Partagez
 

 SAISON 2 # INTRIGUE 1

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
WINDY CITY


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 1073

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptySam 28 Oct - 10:18




SAISON 2 # INTRIGUE 1


1 ■ Synopsis
01:01 am ; DOWNTOWN (STREET)
Les soirées improvisées, quel bonheur pour ceux qui ont finalement à se déplacer pour tout réussir à cadrer, toutes les forces de l'ordre déployées pour en tout cas essayer de tout faire cesser. "Rave-party" qu'ils appellent ça. Et ça en fait soupirer de la flicaille appelée sur les lieux pour contenir la foule ambiante qui s'accumule, encore et encore, jusqu'à s'entasser pour finalement se séparer. Quelques cris, une ambiance digne d'une soirée d'Halloween. Ou presque. Car si les déguisements de zombies des jeunes gens un peu plus loin, au centre même de cette énorme fosse, parviennent à se faire bien plus que réalistes, c'était sans compter cette espèce de drogue qui circule et qui corrompt bien des esprits jusqu'à frôler l'apogée d'une nette hystérie. Ça hurle, ça grogne, ça devient inconscient, ça perd toute raison et pour répondre à ces comportements des plus effrayants il n'y a encore que les rires de certains. Des rires qui cesseront après que les choses n'aient clairement dégénéré. Aller savoir ce qui se passe un peu plus loin, car, hormis cette femme alarmée qui pleure et tente de s'enfuir, prononçant des faits surréalistes, aucun visuel ne vient s'offrir aux secours qu'elle est parvenue à trouver. La nuit va être longue pour ceux que le travail a appelé, marquante pour ceux qui ne songeaient qu'à s'évader, ça même le temps d'une soirée.

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Cillian Walsh
# Ethan Moore
# Saoirse Fuller
# Maximilian Warham
# Sidney Christensen
# Matthew Goodwin

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 700 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci !
# si vous n'êtes pas en mesure de répondre dans les 48H, votre tour est automatiquement sauté, et ce afin de privilégier l'avancée de l'action  
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête ou si vous manquez de temps  

■ votre dévoué staff  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar


Invité
Invité

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyLun 30 Oct - 11:16

SAISON 2 INTRIGUE 1


« Voilà, ça devrait le faire ! »

Un coup d'oeil dans le miroir de la cabine d'essayage et je grimace. Ah ça pour le faire... Dieu que c'est monstrueux. Je plisse les yeux et m'approche pour regarder de plus près. J'approche ma main de mon visage.

« Ah non touchez pas ! Va falloir encore un peu attendre que ça sèche.
- Ok. C'est... Franchement merci vous me sauvez la vie.
- Allez à une Zombie Walk sans être un zombie ça aurait été dommage.
- Ma sœur m'aurait tué... J'avais oublié en fait. Je suis nul. »

J'apprends encore à être un grand-frère et l'ajustement n'est pas toujours très simple. Et puis Saoirse est tellement... Parfois j'ai du mal à la suivre mais c'est pour ça aussi que je l'aime : pour ce bout de femme imprévisible qu'elle peut être. J'esquisse un sourire avant de me retourner vers la vendeuse qui a été adorable au point de me maquiller. Finalement que je m'y sois pris au dernier moment a payé puisque c'est calme dans le magasin, les gens ont fini de se préparer depuis longtemps. Et j'ai eu la chance d'avoir quelqu'un pour m'aider à me maquiller si bien que la plaie dégueulasse que j'ai sur la joue, dégoulinante de sang, est plus vraie que nature. Pareille pour celle sur mon avant-bras qu'on aperçoit sous la chemise déchirée et pleine de sang elle aussi. Plus les lentilles de contact. Non, vraiment, elle s'est surpassée la nana.

« Je vous dois combien ? Pour le tout, le maquillage, le temps passé à m'aider aussi...
- Le temps passé à aider c'est gratuit si vous me donnez votre numéro de téléphone pour me paye un verre à l'occasion. »

Carrément ? Carrément. Ok. Pourquoi pas. Je souris, règle la facture, griffonne rapidement mon numéro de téléphone sur un morceau de papier, la remercie encore avant de prendre la direction de l'adresse que Saoirse m'a donnée. Je suis encore dans les temps. Normalement, je ne devrais pas être en retard ce qui va clairement être un putain de miracle vu la façon dont j'ai tout fait à la dernière minute. Et finalement, je rejoins Saoirse pile à l'heure. On forme un sacré duo de zombies et pour être tout à fait honnête, passer cette soirée avec Saoirse est certainement la meilleure chose qui pouvait m'arriver ces derniers temps. Besoin de passer du temps avec elle. Besoin de m'éloigner de ces enfoirés de serbes. J'ai d'abord été filer un coup de main en début de soirée pour surveiller les gosses pour l'immense Trick or Treat et je me suis éclipsé après le message de Saoirse. Et me voilà avec elle, à me balader en zombie au milieu d'autres zombies, à m'amuser avec ma sœur comme n'importe quel frère et sœur s'amuseraient ensemble. On oublie que nous ne nous connaissons que depuis quelques semaines, on oublie qu'on est passé à côté de trente années qu'on aurait pu passer ensemble si seulement... On oublie et on s'amuse au point de terminer dans une fête improvisée. Je ne suis absolument pas doué pour danser mais avec l'entrain de Saoirse, je parviens à m'amuser. Pas d'alcool pour moi, je reste sobre, préfère n'avaler aucune goutte d'alcool. Et moi qui m'amuse avec ma sœur, je n'ai pas la moindre idée de ce qui se trame. Je n'ai pas la moindre idée qu'encore ce soir, ces connards de serbes et leur merde qu'ils vendent vont me rattraper.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyMer 1 Nov - 16:30

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Giphy



    Des grognements, des démarches dignes des meilleurs « walkers » de 'The walking dead'...oui sauf que je ne suis pas tranquillement assis sur mon canapé à mater la dernière saison d'une des séries phares du moment. Non, comme quasiment tous les flics de cette ville ce soir, du moins ceux en uniforme, je suis de service et j'assiste, sous tension, à cette avalanche de zombies qui déambulent dans les rues, maquillés dans un réalisme saisissant pour la plupart. Eux s'amusent, ça ne fait aucun doute, mais c'est sans doute l'une des pires soirées de l'année pour moi et mes acolytes, presque autant que les réveillons de fêtes, Nouvel An en tête. Il y a toujours des accidents les soirs de Halloween, des tarés pour mettre à exécution des scénarios morbides ou étranges, des gosses qui profitent de porter un masque pour casser, voler, ou se regrouper en bande pour effrayer les autres en se prenant un peu trop au jeu. Mais ça....cette foule devant moi, c'est un risque immense. Pour tout. Et on en a tous conscience. C'est pourquoi des voitures de police bloquent certaines rues adjacentes pour tenter de canaliser tout le monde et de leur « suggérer » un itinéraire plutôt qu'un autre. Les sirènes sont éteintes mais les gyrophares allumés pour que l'on se repère plus facilement entre nous en cas ce problème. Et mes yeux sont partout. Sur mes trois collègues présents avec moi, sur la foule dense qui passe devant nous, sur les autres équipes disséminées ça et là et avec lesquelles nous sommes en contact permanent.

    Nous sommes tous sur le qui vive, et les derniers événements de ces derniers mois ne nous aident pas vraiment à rester calmes quand une soirée improvisée comme celle-ci a lieu. Les gens ont un don naturel pour oublier, pour aller de l'avant, pour tout envoyer se faire foutre et recommencer à faire la fête. Et dans un sens, je les comprends, je suis humain moi aussi. Mais on ne peut pas oublier. Et je ne peux empêcher ce mauvais pressentiment de rester solidement ancré en moi.

    Un coup de coude me tire quelque peu de ma concentration et je suis du regard le doigt de ma collègue pointé vers un Michael Jackson version 'Thriller'. « Merde alors, ses fans avaient raison, il est encore vivant » Je réussis tout de même à faire de mauvaises blagues, c'est déjà un début. « Ouais, préviens-moi si tu vois Elvis ! » Je laisse un rire m'échapper avant de me concentrer à nouveau sur la foule. J'entends soudain une voix résonner à mon oreille par la radio que je porte. « Eh Moore, avoue quand même que ces petits cons assurent dans le maquillage, ça me foutrait presque les jetons » Bill ! Mon coéquipier, affecté à un autre binôme ce soir pour mon plus grand soulagement, mais décidé à imposer sa présence dans ma vie coût que coûte. Je presse le bouton avant de lui répondre. « Te connaissant, je pensais que ça t'exciterait » Je relâche, patientant quelques secondes avant d'avoir une réponse digne de Bill. « Qui a dit que je l'étais pas ? » J'entends ma collègue, Moralès, pouffer à mes côtés et je lève les yeux aux ciel.

    « Il n'a pas tort, c'est plutôt réussi » Et c'est vrai, les maquillages sont saisissants. Et c'est bien ce qui m'inquiète. En cas ce problèmes, de blessés dans la foule, ça ne rendra notre travail et celui des secours que plus compliqué. Comment être réactif si l'on doit déjà analyser les vraies blessures des fausses ? Oui, la nuit va être longue, et j'espère seulement qu'aucun incident ne viendra rompre la soirée de tous ces gens. Sans compter l'aspect personnel de mon inquiétude. J'ai beau essayer de ne pas y penser, je sais que quelque part dans la foule se trouve ou se trouvera à un moment de la soirée une petite blonde pour qui j'en pince bien plus que je ne veux l'admettre, et ça ne fait qu'accroître mon malaise présent.
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse Fuller


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : 2981 12289 0
messages : 275
quartier : un appartement coquet dans le North Side, grâce à l'aide financière de ses parents, résidant à Belfast, en Irlande
physique : une mèche de ses cheveux a viré au blanc suite à un grave accident qui a failli lui être fatal, depuis la jeune femme fait des couleurs et adore une chevelure peroxydée / elle a reçu une balle en pleine poitrine le 30/11/17 et porte depuis les cicatrices d'une opération à coeur ouvert

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyMer 1 Nov - 17:31


La nuit va être bonne. Saoirse veut en tout cas y croire. Sa garde a été on ne peut plus mouvementée mais elle s’en doutait un peu, étant donnée la date… Ca ne lui a pas fait perdre son entrain ou son envie de s’amuser pour autant, même si quelque fois, elle n’a pas été loin de perdre l’espoir de quitter un jour l’enceinte du CMC. L’enjeu est de taille il faut dire : c’est la première soirée qu’elle doit passer en compagnie de son demi-frère et l’irlandaise a plus ou moins promis à Ethan qu’elle tenterait de le croiser. Ca fait pas mal de choses à gérer pour une seule nuit, beaucoup de promesses qu’elle a eu peur de ne pas pouvoir tenir à cause de quelques imbéciles imprudents…
Mais maintenant qu’elle a quitté l’hôpital et s’est débarrassée de sa blouse pour enfiler son costume de zombie, Saoirse se sent enfin plus légère. Retrouver CIllian s’avère être un exercice un peu périlleux au milieu du centre-ville bondé. Il lui fait au moins septSMS et deux appels pour y parvenir et constater avec plaisir qu’il a joué le jeu et arbore un maquillage de mort-vivant plutôt réaliste. La Zombie-Walk touche à sa fin mais ils s’en moquent un peu. De toute façon, ce qui intéresse vraiment la jeune femme, depuis le départ, c’est la grosse soirée qui va suivre la marche des morts vivants et va lui permettre de se défouler un peu. Ce qui ne sera pas du luxe, étant donnée les quelques jours qui viennent de s’écouler et ont mis ses nerfs à rude épreuve…  
saison 2
intrigue 1

Milo en prison. Elle a encore du mal à réaliser et pourtant, c’est un fait avéré. Bien sûr, il a toujours eu un comportement irresponsable et un souci avec l’autorité, mais de là à l’imaginer terminer en prison ? Il y a un monde. Si dans un premier temps, elle a trouvé ça simplement dommage et a été désolée pour lui et ses proches en souffrant, maintenant que Taylor l’a convaincu qu’il n’est pas coupable des faits qui lui sont reprochés et a été piégé par sa folle d’ex copine : Saoirse croit nager en plein cauchemar. Elle a longuement hésité à annuler sa soirée avec Cillian pour tenir compagnie à sa plus vieille amie mais cette dernière l’en a empêché et, pour être tout à fait honnête, Saoirse n’a pas tellement insisté.
Elle veut oublier tout ça ce soir. Oublier Milo, Tay, les soucis de santé de Maeve et tout le reste pour ne penser qu’à elle. Son année n’a pas forcément été géniale et elle estime avoir droit de profiter de cette petite bulle de bonheur, certainement éphémère. Des situations qui dégénèrent en une fraction de seconde, elle en constate les résultat chaque jour et compte bien profiter de chaque instant.

Tout en se trémoussant sur les trottoirs, en riant avec Cillian, elle jette des coups d’oeil furtifs en direction des voitures de patrouille garées tout autour de la zone, afin de la sécurisé. Elle cherche à repérer Ethan bien entendu. Il serait plus simple de lui envoyer un texto pour le retrouver dans la zone, mais elle a envie de lui tomber dessus "par hasard"… Comme si c’était leur destin ou quelque chose de ce genre. C’est une idée un peu stupide, mais l’irlandaise s’y accroche pourtant. Parce qu’elle a du mal à savoir où elle en est sur le plan romantique ou ce qu’elle veut vraiment. Elle n’a plus revu Reese ou Ethan depuis ses retrouvailles avec son demi-frère mais cette distance avec les deux hommes n’est pas parvenu à la décider sur l’un ou l’autre de ses amants. Ils lui apportent tous deux quelque chose de différent…quelque chose qui lui plait.
Elle est totalement perdue.
Alors elle se dit que si elle tombe sur l’un ou l’autre ce soir, ce sera un signe. SI le contacte passe bien entre Cillian et l’un d’eux. Evidemment, Ethan part avec un désavantage puisqu’il est policier et son demi-frère membre d’un gang… Mais Saoirse estime qu’elle saura faire la part des choses en gardant cela en tête.

 

_________________



Sometimes quiet is violent, I find it hard to hide it : My pride is no longer inside It's on my sleeve, My skin will scream, There's no hiding for me I'm forced to deal with what I feel There is no distraction to mask what is real...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilian Warham



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 489
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyJeu 2 Nov - 4:17






SAISON II # INTRIGUE I


 « Putain mais c'est une blague ou quoi ? »

Traverser Downtown même en moto, c'est pas possible parce que des petits merdeux ont décidé de faire une zombie-walk improvisée ? Ba merci bien les gars ! Non non c'est super cool, je kiff. « Désolé monsieur, toute l'avenue est fermée à la circulation. » Inutile d'insister de toute façon je passerait pas, j'ai bien compris. Je prends pas la peine de remercier l'autre poulet pour l'information, j'ai pas de temps à perdre avec les types de ce genre. Généralité bonjour et je vous emmerde. Je fais donc demi-tour et m'éloigne, histoire d'aller garer ma bécane quelques rues plus loin, dans un coin un peu reculé histoire d'être sûr de la retrouver en un seul morceau, parce qu'il ne manquerait plus que ca pour parfaire cette journée au top du top.

Parce que oui, elle m'a clairement souler et si j'ai échappé à l'astreinte surveillance des mioches et tout le bastringue avec les frangins, finalement je me dis que j'aurais ptête préféré faire des rondes dans des quartiers beaucoup plus calmes que de me retrouver à devoir traverser, à pied en plus, tous ces connards peinturlurés tout ça parce qu'il faut faire un point avec les types du Studio Paris et que Caleb m'a demandé d'y allez pour mettre les choses un peu au clairs. Ouai parce que c'est bien connu que j'ai rien de mieux à foutre, j'ai pas moi-même un club à faire tourner sur une nuit ausi chargée que celle-là…enfin je me déplace quand même parce que c'est Caleb et que j'ai pas vraiment le choix, mais allez causer avec ces saloperie de jaune ca me lourde je vais pas mentir. Bref je le fais quand même parce que c'est comme ca que ca marche et qu'avec un peu de chance je pourrais peut-être aller faire un tour chez la petite barmaid d'un bar pas si loin d'ici (une blondinette, bien roulée et pas trop bavarde, tout ce que j'aime quoi !) sans avoir à faire trop d'efforts, pour y allez j'entends, une fois sur place c'est une tout autre histoire. (Insérez ici un regard lubrique et amusé)

J'essaye de me frayer un chemin parmi les passants, je suis pas hyper loin du club fort heureusement, mais j'aime pas cette foule et l'espèce d'excitation qui se dégage de l'endroit, putain je suis vieux je crois. C'est au moment où je me dis ca qu'une gonzesse vient se planter devant moi en baragouinant, inutile de préciser que je comprend pas un mot de ce qu'elle me baragouine, non seulement c'est super bruyant autour de nous, mais en plus elle a l'air complètement déphasé et s'agite un peu trop. Je fais un pas en arrière et regard autour de moi si jamais quelqu'un parle le "n'importe quoi" et pourrait prendre la suite, c'est que je suis pas là pour le fun moi, j'ai des choses à faire. « Hey hey ! J'hausse la voix et place mes mains devant moi en lui faisant signe de se calmer. Tranquille, doucement, je comprend pas un traître mot sweetheart ! »
(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité
Invité

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyVen 3 Nov - 20:27

SAISON 2 INTRIGUE 1


Halloween. Une journée en général bien remplie. Surtout quand il y a des concours de sculptures de citrouilles et autre joyeusetés de ce genre. Coupures aussi. Brûlures parfois. Comme lorsque débute décembre et que les gens chutent des toits de leurs maisons quand ils installent les décorations, Halloween apporte son lot de patients et donc de chirurgies. Intense mais absolument fantastique quand on est chirurgien. Le must de la journée a tout de même quand cet homme a débarqué aux urgences avec sa jambe quasiment totalement tranchée. Saoirse a travaillé avec moi sur ce cas, et elle a même assisté à la chirurgie que nous avons pratiqué avec un chirurgien orthopédique. La jambe de l'homme n'a pas pu être sauvée. Amputation. Il aura droit à une prothèse le moment venu mais il aura un sacré choc au réveil. Pas moi qui gère cependant la suite du cas mais l'ortho. La garde terminée, j'étais sur le point de quitter l'hôpital quand Saoirse a mentionné une soirée pour Halloween et si sur le coup j'ai d'abord refusé net, je me suis finalement dit « pourquoi pas ». Parce que si rentrer à la maison et regarder un bon vieux film d'horreur en me goinfrant de pop-corn, aller me changer les idées n'est pas idiot du tout. Trop de choses dans ma tête en ce moment et ça me fera du bien d'essayer de décompresser. Il y a aussi peut-être l'envie de prouver que je suis capable de m'amuser aussi même si ça peut sembler totalement dingue.

Me retrouvant avec l'envie d'aller à cette soirée mais sans déguisement ni maquillage, j'ai fini par aller dans une boutique ouverte tardivement pour essayer de trouver quelque chose de potable et finalement le résultat est... Bizarre. Être habillée d'une robe de mariée déchirée, pleine de sang et de traces noires, avec un voile sur la tête qui va avec et du faux sang par ci par là sur le visage et sur les bras... Glauque. Pas eu le temps de faire un maquillage poussé mais bon, le costume se suffit à lui-même. Sauf qu'arrivée sur place, alors que l'ambiance bat déjà son plein, je me retrouve empruntée avec cette fichue robe. Quelle idée... Mais enfin, maintenant que je suis là... Eh bien maintenant que je suis là, j'essaye de me faufiler et de repérer Saoirse dans la foule ou une autre tête que je connais. Et quand j'aperçois près d'une voiture de patrouille Ethan, je me mets à sourire bêtement, ravie de le savoir là. Je lève la main, tente de lui faire coucou pour attirer son attention mais tu parles, au milieu de tout ce monde il ne me voit pas. J'hésite à aller le voir mais décide finalement de continuer à chercher Saoirse, préférant laisser Ethan travailler. Le travail... C'est quand même fou comme on peut être rattrapé par son travail même quand on essaye de se changer les idées. Comme ça peut coller à la peau même si on essaye parfois de changer de peau justement. Parce qu'une femme me bouscule. Que je râle en lui demande de s'excuser en me retournant pour la voir chuter au sol, pas poussée, pas parce qu'elle trébuche. Juste parce qu'elle perd connaissance. Et moi de me jeter sur elle, encombrée par ma robe de mariée, tentant de la mettre en PLS mais au milieu de la foule... C'est compliqué. Très compliqué même. Parce que j'ai beau crier et demander à ce qu'on me fasse de l'espace personne ne m'écoute. Je finis même par prendre un coup de genou sur l'épaule. Coup qui me fait lâcher mon téléphone que je venais de sortir pour essayer d'appeler Ethan ou Saoirse.

L'idée de cette soirée n'était pourtant pas si mauvaise...

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Goodwin


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : .tetra | tumblr | we♥it
messages : 245
quartier : downtown

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyDim 5 Nov - 14:50



SAISON II # INTRIGUE I
EXORDIUM.

Cette affaire commence à traîner, et pourtant, il y tient, il parviendra à rendre justice à celle qui en demande tant. Mais rien, rien ne vient s'ajouter aux preuves déjà accumulées. Aussi, ce soir, Matthew soupire, se laissant retomber maigrement contre le siège de son bureau, là, sous les yeux d'autres collègues aussi courageux que sa personne pour demeurer en ces lieux ce soir, ou pas, possiblement sans famille également. Il s'en fout, en vérité, n'a d'attention que pour ce qu'il essaie de résoudre depuis quelques semaines déjà passées. Il rate quelque-chose, certains détails manquent, ne coïncident pas et, tandis qu'il se décide à se relever, c'est son portable qui vibre, qui vient faire des siennes tandis qu'il ronchonne dans un premier temps, peu enclin à vouloir répondre en sachant que ça viendra forcément concerné cette saloperie de fête qui s'étale de part et d'autres dans un monde qui subit déjà assez d'horreurs pour en plus les honorer en une soirée. Trêve de jugement et le regard du lieutenant qui se pose sur l'écran. Évidement. Le nom de son capitaine qui s'inscrit, qui vient éclairer d'un bref faisceau de lumière les traits fatigués du quadragénaire. De cet homme qui se décide enfin à répondre, n'écoutant pas vraiment. « Goodwin. » Un souffle et quelques cris en arrière-fond, il fronce les sourcils, essayant de comprendre, de déchiffrer l'ambiance qui se joue derrière des dires éloignés qu'il n'arrive pas à analyser. Un nouveau soupire, l'impression que la soirée va être longue si, en plus, rien ne se fait aisé à deviner. Car les jugements altérés, la possibilité que tout ne soit que jouer. Mais finalement non, pas cette fois tandis qu'elle vient répéter son nom. « Il va falloir que vous veniez et rapidement, la situation du débordement de Downtown ne s'améliore pas. » Parce que l'humain est stupide de suivre les délires d'une petite bande d'inconscient au-travers d'une soirée improvisée qui ne pouvait que mal tournée. Celle qu'il doit rejoindre sans trop avoir le choix, fermant juste un instant les yeux pour essayer de pleinement se concentrer, de mettre un petit stop sur toutes les idées concernant l'enquête sur laquelle il s'était abandonné avant que ses plans ne viennent à changer. « Holmes, Bates, en voiture. » Ils froncent les sourcils mais semblent s'activer, assez pour le rejoindre jusqu'au hall d'entrer qu'il se dépêche de quitter, direction la soirée qui semble vouloir dégénérée.
Et quand ils arrivent, Matthew en grognerait presque déjà d'entendre tout ce vacarme. Car la musique gueule, car les rires se font un peu plus denses, car vient s'inviter sous leurs yeux un avant goût d'apocalypse tandis qu'il rejoint son supérieur et les voitures des forces de l'ordre déjà présentes. « Alors ? » Un résumé, quelque-chose qui puisse lui permettre d'avoir la situation bien en tête avant qu'on ne s'approche d'eux, paniquée, la jeune femme respire difficilement en venant s'approcher à l'un des plus jeunes tout juste rejoint. Ethan lui semble-t-il, un prénom dans ce genre, et Matthew qui guette les alentours pour essayer d'apercevoir ce qui effraie autour leur nouvelle venue. Ça pour apercevoir finalement l'un des Kings qui s'entretient avec une autre jeune femme tout aussi paniquée. Et là, il comprend, il comprend que quelque-chose ne tourne pas rond. Alors il s'élance, s'avance, bouscule quelques épaules, quelques êtres qui se déséquilibrent d'eux-même sans qu'il n'ait vraiment à forcer pour finalement voir sa destination modifiée vers l'une des jeunes femmes acculées. Sa plaque à la ceinture, son arme de service rangée, la crosse collée à une main qui ne s'en défait pas pour ne rien risquer, il s'avance, bouscule un peu plus pour parvenir à lui offrir un faible périmètre de sécurité, à elle et celle qui s'est écroulée. Alors quoi, ça vient toucher toutes les femmes du quartier ? « Regardez-moi, ça va aller ? » Il faut qu'il lui demande, qu'il soit sûr qu'il n'est pas seul à devoir gérer deux âmes fatiguées tandis que celle qui s'en prenait au barbu commence à les rejoindre en beuglant, probablement un peu plus en les voyant également. « Qu'est-ce qui se passe ici ? » Qu'il vient faire entendre, détaillant les alentours et toute cette horde qui s'entrechoque. Une main sur son talkie-walkie, une demande de renfort vers son emplacement tandis qu'en se retournant, même légèrement, il parvient à apercevoir les voitures officielles d'une police qui commence à voir la foule s'agiter.

_________________


It's gonna start very soon now... the Fall. But don't be scared : falling's just like flying, except there's a more permanent destination. But it's not the fall that kills you. Of all people, you should know that, it's not the fall, it's never the fall. It's the landing. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WINDY CITY


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 1073

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyDim 5 Nov - 15:34




SAISON 2 # INTRIGUE 1


1 ■ Synopsis
01:05 am ; DOWNTOWN (STREET)
Difficile de reconnaître le faux du vrai, toutes ces personnes qui déambulent, qui hurlent. Et personne n'est vraiment à même de comprendre la panique de ceux qui reculent, qui viennent se perdre dans les bras de quelques officiers surpris, un peu déphasés. Maximilian en a fait les frais, d'ailleurs, la demoiselle qui s'était retrouvée dans les bras du barbu s'écroulant aux côtés d'une autre jeune femme réceptionnée par Sydney. Il va leur falloir des soins, une sortie de foule rapide mais, à deux, Matthew sait qu'ils n'y parviendront pas. Le lieutenant vient donc demander de l'aide à Maximilian, ne lui laissant pas vraiment le choix en réalité tandis que, dans l'agitation, ça continue de se bousculer.
Il se passe quelque-chose, là-bas, près des enceintes encore bruyantes que les autorités n'ont pas encore réussi à rejoindre depuis leur arrivé. La foule agitée vient pousser violemment Cillian et Saoirse vers les barrières où se tiennent Ethan et ses collègues. Des cris subsistent un peu plus loin, au devant de la scène improvisée, ils se mélangent au vacarme de la musique assourdissante tandis que la foule tente d'échapper à la police d'abord venu pour disperser ce monde accumulé, là, dans des ruelles trop étroites pour accueillir ce genre de joyeusetés.

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Ethan Moore
# Saoirse Fuller
# Maximilian Warham
# Sidney Christensen
# Matthew Goodwin
# Cillian Walsh
# Jade Lincoln
# Fanny I. Fleury-Arnaud

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 700 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci !
# si vous n'êtes pas en mesure de répondre dans les 48H, votre tour est automatiquement sauté, et ce afin de privilégier l'avancée de l'action  
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête ou si vous manquez de temps  

■ votre dévoué staff  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar


Invité
Invité

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyMar 7 Nov - 18:10

SAISON 2 INTRIGUE 1


La soirée est franchement sympa. C'est différent de ce à quoi je suis habitué mais pas désagréable. Il faut dire que c'est la toute première fois que je célèbre Halloween en réalité, enfin, disons que la dernière fois que j'ai enfilé un déguisement remonte à l'adolescence alors... Et là, c'est avec Saoirse que je passe la soirée alors je ne pouvais pas rêver mieux. On danse, on rit, et chaque seconde passée avec ma sœur, je la chéris et en profite parce que c'est une telle chance que nous soyons réunis, une telle chance... Et quand nous sommes soudain violemment bousculés, ça fait éclater la bulle de bonheur, de légèreté et d'allégresse dans laquelle je suis enfermé avec Saoirse. D'ailleurs, le réflexe est là, il est rapide, vif. Mes bras viennent serrer Saoirse et je fais écran avec mon corps pour éviter qu'elle ne se fasse davantage bousculer ou même frapper alors que nous sommes poussés en direction des barrières où se trouvent des flics. Dont Ethan. Pas désagréable de voir une tête connue parmi les autorités, et surtout une tête qui me connaît et ne va pas me chercher. Parce qu'il sait pour moi comme je sais pour lui. Enfin, il sait les grandes lignes, j'ai été le plus honnête possible et si au départ il a eu besoin de réfléchir à mon appartenance au MC, il est finalement revenu vers moi et notre amitié continue à se construire, malgré nos différences.

Comme quoi...

« Viens par là. Il faut qu'on bouge. » je dis à ma sœur à l'oreille avant de l'entraîner rapidement davantage vers les barrières et surtout là où se trouvent Ethan et ses collègues. Surtout Ethan. Parce que ça crie maintenant plus loin et que ça commence à m'inquiéter. Pas pour moi. Pour elle. Je refuse qu'il lui arrive quoi ce soit et nous ne sommes à l'abri de rien ici. De rien. « Hey ! Ethan ! » je dis en haussant la voix lorsque nous arrivons à hauteur d'Ethan alors que certains de ses collègues commencent à s'agiter en direction de la foule. « On dirait que ça commence à partir en vrille.Tu nous laisses passer ? » je demande à Ethan parce que les barrières ne sont en théorie pas franchissables mais là, je veux juste entraîner Saoirse loin de cet endroit. Je pourrais tenter de passer par-dessus mais ça serait attirer l'attention des flics sur moi et si l'attention d'Ethan ne me dérange pas, celle des autres... C'est con quand même, parce que j'aurais bien aimé pouvoir lui présenter Saoirse... Il en a tellement entendu parler mais faut croire que rien ne peut être simple. Jamais.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyMar 7 Nov - 23:23


Saison 2, intrigue 1

Cillian, Ethan, Saoirse, Maximilian, Sidney & Matthew
••••

L'ambiance change rapidement. Trop rapidement. La foule s'agite et d'une façon qui laisse présager le pire. Entre les râles se fait entendre quelques cris et dans toute cette agitation désorganisée, impossible de savoir ce qui est faux et ce qui est vrai et surtout de situer la source responsable de tout ce merdier. Je vois ma collègue grimper sur  le capot de la voiture pour réussir à avoir une meilleure vue d'ensemble, apparemment en vain. Elle hausse les épaules, incapable de me dire précisément ce qui cloche soudainement. Pourtant les bousculades commencent et ce qui semble anodin peut s'avérer, dans la panique, désastreux. Actionnant ma radio, je tente de joindre les autres unités réparties tout autour de la foule, me faisant couper dans la foulée par Bill , mon coéquipier en temps normal. « Moore ça s'agite de notre côté » « Là aussi. Vous pouvez voir d'où ça vient ? » « Pas précisément. Kendall dit qu'ils ont un blessé léger côté Sud et Marks a récupéré un type inconscient  côté Est. » Je lance un coup d'oeil à Moralès, toujours sur le capot de la voiture. Elle aussi ne présage rien de bon pour la suite. « Et avec ces putains d'enceinte qui continuent de cracher leur musique de sauvage on n'entend rien et on ne peut donner aucune consigne, je vais essayer de couper ça.» « Je te rejoins là-bas ! » Ma collègue acquiesce, redescendant sur la terre ferme, quand, au moment de quitter cette position après avoir fait signe à deux autres flics de venir ici, j'entends mon prénom résonner non loin de là.

Je me retourne pour identifier...Cillian ? Je fais signe aux autres uniformes que c'est bon, que je le connais, avant que mon regard ne se pose sur....Saoirse ? Et que mes yeux descendent sur leurs mains, enlacées. Je fronce les sourcils, mon regard allant de l'un à l'autre, maquillés pour l'occasion, ce qui dénote un peu vu la situation. Mais une nouvelle bousculade et je reviens à la réalité, mettant de côté mes idées récentes pour m'avancer, séparant deux barrières pour les laisser se glisser de notre côté. Je les incite à faire quelques pas de plus vers la voiture, juste au cas où. « Vous allez bien ? » Apparemment oui et je me force à ne pas me poser d'autres questions. Ce n'est ni le lieu, ni le moment. Mais de nouveau l'on me coupe. « Le lieutenant Goodwin demande du renfort sur sa position, ils ont déjà deux blessés » « Foncez ! » Et la seconde équipe essaie tant bien que mal de se frayer un chemin dans la foule. Je me tourne de nouveau vers Cillian et Saoirse, mon inquiétude grandissant maintenant que deux proches se trouvent dans mon périmètre. « Si jamais ça part trop en vrille, vous grimpez dans la bagnole, tous les deux, et sans discuter entendu ? » Et ce n'est pas négociable. « Putain Moore qu'est-ce que tu fous c'est le bordel ici ! » Merde, Bill...

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse Fuller


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : 2981 12289 0
messages : 275
quartier : un appartement coquet dans le North Side, grâce à l'aide financière de ses parents, résidant à Belfast, en Irlande
physique : une mèche de ses cheveux a viré au blanc suite à un grave accident qui a failli lui être fatal, depuis la jeune femme fait des couleurs et adore une chevelure peroxydée / elle a reçu une balle en pleine poitrine le 30/11/17 et porte depuis les cicatrices d'une opération à coeur ouvert

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyMer 8 Nov - 7:54


Elle remarque qu’elle est de plus en plus souvent bousculée, que l’ambiance prend un autre tournant, mais l’interne estime que c’est simplement dû à l’heure tardive. Plus le temps passe, plus l’alcool a coulé et donc imbibé les danseurs qui sont moins en contrôle de leurs mouvements. C’est agaçant mais ça fait partie du jeu et elle n’est jamais la dernière pour avoir ce genre d’attitude. Après tout, elle vient bien de se prendre une bière qu’elle consomme sur un estomac vide depuis près de 5h. Et encore, elle s’est contenté d’avaler une barre de céréale en vitesse entre deux interventions.
Quand son verre se fait éjecter de ses mains par un passant qui manque de tomber sur elle, Saoirse commence cependant à perdre patience. « La rue vous appartient pas bordel ! Faites attention ! » s’agace-t-elle, recevant des plates excuses du responsable qui, apparemment, s’est lui-même fait bousculer. « On s’croirait dans un conc… » Mais elle n’a pas le temps d’exprimer son idée à Cillian. Une fois encore la foule se déporte soudainement et les entraine, elle et son frère, un peu plus loin.   
saison 2
intrigue 1

Saoirse a tout à coup un mauvais pressentiment. Maintenant qu’elle n’est plus dans sa bulle de bonheur, concentrée sur la musique ou les quelques propos qu’elle arrive à échanger avec le serveur, elle croit entendre des hurlements, quelque part au milieu de la masse de zombies… Se passerait-il quelque chose là-bas ?
Au moment où elle s’apprête à demander à son demi-frère - plus grand qu’elle - s’il peut voir quelque chose, celui-ci attrape sa main et lui propose de s’éloigner. Saoirse ne se fait pas prier et elle le laisse les mener vers le barrage de flic improvisé.

Curieuse, elle n’a de cesse de surveiller ce qui se passe dans son dos, se demandant encore si elle a rêvé ces cris, s’ils faisaient partis de la musique ou…
« Hey ! Ethan ! »
Ethan ? Son coeur s’emballe un peu en entendant ce prénom, prononcé par la bouche de son demi-frère qui la tire toujours par la main pour la conduire…pile poil devant l’Ethan qu’elle voulait croiser ce soir. Elle les observe tour à tour, abasourdie, se demandant comment ils se connaissent. Mais elle n’a pas le temps de s’interroger là-dessus bien longtemps. L’irlandaise n’a même pas l’opportunité de saluer le fameux Ethan en question qui s’est empressé de leur ouvrir les barrières de sécurité pour our permettre de passer de l’autre côté.
Lorsqu’il leur demande comment ils vont, Saoirse ouvre la bouche, mais se fait couper l’herbe sous le pied lorsqu’un agent vient transmettre des informations.
« Si jamais ça part trop en vrille, vous grimpez dans la bagnole, tous les deux, et sans discuter entendu ? »
Cillian acquiesce et Saoirs lui jette un regard un peu courroucé. Elle n’a pas pour habitude de se laisser dicter une ligne de conduite à tenir…  
« Qu’est-ce qui se passe ? Je peux aider ? » finit par s’en mêler l’interne, s’éloignant de son demi-frère pour se rapprocher d’Ethan qui vient de finir d’échanger par radio avec un collègue à lui. « J’ai entendu qu’il y avait des blessés. Je serai plus utile sur le terrain qu’enfermée dans une voiture. Quand je suis partie, c'était la folie aux Urgences et avec cette foule dans les rues, tout est bouché : les secours vont mettre trois plombes à atteindre les patients. Si c'est une urgence, ce sera peut-être trop tard » s’empresse d’ajouter Saoirse avant qu’il cherche à protester. « Vous n’avez qu’à m’escorter jusqu’à eux et assurer ma sécurité avec votre super badge et votre égo de mâle alpha, Shérif Grimes » ironise-t-elle, un peu contrariée.  
 

_________________



Sometimes quiet is violent, I find it hard to hide it : My pride is no longer inside It's on my sleeve, My skin will scream, There's no hiding for me I'm forced to deal with what I feel There is no distraction to mask what is real...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilian Warham



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 489
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyJeu 9 Nov - 5:18






SAISON II # INTRIGUE I


Elle continue de jacasser et elle a vraiment l'air terrifié, je fronçe les sourcils, conscient que je peux décemment pas juste me tirer, fuck je déteste jouer les héros ou même les bons samaritains pour ce que ca vaux, pas quand j'ai des trucs à faire en tout cas ! Non en vrai jamais, la veuve et l'orphelin c'est pas ma came. J'essaye de la calmer visiblement en vain, elle balance ses bras et me parle à moitié en Espagnole, ouai en plus ! Super ! Est-ce que j'ai une putain de tête de Porto-ricain ? « Hey…Je suis obligé de l'attraper par les poignets pour essayer de la calmer et j'essaye tant bien que mal de pas non plus trop forcer. Va falloir me parler en anglais si tu veux que jte file un coup de main. EEEEEN-GLISH, tu comprends ou quoi ? » Putain d'étranger de merde, ouai bon pas tous, mais quand ils font pas l'effort d'au moins parler notre langue ca me gonfle sérieusement. c'est pas la teuf, y a un minimum syndical quand même ! L'inconnue semble se calmer un petit peu, elle devient lentement immobile et s'arrête de parler, okay c'est cool, je respire un peu mieux là d'un coup au milieu de cette putain de foule qui me les brise plus que je ne saurais le dire. Elle esquisse un mouvement vers un petit attroupement que je perçois pas très bien dans le mouvement qui saisit la foule. Cool peut-être qu'elle s'en va, hasta la vista bye bye quoi ! Sauf que ce serait trop facile non ? Evidemment que ca le saurait, parce que se cogner l'hystéro de service du cortège n'était pas suffisant, il fallait aussi qu'elle s'écroule littéralement devant moi, oh elle avait bien essayée de se rattraper à mon cuir sagement recouvert d'une veste hivernale, enfin en tout cas je crois que c'est ce qu'elle a essayée de faire, mais sa tentative s'était faite au ralenti et c'est pas une façon de parler, véridique j'aurai eu le temps d'allumer une clope je pense. Bref je la rattrape avant qu'elle ne vienne se fracasser la tête par terre et altère la chute de son corps que je dépose somme toutes plus délicatement sur le sol. Okay what now ? je suis pas un putain de médecin moi, je jette un coup d'œil autour et je ne vois dans l'immédiat que des jambes et des pieds qui s'agitent (faut dire que je suis à genoux par terre aussi) sauf que dans cet amas de pantalons noirs, j'aperçois une chevelure qui se remarque et une robe de mariée aussi, What the fuck…je secoue la tête à la négative et apparemment elle aussi se retrouve avec un poids-mort sur les bras. On serait dans une putain de satire, que je lui ferais coucou en mode hey yo on est dans la même merde ! sauf que c'est pas le cas et qu'en plus elle ne me voit pas, elle est trop occupée par cadavre numéro deux, par contre je vois bien maintenant que le type vers qui se dirigeait la nana c'est l'autre rat de Goodwin, j'aime pas la tronche de ce type, il m'inspire pas, mais bon apparemment Caleb lui l'a dans ses petits papiers ou l'inverse qui sait. Bref il met pas bien longtemps à se ramener pour me demander de l'aide enfin demander…
(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Goodwin


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : .tetra | tumblr | we♥it
messages : 245
quartier : downtown

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyDim 12 Nov - 21:04



SAISON II # INTRIGUE I
EXORDIUM.

La musique continue de hurler, de rendre les choses plus compliquées. Fait qu'il répète, retrouvant son seul lien de communication avec ses collègues pour les prévenir qu'il va falloir intervenir. Sauf que tout commence légèrement à se faire un peu plus pressant, sans compter que la jeune femme écroulée commence à avoir les lèvres mousseuses et ça, ça l'amène à reculer, légèrement, entraînant celle qu'il accompagne dans la foulée. Parce qu'ils n'ont ni protection, ni moyens médicaux à disposition. Et ce sont des arguments qu'il essaie de lui faire entendre, visiblement très à cheval sur les conventions sociales, sur les aides à porter à leur prochain. Sauf que, pour celle-ci, ils ne peuvent visiblement plus rien ; contrairement à cette autre demoiselle qui, derrière eux, s'effondre avec un grand barbu dans son dos. Eh bah tiens, si ce n'est qu'une coïncidence, il lui serait aisé d'en user rien que pour satisfaire un peu cette volonté de tous les briser, un par un, les uns après les autres pour cette alliance forcée qu'il peut avoir à leur égard, celle qui parvient à le rendre plus que méprisable quand l'un traîne à ses côtés. Les traits fermés, la raison qui tente de revenir régner, Goodwin s'élance, Goodwin s'avance, se penchant sur la plus jeune que Maximilian – s'il ne se trompe pas – est parvenu à rattraper. « Il va falloir la porter et l'éloigner. » Et ils n'ont nul autre choix que celui-là car, enfin, c'est un cri perçant qui vient confirmer chacun de ses doutes ; hormis peut-être le pourquoi du comment. Alors il insiste, empoigne le poignet de la mariée pour l’entraîner à sa suite, laissant au bon soin du Kings de porter celle qui s'est évanouie, un peu de poudre au nez désormais visible, pas si lourde que ça, le corps d'une droguée. Évidemment, c'est les joies de ce genre d’événements, la base même pour pleinement s'y fondre. Il aurait dû s'en douter, déjà prévenir que tout irait déraper. « Ça m'aurait étonné de ne pas voir l'un d'entre vous dans les parages, tiens. » Sa voix bien se risquer jusqu'à celui qu'il accompagne un peu plus loin, tenant toujours la jeune femme fermement au poignet pour ne pas qu'elle ne lui échappe, sachant parfois l'instinct médical plus fort que la survie. Il s'en retourne d'ailleurs vers elle, venant essayer de la bloquer pour qu'elle ne daigne l'écouter, parce qu'il va falloir la raisonner. « Votre nom ? » Et il attend la réponse, déviant finalement les yeux sur la foule qui commence à se contracter, là, juste sous ses yeux, avant qu'il ne s'en retourne tout de même furieux. « J'imagine que t'as aucune explication à ses conneries ? » Et il mise juste, soupirant avant de constater qu'enfin, la horde se brise en deux pour laisser passer... un homme complètement défoncé. Il claque de la mâchoire, regarde ici et là, salivant presque sur son t-shirt immaculé de sang. Il aurait voulu croire au maquillage, il aurait voulu se dire que n'importe qui pourrait l'imiter dans les parages mais les plaies, bordel, les plaies qu'il porte sont plus que réelles. Raison pour laquelle il cale Sydney dans son dos, la main prête à caresser la crosse d'une arme qui devrait, pourtant, rester où elle est. Il y a trop de monde, trop d'animation et pas assez de raison. Parce qu'il s'avance simplement, là, vers eux, perdu, quelques tiques des plus bizarres. Parce qu'il grogne devant eux, parce qu'il erre pour dire au mieux. « Les symptômes de ce type, ça te dit quelque-chose ? » Pas le temps d'user de politesse, de vouvoient, il attend une réponse claire, précise et si elle s'y connaît autant qu'elle en donnait l'air, il espère qu'elle saura l'éclairer. Car cette attitude-là, cette manière de se mouvoir-là, il ne l'a pas encore rencontré hormis dans des séries télés. Alors il ose, reprend son talkie, essayant de parvenir sur la bonne fréquence pour prévenir ses renforts, ceux qui auraient dû le rejoindre avant qu'ils ne changent de position. « On a dû se déplacer sur la gauche depuis votre point de vue, il reste une femme à terre à l'emplacement que je t'ai donné. Soit un empoisonnement, soit une overdose. J'ai actuellement un homme devant moi dans un état critique et potentiellement dangereux. Préviens les autres que quelque-chose circule. » En espérant que le petit jeune qui le reçoit soit à même de faire passer au vu de la manière dont les choses semblent davantage bouger.

_________________


It's gonna start very soon now... the Fall. But don't be scared : falling's just like flying, except there's a more permanent destination. But it's not the fall that kills you. Of all people, you should know that, it's not the fall, it's never the fall. It's the landing. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité
Invité

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyJeu 16 Nov - 12:35


Saison 2, intrigue 1

Cillian, Ethan, Saoirse, Maximilian, Sidney & Matthew
••••

« Vous n’avez qu’à m’escorter jusqu’à eux et assurer ma sécurité avec votre super badge et votre ego de mâle alpha, Shérif Grimes » Je lui lance un regard froid, serrant les mâchoires pour ne pas laisser la mauvaise humeur l'emporter sur le bon sens. Ce n'est pas le moment de m'interroger sur elle et Cillian. Ce n'est pas le moment pour une joute verbale. Ni le bon moment pour le féminisme engagé ou l'égalitarisme. Et puis Saoirse vient de placer la barre très haut au niveau des dilemmes qui s'offrent à moi. D'une part, l'option d'aller aider mon coéquipier qui se démène à l'opposé d'ici pour couper ces fichues enceintes et apporter un peu de clarté, au moins sonore, à toute cette merde. De l'autre, mettre en sécurité deux civils pour lesquels je m'inquiète présentement et retirer ce soucis de ma tête. Mais la blondinette a raison et touche la corde sensible. S'il y a des blessés, je ne serais pas d'un grand secours avec mes faibles connaissances sur le sujet. Une formation de premier secours ne vaut rien dans une telle situation. Alors me reste l'option de permettre à la jeune femme d'aller aider sur le terrain et de se rendre utile, en prenant le risque qu'elle soit elle-même blessée. Et pour terminer en beauté, je n'ai évidemment pas le temps de peser le pour et le contre. « Très bien ! » Je lui adresse alors que ces deux mots m'écorchent la bouche.
Je donne rapidement des consignes aux collègues qui m'entourent et bien qu'il n'y ai pas de supériorité hiérarchique entre nous, ils acquiescent tous sans chercher à contester. Moralès et un autre agent prennent la direction du mur de son pour rejoindre mon coéquipier, et les deux autres restent ici pour au moins sécuriser ce point et attendre les véhicules de secours. Je me tourne alors vers les deux « zombies » de la soirée, mon regard allant de l'un à l'autre, avant de m'arrêter sur Cillian. « Tu ne lâches pas sa main » Mon ton est plus sec que je ne le voudrais, peut-être parce que mes pensées imaginent déjà trop de scénarios désagréables pour ma petit tête. J'acquiesce pour moi-même, tentant de me convaincre que je fais le bon choix, attrapant l'autre main de Saoirse pour ouvrir la marche.

Un policier nous ouvre les barrières avant de les refermer derrière nous et nous nous enfonçons, trio improbable, au milieu de la foule. Je joue des coudes, resserrant ma main autour de celle de la jeune femme pour ne pas risquer de la perdre dans la foule. Ma radio grésille et je tenter, dans le bruit et la cohue, d'entendre ce qui se dit, captant un échange entre ce qui me semble être l'inspecteur Goodwin et un autre agent.. Il s'est déplacé. Une femme à terre dont une autre équipe s'occupe. Je tends l'oreille, ne parvient pas à capter le reste et je prends la direction indiquée, entraînant mes compagnons à ma suite.
Sauf qu'au moment où je perçois enfin Goodwin, mon attention se porte immédiatement sur Sidney, et mon inquiétude ne fait que croître. Une seconde, c'est le temps où ma vigilance flanche et où je vois trop tard ce type se rapprocher d'une démarche étrange de nous. Si je doutais encore du scénario très télévisé de cette soirée, avoir ce type en face de nous en mode zombie – et pas seulement parce qu'il joue très bien la comédie – retire tous les doutes permis. Une seconde, c'est ce qui manque à mes réflexes pour parer l'homme en question comme j'aurais dû le faire. Et à la seconde où il s'approche trop près de Saoirse, c'est le mauvais réflexe qui prend le dessus et mon poing vient d'abattre sur lui durement. Assez pour le faire reculer de quelques pas. Pas assez pour le mettre hors jeu. Je place Saoirse derrière moi, m'assurant qu'elle et Cillian vont bien, avant de porter à mon tour la main sur mon arme, la laissant pour le moment à sa place, lançant un regard entendu à Goodwin.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Saoirse Fuller


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : 2981 12289 0
messages : 275
quartier : un appartement coquet dans le North Side, grâce à l'aide financière de ses parents, résidant à Belfast, en Irlande
physique : une mèche de ses cheveux a viré au blanc suite à un grave accident qui a failli lui être fatal, depuis la jeune femme fait des couleurs et adore une chevelure peroxydée / elle a reçu une balle en pleine poitrine le 30/11/17 et porte depuis les cicatrices d'une opération à coeur ouvert

SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 EmptyVen 17 Nov - 10:35


Elle suppose que l’agacement lisible sur les traits d’Ethan est dû à la situation qui échappe à son contrôle et cherche à ne pas trop s’en formaliser. Tout le monde réagit différemment sous la pression après tout… N’empêche qu’elle ne peut se défaire de l’impression désagréable qu’il lui en veut personnellement. Ce qui est complètement stupide puisqu’ils ont échangé des SMS il y a très peu de temps encore et qu’il n’avait pas l’air du tout fâché contre elle. Pourquoi le serait-il maintenant ? Ce n’est pas le moment de penser à ça, se raisonne-t-elle en lui imposant plus ou moins son aide, mettant à mal son idée de les mettre, elle et son demi-frère à l’abri. Ethan finit par accepter son offre, à contrecoeur vraisemblablement et se tourne vers ses équipiers pour leur donner des directives.
Saoirse en profite pour se tourner vers Cillian qui, lui non plus n’a pas l’air ravi qu’elle s’expose à un quelconque danger.   
« C’est mon job » le prend-t-elle de court, avant qu’il ne tente de la dissuader de retourner se perdre dans la foule. « Sois tu acceptes l’idée et je t’autorise à me suivre, sois tu me fais un scandale et dans ce cas, on se sépare ici. Il faudra m’assommer et me trainer de force hors d’ici pour que je renonce » lui expose Saoirse, le plus calmement possible, l’air déterminée.
Cillian s’avoue vaincu, au moment où Ethan revient vers eux attrapant à son tour la main de l’interne. L’instant suivant, ils s’enfoncent parmi les fêtards.

Pour être tout à fait honnête, l’irlandaise n’en mène pas large et doute que son idée soit très bonne. Mais si elle se met à l’abri et que les choses tournent mal alors qu’elle aurait pu se rendre utile, elle aura du mal à se le pardonner. Il faut qu’elle soit là. Il le faut, c’est tout. Alors elle tente de se faire une raison, espérant qu’aucun des deux hommes qui l’escortent ce soir ne sera blessé par sa faute… Parce que ça aussi, elle aurait bien su mal à se le pardonner.
Essayant de chasser ces pensées pour ne pas se faire parasiter, elle suit donc le mouvement, tenant fermement les mains des deux hommes.
saison 2
intrigue 1

Ethan s’immobilise soudainement, repérant certainement une victime potentielle. Et puis tout s’accélère subitement. Un homme s’approche d’une démarche malhabile et l’agnat de police lui assène son poing en plis visage sans sommation, l’envoyant au sol.
« Hey ! » proteste Saoirse, au moment où Ethan la place derrière lui pour la protéger, portant la main à son arme de service.
L’irlandaise tique et le bouscule pour lui passer devant et aller s’assurer que l’homme qu’il vient de frapper va bien. Il s’est effondré sur d’autres fêtards qui, eux-mêmes bousculés, manquent de le piétiner. Deux d’entre eux se font déséquilibrer et se retrouvent à leur tour au sol. Escortée par ses deux gardes du corps, Saoirse parvient à les atteindre et aide une femme à se relever avant de lui indiquer quelle direction emprunter pour se sortir de ce mauvais pas. Elle s’intéresse ensuite à son patient, toujours au sol, visiblement confus.
« Monsieur, vous m’entendez ? » le questionne-t-elle en tâchant d’attraper son poignet pour évaluer son pouls. Mais l’homme ne se laisse pas faire. « Cillian ! Viens m’aider à le tenir ! Ethan, tu as une lampe ? J’ai besoin de l’examiner » enchaine-t-elle en se tournant vers l’officier, main tendue.
Elle sait déjà ce qu’elle va voir mais a besoin de s’en assurer. L’homme est certainement sous influence. Certainement celle de cette nouvelle drogue qui circule depuis l’été à Chicago et fait des ravages.

Ethan lui cède sa lampe un instant et l’interne dirige le faisceau vers le visage de l’inconnu, maquillé en zombie. Elle examine ses pupilles et leur réaction à la lumière. Elle tente ensuite de faire abstraction de ce qui l’entoure pour se concentrer sur la prise de pouls de son patient, patientant 15 seconds puis effectuant un rapide calcule pour déterminer sa pression artérielle. Trop rapide. L’homme baragouine, tente de les repousser, elle et Cillian.
« Vous avez consommé quelque chose ces dernières heures ? De la DUST peut-être ? » l’interroge-t-elle, s’attendant à une réponse aussi confuse que semble l’être l’homme. Elle ne se trompe pas. « Vous pouvez vous lever ? Il faut que vous… »
Mais elle n’a pas le temps de terminer sa phrase. Quelque part dans la foule, un coup de feu est soudain tiré, la faisant sursauter puis se tasser sur elle-même. Et bien entendu, un mouvement de foule plus violent que le précédent en découle… Et étant accroupie au sol, aux côtés de son patient maintenu par Cillian, elle est plus vulnérable que jamais.  

_________________



Sometimes quiet is violent, I find it hard to hide it : My pride is no longer inside It's on my sleeve, My skin will scream, There's no hiding for me I'm forced to deal with what I feel There is no distraction to mask what is real...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty
MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   SAISON 2 # INTRIGUE 1 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON 2 # INTRIGUE 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Pré-saison
» ♣ intrigue oo5.
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» Saison 1- épisode 1--- Alpha, la marque de la douleur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: Downtown The Loop-
Sauter vers: