Partagez | 
 

 SAISON 2 # INTRIGUE 1

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : juice | tumblr | we♥it
messages : 100
quartier : downtown, en colocation avec Judith Williams

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Dim 12 Nov - 21:04



SAISON II # INTRIGUE I
EXORDIUM.

La musique continue de hurler, de rendre les choses plus compliquées. Fait qu'il répète, retrouvant son seul lien de communication avec ses collègues pour les prévenir qu'il va falloir intervenir. Sauf que tout commence légèrement à se faire un peu plus pressant, sans compter que la jeune femme écroulée commence à avoir les lèvres mousseuses et ça, ça l'amène à reculer, légèrement, entraînant celle qu'il accompagne dans la foulée. Parce qu'ils n'ont ni protection, ni moyens médicaux à disposition. Et ce sont des arguments qu'il essaie de lui faire entendre, visiblement très à cheval sur les conventions sociales, sur les aides à porter à leur prochain. Sauf que, pour celle-ci, ils ne peuvent visiblement plus rien ; contrairement à cette autre demoiselle qui, derrière eux, s'effondre avec un grand barbu dans son dos. Eh bah tiens, si ce n'est qu'une coïncidence, il lui serait aisé d'en user rien que pour satisfaire un peu cette volonté de tous les briser, un par un, les uns après les autres pour cette alliance forcée qu'il peut avoir à leur égard, celle qui parvient à le rendre plus que méprisable quand l'un traîne à ses côtés. Les traits fermés, la raison qui tente de revenir régner, Goodwin s'élance, Goodwin s'avance, se penchant sur la plus jeune que Maximilian – s'il ne se trompe pas – est parvenu à rattraper. « Il va falloir la porter et l'éloigner. » Et ils n'ont nul autre choix que celui-là car, enfin, c'est un cri perçant qui vient confirmer chacun de ses doutes ; hormis peut-être le pourquoi du comment. Alors il insiste, empoigne le poignet de la mariée pour l’entraîner à sa suite, laissant au bon soin du Kings de porter celle qui s'est évanouie, un peu de poudre au nez désormais visible, pas si lourde que ça, le corps d'une droguée. Évidemment, c'est les joies de ce genre d’événements, la base même pour pleinement s'y fondre. Il aurait dû s'en douter, déjà prévenir que tout irait déraper. « Ça m'aurait étonné de ne pas voir l'un d'entre vous dans les parages, tiens. » Sa voix bien se risquer jusqu'à celui qu'il accompagne un peu plus loin, tenant toujours la jeune femme fermement au poignet pour ne pas qu'elle ne lui échappe, sachant parfois l'instinct médical plus fort que la survie. Il s'en retourne d'ailleurs vers elle, venant essayer de la bloquer pour qu'elle ne daigne l'écouter, parce qu'il va falloir la raisonner. « Votre nom ? » Et il attend la réponse, déviant finalement les yeux sur la foule qui commence à se contracter, là, juste sous ses yeux, avant qu'il ne s'en retourne tout de même furieux. « J'imagine que t'as aucune explication à ses conneries ? » Et il mise juste, soupirant avant de constater qu'enfin, la horde se brise en deux pour laisser passer... un homme complètement défoncé. Il claque de la mâchoire, regarde ici et là, salivant presque sur son t-shirt immaculé de sang. Il aurait voulu croire au maquillage, il aurait voulu se dire que n'importe qui pourrait l'imiter dans les parages mais les plaies, bordel, les plaies qu'il porte sont plus que réelles. Raison pour laquelle il cale Sydney dans son dos, la main prête à caresser la crosse d'une arme qui devrait, pourtant, rester où elle est. Il y a trop de monde, trop d'animation et pas assez de raison. Parce qu'il s'avance simplement, là, vers eux, perdu, quelques tiques des plus bizarres. Parce qu'il grogne devant eux, parce qu'il erre pour dire au mieux. « Les symptômes de ce type, ça te dit quelque-chose ? » Pas le temps d'user de politesse, de vouvoient, il attend une réponse claire, précise et si elle s'y connaît autant qu'elle en donnait l'air, il espère qu'elle saura l'éclairer. Car cette attitude-là, cette manière de se mouvoir-là, il ne l'a pas encore rencontré hormis dans des séries télés. Alors il ose, reprend son talkie, essayant de parvenir sur la bonne fréquence pour prévenir ses renforts, ceux qui auraient dû le rejoindre avant qu'ils ne changent de position. « On a dû se déplacer sur la gauche depuis votre point de vue, il reste une femme à terre à l'emplacement que je t'ai donné. Soit un empoisonnement, soit une overdose. J'ai actuellement un homme devant moi dans un état critique et potentiellement dangereux. Préviens les autres que quelque-chose circule. » En espérant que le petit jeune qui le reçoit soit à même de faire passer au vu de la manière dont les choses semblent davantage bouger.

_________________


Breathe.
You think your world is safe? ⊹ It is an illusion. A comforting lie told to protect you. Enjoy these final moments of peace because, i'm not a hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 16 Nov - 12:35


Saison 2, intrigue 1

Cillian, Ethan, Saoirse, Maximilian, Sidney & Matthew
••••

« Vous n’avez qu’à m’escorter jusqu’à eux et assurer ma sécurité avec votre super badge et votre ego de mâle alpha, Shérif Grimes » Je lui lance un regard froid, serrant les mâchoires pour ne pas laisser la mauvaise humeur l'emporter sur le bon sens. Ce n'est pas le moment de m'interroger sur elle et Cillian. Ce n'est pas le moment pour une joute verbale. Ni le bon moment pour le féminisme engagé ou l'égalitarisme. Et puis Saoirse vient de placer la barre très haut au niveau des dilemmes qui s'offrent à moi. D'une part, l'option d'aller aider mon coéquipier qui se démène à l'opposé d'ici pour couper ces fichues enceintes et apporter un peu de clarté, au moins sonore, à toute cette merde. De l'autre, mettre en sécurité deux civils pour lesquels je m'inquiète présentement et retirer ce soucis de ma tête. Mais la blondinette a raison et touche la corde sensible. S'il y a des blessés, je ne serais pas d'un grand secours avec mes faibles connaissances sur le sujet. Une formation de premier secours ne vaut rien dans une telle situation. Alors me reste l'option de permettre à la jeune femme d'aller aider sur le terrain et de se rendre utile, en prenant le risque qu'elle soit elle-même blessée. Et pour terminer en beauté, je n'ai évidemment pas le temps de peser le pour et le contre. « Très bien ! » Je lui adresse alors que ces deux mots m'écorchent la bouche.
Je donne rapidement des consignes aux collègues qui m'entourent et bien qu'il n'y ai pas de supériorité hiérarchique entre nous, ils acquiescent tous sans chercher à contester. Moralès et un autre agent prennent la direction du mur de son pour rejoindre mon coéquipier, et les deux autres restent ici pour au moins sécuriser ce point et attendre les véhicules de secours. Je me tourne alors vers les deux « zombies » de la soirée, mon regard allant de l'un à l'autre, avant de m'arrêter sur Cillian. « Tu ne lâches pas sa main » Mon ton est plus sec que je ne le voudrais, peut-être parce que mes pensées imaginent déjà trop de scénarios désagréables pour ma petit tête. J'acquiesce pour moi-même, tentant de me convaincre que je fais le bon choix, attrapant l'autre main de Saoirse pour ouvrir la marche.

Un policier nous ouvre les barrières avant de les refermer derrière nous et nous nous enfonçons, trio improbable, au milieu de la foule. Je joue des coudes, resserrant ma main autour de celle de la jeune femme pour ne pas risquer de la perdre dans la foule. Ma radio grésille et je tenter, dans le bruit et la cohue, d'entendre ce qui se dit, captant un échange entre ce qui me semble être l'inspecteur Goodwin et un autre agent.. Il s'est déplacé. Une femme à terre dont une autre équipe s'occupe. Je tends l'oreille, ne parvient pas à capter le reste et je prends la direction indiquée, entraînant mes compagnons à ma suite.
Sauf qu'au moment où je perçois enfin Goodwin, mon attention se porte immédiatement sur Sidney, et mon inquiétude ne fait que croître. Une seconde, c'est le temps où ma vigilance flanche et où je vois trop tard ce type se rapprocher d'une démarche étrange de nous. Si je doutais encore du scénario très télévisé de cette soirée, avoir ce type en face de nous en mode zombie – et pas seulement parce qu'il joue très bien la comédie – retire tous les doutes permis. Une seconde, c'est ce qui manque à mes réflexes pour parer l'homme en question comme j'aurais dû le faire. Et à la seconde où il s'approche trop près de Saoirse, c'est le mauvais réflexe qui prend le dessus et mon poing vient d'abattre sur lui durement. Assez pour le faire reculer de quelques pas. Pas assez pour le mettre hors jeu. Je place Saoirse derrière moi, m'assurant qu'elle et Cillian vont bien, avant de porter à mon tour la main sur mon arme, la laissant pour le moment à sa place, lançant un regard entendu à Goodwin.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : 2981 12289 0
messages : 274
quartier : un appartement coquet dans le North Side, grâce à l'aide financière de ses parents, résidant à Belfast, en Irlande
physique : une mèche de ses cheveux a viré au blanc suite à un grave accident qui a failli lui être fatal, depuis la jeune femme fait des couleurs et adore une chevelure peroxydée / elle a reçu une balle en pleine poitrine le 30/11/17 et porte depuis les cicatrices d'une opération à coeur ouvert

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Ven 17 Nov - 10:35


Elle suppose que l’agacement lisible sur les traits d’Ethan est dû à la situation qui échappe à son contrôle et cherche à ne pas trop s’en formaliser. Tout le monde réagit différemment sous la pression après tout… N’empêche qu’elle ne peut se défaire de l’impression désagréable qu’il lui en veut personnellement. Ce qui est complètement stupide puisqu’ils ont échangé des SMS il y a très peu de temps encore et qu’il n’avait pas l’air du tout fâché contre elle. Pourquoi le serait-il maintenant ? Ce n’est pas le moment de penser à ça, se raisonne-t-elle en lui imposant plus ou moins son aide, mettant à mal son idée de les mettre, elle et son demi-frère à l’abri. Ethan finit par accepter son offre, à contrecoeur vraisemblablement et se tourne vers ses équipiers pour leur donner des directives.
Saoirse en profite pour se tourner vers Cillian qui, lui non plus n’a pas l’air ravi qu’elle s’expose à un quelconque danger.   
« C’est mon job » le prend-t-elle de court, avant qu’il ne tente de la dissuader de retourner se perdre dans la foule. « Sois tu acceptes l’idée et je t’autorise à me suivre, sois tu me fais un scandale et dans ce cas, on se sépare ici. Il faudra m’assommer et me trainer de force hors d’ici pour que je renonce » lui expose Saoirse, le plus calmement possible, l’air déterminée.
Cillian s’avoue vaincu, au moment où Ethan revient vers eux attrapant à son tour la main de l’interne. L’instant suivant, ils s’enfoncent parmi les fêtards.

Pour être tout à fait honnête, l’irlandaise n’en mène pas large et doute que son idée soit très bonne. Mais si elle se met à l’abri et que les choses tournent mal alors qu’elle aurait pu se rendre utile, elle aura du mal à se le pardonner. Il faut qu’elle soit là. Il le faut, c’est tout. Alors elle tente de se faire une raison, espérant qu’aucun des deux hommes qui l’escortent ce soir ne sera blessé par sa faute… Parce que ça aussi, elle aurait bien su mal à se le pardonner.
Essayant de chasser ces pensées pour ne pas se faire parasiter, elle suit donc le mouvement, tenant fermement les mains des deux hommes.
saison 2
intrigue 1

Ethan s’immobilise soudainement, repérant certainement une victime potentielle. Et puis tout s’accélère subitement. Un homme s’approche d’une démarche malhabile et l’agnat de police lui assène son poing en plis visage sans sommation, l’envoyant au sol.
« Hey ! » proteste Saoirse, au moment où Ethan la place derrière lui pour la protéger, portant la main à son arme de service.
L’irlandaise tique et le bouscule pour lui passer devant et aller s’assurer que l’homme qu’il vient de frapper va bien. Il s’est effondré sur d’autres fêtards qui, eux-mêmes bousculés, manquent de le piétiner. Deux d’entre eux se font déséquilibrer et se retrouvent à leur tour au sol. Escortée par ses deux gardes du corps, Saoirse parvient à les atteindre et aide une femme à se relever avant de lui indiquer quelle direction emprunter pour se sortir de ce mauvais pas. Elle s’intéresse ensuite à son patient, toujours au sol, visiblement confus.
« Monsieur, vous m’entendez ? » le questionne-t-elle en tâchant d’attraper son poignet pour évaluer son pouls. Mais l’homme ne se laisse pas faire. « Cillian ! Viens m’aider à le tenir ! Ethan, tu as une lampe ? J’ai besoin de l’examiner » enchaine-t-elle en se tournant vers l’officier, main tendue.
Elle sait déjà ce qu’elle va voir mais a besoin de s’en assurer. L’homme est certainement sous influence. Certainement celle de cette nouvelle drogue qui circule depuis l’été à Chicago et fait des ravages.

Ethan lui cède sa lampe un instant et l’interne dirige le faisceau vers le visage de l’inconnu, maquillé en zombie. Elle examine ses pupilles et leur réaction à la lumière. Elle tente ensuite de faire abstraction de ce qui l’entoure pour se concentrer sur la prise de pouls de son patient, patientant 15 seconds puis effectuant un rapide calcule pour déterminer sa pression artérielle. Trop rapide. L’homme baragouine, tente de les repousser, elle et Cillian.
« Vous avez consommé quelque chose ces dernières heures ? De la DUST peut-être ? » l’interroge-t-elle, s’attendant à une réponse aussi confuse que semble l’être l’homme. Elle ne se trompe pas. « Vous pouvez vous lever ? Il faut que vous… »
Mais elle n’a pas le temps de terminer sa phrase. Quelque part dans la foule, un coup de feu est soudain tiré, la faisant sursauter puis se tasser sur elle-même. Et bien entendu, un mouvement de foule plus violent que le précédent en découle… Et étant accroupie au sol, aux côtés de son patient maintenu par Cillian, elle est plus vulnérable que jamais.  

_________________



Happiness hit her like a train on a track . Coming towards her stuck still no turning back . the dog days are over


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 415
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Lun 20 Nov - 0:25






SAISON II # INTRIGUE I


LLa portée et l'éloignée, merci Sherlock (AH AH AH) j'y aurais pas pensé tout seul, je comptais la laisser là et me casser tranquille en sifflotant. Je lève un sourcil blasé et ne répond rien, me contentant de soulever le corps lourd de Margarita ou quel que soit son nom et de me diriger vers l'extérieur de la foule en dégageant sans réel délicatesse les passants qui pourraient se trouver dans mes pattes et n'auraient pas l'intelligence de se décaler. « Ça m'aurait étonné de ne pas voir l'un d'entre vous dans les parages, tiens. » Je me fige un instant avec une envie folle de lui en coller une direct, c'est quoi son problème à ce sale con, il veut se la jouer jolie colombe toute blanche c'est ca? Donner le change devant le reste du monde quand en réalité il est le premier à détourner les yeux quand ca l'arrange ou quand Caleb lui jette trois billets à la gueule... laisse-moi rire Goodwin. "On dirait presque que tu cherchais l'un d'entre nous, on te manquait c'est ca?" Petite pute, t'as vraiment de la chance que j'ai les mains pleines et il doit se douter que l'esclandre est évité par la situation sui nous entoure, parce qu'en d'autres circonstances je doute qu'il se soit permis ce genre de remarques sans imaginer recevoir une réponse digne de ce nom. Et comme si il n'en avait pas encore fait assez il me demande si évidemment je n'aurais pas une idée de ce qui se passe. "Va bien te faire foutre Goodwin" C'est la seule réponse que je lui offre et il a plutôt interêt à s'en accommodé comme si on avait que ca a foutre de créer des catastrophes à chaque rassemblement public, un peu de jugeote lui laisserait aisément imaginé que ca ne ferait que nous desservir encore un peu plus, ce dont clairement on avait pas besoin en ce moment.

L'inspecteur me lâche un peu la grappe et ca me laisse le temps d'analyser un peu la situation et je dois tout de même reconnaître que ces symptomes dont il parle ressemble à s'y méprendre à ce qui s'était passé il y a pile un an avec cette merde de Dust et putain il manquerait plus qu'un batch pourri viennent encore les foutre dans une merde encore plus grande, c'était loin d'être le deal avec ces saloperies de connards des pays de l'est. Puis alors qu'on finit par se stopper un peu à l'écart je l'aperçois Cillian en pleine escapade avec une blondasse et un putain de flic....voilà un truc que j'avais pas vu venir, je les observe de loin s'agiter autour d'un énième corps...depuis quand il copine avec les poulets celui-là? Ma réflexion n'a pas le temps d'être développé qu'un coup de feu retentit et dans un réflexe presque immédiat je me replis sur moi-même et me baisse, c'est que je suis suffisamment grand pour prendre pour les autres et j'ai pas l'intention de clamser ce soir. Même pas en rêve.


(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : juice | tumblr | we♥it
messages : 100
quartier : downtown, en colocation avec Judith Williams

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mar 21 Nov - 14:06



SAISON II # INTRIGUE I
EXORDIUM.

Ça résonne sans qu'il ne puisse réellement y faire attention. Tout se défait, là, sous ses yeux, tandis qu'il essaie de comprendre, de remettre chaque chose en ordre. Matthew cligne plusieurs fois des yeux, comme dans ces clichés absurdes de séries télévisées, mais ici bien propice à cette réalité. La foule s'écarte tout de même, elle vient se fendre en deux en ne laissant que quelques âmes perdues, choquées. Droguées, aussi, surtout, à en juger certains, dont la jeune femme délaissée un peu plus tôt aux bons soins de ses collègues. Tout coïncide jusqu'à la présence de Maximilian, d'un autre faciès déjà croisé par le passé dans les mêmes rangs que ce dernier. Il soupire, un instant, rien qu'un instant comme pour se satisfaire de l'espace qu'ils parviennent à obtenir, bien qu'il témoigne d'un acte téméraire. Ou plutôt nécessaire. Matthew s'en redresse enfin, oubliant finalement l'échange avec celui qu'il laisse dans son dos, là, aux côtés d'une jeune femme dont il lui aurait fallu s'occuper au vu de son état, de toute cette détresse perçu dans un regard qui, pourtant, semble en avoir connu des pires. Le surmenage, le courage qui commence à manquer face aux horreurs qui déciment la tranquillité de la Cité des Vents. Il connaît, s'en rend compte, mais tient encore. Encore, jusqu'à terminer ce pourquoi il se lève chaque matin, ce à quoi il ne cesse de songer, par erreur, par stupidité ; parce qu'il finira par se faire tuer. Et ça vient s'ancrer en lui, ça vient se perdre dans ses songes tandis qu'il rouvre enfin les yeux, laissant cette simple fraction de seconde se défaire de cet instant pour lui en offrir d'autres, d'autres dont il use pour s'avancer, bien décidé.
La main qui caresse encore la crosse de son arme, sa plaque de lieutenant à moitié cachée comme pour ne rien aggraver et son talkie-walkie retrouvé. « J'avance vers l'origine des coups de feu. Il va falloir évacuer la zone, rappeler du monde, maintenant. » Un ordre, un seul, tandis qu'il bouscule, incite ceux qui restent là, curiosité morbide, à attendre des réponses quant aux coups de feu entendus un peu plus bas. L'humanité et ses atrocités, Matthew en aurait presque assez ; loin d'être à même de voir qu'elles commencent à lui monter aux pieds. Il risque beaucoup, ce soir, beaucoup pour avoir raison. Car s'élancer, là, seul, sans renfort, c'est stupide. Ça l'a toujours été et Matthew le sait, un peu trop borné. Quelques pas et là, là-bas, un corps qui se débat. Dessous, quelques sachets, les poches qui en dégueulent et cet officier armé qui, enfin, semble reprendre son calme malgré les enceintes qui continuent à chanter. Et les renforts qui arrivent, le suspect blessé neutralisé et d'autres qui, au  loin, s'enfuient sans s'en soucier. Aussi, par réflexe, il se retourne, contemple les environs, cette foule improvisée qui, dans le fond, aurait pu voir sa soirée bien se passer. Mais pas ici, pas maintenant, pas avec tout ce qui peut encore arrivé. Il passe sa main contre ses traits fatigués, essayant seulement de souffler avant de revenir sur les pas entrepris quand il s’avançait. « Vous pouvez avancer, la foule se dissipe. Aux renforts véhiculés, on a des suspects en fuite vers le sud. Je reste sur place. » Et en revient, là où il avait pu laisser la 'mariée' ainsi que le patché qu'il choisit d'alpaguer. « Il va falloir qu'on parle. » Et ce n'est pas une menace, seulement une invitation à comprendre. Parce qu'il loupe des choses, parce qu'il commence à comprendre qu'il n'a que trop errer chez lui à espérer les coincer, de loin, chose qui ne se fera qu'en vain. Alors il va jouer, enfiler son masque et suivre le chemin qu'on lui a imposé ; pour un jour espérer s'en sortir, s'en relever. « T'es au courant que ça risque encore de vous tomber dessus ? »

_________________


Breathe.
You think your world is safe? ⊹ It is an illusion. A comforting lie told to protect you. Enjoy these final moments of peace because, i'm not a hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : lux aeterna (avatar) - laurerph (gifs) - solosand (code signature)
messages : 158
quartier : Il vit dans le West Side, à mi-chemin entre le Crashdown et le Maureen's Tavern.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 23 Nov - 17:36

SAISON 2 INTRIGUE 1


Le problème d'avoir une sœur bornée et qui n'en fait qu'à sa tête, c'est que c'est difficile de la protéger. Moi, je ne veux que ça. La protéger. Faire en sorte qu'il ne lui arrive strictement rien et Ethan semble être sur la même longueur d'ondes que moi mais pas Saoirse car elle s'empresse de s'éloigner de moi pour aller échanger avec Ethan et moi de regarder autour de moi, d'essayer de rester malgré tout près d'elle pour veiller sur elle. Froncement de sourcils quand Ethan accepte que Saoirse reste à ses côtés pour aider au besoin. Non là, non. Il faut s'éloigner de tout ce bordel... Que je l'éloigne, elle, de toute ce bordel. Je plisse finalement les yeux en jetant un regard noir à Ethan quand il m'ordonne de ne pas lâcher la main de Saoirse. Comme si j'allais la lâcher... Pas besoin qu'on me l'ordonne. Même si c'est un ami, je n'apprécie pas. D'où le regard. Et le regard s'endurcit quand il prend la main de ma petite sœur. Les antennes de grand-frère se tendent, et le mode « protection » monte d'un niveau supplémentaire. D'où se connaissent-ils en fait ? Est-ce qu'ils ?... Oh. Je vais avoir des questions à leur poser quand tout ça sera terminé. Mais nous n'en sommes pas encore là. Pas du tout même. Et Saoirse est très clair : soit je la suis, soit je la laisse là, ou je l'assomme. Sincèrement, pendant une seconde j'y pense. A la forcer... A la prendre sur mon épaule et à l'éloigner de force mais je n'en fais rien. Parce que je n'ai pas à lui donner des ordres. Je ne parviens pas à m'imaginer agir comme ça avec elle. Alors, je me tais. J'accepte. Je préfère la suivre même si j'ai peur pour elle plutôt que de la laisser. C'est juste impensable. Nous dépassons les barrières et tous les trois, nous nous avançons au cœur de la foule. Regard circulaire alors que nous poursuivons notre avancée et quand un type s'approche trop près de Saoirse, je ne suis pas le premier à l'éloigner de façon brutale : Ethan s'en charge. Ce qui ne fait que renforcer l'idée que je me fais d'eux deux... Et je ne sais pas trop quoi faire de « ça » : ma sœur et mon ami ensemble ? Va falloir que je gère comme je peux. Plus tard. Pour l'instant il faut juste faire en sorte qu'il ne lui arrive rien et Ethan semble vraiment décidé à jouer les protecteurs puisqu'il place Saoirse derrière lui. Je suis et me place derrière elle tout en continuant à regarder autour de moi. Au cas où. Mon arme est planquée sur mon costume mais pour le moment je ne songe même pas à essayer de m'en emparer. Il y a des flics partout, à eux de faire leur boulot.

Et encore une fois, Saoirse n'en fait qu'à sa tête. Non seulement elle s'éloigne de notre protection à tous les deux mais en plus elle s'approche du type pas net qu'Ethan a cogné. Je veux bien que ce soit son job d'aider les autres mais il y a des limites.

« Saoirse ! »

Ethan et moi l'accompagnons, l'un comme l'autre décidés à ne pas la laisser trop loin de notre protection. D'autres personnes sont déséquilibrées et Saoirse est définitivement en mode médecin puisqu'elle me demande de venir l'aider à tenir le type. Chier... Je marmonne un juron dans ma barbe avant de m'exécuter. A genoux, je tiens donc le type pour que Saoirse puisse l'examiner, et pour éviter aussi au type de se faire piétiner.

« Hey ! Bouge pas ! » je lui dis quand il essaye de se dégager de mon emprise. Il a de la force ce con...

Puis le coup de feu. Ce putain de coup de feu. Un sursaut et puis le réflexe. J'oublie le type que je tenais jusque là. Je l'oublie. Il n'y a qu'elle. Qu'elle que je veux protéger. Dois protéger. Je lâche le gars, tant pis pour lui. Ma sœur compte plus que tout et je viens me placer au-dessus d'elle, torse contre son dos, bras au-dessus de sa tête pour la protéger.

« Ethan ! Faut la sortir de là ! Fais-nous un passage ! »

A lui d'assurer maintenant. Parce que c'est effectivement son job.


(c) sweet.lips

_________________
Can't let go of the hatred, 'cause I love the way it tastes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 732

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 23 Nov - 18:45




SAISON 2 # INTRIGUE 1


1 ■ Synopsis
01:10 am ; DOWNTOWN (STREET)
La situation dégénère pour de bon dans le centre-ville de Chicago. Les fêtards éméchés et sous emprise de la nouvelle drogue à la mode sont en plein mauvais tripe. Il faut dire que la came qui se vend ce soir fait partie d'un mauvais lot, surdosé... Les consommateurs souffrent maintenant d'hallucinations et agissent de manière totalement imprévisible, voire dangereuse. Certains ont totalement perdu pied.
L'homme à qui les sachets ont été confié ce soir comprend dans quelle situation il se trouve et tente de s'échapper. Repéré par un officier sillonnant la masse humaine hallucinée, il n'a pas d'autre choix que celui de faire feu pour le stopper. Malheureusement la détonation a provoqué un mouvement de foule qui pourrait bien faire plus de dégâts encore...

Matthew a eu raison de faire appel à des renforts, mais arriveront-ils à temps sur les lieux pour éviter un bain de sang ? Comme il en doute sérieusement, il n'a pas d'autre choix que de s'allier avec les Kings of Speed présents ce soir et armés. Maximilian et Cillianvont devoir agir. C'est l'occasion de redorer le blason du club en protégeant les civils et en gérant les choses au mieux. Parce qu'assurément, cette histoire va leur retomber dessus puisque la population commence à les associer à l'arrivée de la DUST en ville...
Mais si Max a l'esprit tranquille et peut réfléchir à la meilleure des postures à adopter, ce n'est pas le cas de son camarade qui continue de se préoccuper de l'état de sa demi-soeur Saoirse, toujours autant décidée à se rendre utile malgré sa position délicate. Reste à espérer qu'Ethan saura se montrer à la hauteur et parviendra à l'extirper de ce mauvais pas. Il pourra certainement compter sur l'aide de Sidney qui les a repérés, lui et l'interne qu'elle forme depuis quelques mois maintenant.

Le temps presse. Même si des renforts sont en route et d'autres déjà sur place, la panique continue de régner en maitre dans les artères du Loop. D'autant que les consommateurs de DUST se dispersent maintenant aux quatre vents, semant le trouble sur leur passage. Les blessés sont nombreux et les secours vont avoir de grandes difficultés à se frayer un passage au milieu de ce chaos.
Quelqu'un pour s'emparer d'un micro et profiter de toutes ces belles enceintes hors de prix pour appeler les citoyens à retrouver leur calme ?              

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Jade Lincoln
# Fanny I. Fleury-Arnaud
# Sidney Christensen
# Ethan Moore
# Saoirse Fuller
# Maximilian Warham
# Cillian Walsh
# Matthew Goodwin

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 700 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci !
# si vous n'êtes pas en mesure de répondre dans les 48H, votre tour est automatiquement sauté, et ce afin de privilégier l'avancée de l'action  
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête ou si vous manquez de temps  

■ votre dévoué staff  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar



crédits : Eilyam + Tumblr
messages : 525
quartier : North Side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Dim 26 Nov - 19:41




SAISON 2 # INTRIGUE 1


Ta soirée avait été déjà pas mal traumatisante, tu avais eu envie de rentrer chez toi après cette jambe coupée. Tu ne savais pas encore le sort qui avait été réservé à ce couple, la femme s'en était sortie, l'homme peut être mais leur vie ne sera plus jamais la même, c'était une certitude. Pourtant, tu restes quand même d'humeur festive, du moins, assez festive pour finalement, ne pas rentrer chez toi tout de suite et voir ce qu'il y a de beaux dans les rues. Ton costume d'infirmière sexy est à présent encore plus réaliste vu qu'il y a du vrai sang dessus, le sang de ce pauvre type qui s'était tranché la jambe avec sa tronçonneuse. Tu n'étais pas dans le thème de la zombie walk qui se préparait mais après tout, ça n'avait pas d'importance, n'est ce pas ? Tu réussiras à te fondre dans le décor, au pire les gens regarderont tes seins puisqu'ils sont bien mis en valeur dans ce costume là, ou tes fesses, ou tes jambes, ce ne sera pas du zombie quoi. Au pire, tu t'en fiches un peu du regard des autres, tu veux essayé de t'amuser malgré les événements un peu morbide. Mais c'est peut être pas ton idée la plus brillante que de venir par ici, n'est ce pas ? Parce que finalement, ça se bouscule, ça crie dans tous les sens, et tu ne saurais dire si c'est du vrai, ou si c'est du faux. Peut être qu'il y en a qui sont vraiment dans le mal, tu ne sais pas, tu te contente d'avancer pour le moment, lentement, parce qu'il y a beaucoup de monde, mais tu le fais. Il y a de la musique, tu trépignes ou presque, tu bouges un peu, mais la situation autour de toi devient difficile, tu ne sais pas ce qui se passe, vraiment. Tu te dis que c'est peut être le temps de mettre les voiles finalement, n'est ce pas ? Peut être pas, peut être qu'il y a encore de bonnes choses à vivre ce soir, ou pas vraiment. Non, en fait, c'est carrément le bousin, il y a des types qui beuglent tellement forts que t'as l'impression qu'ils vont cracher leurs cordes vocales, et puis ils sont tellement bizarre, leurs yeux, et c'est pas du maquillage. Mais pas le temps de réaliser ce qu'il se passe qu'un coup de feu se fait entendre, suivi d'un mouvement de foule inéluctable. Décidément, tu te fais bousculer, cette journée va être mauvaise jusqu'au bout, tu regrettes de ne pas être restée chez toi après la jambe tronçonnée. Tu te dis qu'il te faut trouver un échappatoire à tout ça, tu fais ton égoïste, mais quand tu vois certaines personnes au sol, blessées et toi en infirmière, ton esprit fini par percuter qu'ils ont besoin de toi. Oui, t'es la patronne du Blue Frog's mais on s'en fiche, tu peux être une véritable infirmière ce soir, tu peux le faire. Mais ton action reviendrait à une goutte d'eau dans un océan tellement c'est la panique. Toi, tu as encore toute ta raison, et une idée te vient. Pourtant tu es loin de la scène, trop loin, pour y accéder rapidement. Tu n'es pas une super héroïne, tu n'as pas de super pouvoir, alors tu vas tenter le coup quand même, celui de te frayer un passage jusqu'à la scène, et prendre un des micros pour dire à tout le monde de se calmer, parce que c'est ce qu'il faudrait après le coup de feu qui a affoler tout le monde.


_________________


    « Les doutes s'installent sans que l'on ne s'en rende compte, les doutes sont là, revenant en mémoire, et il est désormais impossible de les éviter. Que faire ? Continuez à rester là, sans réellement chercher, vivre dans le passé ? Faut-il enfin aller de l'avant, et lâcher du lest ? L'avenir nous le dira sans doute bien trop rapidement. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 415
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mar 5 Déc - 3:41






SAISON II # INTRIGUE I


Le bras de la bonne femme qui m'a alpagué est toujours dans ma main, je l'ai entraînée dans mon réflexe de protection et si je reconnaîtrais le bruit d'un coup de feu au milieu d'une putain de cacophonie, ce n'est peut-être pas le cas de tout le monde. L'espagnole qui me tient une compagnie forcée, a repris ses esprits et les a repris super vite, ca me laisse un peu perplexe je dois le dire. Je l'observe avec un peu plus d'attention du coup, tandis qu'elle se remet à s'agiter dans tous les sens et surtout sans aucun sens, ses pupilles sont carrément dilatées et son bras est super raide, putain de merde d'enfoirés, y a pas besoin de chercher bien loin, je sais que c'est ca, c'est cte putain de merde de Dust et ca va encore nous retomber sur la gueule c'est sûr, comme si c'était le moment.

Je l'aide à se relever, non sans grimacer, ma blessure est toujours un peu vive et moi j'ai tendance à l'oublier et l'attrape par les épaules. "Hey ! son regard se dirige partout sauf sur moi évidemment comme si elle cherchait quelqu'un, sauf qu'elle marmonne en Espagnol et qu'une fois encore je parle pas sa putain de langue. Hey! Je claque mes doigts juste devant son visage et oh miracle elle semble arriver à focus pendant un instant. Qui t'a vendu ça? C'est de la Dust c'est ca que t'a pris??" Elle me regarde et secoue la tête "Necesito ir a la iglesia. Los ángeles, los ángeles me llaman" Un sourire béat vient s'afficher sur ses lèvres tandis qu'elle regarde en l'air et elle se met à rire en tapant des mains. Non mais c'est quoi ce putain de bordel."Bon aller! Je me saisis de son bras et l'entraîne derrière moi pour la sortir de la foule qui s'agite et nous bouscule dans tous les sens, heureusement que ce chemin ont l'avait déjà bien entamé avant ce putain de coup de feu et très vite j'arrive à lui faire passer une des barrières de sécurité derrière laquelle les flics commencent à se rameuter. "Oh ouai toi là. Tient cadeau, elle hallucine complètement et visiblement elle parle pas un foutu mot d'anglais. Je sais pas si toi et tes petits copains avez appelé des renforts médicaux, mais tu pourras leur dire que c'est sûrement de la Dust. - Je ne peux pas m'occuper, vous devez attendre... - Ouai ouai - Monsieur je...mais voilà que Goodwin rapplique « Il va falloir qu'on parle. » je lève mes bras vers le bleu qui essayait d'échapper à la corvée de santa maria et lui adresse une moue outrageusement désolé, beaucoup trop...

On s'éloigne de quelques pas et il continue « T'es au courant que ça risque encore de vous tomber dessus ? » Je lui adresse une expression blasé, il me prend pour un abruti ou comment ca se passe, oui ba oui merci j'ai additioner un plus un tout seul comme un grand. "Nan sans dec' ! Tu crois quoi? Qu'on est suffisamment con pour en rajouter une couche? On a rien à voir avec la production de cette merde et si toi et tes copains arrêtaient de nous tourner bêtement autour comme des vautours, peut-être que ces connards auraient pas le champ libre pour empoisonné la moitié de la ville!" Ca m'agace, putain ca m'agace, je peux pas laisser le club morfler encore sans rien dire ou au moins sans rien tenter. "Bon on continue de causer comme des ménagères ou on se bouge et on essaye de calmer les foules? Parce que les coups de feu et les bastions de flics tout autour c'est bien, mais ca va pas aider s'ils restent tous planter derrière leurs jolies barrières" Ce serait prestement bien qu'une figure d'autorité essaye de passer le message. "Je suis sûre que ta voix de baryton passera très bien au micro!" Faut juste qu'on y arrive quoi.

(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : lux aeterna (avatar) - laurerph (gifs) - solosand (code signature)
messages : 158
quartier : Il vit dans le West Side, à mi-chemin entre le Crashdown et le Maureen's Tavern.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Mer 6 Déc - 17:34

SAISON 2 INTRIGUE 1


Je prends des coups mais je m’en contrefous car tout ce qui compte c’est Saoirse et sa sécurité. Je parviens non sans mal, et non sans prendre d’autres coups encore, à nous redresser. Et quand Saoirse recommence à protester pour s’occuper du type au sol, c’est d’un mouvement vif que je la fais se rapprocher d’Ethan.

« Je m’en occupe ! » je lui affirme en plantant un regard résol dans le sien. « Tu restes avec lui ! »

Je préfère la savoir avec lui plutôt que seule au milieu de cette foule qui continue à s’affoler, à piétiner. Je dois jouer des coudes pour pouvoir récupérer le type au sol, et je n’hésite pas à donner quelques coups pour faire se pousser ceux qui me gênent. Je parviens enfin à récupérer le type que je soulève. Difficile car il est lourd ce con. Un putain de poids mort puisqu’il a perdu connaissance. Je passe un bras autour de mes épaules et ma main s’accroche avec force à son poignet pour le faire tenir. Juste avant que ma main ne passe autour de la taille du type inconscient, je me saisis de mon arme de poing. Parce qu’il est hors de question que je reste sans la moindre protection une seconde de plus. Et puis, ça a au moins le mérite de faire s’éloigner les gens de moi, en tout cas, ceux qui voient l’arme s’éloignent puisqu’ils paniquent. Un coup d’œil circulaire parmi la foule pour essayer d’y voir plus clair dans ce merdier et j’aperçois plus loins Max avec ce flic… Godwen ? Goodwan ? Un truc comme ça. Impossible de me souvenir convenablement mais peu importe. Il me semble les voir lorgner en direction de la scène. Peut-être ont-ils dans l’idée de s’en approcher pour avoir une meilleure vue d’ensemble. Ou pour essayer d’attirer l’attention de la foule et les calmer ? Pendant une seconde je pense à tirer en l’air, pour tenter de disperser la foule mais vu ce qu’a entraîné le premier coup de feu je m’abstiens. Sans parler du fait que je risque de me prendre une balle tirée par un flic qui pourrait me voir comme une menace. Je me retourne finalement vers Ethan et Saoirse.

« Faut qu’on évacue ce type ! Doit y’en avoir d’autres ! » je hurle par-dessus le brouhaha. Oui, on ne les voit pas mais il y a forcément d’autres blessés. « Ils sont où tes collègues ? »

C’est vrai ça : où sont les putains de renforts ?...



(c) sweet.lips

_________________
Can't let go of the hatred, 'cause I love the way it tastes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : juice | tumblr | we♥it
messages : 100
quartier : downtown, en colocation avec Judith Williams

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 7 Déc - 0:57



SAISON II # INTRIGUE I
EXORDIUM.

Les âmes s'affolent, les jambes s'entrechoquent et dans tout ça, il écoute, il vient juger cet homme qu'il a prit à part, cet homme dont il se fatigue à accepter ses traits. Parce qu'il ne les supporte plus, parce qu'il n'arrive plus tellement à faire la part des choses. Matthew aimerait se sortir de ce merdier, Matthew aimerait retrouver son havre de tranquillité et cette ancienne presque sécurité qu'il pouvait posséder. Mais non, non, tous ses choix l'ont conduit là et il en soupire, le quadragénaire, essayant de trouver une solution par lui-même tandis que Maximilian continue de lui faire entendre qu'il n'est pas aussi stupide qu'il ne l'imaginait ; comme la plupart du commun des mortels à ses yeux, en fait. « Bon on continue de causer comme des ménagères ou on se bouge et on essaye de calmer les foules? Parce que les coups de feu et les bastions de flics tout autour c'est bien, mais ça va pas aider s'ils restent tous planter derrière leurs jolies barrières. » Et il ne parvient qu'à lui offrir un regard méprisant en guise de réponse, ça au risque de s'en prendre une ; peut-être deux. Matthew tient sa position tandis que d'autres cris accaparent son attention, cette concentration qui va et vient, ici et là, sans qu'il ne puisse pleinement réfléchir. « Je suis sûre que ta voix de baryton passera très bien au micro! » Ça l'aurait étonné et ses yeux se lèvent, Goodwin ne relève même pas, essayant de garder son espace personnel intacte malgré la présence de l'autre homme en plein dans celui-ci. Méprisable, au possible. Et pourtant, il ne s'en excuse pas, continuant de chercher comment faire alors que la réponse est simple. Trop simple. « Bon, très bien, je vois que le QI de la rue semble avoir baissé depuis l'arrivée de tout ce petit monde, hm. » Et il s'élance, laisse Maximilian derrière lui avant de se frayer un chemin dans la fourmilière qu'est devenu cet endroit. Il lutte mais y parvient, délogeant l'homme qui se cachait encore derrière les enceintes, celui qui finalement est envoyé auprès de quelques uns de ses collègues ayant eu assez de courage pour enfin se montrer. Il était temps. Il fouille, touche à tout, parvient à éteindre cette musique infernale qui, en soit, insupportait Goodwin par l'insulte qu'elle pouvait offrir au terme d'art. Mais là n'est pas la priorité ; du moins pour les autres. Non, le plus important réside en ce foutu micro qu'il parvient à récupérer, celui qu'il parvient à brancher. « Mesdames, messieurs... les autres ; une légère grimace et son regard qui se porte sur la foule qui commence à presque s'apaiser. C'est épatant la capacité du troupeau à écouter. Par ici, merci, essayez de faire preuve d'un peu de respect. First things first. Je vais vous demander de garder votre calme et de voir cet épisode comme un simple exercice. Rassurez-vous, les commissariats ne sont pas assez grands pour tous vous accueillir, aussi, attendez qu'on vous fasse avancer pour vous faire évacuer. » Et il s'en défait de toute cette attention, descendant de la petite estrade pour rejoindre les autres, surtout celui qu'il avait pu laisser un peu plus tôt pour jouer de 'sa voix de baryton'. « Je vais prévenir les autres que vous avez et allez aider. » Des paroles qu'il essaie de faire entendre par dessus l'un des presque drogué qui s'est emparé du micro qu'il avait pu laisser brancher pour faire une dédicace à sa maman, vraisemblablement. « Pour ce qui est des hommes qui sont venus répandre tout ça, il y en a un qui a filé vers le sud mais toutes les routes sont bloquées et l'accès piéton n'est pas praticable, c'est votre chance non ? »  

_________________


Breathe.
You think your world is safe? ⊹ It is an illusion. A comforting lie told to protect you. Enjoy these final moments of peace because, i'm not a hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 732

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   Jeu 7 Déc - 18:19




SAISON 2 # INTRIGUE 1


1 ■ Rebondissement
01:15 am ; DOWNTOWN (STREET)
Si les personnes encore civilisées, sobres et n’ayant pas cédés à la panique sont en mesure d’entendre le message du Lieutenant Goodwin et inutile de préciser qu’elles ne sont pas nombreuses… La plupart des participants à la soirée veulent simplement quitter les lieux au plus vite pour rejoindre la sécurité de leurs foyers. Ceux qui sont sous l’emprise de drogue ou d’alcool continuent de semer sans le vouloir la pagaille. Tous ce beau monde empêche en tout cas les autorités et les secouristes de faire convenablement leur travaille. En tout cas ça, c’est ce qui se passe au niveau des grandes artères du centre-ville, parce que la place centrale, devant la scène, est en train de se vider, lentement mais sûrement, ce qui permet aux personnes sur place et n’ayant pas fuit d’y voir un peu plus clair.
C’est le cas de nos protagonistes, qui commencent à respirer un peu.  

Mais l’espace d’un moment - celui qu’il faut à Ethan pour rejoindre Sidney, étendue au sol la tête en sang- le flic pense que ce n’est pas le cas de son amie. Elle a reçu un mauvais coup durant le mouvement de foule mais, en lui emboitant le pas, Saoirse peut rapidement examiner sa tutrice et le rassurer sur son état. Elle est inconsciente mais parfaitement capable de respirer.

Cillian, qui parlait de renfort il y a un instant, vient justement d’être repéré par l’un des collègues d’Ethan qui, voyant son arme, le braque et lui ordonne de lâcher son arme et de placer ses mains derrière son dos…ça ne sent pas bon du tout.
Max, aux côtés de Matthew va devoir faire un choix : abandonner son frère à son sort pour ne pas s’attirer d’ennuis ou tenter d’intervenir, au risque de finir lui aussi avec une paire de bracelets scintillants ! Il le sait, dans des situations comme celle-ci, les choses peuvent vite dégénérer.

Matthew Goodwin le sait aussi et voit là une chance d’éviter des ennuies aux KOS et de gagner leur confiance. Mais alors qu’il s’apprête à intervenir, lui aussi se retrouve conforté à un dilemme…car la scène qu’il vient de quitter est le théâtre d’un rebondissement ! Fanny - qui voulait se rendre utile et s’était rapprochée du micro - vient de tenter de dissuader le junkie trop bavard de monopolise le micro. En guise de représailles, ce dernier l’a tout à coup bousculer et elle vient d’atterrir sur le sol. Mal. Son épaule a encaissé le choc et est probablement déboitée. Au lieu d’en rester là, le type descend à son tour et s’apprête à fondre sur elle…

Ethan aussi l’a remarqué, tout comme il a noté l’interpellation de son ami par son collègue. Alors, qui va faire quoi ? Qui aidera qui ?           

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Fanny I. Fleury-Arnaud
# Sidney Christensen
# Ethan Moore
# Saoirse Fuller
# Maximilian Warham
# Cillian Walsh
# Matthew Goodwin

3 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 700 mots maximum par réponse
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci !
# si vous n'êtes pas en mesure de répondre dans les 48H, votre tour est automatiquement sauté, et ce afin de privilégier l'avancée de l'action  
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur si l'action s'y prête ou si vous manquez de temps  

■ votre dévoué staff  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON 2 # INTRIGUE 1
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: Downtown The Loop-
Sauter vers: