Partagez | 
 

 Un petit rafraîchissement - Lloyd

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar



crédits : /
messages : 213
quartier : Centre ville

MessageSujet: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Mer 29 Nov - 20:25

~Mardi 28 novembre – En fin d’après-midi ~

Adossé au mur extérieur de la caserne, près de la porte de service qui menait à la cuisine, Justin était en train de fumer tranquillement une cigarette. Cela faisait bientôt une heure qu’il travaillait à nettoyer la cuisine de la caserne et jugeait qu’il avait droit à une petite pause. Sa journée de travail tirait à sa fin et il n’en était pas forcément mécontent. Il n’avait pas de programme précis pour la soirée mais était plutôt certain de trouver quelque chose qui lui convenait. On n’était que mardi mais il n’avait pas spécialement envie de rentrer directement chez lui. Il y aurait bien quelqu’un au bar pour partager une bière avec lui, au besoin il appellerait quelqu’un. Mais en attendant, il fallait qu’il finisse son boulot. Après la cuisine, il avait l’intention de s’attaquer aux douches, si bien sûr aucun pompier n’était en train de se laver. Toujours compliqué d’être dans le bon timing mais Justin ne se formalisait pas de ce genre de détails. Il était à l’aise globalement avec les personnes se trouvant dans cette caserne et ne voyait pas de problème à discuter avec eux sur le moment le plus propice pour faire son boulot. Globalement, Justin appréciait ses heures de ménage à la caserne, la majeure partie des pompiers appréciaient de discuter avec lui et il s’y sentait à l’aise.

Justin écrasa alors son mégot sur le dessous de sa chaussure et le glissa dans le sac poubelle qu’il venait de sortir de la cuisine. Il alla jeter ce dernier dans la benne avant de retourner dans la caserne. Il attrapa dans le placard des gants, de la javel, un sceau et une éponge, direction les douches. Il toqua avant de pousser la porte de la pièce qui servait de salle de bain, personne. Parfait. Autant commencer tout de suite. Justin enfila ses gants en sifflotant alors qu’il remplissait son sceau d’eau chaude. Il avait un look assez particulier avec ses gants roses mais cela faisait longtemps qu’il ne faisait plus attention à ce détail. Une fois son sceau rempli du mélange d’eau et de javel, il s’attaqua à la première cabine de douche. Il frottait le carrelage sans trop réfléchir quand il entendit des voix s’approcher. Un sourire espiègle se dessina alors immédiatement sur le visage du jeune homme : il savait précisément qui allait bientôt franchir cette porte et il se devait d’accueillir cette personne dignement.

Adossé contre le mur, juste à côté de la porte, Justin ne s’arrêtait pas de sourire. Il tenait à la main une petite bassine qu’il avait remplie d’eau en quatrième vitesse. Comme il s’en doutait, la voix s’était rapprochée et une main s’était posée sur la poignée. Elle venait de bouger…

« Douche express, à vot’service ! »

Lloyd avait juste eu le temps d’ouvrir la porte et de faire un pas dans la pièce. Il s’était alors reçu le contenu entier de la bassine et s’était retrouvé face à un Justin tout sourire. L’idée que quelqu’un d’autre puisse franchir le seuil et que sa blague soit mal prise ne lui avait même pas traversé l’esprit. Avec Lloyd, ils avaient coutume de faire des petites blagues et Justin savait qu’il ne le prendrait pas mal. De toute façon, vu les coups qu’ils avaient l’habitude de faire aux autres, ils étaient un peu mal placés pour se plaindre de ce genre de choses… Enfin, toujours était-il que Justin était très fier de sa connerie même si elle impliquait qu’il allait devoir éponger tout ça et laver correctement le sol derrière mais bon, c’était dans son programme de toute façon…

« Ça va, pas trop froid ? »

Posant sa bassine sur le sol, Justin n’avait rien perdu de son sourire. Il avait posé sa question avec, ce qu’on pouvait aisément appeler, un air de petit con. Oui il provoquait Lloyd mais en toute amitié bien sûr ! Avec Justin, plus on s’en prenait plein la tronche, plus c’était bon signe. Et puis, si le pompier avait poussé cette porte, c’était sans doute parce qu’il voulait prendre une douche, non ? Au moins, il n’avait pas perdu de temps, il pourrait presque remercier son homme de ménage favori !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : avatar : swan / codage sig : frimelda
messages : 1118
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Ven 1 Déc - 8:58

a refreshing day. literally

Justin & Lloyd

La journée n’est pas trop mauvaise. Ils ont été appelé pour un incendie de voiture près de l’autoroute dès sa relève, pour quelques cas de chute de personnes âgées (qui ont été pénibles parce qu’elles lui ont fait penser à sa propre mère) et d’autres petits bobos facilement gérables. Mais la dernière intervention a été un peu plus compliquée. Un incendie structure. Un restaurant dans le South Side qui a mobilisé plusieurs camions et unités. Lloyd a été se frotter au brasier d’assez près et n’aspire plus qu’à prendre une bonne douche brûlante pour se débarrasser de l’odeur tenace de la fumée et se débrouiller un peu. Malgré sa combinaison, il a de la suie un peu partout.  Il espère qu’ils n’auront pas besoin de redécoller tout de suite et qu’il pourra s’accorder au moins cinq minutes de répit. Parce que si les sorties de ce matin n’ont pas été vraiment éprouvantes, elles se sont rapidement enchainé et il n’a même pas encore eu le temps d’avaler autre chose qu’une pomme depuis son arrivée à la caserne. C’est dingue comme, chaque fois qu’il s’apprête à manger, l’alarme à tendance à se déclencher. Il a tenté de sortir sa gamelle par deux fois déjà depuis ce matin, sans jamais rien pouvoir consommer.
Mais à choisir, il préfère se doucher. Peut-être qu’il aura le temps de faire les deux mais il ne préfère pas y penser et se faire de faux espoirs.
Sitôt le camion immobilisé par Elvis dans le garage, il lui adresse un rapide « A plus tard » et s’échappe en trottinant presque. Il s’est arrangé avec Lou pour qu’elle se charge de la paperasse pour lui et note les détails à ne pas oublier quelque part pour qu’il puisse se charger des rapports plus tard dans la journée, quand il aura du temps à consacrer à tout ça… Pour l’instant, il est accaparé par l’idée de recevoir un jet d’eau brûlant sur son corps crasseux. Il s’est déjà débarrassé de sa veste et son pantalon ignifugé dans le camion et se débarrasse présentement de son polo, dans le couloir, pour n’avoir plus qu’à ôter son pantalon et sous-vêtement dans la pièce d’eau et se glisser sous l’un des pommeaux.
Son polo sous le bras, il tourne la poignée et…

Et c’est là qu’il entend la voix familière et hilare de Justin. Bien trop tard pour s’éviter de prendre une douche froide. Littéralement. Il se fige, aspire une goulée d’air alors que ses muscles se contractent sous la fraicheur de l’eau qu’il lui dégouline brusquement sur la tête.  
« Ça va, pas trop froid ? »
Lloyd tourne lentement la tête vers lui, de l’eau dégoulinant de ses cheveux blondins qu’il sait qu’il sait trop longs mais ne prends pas le temps de faire couper. Il ne fusille pas son interlocuteur du regard. Il pourrait parce que c’est un sale tour et qu’il lui fait perdre un temps possiblement précieux mais… Mais la vérité, c’est que cette mauvaise surprise est la bienvenue. Alors, au lieu de répondre au jeune homme, il se sert de l’eau qui lui est rentré dans la bouche pendant qu’il se faisait agresser par un millier de petites aiguilles tant l’eau est froide et la crache dans sa direction. Mais ça ne porte pas bien loin et Justin peut aisément l’éviter.
Lloyd secoue sa tête, envoyant voleter des gouttelettes partout avant de s’essuyer le visage de ses deux mains et se barbouillant davantage sans le savoir. Il donne l’air d’être prêt à partir au front et d’avoir un peu raté son grimage de camouflage…
« P’tit con » lâche-t-il sans beaucoup d’agressivité, un sourire cherchant à poindre à la commissure de ses lèvres.
C’est qu’en réalité, sans le savoir : Lloyd avait besoin de quelque chose de ce genre aujourd’hui. Toutes ces interventions au domicile de personnes âgées, vivants seules et se sentant isolées, déprimées, l’ont fait cogiter plus qu’il ne l’imaginait et ont tirée une corde bien sensible… Le pompier avait besoin de rire un peu, de s’arracher à ses ruminations. Et quoi de mieux qu’un bon baquet d’eau glacée sur la tronche pour cela ?

Se permettent cette fois de sourire, il se retourne et ferme la porte, jetant un oeil au mécanisme tout simple installé par son agresseur farceur. Le s’eau est encore perché là haut.
« Système de poulie hein » commente Lloyd d’une voix doucereuse et n’augurant rien de bon… « Malin. Comme ça la porte est restée fermée et je ne pouvais me douter de rien. »
Avec un geste parfaitement contrôlé, volontairement lent pour faire monter la tension, il fait tourner le verrou, s’enfermant avec le jeune Flanagan.
« On va voir si t’es assez malin pour te sortir de ce mauvais pas maintenant ! »
Et sur ces mots, le regard rieur, il fait mine de s’élancer en avant pour se jeter sur lui. Sauf qu’évidemment, il n’a pas fait deux pas qu’il glisse sur la flaque d’eau glacée répandue sous ses pied et se retrouve sur les fesses avant d’avoir pu mettre la moindre menace à exécution.
Son coccyx en prend un coup. Pas très méchant mais suffisamment pour lui couper un peu le souffle. Il reste les fesses dans l’eau, surpris, les yeux écarquillés. C’est là que l’idée germe dans son esprit et qu’il décide de mettre son plan à exécution. Il commence par grimacer, grogner et aspirer l’air entre ses dents, fermant les paupières en feignant de se sentir douloureux.
Il n’a plus qu’à attendre que Justin s’approche pour l’attraper et le ficher par terre avec lui. Le tout est de suffisamment jouer la comédie pour l’attirer. Alors Lloyd continue de grimacer et porte une main dans son dos.
« Bordel. Aide-moi ou va chercher quelqu’un. Mais fais quelque chose » fait-il mine de s’agacer, le souffle saccadé pour feindre la souffrance.


(c) chaotic evil

_________________


she's got a smile it seems to me reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky & if i'd stare too long i'd probably break down and cry



Dernière édition par Lloyd Hatfield le Sam 2 Déc - 11:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 213
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Ven 1 Déc - 19:19

Il n’y avait pas à dire, la tête de Lloyd n’avait pas de prix. Justin ne chercha nullement à dissimuler ou se retenir et éclata de rire sur le champ. Le pompier semblait lui avoir besoin de quelques instants pour comprendre ce qui venait de lui arriver. Cela ne l’empêcha pas pour autant de tenter immédiatement de rendre la monnaie de sa pièce au technicien de surface. Enfin, d’une façon qui manquait un peu de superbe il fallait bien l’avouer puisque le jet d’eau qui gicla de sa bouche était bien faible et atterrit bien loin de Justin. Ce dernier n’avait pas arrêté de rire et ne manqua pas de lancer une petite moquerie à Lloyd. Ce dernier le traita de petit con en retour ce qui fit rire Justin d’avantage. De quelqu’un d’autre, il aurait très certainement pu prendre mal cette remarque, très mal même. Mais là, il savait très bien qu’il n’y avait aucune pensée mauvaise derrière, simplement de l’amusement. Et puis, il le méritait un peu quand même… Cette lucidité ne l’empêchait d’ailleurs pas de continuer à rire de sa connerie.

« J’suis pas si petit que ça ! »

Justin afficha alors un grand sourire d’andouille tandis que Lloyd lui étudiait le système qu’il avait mis en place pour le piéger. Le jeune homme souriait tout en hochant la tête à ses dires. Il se dirigea ensuite vers son matériel qu’il avait laissé dans un coin avec l’intention de sortir une serpillère et de commencer à éponger ses conneries. Oui il était fier de sa blague et avait bien ri mais très clairement, il ne pouvait pas laisser ça comme ça. Seulement, alors qu’il tenait une serpillère à la main et qu’il se tournait vers Lloyd, il vit ce dernier fermer le verrou dans un geste anormalement lent. Autant dire que Justin ne s’attendait pas à ça et qu’il y eut un moment d’hésitation dans son regard. Lloyd quant à lui ne semblait plus laisser place à l’hésitation, une lueur joueuse brillait dans son regard. Se sortir de ce mauvais pas.

« Mec, tu ferais presque peur comme… »

Justin avait instinctivement fait un pas en arrière bien que son sourire soit toujours présent. Il n’avait cependant pas eu le temps de finir sa phrase, interrompu par Lloyd qui venait littéralement de s’écraser par terre.

« …ça… »

Justin regarda alors Lloyd, sur le sol, sur les fesses. Alors qu’il aurait dû tendre la main vers lui pour l’aider à se relever et lui demander comment il allait, le jeune homme sentit un fou rire poindre le bout de son nez. Il se mordit alors la lèvre, tentant au mieux de retenir son hilarité.


« Désolé mec mais t’aurais vu ta chute… Tu t’es pas fait trop mal ? »


Justin ne pouvait pas retenir complétement son rire. Il fut cependant coupé dans son élan par une remarque de Lloyd lui intimant de se dépêcher de faire quelque chose. Autant dire que Justin ne s’attendait pas à ce soudain changement de ton. Ça avait eu le don d’arrêter net son fou rire.

« Wow désolé, j’avais pas compris que tu t’étais fait aussi mal… »

Comme un enfant pris en faute, Lloyd poussa un léger soupir, lâchant sa serpillère, il se dirigea vers Lloyd avec l’intention de le remettre sur pieds. Il était tout proche de lui lorsqu’il sentit quelque chose heurter ses jambes et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Justin entra à son tour en contact avec le sol. Il tomba en avant, il eut juste le réflexe d’amortir sa chute avec ses mains mais ses genoux eux cognèrent le sol avec fracas.

« Oh putain de bordel de merde. »

Justin, politesse, tu connais ? Apparemment non, en tout cas pas sûr le coup. Le jeune homme, trempé et étendu sur le ventre leva alors le regard vers Lloyd. D’abord marqué par la surprise, ses traits finirent par se détendre et il lâcha même un petit rire.


« Ok, j’avoue que sur ce coup, tu m’as bien eu ! »


Justin ne pouvait que s’incliner face à cette vengeance bien mérité. Bon par contre, il se retrouvait lui aussi trempé et il allait sans doute avoir de jolis bleus. Le jeune homme se roula alors sur le dos, tant qu’à être mouillé… Il sortit de sa poche son paquet de cigarettes et grimaça en voyant qu’elles étaient écrasées et mouillés. Il retourna finalement son attention vers le pompier à côté de lui.

« La journée a été dure ? »

Justin faisait référence aux traces noires sur son visage, signe d’un incendie violent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : avatar : swan / codage sig : frimelda
messages : 1118
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Sam 2 Déc - 11:24

a refreshing day. literally

Justin & Lloyd

Il a fait un peu de théâtre lorsqu’il était au lycée, et Lloyd a toujours aimé se donner en spectacle. Cette occasion de jouer la comédie est trop belle et la satisfaction qu’il pourra tirer d’avoir mis son collègue par terre fera office de récompense. Encore mieux qu’un Award. Il continue de grimacer, de faire mine de vouloir se redresser sans y parvenir tant le bas de son dos le fait souffrir. Ca l’air crédible parce que l’expression satisfaite et rieuse du visage juvénile de son interlocuteur se mue peu à peu pour laisser apparaitre une pointe d’anxiété. Il faut dire que si Lloyd s’est véritablement blessé dans sa chute, provoquée par la présence d’eau sur le sol : ça va lui retomber méchamment dessus…
Finalement, Justin abandonne donc la serpillère qu’il avait déjà en main, dans l’intention de venir lui tendre une main secourable. Un sourire de triomphe éclair le visage jusque là grimaçant de Lloyd qui, d’un habile jeu de jambes, l’envoi au tapis. Voilà ce qui se passe quand on se frotte à un pro du ring ! Bon, OK, c’est plus du catch que de la boxe présentement mais ça compte tout de même selon lui. Justin amorti sa chute mais se retrouve quand même aussi bas que lui et c’est tout à fait acceptable comme vengeance.  
Lloyd éclate d’un rire franc, bientôt imité par l’arroseur arrosé qui patauge dans la flotte avec lui.
« Ok, j’avoue que sur ce coup, tu m’as bien eu ! »
« J’pensais vraiment pas qu’tu te ferais avoir si facilement ! C’est le retour de manivelle le plus évident et pourri du monde Flanagan. J’suis super déçu » le taquine Lloyd en venant lui tapoter la joue dans un geste amical. Qui est surtout destiné le me mouiller un peu plus.
S’avouant vaincu visiblement, le gamin (du moins aux yeux du pompier, c’est encore ce qu’est Justin) se tourne et continue de stagner dans l’eau froide qui souille le sol de la salle d’eau. Lloyd pousse un soupir contenté et relève ses genoux devant lui, évaluant un peu les dégâts provoqué par le mauvais tour de son collègue. Lorsqu’il le voit tirer son paquet de cigarette de sa poche, l’envie de fumer le prend aussi subitement que l’eau lui a dégringolé sur les épaules il y a une minute.

« La journée a été dure ? »
Lloyd commence par simplement hausser une épaule, retrouvant peu à peu son sérieux.
« Pas tant que ça. La routine… »
Sauf que bien sûr, ce n’est pas la routine d’un Monsieur-Tout-Le-Monde qu’il expérimente chaque fois qu’il passe la porte de la caserne te enfile son uniforme. C’est une routine faite de violence, de détresse humaine, d’horreurs, et quelques fois, plus rarement, de belles rencontres ou bonnes nouvelles. Pas de ces dernières aujourd’hui cependant. Mais sa garde est loin d’être achevée alors qui sait ?
« Juste un ou deux trucs pénibles mais sans gravité » se confie-t-il malgré tout, repensant à cette vieille dame qui lui a tenu la main, les larmes aux yeux, en lui faisant savoir à quel point elle se sentait seule… Une main dépourvue de force, si fragile, qui lui avait fait l’effet d’être tellement légère…éphémère.
Il déglutit et préfère penser à autre chose. Il n’a pas tellement envie d’évoquer ses soucis avec Justin. Il ne le fait d’ailleurs jamais, préférant aborder des sujets plus légers avec lui et se changer les idées.
« Mais j’avais besoin d’une douche. Chaude de préférence et un rien savonneuse » souligne Lloyd en lui jetant un regard entendu, observant la chair de poule sur ses avant bras et essuyant les gouttes qui glissent de ses cheveux blondins sur son visage. « Va falloir que j’me bouge si j’veux avoir le temps de la prendre et d’avaler un bout avant la prochaine sortie… »

Au moment où il dit ça, quelqu’un tente d’ouvrir la porte qu’il a précédemment verrouillée. De l’autre côté, la voix d’Elvis s’élève. Lui aussi veut prendre une douche et se débarbouiller…
« C’est quoi c’bazar ? Pourquoi y a de l’eau sous la porte ? » s’étonne-t-il, arrachant un nouveau sourire à Lloyd qui se redresse.
« C’est Justin qui s’est oublié ! Attends bouge pas. »
« Justin ? Qu’est-ce qu’il fait là ? Pourquoi vous êtes enfermés tous les deux ? »
Lloyd continue de ricaner en se relevant prudemment pour ne pas recommencer à tomber et il déverrouille la porte pour permettre à son collègue de pénétrer dans les douches. Elvis les observe tour à tour, soupçonneux.
« Vous faisiez quoi ? Pourquoi c’est trempé ? Pourquoi VOUS êtes trempés ? C’est dangereux, quelqu’un pourrait glisser » fait-il remarquer en les observant tour à tour.
Lloyd soupire puis se tourne vers Justin, un sourire espiègle apparaissant sur ses traits.
« Tu penses à la même chose que moi Flanagan ? Tu veux qu’on lui explique ce qu’on faisait ? »
Ce qu’il lui propose, c’est d’envoyer Elvis au tapis à son tour, bien entendu. Leur collègue a de l’humour lui aussi et devrait bien le prendre mais… Bon, disons qu’il y a une chance sur deux ! Il laisse Flanagan décider du sort qu’ils vont lui réserver. Sous réserve qu’Elvis ne parvienne pas à leur échapper bien sûr.

(c) chaotic evil

_________________


she's got a smile it seems to me reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky & if i'd stare too long i'd probably break down and cry

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 213
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Sam 2 Déc - 12:54

Justin afficha une grimace alors que Lloyd lui tapotait la joue en lui disant qu’il était déçu. Il fallait bien avouer que le jeune homme s’était clairement fait avoir comme un bleu. Il aurait dû s’en douter et d’autant plus de la part du pompier qui avait un don certain pour ce genre de blagues. M’enfin, ce n’était pas comme si c’était très grave. Justin s’était donc négligemment allongé sur le dos, ignorant en partie l’eau froide qui s’infiltrait dans ses vêtements. Il allait avoir froid dans deux minutes et n’avait pas d’affaires de rechange mais il ferait avec, au moins, il avait bien ri et c’était le principal. Le jeune homme s’était donc enquis de la journée de Lloyd qui semblait marqué par ses interventions. La routine seulement ? L’employé de ménage ne put s’empêcher d’afficher un mince sourire. Autant dire qu’il n’avait pas vraiment la même notion du mot routine mais soit, à force de travailler ici, il commençait à comprendre ce que ces fous appelaient la routine. Lloyd évoqua tout de même des situations plus délicates, qui semblaient l’avoir touché. Justin tourna alors le visage vers lui, quelques instants. Le pompier lui embraya, n’ayant visiblement pas envie de s’attarder sur le sujet. Soit, Justin n’insisterait pas.

Justin retrouva le sourire alors que le pompier lui expliquait qu’à la base il voulait une douche chaude. Oui c’est sûr que la température de l’eau dans laquelle ils pataugeaient depuis quelques minutes maintenant n’était pas vraiment optimale.

« L’eau froide c’est bon pour la santé, il parait. »

Justin s’était alors redressé tandis que Lloyd lui expliquait qu’il avait tout intérêt à se bouger un peu s’il voulait avoir le temps de se doucher et de manger. Mais à cet instant, ils virent la poignée de la porte bouger et une voix ne tarda pas à se faire entendre. Elvis, un autre pompier de la caserne semblait ne pas comprendre l’eau qui avait visiblement débordé jusque sous la porte. En entendant la justification de Lloyd, Justin ouvrit de grands yeux et ne retint pas un juron qu’il murmura cependant pour ne pas qu’Elvis entende.

« Oh le connard… »

En toute amitié, bien sûr. Justin se releva finalement avec prudence, tout comme Lloyd. Elvis de son côté semblait toujours surpris par la situation et cela ne s’arrangea pas quand son collègue lui ouvrit la porte et qu’il se retrouva face aux deux zigotos complètement mouillés. Face à la remarque d’Elvis sur la dangerosité du sol mouillé, Justin avait bien eu envie de répondre que justement, c’était le but de la démarche, un peu vexé il fallait bien l’avouer. Il fut cependant devancé par Lloyd qui de son côté, ne semblait pas avoir perdu son envie de rire malgré l’intervention de son collègue. Justin lui répondit alors avec un immense sourire.

« C’est toi qui commande, Hatfield. »

Un simple hochement de tête et les deux compères se ruèrent sur Elvis pour l’attraper et le foutre à son tour dans l’eau. Les conséquences ? Justin n’y avait pas réellement pensé, ayant surtout envie de s’amuser, de détendre l’atmosphère. Ce n’était qu’une petite blague après tout. Enfin, ça n’aurait été qu’une petite blague. Justin s’était littéralement rué en avant pour se saisir d’Elvis en oubliant qu’il pataugeait toujours sur un sol glissant. Alors qu’il croyait que sa main allait se refermer sur le bras d’Elvis, il sentit son appui faiblir. Le jeune homme manqua alors de faire un grand écart et se retrouva, comme Lloyd quelques temps auparavant, au sol, les fesses en premier. Il n’avait même pas passé le pas de la porte.


« Ok, j’crois qu’on essaye de me faire passer un message sur ma blague… »


Justin se redressa alors en grimaçant. Deux chutes en l’espace de quelques minutes seulement, ça piquait un peu, il fallait bien l’avouer. Mais clairement il en fallait beaucoup plus pour atteindre sa bonne humeur. Justin acceptait tout à fait de se prendre un revers et il retrouva le sourire rapidement. Au moment de se remettre sur pieds cependant le jeune homme fit preuve de prudence, n’ayant nullement l’attention de rentrer en contact avec le sol pour la troisième fois. Une fois sur pieds, il ne put que constater que cette fois il était vraiment trempé et que le sol était légèrement crado. Bof, il resterait un peu plus tard si nécessaire pour finir de nettoyer. Assumer ses conneries ne lui posait pas spécialement de problème, tant qu’il riait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : avatar : swan / codage sig : frimelda
messages : 1118
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Sam 2 Déc - 15:22

a refreshing day. literally

Justin & Lloyd

Lloyd attrape le bras d’Elvis qui cherche à se défaire de son emprise et tout le monde manque de perdre l’équilibre. Enfin ce n’est pas tout à fait exact, parce que Justin réussit avec brio à se casser à nouveau la figure de son côté. Ca contraint Lloyd à s’immobiliser. Les yeux ronds, il observe l’employé de ménage atterrir sur les fesses, comme lui-même l’a fait un instant plus tôt, en ayant le même objectif en tête.
« J’y crois pas, à ce stade ça devient ridicule » lâche-t-il avant d’éclater d’un rire sonore, faisant échos à celui - un rien peu plus hésitant - d’Elvis. Son collègue pompier vient de comprendre quel sort lui était réservé et reste encore sur ses gardes. D’ailleurs, le rire de Lloyd redouble d’intensité lorsqu’il le voit se cramponner subitement au chambranle de la porte…juste au cas où.  
« Ok, j’crois qu’on essaye de me faire passer un message sur ma blague… »
« Je crois que c’est exactement ça l’ami » lui réplique Lloyd en secouant la tête, ricanant encore doucement alors qu’il l’observe se remettre debout. Il est dans un drôle d’état, vraiment. Ceci dit, avec son visage barbouillé de suie et ses vêtements aussi trempés que ses cheveux, il ne doit pas avoir franchement meilleure allure.
« Vous êtes cinglés tous les deux. Sérieux, faut vous enfermer » intervient Elvis, un sourire amusé étirant malgré tout ses lèvres.  
« Mais figure-toi qu’on l’a fait ! C’est toi qui est venu tout gâcher j’te rappelle. »
« Ouais, c’est vrai » reconnait son ami en leur passant prudemment devant pour pénétrer dans la pièce d’eau. « Maintenant, va falloir nettoyer tout ça. J’ai une douche à prendre. Et toi aussi Cap. Levitt nous met en pause pendant une quinzaine alors profite. »
« Ah ! Cool. »
Il ignore qui a été négocier avec leur Capitaine de brigade pour qu’il leur fiche la paix et ne les envoie pas en intervention pour les quinze prochaines minutes, mais il lui en doit une. Ne souhaitant pas perdre davantage de temps et mettre celui dont il dispose à profit, il attrape le bas de son polo et s’ne débarrasse, le jetant en direction de Justin.
« Tiens ! Rattrape tes bêtises et va porter ça en lingerie ! »
Il le dit d’un ton léger, encore taquin et ne pense pas que Flanagan se vexera pour ça. C’est la suite logique de ce mauvais tour enfantin que le technicien de surface a décidé de leur jouer.

Lloyd l’écoute râler et s’éloigner, torse nu, pour rejoindre les vestiaires et prendre une serviette, des vêtements de rechange et de quoi prendre sa douche. Il se dirige ensuite vers les douches. Pas de cabines individuelles ici. Certains gars se douchent en maillot de bain mais Lloyd n’a jamais été pudique et n’a aucun souci avec la nudité. Il faut dire qu’il n’a pas à rougir de ses attributs. C’est aussi le cas d’Elvis qui a déjà les fesses à l’air et se savonne sous un jet d’eau brûlant.
Le grand blond s’installe à quelques mètres de lui et entreprend de se décrasser en lui faisant la conversation pendant que Justin est à l’autre bout en train de passer la serpillère.
Sa douche terminée, Lloyd s’essuie en vitesse et se rhabille en parlant de sa dernière conquête en date avec son camarade. Elvis est homosexuel, ce n’est un secret pour personne à la caserne, mais il est de bons conseils et n’est pas dérangé par les récits de ses paires. En tout cas, il ne le montre pas.
Une fois propre, Lloyd se rapproche de Justin, qui termine d’essorer sa serpillère. De son côté, Elvis s’éloigne en lui rappelant qu’il ne lui reste plus que cinq minutes pour manger avant d’éventuellement être appelé sur une intervention.
Mais maintenant, Lloyd a d’autres plans.
« Tu veux qu’on aille s’en griller une ? Mon paquet n’a pas fait un tour de piscine lui » propose-t-il à Flanagan, agitant un paquet de cigarettes devant son nez.
Le gamin approuve et ils s’éloignent vers une des sortis de secours. Lloyd frotte ses mains l’une contre l’autre dans l’espoir de les réchauffer un peu, regrettant de ne pas avoir convenablement séché ses cheveux. Il va sans doute attraper la crève, mais tant pis.

Il tend le paquet en direction de Justin pour qu’il se serve puis se prend une clope en même temps que le briquet caché là et se l’allume. Il l’envoie ensuite en direction de son collègue pour qu’il l’imite, puis s’accorde quelques secondes pour savourer le tabac et recracher un peu de fumée dans l’air froid de ce mois de novembre neigeux.
« Ca va toi ? » finit-il par demander, se tournant vers son collègue et piétinant sur place pour se réchauffer un peu.

(c) chaotic evil

_________________


she's got a smile it seems to me reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky & if i'd stare too long i'd probably break down and cry

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 213
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Dim 3 Déc - 16:17

Justin ne pouvait nier que la situation devenait passablement ridicule et qu’il devait accepter les faits : il s’était fait prendre en beauté à son propre jeu. Au moins, ça avait le mérite d’avoir fait rire Elvis et Lloyd. Le premier semblait cependant toujours méfiant, craignant que les deux rigolos de service profitent d’un moment de faiblesse ou d’inattention pour lui faire tâter l’eau froide. Heureusement pour lui, il n’était pas décidé à le faire. Ils n’étaient peut-être pas si fous que ça ? En tout cas, Justin avait ri de bon cœur en entendant la réplique de Lloyd sur le fait qu’ils s’étaient à la base eux-mêmes enfermés. Les pompiers de leur côté reprirent leur sérieux quelques instants pour discuter de la petite pause qui venait de leur être accordé. Tout en les écoutant d’une oreille, Justin était en train de réfléchir à son nettoyage à venir quand un vêtement arriva dans son champ de vision. Le jeune homme l’attrapa à la volée, de justesse et releva les yeux vers Lloyd qui venait de lui envoyer.


« À vos ordres ! »


Sourire aux lèvres, Justin avait serré les jambes, se tenant soudainement tout droit dans une parodie de salut militaire avant de finalement prendre la direction de la laverie. Il sentait l’eau couler le long de son dos et devait bien avouer qu’il commençait à avoir froid. Il mit alors le polo de Lloyd dans une machine, avec d’autres vêtements qui n’attendaient que d’être lavés et programma un séchage après le lavage. Il enleva ensuite son propre T-shirt et s’en servit pour essuyer ses cheveux. Il l’entendit ensuite dans un coin et récupéra dans le placard à balai son pull qu’il avait laissé avec ses affaires personnelles. Il laissa dans ce placard ses cigarettes détrempées puis retourna vers la salle de douches. Son pantalon lui était toujours mouillé mais tant pis, il ferait avec.

De retour dans la salle de douches, Justin ne perdit pas de temps et se mit immédiatement à éponger le sol. Quand le gros de l’eau fut retiré, il mit un peu de javel dans son sceau et commença à nettoyer le sol. Mouillé pour mouillé. Les deux pompiers de leur côté étaient en train de se doucher, nus, sans complexe tout en discutant de leurs dernières aventures. Justin devait bien avouer qu’il était toujours surpris par leur absence totale de pudeur et leur facilité à se foutre à poil l’un devant l’autre. Lui était moins à l’aise avec ça mais cela ne l’empêchait pas de faire son boulot. Le sol fut bientôt plus propre qu’à son arrivée et, alors qu’il était en train de rincer sa serpillière et de finir de l’essorer dans un évier, Lloyd s’approcha de lui et lui agita sous le nez son paquet de cigarette, terriblement sec comparé au sien, lui en proposant une.


« Comment refuser ! »


Laissant sa serpillère sur le bord de son sceau pour qu’elle sèche, Justin sortit de la salle de douche à la suite de Lloyd. Les deux compères sortirent alors de la caserne via une porte de secours et se retrouvèrent dehors. Justin sentit un frisson le parcourir. Les températures étaient vraiment fraîches et avec son pantalon trempé il avait l’impression de recevoir mille aiguilles dans les jambes. Heureusement, après ses heures à la caserne, sa journée serait terminée et il pourrait se changer. Justin attrapa alors une cigarette dans le paquet tendu par Lloyd et l’alluma avec son briquet tout en le remerciant. Tout comme le pompier, il bougeait frénétiquement d’un pied sur l’autre espérant se réchauffer. Il n’était pas particulièrement frileux en général mais là, ça devenait compliqué… Cela ne l’empêcha cependant pas de répondre à la question de Lloyd avec le sourire.

« Oui, toujours. »

En répondant cela, Justin ne mentait pas. Il faisait partie de ces gens avec une humeur assez constante, il se réveillait chaque matin dans le même état et allait se coucher de la même manière sauf cas exceptionnel. Il était bien dans ses baskets et dans sa vie et pouvait répondre le plus naturellement et le plus honnêtement du monde qu’il allait toujours bien.

« Et ta petite ? »

Justin sourit à Lloyd tout en recrachant de la fumée. Il se demandait ce que ça faisait d’être père… Pas mal de type de son quartier avait déjà un ou plusieurs enfants, il était presque à la traîne par rapport à eux ce qui était très loin de le traumatiser. Il vivait bien sa vie de célibataire, n’ayant à s’occuper que de lui-même. Cela ne l’empêchait pour autant pas d’apprécier les enfants des autres et notamment la petite de Lloyd, ce dernier lui ayant déjà montré quelques photos d’elle.

« Elle va commencer à être assez grande pour être fière de son père. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : avatar : swan / codage sig : frimelda
messages : 1118
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Lun 4 Déc - 9:41

a refreshing day. literally

Justin & Lloyd

Lloyd se tourne vers Justin qui, comme lui, n’a pas l’air bien réchauffé et piétine pour chauffer ses muscles un minimum et se réchauffer. Mais ce genre de mouvement est inutile, il faudrait qu’ils soient plus actifs que ça pour lancer la machine et arriver à un résultat, mais c’est toujours mieux que rien et ça donne l’illusion. En tout cas, frissonner ne l’empêche pas de garder le sourire et le pompier n’est pas surpris une seconde d’entendre son collègue (car c’est bien comme ça qu’il le considère même s’ils ne sont pas du tout dans la même branche) lui répondre qu’il va toujours bien. Si chez certains, cette réponse le ferait tiquer, l’inciterait à penser que la personne tente de noyer le poisson et de cacher une faille profonde, chez Flanagan, ça ne l’étonne pas. Le gamin est toujours de bonne humeur. Et quand ce n’est pas le cas, il n’est pas du genre à faire des mystères et lui explique généralement ce qui le turlupine. C’est pour cette raison que, de son côté, Lloyd essaie de se montrer également honnête dans ses réponses, même si ça ne lui vient pas tout à fait naturellement. Lui est plutôt du genre à assurer que tout va toujours bien quand il se sent au contraire au fond du gouffre et ne sait plus comment remonter...

Comme souvent, Justin s’intéresse ensuite à Merrin, sa fille. Immédiatement, un sourire vient illuminer le visage du pompier qui se revoit lui dire au revoir ce matin alors qu’elle était encore ensommeillée et d’humeur câline. Elle portait sa grenouillère licorne offerte par Lou pour remplacer son costume d’Halloween de King Kong dont il avait eu toutes les peines du monde à l’obliger à se débarrasser.
« Elle va commencer à être assez grande pour être fière de son père » lui glisse Justin alors que Lloyd pollue l’air avec la fumée de sa cigarette qu’il recrache.
« Ouais, j’sais pas trop pour ça. Il paraît qu’à la crèche elle m’appelle Papa Pin-Pon. Mais elle refuse catégoriquement de le dire devant moi. Quand les filles qui y travaillent lui demande elle se contente de sourire en coin. Elle adore se faire désirer » sourit-il alors que deux ou trois anecdotes à ce sujet lui viennent. Et parce qu’il est un papa poule, il ne peut s’empêcher de poursuivre sur ce thème et d’en partager quelques unes avec Flanagan. Et dire qu’il détestait entendre ces histoires de gamins quand il était encore un célibataire endurci convaincu qu’il n’aurait jamais d’enfants à lui... Ou en tout cas, qu’il ne deviendrait pas le genre de père à assommer ses amis avec des grands discours sur sa progéniture n’intéressant sur que lui. « Elle devient super moqueuse en ce moment et elle joue avec mes pieds. L’autre jour je lui sers un verre de lait chocolaté, elle me l’avale d’une traite donc je la ressers et là elle me dit : Merrin n’aime pas le lait au chocolat, en faisant la moue de diva. J’m’agace un peu parce qu’en ce moment elle tri beaucoup ses aliments et là elle éclate de rire et elle me dit : mais non c’est une blaaague papa ! Et elle pointe son petit doigt minuscule vers moi en ricanant. J’te jure elle me mène par le bout du nez. Elle mène tout le monde par le bout du nez... Enfin fait l’avoir vécu pour que ce soit drôle. C’est sa petite trogne de coquine qui fait tout » ajoute Lloyd qui se sent un peu bête maintenant.
Il connaît assez Justin pour savoir qu’il ne le jugera pas mais quand même.

« Et de ton côté, quoi de neuf ? » lui demande le grand blond pour dévier la conversation et ne pas se laisser tenter a raconter encore cinquante anecdotes sur sa Merrin...
il le voit frissonner à nouveau et ne remarque que maintenant à quel point son pantalon est trempé. Il s’est contenté de jeter un œil sur son haut et s’est figuré qu’il s’était changé de la tête aux pieds.
« Merde mec, j’avais pas vu ton pantalon. J’ai un survêtement propre pour aller à la salle. J’vais te l’passer » lui propose-t-il, faisant référence à la salle de boxe dans laquelle il se rend en moyenne deux fois par semaine pour évacuer le trop plein de frustration/colère qui l’étouffe parfois. C’est mieux que d’aller taper sur ses collègues comme il l’a fait en septembre, ce qui lui a valut pas mal d’embêtements.

(c) chaotic evil

_________________


she's got a smile it seems to me reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky & if i'd stare too long i'd probably break down and cry



Dernière édition par Lloyd Hatfield le Ven 8 Déc - 18:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 213
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Lun 4 Déc - 17:02

« Papa Pin-Pon ? Ta fille est géniale ! »

Justin avait laissé échapper un léger rire alors qu’il s’imaginait la petite de Lloyd en train de répéter ça à tue-tête à la crèche mais loin de lui bien sûr. Oui il trouvait ça adorable et n’avait aucune raison de le cacher. Et alors que Lloyd continuait à raconter des anecdotes sur sa petite, Justin lui ne perdit pas son sourire, bien au contraire. Oui les jeunes parents avaient tendance à ne jamais s’arrêter de parler dès qu’on les lançait sur leurs petits et clairement, c’était loin de déranger le jeune homme. Justin appréciait d’écouter les ordres et voir son camarade pompier être si fier et si heureux en parlant de sa fille, c’était assez agréable. Fumant sa cigarette avec plus de nervosité qu’il le voudrait à cause du froid, le jeune homme tournait régulièrement la tête vers Lloyd, souriant de plus en plus au fur et à mesure de ses histoires.

« Eh bah, ça va être une sacrée gamine ! Et j’adorerai te voir être mené par le bout du nez par elle. »

Justin rit alors de nouveau de bon cœur. Imaginer ce grand gaillard se faire complètement embobiner par sa fille, ça n’avait pas de prix. Justin n’avait pas de mal à imaginer comme Merrin pouvait être adorable et faire tourner son monde en bourrique et la répartie dont elle faisait preuve à son âge l’amusait beaucoup aussi. Les enfants étaient souvent surprenants, ça c’était quelque chose que Justin avait vite remarqué en traînant dans son quartier et en voyant au fur et à mesure des années les petits sous un autre jour. En écoutant Lloyd, il aurait presque pu avoir envie d’être papa… Mais non, ce n’était que fugace. Il était très bien tout seul pour le moment d’autant qu’il imaginait que pour le pompier ça ne devait pas être simple tous les jours. Alors que lui, il n’avait qu’à s’occuper de lui-même et mine de rien, ça changeait tout.
Dansant toujours d’un pied sur l’autre, sa cigarette presque terminée, il haussa les épaules alors que Lloyd lui demandait ce qu’il y avait de nouveau de son côté. Il n’avait absolument pas remarqué que Lloyd se sentait gêné de parler autant de sa fille mais si ça avait été le cas, il lui aurait sans doute ri au nez en le traitant d’abruti.

« Bof, pas grand-chose, la routine, la vraie. »

Justin afficha alors un grand sourire, rieur, faisant référence à la manière dont Lloyd avait qualifié sa journée quelques temps auparavant.

« Ma sœur prend de plus en plus la grosse tête, j’crois qu’elle s’est entichée d’un gars qui bosse dans le cabinet alors ça ne risque pas de s’arranger… Et mon p’tit frère fait tourner mes parents en bourrique, comme d’hab. »

Justin se baissa alors pour écraser sa cigarette qu’il venait de finir. S’il en parlait de manière assez détachée, il devait bien avouer que le comportement de son frère l’inquiétait un peu. Sa sœur par contre, il commençait à de moins en moins la supporter. Il n’avait pas évoqué son grand-frère pour la simple et bonne raison qu’il n’avait pas eu de nouvelles depuis un moment. Il l’appellerait peut-être en sortant du boulot.
Alors qu’il glissait son mégot dans sa poche, en attendant de pouvoir le jeter dans une poubelle, Lloyd remarqua que son pantalon était trempé et qu’il ne l’avait pas changé. Il s’empressa alors de lui proposer de lui en prêter un.

« Nan c’est bon, franchement t’embêtes pas. Après mes heures ici j’ai fini ma journée donc ça ira. J’taperai juste un sprint jusqu’à chez moi pour pas congeler. »

Justin avait froid et il ne pouvait le cacher mais à l’intérieur ça irait et sa journée était bientôt terminée. Il ne voulait pas déranger Lloyd, il avait fait une bêtise, il devait l’assumer maintenant. Cela lui donnait juste un air pas très malin alors qu’il sautillait sur place comme un enfant ayant envie d’aller aux toilettes. Il attendit que Lloyd ait terminé sa cigarette pour pousse la porte par laquelle ils étaient sortis. D’un coup, l’atmosphère de la caserne lui parut extrêmement chaleureuse. Il s’ébroua alors, comme pour finir de se réchauffer.


« Y’a une pièce que vous avez besoin que je nettoie en priorité ? »


Au moins, travailler, ça le maintiendrait en mouvement et ça le réchaufferait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : avatar : swan / codage sig : frimelda
messages : 1118
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Ven 8 Déc - 18:09

a refreshing day. literally

Justin & Lloyd

Lloyd se contente de sourire lorsque Flanagan lui lance qu’il aimerait bien le voir se faire mener par le bout du nez par sa petite. S’il n’est pas du genre hyper autoritaire à la caserne, il est quand même bon meneur d’homme quand la situation l’exige et sait se faire respecter. Ce qui contraste totalement avec sa relation avec Merrin. Parce que c’est bel et bien son petit bout de fillette qui le mène à la baguette et fait la loi chez eux… Combien de fois a-t-il dû la laisser s’habiller n’importe comment parce qu’elle refusait de quitter la maison sans ses botte fourrée alors qu’il faisait une chaleur à mourir pour éviter qu’elle continue de lui vriller les tympans et de se rouler par terre ?  Combien de nuit a-t-elle passée dans son lit à lui plutôt que dans son berceau parce qu’elle lui faisait une comédie de tous les Diables ? Et il ne préfère même pas aborder le sujet de l’alimentation avec qui que ce soit ! Enfin si, il en parle avec les professionnelles de la petite enfance qu’il croise régulièrement à la crèche et se moque gentiment de lui lorsqu’il leur raconte les situations auxquelles il est parfois confronté avec Merrin. Elles sont de bons conseils en règle générale mais…Lloyd a bien dû mal à les appliquer ces conseils.
N’empêche que malgré tout ce qu’elle lui fait parfois subir, il n’envisage de renoncer à tout ça pour rien au monde. A une époque, il n’aurait peut-être pas été si catégorique mais aujourd’hui, il sait que devenir père est la meilleure chose qui pouvait lui arriver.
Il se laisse d’ailleurs aller à penser à ce qu’il va bien pouvoir faire avec sa fille quand ils rentreront de leurs journées respectives. Il sera certainement KO à cause de sa garde de 24h et elle en pleine forme puisque tout juste sortie d’un sommeil réparateur, mais peu importe. Il a pris l’habitude de ce rythme éreintant. Peut-être qu’il l’amènera au parc le matin, si le temps le permet. Ou bien à la bibliothèque pas trop loin de chez eux puisque Merrin adore lire. L’après-midi sera consacré à une bonne sieste bien méritée et ensuite ils joueront tous les deux, au chaud, à l’appartement. Ou bien ils iront visiter Maureen, la mère de Lloyd. Ouais, sans doute… Ça dépendra de son humeur à ce moment-là.  Si elle s’avère trop déprimée, il fera l’impasse pour ne pas imposer ça à Merrin.

Réalisant que ses pensées deviennent un rien plus sombres, Lloyd décide de ramener la couverture sur Justin en le questionnant à son tour. Ca lui évitera aussi de se lancer dans une énième anecdotes qui n’intéressera certainement pas le jeune homme. Il ne lui fera certainement pas savoir mais n’empêche que…
« Bof, pas grand-chose, la routine, la vraie. »
Lloyd laisse échapper une exclamation amusée en même temps qu’un peu de fumée de sa cigarette. Il devine qu’il fait référence à ce qu’il lui a répondu un peu plus tôt quand Justin s’est lui-même inquiété de son état d’esprit actuel et lui a demandé de ses nouvelles.
Mais au lieu de s’arrêter là, de se contenter de cette réponse plutôt évasive – il s’en rend compte à présent – Justin enchaine en lui parlant de sa sœur. Kathleen si sa mémoire est bonne. Le pompier se souvient qu’ils ont parlé d’elle une fois ou deux mais tous les détails ne remontent pas et il lui fut du temps pour raccrocher tous les wagons.  S’il a au moins retenu le prénom de sa sœur et se remémore quelques trucs à son sujet, il a totalement occulté le prénom du cadet de Justin. Dylan non ? Brian ? Ryan ?
Il grimace, contrarié pour lui et les soucis que lui cause sa fratrie, se laissant traverser un instant par la pensée que, de son côté, il aurait aimé avoir encore un jeune frère pour faire tourner ses parents en bourriques. Mais Kevin est mort. A cause de lui. Son père est mort et sa mère est en train de devenir folle…
Au lieu de rebondir immédiatement sur le sujet, Lloyd qui vient de noter l’état pitoyable du pantalon de son interlocuteur s’interrompt pour lui proposer de lui en prêter un. Mais Justin décline son offre, avant de lui demander s’il veut qu’il s’occupe d’une pièce en priorité. Une façon comme une autre de mettre fin à l’échange qu’ils ont. Est-ce parce qu’il a l’impression que Lloyd n’était pas enclin à lui parler ? Parce qu’il veut en finir au plus vite avec sa journée ? Ou plus simplement parce qu’il était aussi gelé que lui et voulait retourner à l’intérieur se réchauffer.
« Me tente pas, tu sais bien que je vais t’envoyer nettoyer le coin le plus dégueu de la caserne, juste pour me venger. Je parle du boxe d’Elvis » précise-t-il en se frictionnant les épaules. « T’as mangé ? J’suis tenté de pousser ma chance et d’essayer de manger un morceau avant d’être appelé à nouveau. Tu veux te joindre à moi ? J’ai pas que du tofu et des graines, promis, j’ai des snacks » l’encourage-t-il, faisant référence au fait qu’il soit, à sa connaissance, le seul végétarien de la caserne. Il se fait pas mal charrier là-dessus d’ailleurs.
Et c’est à cause de ça qu’il s’est pris la tête avec Aaron en septembre et qu’ils en sont venus aux mains. Cet enfoiré lui a fait avaler de la viande à son insu le jour où il ne fallait pas venir le faire chier et voilà.
« Tu pourras me parler plus en détail de ce que fais ton frangin. Et tu pourras me remontrer une photo de ta sœur et me redonner son âge que je propose éventuellement mon CV pour remplacer son prétendant » le taquine Lloyd en l’entrainant déjà à sa suite en direction des cuisines où son repas est stocké.


(c) chaotic evil

_________________


she's got a smile it seems to me reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky & if i'd stare too long i'd probably break down and cry

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 213
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Dim 10 Déc - 19:42

Justin n’avait absolument pas remarqué le léger changement qui s’était opéré chez Lloyd. Il n’avait pas pensé une seule seconde que ses paroles auraient pu lui rappeler de mauvais souvenirs. S’il avait su, bien sûr, il se serait abstenu pour ne pas évoquer de mauvaises choses à son camarade. Mais raté, il s’était enfoncé dans la brèche sans même imaginer ce qui se produisait en cet instant chez le pompier. Ce dernier ne semblait pas lui en vouloir pour autant, bien au contraire. Une fois encore, il avait écouté le technicien de surface avec attention, comme il le faisait toujours. Justin ne pouvait nier qu’il appréciait cela. Il ne comprenait pas ceux qui demandaient des nouvelles pour au final ne pas vraiment écouter la réponse, ne faisait ça que par pure politesse et encore, pour faire bien. Lloyd n’était pas comme ça et Justin appréciait donc sincèrement les moments où ils pouvaient échanger ensemble. Ce n’était donc certainement pas dans l’intention de couper court à leur échange que le jeune homme avait ramené sur la table ce pour quoi il était payé. Simplement, il ne voulait pas qu’on se méprenne sur ses intentions et sa volonté de faire correctement son boulot. Lloyd de son côté, continua sur le ton de l’humour en évoquant Elvis qui avait échappé à la baignade mais pas à cette vanne.

« Oh tu sais, je travaille aussi pour les flics alors j’ai plus peur de grand-chose. »

Celle-là aussi, elle était gratuite et Justin laissa échapper un léger rire. Pas de panique, il n’avait rien contre les policiers pour qui il travaillait. Simplement, il savait que ces derniers ne jouissaient pas nécessairement d’une excellente réputation concernant l’ordre et la propreté et cette petite blague lui tendait les bras. Pourquoi résister ? De même qu’il était difficile de dire non à la proposition que Lloyd venait de lui faire.

« J’aime la viande mais j’ai pas peur des légumes. »

Justin afficha alors un sourire tranquille, signifiant à Lloyd qu’il acceptait sa proposition. Il finirait plus tard pour compenser. Quant au fait que Lloyd soit végétarien, s’il ne comprenait pas du tout ce choix alimentaire, il s’en fichait royalement. Lloyd faisait bien ce qu’il voulait et lui n’allait pas mourir de ne pas manger de la viande à tous les repas alors bon. Il emboîta donc le pas au pompier alors que ce dernier revenait sur le sujet de ses frères et sœurs. Justin sortit alors son portable de sa poche, ouvrit les documents et trouva une photo de la fratrie au grand complet qui datait du Noël précédent. Il tendit alors son téléphone à Lloyd. La qualité n’était pas folle mais c’était tout ce qu’il avait. Et oui, il montrait vraiment une photo de sa sœur à Lloyd, le prenant aux mots, avec humour bien sûr.

« Elle vient d’avoir 22 ans mais je suis pas sûr que ce soit un cadeau. »

Justin sourit tandis que les deux compères arrivaient dans la salle où les pompiers avaient coutume de prendre leur repas. Une salle que Justin connaissait bien puisqu’il devait régulièrement la nettoyer. Les pompiers faisaient toujours au mieux pour laver l’endroit mais l’urgence les appelant sans cesse, ce n’était pas un luxe d’avoir le technicien de surface pour assurer le tout. Justin attendit de savoir si Lloyd avait besoin de lui pour préparer quelque chose. Il s’assit ensuite devant une table, grimaçant alors que son pantalon mouillé collait encore davantage à sa peau. Au moins, il réfléchirait deux minutes la prochaine fois avant de faire une blague dans le genre.

« Je dois avouer que Ryan m’inquiète vraiment. Il a toujours fait des conneries mais rien de grave. Ces derniers temps, j’le trouve bizarre. »

Les bras croisés sur la table, Justin poussa un profond soupir. Il n’arrivait pas à comprendre ce qui clochait chez son frère. Il avait toujours été agité, avait toujours eu besoin de plus d’espace et d’attention que les autres mais pour Justin, ce n’était pas un problème. Seulement, cela faisait un moment que le petit de la famille avait un comportement franchement limite avec ses parents. Il en devenait agressif voir violent ce que son père ne tolérait pas. Justin avait préféré ne pas se mêler de tout ça jusque-là, pensait qu’il ne ferait qu’enfoncer son frère d’avantage. Il commençait cependant à se demander si, en tant que frangin, il n’avait pas tout intérêt à s’imposer un peu. Dans l’intérêt des deux parties.

« Il répond à mon père, traite ma mère comme une esclave… Quand il est à la maison bien sûr puisque d’après mon père, il passe la majeure partie du temps en vadrouille. »

Justin avait même songé pendant un temps à appeler Dylan, se demandant si l’aîné n’aurait pas plus de poids que lui dans toute cette histoire mais il n’était pas passé à l’action. Peut-être parce qu’il ne voulait tout simplement pas croire que quelque chose de sérieux puisse se cacher derrière tout ça ? Justin poussa alors un long soupir.

« Merrin ne doit jamais grandir. »

Non, elle était bien trop mignonne pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : avatar : swan / codage sig : frimelda
messages : 1118
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Ven 15 Déc - 13:02

a refreshing day. literally

Justin & Lloyd

Lloyd, un sourire taquin flottant sur ses lèvres, attrape le téléphone que lui tend son camarade pour y observer une photo de sa fratrie au complet. Ils ont tous un air de famille évident. Lloyd s’attarde un instant sur le visage de Kathleen qui, bien entendu - même si elle est fort jolie - ne l’intéresse pas en raison de son jeune âge. Et de son caractère, comme le fait si bien remarquer Justin. Ils ne s’entendraient certainement pas des masses. Il juge peut-être un peu rapidement mais, de ce qu’il a entendu, elle est un peu superficielle et guindée. Des traits qui ne colleraient pas vraiment avec sa propre personnalité et sa manière de vivre, sans fioriture. S’il avait voulu faire fortune ou grimper des échelons sur l’échelle sociale, Lloyd ne se serait certainement pas lancer dans une carrière de pompier qui lui permet à peine de joindre les deux bouts. Et encore, c’est parce qu’il dispense des cours de plongée en à-côté et reçoit un pécule pour les formations qu’il donne parfois.
« T’as raison. C’est un beau brin de fille mais comme toutes les roses elle a des piquants » lance-t-il distraitement, alors qu’ils atteignent le mess.
Justin lui offre son aide mais le pompier lui assure qu’il n’a qu’à faire réchauffer sa gamelle puis l’invite à prendre place. Il va chercher sa nourriture dans le réfrigérateur commun et le place dans le microonde en espérant ne pas le chauffer pour rien. Lloyd essaie cependant de ne pas trop y penser pour ne pas se porter la poisse... Il suffit de se croire tranquille pour que l’alarme se mette à raisonner dans la caserne.
La voix de Justin s’élève de nouveau, sitôt qu’il se tourne vers lui, s’appuyant au plan de travail, ses bras croisés sur son torse. Il fronce un peu les sourcils, l’écoutant avec attention évoquer les problèmes de son plus jeune frère. Le grand blond devine à la posture du technicien de surface que le sujet le contrarie sincèrement et qu’il se sent dépassé. Doit-il en déduire que son attitude dépasse celle d’un adolescent normal ?
Sa propre crise d’ado a été assez carabinée et s’est soldée par le décès de son frère. Lloyd était un véritable petit con, ingrat, méprisant, grotesque quand il y repense. Il se prenait pour un caïd, se prenait sans arrêt la tête avec son père avec qui il n’est jamais parvenu à s’entendre et se montrait agressif envers sa mère. Il lui en voulait de consacrer tout son temps à Kevin et ne réalisait pas à l’époque ce que quelques années de plus et d’expériences lui permettent de savoir aujourd’hui... Son égoïsme de l’époque avait conduit à la mort de Kevin. Une mort accidentelle bien sûr, il n’avait rien prémédité. N’empêche que le résultat est resté le même. Il a voulu fuir ses responsabilités, ce frère handicapé qu’il en était venu à détester et Kevin a été heurté par une camionnette pendant qu’il détournait sciemment son attention de lui.

« Je vois... » lance Lloyd d’un ton méditatif, encore un peu dans ses pensées, perdu dans ses souvenirs pénibles et culpabilisants.
Comme n’importe qui, la première idée qui lui vient à l’esprit est que le cadet de Justin a possiblement basculé dans la drogue. Ça expliquerait un changement brutal dans son comportement, son besoin de fuir le domicile pour consommer son herbe (ou plus dangereux encore) et son agressivité lors des périodes de "sevrages". Mais Lloyd n’a pas envie de faire peur à son interlocuteur. Il y a sûrement déjà songé lui-même de toute manière.
« Merrin ne doit jamais grandir » ajoute tout à coup Justin, avant qu’il ait pu ajouter quoi que ce soit.
Lloyd esquisse un sourire sans joie. Cette idée lui vient à peu près tous les deux jours... Quand il voit des gamines traîner dans les rues, habillées comme des femmes déjà (et pas vraiment des femmes très respectables en plus de cela), ça lui fiche la frousse. Le cafard aussi. Dans son métier, il voit des tas de choses, des tas de situations qui lui font d’avance craindre le pire pour sa petite princesse...
« Si je pouvais, je l’enfermerai à double tours jusqu’à la fin de ses jours. »
Ces mots à peine prononcés, il réalise que c’est exactement ce que fait sa mère et est parcouru par un frisson. Depuis la mort de Kevin, elle s’est enfermée chez elle et, à la mort de son mari, elle a jeté la clé de sa propre cellule par la fenêtre. La situation devient ingérable. Il se souvient du jour où Merrin a fait une mauvaise chute de son plan de change et du fait que sa mère ait préféré la laisser partir en ambulance avec de parfaits inconnus plutôt que de mettre un pied dehors et affronter le monde.
Lloyd se détourne, faisant mine de surveiller la cuisson de son plat. La vérité c’est qu’il a peur que Justin puisse lire quoi que ce soit sur son visage. Il s’occupe un moment les mains et l’esprit à préparer assiettes et couverts, puis vient déposer le tout sur la table.

« Il en est où de ses études ? » questionne-t-il Justin pour en revenir au sujet de son frère.
Pendant qu’il lui répond, il termine de dresser un semblant de table pour eux deux et retourne chercher sa gamelle maintenant chaude pour les servir.
« Tu as essayé d’avoir une conversation avec lui ? »


(c) chaotic evil

_________________


she's got a smile it seems to me reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky & if i'd stare too long i'd probably break down and cry



Dernière édition par Lloyd Hatfield le Mer 20 Déc - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 213
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Dim 17 Déc - 20:23

Justin avait parlé de Ryan à Lloyd de manière assez naturelle. S’il n’était pas du genre à se faire du souci pour n’importe quoi et à étaler sa vie à la vue de tous, il devait bien avouer que concernant son frère c’était différent. Il ne s’agissait pas de lui, de son petit nombril mais bien d’un membre de sa fratrie qu’il se devait de protéger et d’aider. Or là, clairement, il ne savait plus trop comment faire. Parler avec Lloyd l’aiderait peut-être à envisager un nouvel angle d’attaque, à trouver une autre manière de faire parler Ryan qui semblait décidé à se renfermer sur lui-même mais aussi et surtout à se couper de sa famille. Justin se surprit à penser que cela l’emmerdait beaucoup plus que de voir Kathleen s’en aller et il s’en voulut légèrement. Il appréciait sa sœur, du moins, il l’appréciait avant. Désormais, il ne savait plus trop quoi penser, ayant de plus en plus de mal avec la personne qu’elle était en train de devenir. Et vu que Lloyd ne semblait pas décidé à la ramener sur le droit chemin en la fréquentant… Dommage. En tout cas, Justin espérait sincèrement que Merrin ne se perdrait pas en route comme son frère ou sa sœur. Qu’elle ne se braquerait jamais contre son père, qu’ils auraient toujours cette jolie relation. Lloyd semblait d’ailleurs de cet avis et évoqua le fait qu’il pensait parfois à l’enfermer, loin du monde. Justin lâcha alors un petit rire alors que Lloyd lui se détournait, visiblement pour jeter un œil au repas en cours de réchauffage.

« T’en fais pas, avec toi comme père, j’suis plutôt sûr qu’elle deviendra une chouette fille. »

Et c’était sincère. Certes au sein de sa fratrie, tous prenaient des chemins différents bien qu’ayant eu les mêmes parents mais il était persuadé qu’ils étaient tous des gens biens. Différents sans nul doute mais même Ryan qui déconnait restait à ses yeux un garçon avec des valeurs. Il avait juste besoin d’un coup de pouce pour se le rappeler… Du moins c’était ce qu’espérait Justin. Le jeune homme retourna alors son attention sur Lloyd qui était en train de mettre la table. Justin était un peu gêné de se faire servir comme ça et ne put s’empêcher d’arranger les couverts sur la table, pour ne pas avoir l’impression de ne vraiment rien faire. Lloyd le questionna alors de nouveau sur son frère.

« Il est en dernière année de lycée mais j’suis pas vraiment certain qu’il aille en cours. »

Et ça aussi, ça l’emmerdait un peu. Certes, Justin n’était pas un exemple en la matière puisqu’il avait lui-même arrêté l’école très tôt, dès ses 14 ans il fuyait les salles de classes. Mais il savait, lui, que sa situation n’avait rien à voir. Il avait arrêté d’aller à l’école parce qu’il ne pouvait plus suivre, parce que son souci avec la lecture l’handicapait. Ryan c’était différent, Ryan avait tous les outils en main pour réussir, un peu comme leur aîné, Dylan et il trouvait ça dommage qu’il gâche ça…

Lloyd vint alors finalement s’installer à la table tout en servant les deux assiettes qui se trouvaient là, une pour lui et une pour Justin. Ce dernier le remercia chaleureusement avant de reprendre au sujet de son frère.

« Oui, j’ai essayé mais il m’écoute pas vraiment, me répétant sans cesse que moi j’me suis bien barré sans aucun diplôme etc. etc. »

Justin poussa un soupir. Son frère trouvait toujours un truc à lui répondre, justifié ou non, ça ne changeait rien, il contre-attaquait toujours, ne cherchant même plus à écouter. Justin, comme pour se réconforter, attrapa alors sa fourchette et avala une première bouchée. Il adressa alors un sourire amusé au pompier.

« C’pas mal pour de la nourriture de lapin. »

C’était une blague, bien sûr. Peut-être pas très subtile, le pompier en avait peut-être assez d’entendre sans cesse des remarques sur son régime alimentaire mais Justin n’avait pas pu s’en empêcher, n’y voyant surtout pas le mal. Pour lui, c’était juste une boutade, sans arrière-pensée. Il prit d’ailleurs une seconde bouchée qu’il avala avec plaisir. Mine de rien, manger l’aidait un peu à se réchauffer et faire abstraction de son pantalon trempé qui lui glaçait les os.

« T’as des frères et sœurs toi ? »

Parce qu’au final, il ne se souvenait jamais avoir entendu Lloyd aborder le sujet. Bien sûr, Justin n’avait aucune idée de l’impact que pouvait avoir cette question, il l’avait lâché de la manière la plus naturelle du monde, à moitié concentré sur son assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : avatar : swan / codage sig : frimelda
messages : 1118
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Mer 20 Déc - 11:11

a refreshing day. literally

Justin & Lloyd

Lloyd grimace en entendant Justin répondre à sa dernière interrogation. Effectivement, la voix de Justin ne va pas peser très lourd dans la balance s’il ne s’est pas lui-même montré irréprochable par le passé. Il pourrait rebondir là-dessus en essayant justement de faire comprendre à son interlocuteur qu’il peut prouver par A+B à son frère que ce n’était pas la bonne solution et qu’il s’en trouve pénalisé à l’heure actuelle mais…à vrai dire, le pompier ne sait pas si c’est le cas. Peut-être que Justin n’est simplement pas un garçon ambitieux et que son train de vie lui convient parfaitement. Après tout, chaque fois qu’il le croise, il semble heureux, a toujours le sourire et travaille consciencieusement. D’autant que, sans lui, la caserne ressemblerait à une véritable zone de guerre et toute la caserne lui doit une fière chandelle ! Du coup Lloyd n’est pas certain que cet argumentaire là fonctionne non plus…
Bon et puis il faut dire ce qui est : aborder ce sujet là avec Justin serait assez épineux. Lloyd n’a pas envie qu’il pense qu’il le voit comme un raté ou quelque chose de ce genre, parce que ce n’est absolument pas le cas.
« Je vois. Et puis ils sont têtus et ont toujours raison à cet âge… » commente donc simplement le pompier. « Il a une idée précise de ce qu’il aimerait faire plus tard et ça ne nécessite pas un diplôme ou bien il n’a justement aucune idée de ce qu’il veut faire de lui-même ? » cherche-t-il encore à se renseigner avant de commencer à manger, laissant l’opportunité à Justin de lui répondre.
Sa bouchée avalée, il reprend sa réflexion et une idée lui vient.
« Tu pourrais lui proposer de venir bosser un peu avec toi, qu’il voit un peu ce que ça donne. Je suis sûr que le Chef accepterait. On pourra aller lui proposer ensemble. Ca lui permettrait de voir s’il est prêt à se frotter à la vie active ou pas. Tout le monde n’est pas fait pour rester sagement assis sur les bancs d’école. »
Et il parle d’expérience. S’il n’a jamais été mauvais élève, il n’a jamais non plus aimé l’école. Ce n’était tout simplement pas pour lui, malgré les facilités qu’il pouvait avoir dans certaines matières. Lloyd avait l’impression d’avaler des savoirs-morts qui ne lui seraient jamais d’aucune utilité dans d’autres matières qui l’indifféraient alors totalement.  

« C’pas mal pour de la nourriture de lapin. »
Lloyd laisse échapper un petit ricanement en avalant une nouvelle bouchée.
« Va t’faire Flanagan. »
Il ne se vexe pas. Après tout, ce qu’il vient de recevoir est plus ou moins un compliment. Et puis des remarques de ce genre, il a l’habitude d’en entendre depuis le temps qu’il s’est mis au régime sans viande… Sans compter qu’il est sûr de lui et SAIT que ce qu’il a préparé est bon. Sa mère a toujours été une fine cuisinière et lui a filé pas mal de tuyau. Et puis il a toujours été créatif en cuisine et sait marier les saveurs.
« Encore une bouchée et tu vas m’demander des recettes, je le sais » continue Lloyd, sur le ton de la plaisanterie.
Mais il ne garde pas son sourire très longtemps. Dès que son cadet aborde - tout à fait naturellement - le sujet de sa propre famille, le grand blond déchante un peu. Avant de lui répondre, il prend le ton d’essuyer sa bouche dans une serviette et se racle un peu nerveusement la gorge. Il n’aime pas parler de ça, même si du temps à passer depuis l’accident de Kevin. Sans doute parce que les conséquences de son décès sont sous son nez chaque jour, chaque fois qu’il croise le regard de sa mère ?
Il pourrait mentir pour s’éviter tout ça mais n’en a tout simplement pas envie. Et puis à quoi bon de toute façon ? Mentir ne l’empêchera pas d’y penser.
« Oui. Enfin j’avais un frère. Bien plus jeune que moi, mes parents l’ont eu sur le tard » ce qui expliquait sa trisomie mais ça, il se garde d’en parler. Ce n’est pas le sujet. « Il a eu un accident de vélo quand il avait neuf ans. Il a été tué sur le coup. »
En fait il a été trainé sur plusieurs mètres et sa main et son oeil gauche bougeaient encore quand je suis arrivée à son chevet, même s’il était en charpie, mais je vais t’épargner ce petit détail mec.
« Du coup j’ai…pas eu l’occasion de rencontrer les mêmes problèmes que toi avec Ryan. »
Il en avait connu un tas d’autres à cause du handicape de son frère, mais pas celui-ci.

Quelques gars de l'équipe de Lloyd se rapprochent de la table pour venir eux aussi casser la croute, profitant de cette pause bénie qui leur est accordée.  


(c) chaotic evil

_________________


she's got a smile it seems to me reminds me of childhood memories where everything was as fresh as the bright blue sky & if i'd stare too long i'd probably break down and cry

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 213
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   Mer 27 Déc - 14:28

« Je crois qu’il sait pas trop se projeter… Mais ouais, ça pourrait être une bonne idée de le confronter à la vraie vie. Merci. »

Justin adressa alors un sourire plein de gratitude à Lloyd. Il n’était pas sûr et certain que l’idée du pompier fonctionnerait puisqu’il fallait déjà que son frère accepte mais il devait avouer que c’était une bonne idée. Et cela lui faisait mine de rien plaisir d’être soutenu par son ami. Il avait toujours su qu’il pouvait compter sur le pompier en cas de besoin et ce dernier était une fois encore en train de lui prouver. Cela faisait partie des choses les plus importantes aux yeux du technicien de surface. Et s’il savait le souligner et dire merci, il n’était pas non plus du genre à plonger dans le sentimentaliste à la moindre occasion. Une sorte de fierté masculine mal placée l’en empêchait indéniablement. Aussi, ce fut le plus naturellement du monde qu’il embraya sur un petit commentaire concernant le plat que Lloyd venait de leur servir. La réaction du pompier ne se fit pas attendre et il adressa des mots doux à son cadet. Ce dernier, loin de se vexer, éclata d’un rire franc et sonore. Il l’avait bien cherché, c’était de bonne guerre et ça l’amusait. Lloyd enchaîna ensuite en lui expliquant qu’il allait bientôt lui demander de livrer ses secrets de cuisinier. Justin avala alors une bouchée de plus, faisant référence aux propos de son aîné avant de prendre la parole à son tour.

« Mh… Peut-être, peut-être… »

Ne surtout pas lui céder trop facilement, sinon, ce ne serait pas drôle. Justin lança donc la conversation sur un autre terrain, d’un air toujours enjoué. Pourtant, s’il n’était pas le mec le plus doué pour décrypter les émotions des autres, le changement d’expression du visage du pompier ne lui échappa pas. Il le regarda alors avec attention s’essuyer la bouche et se râcler la gorge comme s’il cherchait à gagner du temps ou à trouver l’énergie de dire ce qui allait suivre. Justin de son côté posa sa fourchette et ne quitta pas du regard Lloyd comme absorbé par ce nouveau visage qu’il montrait soudainement. Le pompier par répondre à la question de son cadet et autant dire que ce dernier se sentit soudainement affreusement gêné. Il n’aurait jamais imaginé une telle chose et la culpabilité le grignotait. Il leva alors les yeux quelques instants pour observer les pompiers qui venaient s’installer autour d’eux à table avant de retourner son attention vers Lloyd.


« Je suis désolé… »


Justin avait parlé tout bas, lâchant ces quelques mots dans un souffle. Ils étaient sincères mais il n’avait pas osé parler trop fort, craignant que les autres soient interpellés par ses propos et cherchent à se mêler à la conversation. Justin ne savait pas si Lloyd en avait parlé à ses collègues ou pas mais il était certain que c’était un sujet qu’il préférait oublier, cela se voyait. Alors, sans être l’homme le plus fin du monde, Justin tentait à sa manière d’éviter d’en faire plus que ce qu’il avait déjà fait. Il aurait aimé trouver quelque chose d’autre à dire, des mots réconfortants, des choses gentilles mais pourtant, rien ne lui venait. Il fixait Lloyd, se sentant à la fois triste pour lui et coupable d’avoir abordé ce sujet alors qu’ils passaient jusque là un bon moment de détente. Justin tourna alors le regard vers son assiette avant de relever les yeux.


« Ma mère priera pour lui. »


C’était ridicule et sans doute absurde mais c’était ce qui lui était venu en tête. Sa mère était une catholique très croyante et il savait qu’elle aimait prier pour ceux que la vie n’avait pas épargnée, ne se plaçant en aucun cas dans cette catégorie. C’était ridicule par rapport au drame que Lloyd avait vécu, surtout si ce n’était pas récent et ça ne changerait rien mais Justin avait trouvé important de dire cela, sans savoir pourquoi. Attrapant alors finalement sa fourchette, il avala une nouvelle bouchée du repas préparé par Lloyd et, ne voulant pas le mettre mal à l’aise plus longtemps, décida de passer à autre chose comme si de rien n’était. Ce n’était pas un manque de respect, bien au contraire.

« Bon, ok, j’avoue, j’serais content de pouvoir manger des trucs pareils plus souvent. »

Un nouveau sourire illumina alors le visage du jeune homme. Revenir en arrière, replacer Lloyd dans un terrain connu, c’était le mieux qu’il pouvait faire pour sauver sa pause et l’empêcher de partir en intervention la mine sombre et la tête remplie de mauvais souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un petit rafraîchissement - Lloyd   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un petit rafraîchissement - Lloyd
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un rafraîchissement de la mémoire
» D30s - le p'tit rafraîchissement de Maumau
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: Downtown The Loop :: CHICAGO FIRE DEPARTMENT-
Sauter vers: