AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 SAISON II # EVENT 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
messages : 649
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: SAISON II # EVENT 2 Lun 12 Fév - 10:03




HAPPY NEW YEAR
31 décembre 2017 - 01 janvier 2018

L'année a été mouvementée pour beaucoup d'habitants, mais ce n'est pas une raison pour rester enfermer chez soi au moment du passage en 2018 !
Lâchez-vous, videz-vous la tête (ou autre chose  :red: ) dans l'un des quatre lieux les mieux notés de votre application smartphone préférée !

Vous atterrissez au CRASHDOWN !
Ce club de striptease (inutile de vous faire un dessin de ce que vous trouverez à l'intérieur ?) est tenu par les KINGS OF SPEED qui en ont fait leur QG. L'entrée est évidemment très sélective et une fouille est réalisée sur chacune des personnes passant la porte de l'établissement. Mieux vaut prévenir que guérir, n'est-ce pas ?

(+10 pts. RP à chaque participant du sujet avec la plus grosse ambiance !)

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : shiya (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1365
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Mar 13 Fév - 17:01





event #2
happy new year & all that crap  

« J’arrive pas à croire qu’j’y aille sur mon putain d’temps libre » s’agace Kurtis en écrasant le mégot de sa clope tout juste fumée sous sa godasse. La dernière fois qu’il les a portées, c’était pour l’enterrement de Sammy… Meghan l’a obligé. Elle l’a obligé à porter un costume ce soir et comme un crétin, il a cédé et le voilà accoutré comme un pingouin débile. Comme un véritable client du Crashdown devant lequel il se tient en ce moment-même… Enfin le cuir en plus bien entendu, dissimulé sous sa veste de costume.  
« Dis-toi que c’est pour la bonne cause, beau gosse ! Peut-être que ce soir est LE soir ! Celui où tu vas réussir à me rabibocher avec ton crétin de boss… »  l’encourage sa jumelle , s’appuyant sur son épaule alors qu’ils observe l’interminable queue devant le strip-club.
« S’tu commences à dire qu’c’est un crétin… »
« J’le dirai pas devant lui, c’est promis juré ! Allez, fais-moi entrer dans ton monde de débauchés Kuku ! » lui sourit-elle, espiègle, avant d’attraper sa main et de le tirer en avant.
Il soupire, traine des pieds, râle, marmonne que Max ne bosse peut-être même pas ce soir et va à la rencontre de ses collègues videurs qu’il salut. Evidemment, ils lui demandent ce qu’il fiche là sur sa nuit de repos mais les laisse entrer lui et Meg.

L’ambiance à l’intérieur est un rien plus électrique que le restant de l’année. L’endroit est bondé et ça l’emmerde d’avance. D’autant que, de ce qu’il capte, les trois-quarts des clients sont déjà éméchés.  
« Alors c’est ça le Crashdown… Mouais… J’ai vu pire mais j’ai vu mieux. »
« Ta gueule… »
« Offre-moi deux ou trois verres et je te donnerai peut-être un avis sincère et différent sur l’endroit ! » le taquine sa sœur, obligée de lui crier dans l’oreille pour se faire entendre. Elle s’est à peine éloignée lorsqu’elle pousse un cri strident qui lui vrille le crâne et l’agace. « Jude est là ! J’veux la voir ! »
Avant qu’il ait pu protester, elle l’entraine à sa suite et l’oblige à slalomer entre les clients (n’hésitant pas à l’utiliser comme bouclier humain) pour parvenir jusqu’à la serveuse. Et les cris débiles recommencent… Kurt lève les yeux au ciel. Jude lui balance un truc à propos de son costume et puis…sors quelques billets de son soutif pour les tendre à Meghan qui les empoche, ravie.
« J’t’avais dis que j’y arriverai ! Il sait pas me dire non. »
« Vous m'faites chier… »
« Mais non ! T’es trop beau comme ça frangin ! » lui crie-t-elle en venant déposer un bécot sur sa joue, avant de la lui essuyer pour faire disparaître toute trace de rouge à lèvre. « Mister Gonflette est là ce soir ? »
« E’ parle de Max… » traduit Kurtis, affichant son air le plus blasé.
Judith leur apprend qu’il est dans le coin et Meghan décide d’aller le trouver pour lui réclamer une table. Kurtis tente de la rattraper mais elle lui ordonne de s’occuper de leurs boissons et s’éclipse en vitesse, l’abandonnant avec la serveuse, de service pour sa part.

« Putain…I’ vont s’entretuer, c’est sûr… » s’agace-t-il en observant sa sœur jouer des coudes sans l’once d’une gêne pour essayer de mettre la main sur Max. Et puis il se souvient d’un truc super important qu’il doit dire à Judith ce soir et lui redonne sa pleine attention. « Bon, toi… Elle sait pas pour Joleen d’accord ? D’ailleurs y a rien avec Joleen mais elle…sait pas que y a rien. OK ? Alors tu gardes ta jolie bouche fermée sinon j’te file zéro pourboire ! Bon tu peux prendre not’ commande ? Meg va prendre un Shirley Temple avec de la vodka en plus et moi tu m’mettras deux litres de whisky pour que j’oublie que j’existe, OK ? » marmonne-t-il, la mort dans l’âme, avant de soupirer et d’enfin demander des nouvelles à la jeune femme. « Ca va ? Tu t’fais pas emmerder par ces trous d’cul ? J’bosse pas mais si y en a qui t’fait chier tu m’dis et j’reprends du service… »



Code made by Wanderlust

_________________


Now I'm left here all alone

oh darlin', darlin' what have i done? now i do my talking with a gun. and blood will spill into the gutters and it will stain the morning sun


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava+gifs me
messages : 1054
quartier : downtown ; en coloc avec le fabuleux mais chelou Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Mer 14 Fév - 21:42




event II

happy new year

« Woooow, carrément, le costume ! Franchement Meg, bravo ! » Je glisse ma main dans mon soutif pour une petite manœuvre simple à savoir, payer ce que je dois pour mon pari perdu. Je pensais pas que Kurt viendrait en costume et pourtant elle l’a fait, Meghan a réussi, en même temps je sais pas pourquoi j’en doutais elle arrive à TOUT avoir de son frère, c’en est presque désespérant. Ça me fait sourire à vrai dire, et vaut mieux pour lui qu’il la laisse faire parce que, si moi je suis relou c’est rien comparé à la jumelle de Kurtis. Elle est plus butée que n’importe qui je crois. Mais je l’aime bien, elle est un peu speed certes, et visiblement on lui a pas refusé grand chose dans la vie. Tant qu’elle m’emmerde pas, je l’aime bien, potiner fringues et séries c’est cool.
— J’t’avais dis que j’y arriverai ! Il sait pas me dire non.
— Vous m'faites chier… Je pousse un soupir, calée derrière le bar à nettoyer mes verres. C’est le jour de l’an et je veux bosser, d’ailleurs j’ai voulu bosser toutes les fêtes parce que j’aime pas spécialement ça. Et j’avoue que si j’avais pas eu mes petites histoires avec Max ce mois-ci… j’aurais passé un sacré mois pourri. Je souris dans le vide, plutôt reposée pour ce soir, prête à faire mon taff toute une partie de la nuit.
— Mais non ! T’es trop beau comme ça frangin ! Je souris deux fois plus, il fait la gueule, c’est drôle mais je sais qu’il adore quand elle gravite autour de lui. Mister Gonflette est là ce soir ?
— Hm ?
— E’ parle de Max…
— Ah ! J’acquiesce, comprend évidemment la référence à la montagne de muscles de mon boss… mec ? Je sais pas trop comment on qualifie ce qu’on a depuis quelques temps et qui reste évidemment secret. On avance… au jour le jour, sans pression, naturellement. J’ai pas besoin de poids supplémentaire, au contraire, ça me donne une respiration plutôt bienvenue. Il est dans l’coin il fait son tour comme d’hab. La sœur de Kurtis n’en perd pas une seconde pour se barrer, Kurt tente un geste pour la rattraper mais elle lui dit un truc et il revient sur son geste.
— Putain…I’ vont s’entretuer, c’est sûr…
— Yupe, et j’suis même pas sure que Max gagne cette fois. Ça me fait sourire, termine de nettoyer mes verres.
— Bon, toi… Elle sait pas pour Joleen d’accord ? D’ailleurs y a rien avec Joleen mais elle…sait pas que y a rien. OK ? Alors tu gardes ta jolie bouche fermée sinon j’te file zéro pourboire ! Bon tu peux prendre not’ commande ? Meg va prendre un Shirley Temple avec de la vodka en plus et moi tu m’mettras deux litres de whisky pour que j’oublie que j’existe, OK ? J’éclate de rire à sa dernière réplique, lui a la mort dans l’âme. Ça me fait vraiment marrer toute cette mascarade autour de sa sœur, elle le traine partout, il acquiesce et il dit rien que oui oui, il se plaint,  mais je sais comme il tient à elle c’est mignon. C’est souvent comme ça les jumeaux, n’est-ce pas ? Louis et moi étions inséparables, depuis toujours. C’est vraiment un lien particulier, qui me manque évidemment. J’avais l’impression de pouvoir tout lui dire, d’ailleurs, c’est toujours la vérité. Je l’ai eu au téléphone pour notre anniversaire il y’a quelques jours, le 20, et j’ai pu lui raconter pas mal de détails de ma vie, y compris les derniers les plus croustillants… On s’était dit qu’il ne valait mieux pas, mais stop les distances. Je me rends compte que c’est beaucoup plus difficile à vivre, moi qui croyais avoir passé le plus compliqué, le manque des débuts. Non, c’est vraiment sur le long terme que mes frères me manquent.
—  Ca va ? Tu t’fais pas emmerder par ces trous d’cul ? J’bosse pas mais si y en a qui t’fait chier tu m’dis et j’reprends du service… Je récupère donc un verre à Whisky et de quoi faire le cocktail de la demoiselle et élève à mon tour la voix.
— Promis je lui dirais pas qu’il n’y a « rien » entre Joleen et toi, t’inquiètes pas. Poses ton cul sur un tabouret en attendant qu’elle fasse ses douze tours du Crash pour trouver Max et profites, la première tournée est pour moi. Je récupère une bouteille de whisky, lui sert une dose que j’ai l’habitude de lui servir. Et nan ça va, ça va, mais après tout c’est pas fini, j’imagine que j’vais pas m’en sortir sans une main collée au cul avant la fin de la soirée. C’est gentil Kurt mais profites de ta soirée et d’ta sœur, t’inquiètes. Ça va toi ? Plein de bonnes résolutions pour 2018 ? »


© TITANIA

_________________


there's a drumming noise inside my head, that starts when you're around ; louder than sirens, louder than bells, sweeter than heaven and hotter than hell
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar and gifs @me
messages : 375
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Lun 19 Fév - 0:55




New year's eve



Saison III- Event 2  


Le club est littéralement bondé ce qui me met évidemment de bonne humeur, j'avais tâché de ne pas trop faire de dépenses inutiles en prévision de ce soir, ignorant si vraiment je pouvais espérer voir plus de gens que ca franchirent les portes de mon établissement surtout après le fiasco de Noël l'an passé…il avait beau s'être écoulé un an, la mémoire des habitants de Chicago était encore bien fraîche j'en doutais pas. C'est plutôt une bonne surprise du coup de voir que l'idée avait fonctionné et pour sûr les bénéfices de la soirée allaient faire du bien et au crash et au club. Je jette un coup d'œil à ma montre et décide qu'il est temps d'aller faire mon tour pour veiller que tout se passe bien. Je ferme donc la porte de mon bureau à clé et descend dans la salle principale ou l'ambiance est à son comble. Je me réjouis de voir que les places sont chères, les filles se donnent du mal et tout à l'air de tourner, je me balade au milieu des clients pendant quelques minutes, balance deux-trois banalités à quelques clients que je choisis en mode random histoire de leur donner l'impression l'espace de cinq minutes qu'ils ont plus de valeurs que leurs voisins. Ce côté-là de la barrière c'est pas vraiment ce qui me préoccupe en réalité, en général les clients qui méritent d'être le plus choyés sont ceux qui se trouvent du côté VIP de la salle…ce sont ceux qui non seulement sont les plus réguliers, mais aussi ceux qui ont les poches les plus remplies et ca, ca c'est ce qui me préoccupe. Je finis donc par me diriger dans cette direction et entreprend de faire la causette à quelques-uns d'entre eux. Un verre offert par-ci, une danse privée suggérée par là…tout est une question de business, toujours, même le soir de la nouvelle année.

Un des clients me fait signe et je colle un sourire sur mes lèvres avant de venir prendre place en face de lui. Je le connais depuis un bail, à dire vrai il fréquentait déjà le crash avant que je le récupère c'est pour dire s'il fait pas partie des meubles. C'est le genre de client à qui je ne manque pas d'offrir des prestations de qualités gratuitement cela va sans dire, parce qu'il me ramène du monde, qu'il tips très bien mes filles et qu'il ne commande jamais de bouteille en dessous de 300 dollars…s'ils pouvaient tous être comme ca, je dormirais sur des liasses de cinq-cents. « Alors, Max pas de petites nouvelles depuis la dernière fois ? Me sort-il en laissant échapper un rire un peu gras. Il l'est d'ailleurs gras, fourrée jusqu'au cou de biftons, pour sûr que celui-là doit bien bouffer à la cantine. Je rigole (enfin c'est vite dit, je ricane vite fait serait plus juste) à mon tour et finit par hausser une épaule. Nan Eddy, mais je devrais rafraîchir les rangs d'ici peu si tout va bien, m'enfin si tu continus à venir remplir les petites culottes de mes filles ca devrait pas poser de soucis. Il se marre et son regard se perd sur le cul d'une de mes serveuses avant de revenir vers moi. – Oh tient d'ailleurs j'ai été faire un petit tour à Cuba la semaine dernière pour les affaires et j'ai ramené des Habanos, je me suis dit que t'apprécierais. Je lève un sourcil pour sûr que ca me plairait, au prix du cigare à l'unité c'est pas le genre qu'on trouve au drugstore du coin. Il m'en tend un et je ne me fais pas prier pour le récupérer. – Merci Eddy. Je secoue la tête à la négative avec un sourire. Tout ca pour que je t'offre du bon temps avec une des filles c'est ca ?! C'est pas vraiment une question, puisque de toute façon je compte bien le faire. J'allume mon précieux et savoure l'espace de quelque seconde de façon silencieuse. Fait ton choix mon grand, t'as le droit à vingt minutes de bonheur dans le showroom de ton choix ! J'ouvre la bouche pour surenchérir, mais je suis coupé par une voix qui me fait rouler des yeux avant même que je me sois retourné, ce que je finis tout de même par faire.

La frangine de Kurtis est là, à l'entrée de la zone VIP et essaye d'y pénétrer à grand coup de blablatage auprès du videur. « Mais puisque je vous dis que je connais le patron. Vous avez cas allez le chercher, faut que je lui parle de toute façon. Le pauvre à beau lui dire que ca n'arrivera pas, c'est Meghan et elle lâchera jamais l'affaire. Je pousse un soupir . – Désolé Eddy, le devoir m'appelle, mais merci pour le Habanos et fait moi savoir qui tu veux voir danser ce soir, c'est pour moi ! » Je quitte la table et me dirige vers l'entrée, prenant bien soin de rester de mon côté de la barrière et la laissant du sien. « Je peux t'aider Meghan ? Pour une fois elle est pas à poil et je m'en étonne, elle avait peut-être peur qu'on la prenne pour une des danseuses qui sait. Tu t'es perdue ? Elle grimace en mode gnagnagna et vient finalement reprendre un air beaucoup plus sérieux. – Je suis venue pour te parler, t'as cinq minutes ? J'hausse une épaule. – Cinq minutes pas plus. C'est bon laisse là passer. Je prends le chemin de ma table un peu à l'écart, mais suffisamment bien placé pour surplomber l'ensemble de la salle et tend une main vers le siège en face pour l'inviter à s'y asseoir. Elle se glisse sur le siège et renvoie une mèche de ses cheveux derrières son épaule avant de se lancer. – Bon, je suis consciente qu'on est pas partie sur des très bonnes bases. TU M'E-TONNES ! c'est le moins qu'on puisse dire, m'enfin vu le genre de nana que c'est, je doute qu'on ait pu s'entendre de toute façon, au mieux j'aurais juste pu la sauter vite fait (en imaginant évidemment qu'elle ait fermé sa bouche et que ca ne soit pas la sœur de Kurtis.). Je lui jette un regard un peu moqueur et elle se renfrogne. Mais j'aimerais bien qu'on remédie à ca pour Kurtis, je veux lui faire plaisir et lui montrer que je fais des efforts et…elle fait tiquer sa langue contre son palet. Visiblement ca commence par toi j'imagine. Ca m'intéresse tout de suite nettement plus, je sais que la situation est pas facile pour Kurt et c'est quand même grandement en partie de la faute du dragon assis en face de moi qui lui mène la vie dure. – Est-ce que sont des excuses ? Elle souffle et lève les yeux au ciel. – Nan juste une remise à zéro si tu veux bien. J'essaye de comprendre, mais c'est pas facile pour moi et j'ai toujours été celle qui veillait sur lui et là maintenant je suis plus celle vers qui il se tourne et j'ai l'impression qu'il a plus besoin de moi, mais moi je sais qu'il a besoin qu'on s’occuper de lui, qu'on le protège et je veux bien admettre que ce soit plus ma place, mais je veux être sûr qu'il y a quand même quelqu'un pour le faire et…elle secoue sa main dans l'air en reprenant son air de petite pimbêche et je suis à même de constater que c'est surtout pour se redonner un peu de constance. Si j'ai bien compris vos histoires de règles et tout c'est toi qui est censé être son chef ou son parrain ou je sais pas quoi. Je laisse échapper un rire amusé. – Ouai, ouai un truc comme ca. Ecoute Meghan. je vient taper mon cigare contre le cendrier qui trône sur la table. Ton frère est un grand garçon et si personne le laisse vivre il risque pas d’avancer. Alors, oui je le surveille t'inquiète pas pour ca, mais je compte pas pour autant jouer les baby-sitter. Laisse le vivre un peu Meghan et rend lui ses balls ce serait un bon départ. Je fais signe à une des serveuses qui vient tout sourire rejoindre notre table. Ramène moi la même chose que d'hab et…je jette un œil à la frangine tu veux quoi ? » Elle répond et je fais un signe de tête pour valider…la soirée s'annonce intéressante apparemment.
(c) black pumpkin


_________________



A true outlaw ⊹ finds the balance between the passion in his heart and the reason in his mind. The outcome is the balance of might and right.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : shiya (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1365
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Sam 24 Fév - 13:37





event #2
happy new year & all that crap  

Il soupire encore quand elle lui propose de s’installer, pendant que sa sœur cherche Max. Cette idée pue la merde. Pourquoi est-ce qu’elle veut lui parler ? Elle veut signer un chèque au gérant pour qu’il le libère ? Putain, Kurtis peut facilement l’imaginer faire un truc pareil. Elle lui a promis de bien se comporter, sans quoi il ne l’aurait pas trainée jusqu’ici mais avec Meghan…on ne sait jamais. Il faut s’attendre à tout, particulièrement à des emmerdes. D’autant que, jusque là, chaque fois que sa jumelle s’est retrouvée face à son ancien mentor, les choses se sont mal passées. Il n’a plus qu’à croiser les doigts et espérer que la situation ne dégénère pas… Parce que, très honnêtement, si Max lève la main sur sa sœur parce qu’elle l’aura poussé à bout…il e pourra pas rester sans rien faire. Il faudra qu’il rende coup pour coup et le club n’appréciera pas. Ca ruinera surement définitivement l’ébauche d’amitié qu’ils se sont tués à essayer de bâtir au fil des mois.
Il attrape le verre que Judith vient de lui servir et y trempe directement ses lèvres. Il a besoin d’un petit remontant. D’un gros remontant. Il écoute la serveuse lui expliquer qu’elle s’attend à recevoir au moins une main aux fesses avant la fin de l’année et il est obligé de reconnaitre qu’elle a sans doute raison. Il connaît les clients du Crash… Judith sait se défendre seule et elle lui a fait une démo, une fois, de ce que Max lui apprenait pendant leurs séances. Si elle se fait empoigner, elle saura comment réagir. N’empêche que ça l’emmerde.
Ca l’emmerde d’autant plus quand il pense à Joleen…Joleen se faisant mater par l’assemblée. Joleen se faisant déshabiller (pour ce qu’il reste à déshabiller bien sûr) du regard par un tas de pervers en mal d’amour.
Il tique et reprend un peu de whisky en la cherchant justement du regard. Elle n’est pas sur scène, mais elle est possiblement dans la section des VIP. C’est sûrement là que se trouve Max aussi d’ailleurs, occupé à brosser quelques salopards dans le sens du poil pour qu’ils arrosent les filles de billets… Tant qu’ils les arrosent pas avec autres chose…
« Mouais, ç’va. »
Là tout de suite, non, il est blasé, mais il ne va pas gâcher l’ambiance.
« Les résolutions c’est d’la merde. J’ai jamais fait c’truc. Toi si ? »
Et puis il se souvient d’un truc que Max lui a dit. Lui a montré…
« Laisse-moi d’viner ! Tu vas tenter d’apprendre à danser en plus d’apprendre à cogner ? Ce s’rai pas du luxe franchement ! …J’ai vue la vidéo d’ton passage sur scène. Maintenant quand j’vois Ringo s’manger une vitre ou tomber comme un couillon du canapé, j’pense à toi et j’me dis qu’il tient ça d’sa mère » plaisante-t-il en terminant d’une traite son verre de whisky. Il manque de s’étouffer avec sa gorgée brûlante, à cause du coup que Jude lui assène. Ce qui le fait s’esclaffer deux fois plus.

Ils restent à papoter encore quelques minutes, le temps qu’il se fasse plus ou moins pardonner, lui glisse un bon pourboire et qu’elle le resserve.
« Bon allez, j’te laisse bosser. J’vais essayer d’retrouver Meg et Max avant qu’ils s’entretuent ou…pire…qu’elle trouve un terrain d’entente avec lui et qu’ils s’allient pour me pourrir l’existence » marmonne-t-il, cette perspective lui faisant froid dans le dos…
Judith continue de le bouder un peu et, pour la dérider, il lui donne une petite tape sur la fesse, en toute amitié bien sûr. « C’pour contrer l’sort. T’as déjà r’çu ta fessée maintenant, y en aura plus d’autre avant l’année prochaine ! A t'à l'heure ! » lui crie-t-il en s’éloignant, levant son second verre à sa santé avant d’en avaler une partie du contenu, partant à la recherche de sa sœur.
Il ne met pas trop longtemps à la retrouver, dans la section VIP, comme il s’y attendait. Elle a réussi à entrer, il ne sait comment… Elle est plutôt débrouillarde. Bref, il la retrouve au bar en compagnie de Max, en train de siroter un collègue et de lui parler à l’oreille. Cette vision lui déplait immédiatement, mais il prend sur lui. S’ils arrivent à faire la paix, ça lui facilitera la vie après tout, non ? Tant que ça reste au stade des échanges cordiaux…
« Hey » les interrompt-il en déposant son verre vide sur la tablette près du duo, avant de faire signe à un serveur de le lui servir la même chose.  « J’pensais vous r’trouver sur un ring… »
« Ben non, tu vois. On vient de se trouver un tas de points communs. Figure-toi que Max adore le crochet et siroter son thé Darjeeling devant Murder, She Wrote. Du coup on va se marier dans une petite heure ! Tu veux bien être mon témoin ? Ah et je suis enceinte, bien sûr. Ce sont des triplés trisomiques qui t'aiment déjà ! » minaude-t-elle avant de se lancer dans une imitation grotesque et insultante d'une personne handicapée et d'essayer de lui caresser les joues avec ses doigts repliées à la manières de crochets. Il déteste quand elle fait ça. Parce qu'il déteste les handicapés qui lui foutent une trouille bleue, voilà, c'est dit.
Il tique, secoue la tête et remercie le serveur qui vient de le servir et jette un œil en direction de Max pour savoir s’il doit faire payer sa consommation à Kurt ou pas.



Code made by Wanderlust

_________________


Now I'm left here all alone

oh darlin', darlin' what have i done? now i do my talking with a gun. and blood will spill into the gutters and it will stain the morning sun


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava+gifs me
messages : 1054
quartier : downtown ; en coloc avec le fabuleux mais chelou Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Mar 27 Fév - 18:41




event II

happy new year

« Mouais, ç’va. Je hausse les sourcils, transportée par l’enthousiasme de Kurtis. En réalité ça me fait sourire, j’ai l’habitude il me fait rire à ses dépens comme la plupart du temps. Et pour l’instant je suis plutôt de bonne humeur alors ça va. Verre servi je dépose mes mains sur le bar et l’observe alors qu’il reprend la parole. D’ici quelques minutes je me remettrais en route pour passer entre les tables et servir tout ces gentleman venu discuter philosophie au milieu de paires de fesses en shorts. Les résolutions c’est d’la merde. J’ai jamais fait c’truc. Toi si ?
— Hm, nan, certainement pas tiens. Je suis déjà parfaite, nan ? J’attrape un verre moi aussi et non, pas d’alcool, mais un bon verre d’eau glacé avant de repartir à la chasse au pourboire.
— Laisse-moi d’viner ! Tu vas tenter d’apprendre à danser en plus d’apprendre à cogner ? Ce s’rai pas du luxe franchement ! …J’ai vue la vidéo d’ton passage sur scène. Maintenant quand j’vois Ringo s’manger une vitre ou tomber comme un couillon du canapé, j’pense à toi et j’me dis qu’il tient ça d’sa mère »


J’affiche un air outré, décontenancé et jette un regard autour de moi, saisit l’occasion de passer complètement inaperçu pour lui filer un coup de poing dans l’épaule. Nan mais je rêve, c’pas possible ça. Je relève même pas, je veux pas avoir à lui expliquer que j’avais un souci de robe, il a déjà vu ma maladresse à l’œuvre et tout alors ça va hein, voilà quoi. Je peste intérieurement, récupère un torchon et nettoie la flotte que j’ai renversée sous la surprise avec un air mal-aimable. Ça se paiera, Maximilian Warham, pour exhiber cette espèce de chef d’œuvre horrifique à n’importe qui pouvant s’en servir. J’ai des constants rappels de James et maintenant je vais me taper les remarques de Kurtis ? Donc trois KOS sur le reste sont au courant et vont me pourrir la vie avec ? Duuuuuh, je suis agacée, c’trop humiliant, pf.

On continue quand même à discuter un court moment avant qu’il me file un pourboire, surement pour se faire pardonner petit con et je le ressers dans la foulée.
— Bon allez, j’te laisse bosser. J’vais essayer d’retrouver Meg et Max avant qu’ils s’entretuent ou…pire…qu’elle trouve un terrain d’entente avec lui et qu’ils s’allient pour me pourrir l’existence
— C’est tout c’que j’te souhaite. Je lui adresse un regard de l’enfer pour la forme même si en réalité je m’en fous maintenant, je suis jamais rancunière bien longtemps et à ma plus grande surprise il se penche pour coller une tape sur mon fessier rebondi. J’affiche un air surpris puis un sourire débile, ok, j’avoue, ça m’a fait marrer alors qu’il m’adresse ses derniers mots, sur le départ, décidé à stopper la troisième guerre mondiale avant qu’ça démarre. Ça me paraît une bonne chose. Je pousse un soupir et me retrouve toute seule mais c’est pas le moment de couiner parce que je dois me remettre au boulot prestement. Je récupère un plateau, étire mes lèvres dans mon plus beau et plus factice sourire et m’extrait du bar pour commencer ma ronde.

Je passe, repasse, récupère les verres vides et les commandes, retourne au bar faire les verres, le temps passe tranquillement et j’suis plutôt dans mon élément, fredonne la musique lascive de temps en temps. Je croise Camila à un moment et on discute deux minutes, puis c’est reparti. Un moment je passe par la zone VIP, adresse un sourire aux deux motards et la jolie jumelle de Kurtis, récupère d’autres verres vides. Le petit plus dans cette histoire de service, qui jusque-là pourrait être monotone c’est qu’au moins dans un club de strip-tease il se passe pas mal de choses intéressantes. Surtout que c’est pas un truc bas de gamme dégueulasse où on est traitées comme de la merde à accrocher sur le mur. Faut juste s’habituer à certains trucs insupportables (en tout cas pour moi) type « ma jolie » et autres petits surnoms que j’ai du mal à imaginer comme de la flatterie. Mais bon, je savais à quoi je m’engageais, je préfère bosser la nuit, au final je suis pas plus mal et j’me tape le patron, plutôt pas mal non ?

© TITANIA



_________________


there's a drumming noise inside my head, that starts when you're around ; louder than sirens, louder than bells, sweeter than heaven and hotter than hell
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar and gifs @me
messages : 375
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Ven 2 Mar - 1:28




New year's eve



Saison III- Event 2  


Elle choisit un cocktail et j’acquiesce d’un signe de tête, envoyant la serveuse chercher notre commande. Elle croise ses bras contre sa poitrine et me lance un regard arrogant, bon dieu qu’elle m’agace, y a rien à faire j’ai gravement du mal avec ses airs de princesse ingrate et narcissique. «  Et tu te trompes, il a besoin de toi sauf que si tu continues à dénigrer ses choix, qui soit dit en passant te concernes pas, tout ce que tu risques c’est de l’obliger à choisir et de toute évidence. Je lève un sourcil inquisiteur vers elle. Y a une chance sur deux que la finalité te plaises pas, t’es sûre que tu veux prendre ce risque ? J’en suis personnellement pas si sûr, sinon elle ne serait pas là, et dans mon club et en train de me demander de baby-sitter son frangin. Tu nous aimes pas c’est une chose et t’as pas besoin de le faire, mais t’es pas sa mère et c’est pas ta vie. Peut-être que tu devrais passer plus de temps à t’occuper de ton cul que du sien. » Je l’interroge du regard alors qu’elle n’essaye même pas de dissimuler le fait qu’elle soit piqué au vif et n’apprécie pas vraiment mes précieux conseils. Je porte mon cigare à ma bouche et vient en tirer une large bouffée que je laisse s’échapper dans l’espace invisible qui nous sépare. – Je suis pas venu pour que tu me fasses une leçon de morale, mais merci de ton avis hautement avisé. Sourire forcé. Je sais très bien ce qu’il en est et t’inquiète pas pour mon cul la dernière fois que j’ai vérifié il allait très bien. Ah ba c'est sûr maintenant qu'elle avait mis un peu de tissu dessus il devait sûrement revivre. Je retiens un sourire amusé, parce qu'elle a l'air certaine d'être peut-être impressionnante ou en tout cas persuasive…ouai c'est vraiment mignon. Nos boissons arrivent, à savoir un soda pour moi et un cocktail d'un orange éclatant pour la demoiselle. – Merci ma jolie. La serveuse me sourit et s'en retourne aux autres tables avec un large sourire, vu le fric qu'elles peuvent potentiellement se mettre dans les poches avec les pourboires tu m'étonnes qu'elles peuvent sourire. T'entend vraiment que ce que t'as envie toi ! Je roule des yeux et secoue la tête, ca me rappelle Kurtis qui comprend que quand il a envie quoi qu'il en dise. Elle hausse une épaule alors qu'elle joue avec sa paille. – Du coup on enterre la hache de guerre ou pas ? En vrai je suis sûre qu’on pourrait s’entendre si tu passais pas ton temps à faire de l’esprit là et à jouer les gros durs. Mon visage est soudainement marqué par la surprise, non mais elle est carrément gaufrée celle-là. Les yeux ronds je laisse échapper un ricanement clairement amusé. – Peut-être que tu devrais apprendre les bonnes manières et descendre de deux, je marque une pause réfléchie. Voir même trois étages, ce serait un bon début et je suis certain que je me montrerais beaucoup plus agréable moi aussi. » Cette fois c’est moi qui lui accorde un sourire clairement feint. Bon en vrai c’est pas tellement faux ce que je dis, si elle daignait arrêter de monter sur ses grands chevaux et de faire sa maligne devant moi, ca se passerait sans aucun doute beaucoup mieux et là et seulement là je serais dans de bonnes conditions pour moi aussi envisager de faire des efforts, ce qu’en soit j’ai pas à faire de base, mais auxquels pourtant je suis prêt à me prêter.


« Hey …J’pensais vous r’trouver sur un ring… » Hawkins se ramène et quand je me tourne pour le voir je peux pas m’empêcher de me marrer ouvertement. « Mais dis donc Hawkins t’es beau comme un camion comme ca !! Je tape sur ma cuisse, non c’est trop drôle. T’as presque l’air d’un gentleman dis-moi ! Meghan se retourne dans un mouvement de cheveux du type publicité pour un shampoing et minaude devant son frère, en lui montant une réponse complètement dénué et de sens et de véracité, mais qui semble l’amuser. Dans la seconde qui suit elle joue les handicapés mentales, ce qui est carrément offensif et déplacé, mais qui me fait évidemment carrément marrer, je sais pas à dire vrai si c’est la gueule de Kurt ou celle de sa sœur qui remporte la palme. Une autre serveuse ramène au gamin un deuxième verre et me regarde pour savoir ce qu’elle doit faire, encaisse ou pas. Ouai tu m’étonnes sans son cuir et dans son habit de pingouin elle a même pas dû le reconnaître. Je secoue la tête et laisse échapper un « naaaa, le pingouin paye pas ce soir. Je me retourne vers Kurtis. C’est pas une invitation à vider le bar ou à gerber partout j’te préviens, oublie pas que tu bosses ici ! » Je lève un sourcil avant de laisse un sourire en coin marqué mes lèvres.

La conversation finit par démarrer une fois Kurtis assis à côté de sa sœur et j’espère franchement que ca va pas partir en concours de merde entre les deux, je commencerait pas l’année comme ca. C’est quand cette pensée se fait une place dans mon esprit, que j’aperçois Judith sur le côté qui nous adresse un sourire en ramassant les verres laissés sur les tables avant de s’éloigner. Ah voilà comme ca, ca me parlerait nettement plus.
(c) black pumpkin


_________________



A true outlaw ⊹ finds the balance between the passion in his heart and the reason in his mind. The outcome is the balance of might and right.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : shiya (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1365
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Sam 3 Mar - 17:35





event #2
happy new year & all that crap  
Kurtis ne sait pas trop à quoi va ressembler cette soirée, mais trouver Max et sa frangine en train de boire un coup ensemble et non pas en train de s’étriper  lui fait tout drôle. Ca lui fait…plaisir en fait. C’est un peu comme s’il présentait sa copine à sa famille et avait l’impression que le contact pourrait plutôt bien passer entre eux. Sa copine n’étant pas Maximilian bien entendu, puisque ce serait gay et qu’il n’est pas gay (OK ?) mais c’est plutôt le club dans son ensemble qu’il range derrière ce terme. Et Meghan est sans conteste la personne la plus importante dans son existence, celle dont l’avis a toujours compté et comptera sans doute toujours. Alors il apprécie de les voir tous deux, côtes à côtes, autour d’un verre.
Ca le détend un peu. Mais rien qu’un peu, parce qu’il sait que Meghan a une grande bouche qu’elle se refuse à contrôler et que son ancien mentor est très à cheval sur ses principes et n’a pas tellement de patience. Surtout pas avec les filles dans le genre de sa jumelle…
Lui-même se fait servir et, alors qu’il est sur le point de fouiller ses poches, à la recherche de son portefeuille, Max l’interrompt dans son geste. Il fait savoir à la serveuse qu’il peut boire à l’œil ce soir et Kurt se fait la remarque que cette soirée devient peut-être un rien trop belle pour être vraie… En tout cas, il s’attend à un retour de bâton qui fera mal. Parce qu’il y en a toujours un. Toujours.
« T’inquiète, j’ gère » lui répond-t-il en s’installant aux côtés de sa jumelle qui lui fait de la place pour qu’il prenne ses aises.
« T’façon il n'a pas intérêt de se rendre malade, on a deux soirées après celle-ci. Et le brunch. »
Kurtis tique. Il n’a aucune envie de faire un putain de brunch comme une de ces tapettes hypsters qu’il méprise.
« T’as promis ! »
« Nan, j’ dis p’t-être que sûrement non. Ca voulait dire non. »
« La prochaine fois tu seras plus clair ! Fais-en ta résolution pour 2018 ! Je m’engage a tenir des propos intelligibles ! Engage-toi à articuler Kurtis, le monde entier t’en supplie ! Oh et si tu pouvais utiliser l’IPhone que je t’ai offert pour Noël et utiliser son correcteur automatique pour tes SMS, tous ceux qui te connaissent t’en serai reconnaissant. Pas vrai ? » demande-t-elle en se tournant vers le propriétaire des lieux pour le prendre à parti.
Mais visiblement, Max ne suivait pas leur échange. Kurtis jette un œil du côté où il regardait un instant plus tôt, mais tout ce qu’il voit, c’est Judith qui nettoie des tables et des clients qui s’éclatent vraisemblablement. Est-ce qu’il s’attend à ce que la soirée dégénère ? Ce serait pas surprenant vu que tout part en vrille ces derniers temps pour le MC…
« Je disais » se répète donc Meghan après que le motard l’ait incitée à le faire « que si Kurtis utilise un correcteur automatique pour écrire ses textos, le monde entier se porterait mieux, non ? Je lui ai offert un IPhone pour Noël et il veut pas l’utiliser parce que ça fait, je cite : con. Voilà. »
« Mon téléphone marche bien, j’vois pas pourquoi j’devrai l’changer » marmonne Kurtis en avalant une rasade de son verre. « Pis on s’en fout ! Max s’en fout. Parle d’aut’ chose. »
« OK ! Alors on va parler de lui. Ca devrait t’intéresser de parler de toi, non ? Tu gères l’endroit depuis quand ? C’était ton rêve de gosses ? Kurt voulait devenir un grand génie du banditisme quand il était jeune. Ou testeur de jeu vidéo, il hésitait. »
Il se contente de lever les yeux au ciel et de les laisser papoter.    


Code made by Wanderlust

_________________


Now I'm left here all alone

oh darlin', darlin' what have i done? now i do my talking with a gun. and blood will spill into the gutters and it will stain the morning sun




Dernière édition par Kurtis Hawkins le Lun 19 Mar - 15:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava+gifs me
messages : 1054
quartier : downtown ; en coloc avec le fabuleux mais chelou Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Mar 6 Mar - 12:44




event II

happy new year

« Est-ce que vous pensez que c’est raisonnable ?
— C’est le nouvel an après tout, pourquoi pas ? J’adresse au client, étrangement seul, un sourire agréable, minaude un peu pour la forme, on est pas des prostiputes ici, juste des serveuses, ce qui me va évidemment mais leur expérience se doit toujours d’être spéciale. Gars en manque d’amour ou pas, ils doivent se sentir spéciaux l’espace d’un instant, on est pas au diner d’à côté on est dans un club de strip-tease et je me dois d’être avenante. C’est ce que je me dis chaque fois que je fais mon taff, que je fais ça, conforte le client. D’habitude ils sont à plusieurs, lui est tout seul, au fond de la zone VIP = bons pourboires. Faut pas croire, les clients de cette zone sont pas toujours les plus agréables, au contraire. Mais ça s’tente, après tout, pas que je chasse les pourboires, j’ai assez avec mon salaire mais c’est le nouvel an, comme toutes les fêtes les clients ont tendance à être plus généreux.
— Alors allons-y !
— Qu’est-ce que je peux vous servir ?
— Le plus vieux scotch que vous avez en boutique.
— Excellent, je vous ramène ça tout de suite. Sourire, demi-tour, direction le bar avec mon plateau que je remplis d’autres verres vides au passage, adresse un sourire aux serveuses et aux clients qui croisent mon regard, jette un œil à la scène, un numéro spécial va commencer bientôt, je connais le programme plus ou moins par cœur à force. Je passe les commandes au barman, passe de l’autre côté pour m’occuper de vider ce fameux plateau.
Mes pensées divaguent alors que je continue machinalement à bosser. Je suis étonnée de ne pas avoir trouvé les deux KOS et la mannequin en train de se taper dessus. Tant mieux, peut-être qu’il y a enterrement de la hache de guerre, ça me fait sourire et je me dis que ça ferait du bien à Kurtis qui n’aura plus à faire le yo-yo entre les deux. C’est pas plus mal quoi. Je sais bien pourquoi ça ne passait jusque-là pas trop entre Max et Meghan, après tout, difficile de concilier leur deux caractère. Et Kurt est faible avec sa sœur, faible avec le club, il essaie d’se foutre là comme un couillon et comme d’hab à regarder le problème sans bouger avec un air d’autoroute. Ça me fait rigoler toute seule, je secoue la tête à la négative, récupère enfin les boissons demandées, distribue les premières, récupère des verres, des gratifications, retourne au bar, nettoie, essuie, range… récupère le plateau, les boissons, passe en zone VIP servir le client seul, m’occupe de le fidéliser, retourne au bar, récupère des verres sales… etc etc… Y’a pas plus simple, et maintenant je fais plus rien tomber, je maitrise mes talons, je m’amuse presque, me donne des petits défis pour rendre le truc plus fun quoi. Ça pourrait rapidement devenir monotone si je me trouvais pas au milieu de nanas à poil et de mecs se bourrant petit à petit la gueule en glissant des billets au creux de leur soutif. Mouais, pas conventionnel comme boulot.

Le temps passe, l’heure défile, et arrive enfin ma pause. J’ai un petit creux et une grosse envie de cigarette. Je finis de m’occuper d’un groupe de client avant de me glisser en coulisse, direction vestiaire, récupérer mes clopes que je range dans la poche arrière de mon short avant de rejoindre la table des trois mousquetaires là, visiblement bien affairés quand je débarque. « Hey ! Ça va, tout va bien ? Pas trop déchiré Kurtis Alexander Hawkins ? Je hausse les sourcils de manière répétée, ça veut rien dire d’autre juste que moi aussi je peux aller chercher des choses sur toi, Kuku. C’est pas la honte, c’est plutôt très cool comme deuxième prénom mais c’est simplement une promesse implicite que je lui fais, que je trouverais encore un autre dossier, extirperais de la bouche de sa sœur mille secrets pour l’emmerder. Je jette un regard à Max. Bon, toi je te demande pas, évidemment, est-ce tu veux un peu de citron avec ton eau, d’ailleurs ? Je les embête, parce que j’ai envie, moi je bosse, là, c’est pas drôle ! Ok, j’arrête de vous embêter, mais ça fait au moins deux heures que j’ai pas sorti de blague alors ça me démange. Je suis en pause pour encore… Je relève mon poignet, compte les minutes sur ma montre. Une dizaine de minutes, quelqu’un sors avec moi fumer une clope ? » Cette question a un arrière-goût de déjà-vu désagréable que je balaie directement de mon esprit. Hors de question de bousculer ma bonne humeur avec des souvenirs que j’aimerais laisser en 2017, vraiment pas les plus agréables. Je me contente de continuer à sourire, tire sur mon haut comme pour le lisser, prête à aller chercher mon manteau laissé spécialement à l’entrée, pas à la porte de service, pour sortir fumer ma cigarette.

© TITANIA



_________________


there's a drumming noise inside my head, that starts when you're around ; louder than sirens, louder than bells, sweeter than heaven and hotter than hell
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar and gifs @me
messages : 375
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Sam 17 Mar - 5:36




New year's eve



Saison III- Event 2  


Deux soirées et un brunch? J'hausse un sourcil et adresse une moue faussement impressionnée à Meghan avant de voir la gueule que cette infos provoque chez Kurtis et amène sur mes lèvres un sourire amusé. Visiblement il n'était pas aussi motivé qu'elle ca va sans dire. Je les laisse se chamailler comme des gamins et en profite pour jeter un coup d'oeil autour de nous pour m'assurer que tout va bien et qu'aucun débordement n'est en cours, on est jamais trop prudent avec des soirées comme celles-ci qui ont tendance à réveiller les instincts les plus primaires avec la gracieuse aide de l'alcool bien entendu. Mon regard se perd cependant sur le cul de Judith qui s'active un peu plus loin, ouai ba ouai en même temps on peut pas franchement me le reprocher si ? « Je disais » reprend la soeur d'Hawkins un peu plus fort, me rappelant apparemment gentiment à l'ordre. Je bloque mon regard sur elle alors que je vois Kurtis tourner la tête vers l'endroit vers lequel j'étais à l'instant concentré, je me racle la gorge et focus, c'est pas comme s'il risquait d'en tirer quelconque conclusion...pas Kurtis...hum une petite voix dans ma tête m'en empêche d'être persuadé juste l'espace d'une seconde, mais je n'y prête pas plus attention, c'est pas vraiment mon genre de me prendre la tête de toute façon, surtout pas pour des trucs comme ca. ...que si Kurtis utilise un correcteur automatique pour écrire ses textos, le monde entier se porterait mieux, non ? Je lui ai offert un IPhone pour Noël et il veut pas l'utiliser parce que ça fait, je cite : con. Voilà. » J'hoche la tête, plus formellement qu'autre chose, je m'en fous un peu, mais bon elle a quand même clairement raison quand elle dit que son frangin devrait apprendre à se servir de toute technologies disponibles pour soulager nos pauvres yeux, parce que c'est vrai que lire ses textos c'est juste une putain de torture. Je laisse échapper un sourire en coin et hoche la tête alors que Kurtis entreprend de se défendre un peu maladroitement, mais c'est pas franchement surprenant. Il me prend un peu à partie en disant que je m'en cogne, ce qui est pas entièrement faux, mais il donne l'occasion à Meghan de me réintégrer complètement à la conversation. Damn ! « Ca devrait t’intéresser de parler de toi, non ? Tu gères l’endroit depuis quand ? C’était ton rêve de gosses ? Kurt voulait devenir un grand génie du banditisme quand il était jeune. Ou testeur de jeu vidéo, il hésitait. » Je roule un peu des yeux, mais ca me fait marrer, elle a de la chance de me trouver de bonne humeur, faut dire que j'ai eu de quoi de me détendre avant le coup de feu...bref là n'est pas vraiment la question. « Ca m'intéresse toujours de parler de moi trésor ! Je gère l'endroit depuis humm... ca me demande un temps de réflexion, putain ca commence franchement à faire un bout de temps. Ca fait huit ans. Ouai. Je secoue la tête à la positive. Ahah qu'est-ce que tu crois ? C'est le rêve de tous les gosses passé douze ans de gérer un endroit où l'alcool coule à flot et où t'as pas une gonzesse avec plus de trois centimètres de tissu sur le cul ! Je me tourne ensuite vers Kurtis. Grand génie du banditisme hein ? rien que ca ? Et dis-moi ca en est où ? » Je lui adresse un sourire amusé et évidemment un peu moqueurs parce qu'au fond il aime ca je le sais. Alors que mon ancien prospect est en plein discours, c'est le moment que choisie Judith pour nous rejoindre, bien évidemment je lui accorde qu'une attention limitée, apparences obliges.

« Bon, toi je te demande pas, évidemment, est-ce tu veux un peu de citron avec ton eau, d'ailleurs ? -Fait gaffe à ce que tu proposes Wiliams, je suis sûre que t'as pas envie que je t'envoie justement faire ca là tout de suite ? Je me trompe ? Je lui adresse un sourire fier. Non évidemment qu'elle a pas envie. Elle revient évidemment sur ses paroles illico presto et vient se plaindre qu'elle n'a pas le temps de blaguer, ba j'espère bien y a du monde à servir, faut que ca tourne...bon ceci dit si elle trouve des clients sensibles à son humour...bon ok il est pas si terrible et il marche parfois, mais aucune chance que je lui laisse savoir ca. Je risquerait beaucoup trop gros...Une dizaine de minutes, quelqu’un sors avec moi fumer une clope ? » Est-ce que je lui dis qu'elle ferait mieux de s'abstenir ? Ouai, ouai je vais lui dire tient. « Il fait moins quinze dehors, pose ton cul à côté de ton petit copain et bois un verre à la place. Si tu veut te pourrir les poumons, je peux te prêter mon cigare. Sans mauvais jeu de mots obviously. Sourire. J'attrape et penche le cigare en question vers elle. Faut que t'explique ou pas ? » Ca risque d'être drôle.
(c) black pumpkin


_________________



A true outlaw ⊹ finds the balance between the passion in his heart and the reason in his mind. The outcome is the balance of might and right.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : shiya (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1365
quartier : une petite maison à West Side, achetée avec l'héritage de son paternel
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Lun 19 Mar - 15:36





event #2
happy new year & all that crap  
Kurtis laisse donc parler sa frangine et son patron et frère d’arme. Ca continue de lui fait tout drôle de les entendre échanger sans se hurler à la face. Pas qu’ils l’aient vraiment déjà fait devant lui mais il sait que c’est arrivé après qu’il se soit fait poignarder en février dernier. Il reste sur ses gardes, conscient qu’à tout moment, l’un ou l’autre pourrait dire quelque chose d’inapproprié et provoquer un incident diplomatique de grande ampleur.
Pour le moment, ils sont plutôt en train de s’allier pour le tourner en ridicule et le motard ne sait pas ce qui serait mieux : qu’ils se détestent ou s’entendent un peu trop bien pour son propre bien…  
« Grand génie du banditisme hein ? Rien que ca ? » lui lance d’ailleurs Max, reprenant les termes de sa sœur.  « Et dis-moi ca en est où ? »
Kurtis termine son verre d’une traite, le repose sur la table et puis dresse simplement son majeur en direction de son ancien mentor. Une réponse simple et efficace, qui résume tout le bien qu’il pense de cette petite pique.
Ils continuent à parler de choses et d’autres. Enfin disons plutôt que sa frangine et le proprio du Crashdown ont bien plus de choses à dire que lui, qui se contente d’appeler fréquemment le serveur pour boire. Il a commencé à sortir sa carte bancaire au troisième verre, quand il en a payé un à sa sœur qui commençait à être à sec.
Kurtis se sent beaucoup plus détendu à présent et n’est plus en train de surveiller les deux autres du coin de l’œil, en attendant que la conversation dérape. Ils font visiblement des efforts tous les deux et l’alcool l’aide à se prendre un peu moins la tête.
Il finit par se mêler de la conversation, au moment où ils parlent de musique et Kurt se fait un devoir de défendre un de ses groupes favoris, critiqué par sa jumelle qui n’y connaît rien de toute façon…  

Judith choisit ce moment pour venir auprès d’eux et s’adresser à lui. Il fronce les sourcils en l’entendant prononcer son nom complet. D’où est-ce qu’elle le sort ? Un petit coup d’œil à Meghan lui suffit pour comprendre et son majeur refait une petite apparition. Mais cette fois, il esquisse un petit sourire en même temps. Un petit sourire enivré.
Judith taquine Max et ce dernier l’invite à rester avec eux plutôt que de sortir se fumer une clope. Sauf que, maintenant qu’ils ont causés de cigarette, il a bien envie de s’en griller une, c’est malin…
« Putain d’cigare » tique Kurt qui n’a jamais su les apprécier.
Judith se prête au jeu et vient s’asseoir entre lui et Max. Tous les regards se tournent évidemment vers elle alors qu’elle glisse le fichu cigare de son boss entre ses lèvres.
« Faut que j’immortalise ! » s’enchante Meghan en dégainant déjà son portable, le pointant en direction de la jeune femme. « Allez vas-y ma belle, montre-leur comment on fait et mouche-moi ces deux morveux ! »
« C’toi mouche-toi là ! Z’allez tout pourrir avec vot’ truc de merde. J’préfère aller m’geler l’cul qu’voir ça » décide Kurt qui se redresse, bute un peu dans les interminables jambes de sa sœur, tique, et s’éloigne pour aller pisser et fumer.
« Mais tu vas où Kuku des bois ? Ca devenait intéressant ! »
Il ne prend même pas la peine de lui répondre et les laisse à leur petit jeu.
   


Code made by Wanderlust

_________________


Now I'm left here all alone

oh darlin', darlin' what have i done? now i do my talking with a gun. and blood will spill into the gutters and it will stain the morning sun


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava+gifs me
messages : 1054
quartier : downtown ; en coloc avec le fabuleux mais chelou Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2 Lun 26 Mar - 21:22




event II

happy new year

« Fais gaffe à ce que tu proposes Wiliams, je suis sûre que t'as pas envie que je t'envoie justement faire ça là tout de suite ? Je me trompe ?
— Tsssss ! » Je lui adresse un sourire moqueur avant de me reconcentrer sur mon but principal : sortir fumer une clope pour ma petite pause. Manger un twinkie taleur. Retourner faire la serveuse pendant quelques heures, dire « bonne année » trente-sept mille fois dans la fin de soirée, la clôturer puis rentrer chez moi… ou chez lui si j’ai envie de mieux commencer l’année. Héhéhé. Je propose donc qu’on vienne fumer avec moi en ignorant le vieux rappel et c’est Max qui commence à me répondre en premier. Non pas pour me dire qu’il m’accompagnerait bien, monsieur « je fume le cigare mais la clope c’est pas bien » mais pour me proposer de m’asseoir aux côtés d’un de mes favoris (parce qu’une Impératrice à TOUJOURS des favoris), boire un verre et de fumer non pas une clope mais son cigare. Je ne relève évidemment pas l’éventuelle petite private joke grossière, par souci des apparences et retient un rire en pinçant mes lèvres dans un sourire. Petit salaud !
— Faut que t'explique ou pas ?
—  Putain d’cigare
— Ouais vasy tu dois certainement être plus expert que moi. Un grand sourire : Et toc, dans ta gueule daddy bear. Et toi sois pas malpoli, merde hin ! Je cogne gentiment l’épaule de Kurt en m’asseyant entre les deux KOS et récupère le précieux cigare.
— Faut que j’immortalise !
— Mais nan, Meg !
— Allez vas-y ma belle, montre-leur comment on fait et mouche-moi ces deux morveux !
— C’toi mouche-toi là ! Z’allez tout pourrir avec vot’ truc de merde. J’préfère aller m’geler l’cul qu’voir ça. Je lève les yeux au ciel alors que je récupère mon briquet dans ma poche arrière et que Kuku commence à faire du boudin comme à peu près les trois quart de sa life donc je suis pas spécialement choquée par l’attitude légendaire du boudin hawkins.
— Mais tu vas où Kuku des bois ? Ca devenait intéressant !
— Bah ! laisse-le il va aller se cailler les miches cinq minutes ça va lui faire du bien, peut-être que ça va geler un peu sa mauvaise humeur. Meghan se marre et moi je me tourne du coup vers Maximilian. Bon allez vas-y rigolo, raconte l’histoire. Il m’explique évidemment avec son air de grand prince trop aimable et je suis le truc pour m’y coller enfin. J’ai jamais fumé de cigare, clope et joint voilà c’est tout c’est déjà pas mal. Alors première taffe sous les acclamations de Meg réussit à me dégouter direct, je mets mal en pratique les conseils de mon boss et avale la trop grande quantité de fumée — qui plus est, de travers. Alors je crache mes poumons, ni plus ni moins, je tousse et c’est douloureux, les deux se marrent. La brune a au moins la gentillesse de me taper dans le dos avant de récupérer le cigare. Baaaahhh ! Je tapote le dessus de ma poitrine, penchée sur la table et lorsque je relève la tête, Meghan fume parfaitement le cigare, tranquillement, prend la masse de selfie et je lève les yeux au ciel, toussote pour reprendre une situation normale.
— Tu veux faire un peu d’pub pour ta boite ? J’suis mannequin, je peux t’attirer du monde ! Elle s’adresse à Madmax et moi je me penche en arrière, attire une de mes collègues du regard pour demander un soda : « tout sauf un truc à l’orange », alors que Meghan continue de faire son petit manège, penchée sur la table à ma gauche, en direction de mon boss. Ce qui me laisse le loisir de bouffer ses cheveux. Un p’tit hashtag et je remplis ton club deux semaines. Je laisse échapper un rire au milieu de ces conneries et je me dis que du coup, je devrais peut-être plutôt aller fumer ma clope et rejoindre l’autre grumpy plutôt que de continuer à ne faire que regarder la jumelle Hawkins minauder sans aucune subtilité. Elle est concentrée sur Maximilian et moi je récupère mon verre de soda, envoie un baiser en guise de merci à ma collègue et suit l’échange entre les deux. Je glisse mes lèvres autour de la paille pour boire quelques gorgées alors que Meghan prend de plus en plus d’aisance dans mon espace vital. Ma pause est courte et précieuse, je suis pas sure de vouloir la passer à tenir la chandelle.


© TITANIA

_________________


there's a drumming noise inside my head, that starts when you're around ; louder than sirens, louder than bells, sweeter than heaven and hotter than hell
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2

Revenir en haut Aller en bas
 

SAISON II # EVENT 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SAISON I # EVENT 2
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» event coupe du monde la semaine prochaine
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: 
THE WINDY CITY
 :: West Side :: CRASHDOWN
-