Partagez | 
 

 get laced

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1012
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: get laced   Dim 24 Déc - 12:13





get laced
# maximilian
# kurtis
Il la fixe et elle soutient son regard sans ciller, ses sourcils impeccablement épilés froncés dans une expression butée. Les secondes s’écoulent, interrompues par les cliquetis des griffes de Ringo qui raisonnent sur le sol carrelé. Comme souvent, c’est Kurtis qui craque le premier. Il pousse un soupir et lui arrache le bonnet de laine des mains. Un sourire de triomphe éclaire le visage de Meghan qui vient attraper son menton et le pince moqueusement.
« Aucune volonté ! »
Il grogne, s’arrache à son emprise et enfile le bonnet qu’elle l’oblige à porter pour affronter le froid glacial et la neige qui tombe doucement dehors. Alors qu’il s’éloigne pour aller couper son téléviseur, un sourire se dessine doucement sur ses lèvres. Il aime bien retrouver cette routine avec elle, leurs réflexes d’enfance. Il coupe sa console pendant qu’elle termine de s’habiller dans l’entrée et va ensuite enfermer les chiens dans la pièce qu’il a aménagée pour eux récemment.
Ringo proteste, comme d’habitude, mais Gram fait moins d’histoires que son cadet et s’empresse d’aller se lisser tomber dans son panier. Kurtis referme la barrière  sur leur passage, en leur faisant promettre de ne pas faire de bêtises, leur jurant qu’il va revenir vite  et sent tout à coup les mains de Meghan se poser sur ses épaules.
« Regardez-moi ce papa gâteux. Et non, je ne me suis pas emmêlée les pinceaux avec les mots. Tu m’fais d’la peine, j’te jure. »  
« Va chier Meg. »
« T’es trop chou » le taquine-t-elle en déposant un baiser sur sa joue, qu’il fait immédiatement mine d’effacer. « Bon allez, dis-leur que tu les aimes gros comme le soleil, la lune et tout l’univers en vitesse qu’on puisse retrouver Karl Marx ! »
Il marmonne dans sa barbe, s’agace et puis, dès qu’il la sait hors de portée d’oreille, il chuchote effectivement à ses animaux qu’il les aime plus que tout et revient encore une fois très vite.

Son petit rituel accompli, il emboite le pas à sa jumelle et referme la porte derrière lui. Il jette un regard sur la maison vide à sa droite, se demandant pour la énième fois à quoi ressemblera ses nouveaux voisins. Kurtis espère juste qu’ils seront moins malades que l’ancien, qui avait menacé Gram, lui et quelques autres passants de son fusil pour une stupide dispute de voisinage… J’espère que tu t’fais bien violer en prison enculé,lui souhaite-t-il haineusement avant de retrouver Meghan près de sa voiture. Une saleté de boite de conserve typiquement féminine d’un rouge criard.
« T’es sûre que… »
« Il neige, je ne grimpe pas sur ta bécane ! » l’arrête-t-elle immédiatement en ouvrant sa portière, avant de se glisser derrière le volant.
Kurt soupire, se fait une raison et grimpe à son tour dans l’habitacle. Il recule le siège au maximum pour avoir assez de place pour ses jambes et continue de faire la tronche alors que sa soeur se prépare à mettre les voiles. Elle règle le GPS sur son téléphone et Kurt soupire de plus belle.
« Mais t’as pas b’soin d’ça, c’est à trois pâtés. »
« Ma voiture, mes règles. »
« Tu crains. »
« Pas autant qu’tes cheveux ! »
Il se tait, jette un regard à l’écran de son propre portable, bien moins moderne que celui de sa soeur qui met le moteur en route. Il envoie un SMS à Karl pour le prévenir qu’ils se mettent en route et seront chez Max d’ici une douzaine de minutes.

Ils se disputent pour la musique durant le trajet, parlent du repas de Noël en famille à venir, puis de leurs plans respectifs pour le jour de l’an. Aucun pour Kurtis et au moins trois soirées différentes pour sa jumelle qui a décidément une vie très active. Un peu trop à son goût. Ils parlent de Charlie, un peu, et évitent les sujets qui fâchent vraiment…
Quinze minutes plus tard, ils garent la petite voiture devant la maison de Maximilian et sa sur lui fait savoir qu’elle va les attendre là. Kurt ne fait pas de commentaire. Il sait bien qu’elle n’a aucune envie de croiser Max. Si elle tolère Karl parce qu’ils ont grandis ensemble et qu’elle l’apprécie, elle n’est pas encore tout à fait prête à vraiment se mêler avec les gars du club… Ne voulant pas créer de tensions, Kurt se plie donc à son envie et va chercher Karl lui-même, espérant qu’il soit prêt à décoller.  
Il n’est finalement pas mécontent d’avoir enfilé ce foutu bonnet qui lui tient bien chaud. Il jette un petit coup d’oeil vers le ciel couvert qui laisse tomber de gros flocons paresseux.  
Kurtis va ensuite frapper à la porte et après quelques secondes seulement, Max lui ouvre.
« Salut » lance-t-il de sa voix morne habituelle, alors que Max le laisse entrer et retourne déjà se laisser tomber sur son canapé. « C’va comme tu veux ? Karl est prêt ? »



Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 582
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

MessageSujet: Re: get laced   Dim 31 Déc - 5:26




Max & Kurtis



Get laced


Je rentre un peu crevé de la salle de sport, pour sûr je suis pas encore à cent pour cent , mais je peux déjà en faire nettement plus que le mois dernier et c'est déjà un gros soulagement pour moi, parce que putain si je le savais pas déjà auparavant, je suis maintenant plus que conscient de mon besoin vitale de pouvoir me défouler. Puis bon avec boucle d'or qui est venu poser ses bagages chez moi, disons que c'est une bonne chose de pouvoir me tirer quand j'ai envie, pas que ca ce passe pas bien parce que jusqu'ici j'ai pas vraiment eu à trop redire, mais ca reste quelqu'un avec qui je dois partager mon espace vitale et c'est pas le genre de choses qui me soit arrivé souvent. Je suis un solitaire ca date pas d'hier, j'ai jamais été très bon en cohabitation, suffit de voir le nombre de foyer que j'ai fréquenté quand j'étais gamin, bon évidemment je compte pas les maisons de correction parce que c'est pas comme si de celle-là j'avais pu me barrer ou choisir avec qui partager ma « chambre »…j'appellerai plutôt ca cellule moi, mais bon ! J'aime bien mon indépendance, avoir ma baraque et pouvoir y foutre ce que je veux dans la plus grande des tranquillités, mais Karlitos est un ami de longue date et ca me faisait plaisir de lui coller un toit au-dessus de la tête en attendant qu'il puisse se remettre sur pied ici à Chicago, il faut dire que quand il avait quitté la ville pour se la jouer nomade, il n'avait strictement rien laissé derrière lui, rien, même pas une gonzesse en pleurs…aucune considération pour les copains qui auraient pu jouer les épaules réconfortantes.

Lorsque je franchis la porte, la baraque est plongée dans le plus grand des silences, en soit rien d'étonnant il n'est que neuf heures et bouclette n'est pas vraiment un lève-tôt. Je roule des yeux en me faisait cette réflexion silencieuse, c'est pas trop mon truc de dormir jusqu'à pas d'heure, j'aime pas ca, j'ai l'impression de rien avoir le temps de faire après ca et franchement pas que je sois un homme surchargé de responsabilités, mais quand même. Je jette mon sac de sport sur le sol de ma chambre, file sous la douche et en profite pour réfléchir à ce que je vais pouvoir foutre de ma journée. J'ai rien de particulier de prévu et je me dis que ce serait peut-être pas du luxe que de me poser tranquille et de rien foutre, tout du moins jusqu'à ce soir puisque quoi qu'il arrive je finirais au même endroit que d'habitude à savoir le cul vissé sur le fauteuil derrière mon bureau. Le truc c'est que je sais pas trainer sans rien faire, je me fais chier au bout de trente minutes et que je passe ensuite le même temps à essayer de trouver quelque chose à foutre de mes dix doigts, aucun intérêt quoi ! Peut-être que je devrais demander conseille à Williams aka la pro de la procrastination et du netflix and chill, visiblement c'est le genre de choses qui ne lui pose aucun problème à elle. Je me dirige vers la cuisine, m'arrête un instant dans le salon pour déposer un vinyle sur la platine que je mets en route et continue mon chemin pour préparer un peu de café.

Deux heures plus tard, je suis posé dans mon canapé, de là où je suis je peux voir les flocons tombés de façon plus qu'abondante sur le sol et ca me soule, pas que j'aime pas la neige, mais ce genre de météo c'est jamais très bon pour le business, surtout aussi tôt dans l'année. D'ailleurs ca me fait penser qu'il faut que je fasse un point sur les commandes pour la semaine spécial Noël que j'ai décidé d'organiser au Crash, bon ca consiste surtout à affubler mes filles et les serveuses de tenues festives et peu couvrantes et à proposer des cocktails « de saison » parce que c'est pas non plus la fête au centre commercial du coin et il est hors de question que mon club ressemble à la parade du 24 décembre. Bref il me faudrait vérifier que les livraisons sont bien programmées et que tout est prêt pour les festivités de fin d'année. En attendant j'allume la télé et m'arrête sur un match de Hockey que je suis attentivement enfin autant que je le peux à dire vrai, comme d'hab beaucoup de choses viennent me distraire au sein même de mon esprit qui vague vers bien trop de choses en même temps. En plein milieu d'une action, quelques coups résonnent à la porte et je fronce les sourcils…c'est que je n'attends personne après tout. Je réfléchie cependant pas longtemps et me lève pour rejoindre l'entrée et j'ouvre la porte sur un Kurtis visiblement refroidie par la météo peu clémente du jour. Il me salue et je m'écarte pour lui laisser la place d'entrer au chaud avant de la refermer soigneusement; le peu d'air que je venais de sentir m'avait glacé le sang et tirer un vague frisson. « Heeey Joséphine! » Je le laisse s'avancer dans le salon et vient me rassoir sur le canapé en attrapant ma tasse de café qui fort heureusement est encore assez chaude pour être bu sans grimacer et me réchauffe instantanément.

« C’va comme tu veux ? Karl est prêt ? » Je suis un peu surpris par la question, faut dire que Karl est encore endormie enfin a ce que j'en sais, a moins qu'il n'est quitté la maison pendant que je n'étais pas là, mais ca me semble franchement peu probable. « Ouai ca roule, relax comme tu peux le voir ! Je réponds en m'étendant un peu sur mon sofa. Par contre j'ai bien peur que boucle d'or dorme encore. Je me marre un peu, c'est après tout pas si étonnant quand on le connaît un peu il est loin d'être le type le plus fiable quand il s'agit d'être à l'heure, c'est toujours un miracle de le voir arriver en temps et en heure aux réunions. Tu le connais ! j'hausse les épaules. Bien sûr qu'il le connaît, surement même mieux que moi au final. T'as cas allez le réveiller il est dans la chambre au fond à gauche, tu veux du café en attendant ? Ca risque de prendre un sacré bout de temps avant qu'il ne soit prêt à partir, il est pire qu'une gonzesse dans la salle de bain jte jure ! »
(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1012
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: get laced   Dim 31 Déc - 12:23





get laced
# maximilian
# kurtis
Kurt ne tique même pas lorsque son ancien mentor le gratifie de son surnom féminin. Il a pris l’habitude et, si auparavant ça l’agaçait prodigieusement, il a renoncé à lutter. Ca ne fait généralement qu’amuser encore davantage Max et ça ne mène donc à rien de productif. Et puis quelque chose lui dit que ça pourrait être pire…  
Les mains enfoncées dans les poches de sa veste, son bonnet de laine rouge parsemé de flocons en train de fondre enfoncé sur sa tête, il attend que le motard lui réponde. Il sait ce que c’est d’être convalescent, immobilisé, impotent et il se doute que Max apprécie de pouvoir retrouver sa mobilité. Même s’il a rapidement enchainé pour savoir où en est Karl (histoire de ne pas passer pour une gonzesse en manque de potins), il s’intéresse sincèrement à l’état de Max. Sans lui emboiter le pas, il le regarde aller se laisser tomber sur son sofa, observant sa démarche pour essayer d’évaluer son état. Il se déplace comme avant, ce qui est plutôt bon signe. Il lui fait d’ailleurs savoir que tout roule pour lui – comme s’il allait se plaindre – puis ajoute…que Karl dort encore.
« Il est sérieux ? » s’agace Kurtis en poussant un lourd soupir, affichant maintenant cet air blasé qui le caractérise.
« Tu le connais ! » se contente d’enchainer Maximilian dans un haussement d’épaules qui en dit long.
Kurt n’ajoute rien mais se maudit intérieurement. Il le connaît effectivement et aurait dû savoir qu’envoyer un simple SMS ne serait pas suffisant. Karl est un gros dormeur et, lorsqu’il pionce, il le fait comme une souche. Sammy avait l’habitude de dire qu’il n’aurait jamais pu faire l’armée parce qu’il aurait été capable de pioncer pendant une attaque…  
Max lui propose d’aller le réveiller lui-même, lui indiquant où le trouver. Nouveau soupir de la part du plus jeune.
« Ouais. J’t’autorise à vider une bouteille de Jack dedans. Va m’falloir au moins ça pour supporter ces deux là toute une foutue journée » marmonne-t-il en s’enfonçant déjà dans le couloir pour aller réveiller la marmotte.

Sans prendre de gants donc, il frappe quelques coups à la porte avant de pénétrer à l’intérieur de la piaule qu’occupe son vieil ami.
« Debout enfoiré d’mes deux » lance-t-il en s’approchant des rideaux pour les ouvrir en grands et se retourner d’un bloc…et constater que Karl dort totalement à poil et a repoussé ses draps pendant la nuit. « Putain d’chierie ! »
Kurt s’empresse de sortir de la pièce, une de ses mains couvrant ses yeux. Alors évidemment, il se mange un coin de meuble dans le genoux et grimace en quittant les lieux.
Dans son dos, il entend Karl marmonner dans sa langue natale alors qu’il émerge doucement. La main toujours plaquée contre le haut de son visage, essayant d’effacer ce qu’il vient de voir de son esprit, Kurt reprend la parole.
« Habilles-toi p’tain ! Tu d’vrais êt’ prêt d’puis mille ans ! Meg va criser, elle attend dans la caisse ! »
« Mais d’quoi tu… Oh… Merde ! » jure Karl en comprenant ce qui se passe. Kurtis l’entend s’agiter et s’extirper de son plumard puis bouger dans la chambre.
« J’t’attends au salon. Magne ton cul enfoiré d’blanc » le prévient le grand brun en s’éloignant en vitesse.

Il retrouve Max dans sa cuisine, occupé à lui préparer son café. Il annonce sa présence en poussant un soupir et vient s’appuyer au plan de travail.
« I’s’prépare » annonce-t-il, même s’il se doute que toutes ces infos n’intéressent pas le gérant du Crashdown des masses. « T’vas faire quoi d’ta journée du coup ? » lui demande Kurt, histoire de faire la conversation, se débarrassant de son bonnet puisqu’effectivement, il va sans doute devoir squatter là un moment. Il pourrait prévenir Meghan mais il n’y pense pas.



Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 582
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

MessageSujet: Re: get laced   Sam 6 Jan - 19:37




Max & Kurtis



Get laced


Kurtis acquiesce visiblement volontiers à ma proposition de café qu'il me demande de largement corsé. Je laisse échapper un rire amusé en jetant un œil sur la pendule du micro-onde qui indique onze heures dix-sept, ouai bon c'est quasi l'heure de l'apéro j'imagine, j'ouvre la porte du placard juste au-dessus de l'évier et en sort une bouteille de whisky tandis que Joséphine disparaît au détour du couloir qui mène aux chambres de ma baraque, je réalise ce qu'il vient de dire…les deux ? Hum je fronce les sourcils quelques secondes et relâche finalement en affichant une grimace, pas la moindre idée de qui il parle. Je verse le café dans une tasse à son intention, celle parée d'un énorme dickhead , le mot dick ayant évidemment été remplacé par le dessin d'une bite, cadeau classe et considéré de celui-là même qui dort comme un loir au fond de son pieu. Je verse une rasade de gnole dedans et range la bouteille à sa place, c'est pas parce que je bois pas que j'ai pas deux-trois alcools pour les éventuels invités qui aurait besoin d'un peu de réconfort, en général je propose autres choses quand les invités en question sont blondes avec un cul d'enfer, mais c'est pas vraiment le cas de Kurtis.

Le soupir qui résonne dans mon dos attire mon attention et je me retourne sur mon ancien prospect qui arrive juste à temps, je fais donc glisser sa tasse sur le plan de travail jusqu'à l'arrêter devant lui « Jt'ai sortie la porcelaine des grandes occaz » et je me retourne pour jeter le reste du café à présent froid qui baignait le fond de ma propre tasse pour m'en resservir un nouveau bien plus frais.

Il se prépare ouai, il va se faire une matinée SPA et un ravalement de façade ouai, un sourire en coin vient marquer mes lèvres et je finis par me retourner pour venir à mon tour m'appuyer sur le comptoir de ma cuisine « Ma foi j'ai un club à faire tourner et comme j'aime pas déléguer comme un sale con ba je vais y finir mon aprem. Je porte ma tasse à mes lèvres et fait disparaître un vague sourire derrière. Mais avant ca je sais pas probablement rester posé un peu, je suis censé y aller tranquille, même si franchement je me dis que si je suis capable de faire un peu de sport, je devrais pas trop avoir de mal à reprendre mes habitudes ! Et toi c'est quoi ton programme avec boucle d'or ? Et d'ailleurs c'est qui la deuxième personne qui t'oblige à utiliser l'artillerie lourde ? J'adresse un signe de tête vers sa tasse dans laquelle je lui ai versé un petit remontant. C'est ta petite copine Charlie? C’est que ca devient sérieux tout ca, fait gaffe à toi garçon, t’as le chic pour choisir des nanas qui me sont lié de près, ptet qu’au fond t’es amoureux de moi ! » J'hausse mes sourcils à une allure régulière pour le titiller un peu. Ce qui me fait penser que peut-être que je devrais l'informer des dernières nouvelles concernant son ex aka ma sœur d'adoption et je doute que ca lui fasse très très plaisir, c'était pas franchement le genre de nouvelles auxquelles je m'attendais moi-même, mais bon elle avait mis les voiles et décidé de couper court à ce qu'elle avait ici et j'étais franchement pas le mieux placé pour l'empêcher de faire quoi que ce soit. Mia est une grande fille et elle n'avait jamais eu besoin de personne pour prendre ses propres décisions qu'elles soient bonnes ou mauvaises d'ailleurs. Il ne répond pas tout de suite, ce qui m'étonne pas trop parce que Kurtis est pas franchement le mec le plus bavard de la planète, mais bon après tout c'est ce qu'il voulait non ? qu'on soit proches et tout le bordel, j'étais pas contre essayé de voir ce que cette relation pouvait donner maintenant que je n'avais plus la pression de faire de lui quelqu'un de suffisamment costaud pour qu'il puisse être un élément fiable du club, qui plus est ces dernières démonstrations d'indépendance m'avaient conforter dans l'idée que j'avais finalement pas fait un si mauvais job que ca avec lui et qu'il n'avait pas volé sa place quand bien même son patch lui avait été donné dans des circonstances bien différentes de ce qui peut se faire d'habitude.
(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1012
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: get laced   Sam 6 Jan - 20:52





get laced
# maximilian
# kurtis
Max fait glisser une tasse jusqu’à lui et Kurtis la réceptionne avec méfiance. C’est qu’en règle générale, Max ne lui fait que des cadeaux un peu empoisonnés et ses bonnes intentions ont généralement pour but de le tourner en ridicule. Et ça ne loupe pas. Sitôt qu’il attrape la tasse et l’observe, le dessin d’une queue  lui saute aux yeux. Pas littéralement heureusement. Il voit un mot écrit à côté et il lui faut deux bonnes secondes pour piger la blague.
« Ha-ha. Hilarant » marmonne Kurt en gardant sa tasse chaude en main, sans la boire pour l’instant. La dernière chose dont il a envie, c’est de se cramer la langue et de voir Maximilian se foutre de lui… A la place, il le questionne donc sur ses plans de la journée, se demandant si, par politesse, il ne devrait pas lui proposer de les accompagner. Mais il y a peu de chance qu’il accepte et Meghan piquerait sûrement sa crise en le voyant arriver. Non, c’est décidément une idée à la con.
Quand Max lui dit qu’il est censé rester tranquille et va donc rester poser un moment, Kurtis ne peut s’empêcher de baisser la tête et de jeter un œil dans la zone où Max a été blessé. Il se demande à quel point il a douillé. Sa balle, il l’a prise dans la cuisse et, même si ça a fait mal, ça n’a pas été aussi douloureux que le coup de couteau qu’il a pris entre deux côtes. Est-ce que Max a une échelle de douleur différente de la sienne ? Est-ce qu’il a comparé cette blessure à une autre ? Est-ce que c’est la première fois qu’il prenait une balle depuis qu’il a reçu son patch ?
Il se dit que depuis le temps qu’ils se fréquentent, il devrait connaître ces réponses mais ce n’est pas le cas. Il hésite à en poser quelques unes, à satisfaire sa curiosité, et puis renonce pour l’instant. C’est indiscret. Et sans doute complètement stupide.

Le coursier se contente de hocher la tête pour dire qu’il a compris et s’apprête à porter la tasse fumante à ses lèvres lorsque son ancien mentor lui adresse une question. Il rabaisse donc sa main, ouvre la bouche pour répondre, et se fait couper l’herbe sous le pied.
« C'est ta petite copine Charlie? C’est que ca devient sérieux tout ca, fait gaffe à toi garçon, t’as le chic pour choisir des nanas qui me sont lié de près, ptet qu’au fond t’es amoureux de moi ! »
Les sourcils de Kurtis se froncent sensiblement alors qu’il s’indigne.
« Ben non. J’suis pas pédé » répond-t-il le plus sérieusement du monde, avant de réaliser que Max le taquine simplement. Si un autre que lui – quelqu’un comme Karl - lui avait sorti un truc pareil, il aurait saisi tout de suite la plaisanterie et possiblement répondu sur le ton de l’humour à son tour. Mais dès qu’il est en présence de Max, il perd ses moyens. Pas parce qu’il est amoureux ou une connerie de ce genre, c’est juste qu’il se dit encore qu’il doit l’impressionner, s’attirer son approbation et ça l’empêche d’être lui-même. Ou de raisonner comme une personne normale... Résultat il passe pour un idiot à chaque fois.
« Puis c’pas si sérieux qu’ça ‘vec Charlie » tente-t-il de se rattraper, sentant déjà ses joues s’empourprer un peu. « ‘fin elle est cool mais v’là. J’ai pas envie d’un truc…de c’genre. Et j’crois pas qu’elle non plus. »
Il a été vacciné des relations sérieuses par Mia et ne veut plus de ça.
Pour se redonner un peu constance, il porte enfin la tasse de café à ses lèvres, en avale une longue gorgée et…manque de s’étrangler avec. Max l’a pris au sérieux et a chargé sa boisson d’alcool, au point de la rendre pratiquement imbuvable. Kurt est pris d’une quinte de toux et Max lui donne quelques tapes dans le dos, un sourire satisfait étalé sur son visage.
« T’es sérieux ? » l’accuse-t-il en se raclant la gorge, avant de soulever la tasse pour humer la vapeur qui s’en dégage et grimacer. Il a abusé…et en même temps, quand Meghan va se rendre compte que Karl n’est pas prêt et... « Et merde » soupire Kurtis en se souvenant tout à coup de sa sœur, qui les attend tous les deux dans la voiture et n’est pas franchement connue pour sa patience. Il sort son portable de sa poche pour lui envoyer un SMS. Tout en le rédigeant, il répond enfin à la question initiale de Max. « C’ma frangine. E' nous attend dehors. Elle va criser… »      
Et d’après ce qu’il en sait, Max sait de quoi il parle et a déjà vu sa jumelle criser au moment où il a voulu lui rendre visite et s’est fait éjecter de la propriété familiale comme un malpropre… Son SMS envoyé, plein de l’espoir un peu fou sans doute qu’elle ne se risquera pas à pénétrer dans l’antre du gérant du Crashdown, il redonne son attention à ce dernier.
« T’as r’pris l’sport alors ? Meg dit qu’i’ faudrait que j’me mette à la gonflette pa’ce qu’j’ai l’air de rien... »
Par reflexe, il lève la tasse, se souvient qu’elle est immonde et puis…décide de la boire quand même. On ne gaspille pas et Max a raison : il va avoir besoin de l’artillerie lourde pour venir à bout de cette journée sans tuer Meghan ou Karl.



Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 582
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

MessageSujet: Re: get laced   Jeu 11 Jan - 1:40




Max & Kurtis



Get laced


Ca ne le fait pas rire ce petit con, ok c’est de l’humour a deux balles voir même de gros beauf, mais c’est l’humour de Karl et à ce que je sache ils sont comme les doigts de la main alors il devrait y être un minimum réceptif non? Bref sa tête me suffit pour me marrer de toute façon et je m’en contente sans aucun problème. La conversation dévie rapidement sur moi et sur mon programme on ne peut plus incroyable qui ne me demande pas plus de deux minutes pour en expliquer le contenu, puis j’en profite pour renvoyer la question à mon ancien prospect qui a j’imagine des plans bien plus intéressants que les miens ce qui en soit ne serait pas très difficile faut bien le dire. Je peux pas m’empêcher de mentionner sa relation avec Charlie, relation qui n’a échappé à personne, mais qui je dois le reconnaitre m’a franchement surpris, d’une parce que j’aurai pas forcement penser qu’il s’entendrait, mais j’ai jamais été très doué pour jauger ce genre de truc, les relations humaines c’est loin d’être mon domaine d’expertise hein, loin de la même et deuxio Charlie est sur ce point encore pire que moi, elle est juste super weird voir asociale ? En tout cas je l’ai jamais vraiment vu avec des copains ou avoir des copains, toujours fourrée dans les jupons d’Alma par contre ca…(m’enfin en même temps qui aimerait pas aller faire un tour la dessous ?) Breeeef…

« Ben non. J'suis pas pédé » Attend…quoi ? Il est sérieux ? Les yeux écarquillés et l'air surpris je vois l'air indigné qui s'est peint sur sa gueule et non mais… Je roule des yeux et pousse un soupir. « Putain Kurtis c'est une blague détend toi ! » Je secoue la tête à la négative en souriant, putain à croire que le gamin fait exprès quoi. Il embraye sur Charlie du coup en me disant que c'est rien de sérieux, les joues rougit et le regard fixé sur sa tasse. Putain, mais à croire qu'il peut pas aligné deux mots en face de moi sans flipper ou je sais pas quoi, ca m'agace prodigieusement en vrai, il croit quoi ? Que je vais lui en coller une s'il répond pas correctement ? Ou que je vais lui arracher son patch si ca me plait pas ? Je dis rien pourtant parce que je suis pas d'humeur, mais c'est clairement quelque chose qui méritera un petit éclaircissement. « ‘fin elle est cool mais v'là. J'ai pas envie d'un truc…de c'genre. Et je crois pas qu'elle non plus. »

« D’un truc du genre relation de couple ? Une Old lady et des mioches dans les pattes ca te tente pas ? Le rêve américain pourtant Hawkins ! Le rêve Américain !! » Je me mets à rire, c’est pas comme si c’était le genre de schéma que j’avais moi-même l’intention de suivre bien au contraire, l’old lady of course, je suis pas éternel et faudra bien que je finisse par en choisir une histoire de pas finir comme un vieux con si malgré tout j’arrivais à dépasser la quarantaine, mais les mioches c’est franchement pas pour moi, déjà si je passe volontairement plus de cinq minutes avec l’un de ceux des frangins c’est un putain de miracle alors H24 nope, sans façon merci. C’était pas le plan avec Mia ? Parce que d’après ce que je sais, se faire passer la bague au doigt c’était son idée de la grande vie ! Je lève les yeux au ciel et secoue la tête. Tu parles d’une perspective. M’enfin elle s’est pas trop mal démerdé du coup ! »  Le motard avale finalement une gorgée de son café et manque de s’étouffer avec alors que je m’apprête à rejoindre mon canapé, je lui colle deux-trois tapes dans le dos histoire qu’il clamse pas là sur mon comptoir. Chochotte.

« T’es sérieux ? » Je rigole en m'arrêtant en cours de route pour poser un autre vinyle sur la platine. J'en chope deux et les envisagent tour à tour. « Qu'est-ce qu'il y a Josette ? C'est toi qui m'as demandé un petit remontant jte signale ! » Je laisse échapper un éclat amusé et me décide à inviter Elvis en fond sonore, ca va bien avec mon humeur je trouve. Je me laisse tomber dans mon canapé et laisse reposer mon bras sur le dossier pour prendre une position de trois-quarts et pouvoir faire un minimum face à Kurtis qui ne m'a pas encore suivi. Il jure et grimace avant de sortir de sa poche son portable sur lequel il tapote en mode à peu près, je le sais parce que ses SMS sont en général un véritable challenge, perso je m'en fouts quand je comprends pas je cherche pas et jl'appelle au moins comme ca je perds pas mon temps, mais par contre je ne manquerais pour rien au monde la gueule de Manning à chaque fois qu'il doit en lire un, c'est le truc le plus drôle du siècle surtout compte tenu de son manque de patience évident. Il finit par me dire que c'est sa frangine qui l'attend dehors, cette espèce de taré vorace qui visiblement à bien du mal à trouver des fringues à sa taille d'après ce que j'ai entendu dire. Je lève un sourcil qu'elle crise tant qu'elle le fait pas sur le pas de ma porte, parce que j'ai ptête rien dit quand elle m'a quasiment sauté à la gorge la dernière fois parce que j'étais chez sa génitrice et que je suis pas irrespectueux à ce point, mais là on joue pas avec les mêmes cartes. « Meghan le dragon. Oh man, vous la jouez risquée avec Karl aujourd'hui ! Je lui adresse un sourire moqueur et amusé, c'est pas bien méchant, mais vu qu'il a du mal visiblement à capter mes blagues je me demande si je dois préciser ma pensée, mais au final je ne le fais pas, advienne que pourra hein ! Ouai j'y vais tranquille parce que je suis pas censé, mais j'ai pas envie de me retrouver à chialer sur mon gras. Je tape sur mes abdos qui fort heureusement sont encore là. Ahah ba dis donc elle y va pas par quatre chemins ta frangine. Sympa ! Je lève les sourcils. Disons que tu pourrais peut-être gonfler un peu tout ca, histoire de faire peur à ces connards de Serbes avec tes gros bras. ! » Je lui adresse un sourire amusé.
(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1012
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: get laced   Sam 13 Jan - 11:47





get laced
# maximilian
# kurtis
« D’un truc du genre relation de couple ? Une Old lady et des mioches dans les pattes ca te tente pas ? Le rêve américain pourtant Hawkins ! Le rêve Américain !! »
Kurtis se contente de le regarder ricaner. Il a envie de lui répondre qu’il peut pas avoir de gosse, mais il se retient très fort. Parce qu’il sait que ce n’est pas vraiment le genre de sujet qu’il faut lancer. Max lui dit ça pour rigoler et s’il fait dans le premier degré, ça va plomber l’ambiance, comme à chaque fois qu’il ouvre la bouche pour parler avec lui. Le pire c’est qu’après coup, une fois que les mots sont sortis de sa bouche, il réalise qu’il a répondu à deux kilomètres de la plaque (comme juste avant) et ça le fait royalement chié… S’il arrivait à se détendre, Kurt est certain que lui et Max pourraient s’entendre, comme il s’entend avec Karl. Il se rassure avec la pensée qu’il lui a fallut un sacré bout de temps avant de parvenir à être lui-même aux cotés du meilleur ami de son défunt frère et que donc, tout espoir n’est pas perdu… Il va juste lui falloir un peu de temps, pour oublier que Maximilian a été son mentor et qu’il était supposé l’impressionner et se tenir à carreaux en sa présence. Mais le fait qu’il soit aussi son patron ne l’aide pas vraiment… Ils ne peuvent pas avoir une relation d’égal à égal et pour le moment, Kurtis n’arrive pas à occulter ce détail hiérarchique.
Le gérant du Crashdown enchaine pour aborder un sujet qui prend un peu Kurtis au dépourvu. Mia. Il n’avait pas pensé à elle depuis…plus ou moins vingt-quatre heures.    
« Ouais… » répond-t-il, mal à l’aise, quand Max lui rappelle que se faire passer la bague au doigt était plus ou moins son objectif de vie. Et peut-être qu’il l’aurait fait. Peut-être qu’il aurait pu franchir le pas avec elle et s’engager. Il avait commencé à y penser avant qu’elle ne mette tout à coup les voiles et le laisse derrière elle…
« M’enfin elle s’est pas trop mal démerdé du coup ! »
Kurtis ne sait pas trop quoi penser de cette remarque. Il a de toute façon déjà amorcé un geste pour avaler un peu de son café et prendre un air décontracté. Sauf que la boisson chaude est piégée… Enfin non, techniquement c’est lui qui a demandé à MadMax de la charger, mais il ne pensait pas qu’il le ferait, c’était juste…une blague. Ils sont décidément en grand décalage niveau humour tous les deux.

Il se remet assez vite de sa surprise et n’est finalement pas si mécontent que ça d’avoir ce petit remontant… Parce que Meghan va certainement lui prendre la tête, à défaut de pouvoir s’ne prendre à Karl. Karl ce héros… Tss ! Elle ne plaisante pas avec les virées qu’elle organise et qui sont généralement millimétrées. Elle tient ça de leur père qui était du genre organisé, prévoyant et aimait que tout se passe selon les plans qu’il avait tracés au préalable… D’où les nombreuses disputes entre eux, puisque Kurtis refusait d’être placé dans un moule quelconque et sortait constamment du chemin délimité par son paternel.
« Meghan le dragon. Oh man, vous la jouez risquée avec Karl aujourd'hui ! »
Kurtis tique un peu. S’il a le droit de moquer sa sœur, de lui faire tous els reproches du monde, il a du mal à supporter que les autres disent quoique ce soit de mesquin sur elle… Mais il se garde de faire el moindre commentaire à son ancien mentor. Parce qu’il ne veut pas se brouiller avec lui. Il aimerait lui expliquer qu’elle fait de gros efforts pour accepter tout ça, qu’elle est revenue vers lui et que, pour elle qui est si fière, c’est difficile. Il voudrait lui demander de se montrer patient avec elle, de prendre un peu sur lui comme elle le fait elle-même, mais il s’abstient parce qu’il n’est pas certain de l’issu d’une telle conversation…

Finalement, ils parlent sport…Mais Max ne peut s’empêcher de recommencer à critiquer sa sœur. OK, c’est lui qui a tendu le bâton pour qu’elle se fasse battre mais Max aurait pu ne pas le saisir. Il était le premier à se moquer de son allure de gringalet et Kurt pensait le voir acquiescer et rire de cette remarque au lieu d’en profiter pour l’enfoncer encore un peu…
« Ouais... J’voulais aller courir avec mes chiens mais…bon bah Ringo a du mal à suivre, il est tout p’tit et Gram… Disons qu’il aime pas tellement courir ailleurs que dans le jardin, à deux pas de ses gamelles donc… Pis en vrai, quand j’ai pédalé toutes la putain d’journée et fait l’pied d’grue au club toute la soirée, j’pas tellement envie d’aller faire de l’exercice. »
Ce qu’il attendait de Max, pour être honnête, c’est qu’il lui propose de venir faire du sport avec lui et de lui montrer comment les muscler ces fameux bras. Mais ça n’est pas venu et il n’osera jamais demander. Donc Kurt en reste là.
« Hm… en parlant d’ces chiens… J’pourrai p’t-êt’ pas v‘nir bosser mercredi soir. ‘paremment ils ont b’soin qu’j’fasse leur pute deux fois par s’maine pour remplacer Vince. I’ faisait des extras…et maintenant ils ont b’soin d’un remplaçant… J’veux pas l’faire mais Caleb…’fin voilà. J’pas trop l’choix. »
Kurt fait référence à leur dernière réunion et le moment où Caleb lui a proposé de choisir entre : continuer de bosser pour les serbes et jouer les rabatteurs ou rendre son cuir… Le coursier a du mal à digérer cet ultimatum. Caleb savait qu’il ne rendrait pas son blouson, qu’il ne renoncerait pas à sa place et il se sent utilisé, traité comme un vulgaire pion. Il déteste ça mais il n’a pas le choix. Aucun d’eux n’a le choix, ils doivent tous collaborer… mais certains ont la chance de ne pas avoir à passer du temps avec ces sales types et à faire leur sale boulot. C’est le cas de Max qui a selon leur Président déjà beaucoup à faire avec son business. C’est aussi le cas de James et de Sebastian qui sont exemptés de ce genre de tâches ingrates. Kurtis comprend mais ça ne rend pas les choses plus simples à gérer.

Parce qu'il ne veut pas s'appesantir sur le sujet et qu'un autre le taraude un peu depuis quelques instants, Kurtis décide d'enchainer.
« Au fait...quand t'as dis... hem... Tout à l'heure avec Mia là, t'as dis qu'elle s'en était pas trop mal tirée ou j'sais pas quoi... »
Mais il est incapable d'aller plus loin et de finir sa phrase. Il n'arrive pas à lui demander ce qu'il voulait dire par là exactement.
Kurt n'est pas certains de vouloir obtenir une réponse de la part de Max mais en même temps, ça le démange.


Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 582
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

MessageSujet: Re: get laced   Ven 19 Jan - 3:04




Max & Kurtis



Get laced


Franchement des fois (et c’est un putain d’euphémisme), j’ai l’impression de causer tout seul quand j’essaye d’avoir une conversation avec Hawkins. C’est chiant franchement je sais pas pourquoi il fait sa chochotte apeurée comme ca tout le temps, non seulement il réagit pas verbalement, mais en plus j’ai l’impression qu’y se passe pas grand-chose non plus niveau expression…Alors oui d’accord ca n’a jamais été les grandes accolades amicales entre nous (bien au contraire) et oui je lui ai carrément fracasser la tronche, ce qu’il me reproche encore sans doute avec sa petite mémoire sélective il a dû oublier que cette correction avait été chercher avant d’être trouvée ! M’enfin si c’est ca va falloir passer a autre chose un de ces quatre et puis bon si vraiment il le voulait il pourrait m’éviter, mais il ne le fait pas alors je sais pas quoi penser…En tout cas qu’il compte pas sur moi pour que je vienne le rassurer et lui faire un câlin, le maternage c’est pas mon truc, s’il a besoin de ca, il a cas aller voir sous les jupons d’Alma. Du coup en ce qui me concerne j’ai pas grand-chose de plus qu’un comportement sympa et que le fait de le traiter de la même façon que les autres à lui offrir. Si ca ne lui suffit pas ma foi tant pis pour lui. Je passe, m’attarde pas tant sur l’air chelou qu’il affiche en me sortant son simple « ouais ». Je continue à causer parce que bon le sujet est lancé et sa sœur qui m’a franchement pas laissée un souvenir impérissable est une cible bien trop facilement lancé pour que je la loupe…

« Ouais... J’voulais aller courir avec mes chiens mais…bon bah Ringo a du mal à suivre, il est tout p’tit et Gram… Disons qu’il aime pas tellement courir ailleurs que dans le jardin, à deux pas de ses gamelles donc… Pis en vrai, quand j’ai pédalé toutes la putain d’journée et fait l’pied d’grue au club toute la soirée, j’pas tellement envie d’aller faire de l’exercice. » Je l’écoute me parler de ses plans écourtés, de sa volonté d’aller courir et je fronce les sourcils le nez dans ma tasse de café. « Na na  c’est pas la course qu’il te faut Kurt’ ca sert a rien ! Comme tu l’as dit tu bosses déjà sur tes gambettes de Miss univers sans le vouloir, elles sont suffisamment sollicitées par le vélo, c’est pareil pour la cardio, t’es bien dedans, ce qui te faut c’ est prendre du haut, gonfler un peu ta carcasse de poulet, avec un peu de chance ca suffira pour que tu ressembles plus à un danseurs étoile. Je laisse échapper un rire amusé, ca le fait ptete pas rire, mais moi si et c’est bien le principal. Je reprends un peu de sérieux et pose ma tasse sur la table basse. Jte montrerai deux-trois exercices si tu veux, c’est pas hyper compliqué, faut juste être régulier et rigoureux et le sport c’est le matin dude pas le soir, c’est des conneries de faire ca dans cet ordre !  Ce que je ne suis pas bien sûr que sa petite copine ait compris encore, mais bon…c’est peut-être juste son putain d’esprit de contradiction.

Je vais finir par lancer un business si je commence à entrainer le monde entier, mais bon, c'est pas comme si je m'engageais dans une série de cours perso après tout, c'est juste quelques tuyaux au passage, puis bon j'aime bien ca alors c'est pas vraiment comme si c'était un sacrifice. Là tout de suite je suis pas encore assez…je peux pas encore faire tout ce que je veux, mais quand ce sera le cas t'auras cas passer à la salle !» La proposition est lancée, dis donc ce petit repos forcé me rendrait presque aimable et surtout serviable, on aura tout vu. Kurtis enchaîne sur ces petites putes de Serbes pour m'informer qu'il ne pourra probablement pas venir prendre son service de videur au Crash ce mercredi, à cause d'eux bien sûr…ca me plaît pas trop, mais le club est et restera prioritaire sur n'importe quel business ce que je ne contredis pas loin de là, alors oui ca m'agace c'est vrai, mais je n'en dis rien ni verbalement, ni dans ma gestuelle. « Si Caleb t'y envoie alors Caleb t'y envoie ! C'est pas un soucis, merci de l'infos je te ferais remplacer par Thomas ou Cillian, quitte à ce que ses deux petits cons traînent dans mon club autant qu'ils servent à quelque chose ! Je lève mes mains paumes vers le haut avant de poursuivre. Je sais que t'as pas envie de leur lustrer le cul, personne n'en a envie Kurtis et si au final de toute façon on dépend tous de la décision du prez, je tiens à te dire que t'as bien fait de l'ouvrir à la réunion, c'est pas passer inaperçu ! et crois-moi t'es loin d'être le seul à avoir fait part de ton avis ! » Même si tous ne l'ont pas fait autour de la table, nombreux sont ceux qui laissent clairement percevoir leur réticence à continuer ce petit manège qui ne présage rien de bon. Ce n'est visiblement pas le sujet de Kurtis qui avait choisie de rebondir du tac au tac sur le sujet de Mia auquel je me décide finalement à donner réponse après avoir dit ce que j'avais à dire sur le sujet de nos alliés, provisoires je l'espère. « Ouai hem. Je passe une main sur ma nuque, je sais pas franchement si je devrais lui dire ou pas. J'hésite un instant et puis finalement me dit qu'il a surement le droit de savoir, on sait jamais si toutefois il avait encore des espoirs ou quoi. T'es sûr que tu veux savoir ? Je lui adresse un regard puis finalement hausse les épaules. Okay, ba elle a épousée un péquenaud de Texan… Il s'appelle Tucker si ca peut te rassurer, ca annonce rien de très glorieux avec un nom pareil. Bref il l'a mise en cloque et je présume qu'elle va vite se retrouver avec la baraque, le cleps et le tout sur fond de country music. Je lève les yeux au ciel, je suis content pour elle en réalité, c'est juste que je suis pas vraiment sûr que ca soit le genre de vie dans laquelle elle tienne très longtemps, mais peut-être que je me trompe, peut-être que c'est la vie ici qui n'était pas pour elle. Désolé mec ! »
(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1012
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: get laced   Sam 20 Jan - 17:15





get laced
# maximilian
# kurtis
Kurtis ne sait pas trop dans quoi il s’engage avec cette histoire de cours de sport particulier. Il se fait l’impression d’être une de ces groupies complètement déjantée qui seraient prête à crever elle-même leur pneu pour avoir une opportunité de se rapprocher du mec qui leur a tapé dans l’œil… Pas qu’il soit amoureux de Max, vraiment pas ! Mais...Kurtis a envie qu’ils arrivent à s’entendre. A vraiment s’entendre. Il sait qu’il vient seulement de rejoindre le club et qu’il a commis des erreurs. N’empêche que quand il voit les relations que les autres gars ont entre eux pour la plupart, il se sent à part, isolé. James et Max s’entendent comme cul et chemise et il ne parle même pas de James et Thomas ! Il aimerait avoir des relations de ce genre avec eux tous, mais pour le moment, ce n’est pas trop ça. Il n’y a qu’avec Cillian qu’il s’entend bien, mais c’est un autre petit nouveau alors ça ne compte pas vraiment…
Bon, il y a aussi Karl, mais ce n’est pas pareil. Karl a été le meilleur ami de Sammy et c’est un peu son ami à lui par procuration. Et puis Karl vient seulement de revenir à Chicago et en repartira peut-être bientôt alors…
Bref ! Ce n’est pas pareil. Il voudrait se sentir parfaitement intégré, être invité aux soirées non organisées par le MC et rendues pratiquement obligatoire. Pour le moment, il se sent toléré. Il faut bien commencer quelque part et il sait qu’avec le temps, ça viendra sans doute, mais une part de lui n’arrête pas d’en douter. Parce qu’il est lui et que rien n’a jamais fonctionné comme il l’a voulu dans sa chienne de vie. Sa copine l’a larguée pour se tirer dans un autre Etat, l’actuelle préfère se considérer comme un plan fesses, il ne pourra jamais fonder la famille qu’il s’imaginait à cause de sa stérilité, son boulot n’est qu’alimentaire…pardon : ses deux boulots ne sont qu’alimentaire et le club enchaine les emmerdes. Le seul point positif en ce moment, c’est que Meghan lui reparle. Mais si Karl continue à trainer, elle va les planter tous les deux et il pourra dire adieu à sa sœur une fois encore.  
C’est pour ça qu’il fonde tellement d’espoir dans cette ébauche de relation qu’il a avec son ancien mentor. Il veut quelque chose à quoi se raccrocher. Quelque chose de solide. Mais en attendant, il se fait l’effet d’être une sale chienne en chaleur qui lui tourne autour et saisi la moindre occasion de passer du temps avec le gérant du Crash. Pathétique…
« Cool. »
Kurt se maudit. Max vient de lui faire tout un discours et c’est tout ce qu’il trouve à répondre. Il est incapable de relancer l’échange d’une quelconque manière. Quelque chose le retient, le bloque. La peur de trop parler et de finir par dire de la merde.
Ca et le fait qu’il cogite encore sur une des phrases de son interlocuteur au sujet de Mia…

« Si Caleb t'y envoie alors Caleb t'y envoie ! » lui répond simplement Max, lorsque le sujet des serbes est abordé. Kurt serre les dents. Ce n’est pas là qu’il voulait en venir. Ce qu’il voulait, c’était pouvoir se plaindre, exprimer sa colère et son impression d’être traité différemment des autres, que sa voix ne porte pas autant que celle des autres membres. Il sait que c’est stupide et la phrase de Max le résume bien. Si Caleb a décidé qu’il devait le faire, il doit le faire. Il n’a pas le choix et il a signé pour ça. Se plaindre ne changera rien et ne rendra pas tout ça moins chiant.
Mais quand son ancien mentor enchaine, Kurtis se sent tout à coup un peu moins contrarié. Parce que contrairement à ce qu’il pensait Max le comprend. Mieux : il lui avoue approuver le fait qu’il ait osé taper du poing sur la table pour tenter de faire valoir ses droits et donner son opinion. Le coursier/videur en rougirait presque…

Finalement, il décide de ne pas s’appesantir sur le sujet parce que, puisqu’il est plein de contradictions et ne sait jamais ce qu’il veut, maintenant que Max abonde dans son sens : il se sent mal à l’aise, comme mis à nu. Alors que son ancien mentor fait un pas vers lui, exactement comme il l’espérait, lui-même en fait deux en arrière.
Bon et puis il a toujours autant envie de savoir ce qu’il voulait dire un peu plus tôt à propos de Mia qui ne s’est pas trop mal démerdée du coup…
« T'es sûr que tu veux savoir ? »
Et merde…
Parce que cette simple réplique, cette simple question lui prouve qu’il avait raison de s’en faire. Il y a une histoire derrière ces mots, quelque chose qui apparemment ne va pas trop lui plaire et que Max rechigne à lui raconter. Ca pue franchement… En même temps, à quoi est-ce que ça lui servirait de continuer à espérer ? En quoi ne pas savoir va l’aider ?
Il hoche doucement la tête et retient son souffle, se préparant à la douleur. Et le couperet tombe. Max lui annonce que Mia a épousé un type. Un texan. Un connard de cowboy avec un nom à coucher dehors. Et…et elle est enceinte de lui. Mia est enceinte de lui… Ce crétin de type qu’il déteste déjà a réussi là où lui était certain d’échouer. Il lui a donné ce qu’elle attendait : l’opportunité de fonder une famille, d’avoir des enfants et de vivre le fameux Rêve Américain qu’évoquait précédemment Maximilian.
« Désolé mec ! »
Kurtis laisse quelques secondes de silence s’écouler, alors qu’il fait l’inventaire des dégâts. Et à sa grande surprise…il réalise que ça ne fait pas SI mal que ça… Ca égratigne un peu son égo, mais ce qui le blesse le plus, c’est de songer une fois encore que ses ambitions de devenir père de famille ne seront jamais réalisables. Ce n’est pas le fait que Mia ait refait sa vie qui le touche. En fait, il est plutôt content pour elle. Soulagé…
Il avale une gorgée de son café/whisky avant de reprendre la parole.
« En fait…ça va » confie-t-il à Mad, les sourcils encore froncés, l’expression encore méditative. « J’pensais qu’ça m’f’rait plus chier qu’ça… C’est cool si e’ peut êt’ heureuse… Elle mérite après toutes les merdes qui lui sont tombées d’sus… Puis j’suis…’fin avec tout c’qui s’passe ici, c’ mieux qu’elle soit loin. Bon par contre…un texan ? Ca craint » grimace le grand brun en se raclant un peu la gorge, avant de boire à nouveau une gorgée. Et quand il écarte la tasse de ses lèvres, un petit sourire amusé y apparaît, furtivement.
« En parlant d’texan… J’crois qu’Jude a du mal à s’faire à ton absence. E’ vient m’faire chier deux fois plus à la baraque pour voir Ringo, j’crois qu’il lui manque sa dose d’amour vache. T’veux qu’on en parle ? »
Ca doit être la première fois qu’il le taquine aussi directement. Et très honnêtement, il sent immédiatement monter la pression.


Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 582
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

MessageSujet: Re: get laced   Ven 26 Jan - 18:31




Max & Kurtis



Get laced


Cool…ok. Ca a pas vraiment l'air de l'emballer plus que ca, je me dis que c'était peut-être juste histoire de faire la conversation et pas du tout une façon détournée de me demander un coup de main. Avec lui c'est difficile de se rendre compte, d'une il est pas vraiment loquace et de deux ba c'est Kurtis quoi…Je ne dis rien et me contente de hausser une épaule, c'est pas comme si j'allais insister de toute façon, si l'envie lui prend il sait que la proposition est sur la table et sinon ba il continuera de faire avec ses bras de poulet. Le sujet tourne de toute façon bien vite aux exigences de Caleb et si je comprends que ca ne lui plaise pas c'est ainsi que ca fonctionne, on a tous et plus d'une fois été mandaté sur des missions qui ne nous plaisaient pas ou qui ne nous arrangeait pas, sauf que le président à toujours le dernier mot, c'est pour ca que cette hiérarchie existe et c'est avec et malgré elle parfois que l'on a signé pour intégrer cette famille…personne ne peux réellement s'en plaindre, parce qu'on le savait depuis le début, il n'y a pas vraiment de surprise, ce sont les règles et ce sont elles qui nous maintiennent sur les rails. Son manque de réaction cette fois-ci m'ennuie, parce que je suis persuadé au fond que c'est là un sujet sur lequel il a sans aucun doute plus à dire, mais pour une raison qui m'échappe (et surtout compte tenu de la compréhension et l'encouragement dont je viens de faire preuve) il ne la saisie pas. Je ne sais pas s'il ne s'en sent pas encore près ou s'il a peur de vraiment s'exprimer en ma présence, mais j'estime que c'est le genre de choses dont il est censé me parler, je ne l'ai pas préparé à intégré nos rangs pour ensuite m'en laver les mains comme il pourrait peut-être le penser. Je n'aborde pourtant pas la question ouvertement parce qu'une fois de plus je me sens retenu par le manque de réponse d'Hawkins, par son attitude fermée à toute conversation un tant soit peu poussé, je n'ai pas envie d'exiger qu'il me parle ou se tourne vers moi en cas de nécessité comme je peux moi-même le faire avec Gabriel. J'essaye de me rappeler combien de temps cela avait pu me prendre pour fonctionner ainsi avec mon mentor, mais je situe difficilement, pas que je n'ai pas très bonne mémoire, mais notre relation, tout comme nos interactions pendant ma période de prospectorat n'était en rien comparables avec celles que j'avais pu avoir lors de celle de Kurtis. Gabriel ne m'avait jamais épargné, au contraire, il s'était montré dur, m'avait poussé dans mes retranchements, avait fait redescendre mon égo et fait taire cette condescendance qui était la mienne, mais j'étais à l'époque un adolescent rebelle, un gamin en construction, Kurtis lui est un adulte depuis bien longtemps et n'en est certainement pas au même stade. C'est donc sans véritable repère que je dois avancer dans ce rapport prospect/mentor avec lui.

« En fait…ça va » Ah quand même y a au moins un sujet qui le laisse pas sans voix. Je commençais à me dire que Karl allait devoir se manier le troufion sinon on allait vite épuise les sujets de conversation. Je suis plutôt surpris en réalité que ce soit celui-là, que ce sujet sûrement plus intime au final que les autres, soit celui sur lequel il ait choisie de rebondir, mais bon pourquoi pas, après tout il avait dû être vraiment amoureux d'elle pour oser alimenter cette relation qui bravait mes règles initiales. Il ne le prend pas si mal que ca, ce qui en soit me soulage, j'avais pas vraiment envie qu'il se mette à chialer sur mon épaule, les tapes dans le dos et les câlins c'est pas forcément le truc qui me met le plus à l'aise du monde. « J’pensais qu’ça m’f’rait plus chier qu’ça… C’est cool si e’ peut êt’ heureuse… Elle mérite après toutes les merdes qui lui sont tombées d’sus… Puis j’suis…’fin avec tout c’qui s’passe ici, c’ mieux qu’elle soit loin. Bon par contre…un texan ? Ca craint » Je lâche un ricanement amusé par sa dernière remarque, on est bien d’accord ! Toute façon y a rien de bien qui sort de ce trou à rat faut bien le dire. « Ba écoute ouai elle a pas l’air de se plaindre, enfin tout est relatif hein c’est Mia elle a toujours un truc à redire sur tout, mais apparemment elle se plaît pas trop mal avec son cow-boy et elle a plus besoin de se désapée, ca passe moyen avec l’image de la trophy wife à temps plein j’imagine. » Au fond je suis d’accord c’est pas plus mal qu’elle se soit tiré avant que tout ne prenne autant d’ampleur, ca me facilite la vie de pas avoir à m’inquiéter pour elle et son impulsivité de merde. Au moins là-bas elle est safe. « En parlant d’texan… Je lève un sourcil intrigué et porte ma tasse de café à mes lèvres alors que le gamin reprend la parole. J’crois qu’Jude a du mal à s’faire à ton absence. E’ vient m’faire chier deux fois plus à la baraque pour voir Ringo, j’crois qu’il lui manque sa dose d’amour vache. T’veux qu’on en parle ? » Je manque immanquablement de recracher la gorgée qui se dirige dans le mauvais tuyau et me fait soudainement tousser, ce qui ne fait pas du bien aux points qui cicatrisent et sur lequel je tire en faisant ca. Je grimace et repose ma tasse illico presto. Je sais pas si c'est l'insinuation ou l'audace de Kurtis qui me surprend le plus, mais le cumul des deux me laisse un instant sans voix, avant que finalement je me racle la gorge pour reprendre un peu de contenance. Merde. Petit con. « Ringo ? J'espère que c'est le nom de ton nouveau chien et pas du petit oiseau entre tes jambes sinon je veux pas savoir. Padam pshhhhh. One gold star for me ! Je me marre tout seul of course, je suis toujours mon meilleur public ca va sans dire. Et y rien à dire, ta petite copine est raide dingue de moi depuis le jour où je l'ai viré de la scène de mon club, t'as raison je crois qu'elle aime bien se faire rembarrer, ca doit lui manquer, je comprends je suis irrésistible. Je ricane encore. T'as jamais vu la vidéo de son audition toi ? Je fais claquer ma langue contre mon palet. A l'occasion quand ce sera mérité, parce que crois moi ca se mérite, je te la montrerai ca vaut son pesant d'or je te l'dis et en plus t'auras de quoi la chambrer jusqu'à la fin de ton existence ! Je sourie et hoche la tête. Cette meuf me rend complètement dingue, des fois je me demande franchement pourquoi je l’emploie toujours, entre sa maladresse et sa langue trop pendue, c’est tout à fait le genre que j’aurai dégagé au bout de trois jours. C’est quoi le deal entre vous deux d’ailleurs ? Un coup vous vous aimez et le lendemain vous pouvez plus vous piffrer ! Ca ressemblerait presque à un mariage de dix ans d’âge mec ! »  
(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1012
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: get laced   Sam 27 Jan - 18:14





get laced
# maximilian
# kurtis
Il esquisse un sourire lorsqu’il entend Max lui rappeler que Mia a toujours un truc à redire sur tout… C’est exactement ça. Un tas de souvenirs lui reviennent, agréables aujourd’hui alors qu’à l’époque, pas tellement. La stripteaseuse et lui passaient la plupart de leur temps ensemble à se prendre la tête, sur des détails insignifiants, sur des malentendus et avec le côté dramaqueen de la jeune femme, tout ça prenait des proportions pas croyables. Il se demande combien de temps son fameux texan va réussir à la supporter… Peut-être toute son existence. Peut-être que c’est un gros lâche, soumis, qui la laisse décider de tout et que c’est pour ça qu’ils s’entendent, parce qu’ils se complètent. Ou alors c’est une relation passionnelle qui ne durera pas et, comme eux à l’époque, ils se bouffent la tronche à longueur de temps, quand ils ne s’envoient pas en l’air.
Mais Kurt n’a pas trop envie de creuser le sujet. Ca ne lui fait pas trop mal mais il ne veut pas tenter le diable pour autant… Au cas où ça commence à picoter. Le coursier préfère donc faire référence à la relation que Judith et son patron entretienne. Une relation qui, pour être tout à fait honnête, l’intrigue un peu. Kurt se demande si Max est un simple amateur des causes désespérés et aime s’imposer des défis (du genre le prendre, lui, en prospectorat, ou relever Jude après sa descente aux enfers) ou bien s’il s’intéresse à sa serveuse pour d’autres raisons… Il use d’humour pour glaner quelques infos et se fait la réflexion que, décidément, la Miss commence à déteindre sur lui… Une vraie commère, voilà ce qu’il devient putain d’bordel !
Son sourire un instant plutôt un peu nostalgique se fait plus moqueur lorsqu’il capte la réaction de son ancien mentor. Est-il simplement surpris ou Kurtis vient-t-il d’appuyer sur un point sensible ? Plus important encore : Max va-t-il prendre cette question à la rigolade ou se mettre sur la défensive et devenir plus hostile ?

Le motard l’observe tousser, grimacer et finalement retrouver constance alors qu’il dépose sa tasse sur le comptoir. Le sourire de Kurt s’efface peu à peu et, quand Max répond dans un raclement de gorge, il n’est plus certain d’avoir bien fait de se lancer sur le sujet… Mais quand il comprend que Max prend ça à la rigolade (ou du moins le laisse penser), il se détend un peu.
« C’not’ chiot, ouais » prend-t-il la peine de confirmer, pour éviter tout malentendu. C’est important pour lui…
En parlant de malentendu…ses sourcils bruns se froncent lorsqu’il l’entend faire référence à Judith comme à sa petite amie. Il ouvre la bouche mais Max est lancé et il le laisse poursuivre, jusqu’au moment où LA question tombe... A-t-il vu la vidéo de son audition ?
« Nan, j’savais pas qu’y’en avait une » s’étonne Kurtis qui a toujours pensé qu’elle s’était directement présentée pour obtenir un poste de serveuse au Crash. Ben merde alors ! Il s’imagine déjà tout ce qu’il pourrait obtenir de sa part s’il commence à faire référence à cette fameuse vidéo ! Toutes ces décisions concernant Ringo qui pourrait lui revenir… « Mec pourquoi tu m’en parles que MAINTENANT ? T’imagines pas comme ce genre d’info m’aurait utile y a quelques semaines… P’tain va m’falloir une copie. Faut que j’vois ça… Faut que j’la menace de montrer ça au monde entier… »
« C’est quoi le deal entre vous deux d’ailleurs ? » le coupe Max avant de le taquiner à son tour. Kurt se demande s’il le questionne en toute innocence ou s’il a une idée derrière la tête…
Il commence par hausser une épaule et avaler une gorgée de son café alcoolisé qui, en fin de compte, lui fait du bien.
« Nah, c’comme une frangine Jude. Ou un genre de cousine plutôt… Une cousine reloue qu’on croise au mariage et qui fait chié, mais en même temps, c’ avec elle que t’vas aller boire la liqueur dégueu sous la table, pa’ce que ta sœur pourrait t’faire chanter avec l’info. Elle m’a refilé l’chien et vient chez moi s’en occuper d’temps en temps mais v’là, c’tout. T’as dû connaît’ ça avec Mia, non ? » le questionne Kurtis qui sait bien que MadMax n’a pas de famille à lui mais a toujours considéré son ex petite amie comme une sœur. « ‘fin elle est cool quoi, mais j’pourrai jamais la voir autrement. »
Malgré ce que le baiser qu’il a collé sur ses lèvres il n’y a pas si longtemps pourrait laisser supposer. Mais Max n’est pas censé être au courant de ça et ce n’est pas lui qui va l’ébruiter.

En parlant de frangine : son portable se met à vibrer et Kurt jette un rapide coup d’œil sur l’écran pour constater que Meghan cherche à le joindre. Il choisit de ne pas répondre pour accorder son attention à son interlocuteur direct.    


Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 582
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

MessageSujet: Re: get laced   Sam 3 Fév - 19:36




Max & Kurtis



Get laced


Il précise…je me doute que c'est pas le petit nom qu'il donne à sa bite, ce serait un peu chelou non ? Ringo…a moins de vraiment être un fan hardcore des Beatles, nan, mais même, en fait ce serait vraiment bizarre. J'hausse les épaules comme pour répondre à ma propre pensée informulée L'air surpris qui se peint sur son visage me laisse comprendre avant même qu'il ouvre la bouche que non je ne lui en avais jamais parlé avant. C'est curieux, je pensais que c'était le cas. En réalité je pensais en avoir parlé à genre tout le monde à l'époque, parce que bon c'est quand même le truc le pus drôle qui soit arrivée au Crash depuis probablement son ouverture. « Mec pourquoi tu m’en parles que MAINTENANT ? T’imagines pas comme ce genre d’info m’aurait utile y a quelques semaines… P’tain va m’falloir une copie. Faut que j’vois ça… Faut que j’la menace de montrer ça au monde entier… » Je laisse échapper un rire amusé, visiblement c'est une idée qui a l'air de le motiver plus en tout cas que ce que je pensais, ca faisait un bail que je l'avais pas vu enthousiaste pourquoi que ce soit. Je secoue la tête, un sourire au coin des lèvres et lève mes mains de chaque côté de mon corps. « Sorry dude, je pensais que jte l'avait dit ou qu'un des gars te l'avait dit, c'est quand même bizarre que t'en ai même pas entendu parler ! Parce que c'est juste…je laisse une exclamation moqueuse s'échapper. Enoooorme, mais genre énoooorme et j'exagère même pas. C'est un rire franc qui cette fois s'échappe de mes lèvres et vient tirer sur ma cicatrice encore bien trop fraîche et brise mon expression l'espace d'une seconde. Jamais de la vie j'te fais une copie, c'est mon arme contre elle, par contre t'aura évidemment le droit de la regarder et d'en prendre plein les mirettes mon grand. »

J'en profite pour lui demander ce qui se passe entre eux, parce que franchement à force je ne suis plus vraiment, le lundi ils sont comme cul et chemise et le lendemain ils peuvent à peine être dans la même pièce sans se mitrailler du regard ? Pas que ca me regarde en soit, je suis juste curieux et putain je me fais chier. Gravement chier. J'ai besoin de divertissement. Une frangine hein ? Oh non finalement une cousine reloue, je vois le genre, ca me fait sourire, honnêtement ? je suis étonné que ca soit vraiment que ca, mais ma foi s'il le dit ! C'est pas comme si j'interdisais aux gars de fricoter avec les serveuses…les danseuses ca me plaît middle, parce que c'est potentiellement des emmerdes, des conneries de jalousie pourrie et tout le tintouin et hors de question de laisser qui que ce soit venir me pourrir mon business ! Donc ils sont prévenus, le taf c'est le taf et les danseuses sont célibataires dès qu'elles franchissent le pas de la porte, qu'elles aient la bague au doigt en sortant ou des gosses sagement endormie à la baraque c'est pas mon problème. « T’as dû connaît’ ça avec Mia, non ? » Mia était un monstre quand je vivais chez ses vieux. Vous voyez l'image qui vous vient en tête si je dis gamine pourrie gâtée insupportable….ba voilà c'était ca, mais en même temps c'était aussi toujours la première à vouloir foncer dans le tas, faire des trucs et le tout sans avoir peur de se salir les mains…disons que ca compensait son côté petite pétasse. « Ouai j'imagine, je suis pas resté super longtemps donc bon ca limite mon « Experience », mais ouai ouai je vois le genre, grosse relou de base qui fait chier H24 mais qu'on aime bien quand même ahah. Ah putain les gonzesses mec ! Les gonzesses ! Je passe mon temps à dire qu'elles causeront notre perte, mais en réalité c'est plus pour la forme que je dis ca, parce que je suis loin d'être con, j'en ai vu assez pour savoir qu'en général c'est plutôt le contraire qui se passe. On est tout pareil au final, on finit par avoir besoin d'avoir une nana à la maison. Ok ok si tu le dis ! »

J'hausse mes épaules et lui adresse un sourire un peu moqueur, juste pour le faire chier, je le crois en vrai, mais c'est tellement facile de le faire courir, je peux vraiment pas m'en empêcher. Puis je le trouve curieusement toujours vachement sur la défensive quand il s'agit de Williams. C'est pas chelou sérieux ? M'enfin c'est leur truc ca me regarde pas. Le portable de Kurtis se met à vibrer et après avoir regardé vite fait son écran il le refout dans sa poche. «Ba dis donc t'es demandé ! Ta frangine qui s'impatiente de vous voir passer la chercher ou une poule en demande ? »
(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1012
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: get laced   Mar 6 Fév - 10:59





get laced
# maximilian
# kurtis
Il esquisse un vague sourire lorsque Max conclut sa réplique sur un « Ah putain les gonzesses mec ! Les gonzesses ». Ouais, les gonzesses… Elles auront leur peau un jour. Entre sa frangine avec qui il marche sur des œufs pour la première fois depuis leur naissance à cause du club, Judith qui l’adore un jour pour le déteste le lendemain juste parce qu’il a soupiré quand elle causait, Charlie qu’il a du mal à cerner, Mia dont le souvenir l’a longtemps tourmenté et toutes celles qu’il oublie ou qui viendront le faire chier dans un avenir proche… Ouais, y a pas à chier, les gonzesses c’est relou. Et en même temps, voilà quoi. Ils ne peuvent pas s’en passer. Difficilement en tout cas…
Ne serait-ce que pour faire la vaisselle et ranger un peu. Charlie n’est pas du genre à faire le ménage derrière lui et parfois, Kurtis se dit que c’est un peu contrariant. Pourtant, sa mère l’a éduqué de manière à ce qu’il nettoie derrière lui. Mais ça n’a jamais trop pris. Meghan rangeait pour deux et il le lui rendait en…ben en rien du tout. Elle soupirait, râlait, mais finissait toujours pas ranger derrière son jumeau quand la pile de fringues sales devenait un peu trop gênante. Pour le reste, ils avaient une femme de ménage qui passait une fois par semaine.
Tiens d’ailleurs, peut-être qu’il pourrait en engager une en fait…

Son portable vibre et il voit la photo et le nom de sa frangine apparaître sur l’écran. Elle commence à s’impatienter et ce n’est jamais bon. Mais il ne compte pas décrocher en présence de Max, jugeant que ça ne serait pas très poli. Bon et puis il a peur que, d’où il est, son ancien mentor l’entende gueuler et le voit s’écraser comme une merde face à Meghan.
« Ba dis donc t'es demandé ! Ta frangine qui s'impatiente de vous voir passer la chercher ou une poule en demande ? »
Kurt soupir.
« Option un. En ce moment niveau poule c’est plutôt tranquille. J’ai Charlie en….coup régulier donc…v’là. C’trop compliqué d’taper dans plusieurs nanas en même temps. J’sais pas comment certains types font pour avoir deux familles ou même pour tromper discret leur meuf. Ca m’dépasse… »
Et ça n’étonnera sans doute personne, Kurt s’en rend bien compte. L’organisation, le management et toutes ces conneries, ce n’est pas trop son fort. Lui il suit les ordres. Et il suppose que ce n’est pas si terrible… Il en faut aussi des suiveurs sinon les leaders serviraient à quoi hein ? En tout cas, c’est ce que sa mère et son frère, Sam, lui disaient souvent quand il avait un petit coup de mou et se sentait inutile.
« Faut aimer souffrir pour s’imposer des trucs pareils… » conclut-il en avalant une nouvelle gorgée corsée de son café amélioré.

Et c’est à ce moment précis que quelques coups sont frappés sur la porte d’entrée de son camarade. Les deux hommes échangent un coup d’œil et Kurtis pousse un lourd soupir qui fait gonfler ses joues. Il sait parfaitement qui se tient derrière.
« Laisse… C’est sûr qu’c’est elle. »
Son instinct ne l’a pas trompé. Il dépose sa tasse sur le meuble le plus proche et va ouvrir la porte derrière laquelle se tient sa sœur, bras croisés sur la veste en jean délavée qui autrefois lui appartenait et qu’elle s’est appropriée.
« Genre tu filtres mes appels maintenant ? T’es sérieux ? »
« J’filtre pas mais… »
« Peu importe. Il est où Princesse Zelda ? »
« C’est Link… »
« Arrête avec ça, j’m’en fous Kuku des Bois. T’as compris de qui je parle. »
« I' s'douche. »
« Non mais il est sérieux lui aussi ? J’vous ai tous tué six fois dans ma tête déjà » s’agace Meghan, au moment où son regard azuré tombe sur Maximilian. Elle marque un temps de pause, l’observe de haut en bas comme seule les femmes savent le faire – avec un jugement évident – puis se rembruni. « Salut. »
On sent que ça lui arrache la bouche.
« Max, Meghan. Meghan, Max » soupir Kurtis en les désignant tour à tour.
« On s’est déjà croisés. T’étais plus grand dans mon souvenir… »
« Meg… »
« Quoi, j’le dis juste ! Dans les films ils le disent tout le temps et personne vient faire chier » lui chuchote-t-elle très vite en lui donnant un petit coup de coude dans les côtes. Elle frissonne, jette un coup d’œil en direction de la voiture garée à quelques mètres de là, et décide visiblement de changer de tactique. « J’propose une trêve à cause de l’hiver et tout ça… Tu m’invites à entrer ? »
« Ouais, c’ un vampire, faut qu’tu l’invites » vient insister Kurtis en se retenant de sourire. Ce qui lui vaut évidemment un autre coup de coude.
« Si je chope la crève, ce sera d’ta faute. »
« Nan, ça s’ra ta faute pour jamais t’habiller comme i’ faut. »
« J’suis à la mode, c’tout, saleté d’ours. J’suis sûr que ton copain Max peut comprendre ça ! C’est important le look dans votre business, non ? Personne ne se retourne sur une fille en doudoune qui porte un collant sous son jean qui la boudine, pas vrai ? Et on parle des UGG ou quoi ? Ca porte bien son nom ce truc. Tu les vois et le seul son que t’es autorisé à produire c’est : uuuugg » lance-t-elle dans une grimace faussement écoeurée, avant d'être à nouveau prise d'un frisson.
Kurt aimerait la faire rentrer et fermer la porte derrière elle pour véiter de choper lui-même la crève mais la décision revient à Max qui ne va peut-être pas vouloir de sa jumelle sous son toit.  


Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become





Dernière édition par Kurtis Hawkins le Sam 10 Fév - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 582
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé
physique : Des cicatrices ici et là, vestiges des longues années qu'il a passer au sein des KOS et avant ça en foyer. Des tatouages qu'il a arrêter de compter et aux représentations diverses.

MessageSujet: Re: get laced   Sam 10 Fév - 5:40




Max & Kurtis



Get laced


Je laisse échapper un ricanement à sa petite réplique sur la complexité de se taper plusieurs gonzesses à la fois. C'est juste parce qu'il sait pas s'y prendre parce qu'en réalité c'est pas si difficile, suffit de mettre cartes sur tables dès le départ. Perso j'ai jamais vraiment eu le problème, des nanas je m'en tape à la pelle et ca me convient parfaitement comme ca. Les deux seules qui ont réussi à un jour se faire une place plus, comment dire, importante on finit par se lasser du côté secondaire de la relation que je pouvais proposer, parce que la vérité c'est que personne passera jamais avant le club et c'est pas le truc le plus facile à faire comprendre à une gonzesse en quête de conte de fée à la con. « Naaa suffit de rien promettre dès le départ, tu serais surpris de voir le nombre de nanas qui demandent rien de plus qu'à se faire sauter sans passer par la case petit-déj ! Et je crois pas que la discrétion soit vraiment un vrai truc, juste des nanas prêtes à fermer les yeux sur les petites indiscrétions de leur cher maris. » Genre Irene par exemple…parce que dans le genre qu'on vienne pas me dire qu'elle sait pas que son mec se tape tout ce qui passe, m'enfin je garde ce commentaire pour moi, c'est pas mes affaires et qui plus est ca reste une old lady, que j'aime bien en plus.

On est interrompus par quelques coups secs frappés à la porte, ca n’a pas l’air de surprendre Kurtis qui pousse un large soupir. « Laisse… C’est sûr qu’c’est elle. » Ah apparemment le dragon n'attendait pas le petit frère et sa blondinette à la maison, mais devant chez moi, ce qui me laisse imaginer sans grand mal, que vu le temps qui s'est écoulé depuis que Joséphine est arrivé, qu'elle doit être relativement agacée de poireauter. Génial. Evidemment il ne s'est pas trompé, ca aurait été trop beau, mais non, elle se tient bien là sous mon porche, les bras croisés et le regard contrarié. Je reste assis dans mon canapé et assiste au petit spectacle qui vient de s'enclencher juste pour mon bon plaisir et dans le genre échange haut en couleurs, autant dire que j'en ai pour mon argent. « Arrête avec ça, j'm'en fous Kuku des Bois. T'as compris de qui je parle. » Ku…Kuku des bois ? Est-ce qu'elle vient vraiment de l'appeler Kuku des bois ??? Je dois bien lui accorder qu'elle à du level niveau surnom débile, j'aime bien, je me le garde sous le coude celui-là…Kuku des bois. Je ricane en silence. Grossière erreur Hawkins. Je finis par me lever et m'approche des deux gamins avant de me planter de toute ma hauteur dans mon entrée et de croiser mes bras sur mon torse. Avenant moi ? Non pas vraiment.

Elle me toise, je la toise, puis elle me toise et je la lâche pas des yeux une espèce de poker face monumentale pour seule réponse. « Salut. me lance-t-elle sèchement. Kurtis enclenche des présentations inutiles, sans doute pour meubler la gêne qu'il doit ressentir, perso je me sens comme un poisson dans l'eau, après tout, cette fois je suis chez moi. On s'est déjà croisés. T'étais plus grand dans mon souvenir… » Si y a bien une chose qu'on peut pas lui enlever c'est qu'elle a pas peur de causer celle-là, c'est un contraste assez saisissant en comparaison avec son frangin. « T'était moins habillée dans le mien, tu fais des efforts c'est bien. Je lui adresse finalement un sourire, forcé et ironique au cas ou elle l'aurait pas compris. - J'propose une trêve à cause de l'hiver et tout ça… Tu m'invites à entrer ? - Ouais, c' un vampire, faut qu'tu l'invites » Je roule des yeux alors qu'ils continuent de s'envoyer des pics. Ca me fait sourire (intérieurement cela va sans dire) de voir que finalement ce genre de relations n'as pas besoin d'être imposée, parce que si Kurtis et Meghan ont cette évidente relation fraternelle, elle ne me semble en rien différente de celle que l'on peut entretenir avec les gars du club.

Putain non mais elle s'arrête jamais de parler ? Je commence à comprendre pourquoi Kurtis ouvre jamais la bouche, il a pas dû souvent avoir l'occasion de le faire avec miss je la ferme jamais. « ouai ouai. Je balance ma main dans le vent du genre blablabla et adresse un signe de tête à la petite brune. Tu peux entrer, contrairement à d'autres j'ai des manières. Je lève un sourcil entendue. Par contre, te sent pas obliger de me raconter l'histoire de la mode en quinze tomes, ca m'intéresse pas. Évidemment elle se fait pas prier pour entrer et je constate assez aisément que Kurtis est loin d'avoir tort, cette nana ne sait franchement pas s'habiller, il lui manque au moins deux couches faciles de vêtements vu le temps dehors. Par contre, si c'est des conseils que tu cherches, jte dirais que personne a envie de voir l'entièreté de la marchandise au premier coup d'œil, ca laisse pas grand intérêt. Autrement dit arrête de montrer ton cul à qui le veux bien. Je dis ca, je dis rien. » Je jette ensuite un regard vers Kurtis. Tu veux aller voir si ta meuf s'est noyée dans ma douche ou j'y vais ? »

(c) black pumpkin


_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 1012
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: get laced   Sam 10 Fév - 15:14





get laced
# maximilian
# kurtis
Il n’a pas envie que la situation dérape et de se retrouver à devoir choisir un camp. C’est sa plus grande angoisse depuis qu’il a commencé à tourner autour des Kings of Speed… C’est ce qui l’a amené à douter, tenter de rendre son patch et se faire casser la gueule par MadMax il y a des mois de ça. Est-ce que Meghan est descendue de la voiture pour foutre le bordel ? Est-ce qu’elle prévoit de se mettre Max à dos, de le pousser à bout pour qu’il soit obligé d’intervenir en sa faveur et prouve qu’il n’est pas loyal au club à 100% ? C’est possible. Kurtis aime sa sœur plus que tout au monde, mais il n’est pas stupide ou aveugle. Il connaît ses défauts et il sait qu’elle peut être une véritable garce manipulatrice quand elle le souhaite. Avec elle, il doit s’attendre à tout et le plus souvent au pire… Tout ce qu’il peut faire, c’est espéré que ses intentions soient miraculeusement pures aujourd’hui.
La tension est indéniablement présente. Kurtis marche sur des œufs. Il tente de détendre l’atmosphère, d’envoyer des signaux à Meg pour qu’elle ne fiche pas tout en l’air, à défaut de pouvoir exiger quoi que ce soit de Max. Même s’ils s’entendent relativement, il ne se voit pas lui demander de ménager sa sœur ou lui demander d’ignorer ses remarques et faire un effort pour lui…
Pourtant c’est ce qu’il fait.
Max aurait pu mettre les choses au clair avec elle, lui répondre agressivement, voire lui claquer sa porte d’entrée au visage. Mais il ne fait rien de tout ça. Le gérant du Crash ne se laisse pas faire mais il reste respectueux et permet même à sa sœur d’entrer chez lui, dans son antre. Kurtis est aussi impressionné que touché. Parce qu’il se doute qu’il ne le fait pas de gaieté de cœur… Il le fait pour lui, parce qu’il sait à quel point Meghan est importante, pour ne pas le placer en situation trop délicate par rapport à tout ça.
En tout cas c’est ce qu’il veut croire.

…Bon, OK, peut-être qu’il s’est un peu avancé. Parce qu’une fois que Meghan est à l’intérieur et qu’il repousse la porte derrière elle, Max met finalement les choses au clair. Meghan hausse un sourcil, ses bras croisés sur sa poitrine moulée par son pull bien trop léger pour cette saison et les températures qui l’accompagnent. Elle affiche cet air blasé que lui-même arbore facilement et attend que le propriétaire des lieux en ait terminé avec sa tirade sur la mode et ses conseils…
« Je dis ca, je dis rien. »
« Ben voilà, fait donc ça » lui réplique-t-elle simplement, s’armant de son sourire le plus hautain. Autrement dit : ferme ta bouche. Kurtis laisse échapper un soupir et tique, se retenant d’intervenir. Chaque fois qu’il le fait, ça lui retombe dessus de toute manière.
De toute façon, Max enchaine pour lui demander s’il veut aller voir ce que fabrique Karl ou s’il préfère qu’il y aille.
Hors de question de s’éloigner et de laisser ces deux-là en tête à tête ! Mais avant qu’il ait pu se manifester, Meg prend la parole.
« C’est bon, j’y vais. J’ai deux trois mots à lui dire toute façon. »
« Tu frappes juste à la porte ! » la prévient Kurtis, la connaissant trop bien.
« C’est ça ouais. »
« Meg j’suis sérieux rent' pas ! » lui crie-t-il, connaissant les habitudes de Karl et son manque de pudeur. A tous els coups la porte est ouverte…
« T’en fais pas, j’ai déjà vu plus impressionnant que l’oiseau de Karl ! »
« Chierie d’merde » marmonne le motard, courroucé, sentant déjà ses joues rougir. Ca l’agace quand elle fait ce genre de trucs, quand elle se montre vulgaire et parle de ce genre de sujet. En même temps, elle a grandi dans une maison majoritairement masculine alors…pas étonnant qu’elle soit un véritable garçon manqué sous bien des aspects. « Bon désolé. Dès que Karl est prêt, promis, on bouge et t’auras d’l’air » fait savoir Kurtis à son patron, passant une main dans ses cheveux avant de se déplacer pour aller récupérer sa tasse du côté du coin cuisine. Il a bien besoin d’un verre. Peut-être qu’il devrait demander un thermos entier de ce breuvage à Max pour supporter cette journée ? « Merci de…enfin de pas avoir… T’sais, d’l’avoir laissé entrer. J’te jure qu’elle est pas QUE chiante… Elle a été traitée comme une princesse… C’tait la seule fille donc…’fin avec ma mère quoi mais  tu vois. Mon père i’ lui cédait tout et mes frangins et moi…bah on la laissait dire et faire c’qu’e’ voulait et quand ça créé des problèmes on cassait juste la gueule de ceux qu’elle avait mis en rogne. Ca lui a filé des sales manies… Mais e’ fait des efforts. C’pas facile pour elle d’accepter tout ça » ajoute-t-il en désignant son blouson. « On a été élevé du côté…"flic" de la barrière » conclut Kurtis en mimant les guillemets, avant de boire une gorgée de sa tasse dont le contenu est presque envolé à présent. Et puis il sourit. Un sourire un peu taquin, qui monte jusqu’à ses yeux à l’expression moqueuse. « J’te propose pas d’te joindre à nous du coup ? »      


Code made by Wanderlust

_________________


animal I have become



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: get laced   

Revenir en haut Aller en bas
 
get laced
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side :: LOGEMENTS-
Sauter vers: