Partagez | 
 

 SAISON 2 # INTRIGUE 3

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar



crédits : ava&gifs @me- Code signature @sian
messages : 397
quartier : Downtown Chicago - Dans un loft qu'elle loue depuis des années et partagée désormais avec son petit-ami
physique : Une cicatrice près du sein gauche vestige de la balle qui à bien failli lui coûter la vie lors du massacre de Noël et une autre sur le genou droit, dû à un petit accident lorsqu'elle était gamine

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Ven 30 Mar - 0:05





Daya- Josef - Maxime - Matthew - Saoirse - Ethan



St Valentin


F orcément il répond, elle le savait et en temps normal, elle l'aurait surement laissé faire, mais là, ce n'était pas n'importe qui en face d'eux et aussi imbuvable que puisse-être Goodwin et quand bien même l'Indienne avait l'habitude de ses réflexions déplacées et antisociales, ce n'était pas le cas de son petit-ami. D'un geste de la main elle essaye de le retenir et de l'attirer vers elle, mais il est fermement campé sur ses deux pieds, le regard rivé sur le couple dans la calèche, c'est ce moment que choisie l'officier Moore pour venir s'interposer et apposer une main sur l'épaule de Josef comme s'il le connaissait, c'était...un peu familier. Peut-être qu'ils se connaissaient après tout, c'est en tout cas, ce que lui laissait penser le manque de réaction du pompier. Incapable de laisser les choses s'envenimer plus que ca, la jeune femme resserre la pression de sa main sur la sienne et finit par l'attirer avec plus de force à l'écart. "Hey...HEY!. Elle plonge un regard sévère dans le sien histoire de capter son attention. c'est mon chef Josef..! Elle descend alors son ton de façon à ne pouvoir être entendue que de lui. Je sais que c'est un connard insupportable, mais s'il-te-plait laisse tomber okay? Allons nous en d'ici. Elle glisse sa main sur sa joue et lui adresse un sourire. On a autre chose à faire tu te souvient!"

Sauf que de sa réponse elle ne captera qu'une bribe, des détonations qu'elle identifie immédiatement comme des coups de feu l'en empêche et dévie toute son attention. Machinalement, elle vient se coller contre Josef qu'elle repousse de son corps, cherchant du regard la provenance des tirs, mais elle n'a guère le temps de vraiment en déterminé la trajectoire avant qu'à son tour il ne l'attrape brutalement pour l'éloigner de cette nouvelle distraction créer par le cheval qui, effrayé et perdu s'ébroue et s'agite violemment créant une bulle de chaos tout autour de lui. L'indienne n'à rien le temps de comprendre, son esprit est encore fixé sur le mouvement qui se joue du côté des coups de feu quand il l'éloigne de l'animal en furie. Dans la précipitation elle trébuche et se rattrape à son amant et lorsqu'elle relève la tête c'est pour découvrir son lieutenant et sa compagne sur le sol et la vision du sang sur le trottoir grisâtre ne laisse rien présager de bon.

"Ca va ? Elle hoche la tête - Oui, oui ca va! Ses mains glissent sur les bras du pompier cherchant du regard toute trace de blessures, mais il semble avoir été épargné.Elle n'est pourtant pas vraiment rassurer et continue de chercher tout autour à situer le danger. Alors qu'il la délaisse pour faire son job et s'occuper du couple, elle aperçoit le type cagoulé que le commercant poursuit toujours, arme à la main et elle hésite...faire elle aussi son job ou donner un coup de main pour s'occuper des victimes...
(c) black pumpkin


_________________
"I want it all or nothing, "
I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark
Boy, I never loved one like you. Laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar : Daya ; Signature + gifs : Daya
messages : 353
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Sam 31 Mar - 12:41

Saison 2 # Intrigue 3
EXORDIUM.
Peut-être qu’il cherche à se prendre une main dans la gueule. Peut-être que ce grand con cherche à se prendre une droite ou autre chose, allez savoir mais Josef se sent déjà agacé au possible et malheureusement pour eux, ça n’est pas Ethan qui réussira à le calmer avec quelques mots et une main sur l’épaule. Parce que le pompier n’a pas à tolérer ce genre de condescendance à la con par un type qui se croit au-dessus de tout, lui donnant le droit de chier sur les autres.
Josef esquisse un pas vers le bouclé mais Daya le retient.

- c'est mon chef Josef..!
- Quoi ?
- Je sais que c'est un connard insupportable, mais s'il-te-plait laisse tomber okay? Allons nous en d'ici.

Son regard passe de sa petite amie à cet enfoiré et le pompier a du mal à le visualiser au sein de l’anti-gang avec ses airs de grand prince. Mais surtout, il se demande comment Daya réussit à le supporter chaque jour puisqu’elle-même l’affuble d’un surnom qui n’a rien de valorisant.
Une main sur sa joue et Josef se concentre sur sa petite amie. Se rappeler de son stage pour la gestion de colère, respirer, se focaliser sur le positif. Ils ont autre chose à foutre que de perdre du temps avec un connard pareil et il a du mal à imaginer Adler flirter avec. Après tout il ne sait pas grand-chose d’elle…

- On a autre chose….

Il n’entend pas la suite, sursaute en entendant les détonations non loin de là qu’il identifie à des coups de feu et qui le propulse un an en arrière, à ce Noel sanglant. C’est un bordel qui s’enchaine où la première priorité de Josef est de garder Daya contre lui. Sa petite amie ne l’attend pas pour le pousser, se coller contre son torse alors qu’il l’enveloppe de ses bras mais si la jeune femme semble se focaliser sur la provenance des balles, l’attention du pompier est capté par le cheval qui se cabre dangereusement. Il attire brusquement Daya un peu plus à lui et l’éloigne de l’animal paniqué et furieux qui enclenche un véritable chaos autour de lui. La peur lui noue l’estomac, accélère son rythme cardiaque, venant de frôler une putain de catastrophe ou un accident mortel. Ou les deux.

- Ca va ?

L’angoisse à ce qu’il ne lui arrive quelque chose, à ce qu’elle ne meurt dans ses bras ne s’est jamais vraiment éteinte et ce soir, elle se ravive plus que jamais.

- Oui, oui ca va!


Elle le manipule, le touche, cherche à savoir s’il ne porte aucune trace.

- J’vais bien, j’ai rien.

Il la rassure en quelques mots, se dit qu’ils l’ont échappé belle puisque ni elle, ni lui, ne porte la trace d’une balle ou de quoi que ce soit d’autre. Et son instinct de pompier se remet en branle après s’être assuré que sa petite amie ne porte aucune blessure… Et le spectacle bien moins rassurant de l’autre côté. Et lorsqu’il voit le sang s’étaler sur le bitume, Josef n’attend pas plus longtemps pour réagir. Son regard se lève vers Ethan puis la petite blonde qui l’accompagne, qui semble complètement figé face à l’horreur, tétanisé. Une seconde il se dit qu’elle a été touchée mais Ethan est déjà à son chevet pour s’assurer qu’elle va bien tandis que Josef s’occupe du couple au sol. Les deux seuls ayant été visiblement blessé.

- Appelez le 911.

Mots adressés à qui voudra, Josef essayant délicatement de dégager Matthew du corps de Maxime pour qu’il puisse juger de la gravité de la situation des deux victimes mais surtout de savoir d’où provient le sang. Le pompier perçoit une plaie au crâne pour Mister Ronchon qu’il force d’un geste autoritaire à s’allonger avant de se concentrer sur Maxime.

- Restez allongé. Ordre qu’il affuble au Lieutenant qui est aussi têtu qu’il n’est con. Vous avez été touché ? Vous avez mal quelque part ?

La question s’adresse aux deux alors qu’il palpe les membres, l’abdomen et le dos en quête d’une quelconque blessure en commençant par Maxime.




_________________

   
Time will help you through but it doesn't have the time to give you all the answers to the never-ending why

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 714

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Dim 1 Avr - 8:30




SAISON 2 # INTRIGUE 3

Saint Valentine's Day


1 ■ Rebondissement
09:05 pm ; NORTH SIDE
Matthew et Maxime ont eu de la chance et s’en tirent plutôt bien étant données les circonstances. Mis à terre, ils ont simplement subit les conséquences d’une mauvaise chute et ont évités d’être piétinés par l’animal ou d’avoir le corps broyés sous les roues imposantes de la calèche.

Une calèche qui poursuit sa course effrénée alors que Josef commence à s’inquiéter de l’état de santé du couple et demande que le 911 soit prévenu. Le cheval, hors de contrôle s’engage au mauvais moment à l’intersection juste à côté et est violemment percuté par une voiture qui roulait un rien trop vite. L’animal est tué sur le coup. Le caléchier, lui, est expulsé avec une extrême violence de son véhicule qui vole en éclats et termine sa course sur le capot d’un autre véhicule au travers duquel il passe. Le conducteur perd alors son contrôle et se déporte dangereusement sur le trottoir où il renverse deux piétons, au mauvais endroit au mauvais moment.
La voiture qui a percuté le cheval affolé, elle, a effectué plusieurs tonneaux et se retrouve maintenant à l’envers au  milieu de la voie, bloquant la circulation. Les coups de klaxons commencent à pleuvoir, couvrant les quelques hurlements qui s’élèvent ci et là.

De l’autre côté de la rue, au point d’origine de ce drame, le gérant de l’épicerie tout juste braquée et en train de réaliser ce qu’il vient de faire. Il a poursuivit un homme lui ayant dérobé quelques centaines de dollars et vient de l’abattre en pleine rue, devant un tas de témoins… Son regard dévie sur l’arme du braqueur et il réalise seulement maintenant qu’elle est factice. Il vient de cribler de balles un homme certes non innocent mais non armé… Sa vie est finie. Aussi finie que celle de l’homme qui git à ses pieds dans une marre de sang toujours grossissante.
Alors il retourne son arme contre lui et reste planté là, n’osant pas encore presser la détente.       

2 ■ Participants (ordre de passage)
# Ethan Moore
# Saoirse Fuller

# Maxime Adler
# Matthew Goodwin
# Daya Laghari
# Josef Miller  


4 ■ Règles à suivre pour cette intrigue
# 700 mots maximum par réponse (mais n'hésitez pas à faire plus court pour éviter de sauter votre tour)
# suivre l'ordre de passage défini ci-dessus : si c'est votre tour et que vous savez que vous n'aurez pas le temps de répondre dans la journée, prévenez vos camarades dans le flood intrigue, merci !
# si vous n'êtes pas en mesure de répondre dans les 48H, votre tour est automatiquement sauté, et ce afin de privilégier l'avancée de l'action   
# il vous est permis de vous arranger avec vos partenaires pour intervertir votre tour avec un autre joueur : si l'action s'y prête et/ou si vous manquez de temps (un délai de 24H seulement est accordé pour procéder à l'inversion ; les arrangements de dernière seconde pour ne pas perdre son tour ne seront pas acceptés, merci de votre compréhension)  
# pour éviter de manquer votre tour, pensez à cliquer sur la mention "surveiller ce sujet", vous recevrez alors un mail vous prévenant qu'une réponse à été postée ; malgré tout, pensez à surveiller régulièrement le sujet Wink  

■ votre dévoué staff  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
avatar



crédits : ava (tumblr) gifs Jess
messages : 97
quartier : West side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Mar 3 Avr - 17:57


Saison 2, intrigue 2

••••

Ce bruit, reconnaissable entre tous. Des coups de feu. Répétés. Ma main droite qui se porte dans un geste automatique mais inutile à ma hanche vers l'arme que je ne porte pas. Mes yeux balaient la rue alors que je fais reculer Saoirse comme si ce simple geste pouvait prévenir tout danger. Mon cœur s'emballe, tout comme la situation qui, en quelques secondes à peine, vire au cauchemar le plus absolu. Le cheval rue, les badauds crient, un corps chute au milieu de la rue, un homme armé s'immobilise, et je vois ma petite amie perdre son sang froid et commencer à paniquer. Me concentrant pour le moment sur elle, j'essaie tant bien que mal de la faire revenir à elle quand mon intention de la calmer ne fait que renforcer son angoisse. Il me faut finalement faire preuve d'un minimum de fermeté pour qu'elle m'accorde un regard interrogateur et se rende compte que ce n'est que moi et qu'elle ne risque rien.  « Tu n'as rien d'accord ? Tu n'as rien » Je répète lentement l'information pour pénétrer sa matière grise. Je sais très bien à quoi elle pense présentement. Ce que ces bruits font ressurgir en souvenir, pas si lointain que ça. Et quand je la sens s'agripper à moi et que je suis son regard pour constater les dégâts, je me contente d'enserrer sa taille d'une main alors que Josef est déjà penché sur les deux victimes. Ils sont tous les deux conscients et cette simple constatation me fait reporter mon attention sur l'homme, arme pointée au sol, regard fixé sur le corps inanimé du braqueur cagoulé, très probablement mort.

Quelques secondes à peine, c'est le temps que dure toute cette scène. Une minute tout au plus. Une minute avant que Josef demande de joindre les secours et que je fouille ma veste à la recherche de mon téléphone, composant les trois chiffres. Une minute, durant laquelle je pense que rien de pire ne peut arriver cette nuit. « 911 quelle est votre urgence ? » Le téléphone contre l'oreille, des crissements de pneus suivis du bruit d'un choc violent me font tourner la tête de l'autre côté de la rue, de nouveau en état d'alerte. Et c'est sans voix que tout s'aggrave un peu plus, encore et toujours, comme une cascade en chaîne qui n'en finit pas. Le cheval heurté de plein fouet par une voiture, le cocher éjecté qui termine dans le pare brise d'une autre, des piétons fauchés au passage et projetés plusieurs mètres plus tard. Partout où mes yeux se posent une scène différente mais toute aussi macabre se joue. Les cris reprennent, un concert de klaxons, et à nouveau, sans trop savoir pourquoi, au milieu de cette multitude de catastrophes, mon regard se reporte vers le gérant de la boutique. Dont l'arme n'est plus pointée au sol mais sur sa gorge. Mon cœur s'arrête, rate un ou deux battements alors que mon sang afflue dans mes veines. Le visage de Sidney se superpose au sien, sans que je ne puisse l'en empêcher. « 911, quelle est votre urgence ? » La voix au travers du téléphone me ramène à la réalité alors que je fourre l'appareil dans la main de Saoirse. Je sais qu'elle n'est pas en état de gérer tout ça, pas après ce qu'elle a vécu, mais je ne peux pas rester là sans rien faire. « Je sais que c'est beaucoup te demander mais j'ai besoin que tu leur expliques ce qui se passe. » Parce que la Zombie Walk m'a prouvé qu'elle n'avait pas besoin d'être maternée, et que même après ce qu'elle a subi, j'ai foi en sa force intérieure. Et parce que je ne peux pas simplement resté là à la rassurer quand tout part en vrille tout autour de nous. « Je reviens, ne t'approche pas de lui » Et si ce 'lui' est encore flou au moment où je le dis, il le devient beaucoup moins quand je m'approche lentement de l'homme qui se braque lui-même, conscient de ce qu'il vient de faire. « Faîtes pas ça.... »

••••

by Wiise




_________________
    It may sound absurd, but don't be naive Even heroes have the right to bleed
    I may be disturbed, but won't you concede Even heroes have the right to dream ⠇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : 2981 12289 0
messages : 274
quartier : un appartement coquet dans le North Side, grâce à l'aide financière de ses parents, résidant à Belfast, en Irlande
physique : une mèche de ses cheveux a viré au blanc suite à un grave accident qui a failli lui être fatal, depuis la jeune femme fait des couleurs et adore une chevelure peroxydée / elle a reçu une balle en pleine poitrine le 30/11/17 et porte depuis les cicatrices d'une opération à coeur ouvert

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Mar 3 Avr - 18:46


Saoirse se concentre sur la voix de son petit ami auquel elle se cramponne, essayant de chasser les sensations et images qui lui viennent à l’esprit. Sidney, la veuve Leroy, les traces sanglantes dans les couloirs, les silhouettes penchées au-dessus d’elle alors qu’elle luttait pour ne pas sombrer, s’endormir, disparaître ; luttait pour sa propre survie.
« Tu n'as rien d'accord ? Tu n'as rien »
Elle le sait. Une part d’elle tout du moins le sait, mais l’autre est encore capable de faire remonter les souvenirs, de faire revenir la douleur grise qui l’a faite basculer, qui aurait pu l’emporter… Saoirse tente de faire disparaître tout ça, de se fier uniquement aux mots rassurants d’Ethan qui la serre contre lui. L’interne aimerait qu’il l’emmène loin d’ici, qu’il l’arrache à l’horreur de la situation. Mais il n’en fera rien. Elle le comprend en le voyant sortir son téléphone de sa poche pour appeler les secours.
Tu n’as rien. Tu n’as rien espèce d’idiote alors arrête ton cirque ! tente-t-elle de se raisonner. Mais les larmes ne sont pas loin, son cœur cogne à tout rompre dans sa poitrine et ses jambes la démangent…
Et puis la situation dégénère encore. Crissement de pneus, bruit de tôle froissée, hurlements. Saoirse couvre le bas de son visage de ses deux mains, alors que son regard embué de larmes se porte vers le carambolage après un violent sursaut.
Tu n’as rien, se répète encore l’irlandaise, en essayant de faire remonter à sa mémoire le ton assuré et rassurant d’Ethan. Et ça finit par fonctionner. Plus ou moins…
saison 2
INTRIGUE 3

La voix de son petit ami s’élève justement de nouveau, pour lui demander de prévenir les secours à sa place. Elle ouvre la bouche, prête à protester, mais il ne lui en laisse pas vraiment l’occasion. Il lui donne une dernière directive et puis s’éloigne vers l’homme, encore armé, qui en abattu un autre en pleine rue…
Son sang se glace. Un homme suicidaire. Un homme n’ayant plus rien à perdre et qui a déjà ôté la vie d’un autre.
« Non, non, non » s’étrangle-t-elle en voyant son petit ami s’approche de la veuve. Elle sait que ce n’est pas elle, que ça ne peut PAS être elle, mais elle a l’impression de la voir, de voir son regard glacé, plongé dans le sien. Elle n’a même pas cillé en pressant la détente, comme si elle n’existait pas vraiment, comme si elle ne comptait pas, comme si de rien était… Elle lui avait tiré dessus, avait failli la tuer et ça ne lui avait strictement rien fait.
Et voilà qu’Ethan s’avance vers un autre tueur. Et s’il pointait son arme sur lui tout à coup ? S’il faisait feu ? S’il le tuait froidement, comme la veuve avait tuée Sidney ?

C’est à son tour d’être arrachée à ses pensées par la voix de l’opérateur du centre de traitement des appels d’urgence.
« J’entends des cris derrière vous. Est-ce que vous êtes en mesure de vous exprimer ? Vous m’entendez ? »
Saoirse lève mécaniquement son bras et prend la parole, sans quitter son petit ami du regard. Les mots sortent tout seuls et elle commence à renseigner la femme à l’autre bout de la ligne de la situation. Plusieurs blessés grave, un accident de la circulation, des coups de feu et un homme encore armé : il y a beaucoup à dire. Et à faire. Mais Saoirse n’en est pas encore là. Parce qu’Ethan occupe ses pensées et n’est pas en sécurité.



_________________



Happiness hit her like a train on a track . Coming towards her stuck still no turning back . the dog days are over




Dernière édition par Saoirse Fuller le Jeu 12 Avr - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : me
messages : 160
quartier : North Side obvsly

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Ven 6 Avr - 10:53

SAISON II INTRIGUE 3

valentine’s day with an unusual valentine



Il est là, juste au-dessus de moi et glisse ses mains sur ma peau, ma tempe, ma joue, mon cou, il maintient ce corps que je rejette et qui ne m’apporte rien d’autre que des tracas. Ce corps m’encombre, paralysé et trop fragile pour m’apporter satisfaction. Je perds le contrôle de ma respiration, n’ai aucune possibilité d’observer autour de moi ce qu’il se passe réellement alors que la détonation résonne encore dans mon cerveau, la douleur m’empêche de penser comme il se doit et les cris continuent de nous parvenir.  « Ça va ? » Je me concentre sur lui simplement, cherche un point d’ancrage alors incapable de savoir quoi penser par où commencer, trier toutes les informations qui m’arrivent en même temps. Ça me fait peur et ça me fait mal. Si ça va ? Je ne sais pas, alors je réponds par la négative, secoue la tête, n’arrive pas à situer le point le plus douloureux de mon anatomie. Je l’observe, cherche une marque sur son visage, une trace de sang qui correspondrait éventuellement à celui sur mes lèvres. Je ne sais pas d’où ça sort et ne pas savoir entretient la panique qui m’englobe, m’exclue de tout raisonnement analytique logique. Je ne comprends pas la réalité qui se joue autour de nous. « Restez allongé. Quelqu’un d’autre apparaît dans mon champ de vision et je reconnais rapidement le visage du pompier, qui encore une fois se voit obligé de me sortir d’une sale situation. Vous avez été touché ? Vous avez mal quelque part ? Il commence à toucher les différents endroits de mon corps et tout ce qu’il palpe me lance des douleurs, provoque les gémissements plaintifs en conséquence. J’ai mal… à peu près partout. Mais je ne crois pas être touchée en tout cas pas… Mon inventaire gémissant est interrompu par une suite de bruits violents, d’autres cris, un fracas sonore qui soulève mon angoisse davantage et je m’agite. Qu’est-ce qu’il se passe ? La tôle froissée est un bruit reconnaissable, les freins, les chocs, la panique qui appesantit l’air déjà lourd. Le monde s’agite, les respirations s’écourtent et la mienne suit un chemin désarticulé. Qu’est-ce qu’il se passe, Miller ?! Matthew ?! » Je cherche son regard, une accroche, une main tendue alors que le monde tourne autour de moi, que j’ai l’impression de tomber dans le vide, la tête pleine de cris, la poitrine soulevée par l’angoisse qui m’étreint.

 

(c) oxymort


_________________
SIC GORGIAMUS ALLOS SUBJECTATOS NUNC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : shiya | tumblr | we♥it
messages : 97
quartier : downtown, en colocation avec Judith Williams

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Ven 6 Avr - 15:36



Saison II | Intrigue III
EXORDIUM.

Il y a l'écho, l'écho des voix, l'écho du cœur qui frappe. Qui frappe encore jusqu'à l’abasourdir. Et Matthew lutte contre l'impression d'impuissance, contre ce contrôle qui commence à manquer. Davantage quand on s’approche, quand on vient le distancer, de sa Belle le séparer. Non, non. Il n'a pas à la laisser, il n'a pas à s'en approcher. Tout lui échappe, tout lui échappe et sa voix. Sa voix à elle plus forte dans sa tête que toutes les autres. Toutes les autres qu'il ignore, dont il n'a que faire. « Restez allongé. Un « non » de la tête tandis qu'il va pour déjà se redresser, lutter contre les quelques points noirs qui dansent encore sur sa vue. Ça n'a aucune importance, aucune. Pas maintenant, pas cette fois. Vous avez été touché ? Vous avez mal quelque part ? » Il en retient un rire ironique, quelque-chose qu'il ravale aussitôt. Il n'a pas lieu d'être et personne ne sait. Non, personne ne sait comme lui. Et, dans sa quête d'une lucidité complète il entend la réponse de sa compagne, il l'entend assez pour en sentir son cœur s’accélérer. C'était une erreur, une erreur que de faire comme le commun des mortels. Ils ne sont pas de ce monde, ne sont pas fait pour ça. Et, avant qu'il n'est eu l'occasion de penser, c'est sur elle qu'il vient se pencher, instinct de sécurité, la mettant à l'abri du cataclysme qui gronde derrière eux. Quelques instants, possiblement pourtant une seule minute. Il sait qu'il doit s'animer, au moins essayer, pour elle pour commencer, Matthew en venant enfin à omettre les bruits alentours, les cris, les crissements, la plupart du chaos qui se dessine dans son dos. Non, cette fois, l'azur de son regard n'a d'attention que pour la jeune femme vers qui, enfin, il en revient. C'est dans sa détresse, à Maxime, qu'il vient oser une main dans la sienne, qu'il vient devancer un peu l'autre homme qui s'en était d'abord occupé. « Je n'ai rien ; mensonge possible, chose qu'il ignore en vérité car, en cet instant, tout est devenu gêne contre lui alors avoir l'occasion d'en sentir probablement une blessure, il n'en est pas apte. Alors il ment, Matthew. Il ment comme il l'a toujours fait dans ces situations. Je n'ai rien, je m'occupe d'elle. Aller voir les autres. » Les réflexes du lieutenant qui reprennent, qui s'invitent tandis qu'il défait son regard de la brune qui n'en fait que serrer sa main davantage. Ça ne dure que quelques secondes, rien que quelques secondes. Comment se défaire de sa présence, à cette femme-là, maintenant qu'il sait ô combien tout peut être danger ? Alors l'azur de ses prunelles demeure finalement sur elle, rapidement rabaissé, cherchant une éventuelle blessure plus sérieuse que celles qu'il s'imagine. Et, pour la première fois depuis longtemps, depuis trop trop longtemps, ses songes ne se tournent pas sur sa propre personne. Pas même malgré les nausées, pas même malgré cette force qui commence peut-être à manquer. « Laghari ! Il hurle, se souvient de son visage, de sa présence. Elle était là, elle était là. Elle en est où cette ambulance ? Qu'est-ce qui se passe derrière ? »  

_________________


Breathe.
You think your world is safe? ⊹ It is an illusion. A comforting lie told to protect you. Enjoy these final moments of peace because, i'm not a hero.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : ava&gifs @me- Code signature @sian
messages : 397
quartier : Downtown Chicago - Dans un loft qu'elle loue depuis des années et partagée désormais avec son petit-ami
physique : Une cicatrice près du sein gauche vestige de la balle qui à bien failli lui coûter la vie lors du massacre de Noël et une autre sur le genou droit, dû à un petit accident lorsqu'elle était gamine

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Sam 7 Avr - 20:24





Daya- Josef - Maxime - Matthew - Saoirse - Ethan



St Valentin


Il la rassure rapidement et s'éloigne pour faire son travail. Daya le laisse faire, elle n'a de toute façon pas l'intention de le retenir et il se trouve qu'elle aussi ressent le besoin de faire le sien, c'est un automatisme qui prendrait le dessus sur bien des choses surtout maintenant qu'elle sait que son petit-ami n'a rien. Elle se retourne et alors qu'elle envisage de prendre en course la petite frappe qui fuit le commerce situé dans la rue en face, elle n'a guère le temps de le mettre en pratique, car l'incident tourne en quelques secondes seulement au chaos complet. Le cheval à finit sa course sur la route contre une voiture et le cocher n'est plus dans son champ de vision...Elle porte une main à sa bouche alors qu'elle réalise qu'un accident terrible vient de prendre place sur ses yeux et elle distingue de là où elle se trouve des corps immobiles sur le sol et ce n'est pas de Goodwin et de sa compagne dont on parle. Ca serait en soit suffisant pour faire de cette nuit un carnage pas possible, mais l'image n'en finit plus de continuer à se dessiner. Un énième corps vient rejoindre le sol après que de nouveau et bien trop nombreux coups de feu ne soient encore tirés...la silhouette vêtu de noir s'écroule non loin de Daya en réalité et elle ne prend pas le temps de se dire que les balles auraient ainsi très bien pu se frayer un chemin jusqu'à elle. Ce ne serait après tout pas la première fois.

Lorsque la jeune femme entreprend de faire un point sur ce qui se passe, elle voit d'abord Josef occupé avec les blessés, puis Ethan qui s'élance en collant son téléphone dans les mains de la jolie petite blonde qui l'accompagne, ainsi quelqu'un est bien en contact avec les services de secours. Instinctivement son regard suit donc la course de Moore lui permettant finalement de voir ce qui se trame sur le trottoir au milieu de ce brouhaha et de la panique qui se diffuse rapidement dans le quartier tout entier.Elle s'élance et vient s'approcher du corps inerte, éloigne par sécurité l'arme qui gît sur le sol avec son pied, se rendant compte à présent qu'il ne s'agit que d'un jouet...un putain de jouet...Elle se baisse et vient coller sa main dans le cou de l'homme et après quelques secondes constate qu'il est bel et bien décédé.  « Laghari ! Il hurle son nom avec ce qui lui semble sonner comme du dédain, mais elle un peu loin à présent pour l'insulter copieusement dans sa tête. Elle en est où cette ambulance ? Qu'est-ce qui se passe derrière ? »   Ses sourcils se froncent et elle pousse un soupir avant de revenir d'un pas pressé vers la jeune femme encore en ligne, elle s'approche d'elle et vient déposer une main sur son épaule calmement, ne voulant pas la perturber plus qu'elle ne semble l'être à en croire les tremblements qu'elle perçoit le long de ses doigts fermement serrés autour du combiné. "Combien de temps? Il y a d'autres blessés plus loin au moins trois et un mort...dites-leurs!" La jeune femme lui donne une estimation et Daya hoche la tête avant de faire volte face vers le groupe ou Josef s'active avec concentration. "Ils sont déjà en chemin, ils seront là d'ici quelques minutes. En espérant que l'énorme embouteillage créer par la calèche ne les retardent pas trop... Vous occupez pas de ce qui se passe derrière...restez tranquille lieutenant." Evidemment qu'il ne le fera sûrement pas et qu'en plus il risque de l'envoyer chier, mais elle n'attend de toute façon pas vraiment de réponse, car Ethan est seul face à l'homme qui tient sa propre vie en joue et elle s'élance pour venir lui donner un coup de main...arrivé à proximité, elle ralentit le pas, ne voulant pas affolé le commerçant. L'indienne place ses mains devant elle et s'arrête aux côtés d'Ethan. "Calmez-vous...monsieur? Engagez la conversation...toujours engagez un échange, gagnez du temps...elle essaye d'applique les règles enseignées, elle sait qu'elles sont utiles, mais dans l'urgence pas toujours faciles à mettre en place. C'est un malheureux accident, nous en sommes tous témoins, ne faites pas ca..."

_________________
"I want it all or nothing, "
I'll follow you into the park, through the jungle, through the dark
Boy, I never loved one like you. Laugh until we think we'll die, barefoot on a summer night. Never could be sweeter than with you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar : Daya ; Signature + gifs : Daya
messages : 353
quartier : Downton - appartement dans un immeuble banal.

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Lun 9 Avr - 17:03

Saison 2 # Intrigue 3
EXORDIUM.
Josef se concentre sur les mots d’Adler mais entend difficilement la suite avec ce qui survint derrière eux. Il sursaute légèrement, rentre sa tête dans ses épaules avant de constater qu’un putain de carambolage vient de se produire un peu plus loin. Que l’animal est certainement mort et Josef ne manque pas de voir un… non deux corps au sol. Merde.

- Qu’est-ce qu’il se passe ? Qu’est-ce qu’il se passe, Miller ?! Matthew ?!
- Calmez- vous, restez allongée. Josef la maintient au sol, en douceur, alors qu’elle commence à s’agiter. Il y a eu un accident un peu plus loin mais vous êtes en sécurité. Les secours ne devraient pas tarder.

Il jette un œil à Fuller qu’il a déjà eu l’occasion de croiser à l’hosto maintenant qu’il y pense. Cette nana es toubib et pourrait clairement lui filer un coup de main si elle ne lui donnait pas l’impression d’être complètement figée et tétanisée. Le problème étant qu’il a besoin d’elle pour s’occuper du chef de Daya mais aussi du carambolage qui s’est produit un peu plus loin. D’ailleurs, il le lui rappel, insiste sur le fait qu’il n’a rien, qu’il va bien mais Josef ne démord pas, pas temps que les vérifications n’ont pas été faite. L’adrénaline dû à un danger ou provoquer par une émotion forte peut être responsable d’absence de douleur, focalisant l’esprit sur autre chose que le corps lui-même.

- Ils sont déjà en chemin, ils seront là d'ici quelques minutes.

Cette fois, c’est la voix de Daya qui se fait entendre, qui répond à son lieutenant alors que Josef est toujours auprès de Maxime, finissant son auscultation improvisée.

- Il faut que vous restiez allongé, les secours vont vous prendre en charge mais ne bougez pas, d’accord ? Il se tourne vers le lieutenant. Il en va de même pour vous, restez tranquille et laissez-nous faire notre job si vous ne voulez pas aggraver votre cas.

Josef se lève subitement, répondant à l’élan d’urgence parce qu’il ne pourra clairement pas gérer ce merdier tout seul et la seule personne à pouvoir vraiment l’aider en cette seconde, c’est cette nana qui sort à peine de sa torpeur, de cette transe étrange. Mais autre chose occupe son esprit, la vision qu’il a d’Ethan mais aussi de sa petite amie qui font face au type qui menace de se suicider. Son estomac se crispe, son cœur se serre et l’inquiétude vient poindre, occuper ses pensées. Il redoute une mauvaise décision mais aussi un mauvais geste. Il refuse l’idée qu’il puisse arriver quelque chose à Daya, qu’il puisse risquer de la perdre mais il sait aussi que s’il vient à elle pour lui demander de s’écarter, Josef aura plus de chance d’affoler le gars et d’augmenter les risques d’un accident…
Le pompier prend sur lui, serre les dents et tente de se focaliser sur son job pendant qu’Ethan et Daya effectuent le leur…

- Eh. Il s’impose entre Saoirse et la vue qu’elle a de son petit ami. Je sais que t’es toubib au CMC, faut que tu m’aides.

Il essaie de ne pas être trop brusque, voyant bien qu’elle est en état de choc sans savoir vraiment quel en est la raison. Il ne la brusque pas trop pour l’instant, essaie d’attirer son attention, de focaliser ce qu’il espère être son instinct d’interne.

- Occupe-toi du type là-bas.
Il désigne Goodwin d’un geste de la tête. Vérifie qu’il n’a rien et rejoint moi sur le lieu de l’accident, va falloir qu’on fasse au mieux le temps que les secours arrivent.

Il attend de voir une réaction de sa part, quelque chose qui pourrait le lui confirmer qu’elle revient à eux. A défaut, il lui collera une gifle s’il le faut, si ça peut la ramener sur terre. L’urgence palpite dans ses veines, l’adrénaline accélère son myocarde. Tout n’est qu’une question de secondes et ils le savant tous les deux.


_________________

   
Time will help you through but it doesn't have the time to give you all the answers to the never-ending why

   
(c)BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : ava (tumblr) gifs Jess
messages : 97
quartier : West side

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Mer 11 Avr - 23:28


Saison 2, intrigue 2

••••

L'arrivée de Daya à mes côtés est autant un soulagement qu'une source supplémentaire d'inquiétude. De soulagement parce qu'elle fait partie de la maison, dans une branche bien plus complexe que la mienne et connaît suffisamment la psyché humaine pour être légitime dans cette situation. Probablement plus que moi en vérité. D'inquiétude parce qu'elle n'est pas qu'une jeune femme lambda venue me prêter main forte. Je n'ai pas vraiment réfléchi avant de me lancer tête baissée sur le devant de la scène et tenter d'arrêter cet homme. Sur le moment, rien d'autre ne comptait que l'empêcher de faire une grosse connerie. Seulement maintenant que je suis face à lui, que je vois son corps trembler et son air hagard, que je sais l'indienne à mes côtés, ce n'est plus la seule idée qui me traverse l'esprit. D'autres, bien plus angoissantes, se succèdent. Et celle qui me chuchote que, dans un geste de désespoir, il pourrait retourner son arme sur l'un de nous est sans doute la pire.
À vrai dire j'ai déjà vécu ce genre de situations. On nous met face à ce genre de cas à l'académie. Et à deux reprises lors d'interventions en patrouille, il m'est arrivé de tomber sur ce genre de choses. Et avec seulement deux cas, la règle des 50/50 plus que vérifiée, je sens une certaine boule d'angoisse peser sur mon estomac.

Alors je me raccroche à ce que je sais, à ce qu'on m'a apprit. Maintenir le contact visuel, ne pas laisser de longs silences mais ne pas hausser le ton ou laisser transparaître sa peur ou son inquiétude. Détourner l'attention de la scène, du geste, de l'arme, sans pourtant jamais la quitter des yeux. « Elle a raison, c'était un accident. » Le regard de l'homme se perd un instant sur le corps. « Regardez-moi. Il est venu dans votre commerce vous braquer. Vous n'avez fait que vous défendre. C'était un accident » Je répète les mots pour qu'ils s'impriment dans le cerveau du gérant. Évidemment ce n'est pas un banal accident. Il l'a pourchassé en pleine rue et a vidé son chargeur dans son dos. Mais c'est la dernière chose qu'il a besoin d'entendre. Aller dans son sens, le déculpabiliser, ne surtout pas lui avouer que je suis flic et devenir figure d'autorité et de sanction. Il aura tout le temps d'être jugé plus tard. Tout ce que je veux présentement c'est qu'il n'arrose pas le bitume de morceaux de sa cervelle. Je jette un rapide coup d'oeil à Daya avant de réfléchir à toute vitesse. Mon regard se pose sur l'alliance qu'il porte à la main gauche. « Ne faîtes rien de si définitif. Pensez à votre femme. À vos enfants si vous en avez. Vous ne pouvez pas leur faire ça. » Et à la mention de son épouse son regard se porte sur Daya, sur le seul visage féminin auquel il peut se raccrocher.

••••

by Wiise

_________________
    It may sound absurd, but don't be naive Even heroes have the right to bleed
    I may be disturbed, but won't you concede Even heroes have the right to dream ⠇
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : 2981 12289 0
messages : 274
quartier : un appartement coquet dans le North Side, grâce à l'aide financière de ses parents, résidant à Belfast, en Irlande
physique : une mèche de ses cheveux a viré au blanc suite à un grave accident qui a failli lui être fatal, depuis la jeune femme fait des couleurs et adore une chevelure peroxydée / elle a reçu une balle en pleine poitrine le 30/11/17 et porte depuis les cicatrices d'une opération à coeur ouvert

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Jeu 12 Avr - 17:41


Toutes les conditions sont réunies pour qu’elle perde pied. Saoirse lutte. Contre elle-même, contre toutes les voix dans sa tête, contre les frissons qui parcourent son corps tremblants, les carillons dans ses oreilles. Elle lutte pour conserver son souffle, sa santé mentale. Il y a d’abord le Lieutenant Goodwin, présent lors de l’agression dont elle a été victime il y a des mois de cela mais a laissé une marque aussi indélébile qu’invisible sur son corps. Et puis les coups de feu, rappelle sinistre des évènements survenus fin novembre… Elle a peur pour sa vie, peur pour celle de son petit ami qui prend des risques, qui se rapproche d’un homme n’ayant plus rien à perdre, un homme condamné.
Saoirse lutte parce qu’il y a l’autre voix, celle qui a pris le dessus jusque là, qui lui a permis d’en être là aujourd’hui, de garder la tête froide dans des situations d’urgence. Cette voix qui lui rappelle qu’elle a beaucoup à faire, que la vie de plusieurs personnes repose peut-être sur elle en ce moment même… L’irlandaise se doute que d’autres téléphones ont été sortis des poches, et pas seulement pour faire des vidéos d’un morbide à vomir. Mais les autres ont-ils, comme elle, des connaissances en médecine d’urgence ? Sont-il à même de transmettre le bon message ? Sont-ils surtout aptes à prodiguer les premiers soins comme elle-même l’est assurément ?  
Tout ça tourne dans son esprit, alors que son regard affolé reste braqué sur Ethan, qu’elle meurt d’envie de rejoindre, d’éloigner de tout ce chaos.

Daya vient apposer sa main sur son épaule et tente de la reconnecter.
saison 2
INTRIGUE 3
A la manière de la personne à l’autre bout du fil, elle lui pose les bonnes questions : celles qui lui permettent de rester concentrer et de ne pas sombrer. Elle se renseigne auprès de la femme au téléphone et la prévient qu’une unité de secours sera sur place dans moins de cinq minutes. D’autres suivront.

Satisfaite, l’inspectrice s’éloigne et la laisse, seule. Enfin plus ou moins, puisqu’elle est encore en ligne. L’opératrice lui demande plus de précisions sur l’état des blessés et, à contrecoeur, Saoirse doit se résigner à abandonner Ethan…à se détourner de lui.
Et s’il prend une balle au moment où tu détournes le regard ?
Si tu le quittes des yeux, il va mourir…

Son combat est invisible et pourtant intense. Son visage est crispé, son regard perdu, passant frénétiquement d’une scène à une autre, retournant toujours vers son petit ami, en pleine négociation. C’est finalement le fait de voir Daya se rapprocher de lui qui la convainc de faire son travail et d’arrêter de tergiverser.
Elle vient de prendre cette décision lorsqu’elle est interpelée par l’homme accompagnant l’indienne. Il la reconnaît et la met face à ses responsabilités. Saoirse acquiesce. Se retrouver face à Goodwin ne va pas être une partie de plaisir, étant donné leur passif, mais il faut bien commencer quelque part.

« Je m’approche d’une des victimes » signale-t-elle à la femme chargée de répondre aux appels d’urgence. « Un homme, la quarantaine, capable de se déplacer, parler… »
Et elle continue son compte-rendu (se sentant plus capable d’agir de seconde en seconde), alors qu’elle se rapproche de l’homme qui lui a très certainement permis d’échapper à un viol dans une petite épicerie face à l’hôpital.
« Asseyez-vous, Lieutenant » lui lance-t-elle en actionnant la fonction haut parleur, faisant signe à l’homme d’obtempérer pendant qu’elle dépose l’appareil au sol. « C’est le meilleur moyen d’aider votre amie à ce stade. Laissez-moi m’assurer que vous allez bien et je vous libèrerai. Inutile de protester, tout ce que vous allez faire, c’est ralentir mon travail et il y a un tas d’autres blessés là-bas » lui indique fermement la petite blonde en désignant les lieux de la collision, se forçant à ne pas jeter le moindre coup d’œil en direction d’Ethan. Mais ça lui coûte. Enormément…



_________________



Happiness hit her like a train on a track . Coming towards her stuck still no turning back . the dog days are over


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : me
messages : 160
quartier : North Side obvsly

MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   Sam 14 Avr - 10:17

SAISON II INTRIGUE 3

valentine’s day with an unusual valentine



« Calmez- vous, restez allongée. Me calmer ? Rester allongée ? Est-ce que j’ai un autre choix que celui de rester allongée, enfin ! J’ai du mal à maitriser ma respiration, cherche un point d’ancrage que j’ai la chance de trouver dans les yeux de Matthew qui reste là, serre ma main gantée. Je le sens à la pression que j’exerce, à mes muscles tendus et courbés autour d’un morceau de peau. Sensibilité zéro dans cette partie du corps, là où résidaient mon talent, il n’y a plus rien. Miller continue son petit topo mais je n’écoute pas, m’extrais de cette conversation. J’entends les cris, la voix de Matthew, celle d’une autre femme, toujours le pompier. Les messages ne passent pas jusque mon cerveau simplement des morceaux de voix désarticulés.

Le pompier semble terminer son examen et maintenant, j’ai froid, j’ai mal au crâne et à ce stade je préfèrerais presque être inconsciente plutôt que de continuer à sentir la douleur faire son chemin dans les parties de mon corps qui y restent sensibles. Il m’intime de ne pas bouger, s’adresse à Matthew puis s’éloigne. Le monde va et vient, si ce n’est pas le pompier, c’est maintenant une blonde qui s’adresse au lieutenant de police qui m’accompagne. Le ton de sa voix n’indique rien d’autre que des ordres, elle lui demande de s’asseoir, de ne pas bouger, de rester avec moi. C’est ce que je souhaite, aussi, ne pas rester seule avec un ou une inconnue, je préfèrerais garder mon ancrage, ma protection puisqu’il s’est mis de lui-même entre le reste du monde et moi. Je garde sa main dans la mienne, lui impose de rester, fait appel à son attention avant même qu’il ne réponde à la blonde : Tu es sur que tu n’as rien ? Je connais sa pathologie et sait que son petit jeu est extrêmement dangereux. Il pourrait souffrir de n’importe quel traumatisme et ne pas le savoir, et si j’avais déjà peur jusque-là, me rappeler cet état de fait à le don d’étreindre un peu plus ma gorge d’angoisse. S’il-te-plait laisse-la regarder correctement. »

 

(c) oxymort


_________________
SIC GORGIAMUS ALLOS SUBJECTATOS NUNC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SAISON 2 # INTRIGUE 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON 2 # INTRIGUE 3
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: North Side-
Sauter vers: