AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 SAISON II # INTRIGUE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : /
Messages : 103
quartier : Centre ville
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Jeu 4 Jan - 19:16

Justin avait tenté de rire à la remarque de sa sauveuse sur l’endroit d’où il pouvait la connaître mais aucun son n’était sorti de sa bouche. Un sourire avait cependant étiré ses lèvres avant de vite disparaître tandis que la jeune femme lui annonça qu’elle allait tenter d’immobiliser son bras. Il savait que ça allait faire mal, la sensation ressentie alors qu’il avait dégagé son membre de sous la machine était encore bien présente. Mais il n’avait pas le choix, rester comme ça c’était risquer de se faire encore plus mal et surtout, être dans l’incapacité de bouger. Il avait donc d’un regard donné l’autorisation à la jeune femme de s’occuper de son bras. Docile, Justin souleva son bras blessé en s’aidant de l’autre au compte de la jeune femme. Ce mouvement lui arracha une grimace et un grognement de douleur mais il parvint à tenir suffisamment longtemps pour qu’elle puisse placer le tissu ce qui était déjà une belle victoire. Tandis qu’elle la nouait derrière sa nuque, Justin tenta d’apprivoiser la douleur en se concentrant sur sa respiration. Elle relança alors la conversation, lui demandant d’où il pensait la connaître. Justin remettait ses idées en place alors qu’elle enchaînait déjà en lui proposant de tenter la position assise. Se concentrant sur ça plutôt que sur l’effort requis pour parler, il se redressa et se retrouva finalement adossé contre la machine qui avait été tour à tour son outil de travail puis son outil de torture. Une fois-là, il parvint enfin à lâcher quelques mots, essayant une fois de plus d’arborer un sourire.

« Tu connaîtrais pas Taylor ? »


Pas le temps de poursuivre cette petite conversation, des cris se firent entendre, alertant les deux jeunes gens. Après un échange de regard, Justin se mit sur ses pieds, aidé par la demoiselle. Ils avancèrent aussi vite qu’ils le purent et découvrirent rapidement deux jeunes femmes au sol, les jambes bloquées par un étalage. Un homme, le visage en sang et couvert d’éclats de verre tentait désespérément et seul de les dégager. Aidé par la jeune femme, il s’agenouilla à côté d’une des deux demoiselles alors que sa sauveuse était au près de l’autre. L’homme utilisa de nouveau ses forces pour soulever l’étalage, Justin l’aida tant bien que mal avec son corps, pour que le meuble bouge le moins possible tandis que de son bras valide et en criant à la fois de rage et de douleur, il aida la jeune femme à s’extirper de dessous. Quand, après un long effort, il vit qu’elle n’était plus sous la structure, il se leva par réflexe, comme s’il avait plus de facilité à respirer en hauteur.

Fatale erreur. Justin eut tout juste le temps d’adresser un sourire qui se voulait réconfortant à la jeune femme qu’il venait d’aider à se dégager. Il sentit ses forces l’abandonner et tout devint flou. Une vive douleur lui traversa la tête alors que cette dernière heurtait le sol. Une vague nauséeuse s’empara de lui, la douleur se fit encore plus forte. Grimaçant, Justin roula sur le dos, cherchant du regard les personnes qu’il avait vues auparavant. Sauf qu’il ne voyait presque plus rien. Sa vue était trouble, des tâches se dessinaient devant ses yeux, des sources lumineuses semblaient danser mais il était incapable de distinguer quoi que ce soit de net. La douleur était de plus en plus fort et il avait la désagréable impression de se sentir partir, d’être happé par quelque chose. Pourtant, l’instinct qui s’était déjà manifesté auparavant était toujours là. Il ne devait pas dormir. Il ne fallait pas qu’il dorme.

« J’vois plus rien… J’vois plus rien… »

Justin avait lâché ces mots dans un souffle. Il avait envie de les crier pourtant, il n’en avait pas la force. Ce fut un son faible qui sortit de sa bouche. La douleur le vrillait, irradiant tout son corps mais partant surtout de son crâne comme si quelqu’un s’acharnait à lui taper dessus encore et encore. Il ne voyait plus rien, n’entendait presque plus rien, perdant tout ses repères, il sentit la panique l’envahir alors que sa respiration se faisait de plus en plus rapide et saccadée.
Revenir en haut Aller en bas

PRINCESSE DE LA CB ✩◝(◍⌣̎◍)◜✩
avatar
Profil
crédits : Dulde(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 666
quartier : south side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Sam 6 Jan - 18:00


Saison 2, intrigue 2

••••

Je n'ai ni le loisir ni l'opportunité de lui demander des précisions sur l'information qu'il m'apporte. Je ne sais pas comment il connaît ma petite amie et comme cette dernière n'est pas du genre à montrer des photos de moi à tout le monde, ça n'explique pas comment il m'a reconnu. Mais ce n'est pas franchement notre priorité quand des appels à l'aide se font entendre non loin de notre position. Aidant du mieux que je le peux le jeune homme à se mettre debout, je passe un bras autour de lui, évitant d'entrer en contact avec son bras probablement cassé, avançant lentement vers l'origine des cris. Le spectacle que je découvre est bien plus inquiétant que celui que je viens de quitter. Deux femmes, le corps à moitié visible seulement, et un homme dont le visage en sang ne présage rien de bon, essayant vainement de les sortir de là.
Il ne faut guère de temps à mon compagnon et moi-même pour nous mettre en mouvement et l'aider du mieux possible avec le peu de force que l'on a à disposition. Je sens mon cœur se contracter douloureusement à cause de l'effort fourni mais je tiens bon, le temps de dégager les deux jeunes femmes l'une après l'autre et enfin laisser retomber l'étalage dans un bruit sourd.

Je suis déjà essoufflée. Ce n'est clairement pas un endroit pour une personne cardiaque. Mais puisque les catastrophes n'arrivent jamais seules, je n'ai pas le temps de demander aux nouveaux protagonistes comment ils se sentent et de constater l'étendue des dégâts. Il chute. Le garçon avec le bras en écharpe.Comme dans les films, au ralenti. C'est du moins l'impression que j'ai quand je vois le corps du jeune homme tomber dans un angle droit parfait, sa tête heurtant violemment le sol. Dans un réflexe stupide mes yeux se ferment, comme si ce simple geste avait le pouvoir de limiter les dégâts. Quand je les rouvre, une demie seconde plus tard, il est affalé au sol, sur le dos. «  J’vois plus rien… J’vois plus rien…  » Merde....

Sa voix est faible et je le vois lutter pour ne pas laisser ses yeux se fermer. Je finis par sortir de l'état léthargique dans lequel j'étais plongée et me précipite vers lui, tombant à genoux à ses côtés. Prenant doucement sa tête entre mes mains je la pose sur mes genoux, le calant doucement. « Ne vous endormez pas okay ? Vous devez rester avec moi. » Je ne lui dis pas tout ce qui me traverse la tête. Sa perte de vision peut-être due à une commotion cérébrale. Il y a même de fortes chances que ça soit du à ça mais je me retiens de lui avouer. Pour la simple et bonne raison que les gens paniquent face à ce genre de mots, bien plus qu'ils ne le devraient. Ce n'est pas si grave que ce que l'on peut s'imaginer. Mais je me tais, n'attise pas l'inquiétude qui doit commencer à le ronger. « Le choc que vous venez d'avoir à la tête a provoqué une perte de vision passagère, ça va revenir d'accord ? C'est juste passager. » Le rassurer, continuer de lui parler, s'assurer qu'il ne s'endorme pas. Et surtout qu'il continue de parler. Autant pour le garder éveiller que pour s'assurer que son discours reste cohérent. Mon regard se porte sur les autres victimes. L'homme s'occupe de la première, visiblement ils étaient ensembles au moment de l'accident. Et sur la blonde non loin de moi. « Vous venez de sortir une jeune femme coincée sous l'étalage, décrivez-là moi. » Une façon comme une autre de solliciter son cerveau et de le faire parler.

••••

by Wiise

_________________
Here I lie in my hospital bed
Tell me, sister Morphine, when are you coming round again?
Oh, I don't think I can wait that long
Oh, you see that I'm not that strong
.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 2831
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Sam 6 Jan - 23:21




SAISON 2 # INTRIGUE 2


Ton sarcasme rejoint le néant. Peu importe, ce n'est pas cela qui va t'aider à sortir de là dessous, n'est ce pas ? Non, rien ne peut t'aider, tu as l'épaule fragile, tu ne peux pas forcer dessus, et ta jambe droite te fait horriblement mal, bien plus que la gauche, mais tu ne sais pas l'étendue des dégâts. A ce rythme là, tu vas finir par ne plus bouger de chez toi, sinon tu vas finir en miette mais cette fin d'année ne semble pas vouloir te faire de cadeaux : une cheville, une épaule et maintenant une jambe, ton tibia droit, tu le sens, mais la douleur n'est pas assez vive pour que la jambe soit brisée. C'est le diagnostic que tu fais toi-même, celle que la pompier en toi veut faire, mais en vérité tu ne sais pas, tu ne bouges pas la jambe, même si tu sens le poids sur les deux, plus sur la droite donc que la gauche. La rouquine à tes côtés ne dit pas grand chose, puis soudain, son Elijah apparait, c'est bien celui que tu pensais voir, et son visage est en sang. Il s'est pris des éclats de verres visiblement, mais ces yeux ne semblent pas touchés, une chance à ce niveau là. Jade veut que tu cries à nouveau pour qu'on vienne vous aider. Pour une fois, elle n'a pas tord.

" Quelqu'un peut nous aider ? Nous sommes coincées sous un étalage. Aidez nous. "

Tu cries, tu te répètes, car tu doutes qu'Elijah arrive vraiment à porter l'étalage seul à bout de bras pour que vous puissiez vous échapper de son emprise. Deux personnes dont une est bien amochée à la tête arrivent alors pour vous sauver. En alliant les efforts de tout le monde vous réussissez à sortir de là dessous. C'était moins une, l'étalage aurait pu te tomber sur la tête et presque te tuer, mais là il est lourdement tombé sur tes jambes, la droite a pris cher visiblement. Tu as mal, vraiment, et tu ne sais pas si la douleur va passer car vu le poids de l'étalage tu doutes n'avoir qu'un simple bleu sur cette jambe. Est ce que ce serait cassé ? C'est possible, tu n'oses pas regarder ta jambe de trop près pour cela, mais tu sens la douleur. Puis soudain, un de tes sauveurs tombe au sol, sa plaie à la tête semble être sérieuse, il ne faut pas qu'il s'évanouisse. Tu en oublierais presque ta douleur à la jambe et même si tu ne le connais, il s'est arrêté pour te sortir de dessous l'étalage, alors tu vas l'aider. La jeune femme qui était avec lui a déjà pris le relais, elle s'en sort bien, très bien même. Elle le rassure, fait tout ce qu'il faut pour qu'il ne tombe pas dans une sorte de coma.

" Je vais lui chercher une couverture de survie, restez bien avec lui. "

Tu clopines pour aller vers un extincteur et donc vers la couverture de survie qui est à proximité. La douleur dans ta jambe est lancinante, elle grimpe dans le reste de ton corps pour te faire comprendre qu'il y a un problème. Tu grimaces mais tu reviens avec la couverture et la pose délicatement sur lui. Son état est clairement plus sérieux que le tien.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 433
quartier : West Side - Au dessus du Penitent
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur




En ligne

MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Mer 10 Jan - 15:45

SAISON II # INTRIGUE 2
Justin, Maeve, Fanny, Jade & Elijah


Il y a des gens. Enfin, il y a des êtres, des humains, des intelligents qui ne se contentent pas de réduire leur condition à simples passants. Il y a des gens, des inconnus, qui agissent, qui arrivent. Alertés par les bruits, par le son aigu des cris de la blonde enfin utile. C'est quoi son nom déjà à celle là ? Fanny c'est ça ? Jade va finir par le retenir. Du coin de l’œil elle en aperçoit une en particulier, une femme qui vient aider, qui couple sa force avec celle d'Elijah, qui appuie elle aussi sur la barre de métal, sur le levier improvisé qu'il a fabriqué au détour d'une idée, d'un regard sur les décombres du sol cassé. Ils parviennent tout deux à soulever la carcasse, à faire plier le fer, à gondoler l'étalage qui faisait d'elles de vulgaires prisonniers. Le poids s'élève, se soulève, elles se libèrent dans le crissement des taules, dans le fracas des gravas qui tombent, des bougies et de la vaisselle qui continuent à se briser, à se faire écraser au milieu des meubles pétés.
Jade peine à bouger. L'arrière de la gueule encore ancrée dans le béton, les quinze plus longues minutes de cette catastrophe semblent vouloir encore un peu plus s'éterniser. Un gamin, du moins ce qui semble en être un, fait assez d'effort pour les aider, suffisamment pour qu'elles puissent se dégager, il aide Fanny à se relever. Elle sent les cailloux dans son échine, le verre dans son dos, la poussière piquer son cul dans les creux de son jean.
Dans un grand vacarme l'étalage retombe soulevant avec lui des nuages qui les font tour à tour tousser, crâler comme des gars descendus à la mine durant X années. Il fait sombre, il fait gris. L'atmosphère est presque noire teintée de dangereux arcs électriques ; tonnerre de lumière des néons et des fils dénudés.
Dans les bras de son aimé qui l'enserre, qui la sert, Jade retrouve la notion des sens perdus. Le visage masculin tailladé, chaud et poisseux de sang contre sa joue tiraillée, elle a le sien qui afflue dans ses jambes de façon violente. Elle a des fourmis dans le corps, des pincements qui la font se crisper, elle a la tête qui tourne par la pression qui dans ses veines continue de déconner.
Autour d'eux ça s'agite à nouveau, l'accalmie est écourtée pour se tourner vers la silhouette frêle du jeune homme qui vient sûrement de claquer un malaise pour ainsi se rétamer.
Elle a le truc un peu social de vouloir au moins s'en préoccuper afin de le remercier, un peu de conscience que sans leurs gestes elle serait probablement paralysée. Elle a envie de faire un geste malgré ses sensations pas vraiment retrouvées mais Elijah la retient. « On peut vite fait aider pour remercier. On se tirera avant qu'les secours rappliquent.» La brunette semble lui parler, essayer de le rassurer. C'est qu'il doit s'être immédiatement réveillé, Jade estime qu'il n'y pas grande gravité. A tord. « Hey ? Il va comment ? Besoin d'aide ? »
Made by Neon Demon

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : odistole | tumblr | we♥it
Messages : 348
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur




En ligne

MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Jeu 11 Jan - 14:28



SAISON II | INTRIGUE II
EXORDIUM.


Il la sent, cette pression contre sa peau, contre son être. Il la sent, cette pression qui insiste, qui tente de s'inscrire en lui comme pour lui faire entendre qu'il n'a pas échoué. Non, pas cette fois ; en tout cas pas totalement. Parce qu'il guette sa personne, ce petit être qu'il maintient d'un bras pourtant tremblant. Il inspecte, s'assure qu'il ne manque rien parce qu'il ne se le pardonnera pas, parce qu'il n'est pas en mesure d'accepter que le moindre mal puisse lui être fait. Aussi, Haynes en oublie ses propres blessures, Haynes en oublie la manière dont son cœur frappe, encore et encore, douloureusement jusqu'à soulever avec facilité une partie de sa poitrine. Il ne s'en soucie pas, la clarté de son regard braqué sur la jeune femme qui tente de se remettre de ses maux, des nausées qui semblent l'assaillir. Et ces tambours intérieurs qui frappent, qui s'écrasent jusqu'à ses tympans. Elijah secoue brièvement la tête, Elijah essaie de se redresser, d'aider au mieux celle qu'il ne pense plus qu'à ramener à la maison, là où règne leur presque sécurité. Ils n'auraient pas dû sortir, ils n'auraient pas dû s'aventurer aussi loin de ce qu'ils appellent « terrain conquis ». Il soupire, finalement, le mercenaire. Il essaie de se remettre de toutes les sensations qu'il croit retrouver, perdre aussi, surtout. C'est paradoxale, lancinant. C'est prenant, envoûtant. Assez pour n'offrir qu'un léger voile à sa vue déjà rougie par le sang qui continue sa course le long de son cou, caressant les cicatrices d'une clavicule par le passé malmenée, de celles qui gardent des souvenirs qu'il ne vient pas ressasser. Jamais jusque ici, jusqu'à cet instant précis où tout semble se raviver. Son épaule, son ventre, sa poitrine jusqu'à l'entièreté de son dos. Haynes trésaille, s'offre quelques secondes d'absence tandis que sa brune lui échappe, intriguée autre part, là où l'aide est requise, là où elle ne peut vraiment aller parce qu'il la tient, inconsciemment. Parce qu'il s'y accroche, ne maîtrisant pas vraiment sa force, n'en ayant pas la moindre conscience. La voix de sa Belle, il croit l'entendre, il croit la percevoir dans les sifflements incessants qui assourdissent les couloirs de ses songes. Elle force un peu, tente de lui faire entendre une raison de laquelle il s'est défait dès lors que la souffrance s'était faite ressentir, dès lors qu'il l'avait vu là, bloquée, écrasée sous des décombres qui auraient dû, lui, le ronger. Pas elle. Jamais elle. Un soupire, une main qui vient se plaquer contre l'un des murs encore debout, de ceux qui ne semblent pas vouloir flancher sous le chaos d'à côté. Elijah fait omission du bruit qui continue de se faire entendre, de ce qu'il croit si loin alors que tout est si près. Il lui faut souffler, prendre sur lui. Il lui faut lutter contre sa propre personne et cette nouvelle faiblesse qui vient remonter le long de ses veines. La douleur se fait plus prenante, plus insistante. Parce qu'elle tiraille les nerfs d'un visage déjà bien abîmé, parce qu'elle ravive une rage qu'il n'est pas en mesure de contrôler en sachant que, cette fois, personne n'est à blâmer. Et sa tête qui se met à tourner, sa vue à peine retrouvée qui dévie ici et là tandis que Jade lui échappe, tandis qu'elle va pour aider un peu plus loin, ceux qui sont parvenus à prêter de leur force à Elijah pour lui éviter une toute autre fin. La bataille est à gagner malgré ce cœur battant bien trop sollicité. Alors il ose, se redresse, Elijah ose rejoindre difficilement sa Belle qui se tient avec les autres, ceux qu'il sera peut-être amené à devoir aider malgré cette drôle d'instabilité.      

_________________


« My mercy prevailed over my wrath. »
They took everything from us. Then they call me a monster? The moment I sign that pardon, I proclaim the world that they were right. This ends when I grant them my forgiveness.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : /
Messages : 103
quartier : Centre ville
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Ven 12 Jan - 12:06

Justin était partagé entre cette panique qui était en train de le dévorer et cette irrésistible envie de fermer les yeux et de se laisser porter. Il se sentait épuisé, à bout de force, comme si on le rouait de coups encore et encore. Sa tête lui faisait un mal de chien, il se demandait si son cerveau ne cherchait pas à sortir de sa boîte crânienne. Et cette vision troublée, cette impression que le monde autour de lui était plongé dans un noir sombre et angoissant. Il sentit finalement une présence près de lui, sa tête fut soulevée du sol et reposée sur quelque chose de moins dur, des genoux sans doute. Une voix qu’il avait déjà entendue lui intima de ne pas dormir, de rester conscient. Il n’avait pas la force de lutter, de contre argumenter et naturellement, cette recommandation lui sembla être un ordre auquel il ne pouvait en aucun cas contrevenir. On lui expliqua alors que sa perte de vision était passagère et une fois de plus, l’effet fut rapide. Sa respiration, bien que toujours trop rapide, se calma légèrement. Il n’était plus tout seul dans ce monde sombre et angoissant. Il percevait des bruits autour de lui, de l’agitation mais rien de précis. Il commençait à avoir froid et la douleur elle refusait de partir. La voix se fit de nouveau entendre, lui demandant de se rappeler de la jeune femme qu’il avait aidée à se libérer des décombres. Une image se dessina alors dans son esprit mais elle était floue. Justin se concentrait dessus, cherchant désespérément à s’y accrocher mais elle semblait le fuir. Il n’y avait qu’une seule chose qu’il arrivait à distinguer et avec lenteur, il parvint à ouvrir la bouche et murmurer un mot.

« …Blonde… »

Oui, il n’arrivait pas à voir les traits de son visage ou sa tenue mais il voyait ses cheveux se dessiner devant lui. Il sentit alors qu’on posait quelque chose sur-lui. Il avait froid et cela lui fit du bien. Justin continua alors de se concentrer sur l’image floue de cette jeune femme. Il se rendit cependant compte qu’il avait les paupières closes. Il les ouvrit. Sa vue était à l’image de sa vision mentale : flou, imprécise. Il avait l’impression de voir des tâches lumineuses danser devant son regard. Il entendait des bruits de plus en plus forts et alors qu’il cherchait désespérément à capter le visage de celle qui lui tenait la tête, il tenta de parler de nouveau.

« Beaucoup de bruit… Qu’est-ce… qu’il se passe ? »

Il y a quelques instants il était debout, il parlait et voilà qu’il avait l’impression que son corps refusait de lui obéir et, malgré son état, cela créa une forma de colère en lui. Il voulait pouvoir se relever, dire qu’il ne fallait pas s’en faire mais sa tête, sa tête lui faisait terriblement mal. Il ne sentait presque plus la douleur dans son bras par contre, le reste de son corps était comme en veille pour laisser toute son énergie aller vers son cerveau. Rester éveiller, essayer de se refaire l’image de celle qu’il avait aidée. Les ordres de celle qui lui était venu en aide étaient toujours là, inscrits dans son esprit, se répétant encore et encore.

« Ça va aller… »

Est-ce que ces mots étaient pour les personnes autour de lui ou pour sa propre personne ? Difficile à dire mais il les répéta plusieurs fois, dans un murmure, comme s’ils allaient changer quelque chose à la situation, comme si cela pouvait l’aider soudainement à mieux voir, à reprendre ses esprits et à quitter cet endroit sur ses deux jambes.

Revenir en haut Aller en bas

PRINCESSE DE LA CB ✩◝(◍⌣̎◍)◜✩
avatar
Profil
crédits : Dulde(ava) | Exorcium (sign) & Taylor (gif)
Messages : 666
quartier : south side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Dim 14 Jan - 15:47


Saison 2, intrigue 2

••••

Bon sang ce que j'aimerais que Taylor soit à mes côtés présentement. Non pas que je veuille la mêler à une catastrophe de plus, elle a assez mangé pour au moins une décennie entière. Mais elle saurait quoi faire, comment agir et réagir. Poser un diagnostic sur les sensations du jeune homme et répondre en conséquences avec des gestes précis. De bons gestes. Parce que je ne sais foutrement pas ce que je fais. J'espère juste ne pas faire plus de mal que de bien alors que je continue de maintenir sa tête sur mes genoux pour éviter qu'il ne bouge et aggrave la situation. Alors que je le réconforte, incertaine quant à mes propres mots. Le corps humain a certes, un jour, eu peu de secrets pour moi. Mais à l'état cellulaire. J'en connais le fonctionnement par cœur, en comprend les mécanismes. Mais au petit échelon qu'était le mien. La médecine me dépasse. Tout ceci me dépasse. Et mon cœur s'emballe dans ma poitrine alors que je tente de conserver ce calme de surface. Je ne montre rien de mon inquiétude, enfile la meilleure « poker face » que je possède, acquiesçant simplement quand la blondinette m'informe qu'elle va chercher une couverture de survie. Et quand le jeune homme installé sur moi tente de convaincre tout le monde que tout va bien, ou de se convaincre lui-même, je n'ai pas le cœur d'aller dans un autre sens que le sien. « Oui, ça va aller... » Mon ton est rassurant, sûr de lui bien qu'intérieurement un volcan d'incertitude fasse rage.

Bien plus rassurant que mon regard qui se redresse sur la jeune femme que j'ai extirpé de sous l'étalage et vient me demander si j'ai besoin d'aide. Et je hausse les épaules. Non pas par indifférence mais parce qu'elle le devinera aisément, je n'ai aucune idée de ce qu'il faut faire après ça. Mes compétences s'arrêtent ici. La blondinette revient avec la couverture de survie, l'installant sur le blessé et je la remercie pour lui d'un sourire, mon regard s'abaissant sur sa jambe visiblement douloureuse. Même constat sur l'autre femme et le visage de son compagnon...non, je préfère éviter de trop m'attarder sur ces chairs ensanglantées. Je me sens presque honteuse de n'avoir rien, même pas une seule petite égratignure quand eux souffrent de réelles blessures. De réels maux. Ma chance ne m'apparaît soudain plus comme tel. « Il y a une pharmacie non loin d'ici. Peut-être....si elle n'est pas ensevelie sous les gravats...enfin il peut y avoir des choses utiles. Je ne sais pas combien de temps vont mettre les secours » Plusieurs heures ? Et un collier cervical ne me semble pas de trop pour être certaine que la tête du jeune homme reste parfaitement immobile. Et du désinfectant pour la plaie de sa tête recouverte de poussière, et probablement des atèles pour les autres histoire de ne pas aggraver les choses...

Bordel on est dans un foutu centre commercial, et tout ce dont on a besoin est à portée de mains. Au moins pour nous soulager et parer au plus urgent en attendant d'être pris en charge. Mais je suis la seule dont la mobilité n'est pas réduite et dont le visage de ressemble pas à une scène de crime façon Dexter. Je pourrais aller voir, si ils prennent soin de lui pendant ce temps.

••••

by Wiise

_________________
Here I lie in my hospital bed
Tell me, sister Morphine, when are you coming round again?
Oh, I don't think I can wait that long
Oh, you see that I'm not that strong
.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Eilyam + Tumblr
Messages : 2831
quartier : North Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Dim 14 Jan - 22:36




SAISON 2 # INTRIGUE 2


Ta jambe te fait mal, elle te lance, mais tu sers les dents, elle n'est pas cassée, tu ne penses pas, ou alors c'est une petite fracture, mais tu essayes de ne pas y penser. Le jeune homme allongé par terre est dans un état plus grave, tu ne peux pas le laisser là, comme ça, ce n'est clairement pas possible. Tu poses la couverture que tu es allée chercher sur lui. Même si la sensation de froid est fausse, cela lui fera du bien, assurément. Il semble d'ailleurs un peu mieux se sentir une fois la couverture sur lui. Est ce que c'est une réalité ou juste que son état s'améliore vraiment ? Tu n'en sais rien du tout, tu n'as pas ce genre de connaissance, mais tu essayes d'être optimiste et de te dire que tout ira bien pour lui. Ce n'est que passage, c'est ce que tu te dis. Alors, l'autre grognasse vient vers vous trois, et demande s'il va bien, s'il a besoin d'aide. Tu as furieusement envie de l'envoyer balader, grandement, véritablement, mais tu ne dis rien, ça ne servirait à rien du tout, si ce n'est de mettre de l'huile inutilement sur le feu, et ce n'est pas ce que tu veux. Le jeune homme te décrit donc comme blonde, c'était déjà un bon point mais il semblait bien incapable de dire quelques choses de plus. Il ouvrit alors de nouveau les yeux, il était désorienté, il avait les yeux ouverts, mais il regardait dans le vide. Tu prenais place à côté de lui, tu lui prenais une main alors que sa tête était sur les genoux de la brune. Il demanda alors ce qui se passait car il semblait entendre d'un coup beaucoup de bruits. Cela n'était rien de bons, mais tu te gardais de le faire paniquer. Il sembla se dire à lui même que ça allait bien se passer.

" Vous avez reçu un petit choc à la tête. Rien de trop grave, mais il faut attendre les secours, mais oui ça va aller ne vous en faites pas. "

Et instinctivement, tu serrais sa main un peu plus fort, comme pour lui faire comprendre que oui, ça irait. Tu n'étais sûre de rien, mais ces propos étaient dit pour le rassurer. Tu lui souriais même si tu ne savais pas s'il était en mesure de le voir pour le moment. En théorie, sa vision devrait rapidement redevenir normale alors qu'après ton sourire, tu bougeais la jambe, et tu grimaçais. Tu ne pouvais pas paraître faible devant lui, tu devais te montrer forte, il le fallait, en attendant que les secours arrivent. Mais finalement, ce que dit la jeune femme qui semble apparemment indemne n'est pas totalement faux. La mieux placée pour aller chercher ça sera elle-même, mais elle est un point fixe crucial pour le jeune homme. Et tu ne te sens pas de faire encore de trop nombreux pas pour aller chercher quoique ce soit, car tu sens ta jambe bien douloureuse. Bien malgré toi, tu regardes Jade et Elijah, espérant quelques choses.


_________________


    « Il est temps de passer aux choses sérieuses. Il ne faut pas se fier aux apparences. Un joli minois n'est pas forcément mauvais signe, bien au contraire. Quand on cherche, on trouve, et croyez moi, je trouverais. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 433
quartier : West Side - Au dessus du Penitent
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur




En ligne

MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2 Hier à 21:39

SAISON II # INTRIGUE 2
Justin, Maeve, Fanny, Jade & Elijah


Elle se rapproche, Elijah sur ses talons, littéralement. Il la suit de prêt, un peu à retardement mais il est tout de même là, derrière, il ne la laisse pas seule aller, il ne la laisse pas à sa guise voguer vers ces inconnus qui les ont aidé. Pas après pas, les genoux ouverts, la cuisse lacérée et lancinante, la cheville gonflée, douloureuse quand elle tente de poser le pied afin de s'aider dans son avancée. Les paumes dans le verre, éraflée elle réitère sa question à la brune prêt du gars qui vient de tomber, qui parle doucement comme si ses mots étaient étouffés, envolés. L'idée d'aller chercher de quoi survivre dans une pharmacie est lancée. Fanny vient de tout fournir pour une couverture de survie, elle vient de tout donner pour au moins avoir quelque chose à ramener. Elle a fait sa part alors l'attention se porte sur eux, la blonde les dévisage tout les deux. Avec insistance elle les regarde de ses deux grands yeux bleus. « Si c'est un malaise avec un coup sur la tête il a b'soin de rien, on peut rien faire pour ça, c'est pas un pansement qui va lui faire recouvrir la vue quoi... » Elle se croit lucide, oubliant parfois ce qu'ils finissent par fournir dans ces boutiques à la bannière verte en forme de croix. Le matériel médical jadis volé, les hôpitaux et leur confort niveau matos lui ont fait perdre quelques notions élémentaires sur ce qu'on peut acheter et trouver dans certains lieux appropriés. Les sourcils se froncent devant elle, la dette qu'elle s'est spontanément proposée de payer se fait plus appuyée que dans sa conscience encore un peu sonnée. Alors elle abdique, hausse les épaules et soupire. « Bon ok. J'ai la cheville pétée mais bon, on va faire avec. On y va. » Toujours à quatre pattes elle prend appuie sur l'épaule d'Elijah et claudique. « Elle est par là la pharmacie c'est ça ? » Ils se relèvent. Fanny leur indique la configuration du lieu dans ses souvenirs même si avec l'effondrement du toit ils n'ont plus vraiment de quoi se repérer dans cet insalubre endroit. « Y'a quelqu'un au moins qui les a appelé les secours ? » Elle farfouille dans sa poche trouée, dans son jean lamé qui par le sang est collé. Son téléphone est évidemment pété, broyé. Elle aperçoit celui du type étendu dépasser, elle le pointe du doigt pour leur indiquer, pour que l'une d'elles deux finisse par appeler et puis ils se mettent à avancer. A mi chemin, sautillant douloureusement elle prend une pause, se cale contre son bien aimé qui n'a toujours pas bronché. « Bon. On va chourer de quoi soigner ton visage et leur ramener une minerve un truc comme ça et se tirer. Si elles arrivent à appeler et qu'ils débarquent vu nos tronches on devra forcément les suivre et j'ai pas l'imagination pour des faux noms. Et toi ? »
Made by Neon Demon

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON II # INTRIGUE 2

Revenir en haut Aller en bas
 

SAISON II # INTRIGUE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SAISON I # INTRIGUE 1
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: North Side :: MAGNIFICENT MILE-