Partagez | 
 

 SAISON 2 # INTRIGUE 1

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar



crédits : gif ; daya, avapics me
messages : 253
quartier : Une petite maison dans le West Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Lun 27 Nov - 23:56


SAISON 2 INTRIGUE #1
ft. everyone
YOU PUNK !


« Michelle pas si vite, je viens avec toi et ton amie. Hop hop hop en route mon petit ah ah ah… »

Alma enrage, elle ne maintient plus les traits de son visage qui se tordent de colère. Elle n’a strictement rien à foutre de cette vieille conne qui s’accroche à elle ; elle la distrait de son but qui est simplement de s’extirper de cette foule, avec la old lady qui l’accompagne. Love baragouine un truc à l’intention de la vieille, se retient de la jeter par terre pour retrouver toute sa mobilité, serre les dents et s’efforce de tirer la chose dans la direction que suivent les deux femmes de KOS, tente de crier quelque chose par-dessus le bruit de la foule. « La vieille veut pas m’lâcher, avance et j’te suis ! » Mais visiblement, Natalia n’entend pas, le bordel alentour est trop bruyant. Ça exaspère la matriarche qui, par contre, elle arrive à entendre les mots que la femme Manning lui adresse.

« On a pas le temps. Michelle...On verra ca après » Love acquiesce, sursoulée, la mère de famille est furieuse mais s’applique à tirer la vieille vers l’avant. Comme si elle avait besoin de ce poids mort, c’est vrai que jusque-là c’était une putain de ballade de santé. Elle se demande à quel moment, entre celui où elle est sortie de la voiture et cinq minutes plus tard, autant de débiles se sont décidés à se foutre entre elle et sa voiture. Bordel de dieu.

La vieille cause et cause et cause, et Alma n’écoute que d’une oreille distraire jusqu’à ce que : Vous savez, ça fait bizarre de la voir descendre, des fois, avec son sac pour tout cacher. Ça me fait de la peine, d'autant que vivre au quatrième avec un souci de santé quand l’ascenseur tombe en panne ; hein Michelle ? Alma se fige, se défait violemment de l’étreinte de la grosse dame et plaque ses mains sur les épaules grasses : Répétez ce que vous venez de dire ! La mère de famille hurle pour se faire entendre, attend la confirmation de ce qu’elle vient d’entendre, la gamine malade, au quatrième. La vieille balbutie, mais Alma ne capte rien, n’entend rien d’autre que la foule qui s’agite, de toutes façons elle n’est plus le cadet de ses soucis, la mère de famille doit s’extirper illico de ce bordel, encore plus à cet instant alors qu’elle est la détentrice d’une info qui pourrait changer les choses. Alors elle se retourne, va pour attraper Natalia pour lui donner l’info mais au lieu de l’avoir près d’elle, Alma assiste à sa chute. « et MERDE ! » La matriarche se précipite vers l’épouse Manning qui se retrouve sous le poids d’un espèce d’énorme (nan mais énorme really) connard en cuir. La colère de Love prend un tournant fatidique, cette fois c’est terminé, elle perd vraiment patience, la foule, les gens, cette merde lui tourne autour comme une saloperie de vautour. Il lui faut mettre un terme à tout ça alors elle s’élance vers Natalia, joue des coudes pour dégager les abrutis sur sa route, fait fi des exclamations qu’elle provoque puis s’élance contre la carcasse elle aussi grasse qui doit couper le souffle du petit gabarit de Natalia. Le type est vraiment lourd, la matriarche finit par y aller à aller franco, pas loin du coup de pompe et finis par le dégager en hurlant un chapelet d’insultes à faire pâlir Gabriel lui-même. « Est-ce que ça va ?! » Alma attrape la main de la jeune femme, pousse sur ses jambes et s’efforce de la remonter, la pauvre doit mourir à l’intérieur, la respiration hasardeuse. Love dégage des mèches de cheveux du visage de la serbe et l’observe une secondes puis dépose ses mains sur ses épaules. « Écoutes-moi bien ! Les bouteilles d’oxygène sont au quatrième étage. Au QUATRIÈME ! Il faut qu’on fasse passer l’info ! Viens ! »

Elle sait bien que la jeune femme n’est surement pas en état de lutter pour l’instant mais Alma n’a plus de temps à perdre, attrape son poignet et entame à nouveau sa procession, l’autre main qui glisse dans sa poche, pour, à nouveau, faire le numéro d’Ezra et porter le téléphone à son oreille.

⇜ code by bat'phanie ⇝


_________________
she's the gatekeeper
she knows every truth behind every lie inside every secret
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : @me
messages : 344
quartier : Westside Chicago - Maison héritée du père Manning
physique : Enceinte de 4 mois et demi (début mars) - Une corneille tatouée sur le flanc droit

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mer 29 Nov - 4:52






SAISON II # INTRIGUE I


Un mouvement brusque de foule survient tout à coup et la sépare de l'avocate, elle peut encore la voir par intermittence, mais la petite taille de Natalia ne l'y aide pas beaucoup. Elle constate qu'Alma s'est arrêtée et tient désormais la vieille dame par les épaules et elle se dit qu'elle essaye sûrement de s'en débarrasser ou en tout cas de la faire avancer. La serveuse esquisse quelques pas en arrière avant de se raviser, il valait mieux continuer d'avancer, elle ne doutait pas que la matriarche saurait sans mal imposer son chemin à la foule qui l'entourait, sauf qu'elle n'en a pas l'occasion, sans vraiment comprendre où, quand ou comment, la voilà qui se retrouve entraîner dans la chute de son voisin qui très honnêtement ne risquait pas de l'arrêter en s'accrochant à elle qui ne faisait même pas la moitié de sa stature. Elle rencontre le sol assez brutalement, mais ne s'en tire pas trop mal, elle a eu le réflexe intelligent de ralentir sa chute avec ses mains, ceci étant dit, elle ne peut pas faire grand-chose quant au biker qui lui tombe violemment dessus et lui enfonce brutalement son coude dans l'estomac. Une violente douleur lui électrifie l'abdomen et elle laisse échapper un juron les dents serrées, elle n'aime pas beaucoup cette situation qui ne lui rappelle que trop bien ce qui lui était arrivée l'année dernière dans l'entrepôt et même si ce n'est guère le moment, elle se promet silencieusement de ne plus JAMAIS rien faire à Halloween, JAMAIS! La Serbe essaye de se dégager, se tortille et insulte copieusement le type qui aurait sans doute plus de facilité à rouler qu'à se relever en l'instant, car si eux sont à terre, le reste de la populace s'en contrefout royalement et fonce littéralement dans le tas, elle se tait ceci-dit rapidement, la cage thoracique compressé contre le sol et replie ses bras soudainement, marqué par l'image de la main de Lloyd qui s'était fait broyée par les pieds agités des gens qui essayaient de s'échapper de ce maudit entrepôt l'année passée. Non vraiment, elle avait au moins retenue quelques leçons de cette mésaventure et comptait bien limiter les dégâts.

Le poids finit finalement par se lever et elle se redresse comme elle le peut, ce qui est un peu laborieux, elle porte une main à sa poitrine et tente de reprendre son souffle lorsqu'elle se rend compte que la main d'Alma est tendue devant-elle, elle s'en saisit s'en demander son reste et y prend appuie pour se relever de cet enfer.« Est-ce que ça va ?! » Elle hoche la tête, le souffle encore un peu court, la main à présent posée sur son estomac, son envie de gerber était passée, mais l'échange ne lui était sûrement pas bénéfique. "Je crois." La brune dégage affectueusement quelques mèches de son visage et finit par l'attraper par les épaules, un regard alerte et inquiet qu'elle n'avait pas encore remarqué sur le visage. « Écoutes-moi bien ! Les bouteilles d’oxygène sont au quatrième étage. Au QUATRIÈME ! Il faut qu’on fasse passer l’info ! Viens ! »

L'information fait rapidement son chemin jusqu'à son esprit et elle hoche la tête avec vigueur et se retrouve entraîner dans le sillage de sa camarade, elle pense soudainement à Josef et espère qu'il n'est pas allé se fourrer à l'intérieur, mais si elle essaye de s'en persuader au fond elle sait pertinemment que ca à de grande chance d'être le cas, mais...dans le doute, à son tour elle sort son téléphone et compose son numéro de téléphone espérant que quelqu'un voudra bien décrocher.

(c) black pumpkin


_________________



"Three words that became hard to say- I and love and you
What you were then, I am today. Look at the things I do"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar : Daya ; Signature + gifs : Daya
messages : 358
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 30 Nov - 20:03

SAISON II, INTRIGUE I
EXORDIUM.
Les jappements se font plus fort et Josef sait déjà qu’il ne laissera pas crever ces pauvres bêtes sans défense, prisent aux pièges dans un appartement juste au-dessus d’eux. Le métier de pompier ne se limite pas uniquement à l’humain et de toute façon, il faut continuer de grimper. Et c’est ce qu’ils font, arpentant le couloir du troisième étage, prêts à franchir le 4ème part le biais des escaliers.
Un bruit sourd, presque caractéristique qui poussent les deux pompiers à se retourner vivement. Derrière eux, une partie du couloir s’effondre, les deux frères d’armes prenant conscience en cette seconde de la violence de l’incendie mais surtout de sa progression.
Mais aussi qu’ils sont désormais pris au piège.

- Préviens les gars au talkie. Dis-leur qu’on arrive au quatrième et qu’on a certainement deux chiots à leur donner à l’échelle.

Josef endosse son rôle jusqu’au bout, celui du lieutenant qui se doit de diriger ses hommes avec calme et sang-froid. Parce que paniquer ses hommes seraient contre productifs et surtout parce qu’il sait qu’Abraham est loin d’être con. Il est aussi conscient que lui de la merde dans laquelle ils sont tous les deux. Le pompier mentirait s’il ne sentait pas poindre la peur entre ses côtes mais il n’en laisse rien paraitre, son métier prenant le pas sur ces émotions car pour l’instant ils ont toujours une porte de sortie : l’échelle. Et qu’ils ont encore ces putains de bouteilles à trouver s’ils ne veulent pas se faire exploser la gueule. Une véritable course contre la morte qui malmène leurs nerfs déjà bien entamés.
Il songe à Natalia à l’extérieur, espérant qu’elle aille bien. Puis à Daya qui doit certainement être entrain de se gaver de connerie avec Judith, loin de toute cette merde. Et c’est tout ce qu’il pouvait lui souhaiter en ce moment.

- Je crois que ça vient de cet appartement.

Josef accélère le pas, se dirige vers la porte qu’il ouvre sans difficulté. Dans la précipitation, un maitre à visiblement oublier de ramener avec lui ces deux chiots qui viennent se mêler aux jambes des deux pompiers, trop heureux de voir deux humains les sortir de cette fournaise qui les menace. Josef prend entre ses mains un petit berger allemand aux oreilles tombantes tandis qu’Abraham se récolte un chiot courant slovaque.
Qu’est-ce que foutait cette personne avec deux chiots purs races dans un si petit appartement ? Car en vu de l’état… il est évident que le soin n’était pas une nécessité, encore moins l’hygiène.
Josef se dirige vers la fenêtre de l’immeuble qui donne sur l’extérieur en plein sur la rue, là où se trouve le camion de pompier. Il compte les fenêtres et se tourne vers Abraham.

- 5ème fenêtre en partant de notre gauche.

Et pendant que leurs collègues enregistrent l’infos et arrive à destination, les deux pompiers continuent leur exploration, les nerfs un peu plus à vif à chaque seconde, chiots dans les bras. Josef sent bien son téléphone portable vibrer dans sa poche arrière mais son esprit est focalisé sur l’urgence du moment, n’imaginant pas un seul instant qu’en cet appel se trouvait la solution à leur problème.


_________________

   
Time will help you through but it doesn't have the time to give you all the answers to the never-ending why

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 732

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Sam 2 Déc - 17:01




SAISON 2 # INTRIGUE 1


1 ■ Rebondissement
00:30 pm ; SOUTH SIDE (HOUSES)
Près de trois heures se sont écoulées depuis le moment où un gamin stupide a jeté un pétard dans une poubelle et provoqué un départ de feu. La situation est à présent hors de contrôle. Les pompiers continuent de se démener pour évacuer tous les civils encore présents, mais la situation devient critique. Le rez-de-chaussée n’est plus accessible et le camion échelle a été mobilisé pour faire sortir les victimes et les professionnels, coincés à l’intérieur de la structure dévorée par les flammes. Sans compter que la menace représentée par les bonbonnes d’oxygène stockées dans l’un des appartements fait monter la pression d’un cran encore…  
Arrivés sur place, Lou et Lloyd cherchent à se rendre utiles et ne tardent pas à recevoir leurs instructions de la part de leur capitaine.    

2 ■ Participants (nouvel ordre de passage)
# Abraham McLaughlin
# Abraham Levitt (MDJ)
# Lloyd Hatfield  
# Josef M. Miller
# Lou Fitzgerald

Pour les autres participants, le nouveau sujet se trouve ici

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 700 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci !
# si vous n'êtes pas en mesure de répondre dans les 48H, votre tour est automatiquement sauté, et ce afin de privilégier l'avancée de l'action  
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête ou si vous manquez de temps  

■ votre dévoué staff  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 77

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Dim 3 Déc - 14:24



Abraham Levitt

saison 2 # intrigue 1

Abraham n’aime pas du tout ce qu’il voit lorsqu’il immobilise son véhicule au croisement d’Aberdeen St. et Garfield Boulevard. L’attroupement autour de l’immeuble, les flammes ayant déjà attaqué le premier étage et un tas de civils encore présents dans la structure malgré la rapidité de ses gars à arriver. L’intervention promet d’être compliquée et il ne se trompe pas. Quand la rumeur de la présence de bonbonnes d’oxygène dans l’immeuble lui parvient, il s’empare de sa radio et ordonne à ses hommes d’accélérer le mouvement. Ce qu’il aimerait leur dire, c’est de quitter l’immeuble sur le champ. Mais il y a encore trop de civils à l’intérieur… Trop de gens coincés parce que le départ de feu se trouve au rez-de-chaussée et bloque les issues.

Josef, qui était dans les parages au moment où l’incendie a été repéré est à l’intérieur et n’est donc pas en train de jouer son rôle de lieutenant, à l’extérieur. Il a donc pris son relai et dirige le camion échelle à sa place. C’est par les fenêtres que les victimes vont maintenant devoir être évacuées. Ils n’ont pas d’autres choix.

Il regarde autour de lui et constate rapidement que les autorités sont débordées. Par une nuit telle que celle-ci, ça n’a rien d’étonnant. Alors après quelques secondes d’hésitations, il décide d’appeler du renfort, de contacter ses gars au repos. Il a demandé à Jordan Valeri de faire de même, mais elle ne peut pas mobiliser plus de ses agents qui sont tous en train de rejoindre le centre-ville ou quelque chose se trame aussi.

Il ne faut pas longtemps à ses renforts pour arriver. Lloyd Hatfield et Lou Fitzgerald sont de ceux-là. Il leur fait un rapide topo et les invite à s’équiper. Lloyd est près à aller braver les flammes, mais le Capitaine l’interrompt immédiatement.
« Plus personne ne rentre là-dedans. La priorité, c’est l’évacuation. »
Il sent bien que le pompier veut protester, s’inquiète pour ses camarade autant que Lou qui les observe, nerveuse, mais il ne peut pas le leur accorder. Ce serait trop dangereux.
« Tant qu’ils n’auront pas mis la main sur… »
Il s’interrompt, recevant un appel radio de Josef qui a besoin de l’échelle devant la 5e fenêtre en partant de sa gauche à lui.  
« Cap ? Tu montes avec Lou. Récupérez ce qu’ils vous envoient. Tu ne fiches pas UN PIED dans ce bâtiment Lloyd, je te préviens. Et si tu sens que la situation devient critique, tu me sors Abe et Jo par la peau du cul s’il le faut. »

Il les observe s’éloigner vers le camion échelle et reprend son talkie, distribuant de nouveaux ordres en espérant que Josef et Abraham tombent bientôt sur ces fichus bouteilles. Les flammes ont atteint le deuxième étage, une partie du troisième d’après le dernier rapport qu’il a reçu et, si dans cinq minutes, ils n’ont pas mis la main dessus, il les fera sortir. Qu’ils le veuillent ou non.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : BereniceWCL (avatar) - tobystephensweekly (gifs) - ... (code signature)
messages : 114
quartier : Une maison plus que confortable dans le West Side.
physique : S'il possède quelques cicatrices ça et là, restes de combats pourtant remportés, il est surtout tatoué à divers endroits (croix entre les omoplates, corbeau sur l'intérieur de son avant-bras gauche, illustration d'une Claddagh sur le torse, les prénoms de ses trois enfants sur l'intérieur de son avant-bras droit).

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Lun 4 Déc - 17:06

SAISON 2 INTRIGUE 1


C’est de peu que nous échappons au mur qui s’effondre. De très peu. Un regard échangé avec Josef et je hoche la tête quand il me demande de prévenir les gars que nous arrivons au quatrième étage et que nous allons avoir des chiots à leur donner à l’échelle. Je m’exécute en suivant, rapidement, calmement, même si je précise à aux gars qu’ils vont devoir agir vite. Tout comme nous en fait parce que le temps joue contre nous, parce que nous sommes bloqués et que l’on va devoir continuer à grimper pour s’assurer que personne n’est resté derrière et pour se débarrasser de ces foutues bouteilles d’oxygène avant qu’elle ne fasse exploser l’immeuble. J’emboîte le pas à Josef quand il s’approche d’un appartement dont il ouvre la porte sans problème. Au moins celle-ci n’est pas fermée et le feu ne s’étant pas encore propagé jusque là, c’est plus simple. Enfin simple, si l’on peut dire. Nous tombons nez à nez avec deux chiots qui semblent ravis de voir du monde. Malgré la situation, qui est dramatique, j’esquisse un petit sourire et récupère le chiot plus proche de moi et suit Josef à l’intérieur de l’appartement qui est, ce n’est rien de le dire, dans un état lamentable. En même temps avec deux chiots enfermés dedans… Nouvel hochement de tête quand il me donne le nombre de fenêtres à signaler à nos collègues et je libère une main pour pouvoir les prévenir. A eux de nous prévenir quand ils seront là. Finalement, Josef et moi ne continuons notre route que peu de temps car très rapidement, la voix de Lloyd retentit dans la radio pour me signaler qu’ils sont positionnés au niveau de la cinquième fenêtre.

« C’est bon ils sont là ! » je dis à Josef en haussant le ton pour être certain qu’il m’entende.

Demi-tour donc et direction l’appartement où nous avons trouvé les chiots. J’aperçois Lloyd au bout de l’échelle au dehors et m’approche rapidement de la fenêtre restée ouverte.

« Ils étaient enfermés là-dedans. » je dis à Lloyd en lui tendant le chiot avec précaution. C’est que ça bouge plus qu’un humain… Je ne lâche ma prise autour du chiot que quand Lloyd l’a récupéré. Il s’empresse de le donner à Lou pour réceptionner le second que je récupère des mains de Josef. Même procédure : je ne relâche ma prise autour du chiot que quand Lloyd a fermement ses mains autour de la boule de poils.

« On n’a toujours pas les bouteilles d’oxygène. » je dis brièvement à Lloyd. « On y retourne. Si on trouve des gens on vous les ramène. »

Enfin, tant que l’appartement ne sera pas touché il sera utilisable pour faire évacuer du monde mais si les flammes montent jusque là… Non, il faut avoir confiance. Les gars vont réussir à les maîtriser. Un regard échangé avec Lloyd et je me détourne de lui pour reporter mon attention sur Josef qui s’éloigne déjà. Il faut qu’on accélère. Il le sait. Je le sais. Et c’est ce que nous faisons. Des coups frappés aux portes, pas de réponse pour le moment. La plupart des gens ont l’air d’être sortis. Sans doute pas tous malheureusement.


(c) sweet.lips

_________________
Irish he is. A stubborn refusal to bow in defeat. His hate is as fierce as his devotion is. And he loves His God.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 860
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mar 5 Déc - 8:24

Halloween's night  

saison 2
intrigue 1

Les ennuis s’enchainent mais ne se ressemblent pas. Après avoir dû retrouver la trace d’un pauvre gosse rabattu dans son antre par un pédophile, il lui faut maintenant reprendre du service dans le South Side. Ceci dit, il préfère cette seconde partie de soirée qui, même si elle se révèlera plus dangereuse, lui permettra de ne pas rester simple spectateur et d’agir. Avoir dû rester planter au beau milieu de la rue avec sa gamine dan les bras et Saul dans les pattes pendant que tout le monde se démenait lui a rappelé une sombre période à peine écoulée de son existence et lui a fait à nouveau goûter à la frustration.
Maintenant, il faut qu’il s’en défasse. Et comment faire mieux qu’en allant braver un incendie ?

Sauf qu’il s’avère très rapidement que ce n’est pas ce qu’on attend de sa part. Si une part de lui est déçue, irritée par cette décision de son Chef, l’autre tente de le raisonner. A quoi bon prendre des risques inutiles ? Il est père de famille maintenant, il ne peut plus se permettre de faire n’importe quoi. De toute manière il n’y a pas à discuter et il suivra les ordres d’Abraham Levitt, comme il l’a toujours fait.

Accompagné de Lou, il lui rappelle quelques règles élémentaires puisqu’elle n’est pas pompier volontaire depuis si longtemps. Ils enfilent son équipement par-dessus son vêtement civil alors que Lou est contrainte de se débarrasser de sa robe de mariée. Pas très pratique pour aller sauver le monde. Il lui donne un coup de main rapide et, dès qu’ils sont prêts, ils grimpent sur le camion échelle. Ce n’est pas celui auquel ils sont d’ordinaire affectés mais cette soirée n’est pas ordinaire et tous leurs camarades sont occupés ailleurs et ils ont besoin de toutes la main d’oeuvre possible.
Deux gars viennent d’ailleurs de redescendre de l’échelle, encadrant un vieil homme tout juste évacué.

« Je passe devant. Assure tes prises. Et ne regarde pas en bas » ajoute-t-il par automatisme, en lui adressant un sourire encourageant. Il grimpe sur ces mots et va rejoindre Abraham qui l’attend de pied ferme de l’autre côté de la fenêtre ouverte. « Hey ! Ça va comme vous voulez ? Ça a l’air aussi intense dehors que dedans ? » lance-t-il à ses collègues. C’est Josef qui lui répond de loin, avant que son autre collègue lui confie les victimes… Deux minuscules victimes de type canidé.
Lloyd les attrape tour à tour, en confiant un à Lou avant de glisser celui qu’il a réceptionné dans sa veste.
« Coince-le dans ta veste et commence à descendre » conseille-t-il également à sa partenaire. Puis il se retourne vers ses collègues qui, comme le lui signale McLaughlin, n’ont toujours pas trouvé les bouteilles. « Ca marche. Mais on va pas pouvoir continuer ce jeu-là très longtemps les gars. Levitt est prêt à vous évacuer » les prévient Lloyd avant de leur signaler qu’il redescend et de leur demander d’être prudent.
Son Chef a bien fait d’insister sur le fait qu’il ne voulait pas qu’il mette un pied dans l’immeuble… Parce que ça l’a sacrément démangé tout du long. Être à l’échelle est un sale boulot quand on sait que la vie de ses camarades est en danger à l’intérieur. Il préfère mille fois être dans le feu de l’action, à l’intérieur, et ne pas avoir le temps de se poser de questions…

Une fois en bas, il confie les deux animaux à d’autres. Ils n’ont pas été beaucoup intoxiqués mais vont quand même avoir droit à un petit coup de masque. Pendant qu’il retourne vers le camion, son téléphone se met à sonner. Il hésite une seconde mais, voyant que Lou est elle-même en train de discuter avec quelqu’un dans la foule, il se permet de décrocher. Peut-être que c’est Tito. Peut-être qu’il y a un souci avec Merrin.
Sauf que ce n’est pas Tito. C’est Natalia qui est à l’autre bout du fils. Elle parle très vite et ils du mal à l’entendre entre le ronronnement furieux des flammes et la cohue derrière elle. Il se bouche l’oreille, grimace et tente de décrypter ses propos. Elle est dans la foule, elle lui parle de Josef puis de bouteille d’oxygène et… Quatrième étage.
« T’es sûre ? » lui demande-t-il avant qu’elle ne confirme. Il la remercie et, sans plus de cérémonie, raccroche pour aller transmettre l’info. La bonne nouvelle, c’est que Josef et Abe ont atteint le bon étage et qu’il n’est pas encore touché par l’incendie. La mauvaise c’est que cet immeuble est plutôt grand et que l’info est insuffisante.

Il retourne au pas de course vers son Chef et remarque que Lou l’a imité.
« Je sais où sont les bouteilles » lancent-ils d’une même voix, avant de s’entreregarder, surpris.
 


(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda



Dernière édition par Lloyd Hatfield le Ven 8 Déc - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : avengedinchains | we♥it | tumblr
messages : 14
quartier : west side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 7 Déc - 0:17




La précipitation, le besoin de faire vite et la peur de ne pas en avoir plus envie que ça. Évidement, qui de censé pourrait avoir envie de voir les horreurs qui peuvent s'amasser ici et là, tous ces hasards terribles qui viennent frapper et dévaster. Lou soupire tandis qu'elle arrive enfin sur les lieux, prise de court par l'agitation qui commence à prendre de plus en plus d'ampleur de ce qu'elle parvient à entendre, de ce qu'on vient leur dire, à Lloyd et elle. Elle acquiesce, écoute, prend en compte toutes les informations qui lui sont données tandis qu'on vient l'aider à se déshabiller, à délaisser cette robe de mariée abîmée. Elle retrouve les tenues nécessaires à ce métier dans lequel elle s'est risquée, dans ce rôle donné comme dans l'espoir de pouvoir désormais tout appréhender ; souhait idyllique pour une jeune femme dont la vision du monde n'est pas encore ternie. Ça, malgré Abraham coincé dans l'immeuble en feu si elle en croit ce qu'on dit, si elle en croit ce qu'elle entend. Lui et Josef. Josef. Son cœur se serre tandis qu'elle imagine tous les pires scénarios, de ceux que l'on ne rencontre que dans les films, de ceux qu'on imagine quand la nuit tombe et que les cauchemars fulminent. Lou secoue la tête, répond aux ordres donnés avant de suite Lloyd, avant de s'élancer à sa suite pour aller récupérer ce que les deux hommes ont à leur donner. A savoir, deux petits chiots, deux adorables créatures qui ne font qu'aboyer, que gesticuler et déjà, Lou en tombe amoureuse, essayant de garder son sérieux, écoutant les conseils de son binôme improvisé pour finalement redescendre de l'échelle, mettre un pied à terre avant de confier la petite boule de poils à ses collègues. Parce qu'elle part en reconnaissance, parce qu'elle part à la pêche aux informations, laissant son blond devenir préoccupé derrière elle. Non, elle saura gérer seule cet épisode-là, elle saura trouver ce qu'ils cherchent, tous, depuis le début. Elle s'en fait la promesse et y met un certain cœur jusqu'à tomber sur ce petit groupe de vieilles femmes, sur ce petit groupe de curieuses qui n'en terminent plus de lui raconter mile et une chose. Mile et une chose parmi lesquelles intervient le quatrième étage. Le quatrième, et c'est tout ce dont elle a besoin.
Élancée, suivie de près par un Lloyd affolé. Mais elle a urgent à faire entendre, urgent à faire savoir. Alors elle essaie de ne pas y prêter attention, focalisée sur les vies des deux hommes encore présents dans l'enceinte du bâtiment. Parce qu'ils sont si proches du brasier éventuel, de cette fournaise qui pourrait les ronger sans qu'ils ne puissent les aider. Et son cœur se serre à nouveau, son cœur s'emballe tandis que sa voix s'étale. « Je sais où sont les bouteilles. » Ce sont ces mêmes mots que Lloyd vient faire entendre, ces mêmes syllabes qui viennent frapper de plein fouet leur supérieur. Un regard surpris, cette interrogation dans le regard brisé par l'intervention de celui qui les réveille avant qu'il ne soit trop tard. « Quatrième étage, les habitants que j'ai rencontré sont formels. » Et il acquiesce, s'en détourne déjà pour prévenir les autres, tous ceux qui devraient être au courant de ce qu'ils viennent de découvrir tandis que son regard se porte sur les flammes qui grimpent, qui rongent, qui dansent et menacent. Sur le feu de joie qu'est en train de devenir cet immeuble. « C'est eux qu'il faut prévenir avant tout ! » Et ça lui échappe, ça vient braver la barrière de ses lèvres en une supplice plus qu'un ordre. « Maintenant ! » Et finalement, elle tient à se faire entendre, elle tient à ce qu'on obéisse à ses dires parce qu'elle se retient de ne bousculer personne, de ne pas trouver celui qui a ce précieux moyen de communication avec les deux hommes qu'elle affectionne là-haut. Qu'ils affectionnent tous, en vérité. « On peut vraiment pas faire plus pour les aider maintenant qu'on sait où elles sont et qu'ils sont prévenus ? » Parce qu'elle part du principe que l'information leur ait parvenu, enfin.    


_________________


we're waiting for you, somewhere.
Lay your head down, start a new dream. For tonight the moment is over, drift in a lullaby. Here where the stars reside ; angels are always seen. Rest and calm ; safe on a fairytale stream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 77

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 7 Déc - 17:34



Abraham Levitt

saison 2 # intrigue 1

Il les observe monter à l’échelle, se relayer pour évacuer les victimes de l’incendie qui continue de faire rage. Le Capitaine n’aime pas du tout les grondements qu’il entend, et moins encore le bruit de l’effondrement d’une partie de la structure. Il veut que ses gars dégagent de là au plus vite. Le problème c’est qu’un hélico de la presse tourne autour du site et que de nombreux pigistes et autres cameramen de chaines locales se pressent autour du périmètre de sécurité établis par ses hommes. S’ils n’évacuent pas tout le monde, tous les efforts de ses gars seront discrédités. Tout ce que les gens retiendront, ce sera le nom des éventuels victimes…
Mais est-ce qu’il veut y lire le nom de ses hommes ? D’Abraham ou de Josef ? Certainement pas.
Alors il décide que, quoi qu’il arrive, si dans cinq minutes, montre en main, ils n’ont pas trouvé les bouteille ou la fumée devient plus sombre et épaisse : il fera sortir ses hommes pour combattre l’incendie de l’extérieur uniquement.  

Il en est là lorsque, Lloyd et Lou se précipitent vers lui pour le prévenir que les bouteilles sont au quatrième étage. Parfait. Il n’est pas encore atteint par les flammes, à peine par les fumées et Josef et Abraham sont déjà sur place. Il se saisit de sa radio lorsque sa dernière recrue en date commence à s’exciter et lui aboyer un ordre. Il s’immobilise après avoir transmis le renseignement à son lieutenant par radio et la toise alors qu’elle radoucit un peu son ton pour lui demander ce qu’il peuvent faire de plus.
« Vous pouvez vous reprendre, recrue Fitzgerald. Si la pression est trop forte, je vous recommande de vous éloigner. Lloyd, tu te tiens prêt à les évacuer. A l’échelle. »
Le pompier acquiesce, jette une égard désolé en direction de Lou et puis s’éloigne en courant pour s’adonner à la tâche qui lui a été assignée.
« Respirez un grand coup. Retournez à la pêche aux informations. L’étage c’est bien, le numéro de l’appartement ce serait encore mieux Fitzgerald… »
Elle s’éloigne et il la suit du regard une seconde, avant d’être arraché à ses pensées par la voix de Miller dans sa radio, qui lui demande justement s’ils n’ont pas plus précis, parce que le couloir lui semble interminable et que de la fumée commence à apparaitre sous la porte menant aux escaliers…
« On essaie de se renseigner. Si dans…trois minutes vous n’avez rien : vous sortez. On ne peut plus perdre de temps. Lloyd se tient prêt à vous sortir de là. »



1 ■ Participants (nouvel ordre de passage)
# Josef M. Miller
# Abraham McLaughlin
# Lloyd Hatfield  
# Lou Fitzgerald
# Abraham Levitt (MDJ)

Pour les autres participants, le nouveau sujet se trouve ici

2 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 700 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci !
# si vous n'êtes pas en mesure de répondre dans les 48H, votre tour est automatiquement sauté, et ce afin de privilégier l'avancée de l'action  
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête ou si vous manquez de temps  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar : Daya ; Signature + gifs : Daya
messages : 358
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Dim 10 Déc - 16:45

SAISON II, INTRIGUE I
EXORDIUM.
Les chiots sont récupérés et Josef et Abraham retournent à la quête de ces putains de bouteille d’oxygène qui deviendront bientôt source de cauchemars s’ils ne les trouve pas rapidement. Et surtout, Miller se demande s’ils ne devraient pas lâcher l’affaire et retourner rejoindre leurs collègues. Son métier est certes de protéger la population mais en tant que Lieutenant, il a aussi pour devoir de protéger celle d’Abraham. Si leur métier est régulièrement considéré comme celui d’un héros, il se refuse de jouer ce rôle au détriment de la vie de son collègue, son frère d’arme.
Il se fixe un objectif : Si au quatrième étage il n’y a rien, ils sortent d’ici avant que l’immeuble ne leur explose à la gueule et qu’ils ne perdent stupidement la vie. Ils prennent chacun un côté pour doubler leur chance mais surtout pour aller bien plus vite. Le couloir est immense, les portes nombreuses et à ce rythme là ils ont le temps de mourir dix fois avant de trouver quoi que ce soit.

La radio de Josef grésille et c’est la voix du capitaine qui se fait entendre.
Les bouteilles seraient au 4ème étage. C’est déjà une première chose.

- On y est mais est-ce que vous avez plus précis, capitaine ?
Le pompier jette un œil aux alentours avant de constater un nouveau problème… Fais chier. Le couloir est immense et de la fumée commence à sortir de sous la porte qui mènent aux escaliers.

Autrement dit, ils ne leur restent plus beaucoup de temps.

- On essaie de se renseigner. Si dans…trois minutes vous n’avez rien : vous sortez. On ne peut plus perdre de temps. Lloyd se tient prêt à vous sortir de là.

- Reçu.

Il ne cherche même pas à débattre ou à le contredire parce que le capitaine à dix fois raisons. Josef délaisse la radio et se dirige vers Abraham qui continue de chercher.

- Les bouteilles sont au quatrième, on est au bon étage. On se magne, on a trois minutes chrono à partir de maintenant pour les trouver, sinon on dégage. Ordre du capitaine.

Un dernier signe de tête et ils repartent à leur quête jusqu’à ce que Josef tombe sur une porte qui lui résiste un peu. Elle n’est pas fermé à clé mais quelque chose bloque derrière.

- Abraham ! Viens me filer un coup de main !

Les deux hommes s’y mettent ensemble avec un coup d’épaule, puis un deuxième qui réussit à faire céder la petite résistance sans se retourner pour voir l’obstacle, bien trop occupé à chercher les bouteilles.

- Là ! Elles sont là !

Dans une chambre, gentiment rangées contre un mur, juste à côté d’une cage où se trouve un rat encore en vie. Josef porte ses lèvres à sa radio afin de transmettre la bonne nouvelle rapidement afin de pouvoir évacuer le bâtiment illico.

- Capitaine, on les a trouvées. On arrive.

_________________

   
Time will help you through but it doesn't have the time to give you all the answers to the never-ending why

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : BereniceWCL (avatar) - tobystephensweekly (gifs) - ... (code signature)
messages : 114
quartier : Une maison plus que confortable dans le West Side.
physique : S'il possède quelques cicatrices ça et là, restes de combats pourtant remportés, il est surtout tatoué à divers endroits (croix entre les omoplates, corbeau sur l'intérieur de son avant-bras gauche, illustration d'une Claddagh sur le torse, les prénoms de ses trois enfants sur l'intérieur de son avant-bras droit).

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 14 Déc - 20:31

SAISON 2 INTRIGUE 1


Trois minutes. Okay. Enregistré. Je hoche la tête parce que de toutes les façons, il est clair qu'on ne peut pas se permettre de traîner plus longtemps dans le coin. Trop dangereux. Beaucoup trop dangereux. Nous sommes ceci dit au bon étage, c'est déjà un bon point. Y'a plus qu'à. Alors je cherche de mon côté comme Josef cherche de son côté. Une porte enfoncée. Un appartement fouillé. Une autre porte enfoncée. Un autre appartement fouillé. Une t... Non. Josef qui m'appelle alors je délaisse la porte pour m'en retourner rapidement auprès de lui. Visiblement une porte lui résiste et il a raison de vouloir insister : on doit fouiller tous les appartements, on ne peut rien laisser passer. Alors nous nous y mettons ensemble. Un premier coup d'épaule qui fait vibrer la porte. C'est le second qui la fait céder. Nous pénétrons à l'intérieur de l'appartement et la fouille reprend, jusqu'à ce que j'entende Josef me crier qu'il les a trouvées. Je souffle de soulagement. Le feu n'a pas atteint cet appartement-là alors pour le moment, le risque d'explosion est quasi nul. Il faut se dépêcher si on veut que ce risque reste à ce stade-là. Je rejoins rapidement Josef, observe brièvement les bouteilles et aperçois finalement le rat dans sa petite cage qui s'agite alors que Josef annonce au Capitaine que les bouteilles sont enfin en notre possession. Je me mets à fouiller dans la chambre.

« Faut qu'on trouve des quoi les transporter sinon ça va être impossible. Vaut mieux qu'on évite les allers-retours. »

L'idée est d'essayer de tout prendre d'un seul coup. Et le rat avec car non, je vais pas laisser crever cette petite bestiole. Je ne tiens pas à ce que le ou la propriétaire des bouteilles fasse un malaise un apprenant la mort de son petit animal de compagnie.

« Je pense que ça peut le faire ! » je dis à l'attention de Josef quand je mets la main sur un grand sac de voyage dans une armoire et sur un sac à dos. Je sors le tout et me rapproche des bouteilles avant d'ouvrir le sac de voyage avec l'espoir que ce seul sac sera suffisant. « J'emmène le rat. » je dis à Josef en installant avec précaution la première bouteille dans le sac, bouteille qui doit peser au bas mot 4 ou 5 kilos. Petit sourire. Parce que je sais que ça peut paraître con de vouloir embarquer le rat parce que ce n'est qu'un rat mais on a les bouteilles, les civils sont sortis de là. Ce petit rat, on peut bien lui sauver les miches poilues aussi. Finalement, le sac est assez grand pour que les bouteilles y rentrent même si ça va être lourd. Et avec notre équipement... Mais à deux on y arrivera. Ni Josef ni moi ne manquons de force. Je me redresse, contourne Josef pour récupérer la cage du rat que j'arrive finalement à faire tenir dans le sac à dos (la pauvre bestiole ne doit rien comprendre mais vaut mieux ça qu'il ne finisse asphyxié ou grillé), sac que je place sur mon épaule avant de revenir à me place. « A trois ? » je demande à mon supérieur en me saisissant d'une anse du sac de voyage.


(c) sweet.lips

_________________
Irish he is. A stubborn refusal to bow in defeat. His hate is as fierce as his devotion is. And he loves His God.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 860
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Ven 15 Déc - 13:20

Halloween's night  

saison 2
intrigue 1

Lloyd s’éloigne au pas de course pour retrouver sa place sur l’échelle et suivre les instructions de son Capitaine. Il explique qu’il se tient prêt à évacuer Josef et Abe aux hommes en charge de la manipulation de la grande échelle et puis s’élance sur celle-ci pour atteindre le quatrième étage. S’il se sent comme un poisson dans l’eau justement en milieu aquatique, grimper n’a jamais tellement été son truc. Il n’a pas tout à fait peur du vide et n’a jamais paniquer durant une intervention, n’empêche que Lloyd n’est pas pour autant tout à fait à son aise là-dessus... Il se montre donc précautionneux et s’encourage mentalement à ne pas regarder en bas alors qu’il grimpe toujours plus haut pour retrouver ses collègues.
Le temps qu’il atteigne le sommet, il capte avec soulagement le message radio de Josef. Ça y est, ils ont mis la main sur les bouteilles. Il était temps, nom de Dieu !
Soulagé il se cramponne à la structure métallique alors que l’échelle pivote pour qu’il puisse se placer devant l’ouverture la plus proche pour Josef, Abraham et leur colis... Lloyd prend donc son mal en patience, se chantant une des berceuses qu’il a pris l’habitude de chanter à Merrin pour l’endormir.
Une fois l’échelle en place, face à l’une des fenêtres du bon appartement, il attend que les gars se rapprochent avec leur charge pour lui ouvrir la fenêtre.
« Bordel, vous avez pris votre temps les gars. Avouez que vous avez snifé la moitié de l’oxygène avant de nous ramener les bêtes » les taquine Lloyd, soulagé de les savoir en un seul morceau et le danger bientôt écarté.
Abraham le prévient que le sac est lourd et Lloyd acquiesce et le tire vers lui, assurant sa prise de sa main libre. Ce serait trop bête de perdre l’équilibre et de s’écraser quatre étages plus bas maintenant...
Il doit y en avoir pour une quinzaine de kilos. Rien d’insurmontable mais ça pèse quand même son poids.
« C’est bon je... »
Mais il n’a pas l’occasion de terminer sa phrase. Du moins, elle est rendue inaudible par le vacarme que produit tout à coup l’effondrement d’une partie du sol. Si Abraham a le temps de se jeter par la fenêtre pour atteindre l’échelle, Josef, lui, n’a pas cette chance...


(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON 2 # INTRIGUE 1
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: South Side :: LOGEMENTS-
Sauter vers: