Partagez | 
 

 beyond the mermaids alley | eleesha

Aller en bas 
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : pandamalin | tumblr | we♥it
messages : 580
quartier : south side

MessageSujet: Re: beyond the mermaids alley | eleesha   Mer 20 Juin - 21:07



beyond the mermaids alley
EXORDIUM.

« Quand je lui ai posé des questions sur la librairie il a parlé de toi, oui. » Il a le doute tenace et la peur facile. C'est ce qu'il vient trahir à la jeune femme qui lui fait face, à celle qui vient raviver un peu de confiance en ce lien qu'il croyait pas si fort. Ou si, en vérité, il a juste ce léger mal à l'assumer. Que l'on puisse s'accrocher à lui lui paraît tellement dépasser ; il est le débris qu'on devrait plutôt éviter. Mais pas ici. Pas en ces lieux, Gustave est parvenu à faire de lui quelqu'un. « Je ne suis pas assez proche de lui pour qu’il se confie beaucoup à moi. Gustave a apprécié ma présence mais a tout fait pour garder la face devant moi, être souriant, avenant… Être l’homme de la librairie que je connais. » Un bref sourire, il voit ce qu'elle vient lui faire entendre et il s'y attendait un peu. Parce qu'il connaît ce vieillard, rien ne l'empêchera de jouer la comédie jusque dans les pires moments. C'est sa manière à lui de protéger les autres, de leur épargner les pires idées qui pourraient s'imposer dans de telles circonstances. « Mais il a parlé de toi et il avait envie que tu viennes le voir. Il t’a appelé par ton prénom alors forcément au début j’ai pas fait le lien. Mais bref, ce n’est pas important. Ce qu’il compte c’est qu’il parlait de toi et qu’à moins d’être idiot, il était difficile de passer à côté du fait qu’il aurait aimé discuter avec toi. » Et la voilà la culpabilité, celle qui parviendrait presque à lui donner un peu de courage, celui qui commence à lui manquer. Ronnie en baisse finalement la tête, fuyant la présence de la jeune femme qui commence à le faire se sentir un peu bête. Parce qu'il aurait aimé pouvoir faire plus. Parce qu'il aimerait pouvoir faire davantage mais ça doit passer par ses craintes, ses peurs, tout ce qui le touche de près, à l'intérieur. « Tu le ne dérangeras pas c’est certain. » Il acquiesce, silencieux remerciement de ses mots rassurants. Parce qu'il en a besoin, en plus de nouvelles faites par son intermédiaire. Elle lui offre la possibilité d'imaginer, de se dire que finalement, il tient encore le coup, que les choses ne sont peut-être pas si grave. Il aimerait se le dire, s'ancrer cette possibilité dans sa tête pour ne lui jamais l'en enlever. Lutte quotidienne depuis qu'ils sont venus le chercher, depuis que sa respiration a commencé à lui manquer. Douloureux souvenir qu'il chasse immédiatement de sa tête, recevant seulement maintenant le message qu'elle s'était permise de lui envoyer. Au moins, les bases sont fixées, Ronnie ne peut plus reculer.

« On va se prévoir ça alors. » Un maigre sourire bien que déjà plus empli de courage. Il se décide, petit à petit, à force d'entendre ses dires. Il se décide à franchir le pas, à oser braver ses craintes à l'égard des lieux dans lesquels le vieux se tient. C'est prendre sur lui, user de toute sa volonté pour pouvoir ne serait-ce que l'apaiser. Lui épargner l'ennui, rien qu'au cours d'un après-midi. « C'est gentil, vraiment, je le redis, c'que tu fais pour lui du coup. Rien que d'essayer d'pousser mon cul là-bas. » Un rire, un peu gêné mais bien sincère pour celui qui tient sa place, qui s'imagine déjà devoir marcher dans les couloirs froids de ces lieux désastreux. « Enfin, on verra. J'te dis dès que je peux, là j'lui fait quelques journées pour pas qu'il soit dans la merde et j'ai quelques commandes de tatouage à faire avant la fin de semaine donc si j'ai une heure ou deux, on se contacte. » Qu'il propose, qu'il vient faire entendre à la jeune femme tandis qu'il essaie déjà de trouver quand ses créneaux seront le plus accessibles. « Sauf si tu taf, que tu as des horaires de merde et j'en pense bien-sûr, j'impose rien t'inquiète, tu m'dis. Petite pause, l'impression de paraître pour un enfant qui aurait peur de se balader sans sa mère. C'est un peu l'idée vu l'endroit dont ils sont en train de parler. Au pire, j'essaierai d'y aller comme un grand, tout seul, le courage au ventre. Le défi ce sera de pas tomber dans les vapes une fois là-bas. » Petite blague en sachant qu'il manque clairement de confiance pour ce coup-là. Chose qu'elle a clairement du comprendre à sa manière d'en parler, à sa manière d'avoir perdu de sa superbe contrairement aux fois où ils se sont déjà rencontrés. Il diffère de ces instants, bien plus calme, plus avenant.        

_________________


i am one.
See you in the western sky, on the best of nights, out in the dark. You always seem to come my way. How did you find me? What are you looking for? I see your shadow knocking at my door.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



messages : 140
quartier : South Side

MessageSujet: Re: beyond the mermaids alley | eleesha   Lun 25 Juin - 10:31

La situation avance progressivement, les choses se débloquent à leur rythme et Eleesha en ressent une certaine fierté. Elle sait qu’elle n’aura pas réglé la peur de Ronnie des hôpitaux, qu’elle n’aurait pas changé sa vie sur le long terme. Mais elle sent qu’il est prêt à faire un premier pas pour Gustave, pour un ami qui lui est cher. Et ça, c’est une excellente nouvelle. Ils pourront tous les deux passer un moment ensemble, se sortir de leurs craintes, de leurs quotidiens et s’accorder une pause bien méritée. Eleesha en avait presque le sourire en imaginant la scène. Ronnie explique qu’ils vont prévoir cela. La jeune femme hoche la tête, esquissant un mince sourire. Lui reprend, la remerciant de ce qu’elle fait. Elle lâche un léger rire, très court pour l’accompagner. Elle accepte ses remerciements et s’en sent flattée mais elle ne cherche pas à appuyer dessus. Parce qu’au fond d’elle, il y a presque de la gêne à se dire qu’elle accepte tout ça. Elle ne l’a pas fait pour ça, pas sur ce coup. Elle a juste suivi son instinct, écouté ses tripes en voyant Gustave dans son hôpital, tout seul à attendre de la compagnie, des nouvelles de ceux à qui il tient.

Ronnie reprend la parole, il lui explique qu’il a des choses à faire, des tatouages, la librairie. Eleesha croise les bras et pose un regard aussi neutre que possible sur lui. Il ne peut pas reculer maintenant. Elle ne met en aucun cas en doute son emploi du temps. Mais le fait qu’il parle de ça, qu’il mette en avant ces choses là maintenant, c’était comme s’il cherchait une petite excuse. Il retourne le problème sur elle, sur ses horaires. Cette fois, Eleesha se détend et sourit de nouveau.

« Je suis pompier alors oui, j’ai des horaires assez particuliers. Mais j’ai aussi des jours de repos donc pas de panique. Tu me dis et je fais en fonction. »

Eleesha le regarde intensément quelques instants, comme pour être sûr qu’il a bien compris le message. La jeune femme savait que ses horaires apportaient des contraintes mais elle passait aussi régulièrement par l’hôpital pendant son service et, elle avait des jours de repos entre ses gardes. Donc oui, elle pourrait bien trouver un moyen. Mais Ronnie semblait commencer à envisager une autre solution, y aller seul. Il ponctue sa phrase par une petite plaisanterie, elle sourit mais sent bien qu’il ne dit pas ça que pour la blague.


« Si tu te sens d’y aller seul c’est super, mais évite de tomber dans les pommes ouais, les infirmières ont déjà assez de travail comme ça. »


C’était une blague hein. Une blague à la Eleesha, prononcée avec ce petit air sérieux, ce petit mouvement de sourcils. Mais elle réalisa que Ronnie ne la connaissait presque pas et le risque qu’il ne comprenne pas son sens de l’humour assez particulier n’était pas négligeable.

« Je rigole hein ? »

Elle attend sa réaction avant de se dérider un peu. Finalement Eleesha commence à marcher dans la librairie et revient vers un présentoir qui avait attiré son attention quelques temps auparavant. Elle attrape alors un exemplaire de Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee. Elle l’avait déjà lu et il était déjà présent dans sa bibliothèque personnelle. Mais elle voulait en acheter un exemplaire pour l’une des associations où elle passait du temps. Elle jugeait important que les jeunes de sa communauté le lise. Elle s’approcha donc de la caisse et posa le livre sur le comptoir.


« J’attends ton message, quoi que tu décides préviens-moi. Je suis sûre que tu y arriveras. »


Un peu d’encouragement, ça ne faisait jamais de mal. Oui, malgré la froideur qu’elle laissait parfois filtrer, Eleesha pouvait aussi se rendre compte que certains avaient besoin d’un peu de soutien, qu’on leur montre le potentiel qu’ils avaient. Elle aussi, d’une certaine manière, pouvait se glisser dans cette catégorie.

« Et si je n’ai pas de nouvelles, je reviendrais par ici. »

Et ça, il pouvait être sûr qu’elle le ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : pandamalin | tumblr | we♥it
messages : 580
quartier : south side

MessageSujet: Re: beyond the mermaids alley | eleesha   Jeu 5 Juil - 22:07



beyond the mermaids alley
EXORDIUM.

« Je suis pompier alors oui, j’ai des horaires assez particuliers. Mais j’ai aussi des jours de repos donc pas de panique. Tu me dis et je fais en fonction. Après, si tu te sens d’y aller seul c’est super, mais évite de tomber dans les pommes ouais, les infirmières ont déjà assez de travail comme ça. » Elle termine enfin par cerner, par comprendre à quel point ce mal pourrait le toucher. Il est loin de ces gros durs qui peuvent tout supporter, tout surmonter. Dieu sait, pourtant, qu'il aurait aimé ; peut-être parce que ses frères y parviennent, eux, à donner l'illusion que rien ni personne ne pourrait les blesser. Un soupire dans son coin et ce maigre sourire qui demeure malgré la réalité de la chose. En y allant seul, il ne sera qu'un fardeau de plus pour le personnel de l’hôpital et il veut éviter cette image, ce fait-là qui suivra – il le sait – bon nombre de ses pas. « Je rigole hein ? » Le regard qui se tourne vers elle, qui s'impose comme pour lui faire comprendre qu'au pire, ce n'est rien. Ronnie l'encaisse plutôt bien, chose qu'il tait, ne voulant pas rendre les choses plus gênantes qu'elles ne le sont déjà. Raison possible pour laquelle elle ose quelques pas, déambulant dans la librairie tandis que lui conserve sa place, sa présence près du comptoir qu'elle termine par rejoindre, quelques instants ensuite, déposant l'un des livres devant lui. Il ose un sourire, quelque-chose de poli quant à la plaisanterie faite. Parce qu'il n'est pas de ceux qui font cette tête triste durant des heures et des heures. Non, il a l'art de passer d'un état à un autre sans vraiment qu'on puisse le suivre. C'est ce qui fait qu'il soit si dérangeant, parfois, quand certains ne s'en remettent pas, lui poursuit déjà ses pas. « J’attends ton message, quoi que tu décides préviens-moi. Je suis sûre que tu y arriveras. » Un sourire sincère cette fois, l'impression que cette bienveillance puisque encore l'atteindre derrière la carapace qu'il tient à porter ; Ronnie fait au mieux pour ne pas laisser paraître sa légère timidité. « Et si je n’ai pas de nouvelles, je reviendrais par ici. » Des mots prononcés tandis qu'elle termine de régler, prenant soin de ranger le livre dans le sac qu'elle avait amené. Il n'en cache pas son amusement, ce rictus qu'elle a su installer contre ses lèvres maintenant qu'ils sont parvenus à s'entendre. Il était loin de se douter, loin d'imaginer qu'elle puisse se distinguer. Car rares sont ceux qui ont admis s'être trompé, au moins sur son compte et la première impression qu'il puisse donner. « J'en doute pas, t'inquiète. » Un clin d’œil, la preuve même qu'il a bien saisi le message. Il ne pourra pas reculer, ni même lui échapper. Cette visite est à honorer et il fera l'effort nécessaire pour y parvenir malgré ses craintes bien ancrées, malgré cette réticence dont il n'a jamais su se séparer. « Fais attention en rentrant. » Qu'il termine par dire, la voyant sur le départ, venant finalement l'accompagner, changer cette image qu'elle avait trop longtemps gardée. « J'te tiens au courant rapidement. »

END.        

_________________


i am one.
See you in the western sky, on the best of nights, out in the dark. You always seem to come my way. How did you find me? What are you looking for? I see your shadow knocking at my door.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: beyond the mermaids alley | eleesha   

Revenir en haut Aller en bas
 
beyond the mermaids alley | eleesha
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission rang B] Mermaids' treasures [PV Misto]
» Aife ⤞ I was a mermaid...
» Lorelei June Rhodes ◆ Mermaids Are Perfection
» Un sauvetage lupin
» (F/LIBRE) Magdalena Zalejska ≮ Moon Mermaids

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: South Side-
Sauter vers: