Partagez | 
 

 SAISON 2 # INTRIGUE 1

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
avatar



crédits : Vava: Me, signature : Daya
messages : 96
quartier : West Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Ven 10 Nov - 11:36

SAISON II, INTRIGUE I
EXORDIUM.
Coincé. Tout simplement.
Entre cette foule de gens, de monde, de vie et si Tomislav est de nature a aimé se fondre dans la masse pour observer la majorité, cette fois, il n’y prend absolument aucun plaisir. Pas quand la foule commence à s’agiter, qu’on le bouscule comme un vieux sac laissé sur le bas-côté, lui donnant des envies de meurtres, de cracher un flot d’insultes serbes. Il serre les dents, se redresse, garde bien fermement le sachet contenant les bonbons et les DVD dans la main. Hors de question qu’en plus de ça il perde tout ce qu’il a promis à Ayleen quelques instants plus tôt. Une promesse est une promesse. Et s’il ne lui a pas faite directement, il se l’est faite à lui-même.
Le serbe jette un œil à l’immeuble qui prend feu dont ce dernier grandit un peu plus à chaque seconde. Dans un autre contexte, il aurait pu trouver le spectacle incroyablement fascinant d’observer chaque structure se ramollir et se détruire sous la puissance de cette aura orangé, brûlante de puissance. C’est peut-être la raison de sa présence non loin de l’immeuble en flamme où son regard se perd dans toute cette force de la nature qui semble dire fuck à la main d’œuvre de l’homme, la dévorant avidement, affamée. Les flammes lèchent les murs et Tomislav se surprend à imaginer ce qu’il doit se passer à l’intérieur, à tous ces meubles et tissus enflammés. Il n’y a plus qu’à espérer que personne ne se trouve entre les murs même si en soit, il s’en fout, ça ne le regarde pas mais il n’en est pas à souhaiter la mort de qui que ce soit.

La voix d’un homme l’extirpe de sa contemplation, vissé à son téléphone. Les mots bouteilles d’oxygène lui survient et il visualise alors le danger et l’ampleur des dégâts si ces dernières explosaient présentement.
Peut-être était-il un poil trop proche finalement.
Et de ce qu’il comprend, les pompiers ne sont pas au courant de la présence de ce danger supplémentaire.

- Je crois qu’ils sont par là.

Tom s’exprime toujours avec ce fort accent serbe auprès de ce type qu’il ne connait ni d’Eve, ni d’Adam. Un mec avec une gueule froide, dure, un peu comme lui mais en moins glauque.

- La pompier. Là-bas ils sont.

Il désigne d’un geste de tête l’amas de foule qui s’agglutine pour d’un coup se presser, s’affoler. Tomislav fronce les sourcils, assiste face à la décadence et l’affolement humain qui menace d’exploser incessamment sous peu.

_________________

   

"Au royaume du sombre, de la thune et des rats,
je serais comme une ombre à chacun de tes pas."
(c)Saez - Comme une ombre.

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : cherry
messages : 295
quartier : North Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Ven 10 Nov - 13:02



intrigue #1
saison 2
Le spectacle lui plait. Cette lueur orangée qui projette des ombres menaçantes sur les buildings adjacent et les visages des curieux, amassés là. Ca le projette des décennies en arrière, à une époque bien moins civilisées où les coupables étaient envoyés au bucher… Quel glorieuse époque ce devait être… Il a toujours voulu voir ça. Il a susurré l’idée à son père, une fois… Il lui a proposé de punir un traitre du club de cette manière, en le faisant brûler vif, mais Caleb l’a traité de malade et l’a congédié. Cet énième souvenir d’une humiliation cuisante l’arrache à ses agréables pensées et le fait revenir à la réalité. Le pompiers sont là. Leur sirène vient déchirer le silence relatif de cette nuit d’Halloween et bientôt, l’incendie ne sera plus qu’un mauvais souvenir pour le quartier.
Ezra prend son mal en patience, reportant son attention sur Alma qui n’est plus seule à présent mais accompagnée de… Natalia Manning ? Il se demande ce que cette petite trainée vient faire dans le South Side, puis se souvient qu’elle travaille dans un pub irlandais des environs. Personnellement, il n’accepterait pas que sa fiancée travaille dans un bouge pareil. Il a entendu des rumeurs sur le compte de la jeune femme et de son comportement… Des poules ont été chargée d’aller jeter un oeil sur elle, des membres du club aussi, des Prospect dont elle ignorait l’existence et qui ont rapporté des choses très intéressantes sur son compte… Des choses qu’il s’est empressé d’aller répéter à James durant son incarcération. Officiellement pour qu’il sache ce que sa femme fabricant et prenne les mesures nécessaire pour al tenir, officieusement pour savourer l’expression de son visage se décomposant en apprenant les éventuels écarts de conduite de sa chère épouse.  

L’explosion d’une vitre de l’immeuble, sous l’effet de la chaleur, l’amène à reporter son attention sur le bâtiment. L’incendie est plus important qu’il ne se l’était figuré au premier abord. Ce détail l’amène à quitter son véhicule dont il vient de couper le contact, se résignant à l’idée d’être bloqué ici un moment. Il claque la portière derrière lui, sans quitter des yeux le building rongé par les flammes et duquel s’échappe une fumée épaisse et suffocante. Mais pas suffisamment pour décourager les passants curieux et avide de sang frai… Il ne peut pas les blâmer, il en est très friand lui-même.  
Lorsqu’il reporte son attention vers Alma et Natalia, il remarque que la quadragénaire pointe un doigt dans sa direction. Son coeur manque un battement. Est-ce que c’est lui qu’elle vient de désigner ? Est-ce qu’elle l’a vu ? Il va falloir qu’il trouve une bonne excuse à sa présence dans ce coin de la ville. Il est censé être cloué au lit avec une mauvaise grippe… C’est l’excuse dont il a usé pour ne pas avoir à se mêler à la foule ce soir et à effectuer un stupide boulot de surveillance de quartier.
Son portable sonne tout à coup dans sa poche. Alma est pendu à son téléphone et regarde dans sa direction, séparées de lui par quelques passants et les barrières de sécurités qui commencent à être installées par les autorités plus ou moins compétentes… Prenant une longue inspiration, il décroche. Alma ne le laisse pas en placer une et entame un long monologue.
« Des bouteilles d’oxygène ? » répète-t-il, pour être certain d’avoir bien entendu les propos de son amie. « Je ne vois pas de pompiers de mon côté pour l’instant Love » poursuit-il en commençant à se mouvoir un peu.
« Je crois qu’ils sont par là » lance tout à coup un type aux traits singuliers à ses côtés, amenant Ezra à faire vivement vote face dans sa direction. C’est son accent qui l’intrigue. Un accent slave qu’il identifie vite depuis el temps qu’il fréquente des serbes… « La pompier. Là-bas ils sont » reprend le type d’une petite vingtaine d’année en lui désignant un petit attroupement non loin. Il faut dire que le gamin le dépasse de pas mal de centimètres et doit avoir une meilleure vision que lui des évènements…
« Alma ? J’en ai repéré un. Je me charge de les prévenir, toi tu dégages de là. Tout de suite » ordonne-t-il en raccrochant déjà pour remercier le serbe et tenter de se frayer un passage jusqu’à l’endroit qu’il lui a désigné.

Il s’approche d’un grand brun en train d’enfiler une des tenues de combattant du feu et, jouant des coudes, tente de le rejoindre. Il n’arrive pas à attirer son attention dans le brouhaha ambiant et, sans l’aide du serbe qui lui a emboiter le pas et dégage sans plus de pitié que lui les curieux, il ne serait jamais parvenu jusqu’à lui. Lorsque c’est le cas, sans douceur, il l’attrape par le bras. Le pompier a un mouvement de défense mais, réalisant qu’il a à faire à un civil, se contient.
« Il y a des bouteilles d’oxygène là-dedans ! Je ne sais pas dans quel appartement exactement mais vous devez évacuer les lieux ou évacuer ces bouteilles en vitesse ! » cri le trésorier des Kings pour se faire entendre, désignant l’immeuble du doigt.  

 

_________________

an eye for an eye
An the mercy seat is waiting
And I think my head is burning
And in a way I’m yearning
To be done with all this measuring of truth


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar : Me ; Signature : Me
messages : 406
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Sam 11 Nov - 20:14

SAISON II, INTRIGUE I
EXORDIUM.
Abraham, certainement la dernière personne qu’il souhaitait voir ce soir en plus de cet incendie qui pourri sa soirée.  Il entend son nom raisonner dans le couloir, il l’entend interpeller la jeune femme qui s’inquiète à ses côtés et qui semble refuser de vouloir bouger jusqu’à ce qu’il lui gueule dessus, comme un bourrin. Elle consent, s’exécute. La chaleur commence à devenir insoutenable, impitoyable et Josef est soulagé que ses collègues soient enfin arrivés.

- Je m'en occupe ! Les gars finissent d'installer les lances !
- Tu n’pourras pas défoncer cette porte sa..
- Poussez-vous !

Le ton employé refroidi Josef qui se redresse de le voir s’adresser ainsi à son supérieur, que ça soit une situation d’urgence ou non.
Il n’en a rien à foutre, forcément puisque ce con est incroyablement têtu mais malgré ces multiples insubordinations, ce type reste un bon élément et c’est tout ce dont il a besoin ce soir, à ses côtés. Il tente, s’acharne sur cette foutu porte qui ne cèdera pas.

- McLaughlin !

Josef le tire brutalement par l’épaule, faisant face à son collègue, regard noir.

- Il te faut le J.O.G, tu n’pourras jamais défoncer cette porte sans ça. Je t’envoie un gars avec le matos pendant que je m’équipe ! Demande avec le talkie à ce qu’ils essaient de faire une entrée par la fenêtre, je reviens te donner un coup d’main.

Il n’attend pas plus longtemps pour piquer un sprint jusqu’au rez-de-chaussée, croisant certains de ses hommes à qui ils donnent quelques directives, prévenant de la présence d’Abraham au premier étage, envoyant d’ailleurs l’un d’eux le rejoindre avec le JOG. Josef file vers le camion de pompier où il commence à enfiler une tenue tout en cherchant Natalia parmi cette foule qui s’est déjà agglutinée pour contempler ce spectacle mortuaire. Il s’inquiète pour son amie d’enfance, se demandant où est-ce qu’elle se trouve, si elle avait finalement décidé de partir – ce qui le rassurerait- ou si elle l’attendait non loin de là. Il songe une seconde à l’appeler mais n’en a pas le temps.
Une main sur son bras et le pompier se retourne brutalement, sur la défense, prêt à porter un coup à qui que ce soit l’agresserait dans l’urgence avant de prendre conscience que sont deux simples civils qui se tiennent devant lui.

- Il y a des bouteilles d’oxygène là-dedans ! Je ne sais pas dans quel appartement exactement mais vous devez évacuer les lieux ou évacuer ces bouteilles en vitesse !

Un pavé lui tombe dans l’estomac. Il ne sait pas comment il le sait ni d’où il le sait mais ça n’est certainement pas le moment de douter de sa parole quand il voit le mouvement de panique qui se manifeste sous ses yeux, que d’autres confirment la présence de ces merdes. Putain de bordel.

- Dégagez d’ici, éloignez-vous au maximum de cet immeuble !

Volte-face. Il n’a plus beaucoup de temps. Il court vers trois de ses hommes, les interpellant en gueulant par-dessus le mouvement de panique.

- Il y a des bouteilles d’oxygènes dans l’immeuble. Dégagez-moi cette foule rapidement !
- Quel étage lieutenant ?
- J’en sais foutrement rien. Je vais prévenir McLaughin là-bas, prévenez le reste de l’équipe. Essayez de savoir où elles peuvent être auprès des habitants, s’ils savent si quelqu’un est malade et en possède chez lui !

Ils acquiescent alors que Josef retourne sur les lieux, transpirant déjà sous son matériel. Il retrouve son collègue, souffle court et franchit les quelques mètres qui les séparent.

- T’en es où avec la porte ? Il faut qu’on bouge, des bouteilles d’oxygène se trouve dans l’immeuble. Les gars essaient de savoir où elles se trouvent mais j’ai pas envie qu’on le sache quand ça nous explosera à la gueule !

Il tient à la survie de ses hommes tout comme à celle de la population et dans cette urgence folle, Josef essaie au mieux de sauvegarder l’ensemble à protéger.


_________________

   
Time will help you through but it doesn't have the time to give you all the answers to the never-ending why

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : BereniceWCL (avatar) - tobystephensweekly (gifs) - wiise (code signature)
messages : 170
quartier : Une maison plus que confortable dans le West Side.
physique : S'il possède quelques cicatrices ça et là, restes de combats pourtant remportés, il est surtout tatoué à divers endroits (croix entre les omoplates, corbeau sur l'intérieur de son avant-bras gauche, illustration d'une Claddagh sur le torse, les prénoms de ses trois enfants sur l'intérieur de son avant-bras droit).

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Lun 13 Nov - 18:03

SAISON 2 INTRIGUE 1


Je l’entends prononcer mon prénom mais je m’acharne sur la porte, sur le battants, décidé à la faire céder avec la hache même si l’entreprise va s’avérer difficile. Ce n’est que lorsque Miller me tire par l’épaule que je m’arrête. S’il m’adresse un regard noir je ne suis pas en reste. Il m’annonce qu’il faut le JOG et il est certain que ça ira beaucoup plus vite avec ça qu’avec la hache. Si j’avais su que la porte était blindée je serais monté direct avec l’équipement. Temps perdu…

« Ok. » je me contente de lui répondre quand il m’aboie ses ordres. La main glisse à la radio accrochée à mon épaule, et quand j’ai une réponse d’un gars, je lui transmets l’ordre de Miller. On me répond que l’ouverture par la fenêtre est pour le moment compromise car les flammes les gênent. Chier. Je lui dis de faire au mieux, qu’on a une femme enfermée dans un appartement. Et après ça j’attends. Regards circulaires en attendant qu’on m’amène enfin le matériel. J’ai cessé de cogner puisque ça ne sert à rien et qu’il vaut mieux que j’économise mes forces pour la suite. Quand un gars arrive enfin avec le matériel je vais à sa rencontre pour récupérer le tout qui pèse son poids.

« Tu sais où ils en sont pour l’ouverture par la fenêtre ?
- C’est compliqué ! Ils font ce qu’ils peuvent !
- Ok. Retournes-y, je m’en occupe.
- T’es sûr ?
- Miller revient de toute façon t’inquiètes. »

Et sur quoi le gars s’éloigne. J’emmène le JOG jusqu’à la porte que j’observe un instant. Je me crispe quand j’aperçois de la fumée s’échapper d’en dessous. Parce que ça pue. Vraiment. J’installe le matériel sur la porte. Quelques secondes suffisent. J’embarque avec moi la bouteille remplie d’air comprimé et mets dix bons mètres entre moi et la porte. C’est là que Miller revient et me demande où j’en suis. Je lui désigne la bouteille que je tient dans les mains d’un geste du menton : à son avis j’en suis où ?... Et c’est là qu’il m’annonce qu’il y a des bouteilles d’oxygène dans l’immeuble. Il est sérieux ? Totalement oui.

« Putain ! » je jure.

Nous sommes dans une merde noire. Et ça va continuer. Parce que je pense ne pas me tromper. Parce que l’appartement est en feu.

« Go ! » je dis à Miller.

A genoux, ma main tourne la petite poignée de la bouteille pour que l’air comprimé fasse son job. Quelques secondes et la porte est soufflée. Et quand la porte est soufflée, l’embrasement éclair est immédiat. Nous sommes assez loin pour éviter les flammes.

« Chier ! » je gueule en me tournant vers Josef avant de me redresser.

L’embrasement éclair terminé, les flammes disparaissent à l’intérieur de l’appartement. Je tire le matériel avec force jusqu’à nous avant de me redresser. Un regard échangé avec Miller. Je sais que lui comme moi avons conscience que les chances sont quasi nulles pour la femme à l’intérieur.

« Je te suis. »

Il est mon supérieur, à lui de prendre les devants même si je prends sur moi de contacter les gars par la radio pour les prévenir que le feu s’étend bel et bien à l’intérieur des appartements. Il va falloir qu’ils se magnent… Et nous, il va falloir qu’on cherche les bouteilles d’oxygène et d’éventuelles personnes restées dans les étages. Le temps est compté pour tout le monde.

(c) sweet.lips

_________________
I am a wolf, a wild cur, cut from the pack, with blood on my fur. Every howl marks a debt 'cause a bitten dog never forgets.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : @me
messages : 517
quartier : Westside Chicago - Maison héritée du père Manning
physique : Enceinte de 5 mois et demi ( fin mars) - Une corneille tatouée sur le flanc droit

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mer 15 Nov - 4:09






SAISON II # INTRIGUE I


Non décidément il ne fallait pas rester là et si elle l'avait compris, ca ne semblait pas être le cas de la plupart des gens autour d'elle. Ils étaient tous là à regarder les flammes se répandre comme s'il s'agissait là d'un spectacle, à chuchoter serrer les uns contre les autres...qu'est ce qui en va pas avec les gens, putain de curiosité morbide. La jeune femme commence à essayer de jouer des coudes, poussant d'une main le bloc fermement formé par les rangées de curieux et tenant le bras d'Alma de l'autre, mais c'est loin d'être gagné. Alors qu'elle fait un pas, puis deux, puis trois, elle se trouve soudainement retenu en arrière, lorsqu'elle se retourne, elle constate qu'une vieille dame s'accroche avec force à Alma...*Evidemment* elle pousse un soupir, lève les yeux au ciel et fait un pas en arrière "Micheeeeelle, Michelle il fait froid on devrait remonter chercher ton manteau. Regarde toi ma fille c'est pas convenable de sortir comme ca! " Elle tire sur la manche d'Alma qui a l'air complètement décontenancé et fronce les sourcils. En d'autres circonstances ca aurait probablement fait rire la jeune femme, mais là elle n'avais pas vraiment le temps de profiter de cette situation inopinée. La grand-mère qui a encore ses bigoudis sur la tête et son lourd manteau sur les épaules, doit avoir été tiré d'un sommeil réparateur devant sa télévision et ne sait visiblement pas où elle se trouve ou en tout cas avec qui. "Alma!" Natalia lui fait les gros yeux et lui adresse un signe de tête qui en traduction compréhensible veux dire tirons nous d'ici maintenant. La matriarche fait un pas dans sa direction, mais la vieille femme reprend de plus belle. "Michelle pas si vite, je viens avec toi et ton amie. Elle enroule alors ses mains autour du bras de Love et lui offre un large sourire. Hop hop hop en route mon petit ah ah ah" lâche-t-elle en riant.

Alma lui baragouine quelque chose avant de se tourner vers elle et de lui dire quelque chose à son tour, mais tout devient bruyant, quelqu'un a du finalement faire entendre raison aux plus réticents, la foule commence à se mouvoir plus rapidement et de façon bien plus chaotique aussi. Ainsi, elle n'a guère le temps de lui demander de répéter. "On a pas le temps. Michelle...On verra ca après." Autant éviter de contrarier le poids mort qui s'était accroché à elle, chaque chose en son temps. Les trois femmes prennent ainsi la direction opposée à celle où est garé le camion de pompier et se retrouve aspirées sur la gauche, autrement dit encore plus loin du véhicule de Lennox qu'elles ne l'étaient au début.

(c) black pumpkin


_________________



We don't know who we are until we're connected to someone else. We're just better human beings when with the person we're supposed to be with. I wasn't supposed to leave...I belong here.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Vava: Me, signature : Daya
messages : 96
quartier : West Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 16 Nov - 9:34

SAISON II, INTRIGUE I
EXORDIUM.
Il ne sait pas pourquoi il le suit mais il le fait, Tomislav s’attend peut-être que par la même occasion, ce type lui offre une porte de sortie. En attendant, il fait une bonne tête de plus que lui, si ça n’est pas plus et n’hésite pas à jouer sur ce critère pour pousser sans ménagement cette foule qui refuse de se bouger le cul, de lui laisser la place. Il ne met aucun ménagement, n’en a de toute façon strictement rien à foutre de savoir si ça dérange ou si ça fait chier quelqu’un au point de lui gueuler dessus. Tomislav n’y prête même pas attention.
Il laisse ce mec inconnu et sortie de nulle part interpeller un pompier.

- Il y a des bouteilles d’oxygène là-dedans ! Je ne sais pas dans quel appartement exactement mais vous devez évacuer les lieux ou évacuer ces bouteilles en vitesse !

En réalité le serbe se demande comment ils vont s’y prendre avec aussi peu d’indications. Ces bouteilles pourraient être n’importe où dans l’immeuble et le temps qu’ils les cherchent et trouvent, tout peut leur exploser à la gueule. Ces mecs ont bien du courage et parfois Tomislav se demande quel genre de personne il faut être pour aimer risquer sa vie pour les autres. C’est tout à leur honneur mais soit on doit avoir un sacré égo à combler ou n’avoir rien à perdre, non ?

- Faut qu’on pousse le gens loin, non ?

Le serbe jette un regard sur une partie de la foule qui s’excite, se casse, court dans tous les sens. Comme des insectes près d’un feu. Il le sait, il a déjà testé leur fuite.

- En même temps que nous.

Parce qu’il n’a pas envie de crever dans une banale explosion d’immeuble. Pas qu’il aspire à une mort héroïque mais plutôt à pas être mort tout court.
Alors il se met à gueuler, des « poussez-vous » le plus clair possible, ayant l’air totalement con avec son sac bourré de bonbons et de DVD. D’ailleurs, il faut qu’il prévienne Ayleen, peut-être qu’elle s’inquiète. Ou pas. Il n’a pas pu regarder son portable encore et n’en a toujours pas le temps pour l’instant. Il a l’impression de jouer les chiens de berger avec cette horde de mouton qui s’agite avec ce type qui connait Alma. Un KoS ?

- Mamaaaaaaaaan !

Des pleurs le tirent de ses pensées pour voir qu’un gamin est complètement perdu, le visage rougit et en larmes pour ensuite finir sa course près d’Ezra à qui il tire la mange de son haut. Il a certainement du perdre ses parents dans le mouvement de foule.

- J’ai perdue mamaaaaan !

Tomislav lance un regard dubitatif à ce type qu’il ne connait pas pour ensuite porter son regard sur cet enfant qui semble trouver en Ezra un visage suffisamment réconfortant et chaleureux pour oser lui demander de l’aide. C’est sur qu’avec la gueule de Tom, le choix est vite fait entre le mec un peu badass et celui froid comme la mort aux yeux globuleux.
De toute façon, ça tombe bien, Tomislav ne supporte pas les gosses.


_________________

   

"Au royaume du sombre, de la thune et des rats,
je serais comme une ombre à chacun de tes pas."
(c)Saez - Comme une ombre.

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : cherry
messages : 295
quartier : North Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 16 Nov - 10:43



intrigue #1
saison 2
Il se doute qu’Alma refusera de partir de là tant qu’elle n’aura pas fait son devoir de citoyenne en prévenant les pompiers. Maintenant que c’est chose faite, elle a plutôt intérêt à l’écouter et à mettre les voiles. C’est son nouvel objectif : s’assurer qu’elle rentre à bon port, sans la moindre égratignure. Il entend le grand brun qu’il a prévenu aboyer des ordres et s’affoler. Ce qui ne lui plait pas beaucoup… Il savait le risque grand mais sentir que les autorités ne sont pas à l’aise ne l’aide pas à se détendre.
Il faut absolument qu’il mette la main sur Alma. Il dégaine son portable et commence à composer le numéro de Love lorsqu’une main se referme sur sa manche. Son réflexe est de dégager le malotrus, mais quand il entend sa voix geignarde et capte son visage larmoyant, il renonce. Il ne sait pas si des gens l’observe, mais si c’est le cas et qu’il est surpris à frapper/repousser un môme… Ca fera grand bruit.  
Moi aussi j’ai perdu ma mère, petit merdeux, est-ce que tu m’entends beugler pour autant ?
« Calme-toi » ordonne-t-il au morveux qui continue de tirer sur son poignet, comme pour l’obliger à se plier osa hauteur. Alors c’est ce que finit par faire Ezra, agacé. « Tu habites dans cet immeuble ? »
« Non, on habite au 43… »
« Peu importe. Vous vous baladiez, c’est ça ? »
« Ouiii. J’étais allé prendre les bonbons et puis elle m’a dit de tenir la main très fort et moi j’ai tenu très fort mais y a un grand monsieur qu’a passé et après j’ai lâché la main de mamaaan. »
« Bon. Elle doit pas être loin. »
S’il n’avait pas entendu une femme commencer à lâcher des « Oh, le pauvre petit est perdu », Ezra se serait probablement déchargé de cette tâche sur le grand type dans la vingtaine qui l’a suivi. Mais il est observé maintenant. Et à l’ère des nouvelles technologie et des portables, il ne veut pas que qui que ce soit filme sa lâcheté et le rende célèbre dans le mauvais sens…
Alors il soupire et se résigne.
« Viens. On va commencer par s’éloigner de là. C’est quoi ton nom ? »
« Jordan Foster. »
« Bon, Jordan Foster, tu viens avec moi. »
Il voudrait se contenter de prendre le gosse par la main mais sa mère l’a déjà perdu comme ça dans la foule et ce ne serait pas prudent. Alors il l’attrape sous les aisselles et le hisse contre lui, avant de se tourner vers le slave.
« Toi qu’est grand, tu vois pas une femme en train de chercher quelqu’un dans la foule ? » Puis à Jordan. « Elle ressemble à quoi ta mère ? »
« Elle est jolie. Et elle a les cheveux jaune. »
« Elle avait quoi comme vêtement. »
« Ben j’sais pas…des vêtements quoi… »
« Pas de costume ? »
« Non. Aime pas trop trop Halloween. »
Ezra échange un regard blasé avec l’autre type, le regard interrogateur. Est-ce qu’il va tenter de l’aider malgré tout ou pas ? Plus il aura d’aide et plus vite le gamin sera retrouvé par son idiote et irresponsable de mère. Et plus vite lui-même pourra retourner à son objectif, à savoir : mettre la main sur Alma et la mettre à l’abri.
Alors il commence à faire circuler l'info à propos de ce con de Jordan qui a perdu sa maman...  

 

_________________

an eye for an eye
An the mercy seat is waiting
And I think my head is burning
And in a way I’m yearning
To be done with all this measuring of truth


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : BereniceWCL (avatar) - tobystephensweekly (gifs) - wiise (code signature)
messages : 170
quartier : Une maison plus que confortable dans le West Side.
physique : S'il possède quelques cicatrices ça et là, restes de combats pourtant remportés, il est surtout tatoué à divers endroits (croix entre les omoplates, corbeau sur l'intérieur de son avant-bras gauche, illustration d'une Claddagh sur le torse, les prénoms de ses trois enfants sur l'intérieur de son avant-bras droit).

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Dim 19 Nov - 11:21

SAISON 2 INTRIGUE 1


Nous nous approchons avec prudence de l'appartement et une fois devant, si les flammes sont pour le moment encore assez éloignées de l'entrée (puisqu'elles ont reculé après l'embrasement éclair), elles sont malgré tout violentes. Un petit appel aux gars en bas pour qu'il arrosent cet appartement-là pour essayer de limite la propagation du feu. Nous pénétrons prudemment à l'intérieur de l'appartement. La pièce du fond est en flammes. On tente d'appeler la locataire mais rien. Pas une réponse. Les pièces encore épargnées sont rapidement fouillées et nous sommes obligés de nous rendre à l'évidence : la victime est hors de portée et si elle est hors de portée, il n'y a plus rien à faire pour elle. Il est donc temps de sortir de là et de s'avancer parmi les autres appartements et de cogner aux portes pour s'assurer que personne n'est resté derrière. Miller s'occupe des appartements sur notre gauche, moi sur notre droite. Et entre deux appartements, j'utilise la radio pour demander aux gars s'ils ont des nouvelles par rapport aux bouteilles d'oxygène. Malheureusement, pour le moment, nous ne savons toujours pas où ces foutues bouteilles se trouvent. Chier. Arrivé au bout du couloir, je me tourne vers Miller et nous prenons les escaliers pour monter à l'étage supérieur. Les risques sont là mais nous n'avons pas le choix : on ne peut décemment pas quitter l'immeuble en laissant potentiellement des gens derrière nous. Lorsque nous arrivons à l'étage supérieur, bien qu'il y ait de la fumée, elle est moins compacte qu'à l'étage inférieur : si le feu a atteint cet étage, il n'est pas encore trop étendu.

« On vient d'arriver au troisième étage. Vous en êtes où ? » je demande alors que Miller s'avance avec prudence dans le couloir.

En espérant avoir enfin de bonnes nouvelles.

(c) sweet.lips

_________________
I am a wolf, a wild cur, cut from the pack, with blood on my fur. Every howl marks a debt 'cause a bitten dog never forgets.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar : Me ; Signature : Me
messages : 406
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mar 21 Nov - 23:23

SAISON II, INTRIGUE I
EXORDIUM.
C’est foutu. C’est tout ce qu’il peut constater en voyant l’ampleur des flammes, des dégâts. Cette vieille femme ne pourra être sauve et si elle n’est pas déjà morte brûlée, elle doit l’être déjà par asphyxie. C’est un des côtés du métier que Josef digère toujours mal même s’il n’en fait rien paraitre pour le moment. Parce qu’ils ont malheureusement d’autres priorités : Vérifier que personnes d’autres n’est pris au piège mais surtout, trouver ces bouteilles d’oxygène qui risque de leur exploser à la gueule à tout moment. En équipe avec Abraham, chacun des deux pompiers prennent un côté et tape simultanément aux portes, faisant un boucan monstrueux histoire de réveiller les plus endormis. Combien de fois Josef et ses hommes ont dû la mort d’un occupant parce que ce dernier portait des boules quies ou était tellement épuisé qu’il n’a rien entendu ?
Coup d’œil échangé, ils grimpent pour l’étage supérieur en silence avançant progressivement. Josef laisse son collègue gérer le talkie avec l’équipe d’en bas pendant qu’il avance prudemment dans le couloir. Une part de lui redoute à tout moment de sentir une déflagration mais il continue d’avancer, entendant de mauvaises nouvelles au talkie, de là où il est.

- Toujours rien pour les bouteilles d’oxygène et les gars ont du mal à maitriser l’incendie.

Josef frappe de nouveau aux portes de l’étage, entre dans les appartements pour fouiller au mieux afin de trouver les bouteilles recherchées. Toujours rien. Putain. La seule bonne nouvelle est de ne trouver personne d’évanoui.

- T’as quelque chose ? Il interpelle Abraham. Abr…

Le pompier s’interrompt sur le pas de la porte et dresse l’oreille alors qu’il fait face à son collègue.

- T’entends ?

Un aboiement de chien. De chiot même, certainement à l’étage au-dessus.

_________________

   
Time will help you through but it doesn't have the time to give you all the answers to the never-ending why

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 940

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mer 22 Nov - 0:12




SAISON 2 # INTRIGUE 1


1 ■ Rebondissement
00:10 pm ; SOUTH SIDE (HOUSES)
La différence entre la curiosité morbide et débile ? Il n'y en a pas. Parce qu'elles viennent, toutes les deux, de conduire une foule plus ou moins dense contre un immeuble menacé par des flammes et des bouteilles d'oxygènes cachées, ne présageant qu'une très mauvaise avancée concernant la suite de tout ce qui est en train d'arriver. Alma et Natalia l'ont compris en entendant les petites vieilles curieuses dont l'une les suit encore, racontant l'histoire des lieux, de la rue dans laquelle elles se tiennent encore malgré la menace qui gronde encore. Et derrière, en contre-bas, Ezra et Tom les imitait avant qu'un énième problème ne vienne s'imposer, car la mère du petit Jordan reste encore introuvable, cherchant du mauvais côté du bâtiment qui menace à tout moment d'exploser ; Josef et Abraham encore en train de l'évacuer. On entendrait presque le circuit incessant des aiguilles de la grosse horloge la plus proche, celle que les riverains ont cessés d'admirer une fois leur écran allumé.

Elle continue sa course folle, tout comme cet homme décidé à se frayer un chemin sur le trottoir puisque les voitures se sont amassées. Un chemin qu'il aurait presque emprunter sans rien risquer si, finalement, la mère du petit Jordan affolée ne s'était pas mise sur le chemin que d'autres personnes avaient laissé, énervées. Percutée, affalée, au sol, tandis que le gamin, entre les bras d'Ezra à qui Tom tient encore compagnie, se met à hurler, à se débattre pour rejoindre le corps inconscient de sa mère, là, sur le côté.

Plus loin, la petite vieille accrochée au bras d'Alma continuer ses récits jusqu'à en parler de cette gamine malade qui vit avec un rat. « Vous savez, ça fait bizarre de la voir descendre, des fois, avec son sac pour tout cacher. Ça me fait de la peine, d'autant que vivre au quatrième avec un souci de santé quand l’ascenseur tombe en panne ; hein Michelle ? » Et elles auraient pu lui dire de se taire mais personne n'y parvient, car les regards cherchent encore des pompiers alors que la foule s'affole un peu plus. Tout le monde s'agite, tout le monde recule et cet homme-là, ce gros biker raté entraîne Natalia dans sa chute quand d'autres sont déjà prêts à les piétiner. L'aider ou prévenir qu'ils ont enfin trouvé où la menace s'est cachée.

Parce que, un peu plus haut, Josef et Abraham continuent leur avancée dans l'immeuble enflammé, mesurant chacun de leurs pas jusqu'à les entendre, ces petits chiots qui aboient. Et l'instinct est fragile, dans ces moments, plus instable qu'il n'y paraît. Il va falloir monter, car la consigne est claire : tout le monde doit être évacué. Direction le quatrième étage malgré les flammes qui montent et menacent, malgré cette progression rapide qui semble vouloir leur tenir la distance jusqu'à rendre fragile le sol qu'ils arpentent, jusqu'à ce qu'une partie du couloir ne vienne à céder, là, derrière eux.   

2 ■ Participants (ordre de passage)
 # Ezra Cavanaugh
# Tomislav L. Antonović
# Alma L. Lennox
# Natalia Manning
# Josef M. Miller
# Abraham McLaughlin
# Leo Sanders
# Daniel Mills

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 700 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci !
# si vous n'êtes pas en mesure de répondre dans les 48H, votre tour est automatiquement sauté, et ce afin de privilégier l'avancée de l'action  
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête ou si vous manquez de temps  

■ votre dévoué staff  


Dernière édition par WINDY CITY le Sam 2 Déc - 16:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar



crédits : cherry
messages : 295
quartier : North Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mer 22 Nov - 17:46



intrigue #1
saison 2
Ezra enrage. Cette soirée n’est décidément pas bonne et il aimerait être à des kilomètres de là. Il devrait être à des kilomètres de là. Mais non, il a fallut que les insectes débarquent et saccagent tout. Ils lui ont fait tourner la tête et voilà où il en est : coincé devant un immeuble en flammes menaçant d’exploser et obligé de se coltiner un chiard alors qu’Alma est en danger. Hors d’atteinte. S’il lui arrive quoi que ce soit…
Il est en train d’envisager les pires scénarios, continuant de fendre la foule de plus en plus compacte qui s’est formée dans la rue, lorsqu’un coup de klaxonne retentit dans l’air chargé de fumée de la nuit. L’instant d’après, des petits cris s’élèvent, suivi d’un crissement de pneus et d’un bruit sourd. Ezra n’a aucun mal à deviner ce qui vient de se produire. Un riverain trop pressé en a eu assez d’attendre et a décidé de passer par les trottoirs. D’où les protestations et les petits mouvements de foule. Mais un gros malin comme Chicago en vomi des tas a eu la mauvaise idée de rester sur la route de l’automobiliste agacé et a terminé sur son capot… Crissement de pneus et bruit de taule.
Maintenant, les gens s’indignent encore plus, d’autres s’affolent. Ezra voudrait s’éloigner de là, mais le petit commence à couiner et se débattre entre ses bras.
« Tiens-toi tranquille ! » le sermonne le banquier. Mais le petit continue d’appeler sa mère et d’étendre ses bras vers le lieu de l’accident.
Ezra ne comprend pas tout de suite. Parce que ses plans sont ailleurs, qu’il a du mal à se concentrer. Les insectes l’en empêche, le tyrannise, le tue à petit feu et lui file la migraine. Alor quand le petit Jordan recommence à le bourrer de coups de pieds, le banquier craque et le lâche.
Le gosse s’écrase sur le sol. Il n’est pas tombé du bien haut. Mais suffisamment pour que le choc évacue brusquement tout l’air de ses poumons et le fasse taire. Dieu merci…
Du moins pour quelques secondes parce qu’ensuite, il se met à brailler de toute la force de ses petits poumons, la bouche en sang. Ce crétin s’est mordu la langue dans sa chute et l’a méchamment amochée. Les regards commencent à se tourner vers lui. Ezra n’a plus aucune patience. Mais il sait qu’il doit sauver les apparences. Toujours ces foutus apparences, ces masques à porter, ces costumes à enfiler, ces sourires mielleux à afficher qui lui donnant envie de s’arracher les yeux.
Alors, sous le regard des passants, il s’accroupi auprès du morveux qui continue appeler sa mère et s’enquiert de son état.
« Je crois que c’est sa mère là-bas. Je l'avais dans les bras mais il s'est débattu et m'a échappé. C'est un accident » signale-t-il à une bonne femme qui vient aux nouvelles et a son portable déjà dégainé. Est-ce qu’elle filmait l’incendie ? Est-ce qu’elle a filmé l’accident ? Est-ce qu’elle le filme en ce moment ? Ezra déteste viscéralement tous ces gadgets…
« Oh non, Seigneur ! Tenez-le à l’écart. »
« Pourquoi à l’écart ? C'est sa mère ! »
« Mais allons ! Et si elle était m-o-r-t-e ? » épelle-t-elle en lui soufflant son haleine de lait caillé dans le visage.
Ezra prend sur lui. Est-ce que c’est son problème ? Non ! NON ! Son problème c’est Alma qu’il veut rejoindre et pas cet avorton et sa conne de génitrice attardée, pas foutue de regarder autour d’elle !
« Un coup de main ? » lance-t-il plutôt agressivement au serbe qui se trouve à portée. S’il peut lui refiler le bébé il ne va pas se gêner. C'est d'ailleurs le plan qu'il ébauche dans son esprit à ce moment.

 

_________________

an eye for an eye
An the mercy seat is waiting
And I think my head is burning
And in a way I’m yearning
To be done with all this measuring of truth


©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Vava: Me, signature : Daya
messages : 96
quartier : West Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Sam 25 Nov - 16:06

SAISON II, INTRIGUE I
EXORDIUM.
La situation pourrait avoir quelque chose de comique, ne serait-ce que de voir Ezra s’occuper de ce mioche qu’il n’apprécie pas. Tomislav n’est pas dupe, les traits du KoS trahissent son agacement et le serbe est bien content que cette petite vermine n’ait pas été le trouver lui. Il n’aurait certainement pas eu la même « patience » qu’Ezra. D’ailleurs ce dernier joue le jeu, lui posant des questions pour savoir qui est sa mère et où est-ce qu’elle peut bien être parmi cette foule qui s’affole d’un probable danger avec ces bouteilles d’oxygènes.
Tom reste là, mains dans les poches, amusé par tout ce cirque, par ce chaos qu’il contemple en silence. Il n’a pas oublié la présence de sa demi-sœur – s’il peut réellement l’appeler comme ça – et se demande d’ailleurs où est-ce qu’elle est parmi le peuple qui se déchaine.
Moteur emballé, crissement de pneus, de freins et un bruit sourd, le genre de son lorsque la tôle percute quelque chose. Ou quelqu’un en l’occurrence. Tomislav est presque soufflé de voir à quel point l’Homme peut être d’une connerie sans nom dans son impatience et sa stupidité. Jordan s’affole, couine, veut s’extirper des bras de son nouveau sauveur avant qu’il ne s’écrase lamentablement sur le sol pour ensuite chialer à tue-tête. Et pendant qu’Ezra gère la crise, Tomislav s’empare de son portable dans le creux de sa poche pour constater qu’Ayleen lui a envoyé un texto qu’il n’a de toute façon pas le temps de lire.

- Un coup de main ?

Pourquoi ? C’est pas son putain de problème si la mère de ce gamin s’est fait connement roulé dessus. Mais il y a cette femme, chiante à souhait, s’est inscrit dans ses gènes et surtout sur sa gueule qu’elle ne manquera pas de les abattre tous les deux s’ils ne font pas preuve d’un minimum d’humanité.
Tomislav les regarde sans expression. Il a bien une idée mais ça l’emmerde.

- Jordan.

Il s’approche du gosse qui pleure toujours, sans savoir si c’est la douleur ou le corps de sa mère qu’il a vu plus loin qui lui donne cette crise de larmes. Peut-être les deux. Un mouchoir en papier alors qu’il prend son visage entre ses mains, il essuie son menton dégueulasse de sang et de morve.

- Ta mère va bien. Mais elle ira plus mieux si tu stoppes tes pleurs.

Sa voix est froide mais non agressive, juste linéaire. Presque soporifique en réalité. Il plonge une main dans la poche en plastique et en ressort deux paquets de bonbons qui était initialement prévu pour Ayleen et non ce rejeton en larmes. Mais Tomislav se dit que quand il lui expliquera la situation, elle sera certainement attendrie par ce cœur qui n’est peut-être pas si froid. Un bon point pour lui.

- C’est à toi si tu restes calme, ok ? Maman aimerait que son fils soit courage.


_________________

   

"Au royaume du sombre, de la thune et des rats,
je serais comme une ombre à chacun de tes pas."
(c)Saez - Comme une ombre.

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : gif ; daya, avapics me
messages : 331
quartier : Une petite maison dans le West Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Lun 27 Nov - 23:56


SAISON 2 INTRIGUE #1
ft. everyone
YOU PUNK !


« Michelle pas si vite, je viens avec toi et ton amie. Hop hop hop en route mon petit ah ah ah… »

Alma enrage, elle ne maintient plus les traits de son visage qui se tordent de colère. Elle n’a strictement rien à foutre de cette vieille conne qui s’accroche à elle ; elle la distrait de son but qui est simplement de s’extirper de cette foule, avec la old lady qui l’accompagne. Love baragouine un truc à l’intention de la vieille, se retient de la jeter par terre pour retrouver toute sa mobilité, serre les dents et s’efforce de tirer la chose dans la direction que suivent les deux femmes de KOS, tente de crier quelque chose par-dessus le bruit de la foule. « La vieille veut pas m’lâcher, avance et j’te suis ! » Mais visiblement, Natalia n’entend pas, le bordel alentour est trop bruyant. Ça exaspère la matriarche qui, par contre, elle arrive à entendre les mots que la femme Manning lui adresse.

« On a pas le temps. Michelle...On verra ca après » Love acquiesce, sursoulée, la mère de famille est furieuse mais s’applique à tirer la vieille vers l’avant. Comme si elle avait besoin de ce poids mort, c’est vrai que jusque-là c’était une putain de ballade de santé. Elle se demande à quel moment, entre celui où elle est sortie de la voiture et cinq minutes plus tard, autant de débiles se sont décidés à se foutre entre elle et sa voiture. Bordel de dieu.

La vieille cause et cause et cause, et Alma n’écoute que d’une oreille distraire jusqu’à ce que : Vous savez, ça fait bizarre de la voir descendre, des fois, avec son sac pour tout cacher. Ça me fait de la peine, d'autant que vivre au quatrième avec un souci de santé quand l’ascenseur tombe en panne ; hein Michelle ? Alma se fige, se défait violemment de l’étreinte de la grosse dame et plaque ses mains sur les épaules grasses : Répétez ce que vous venez de dire ! La mère de famille hurle pour se faire entendre, attend la confirmation de ce qu’elle vient d’entendre, la gamine malade, au quatrième. La vieille balbutie, mais Alma ne capte rien, n’entend rien d’autre que la foule qui s’agite, de toutes façons elle n’est plus le cadet de ses soucis, la mère de famille doit s’extirper illico de ce bordel, encore plus à cet instant alors qu’elle est la détentrice d’une info qui pourrait changer les choses. Alors elle se retourne, va pour attraper Natalia pour lui donner l’info mais au lieu de l’avoir près d’elle, Alma assiste à sa chute. « et MERDE ! » La matriarche se précipite vers l’épouse Manning qui se retrouve sous le poids d’un espèce d’énorme (nan mais énorme really) connard en cuir. La colère de Love prend un tournant fatidique, cette fois c’est terminé, elle perd vraiment patience, la foule, les gens, cette merde lui tourne autour comme une saloperie de vautour. Il lui faut mettre un terme à tout ça alors elle s’élance vers Natalia, joue des coudes pour dégager les abrutis sur sa route, fait fi des exclamations qu’elle provoque puis s’élance contre la carcasse elle aussi grasse qui doit couper le souffle du petit gabarit de Natalia. Le type est vraiment lourd, la matriarche finit par y aller à aller franco, pas loin du coup de pompe et finis par le dégager en hurlant un chapelet d’insultes à faire pâlir Gabriel lui-même. « Est-ce que ça va ?! » Alma attrape la main de la jeune femme, pousse sur ses jambes et s’efforce de la remonter, la pauvre doit mourir à l’intérieur, la respiration hasardeuse. Love dégage des mèches de cheveux du visage de la serbe et l’observe une secondes puis dépose ses mains sur ses épaules. « Écoutes-moi bien ! Les bouteilles d’oxygène sont au quatrième étage. Au QUATRIÈME ! Il faut qu’on fasse passer l’info ! Viens ! »

Elle sait bien que la jeune femme n’est surement pas en état de lutter pour l’instant mais Alma n’a plus de temps à perdre, attrape son poignet et entame à nouveau sa procession, l’autre main qui glisse dans sa poche, pour, à nouveau, faire le numéro d’Ezra et porter le téléphone à son oreille.

⇜ code by bat'phanie ⇝


_________________
she's the gatekeeper
she knows every truth behind every lie inside every secret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : @me
messages : 517
quartier : Westside Chicago - Maison héritée du père Manning
physique : Enceinte de 5 mois et demi ( fin mars) - Une corneille tatouée sur le flanc droit

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mer 29 Nov - 4:52






SAISON II # INTRIGUE I


Un mouvement brusque de foule survient tout à coup et la sépare de l'avocate, elle peut encore la voir par intermittence, mais la petite taille de Natalia ne l'y aide pas beaucoup. Elle constate qu'Alma s'est arrêtée et tient désormais la vieille dame par les épaules et elle se dit qu'elle essaye sûrement de s'en débarrasser ou en tout cas de la faire avancer. La serveuse esquisse quelques pas en arrière avant de se raviser, il valait mieux continuer d'avancer, elle ne doutait pas que la matriarche saurait sans mal imposer son chemin à la foule qui l'entourait, sauf qu'elle n'en a pas l'occasion, sans vraiment comprendre où, quand ou comment, la voilà qui se retrouve entraîner dans la chute de son voisin qui très honnêtement ne risquait pas de l'arrêter en s'accrochant à elle qui ne faisait même pas la moitié de sa stature. Elle rencontre le sol assez brutalement, mais ne s'en tire pas trop mal, elle a eu le réflexe intelligent de ralentir sa chute avec ses mains, ceci étant dit, elle ne peut pas faire grand-chose quant au biker qui lui tombe violemment dessus et lui enfonce brutalement son coude dans l'estomac. Une violente douleur lui électrifie l'abdomen et elle laisse échapper un juron les dents serrées, elle n'aime pas beaucoup cette situation qui ne lui rappelle que trop bien ce qui lui était arrivée l'année dernière dans l'entrepôt et même si ce n'est guère le moment, elle se promet silencieusement de ne plus JAMAIS rien faire à Halloween, JAMAIS! La Serbe essaye de se dégager, se tortille et insulte copieusement le type qui aurait sans doute plus de facilité à rouler qu'à se relever en l'instant, car si eux sont à terre, le reste de la populace s'en contrefout royalement et fonce littéralement dans le tas, elle se tait ceci-dit rapidement, la cage thoracique compressé contre le sol et replie ses bras soudainement, marqué par l'image de la main de Lloyd qui s'était fait broyée par les pieds agités des gens qui essayaient de s'échapper de ce maudit entrepôt l'année passée. Non vraiment, elle avait au moins retenue quelques leçons de cette mésaventure et comptait bien limiter les dégâts.

Le poids finit finalement par se lever et elle se redresse comme elle le peut, ce qui est un peu laborieux, elle porte une main à sa poitrine et tente de reprendre son souffle lorsqu'elle se rend compte que la main d'Alma est tendue devant-elle, elle s'en saisit s'en demander son reste et y prend appuie pour se relever de cet enfer.« Est-ce que ça va ?! » Elle hoche la tête, le souffle encore un peu court, la main à présent posée sur son estomac, son envie de gerber était passée, mais l'échange ne lui était sûrement pas bénéfique. "Je crois." La brune dégage affectueusement quelques mèches de son visage et finit par l'attraper par les épaules, un regard alerte et inquiet qu'elle n'avait pas encore remarqué sur le visage. « Écoutes-moi bien ! Les bouteilles d’oxygène sont au quatrième étage. Au QUATRIÈME ! Il faut qu’on fasse passer l’info ! Viens ! »

L'information fait rapidement son chemin jusqu'à son esprit et elle hoche la tête avec vigueur et se retrouve entraîner dans le sillage de sa camarade, elle pense soudainement à Josef et espère qu'il n'est pas allé se fourrer à l'intérieur, mais si elle essaye de s'en persuader au fond elle sait pertinemment que ca à de grande chance d'être le cas, mais...dans le doute, à son tour elle sort son téléphone et compose son numéro de téléphone espérant que quelqu'un voudra bien décrocher.

(c) black pumpkin


_________________



We don't know who we are until we're connected to someone else. We're just better human beings when with the person we're supposed to be with. I wasn't supposed to leave...I belong here.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar : Me ; Signature : Me
messages : 406
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 30 Nov - 20:03

SAISON II, INTRIGUE I
EXORDIUM.
Les jappements se font plus fort et Josef sait déjà qu’il ne laissera pas crever ces pauvres bêtes sans défense, prisent aux pièges dans un appartement juste au-dessus d’eux. Le métier de pompier ne se limite pas uniquement à l’humain et de toute façon, il faut continuer de grimper. Et c’est ce qu’ils font, arpentant le couloir du troisième étage, prêts à franchir le 4ème part le biais des escaliers.
Un bruit sourd, presque caractéristique qui poussent les deux pompiers à se retourner vivement. Derrière eux, une partie du couloir s’effondre, les deux frères d’armes prenant conscience en cette seconde de la violence de l’incendie mais surtout de sa progression.
Mais aussi qu’ils sont désormais pris au piège.

- Préviens les gars au talkie. Dis-leur qu’on arrive au quatrième et qu’on a certainement deux chiots à leur donner à l’échelle.

Josef endosse son rôle jusqu’au bout, celui du lieutenant qui se doit de diriger ses hommes avec calme et sang-froid. Parce que paniquer ses hommes seraient contre productifs et surtout parce qu’il sait qu’Abraham est loin d’être con. Il est aussi conscient que lui de la merde dans laquelle ils sont tous les deux. Le pompier mentirait s’il ne sentait pas poindre la peur entre ses côtes mais il n’en laisse rien paraitre, son métier prenant le pas sur ces émotions car pour l’instant ils ont toujours une porte de sortie : l’échelle. Et qu’ils ont encore ces putains de bouteilles à trouver s’ils ne veulent pas se faire exploser la gueule. Une véritable course contre la morte qui malmène leurs nerfs déjà bien entamés.
Il songe à Natalia à l’extérieur, espérant qu’elle aille bien. Puis à Daya qui doit certainement être entrain de se gaver de connerie avec Judith, loin de toute cette merde. Et c’est tout ce qu’il pouvait lui souhaiter en ce moment.

- Je crois que ça vient de cet appartement.

Josef accélère le pas, se dirige vers la porte qu’il ouvre sans difficulté. Dans la précipitation, un maitre à visiblement oublier de ramener avec lui ces deux chiots qui viennent se mêler aux jambes des deux pompiers, trop heureux de voir deux humains les sortir de cette fournaise qui les menace. Josef prend entre ses mains un petit berger allemand aux oreilles tombantes tandis qu’Abraham se récolte un chiot courant slovaque.
Qu’est-ce que foutait cette personne avec deux chiots purs races dans un si petit appartement ? Car en vu de l’état… il est évident que le soin n’était pas une nécessité, encore moins l’hygiène.
Josef se dirige vers la fenêtre de l’immeuble qui donne sur l’extérieur en plein sur la rue, là où se trouve le camion de pompier. Il compte les fenêtres et se tourne vers Abraham.

- 5ème fenêtre en partant de notre gauche.

Et pendant que leurs collègues enregistrent l’infos et arrive à destination, les deux pompiers continuent leur exploration, les nerfs un peu plus à vif à chaque seconde, chiots dans les bras. Josef sent bien son téléphone portable vibrer dans sa poche arrière mais son esprit est focalisé sur l’urgence du moment, n’imaginant pas un seul instant qu’en cet appel se trouvait la solution à leur problème.


_________________

   
Time will help you through but it doesn't have the time to give you all the answers to the never-ending why

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON 2 # INTRIGUE 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: South Side :: LOGEMENTS-
Sauter vers: