Partagez | 
 

 You're not supposed to be here... [Lloyd]

Aller en bas 
avatar



crédits : /
messages : 193
quartier : Centre ville

MessageSujet: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Ven 2 Fév - 11:48

~ Dimanche 3 décembre –Fin de journée~

Le réveil avait été difficile, douloureux. Justin avait commencé à ouvrir les yeux avec l’impression d’être enveloppé dans un nuage de coton. Petit à petit, il avait reconnecté avec le monde, avec cette lumière qui l’aveuglait et qui s’était faite plus distincte. Il avait finalement compris assez vite où il était, à l’hôpital. Ce qu’il s’était passé lui était très vite revenu en mémoire. Et puis, ce fut avec ses membres qu’il avait repris le contact. Ses deux jambes. Son bras gauche, puis le droit, coincé dans un plâtre, encore un peu douloureux. Mais surtout, c’était ce mal de crâne qui l’avait occupé. Cette impression d’être pris dans un étau. On était rapidement venu lui expliquer la situation et Justin avait écouté sans tout comprendre. Ce n’était pas très important de toute façon. Il n’avait retenu que l’essentiel : il allait bien, il n’aurait pas de séquelles. Le reste ? Le reste il s’en occuperait plus tard. D’abord, il voulait dormir encore un peu.

Les jours qui avaient suivi son premier réveil s’étaient déroulés tous de la même manière. Justin dormait beaucoup, récupérant d’une fatigue qu’il aurait cru ne jamais connaître. Quand il était éveillé, c’était le défilé dans sa chambre. Sa famille avait bien sûr était avertie et il était inconcevable qu’un Flanagan se retrouve seul à l’hôpital, sans soutien. Passé la colère liée à la peur, ses parents avaient fini par reprendre le dessus et se comporter presque normalement. Justin n’avait cessé de leur répéter que tout allait bien, qu’ils n’étaient pas obligés de camper dans sa chambre mais apparemment c’était un concept compliqué pour eux. Il avait eu aussi la visite de Taylor et de Milo. Et de jour en jour, il se sentait mieux, plus en forme. De jour en jour, le besoin de sortir de ce lit, de bouger, de reprendre une vie normale se faisait sentir. Dormir c’était chouette, se reposer aussi mais ça ne pouvait pas durer éternellement.

Assis sur son lit, Justin passait d’une chaîne à l’autre sur la petite télé accrochée au mur. Il commençait sérieusement à ne plus tenir en place. Le personnel soignant lui avait signifié qu’il n’était pas privé de ses mouvements et qu’il pourrait très bientôt sortir mais le temps commençait à lui paraître long. Avec son bras dans le plâtre et son bandage autour de la tête, il aurait presque pu faire peur. Mais il avait retrouvé le sourire et cet éclair dans les yeux, cette envie d’attaquer une nouvelle journée comme s’il ne s’était rien passé. Fallait voir le bon côté des choses, cela lui ferait une sacrée histoire à raconter…

N’y tenant plus, Justin avait finalement éteint la télé et s’était assis sur le rebord de son lit. Il avait attrapé un pantalon qui traînait par-là, que son père lui avait apporté et il l’avait enfilé rapidement. Enfin, rapidement… Autant dire qu’avec une seule main de valide, la gauche qui plus est, ce ne fut pas une mince affaire. Mais à force de détermination, Justin parvint à le passer. Il ne tenta cependant pas d’enlever la blouse de l’hôpital pour mettre un haut normal, ça n’aurait guère d’intérêt et ce serait bien trop compliqué. Oubliant aussi l’étape chaussettes et chaussures, il s’était levé de son lit et était sorti tranquillement de sa chambre. Difficile de passer inaperçu dans la mesure où il connaissait une bonne partie du personnel de l’hôpital mais on ne lui avait pas interdit de se lever, tant qu’il restait raisonnable et qu’il le faisait à certaines heures. Le technicien de surface déambulait donc dans les couloirs, sans buts précis, posant le regard sur ces lieux qu’il connaissait bien et qui prenaient un autre sens aujourd’hui. Sourire aux lèvres, il saluait ses collègues mais aussi les patients qu’il connaissait qui s’inquiétaient de le voir ici et à qui il répondait avec un air de désinvolte. Comme s’il ne s’était rien passé. Peut-être lui-même ne réalisait-il pas vraiment ce qui lui était arrivé ? Peut-être ne voulait-il pas voir ce qui aurait pu arriver.

Justin s’était finalement arrêté à côté d’un distributeur, bien tenté par l’idée d’un chocolat chaud. Il avait alors fouillé dans les poches de son pantalon à la recherche d’une pièce. Mais rien, sa mère l’avait lavé avant de lui amener et bien sûr, elle avait vidé les poches. Trop prévenante cette maman. Mais maintenant, il était coincé. Poussant un soupir, Justin s’était détourné de la machine et alors qu’il s’apprêtait à rebrousser chemin et à explorer un autre couloir de l’hôpital, une silhouette bien connue attira son attention.

« Lloyd ? Hé Lloyd ! »

Passé la surprise, Justin avait élevé la voix pour se faire entendre de son ami pompier avant de se rapprocher d’un pas vif de lui, annulant la distance qui se trouvait entre eux. Comme s’il n’avait ni plâtre, ni bandage, ni blouse d’hôpital, il adressa un sourire à son camarade et lui adressa la parole d’un air complètement serein.

« Bah qu’est-ce que tu fais ici ? T’as eu un souci en intervention ? »

En prononçant ces mots, Justin réalisa alors que cette hypothèse était tout à fait possible. Lloyd et les autres de la caserne étaient exposés tous les jours à des situations dangereuses et les accidents arrivaient parfois. Il avait d’ailleurs entendu quelque chose à la télé à ce sujet mais impossible de s’en souvenir. Le sourire de Justin s’affaissa alors légèrement.


« Tout le monde va bien ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 923
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Lun 5 Fév - 15:22

you're not supposed to be here

Justin & Lloyd

Il faut qu’il bouge. Lloyd a besoin de changer de décor, de voir autre chose que l’intérieur froid et impersonnel de sa chambre d’hôpital. Il se demande comment sa mère peut faire pour ne jamais sortir, pour se sentir plus en sécurité à l’intérieur de son appartement qu’au grand air… Il serait devenu fou depuis longtemps à sa place. Evidemment, être à l’hôpital ou chez soit est différent mais non, clairement, ce mode de vie n’est pas pour lui. Il n’est sain pour personne.
Le pompier s’essaie à se redresser. Ca lui fait un mal de chien mais il préfère ça à l’alternative. Une alternative qui consisterait à continuer de végéter sur son lit, à ressasser ce qui est arrivé, penser à Lou et se torturer l’esprit. Lloyd en a assez de regarder encore et encore les photos de Lou sur son téléphone, de pleurer sur son sort, de penser à Abraham, encore entre la vie et la mort dans un autre service que le sien. Il se culpabilise pour Merrin que Tito est venu récupérer pour qu’elle n’ait pas à rester coincée avec sa mère qui perd peu à peu la tête.  
Il prend une inspiration douloureuse et referme sa main gauche sur le pied de sa perfusion alors que la droite est portée à ses côtes. Il se met debout, doucement, fixant un point devant lui pour s’éviter de perdre l’équilibre. Lloyd s’assure d’être stable pour effectuer quelques pas, qu’il dirige directement vers la sortie de sa chambre, après avoir enfilé une paire de chaussons fournis par sa mère.
Il se traine à l’extérieur, s’appuyant à la rambarde qui longe chacun des couloirs du Chicago Medical Center. L’endroit est plutôt calme. Il voit quelques infirmiers et médecins discuter sur sa droite et décide de ne pas emprunter cette voie. Il n’a pas envie que l’un d’eux lui conseille vivement de retourner s’allonger et se reposer. Lloyd part donc vers sa gauche, là où quelques civils et patients déambulent. Ils lui jettent pratiquement tous un coup d’œil, le dévisageant de haut en bas en essayant de deviner ce qu’il fait là. C’est tellement typique… Cette curiosité malsaine le dérange et fait écho à la rage qu’il a éprouvé à son réveille, lorsqu’il a allumé son téléviseur.
Les images qu’il a vues alors…

Lloyd ne parvient pas à les chasser de son esprit. Il ne se rappelle pas vraiment de quelle manière l’intervention s’est terminée. Tout est encore confus dans son esprit. Il lui semble se souvenir que Josef a quitté le camion, en trombe, mais il ne se souvient pas pourquoi… Il entend Abraham Levitt, son supérieur lui crier d’arrêter mais rien n’est vraiment clair. Arrêter quoi ?
Et puis il a vu les images, qui tournaient en boucle. Les images de Josef s’en prenant à Elvis sur les lieux de la collision, pendant que le corps de Lou était encore chaud… Les pigistes se sont fait plaisir. Ils sont du gagner gros avec ces images choc d’un pompier en frappant un autre avant de s’effondrer, en larmes, terrassé par la mort de son amie et collègue… C’est à vomir. D’ailleurs, en voyant ça, Lloyd a été pris de hauts le cœur.
Les gros plans sur le camion décharné, l’évacuation d’Abraham en urgence, puis celle du corps couvert de Lou…
Et puis il y a eu les images sur le CMC, pris d’assaut par le SWAT.
Il y a eu ces images impressionnantes d’un toit effondré sur des civils en train de faire leur shopping. Mais Lloyd ne regardait déjà plus vraiment. Trop. C’était trop.
Alors aujourd’hui, croiser les regards curieux des visiteurs et patients de l’hôpital lui est pesant, insupportable. Il cherche à s’éloigner avant de craquer et leur faire savoir ce qu’il pense de tout ça… Avant de perdre son sang froid et d’imiter Josef se jetant à corps perdu sur Elvis pour se décharger de sa frustration, de sa peine, de ce trop plein d’émotions bouillonnant.

Il est encore en train de fuir, de chercher un coin tranquille lorsqu’un homme le hèle au détour d’un couloir. Un homme qui connaît son prénom…
« Justin ? » s’étonne Lloyd en le reconnaissant, debout près d’un distributeur, un bras dans le plâtre et le crâne bandé.
Il le regarde venir à sa rencontre, essayant d’encaisser l’information. Un autre de ses proches a été blessé. Dans quelles circonstances ? Est-ce qu’il se trouvait dans l’hôpital au moment de la fusillade ? Est-ce qu’il a été blessé à ce moment là où bien plus tôt ?
Visiblement, le technicien de surface se pose la même question et la formule.
« Bah qu’est-ce que tu fais ici ? T’as eu un souci en intervention ? Tout le monde va bien ? » s’enquiert-il après un instant de silence un rien pesant.
Pour toute réponse, Lloyd serre les dents. Il n’a eu à annoncer la nouvelle à personne encore. Tout le monde était déjà au courant et ça lui a grandement facilité la vie, il s’en rend compte à présent qu’il fait face à Flanagan, qui lui ne sait rien…
« N…non… Tu…tu sais pas ? Tu sais vraiment pas ? »

Non, il ne sait pas. Lloyd, pour sa part, ne sait pas s’il sera capable ou non de transmettre l’information, de lui apprendre l’intolérable vérité. Une vérité qu’il peine encore lui-même à assimiler.
Lou est morte.
Abraham est entre la vie et la mort.
Elvis est certainement incarcéré à l’heure qu’il est, en compagnie du chauffeur du camion échelle.
« Y a eu un accident… Grave… Les camions… T’en as pas entendu parler ? Comment… Qu’est-ce que tu fais là toi ? »
Il est incapable de lui expliquer. Incapable d’enchainer deux pensées et encore moins de les formuler. Justin est passé à côté de l’information parce qu’il était sans doute lui-même alité, voilà tout. Lloyd veut repousser l’inévitable, le moment où il devra annoncer à Justin qu’il ne reverra jamais certains de ses collègues…


(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 193
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Lun 5 Fév - 15:56

Le sourire de Justin s’était d’abord affaissé parce qu’il s’était rendu compte que l’éventualité qu’il se soit passé quelque chose en intervention était la plus probable. Mais en voyant le visage de Lloyd, ce qui apparaissait soudainement sur ses traits et dans son regard il n’eut plus loisir d’hésiter. Il était arrivé quelque chose aux pompiers de la caserne et Lloyd n’était sans doute pas le seul dans ces murs. Le rythme cardiaque de Justin s’accéléra alors que Lloyd lui demandait s’il n’avait vraiment aucune idée de ce qu’il s’était passé. Le technicien de surface secoua alors négativement la tête. Il avait pas mal évité les chaînes d’infos, ne supportant pas de voir encore les images du centre commercial effondré, préférant passer à autre chose, éviter de se replonger là-dedans. Il avait entendu les gros titres mais il n’arrivait pas à s’en souvenir, son cerveau était encore un peu trop fatigué, secoué. Justin fixait donc son ami pompier, anxieux à l’idée de ce qu’il risquait d’apprendre. Ce dernier évoqua alors un accident de camions. Sa voix n’avait rien à voir avec celle qu’il avait l’habitude d’entendre. Elle était hésitante et teintée d’une profonde tristesse. Alors qu’il enchaînait en lui demandant ce que lui faisait dans l’hôpital, Justin avait les yeux rivés sur le couloir. Il avait repéré des chaises et il les indiqua de son bras valide à Lloyd.

« Viens, on va s’asseoir… »

Justin avait fait de son mieux pour contenir l’angoisse dans sa voix. Il avait envie de poser des questions à Lloyd, de savoir ce qu’il s’était passé mais son ami lui paraissait faible, sur le point de s’effondrer. Ce n’était peut-être qu’une impression mais il ne voulait pas prendre de risque. Il alla donc s’asseoir, l’invitant à faire de même avant de répondre à la question qu’il lui avait posée.

« Je remplaçais un collègue au Magnificient Mile, ma machine de nettoyage m’a pété le bras et j’ai pris un coup à la tête mais je vais bien. Tu m’connais, il en faut plus pour me coucher. »

Justin avait ponctué sa phrase d’un sourire. Oui, il en fallait plus pour le mettre hors service et s’il lui faudrait sans doute encore un peu de temps avant de réussir à pousser de nouveau les portes du centre commercial, il allait bien. Il avait eu peur oui, il avait eu mal mais maintenant, c’était passé. Seulement voilà, son enthousiasme n’arrivait pas à s’exprimer totalement. Il y avait dans le regard de Lloyd quelque chose qui lui disait de se préparer au pire. Après quelques secondes à chercher ses mots, il se décida finalement à reprendre la parole.

« J’ai eu du mal à regarder les infos et j’ai croisé personne de la caserne depuis que je suis ici… Qu’est-ce qu’il s’est passé avec les camions ? »

Justin ne voulait pas pousser Lloyd à parler, à remuer des choses douloureuses mais il avait besoin de savoir. Il sentait que quelque chose de grave était arrivé à ses amis et il ne pouvait plus rester dans l’ignorance. Voir Lloyd comme ça le rendait malade, il était plutôt habitué à le voir faire le couillon à la caserne ou sourire tendrement alors qu’il évoquait sa fille Merrin. Mais comme ça… Non, il n’avait pas le souvenir de l’avoir déjà vu dans cet état et ça n’évoquait rien de bon. Lui et les autres étaient habitués à avoir des choses difficiles tous les jours en raison de leur métier. Cet air, ce regard… Cela signifiait clairement qu’il s’était passé quelque chose de terrible. Le technicien de surface essayait désespérément de rassembler ses rares souvenirs sur ce qu’il avait entendu aux infos mais chaque fois il se heurtait à un mur. Comme si les informations faisaient tout pour lui échapper.

Son regard se posa alors sur Lloyd. Il aurait aimé lui faire comprendre que quoi qu’il se soit passé, il était là pour le soutenir mais il n’osait ni bouger ni parler, fixant son ami, essayant de décrypter son visage bien que cela n’ait jamais été sa spécialité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 923
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Mar 6 Fév - 12:32

you're not supposed to be here

Justin & Lloyd

Lloyd regrette d’être sorti de sa chambre à présent. Il aurait dû rester au calme, entre quatre murs. Ca lui éviterait d’avoir à raconter tout ça, à revivre ce moment et à le faire vivre à un autre…Une part de lui a pourtant conscience qu’il n’a pas besoin de tomber sur Justin dans un couloir pour ressasser tout ça. Il ne fait justement que ça depuis que c’est arrivé, depuis qu’il a rouvert les yeux après son opération.
Peut-être que ça lui fera du bien d’n parler… C’est ce que certains disent. Mais il n’est pas certain que ça fonctionne. Parler de l’accident donc son jeune frère, Kevin, a été victime quand il était encore enfant ne l’a jamais aidé. Ca n’a pas non plus aidé sa mère qui est devenu agoraphobe et n’est plus capable de quitter son appartement depuis des années maintenant. Lloyd sait que l’isolement n’est pas une solution. Certes, sa mère est en sécurité chez elle, mais elle ne vit plus… Elle passe à côté de tellement de choses… Non, s’isoler n’est pas une solution, mais parler ne semble pas en être une non plus. Alors quoi ? Qu’est-ce qu’il est supposé faire pour atténuer au moins un peu la douleur ? Se souler ? Tester des substances psychotropes qui anesthésieront ses sens et tout le reste ? Très peu pour lui. Il a testé une fois et ça lui a coûté cher.
« Viens, on va s’asseoir… »
Lloyd approuve cette décision. Ses côtes lui font mal et il sent qu’il a tiré sur ses points. Il suit donc Justin en direction des sièges, poussant sa perfusion devant lui, son autre main plaquée inutilement sur son torse, comme s’il cherchait à empêcher quelque chose d’en sortir… Son cœur en miette par exemple ?

Il s’installe prudemment, au moment où son ami reprend la parole pour lui expliquer comment il a atterrit ici, à ses côtés. Sitôt qu’il entend les mots Magnificient Mile, les images qu’il a vues la veille à la télévision lui revienne. Un plafond s’est effondré là-bas de ce qu’il a vaguement retenu. Sauf que Flanagan ne lui parle pas de ça, il lui parle d’une machine qui lui aurait cassé le bras… Ceci dit, c’est certainement une conséquence de l’effondrement. Peut-être que la machine lui est tombée dessus ? Est-ce que les circonstances ont la moindre importance en fin de compte ? Non. Alors Lloyd arrête de trop réfléchir.
« Ca fait chier mec, j’suis désolé » lui glisse Lloyd qui a conscience que Justin ne roule pas sur l’or et sait que cet accident va lui coûter sans doute plus cher qu’il ne l’imagine. Enfin la Ville, l’assurance du building ou quelqu’un d’autre prendra certainement une bonne partie des frais en charge à cause de la nature de l’incident mais…on ne sait jamais.
« J’suis content qu’tu t’en sortes si bien… » ajoute-t-il d’une voix blanche, pensant malgré lui à l’accident qu’il a lui-même subi et a coûté sa jambe à Abe et sa vie à Lou…
Justin aurait pu ne pas s’en sortir. Il aurait pu perdre Justin aussi…
Le réaliser revient à se prendre un uppercut dans l’estomac. Lloyd se sent nauséeux de nouveau. Le pompier baisse la tête et pousse un long soupir, prenant sa tête entre ses mains alors qu’il appuie ses coudes dans ses cuisses.

A ses côtés, Justin reprend la parole. Lloyd sait qu’il ne va pas pouvoir tourner éternellement autour du pot. Il va falloir qu’il lâche l’information et il devine qu’elle va faire mal… Elle va faire l’effet d’une bombe et il ignore quels dégâts elle va provoquer.
Cette fois, Lloyd prend une longue inspiration, sentant déjà ses yeux le picoter. Il sait qu’il n’arrivera pas à regarder Justin dans les yeux en parlant.
« C’était une intervention assez simple. Le camion échelle et le camion secours étaient de sortie… Je sais pas exactement ce qui s’est passé…comment…on en est arrivé là… Les deux camions se sont percutés et… »
Une première larme brûlante s’échappe et vient glisser le long de son nez pour finalement s’écraser sur le tissu gris foncé de son survêtement.
« Le camion secours a été…complètement… Et Lou et Abe… Lou et Abe… »
Il n’y arrive pas. Finalement, il sent Justin se rapprocher, intervenir pour lui transmettre un peu de courage. Lloyd soupire à nouveau, lève les yeux au ciel, passe une main sur son visage larmoyant et se lance.
« Abraham a dû être amputé. Sa jambe a été broyée dans l’accident et Lou…Lou s’en est pas sortie. »
Il reprend son visage entre ses mains et dissimule son visage alors que ses épaules commencent à être secouées par les sanglots qui lui nouent douloureusement la gorge. Sa poitrine lui fait mal. Tout son corps lui fait mal. C’est insupportable.


(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 193
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Mar 6 Fév - 13:20

Justin adressa un sourire qui se voulait rassurant à Lloyd. Il sentait bien que quelque chose pesait lourdement sur les épaules de son ami et il n’avait pas envie que son accident lui rajoute un poids supplémentaire. Justin allait bien. Il n’était pas naïf, il savait que financièrement, la période à venir allait être difficile et que trois semaines à ne pas trop pouvoir bouger ce serait une épreuve pour lui. Mais il était en vie, aucune séquelle de son accident alors il gardait la tête haute et le sourire. C’était sa façon d’être et il n’envisageait pas les choses autrement. Lloyd ajouta qu’il était heureux de le voir s’en sortir si bien et le technicien de surface ne put cette fois pas louper son ton de voix. Cet air sinistre. Immédiatement, Justin sentit sa gorge se serrer comme s’il était en train petit à petit de comprendre, d’accepter que la nouvelle qui allait suivre risquait fort d’être difficile à encaisser. Lloyd avait l’air atteint, couché, cloué au sol et ça n’avait rien à voir avec son état physique. Justin avait alors encouragé son ami à parler alors qu’il ne pouvait décoller son regard de lui. Les premiers mots commencèrent à sortir et les intestins de Justin commencèrent à se nouer. Une collision entre les camions ? Cette larme sur la joue de Lloyd… Les noms de Lou et d’Abraham furent ensuite prononcés mais sans plus de détails, comme si la réalité était trop dur à dire. Justin se refusait à faire des suppositions, concentrant toute son attention sur Lloyd qui n’arrive plus à parler. D’un geste maladroit du bras gauche, Justin vint poser sa main sur l’épaule de son ami et la serrer doucement. C’était rien, c’était futile mais il voulait qu’il comprenne qu’il était là, à ses côtés.

Et puis les mots tombèrent, comme un couperet. La main de Justin demeura sur l’épaule de Lloyd désormais secouée par des sanglots. Son visage était caché dans ses mains. Le regard du technicien de surface lui était perdu, quelque part dans le vide. Les mots se répétaient dans sa tête et il en imprimait peu à peu le sens. Abraham avait perdu sa jambe. Lou était morte. Partie. Définitivement.

« C’est pas vrai… »

Un simple murmure. Justin avait du mal à y croire, à intégrer la nouvelle. Il n’était pas aussi proche des deux pompiers que Lloyd, bien évidemment, mais il les connaissait bien, les voyait régulièrement au cours de ses ménages, avait coutume de discuter avec eux comme avec l’ensemble des personnes de la caserne. Apprendre que l’un allait voir sa vie basculer totalement et que l’autre était… Morte. Justin accusait le coup, ayant soudainement l’impression d’être sans repères. Comme s’il était pris dans une sorte de tourbillon. Comme si rien de tout ça ne pouvait être vrai. Trop gros pour être vrai.

Les sanglots de Lloyd parvinrent petit à petit aux oreilles de Justin. Il resserra alors son emprise sur l’épaule de son ami avant de laisser glisser lentement son bras le long de son corps.

« Je suis tellement désolé Lloyd… »

De ce qu’il s’était passé, de l’avoir forcé à ressasser, de voir cette douleur qui lui irradiait tout le corps. Il n’arrivait pas encore à réaliser, à intégrer et il lui faudrait sans doute du temps pour que ces nouvelles prennent réellement du sens dans son esprit. Mais ce qui apparaissait plus clairement que tout, c’était la souffrance de Lloyd. Et ça le rendait malade. Il ouvrait la bouche mais aucun son ne sortait. Il n’avait pas de mots. Qu’est-ce qu’on est censé dire dans ce genre de cas ?

« … Et toi, comment tu vas ? »

Physiquement, moralement. La question de Justin était volontairement vaste. Il avait prononcé ces quelques mots d’une voix calme et douce, ravalant ses propres larmes, sa propre peine. Cette nouvelle lui avait scié les jambes et heureusement qu’il était assis mais il trouverait du réconfort plus tard auprès de ses amis. Non, là ce qui le préoccupait, c’était de voir Lloyd dans cet état. Il aurait aimé pouvoir le soulager, l’aider à reprendre un peu son souffle et atténuer sa peine quelques minutes au moins mais il n’avait strictement aucune idée de comment faire. Il était totalement désemparé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 923
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Mar 6 Fév - 14:21

you're not supposed to be here

Justin & Lloyd

Il essaie de se ressaisir, de prendre sur lui pour éviter de se donner en spectacle face à Justin, mais il n’y arrive pas. Lloyd ne peut même pas mettre son émotivité sur le compte des médicaments puisqu’il a refusé les traitements antidouleur, par peur qu’ils laissent des traces et apparaissent sur ses prochains tests… A moins que ce ne soit qu’un prétexte et que la véritable raison de son refus soit qu’il ait envie de souffrir, se punir de ne pas être assez blessé alors que Lou est morte et qu’Abraham, encore entre la vie et la mort, a perdue sa jambe ?
Le pompier sent la poigne de Justin sur son épaule se raffermir un peu. Il apprécie. Ca n’arrange rien, n’atténue pas sa peine, mais au moins il sait qu’il n’est pas seul, et c’est déjà quelque chose. Mais ça ne dure pas. Est-ce que Justin est gêné ? Peu importe.
Lloyd pousse un lourd soupire, haché par ses sanglots, alors que Justin lui fait savoir qu’il est désolé. Le pompier se contente d’hocher la tête, pour lui montrer qu’il l’a entendu et apprécie ce geste là aussi, pour ce qu’il vaut.
Peu à peu, le flot de ses larmes se tarie un peu. Lloyd sent une vague de fatigue l’envahir, lui couler dessus comme du ciment à prise rapide qui se solidifie et pèse tout à coup une tonne sur ses épaules. Il redresse le buste, lentement, grimaçant, et va appuyer sa tête contre le mur du couloir. Ses paupières se ferment alors qu’il tente de se recentrer, se retrouver son souffle, de calmer son agitation.
« … Et toi, comment tu vas ? »
Cette fois, ce ne sont plus les sanglots qui agitent ses épaules mais un rire chargé de cynisme qui lui échappe. Il secoue la tête, comme si c’était la blague la plus drôle qu’il ait jamais entendue, et rouvre les yeux, braquant ses pupilles bleutés et cerclées de rouge sur Justin.
« Comment j’vais ? » répète-t-il, faisant preuve d’un sarcasme bien inutile, presque mesquin, il le sait. Mais c’est plus fort que lui. Justin l’a un peu cherché… « Mal Justin. Un de mes plus vieux collègues ne pourra plus jamais retravailler, ne sortira peut-être jamais du coma et la fille… »

Mais il se stoppe net. A quoi ça servira de toute façon d’aborder ce sujet là avec le jeune homme ? A rien… Lou est morte. Sans savoir ce qu’il pouvait ressentir réellement pour elle.
« Laisse tomber. Désolé » soupire Lloyd en passant à nouveau ces mains sur son visage, comme s’il essayait d’en chasser la fatigue.
Il laisse donc passer quelques secondes d’un silence pesant, épais, avant de reprendre. « J’ai eu la rate explosée, des côtes en vrac mais ils ont réussi à réparer le gros des dégâts donc je m’en tire très bien. Il me manque une partie d’la rate mais j’survivrai…j’aurai même pas besoin de traitement comme elle est encore plus ou moins là… Je sors demain. Ils voulaient me garder mais… Ils l’enterrent demain alors je sors. »  
Hors de question qu’il manque l’enterrement de Lou. Il a déjà pris ses arrangements, prévenu son médecin traitant et Josef qui viendra le chercher. Tito le rejoindra sur place, avec la petite…
« C’est…c’est l’anniversaire de Merrin demain. Elle fêtera ses deux ans. Lou lui avait préparé une fête... J’ai des ballons gros comme ça planqués dans ma chambre, des tas de bonbons, de peluches et de cadeaux dans mes placards et un gâteau de princesse qui m’attend chez un traiteur du coin. C’est complètement con… Ca lui tenait tellement à cœur… »
Nouveau soupir. Tremblant, trahissant l’émotion qui l’étreint à nouveau.
« J’me souviens pas d’son premier anniversaire. Avec mon accident…j’avais des pertes de mémoire et je me souviens pas de ça. Lou savait à quel point ça me rongeait alors elle avait tout organisé pour…pour que cette fois ce soit inoubliable et…et… »
Il n’arrive pas à aller plus loin. Justin a certainement compris le principe de toute façon.
« J’suis désolé. J’suis une putain d’épave… T’as le droit de prétexter avoir des trucs à faire. »


(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 193
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Mar 6 Fév - 19:00

Le rire de Lloyd avait quelque chose d’effrayant, de glaçant. En l’entendant, Justin eut presque envie de détourner le regard. Pourtant, il resta parfaitement immobile et stoïque alors que son ami tournait finalement les yeux vers lui. Il y avait quelque chose dans son regard, sur son visage qu’il n’avait pas l’habitude de lire. Et puis les mots claquèrent, comme des coups de fouet. Justin n’était pas habitué à l’entendre parler ainsi, à l’entendre lui parler ainsi. Une part de lui fut blessée par ce ton pourtant, cela fut vite effacé. C’était la douleur qui parlait et rien d’autre. Le jeune homme ne fit donc aucun commentaire, continuant de fixer Lloyd alors qu’il s’était interrompu sans terminer sa phrase. Lloyd s’excusa finalement et le technicien de surface secoua alors légèrement la tête, comme pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas à le faire. Il comprenait. La douleur, la peine le rendait plus mordant et même si ça pouvait surprendre, c’était humain. Justin laissa alors le silence s’installer quelques secondes, préférant ça plutôt que de dire de nouveau quelque chose de travers. Le pompier reprit finalement la parole pour lui donner plus d’informations sur son état physique. Justin ne put s’empêcher de grimacer en l’entendant dire. Il n’osait même pas imaginer la violence du choc… Il parla aussi de l’enterrement et Justin songea qu’il aimerait aussi sortir pour s’y rendre mais ne fit aucun commentaire dans ce sens. Ça n’avait pas d’intérêt.

Lloyd enchaîna alors, rappelant que le lendemain serait aussi la date du second anniversaire de Merrin. La coïncidence avait quelque chose de dramatique, comme si on avait cherché à faire une mauvaise blague. Justin ne décrocha pas son regard de son ami, esquissant un sourire triste alors qu’il lui expliquait tout ce que Lou avait préparé pour l’anniversaire de la petite, pour qu’il soit inoubliable. Le technicien de surface sentit son cœur se serrer. Lloyd lui ne trouvait plus les mots et finit par lâcher, de manière plus ou moins directe à Justin qu’il pouvait s’en aller. Ce dernier ouvrit de grands yeux.

« J’suis peut-être pas très malin, ni très doué pour les discours réconfortants mais j’abandonne pas mes amis. »

Justin avait tout fait pour contenir l’émotion dans sa voix. Lloyd n’avait pas besoin de voir une personne de plus s’effondrer. Non, il avait besoin de pouvoir lâcher un peu sa peine, de pouvoir la vivre aussi pleinement pour, sur le long terme, réussir son deuil. Justin ne pensait pas être le mieux placé pour l’aider dans ce cheminement, il avait sans nul doute des amis plus proches. Mais il était hors de question qu’il prenne la fuite.

« Si j’peux faire quoi que ce soit pour toi, je le ferais. Que ce soit t’écouter ou te foutre la paix si c'est c'que tu veux. »

Un nouveau sourire, tremblant, fragile se dessina sur le visage de Justin.

« Ou t’aider à faire un bel anniversaire pour ta fille… »

Comme Lou l’aurait sans doute voulu. Pourtant, malgré son manque de tact, Justin se retint de dire cela à voix haute. Parce qu’il ne voulait pas culpabiliser Lloyd si ce dernier en venait à renoncer à l’anniversaire. Cela pourrait se comprendre, ce qu’il traversait était difficilement conjugable avec la douceur et la liesse d’une fête d’enfant. Pour autant, Justin savait aussi quel père dévoué il était et s’il avait besoin d’aide pour garder la face devant Merrin, le technicien de surface serait là, sans aucun doute. Parce que voir Lloyd comme ça lui faisait un mal de chien, parce qu’il comprenait sa peine mais que lui avait encore la force d’affronter ça, parce qu’il était moins proche de Lou, sans nul doute. Justin passa alors une main sur son visage, comme pour remettre ses propres idées en place. Il sentait un léger mal de tête monter, sans doute à cause des émotions et du choc qu’il avait reçu bien qu’il ait encore du mal à tout réaliser. Lou, Abraham…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 923
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Mer 7 Fév - 10:07

you're not supposed to be here

Justin & Lloyd

Lloyd se contente de hocher la tête. Qu’il reste, qu’il s’en aille, pour lui, ça revient au même de toute manière. Le départ de Justin lui aurait juste éviter l’humiliation en plus du reste… Mais qu’est-ce que ça peu faire de toute manière ? Il faut être en vie pour se sentir stupide et gêné. Lou ne peut plus éprouver de tels sentiments. Elle ne peut plus rien éprouver. Et Abraham, qu’est-ce qu’il éprouve à l’heure actuelle ? Rien sans doute, grâce au coma artificiel dans lequel il a été plongé par les médecins. Qu’est-ce qu’il ressentira quand il se réveillera avec sa jambe en moins et ses mains en vrac ? Qu’est-ce qu’il éprouvera lorsqu’il comprendra que sa carrière est fichue, qu’il devra réapprendre à marcher et à se servir de ses propres mains ? Qu’est-ce que ça lui fera d’avoir confirmation que Lou est morte ?
« Si j’peux faire quoi que ce soit pour toi, je le ferais. Que ce soit t’écouter ou te foutre la paix si c'est c'que tu veux » reprend Justin, toujours à ses côtés. Lloyd se contente de hausser une épaule et de revenir appuyer son crâne contre le mur derrière lui. Il s’accorde quelques secondes pour observer le plafond un peu crasseux, les néons, essayant de ne penser à rien. Peine perdue.
Surtout quand Justin se manifeste à nouveau pour… Il a bien entendu ? Lui proposer d’organiser un bel anniversaire à sa fille ? Lloyd fronce les sourcils et jette un coup d’œil plein de scepticisme à son collègue.
« Tu crois qu’c’est c’que j’ai envie d’faire ? Tu crois que c’qui m’emmerde c’est qu’la mort de Lou a gâché la fête ? » lui demande-t-il froidement, conscient qu’il n’arrangera rien en agissant de cette manière et ne se sentira pas mieux de maltraiter le jeune homme. Mais c’est plus fort que lui. Il est furieux. Pas contre Justin mais contre l’injustice. Il est frustré, en colère, triste. « J’veux pas faire la fête, c’est pas ça l’problème Flanagan ! C’est juste…c’est… C’est l’principe ! »

Il soupire, donne un cou de poing rageur sur sa propre cuisse et se redresse. Un peu trop vivement, ça tire sérieusement, mais il essaie de ne pas y prêter attention. Ca lui apprendra à parler comme ça à Justin qui cherche juste à lui être agréable.
« J’ai b’soin de rien » ajoute-t-il en essayant de radoucir un peu son ton en jetant un œil en direction du distributeur devant lequel il a rencontré le technicien de surface. Il regarde à nouveau dans sa direction et réalise qu’il n’a rien dans les mains. Il ne s’est rien commandé. « Tu voulais un truc , non? »  enchaine donc Lloyd, sans transition, désignant la machine d’une main.
De l’autre, il attrape sa perfusion et, sans attendre de réponse de son cadet, revient sur ses pas pour aller se planter devant le distributeur. Pendant qu’il observe son contenu, sa main libre fouille la poche de son survêtement où se trouve son portefeuille qu’il garde en permanence sur lui pour éviter de se le faire chiper. Il vérifie son contenu et sort quelques billets pour se prendre quelque chose. Il ne sait pas encore quoi. Il n’a pas vraiment d’appétit ces derniers jours, mais il a une soudaine envie de salé.
« J’ai le droit de manger autre chose que de la soupe et de la compote depuis ce matin » commente-t-il distraitement, semblant déjà oublié de quelle manière il vient de traiter son ami… « Tu veux quoi ? C’moi qui offre… »
Pendant qu’il réfléchit, il se prend un petit sachet de Doritos et une canette de Dr Pepper. Il n’aime pas ça mais Kevin adorait et de temps en temps (souvent quand il n’a pas le moral et a envie de se punir), il en prend une. Il réceptionne ses biens et se tourne vers Justin en attendant qu’il lui dise ce qu’il veut pour pouvoir le commander. Un genre d’offre de paix peut-être, un geste pour se faire pardonner son attitude un peu méprisante…
« Au fait, ton frangin ça donne quoi ? J’crois qu’on a pas eu l’occasion de trop en reparler… »
Il espère que Justin saisira cette perche parce que, pour le moment il n'a plus envie de parler de lui, de Merrin ou de penser à Lou et Abraham...


(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 193
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Mer 7 Fév - 10:48

La réaction de Lloyd ne se fit pas attendre à la proposition de Justin de l’aider à organiser l’anniversaire de sa fille. L’espace de quelques secondes, le technicien de surface eut envie de protester, de lui dire que ce n’était pas du tout ce qu’il entendait mais il resta parfaitement silencieux, les yeux toujours posés sur son ami. Il commençait à comprendre son erreur : Lloyd était incapable d’avoir une conversation raisonnée, il cherchait même à la fuir depuis tout à l’heure et lui insistait. C’était trop tôt, trop frais. Il n’était pas en train de l’aider et il fallait qu’il le laisse respirer. Il lui parlerait s’il en avait envie plus tard mais maintenant, c’était inutile. Bien sûr, Justin brûlait d’envie de lui dire que maintenir la fête pour Merrin était une belle façon d’honorer la mémoire de Lou, que voir la petite fille sourire et rire redonnerait sans doute du baume au cœur à bien des personnes. Mais il se tut. Lui fonctionnait ainsi, mais pas tout le monde. Et culpabiliser Lloyd était la dernière chose à faire. Il voit son poing s’abattre sur sa propre cuisse et Justin sent son cœur se serrer. Il aurait tellement aimé faire plus mais c’est illusoire de penser qu’il a les armes pour lui arracher un sourire. Ce qu’il vit est trop violent, trop atroce. Il faudra plus de temps que ça. Alors, quand Lloyd lui déclare qu’il n’a besoin de rien, Justin se contente d’être lui-même.

« Bien capitaine. »

Le ton était neutre, il n’y avait que ce très mince sourire sur ses lèvres. Cela pouvait paraître déplacé et pourtant, il n’y avait aucune mauvaise intention, aucune double lecture. C’était Justin, tout simplement. Lloyd désigna alors le distributeur du regard, lui demanda de manière plus rhétorique qu’autre chose s’il ne voulait pas un truc. Avant que le technicien de surface n’ait eu le temps de répondre, le pompier était en train de se lever et Justin réprima une grimace. Il avait l’air encore faible et ça l’emmerdait de le voir tirer comme ça. Pourtant, pas de commentaire cette fois non plus, il était certain que ça ne pourrait être que contre-productif. Justin se leva donc à son tour, se plaçant derrière Lloyd qui lui expliqua que son régime alimentaire venait soudainement d’être élargi. Le technicien de surface laissa alors échapper un léger rire.

« Alors ça, c’est un grand changement, faut t’faire plaisir mec ! »

Justin le regarda alors commander tandis qu’il réfléchissait. Cela le dérangeait de faire payer son ami, ce n’était pas dans ses habitudes. Il savait pourtant que tout refus risquait d’être refusé. Il désigna alors la partie « machine à café » du distributeur, restant sur son idée de chocolat chaud. Un vrai gamin parfois. Pendant que la machine préparait la boisson, Lloyd évoqua alors son frère. Justin haussa les épaules en récupérant son gobelet et en reprenant la direction des sièges.

« Il est v’nu me voir à l’hosto et même en étant complètement à l’ouest, j’ai bien senti que c’était pas la fête avec mes parents. »

Mais il était venu. Même sa sœur avait débarqué. Son frère aîné l’avait appelé plusieurs fois, lui répétant qu’il pouvait se déplacer si besoin. Sa famille avait beau être bancale parfois, une chose était certaine, il pouvait toujours compter sur eux. Sa mère avait été affolée, son père aussi et il savait qu’il allait devoir passer quelques jours chez eux à sa sortie, non négociables.

« J’vais rester un ou deux jours chez eux en sortant d’ici. Sinon mon père risque de piquer une crise… J’aurais p’t’être l’occasion de voir comment ça tourne à la maison. »

Il savait très bien que ses parents allaient tout faire pour le détourner des problèmes et que s’il y en avait un avec son frère, ils feraient tout pour ne pas qu’il le voit. Mais il était hors de question pour Justin qu’il se fasse traiter comme une petite chose fragile et il comptait bien mettre le temps qu’il aurait à profit. De toute façon, s’il ne trouvait rien pour s’occuper l’esprit, il allait devenir complètement dingue alors autant qu’il se l’occupe avec quelque chose d’important. Justin porta alors son gobelet à ses lèvres et poussa un soupir d’aise lorsque la première gorgée de chocolat chaud coula dans sa gorge.

« Tu sais que des nanas m’ont tiré du centre commercial sur une luge ? »

Sans transition, Justin avait tourné la tête vers Lloyd, un sourire aux lèvres. Oui ce qu’il s’était passé là-bas était traumatisant et violent mais le jeune homme avait cette capacité folle à trouver le positif dans tout. A rebondir encore et encore. Et quand il repensait à son extraction, il ne pouvait s’empêcher de trouver ça cocasse et amusant.

« J’ai fait de la putain de luge dans un centre commercial, et ouais ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : chevalisse
messages : 923
quartier : un appartement dans le Loop, Downtown, sur le même pallier que celui de sa mère, atteinte d'agoraphobie sévère et cloitrée depuis des années maintenant
physique : depuis son accident, survenu le 31/10/16, la main droite de Lloyd, piétinée durant un mouvement de foule, présente des cicatrices dues aux opérations subies pour la réparer

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Mer 7 Fév - 12:07

you're not supposed to be here

Justin & Lloyd

Le pompier apprécie que Justin ne lui tienne pas trop rigueur de son attitude. Il pourrait le faire. Il aurait tout à fait le droit de lui expliquer sa façon de penser, de lui répondre sur le même ton. Peut-être qu’une part de lui espère qu’il lui tiendra tête et qu’un échange plus musclé et violent prenne place… Lloyd est un peu perdu. Il ne sait pas ce qu’il veut, ce qu’il ressent. Son humeur est trop changeante et il a du mal à se suivre lui-même, à gérer ce trop plein qui le rend fou.
Ils abordent le sujet de son frère, le premier qui est passé par la tête de Lloyd qui cale sa canette contre son coude pour pouvoir ouvrir son paquet de chips à deux mains. Il ne sait même pas trop quoi répondre à ce qu’il entend. Il a du mal à se concentrer. Tout à quoi il peut penser c’est "Au moins tout le monde est en vie de ton côté. T’as des soucis mais tout le monde respire !". Il ne veut pas minimiser les problèmes familiaux de son ami mais quand il remet tout ça en perspective, il se dit qu’à choisir, il préfèrerait n’avoir qu’à partager sa vie avec un adolescent un peu rebelle…
« J’vais rester un ou deux jours chez eux en sortant d’ici. Sinon mon père risque de piquer une crise… J’aurais p’t’être l’occasion de voir comment ça tourne à la maison. »
« Ouais… Profites-en quand même. D’être chouchouté j’veux dire » lui glisse Lloyd alors que l’odeur des Doritos vient tout de suite l’écoeurer. Il n’a plus tellement envie de ça maintenant.
Lloyd ne sait pas ce qu’il aurait fait si, après son accident, survenu à Halloween l’an passé, sa mère n’avait pas été là pour s’occuper de tout. Bien sûr, il était plus handicapé que Justin à ce moment, mais avoir quelqu’un avec lui avait été appréciable. Ne serait-ce que pour gérer Merrin qui, à l’époque, n’avait même pas encore soufflée sa première bougie…  
Et Fez aussi était là…
Ca faisait une éternité qu’il ne s’était plus remis à penser à Felicity. Mais penser à son ex petite-amie, son premier véritable amour l’amenait à repenser à Lou. C’était dans ses bras qu’il était parvenu à faire une croix sur sa relation avec la journaliste… Lou avait apaisé ses maux, sa peine, par sa simple présence. Et qui allait panser ses plaies maintenant ? Qui allait l’aider à recoller les morceaux de son cœur à nouveau piétiné ?
Personne. Je ne laisserai plus personne approcher, se promet-il alors que Justin reprend la parole.

« Tu sais que des nanas m’ont tiré du centre commercial sur une luge ? »
« Hein ? »
Lloyd se dit qu’il a été trop distrait, qu’il n’a pas correctement entendu. Mais si, il a bien entendu. Son esprit embrouillé par la douleur et la fatigue a bien saisi que Justin avait été évacué de la zone de danger sur une luge. Il trouve ça tellement loufoque que ça lui arrache un sourire. Possiblement son premier vrai sourire depuis l’accident…
« Sans déconner ? T’as d’la chance que McGyver ait eu besoin de faire quelques courses alors » va-t-il même jusqu’à plaisanter, en attrapant quelques Doritos qu’il se colle dans la bouche sans réfléchir. « Tu me permets de rajouter l’anecdote dans le bouquin que j’écris sur les interventions les plus... »
Sa voix s’éteint petit à petit, jusqu’à ce qu’il se taise, incapable de poursuivre sa phrase. Parce que Lou n’est jamais revenue de sa dernière intervention. Tout le ramène toujours invariablement à Lou…à son absence qui lui pèse tellement. Son nez se met à le picoter désagréablement et il sent ses yeux fatigués se brouiller de larmes. Il déglutit péniblement puis soupir pour la énième fois.
« J’suis désolé mec. J’y arrive pas… J’arrive pas à…penser à autre chose. J’vois bien qu’tu fais des efforts et…j’suis désolé de c’qui t’es arrivé mais j’arrive pas à penser à autre chose. J’crois que j’vais retourner dans ma chambre » lui dit-il en reniflant, essuyant ses yeux mouillés pour éviter que les larmes viennent couler sur ses joues. « J’vais pas prendre ça, tu les veux ? » lui demande-t-il en tendant son paquet de Doritos nature et sa canette de Dr Pepper dans sa direction.  


(c) chaotic evil

_________________


for all of the light that I shut out ; all the innocent things that I doubt ; the bruises I've caused & the tears ; the sparks that I stomped out & for all of the perfect things that I doubt 
© frimelda

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : /
messages : 193
quartier : Centre ville

MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   Ven 9 Fév - 10:15

En profiter pour se faire chouchouter un peu ? Ca restait dans les compétences de Justin. Certes il n’avait pas envie d’être un poids pour ses parents et il savait bien qu’au bout d’un moment il n’en pourrait plus, il rentrerait chez lui avec le besoin fulgurant de respirer, d’avoir son indépendance. Mais pendant deux, trois jours, pourquoi pas. Redevenir un peu un enfant, faire plaisir à ses parents en les laissant se rassurer sur leur rôle vis-à-vis de lui, en leur montrant qu’ils faisaient tout ce qu’il fallait pour lui et qu’il n’avait rien à se reprocher. Leur montrer qu’il était en forme, qu’il récupérait bien et qu’il ne fallait pas paniquer. Le traumatisme lié à l’accident ? Etrangement, Justin n’en ressentait pas tant le poids que ça. Mais il était difficile de juger tant qu’il était encore entre les murs de l’hôpital, tant qu’il n’avait pas repris le chemin de l’extérieur.

Pour le moment en tout cas, Justin avait envie de retrouver un peu de légèreté. Non pas qu’il n’ait pas saisi ce que Lloyd lui avait appris plus tôt. Mais face à la détresse de son ami, il avait envie de lui offrir une parenthèse, un moment loin de son propre chagrin. Et sans plus réfléchir il avait évoqué l’idée de la luge qu’avait eu Maeve pour le sortir du centre commercial alors que l’ensemble risquait un nouvel effondrement. Lloyd sembla d’abord ne pas bien saisir ce qu’il avait dit avant d’ouvrir de grands yeux et… De sourire. Ce fut une immense victoire pour Justin qui lui rendit son sourire avec enthousiasme. Il fit même une plaisanterie à laquelle le technicien de surface répondit par un léger rire.


« À croire qu’mon karma était pas si mauvais. »


Justin sourit avant de reprendre une gorgée de chocolat chaud. Certains disaient que le chocolat avait la capacité à mettre de bonne humeur et autant dire que le technicien de surface pouvait le constater chez lui. A moins que ce ne soit plus lié au fait que sa bonne humeur lui collait à la peau ? Difficile à dire. Lloyd embraya alors sur cette histoire de luge mais au fur et à mesure qu’il parlait, sa voix s’éteignait. Justin avait très bien compris ce qu’il lui demandait à l’origine et le lien qui s’était fait dans son esprit, le ramenant brutalement à la réalité. Le répit n’aura été que de courte durée. Justin observa le pompier sans rien dire, attendant de voir ce qui allait suivre. Il avait au moins un peu appris de ses erreurs des minutes précédentes. Lloyd brisa finalement de nouveau la parole, s’excusant et expliquant qu’il n’arrivait pas à rester là à discuter simplement. Justin secoua alors doucement la tête.

« C’pas grave, j’comprends. »

Il aurait aimé que ce soit différent. Il aurait aimé avoir la recette pour le faire sourire. Non pas pour effacer sa peine mais pour au moins, l’espace de quelques minutes, l’aider à voir autre chose, à prendre une grande bouffée d’air, un sourire pour l’aider à affronter le monde. Mais il n’y arrivait pas, il ne savait pas comment faire, la peine était trop grande. C’était un échec et si l’ego du technicien de surface était loin de se préoccuper de ce genre de détails, cela ne lui faisait pas moins de peine de voir les yeux de son ami s’embuer de nouveau, son visage se ternir, son appétit disparaître… Justin attrapa le paquet de chips et la canette que Lloyd lui tendait plus par réflexe que pour autre chose. Les mains chargées entre son chocolat chaud et les denrées du pompier, il le regarda, absent quelques secondes.

« Si jamais un moment t’as envie de discuter ou… Enfin j’sais pas, t’as mon numéro en tout cas, hésite pas. »


Justin se sentait con, démuni. Il n’était pas certain que Lloyd l’appelle mais cela ne coûtait rien de lui rappeler qu’il pouvait le faire. Justin de son côté essayerait sans doute de joindre Josef pour prendre des nouvelles de la caserne, avoir des renseignements sur l’enterrement de Lou aussi. Tout ça, il ne se voyait pas le demander à Lloyd mais peut-être que les autres n’étaient pas dans un meilleur état ? Cette pensée lui serra le cœur mais il se rendit à l’évidence, il ne pouvait rien faire de plus qu’observer cette souffrance se distiller dans les cœurs de ses amis et espérer que le temps saurait faire son effet et que leurs proches parviendrait à panser une partie de leur plaie. Etre spectateur n’était pas simple mais au moins, lui et ses proches étaient en vie.

Etrangement, après cette entrevue, il sentit le besoin de contacter Taylor et Milo, juste pour les voir, juste pour sentir que eux, étaient bien là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: You're not supposed to be here... [Lloyd]   

Revenir en haut Aller en bas
 
You're not supposed to be here... [Lloyd]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lloyd, le Vif-Argent [Barde]
» Lloyd
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» Demande de kit
» Un Message Salutaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: South Side :: CHICAGO MEDICAL CENTER-
Sauter vers: