas fini.

Inévitablement, son corps cède. Mais son esprit lui non. Tant pis. Ça va quand même un peu mieux. Il a fait de son mieux. A bout de souffle, Gabriel se stoppe au bord de l’eau, sur la pelouse. Il a le souffle court, fait quelques exercices de relaxation. Demain il va le payer très cher. Son corps n’est plus habitué. Merde. Il a oublié sa bouteille d’eau. MERDE !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1801
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny] Jeu 28 Sep - 16:21



Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat  



Dans un coin de ta tête, tu es toujours sur le point de devenir un soldat du feu. Dans un coin de ta tête, tu as toujours cela en point de mire, toujours, c'est un objectif que tu veux atteindre, d'ici quelques temps, mais tu ne t'es pas fixée de calendrier précis. Si tu dois rester encore quelques années à la tête du Blue Frog's, cela ne te pose pas de soucis, mais c'est l'héritage de tes parents, tu ne veux pas le vendre comme ça, tu ne veux pas le laisser à n'importe qui juste parce qu'il y aura mis le prix qu'il fallait. L'établissement a une bonne réputation et tu n'as pas envie que cela change. Peut être que tu céderas une partie pour garder un oeil sur le bar restaurant, même si cela ne sera plus toi l'entière propriétaire des lieux, il faut que tu vois si cela est cependant possible, tu en doutes un peu, mais tu demanderas à Ezra, il saura te dire ce qu'il est possible de faire, il s'y connait bien dans ce domaine, mieux que toi assurément. Mais pour le moment, tu n'en es pas là, à vouloir vendre le Blue Frog's. Non, ce matin, comme chaque matin ou presque, tu t'es mise en tête de courir, un peu pour garder une bonne condition physique. Ce soir tu iras à la salle de sport pour soulever quelques poids, et peut être faire un peu de course aussi puisque tu y seras, ou du vélo cela pourrait être une bonne chose. Mais ce matin, tu vas courir dans les rues de la ville. Avant cela toutefois, tu prends un bon petit déjeuner, il ne manquerait plus que tu fasses une fringale alors que tu es loin de ton appartement, ça ne le ferait pas pour quelqu'un qui aimerait devenir pompier. Ta condition physique doit être irréprochable, ou le plus proche possible de ce statut là. Tu manges donc ce qu'il faut, et tu t'habilles en conséquences. Tu prépares ton baladeur, vérifiant que ta playlist est encore là, celle que tu veux ce matin c'est la playlist la plus rythmée que tu as, parce que tu ne veux pas rigoler, et courir le plus vite possible. Tu as un objectif à tenir, tu sais que tu en es capable. Tu prends un petit sac à dos aussi, avec une bouteille d'eau à l'intérieur et au cas où quelques barres céréales. Tu commences donc en douceur, par les musiques les plus douces de la playlist, du Coldplay, une de leur première chanson qui date à présent de quelques années, puis Maroon 5, Imagine Dragons, et puis on passe doucement à des chansons plus rythmées encore dans un autre style, du hardstyle, ce qui passe à Tomorrow Land, le festival de techno en Belgique. Bref, le rythme ne peut pas être plus rapide et durant de nombreuses minutes, tu coures, assez vite en comparaison d'autres joggeurs que tu dépasses allègrement. Puis le rythme redescend à nouveau, on passe à des chansons très calmes, c'est le moment de ralentir, pour s'arrêter quelques instants et boire un peu, histoire de quelques instants, une minute à peine sans doute, tu n'as pas regardé l'heure, cela n'a pas d'importance, mais l'interlude basé sur le générique de la série télé Game of Thrones se finit, et tu repars après avoir remis ta bouteille dans ton petit sac à dos. Tu en es à mi parcours, tu regardes ta montre, tu as deux minutes d'avance sur ton planning initial, ce qui te laisse échapper un sourire l'espace d'un instant sur ton visage fermé et concentré. Pourtant, ce matin, tu ne vas pas réussir à faire ce que tu voulais faire. En effet, un type semble mal en point, non loin de là où tu passes. Le type semble avoir été trop gourmand sur sa performance sportive, il est limite livide, tu ne sais pas s'il s'en rend compte, mais tu es la première à passer à proximité, alors tu décides de t'arrêter pour voir si tout va bien. Un sportif du dimanche qui s'essaye à jouer au grand, ça ne vaut rien, vraiment.

" Est ce que ça va ? "

La question est presque bête, mais tu ne vas pas non plus lui sauter dessus. Peut être que le type essaye juste de se reposer un peu avant de repartir, mais il ne semble pas dans son assiette, alors comme tu cours pour garder ta condition physique et devenir pompier, tu réagis en tant que tel même si tu ne l'es pas. Tu verras bien ce qu'il te dit.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Valkyrie
Messages : 34
quartier : West Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny] Mer 4 Oct - 14:16

Gabriel régule son souffle. Il s’impose de longues inspirations et expire lentement, comme il l’a appris. Ça va aller. Il tourne ses chevilles, il secoue ses épaules. Son rythme cardiaque commence à reprendre un rythme qui se veut plus normal et naturel. En bon médecin urgentiste, il vérifie son poux lui-même et calcule ce que ça donne. C’est pas brillant brillant mais ça ira. Il reprendra son chemin jusqu’à chez lui en trottinant. Ou en  marchant vite plutôt. Et ça ira très bien comme ça. Il réfléchit pour savoir s’il se prend un ou non, en rentrant, un décontractant musculaire pour anticiper l’inéluctable, ce qui va l’attendre demain. La souffrance des courbatures, l’impression d’être bien plus vieux qu’il ne l’est en réalité. Non. il se montrera fort et brave et il cachera ça comme il cache tellement plus derrière.

Soudain, ses pensées sont brusquement arrêtées. Perdu, il cherche ce qui est à l’origine de ce trouble dans la bulle qu’il avait réussi à se créer tout seul. Une jeune femme, plutôt jolie et avenante, très blonde, s’approche de lui. Gabe étant assis, il relève naturellement ses yeux vers elle, dans une longue interrogation muette, avant d’enfin réaliser qu’il serait plus facile pour lui, et surtout plus poli, de retirer ses écouteurs. Il adresse un grand sourire gentil à la jeune femme. Si elle ne parle pas, il lit son langage corporel et sourit de plus belle.

ça va. J’avais besoin de me défouler et figurez vous que ça a marché. C’est juste dommage que ça soit à un mile de chez moi quoi.

Il a un rire moqueur. Oui, il se moque de lui. Gabe n’est pas facilement vexable. Et quand bien même ça arriverait, il renferme tellement en lui que personne ne le devinerait.

j’ai l’habitude de faire du sport mais du jogging rarement. Autant vous dire que j’étais en train de calculer quel muscle de mes jambes allait hurler en premier demain. Je parie jumeau interne.

Comme la plupart des gens, les normaux en tout cas, ignoraient tout de l’anatomie, à l’exception des quelques muscles/os/organes traumatisés qu’eux ou leurs proches avaient eu, Gabriel désigna le muscle intérieur de son mollet.

Et vous ? Vous n’auriez pas une bouteille d’eau ? J’ai complètement zappé d’en prendre une. Un vrai idiot. J’étais pressé de courir et je n’ai même pas pensé au risque de déshydratation et d’éventuelle crampe qui va avec.

Oula ! Gabriel vient un peu de raconter sa vie. Apparemment, il le découvre à l’instant, le sport le rend faible, il le rend bavard. Il s’arrête net, se jugeant gênant à trop parler de la sorte. Vu son état, Blondie aussi fait de la course. Il regarde son petit sac à dos et lui fait un petit signe du menton à son endroit.

à ce que je vois, vous êtes carrément mieux préparée que moi. C’est ça les femmes. Elles pensent à tout. Nous, on est des idiots finis.

Et Gabriel se laisse tomber en arrière, bras en croix, pour se coucher – ou plutôt s’effondrer – dans l’herbe, avant de ramener ses bras derrière sa tête. Il fixe le ciel, un bleu éclatant, parsemé de morceaux de gros coton blanc. C’est joli.

Vous voyez un truc vous. On dit que ça a toujours une forme. Mais je suis nul à ce jeu là.

En vrai ? La flemme de rentrer. La flemme de se lever. La flemme de bouger. Il a beau être en nage et avoir un peu froid maintenant, il n’entend pas se bouger de suite. Il faudra même voir à lutter pour ne pas entamer une sieste. Ça ne se fait pas tout de même. Même Gabriel le sait et il en a conscience. Mais ça fait du bien d’arriver à sortir de pensées sombres pour quelque chose de plus léger et joli.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1801
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny] Dim 8 Oct - 22:37



Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat  



Le type a l'air vraiment à l'ouest, parce que tu es devant lui, à lui poser la question, mais non, il semble te chercher comme si cette voix pouvait venir de sa tête, de son imagination, mais cela t'étonnerait que sa conscience soit une femme, quoique, ça se pourrait bien, c'est une question que tu ne t'es jamais posée à vrai dire parce que pour toi ta conscience, c'est toi, c'est ta voix pas celle d'une autre, mais peut être que c'est différent selon les personnes, allez savoir. Mais finalement, il arrive à te percevoir malgré la fatigue qui embrume son cerveau, ou quelques choses dans le genre. Il semble penseur, il était assurément dans ses pensées et ne t'as pas vue arriver, ce qui te fait un peu peur. Imaginez qu'une personne mal intentionnée se soient approchée de lui pour le tuer ? Il n'aurait absolument rien vu venir et il se serait fait agressé comme un débutant. Mais heureusement, tu n'as pas de mauvaises intentions. Tu n'en as jamais eu avec qui que ce soit, sauf peut être ceux qui ont tué tes parents, mais tu ne les connais pas, pas encore, peut être que tu finiras par te lancer dans ta vendetta personnelle, tu ne sais pas encore, tu verras bien le moment venu quoiqu'il en soit. Il retire ces écouteurs et t'adresse un sourire avant de te donner une réponse. Visiblement, ça va pour lui, il avait envie de se défouler alors il s'est changé, il a décidé de courir vers nul part, trop vite assurément et donc il se retrouve loin de chez lui, enfin assez loin et il est crevé, une erreur de débutant se confirme donc. Mais au moins, il arrive à faire preuve d'autodérision puisqu'il semble se moquer de lui. Cela t'étonne mais au fond, ça te fait rire. Pourquoi n'a-t-il pas commencer plus doucement ? Il voulait simplement se défouler alors il aurait pu simplement faire trois ou quatre fois le tour du pâté de maison pour ne pas être trop éloigner de chez lui, mais non, il a suivi ces pas au rythme de sa musique sans doute. Tu ne sais pas ce qu'il écoute mais cela doit être de la musique rythmée à coup sûr pour avoir couru trop vite aussi loin de chez lui. Tu le supposes, parce que ça parait terriblement logique. Il te dit donc qu'il a l'habitude de faire du sport, mais pas de la course à proprement dit. A vue de nez, tu dirais qu'il fait peut être du tennis ou un sport de raquette, badminton peut être. Il parle des muscles de la jambe, il semble s'y connaitre, peut être qu'il est médecin, ou en tout cas dans cette branche là, parce que s'il n'est pas habitué à courir, les grands fessiers vont criés aussi, en vrai tous les muscles de ses jambes.

" Rassurez-vous, il n'y a pas que vos mollets qui vont crier, mais aussi vos grands fessiers, les ischio-jambiers et j'en passe. Il ne faut pas commencer trop fort, mais je suppose que vous vous êtes fait emporter par la musique. "

Tu ne sais pas si tu supposes bien, mais tu penses avoir raison. Vu qu'il semble bavard, il te le dira bien vite quoiqu'il arrive. Il te demande alors pour toi, notamment une bouteille d'eau qu'il n'a pas pensé à prendre en bon débutant qu'il était. Tu souris.

" Moi, j'ai l'habitude de courir rassurez-vous, demain, je ne devrais pas avoir de courbature, mais oui, j'ai pensé à prendre une bouteille d'eau, j'ai même de petites barres énergétiques si ça vous dit. "

Tu lui tends ta bouteille d'eau, et lui montre une barre, si jamais il en veut une, il peut la prendre, ce n'est pas un soucis pour toi quoiqu'il advienne. Tu as prévu au cas où parce que tu sais gérer ton effort contrairement à lui, tu sais très vite quand tu es en sur-régime, tu sais aussi si tu as un peu de marge pour courir plus vite, si jamais tu veux éviter un chien qui aurait une folle envie de te mordre un mollet. Il voit donc que tu es bien préparée, et ce qu'il dit te laisse échapper un petit rire. Les hommes savent aussi faire, ils ne sont pas tous comme lui à vouloir courir sur un coup de tête, clairement. Alors qu'il est assis, il se laisse tomber dans l'herbe, avant de te parler du ciel. Est ce qu'il est tout le temps comme ça, à parler pour ne rien dire ? Ou bien c'est la fatigue de l'effort intense qui le rends ainsi ? Tu ne le sais pas, mais ça te fait rire, clairement. Tu ne sais pas quoi lui dire.

" Je dirais qu'il y a genre un dragon juste là, et dessus, je vois une femme, blonde qui semble lui dire d'aller plus vite. Ah moins que je ne rêve et que ça ne soit pas le cas. "

Petite référence à une série que tu aimes bien, mais s'il ne connait pas, ça risque de tomber à plat même si ce n'est pas un soucis pour toi à vrai dire. Tu verras bien si monsieur le médecin a le temps de regarder HBO, ou la télévision en général, quoique, maintenant, on peut regarder en différé au cas où.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Valkyrie
Messages : 34
quartier : West Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny] Lun 16 Oct - 6:19

Gabriel a un rire étouffé à entendre la réponse. Quoi ? Une consoeur ? Fabuleux. Adieu sa crédibilité. Demain, au lieu de se pavaner avec des courbatures de guerre, se vantant d’avoir soulevé deux cents kilos de fonte ou une idiotie du genre, quelqu’un, dans un autre hôpital ou Dieu sait où, allait raconter à tout le monde qu’il n’était qu’un idiot qui avait couru comme un dératé et avait fini par rendre l’âme.

Faut pas s’inquiéter pour mon fessier, il est en béton armé.

La blague un peu grivoise, a fusé toute seule. Gabriel se contente de rire. Il n’est pas gêné, il ne rougit pas. Et il ne fixe pas la jeune femme, histoire de ne pas la mettre mal à l’aise, ce n’était absolument pas son intention, loin de là.

Oh ouai ! Une barre énergétique.

Gabriel se rassoit en étirant ses bras devant lui, avec l’air ravi d’un gamin à qui on offrirait une barbe à papa. Il lance un regard implorant à sa sauveuse du dimanche, mais s’abstient de quémander davantage pour ne pas passer pour un rustre et un goujat. Déjà elle a eu la gentillesse de ne pas le laisser crever tout seul comme un con sur un gazon qui, fort heureusement pour lui, est à peine humide. Et là, elle lui tend les deux saints Graal.

Dieu vous bénisse.

Il est américain, il a un père qui menait une vie pieuse jusqu’à la crise de la quarantaine, une mère devenue pasteur, alors même s’il ne pratique pas trop, la foi est une sorte de réflexe. Il n’y pense même pas en vrai. Il ne réfléchit pas non plus à savoir s’il croit vraiment ou non. Non, il réagit comme on le lui a appris. Et puis en plus, vraiment, il lui est hyper reconnaissant.

Un dragon ? Hum ?

Gabriel cherche des yeux le fameux dragon .Pour la femme, il suppose que la blondeur est une plaisanterie. Ou alors une référence à la chevelure qu’elle arbore. S’il regarde parfois des séries, oui, ça lui arrive, en revanche, c’est en général pour s’endormir sur le canapé devant, sans trop se préoccuper du sujet. Alors bien sûr, si elle lui avait expliqué la référence, il lui aurait volontiers dit qu’il s’endormait très aisément devant et qu’il aimait bien le générique. Mais du coup, là, effectivement, la blague tombe à plat.

Bon sang, moi j’aurais dit un lapin. Ou alors on regarde pas dans le même sens.

Par flemme réelle se relever, et parce qu’au fond, la situation l’amuse de plus en plus, Gabriel se tortille pour faire un cercle dans l’herbe. La tête à la place des pieds, il cherche un dragon.

Ah bah non. Maintenant on dirait un zombie. Un dragon zombie, ça marche ?
Heureusement que je me suis arrêté dans l’herbe. Si j’étais tombé sur des graviers, je ne suis pas certain que ma peau aurait apprécié.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 1801
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny] Jeu 2 Nov - 13:48



Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat  



Tu ne bosses pas dans le médical, mais tu as une formation de pompier, alors l'anatomie du corps, tu la connais bien. Ce type avait été présomptueux avec lui-même. Il avait fait trop fort, trop vite, trop loin, et il était cuit alors qu'il était à presque deux kilomètres de chez lui d'après ce qu'il disait. Cela te faisait sourire lorsqu'il te dit que son fessier était en béton armé. De toute évidence, ce n'était pas forcément le cas, tout du moins, s'il était en béton armé, le reste ne suivait pas vraiment. Tu avais envie de lui dire que tu pouvais tâter la marchandise pour vérifier cela, mais tu ne le connaissais pas, tu n'allais pas te permettre d'agir de la sorte, non ce sera clairement mal vu, tu n'avais pas envie qu'il te prenne pour quelqu'un que tu n'es pas même s'il n'était pas désagréable à regarder loin de là même. Tu te contentais donc d'hausser un sourcil, l'air un peu surprise mais tu n'en disais pas plus. Tu rentrais dans son jeu mais il ne fallait pas non plus trop exagérer, n'est ce pas ? En tout cas, il est joueur et assez franc finalement, si bien que ça le fait rire, alors que tu te contentes de sourire légèrement. Tu lui tends la bouteille et même une barre énergétique, le truc bourré de calorie et de sucres rapides qui te permets de tenir un peu plus longtemps si tu décides de faire durer le plaisir. Il ne se fait pas prier pour les prendre, il semble en avoir plus besoin que toi dans l'instant quoiqu'il en soit. On dirait que ça lui fait du bien, et il te bénit de façon presque drôle, sans doute est-il assez pieux et croyant, chose que tu n'es pas vraiment. La religion ce n'est pas vraiment ton domaine, tu n'y connais rien, parce que tes parents ont décidés de ne pas te donner d'éducation dans ce domaine même si tu as quelques principes moraux quand même.

" N'allez pas vous étouffer à manger cela trop vite. "

Parce que oui, il ressemblait à ces petits à qui ont donne un paquet de bonbons, ils veulent tous manger d'un coup ou presque sans se soucier des possibles conséquences que cela pourrait avoir sur leur santé. C'est comme ça, cela te fait sourire d'avantage encore. Même s'il a fait un effort plus gros que ce qu'il aurait du faire, il te plait, parce que finalement, même vous ne vous connaissez pas, il est très naturel avec toi, un peu charmeur, mais il n'en fait pas non plus des tonnes, juste ce qu'il faut, preuve de respect de sa part, surtout que tu aurais pu le laisser crever sur place sans se soucier de son sort. Mais voilà, tu es comme ça, l'âme du pompier sommeil en toi, tu es du genre à aider les gens quand tu le peux. Vous parlez alors des nuages dans le ciel, et visiblement, monsieur est trop occupé pour regarder des séries, celle-ci en particulier car il ne visualise nullement un dragon mais plutôt un lapin, ce qui te laisse échapper un rire cette fois-ci. Tu essayais de voir le lapin, mais tu n'y arrivais pas du tout. Alors il pense que c'est peut être une question de point de vue et il se tourne dans l'autre sens pour visualiser le dragon qu'il ne voit toujours pas. Pire, il voit plutôt un zombie. Ferrait-il référence à une autre série qu'il regarderait ? Peut être, la référence n'est pas aussi clair, parce que finalement, des zombies, il y en a dans plusieurs séries mais il ne semble pas être un grand amateur du petit écran, pas le temps sans doute, quoique, il fait bien du sport, enfin, il tente d'en faire.

" Je pense qu'on faire dire tout et n'importe quoi aux nuages tant qu'on a un peu d'imagination. Mais oui, en plus des muscles du haut de la jambe, vous auriez pu vous rapper la peau bien comme il faut. J'ai comme l'impression que vous êtes resté un grand enfant au fond de vous. Au fait, moi, c'est Fanny, enchantée. "

Il ne te connait pas, mais sortant de ta bouche, le fait qu'il soit resté un grand enfant sonne comme un compliment. Tu n'aimes pas les hommes trop sérieux qui font arrogant. En même temps, il n'était pas en position pour faire l'arrogant à vrai dire, il était plutôt en position de faiblesse assurément. En tout cas, tu lui tends une main, pas pour lui dire bonjour mais pour l'aider à se relever, parce qu'il ne peut pas rester indéfiniment dans l'herbe, n'est ce pas ?


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny]

Revenir en haut Aller en bas
 

Trois p'tits chats, trois p'tits chats, trois p'tits chats, chats, chat [Fanny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un deux trois, trois p'tits chats...
» Petit jeu ! By Vif Renard.
» "Trois p'tits chats, trois vilains petits fripons ~"
» Trois p'tis chats, trois p'tis chats, trois p'tis chats, chats, chats !
» Trois petits chat
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side-