Partagez
 

 SAISON I # EVENT 2

Aller en bas 
WINDY CITY


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 1073

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyVen 10 Fév - 19:03




SAISON I # EVENT 2

valentine's day



1 ■ Synopsis

08:15 pm ; DOWNTOWN THE LOOP

Le Monteverde est plein ce soir et pour cause : Saint Valentin oblige, de nombreux couples se sont donnés rendez-vous dans ce restaurant italien qui ne déçoit jamais ceux qui décident d'y déguster les plats tous plus savoureux les uns que les autres. La décoration n'est pas réellement différente de celle dont le restaurant est paré à l'accoutumée si ce n'est quelques roses supplémentaires ça et là sur les tables. Pas de grandes tables familiales ce soir, que des couples et si la soirée est particulière pour tout ce petit monde, elle l'est encore plus Peter, un jeune homme âgé de 26 ans qui a dans la poche intérieure de sa veste un superbe écrin dans lequel se trouve une magnifique bague de fiançailles : ce soir c'est le grand soir, il va demander sa petit amie Mary-Kate (surnommée M-K) en mariage. Il a le coeur qui bat la chamade Peter, il est nerveux, ce qui est normal, surtout qu'il a prévu les choses en grand. M-K, elle, ne se doute absolument de rien. Voilà trois ans qu'ils sont ensemble et ils sont toujours sortis le soir de la Saint Valentin, rien d'exceptionnel pour elle donc.

Arrive le serveur, les amoureux commandent. Ce n'est qu'une fois l'entrée terminée que les choses commencent à bouger. Un violoniste s'approche de la table (Peter l'a engagé spécialement pour l'occasion), Peter sort la bague sous l'oeil curieux de certains couples autour qui sont bien sûr touchés de voir ce qui se trame à cette table en particulier. M-K, elle, écarquille les yeux, ayant d'abord du mal à saisir ce qui se passe. Puis, quand elle saisit, elle plaque ses mains contre sa bouche et se relève d'un bond avant de partir en courant s'enfermer dans les toilettes du restaurant sous les yeux horrifiés de futur mari (ou peut-être pas) et du violoniste qui du coup s'arrête de jouer. Peter est sous le choc. Il ne bouge plus. Quelques secondes plus tard il se met à son tour à pleurer et ses sanglots ne sont pas réellement silencieux.

L'ambiance change tout à coup à l'intérieur du restaurant. Et vous, qu'allez-vous faire ? Vous êtes venus pour passer une soirée sympathique en amoureux et vous assistez en direct à cette demande en mariage qui tourne au drame. Allez-vous ignorer la détresse des tourtereaux ou tenter de jouer les cupidons pour la soirée ?



2 ■ Règles à suivre pour cet event
# 600 mots maximum par réponse
# il n'y a pas d'ordre de passage : merci de prévenir quand vous avez l'intention de poster dans le flood event I love you


■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org
Milo Lawson



crédits : tag
messages : 108
quartier : sur les routes

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyMer 1 Mar - 15:46


ayleen & milo
valentine's day


J’ai dû me faire violence pour venir jusqu’ici et, maintenant que j’y suis, je continue à lutter contre moi-même pour ne pas prendre mes jambes à mon coup. Avant, Chicago c’ »tait chez moi. C’était mon territoire et j’en tirai beaucoup de fierté. Aujourd’hui, je suis un étranger, un touriste dans mon propre foyer, un paumé de plus au compteur de la Cité des Vents… Heureusement, ma cavalière est de bonne compagnie. Je me dis qu’il faudrait que je me sorte les doigts du cul et que j’assure un peu, pour elle, mais je n’y arrive pas. Je n’arrive pas à réfléchir à un sujet intéressant à aborder. Les seules questions que j’ai envie de lui poser sont en rapport avec la fusillade… La dernière chose dont j’ai besoin, c’est de ressasser tout ça une fois encore, mais le souci, c’est que la seule chose dont j’ai envie, c’est de justement ressasser tout ça encore une fois avec une personne qui a partagé mon expérience. Ayleen ne m’a fait aucun reproche. Elle ne m’a pas balancé à la figure que si je ne l’avais pas invitée ce soir-là à venir m’observer tatouer, elle n’aurait jamais assisté au massacre. A tout moment, j’ai l’impression qu’elle va subitement imploser et me balancer mes quatre vérités au visage. Ça me fait peur. En même temps, j’aimerai qu’elle le fasse pour arrêter d’être dans l’attente que ça se produise. C’est compliqué. Je n’ai pas l’habitude que ma vie soit compliquée…  
Est-ce que j’ai bien fait de provoquer le destin en invitant Ayleen quelque part ce soir ? Est-ce que ça ne va pas encore nous jouer des tours ? Est-ce que la situation ne va pas encore nous échapper ? Est-ce qu’une catastrophe ne nous pend pas au nez ? Cette idée me stress, m’empêche de profiter de la compagnie de la jeune femme et de me détendre. Moi qui suis un estomac sur patte, j’ai dû mal à toucher à mon assiette. J’ai perdu tout appétit ces dernières semaines et apparemment, manger dans un resto hors de prix ne me permet pas de le retrouver.
« J’t’ai dis qu’c’est là qu’mon père a demandé ma mère en mariage ? » je demande à Ayleen en continuant de jouer avec ma fourchette.
Et puis l’évidence me frappe. Bah oui, je lui ai dis… De base, la table était réservée pour mes parents, mais puisque mon père a chopé la grippe, ils ont préférés annuler. J’ai sauté sur l’occasion et, puisqu’Ellie a son valentin et Taylor sa valentine, j’ai reporté mon choix sur Ayleen. Bien sûr, je ne lui ai pas dis qu’elle n’était pas ma première idée, mais je lui ai parlé de tout le reste, la grippe et la demande en mariage.
« Désolé… » je grimace, même si de son côté, elle ne me fait aucun reproche. « Ça te plait ? Sinon on pourra toujours se trouver un p’tit Burger King romantique après ça pour VRAIMENT se remplir l'estomac… »
J’essaie de sourire mais je ne suis moi-même pas très convaincu par ma plaisanterie complètement nulle.  

 
code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayleen McKinney


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 105
quartier : South Side - Un studio au dessus d'un restaurant chinois avec son époux mais plus pour très longtemps
physique : Enceinte depuis cet été - A subi en début d'année une greffe pour mucoviscidose - poitrine scindée en deux par de nombreuses et grosses agrafes - en voie de guérison

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyJeu 9 Mar - 20:54

Valentine's Day
Ayleen & Milo

And the vision that was planted in my brain, still remains. Within the sound of silence

Est-ce du pur égoïsme ou alors une lueur d'altruisme, qui l'a poussé à venir ici en ce lieu ; en cette soirée précisément ? Est-ce le pur résultat de ces semaines à ne pas sortir de chez elle ou bien est-ce l'attachement profond qu'elle porte à cet homme qui l'a poussé à fouler la moquette de ce restaurant ? Peur de la solitude ou bien bonheur de la quitter Ayleen n'en sait foutrement rien. Tout ce que la jolie brune sait c'est qu'elle a mis un point d'honneur à ne pas dévoiler encore ses démons les plus noirs au grand jour. Ceux qui se nourrissent de son énergie vitale dans un coin sombre de son esprit depuis ce jour funeste de décembre. Ceux qui l'ont enfermée à double tour dans sa chambre, ne comptant plus les nuits, dans cette grande maisonnée qui s'est faite autant prison que refuge. Fermée à la vie autant qu'à la mort qu'elle voit désormais à tout les coins de rues, l'attendant bien plus tôt que la date fatidique de la trentaine.
Première sortie depuis l'enfer. Premières inspirations de l'air pollué de la ville, humidifié par la saison glaciale qui n'en finit pas. Aux grandes occasions les grands moyens, Ayleen n'a pas lésiné sur la qualité de la robe blanche collée à ses courbes ; ni du maquillage, masque ô combien glorieux s'apposant parfaitement contre les crevasses des cernes et du regard liquéfié dans un marasme de tristesse et de perdition.
Pourtant, malgré le sourire placardé en publicité mensongère sur ses lèvres, les mots ont du mal à sortir ce soir, autant que la nourriture peine à entrer. « Ce n'est rien, moi aussi j'me répète parfois et oui ça me plaît...personne ne m'a invité dans ce genre d'endroit avant. Ça s'enfuyait avant de passer par cette étape là haha... » La main bruyante de bijoux de fantaisies, bracelets d'or sertis de pierre, bagues aux petits rubis, tourne quelques minutes sur la nappe avant de s'avancer pour attraper celle de Milo qui a quitté encore, de sa pensée, le cocon de la table qu'ils occupent. Son esprit s'éparpille, s'envole dans l'ennui général qu'elle décide de briser « Hey...c'est moi hein Ayleen, la super copine sympa alors ne te met pas la pression pour bien faire sauf si tu as en tête de coucher avec moi ce soir et je te dirai que je n'ai pas besoin de tout ça pour ! » Le verre bourré de champagne se lève au niveau du regard, elle hausse un sourcil affable dans un rire éphémère face à son humour qu'elle juge déplorable mais qui a tout de même le mérite de faire relever la commissure des lèvres masculines qu'elle aime tant voir exécuter ce geste. La flamme des bougies vacille dans le bleu clair de ses yeux, traçant comme un retour de vagues contre les côtes, les ombres de ses pommettes qu'elle contemple en triturant la peau un peu rêche de sa main, remplissant son gosier du liquide pétillant. Ça lui fait vaguement penser aux statues d'autrefois, taillées dans un granit qui s'est effrité et érodé au cours des âges. Des âges qu'elle ne connaîtra sûrement jamais si elle s'attarde encore dans cette laconique situation. « Enfin...ça nous fait du bien d'sortir tout les deux tu m'avais manqué énormément... J'sais pas si ça peut faire du bien qu'on en parle ou pas...parait que oui... »
Made by Neon Demon

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom.

SAISON I # EVENT 2 Eo76
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Lawson



crédits : tag
messages : 108
quartier : sur les routes

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyVen 10 Mar - 15:14


ayleen & milo
valentine's day


Comme je m’y attendais, elle repousse mes excuses et, pour me faire sentir moins stupide, me précise que ça lui arrive aussi de se répéter. Elle enchaine en me précisant qu’elle est contente d’être là ce soir. Je ne suis pas étonné de l’entendre ajouter que c’est la première fois qu’elle est invitée dans ce genre de resto chic, dans le cadre d’un rendez-vous galant. Enfin pas que ce soit vraiment de ça qu’il s’agit ce soir mais… Bref : ça ne m’étonne pas. Les gens sont stupides. Stupides et cruels. Ayleen est une fille adorable, drôle et son souci de santé n’est pas le trait le plus important de sa personne. Ca m’agace de savoir que certains s’arrêtent à ça, sont infoutu de voir plus loin que le bout de leur nez. OK, peut-être que je suis un peu injuste… Peut-être que sa maladie prend plus de place que je ne veux le reconnaître.
Et comment est-ce qu’il pourrait en être autrement ? Sa maladie est mortelle, elle n’en guérira pas. Elle va mourir. Sa vie ne tient qu’à un fil, un stupide tuyaux de plastique qui la relie à une bouteille d’oxygène. Elle lui a même donné un nom. Et pourquoi pas donner un nom et une personnalité à l’objet qui vous maintien en vie ? C’est injuste. C’est injuste qu’elle soit condamnée et qu’elle ait à subir toutes ces autres injustices en attendant d’être fauchée ! Comment est-ce qu’elle supporte tout ça ? Comment est-ce qu’elle trouve la force de se lever tous les jours alors que toutes les portes se ferment autour d’elle ? Comment fait-elle pour être si forte ? Et pourquoi est-ce que je suis si faible ?

Sa main se referme tout à coup sur la mienne et Ayleen m’arrache à mes pensées morbides. Ma gorge est serrée et je réalise que je suis sur le point de fondre en larmes, comme la fiotte que je suis devenu. Heureusement, l’éclairage tamisé de l’endroit ne lui permet pas de voir ça. Je renifle discrètement et me force à lui sourire lorsqu’elle blague à propos de mes intentions. Je ne réponds rien. Ça ne me dérangerait pas de lui faire l’amour ce soir. Ou un autre soir d’ailleurs. Mais j’ai peur de jeter un froid si je lui sors quelque chose de ce genre… A la place, je la regarde avaler une nouvelle gorgée du champagne hors de prix que je nous ai commandé et que je n’aurai pas eu les moyens de payer sans l’aide financière de mes parents.
« Enfin...ça nous fait du bien d'sortir tout les deux tu m'avais manqué énormément... J'sais pas si ça peut faire du bien qu'on en parle ou pas...parait que oui... »  
« Non ! » je m’empresse de la contrer, sentant une vague de panique m’envahir. Je déglutis péniblement, remarquant que les quelques clients attablés autour de nous me dévisagent. « Je préfère pas… »
Je ne veux même pas savoir si elle elle a besoin ou pas d’en parler. Moi je ne veux pas et je ne le ferai pas. Ni avec elle, nia avec Taylor, ni avec personne. C’est trop pénible. Je veux que ces images disparaissent. Si je les évoque, elles vont revenir. Elles reviennent déjà…
« Mais toi aussi tu m’as manqué Ayleen » j’essaie de me rattraper maladroitement, attrapant ma coupe d’une main tremblante pour en avaler une longue gorgée avec laquelle je manque de m’étouffer.

Heureusement, l’attention de tout le monde est bientôt accaparée par une autre scène. Des violonistes viennent en effet de faire irruption dans la salle et s’arrêtent à la table juste à côté de la nôtre.    
 
code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayleen McKinney


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 105
quartier : South Side - Un studio au dessus d'un restaurant chinois avec son époux mais plus pour très longtemps
physique : Enceinte depuis cet été - A subi en début d'année une greffe pour mucoviscidose - poitrine scindée en deux par de nombreuses et grosses agrafes - en voie de guérison

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyMer 15 Mar - 19:06

Valentine's Day
Ayleen & Milo

And the vision that was planted in my brain, still remains. Within the sound of silence

Un regret s’attarde dans le creux de sa gorge à présent. Le regret ô combien ordinaire d’avoir osé à nouveau parler. Toujours cette étape, toujours ce moment ultime où son abruti de cerveau refuse de retenir au sein de la cage hermétique des lèvres, sa jolie petite langue afin de la faire tourner un peu plus de fois que les sept normalement requises. Ferme là Ayleen. Ferme là. Litanie incessante et malheureusement encore inefficace malgré les nombreuses années à se la chantonner. Il est trop tard. Milo s’est tendu de manière violente dans une position de défense quasi animale. La pupille écarquillée, liquéfiant et électrisant un regard qu’elle peine à supporter d’avantage. La boucle d’oreille unique, battante sous le vent des crispations déformantes des coteaux saillants de ses pommettes, la jeune femme se soumet et s’affaisse devant ce langage silencieux que peut être ce corps qui la rejette, elle et sa phrase. Sa main se referme pour se retirer sur sa cuisse. Elle veut s’en aller, continuer de délaisser elle aussi cette table, ce lieu, cette présence de l’être pour partir plus loin avec l’esprit. Ouvrir la prison de la boite crânienne, divaguer, promener les songes un peu plus longtemps aux abords de cette lumière captivante qui soulignait alors les traits harmonieux et masculins d’un visage certes fermé mais encore joviale à son encontre. « Je suis désolée. Je ne voulais pas te gêner avec ça… C’est juste que moi…enfin che’ pas. Laisse tomber excuse-moi. » Et un dur silence encore, une absence de mots insupportable s’installe entre eux malgré le son strident des violons qui viennent d'un coup décharger leurs grincements dans leurs tympans. Il y a quelque chose qui les écorche, qui les met à vif autant qu’à nu. La peau blafarde et close saigne encore, elle perd ce sang qui n’est pas le leur, liquide d’un souvenir ancré comme une plaie cicatrisée seulement en surface. « Je vais commander quelque chose d’un peu plus fort peut être. Je paierai si ça gêne que ça tombe sur la note de tes parents. » Cautériser, désinfecter par les flots amers en se brûlant le gosier ; c’est la seule solution potable qu’Ayleen trouve dans l’urgence de la situation, s'obligeant à hausser le ton recouvert facilement tant il peut être doux et discret parfois. D’un doigt fin lestement balancé en l’air, elle interpelle un jeune serveur étriqué dans son costume. Posté dans un coin de la pièce il hésite à couper la scène de demande en mariage qui commenc eà prendre forme, il sert le ventre et gonfle un peu les épaules de sa respiration stressée avant de parvenir à leur hauteur. « S’il vous plait ! Nous voudrions une bouteille de bourbon, ou un peu plus fort si vous avez…oui, oui la bouteille entière ; merci vous êtes charmant ! » Elle lui adresse un immense sourire, prolongation naturelle de ce masque qu’elle ne peut donc faire tomber ce soir. « Non merci, on va passer directement au dessert. » Il lui amène la carte qu’elle attrape dans une grimace, agacée pour la toute première fois de sa vie par la musique. «  Un truc de sucré va te redonner des couleurs je pense et puis un bonne bouteille aussi… » Elle repousse l’assiette pleine de reste de salade verdâtre et étale la carte bien à plat sur la nappe. « Je vais prendre ça, c’est bien triple chocolats n’est-ce pas ? Oui ? Alors allons y pour ça dans ce cas. » Elle a quelque chose de sec dans la voix malgré elle, malgré toute la bonté qu’elle tente de faire remonter en surface. Crispée, elle panique un peu au fond d’elle-même, une sorte d’angoisse soudaine de se retrouver dans un lieu public, en danger, exposé et puis aussi de faire de cette soirée une catastrophe, un désastre pour le lien qui les uni. « Tu crois qu’ils vont arrêter ce raffut quand ? » Il suffit de le dire pour que les choses s'interrompent et que la jeune femme à qui était destinée la sérénade se mette à courir en direction des toilettes, laissant l'homme en sanglots sur le côté.
Made by Neon Demon

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom.

SAISON I # EVENT 2 Eo76
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Lawson



crédits : tag
messages : 108
quartier : sur les routes

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyVen 17 Mar - 17:22


ayleen & milo
valentine's day


C’est juste qu’elle a sûrement envie d’en parler. Mais ça la regarde. Elle n’a qu’à en parler avec des gens qui seront capable de l’écouter sans revivre tout ça. Des gens qui arrivent à fermer l’œil sans avoir à se défoncer comme c’est mon cas. Si au moins je pouvais me souler la gueule… Mais non, avec mes problèmes de santé, je ne peux pas me le permettre. Enfin si, j’en paierai les conséquences et Taylor (qui devra me ramasser) aussi. Hors, je lui ai promis de faire des efforts, d’essayer d’aller mieux et de me rependre en mains. D’où ce dîner avec Ayleen et mon intention de me présenter rapidement au Penitent pour…retrouver mon job de serveur ? Le quitter définitivement ? J’en sais rien pour être honnête. Je verrai bien comment je le sens une foi sur place, je suppose.
Pendant que je recommence à me murer dans mon obstiné silence, Ayleen décide de se commander quelque chose de plus fort. Elle propose de payer et je me contente d’hausser les épaules. En vérité, bien sûr : ça m’arrangerait. Je suis fauché comme les blés…
Je la laisse commander, feignant de m’intéresser à la demande en mariage qui se déroule dans le restaurant. Le mariage c’est un truc qui ne me tente pas trop. Enfin pas la cérémonie et les papiers à signer… Mais en fait, je m’imagine bien m’agenouiller un jour devant la femme de ma vie pour lui demander de lier sa vie à la mienne pour l’éternité. Ou un truc du genre. Bref, c’est romantique, le couple est mignon et ça adoucit un peu mon humeur.
« Et pour vous monsieur ? »
« Hein ? » je m’enquiers quand le serveur s’adresse à moi. Il me parle des desserts et je secoue la tête à la négative. « Rien. Merci. »  
Le serveur repart et Ayleen me demande quand ce raffut va prendre fin. Ca me met un peu mal à l’aise, parce que moi j’trouve ça cool. J’ai l’impression d’être sur une autre planète que ma cavalière de la soirée et ça me dérange beaucoup. Habituellement, on se comprend sans trop d’effort elle et moi, on est plutôt complice, mais ce soir, tout va de travers. J’ai l’impression de faire face à une étrangère et ne sait pas trop comment me comporter avec elle… Je crois que c’est réciproque. Je me demande si un jour, nous arriverons à retrouver nos marques, à rire ensemble, à savourer les petits plaisirs du quotidien. J’espère que nous arriverons à nouveau à être sur la même longueur d’ondes un jour.
« J’sais pas… » je commence donc à lui dire, au moment où la fille se lève brusquement de sa chaise pour courir vers les toilettes, laissant son copain en plan.
La musique s’arrête et tout le monde s’entreregarde avec gêne.
« Ben merde alors… » je chuchote, mon regard tourné vers le type qui commence à sangloter à sa table. Ca me fiche le cafard. Un cafard monstrueux… J’avais bien envie d’assister à un truc sympa de ce genre ce soir. Ca m’aurait redonné foi en l’humanité, ça m’aurait fait du bien, j’aurai eu quelque chose à célébrer. Ascenseur émotionnel de merde.
« Qu’est-ce qu’on fait ? On peut pas l’laisser comme ça » je lance à Ayleen, en me retournant à nouveau vers le gars. Faut que je fasse quelque chose. Pas vraiment pour lui…plutôt pour moi. J’ai besoin d’un Happy Ending. Alors sans trop attendre l’avis d’Ayleen, sur un coup de tête, je me lève de ma chaise pour aller m’asseoir sur celle que la fille vient de quitter. « Hey, mec » je lui lance « pourquoi tu restes le cul vissé sur ta chaise ? Tu devrais essayer d’la rattraper non ? C’est c’qu’ils font dans les films… »
Et parce que je crois que mon rencard de la soirée s’y connaît plus que moi en matière de films romantiques, je me tourne vers elle pour avoir son avis sur la question.  
 
code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayleen McKinney


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 105
quartier : South Side - Un studio au dessus d'un restaurant chinois avec son époux mais plus pour très longtemps
physique : Enceinte depuis cet été - A subi en début d'année une greffe pour mucoviscidose - poitrine scindée en deux par de nombreuses et grosses agrafes - en voie de guérison

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyLun 27 Mar - 0:09

Valentine's Day
Ayleen & Milo

And the vision that was planted in my brain, still remains. Within the sound of silence

Il y a un truc qui cloche depuis le début. Il y a quelque chose qui n'allait clairement pas dans toute cette scène depuis que les violons ont osé faire cette entrée bruyante. Ça ne tenait qu'à quelques détails en réalité, qu'à quelques broutilles physiques que personne n'est capable de noter en temps normal ; ou tu du moins prêt à le faire. Ça ne tenait qu'à quelques centimètres de chaire tirée à la commissure des lèvres de la femme gênée, qu'à la fine perle de sueur contournant une ride creusée du front de l'homme. Ça ne tenait qu'à la façon dont leurs jointures blanchissaient quand ils fermaient leur poing sur leurs genoux serrés; qu'à la façon dont leurs pieds battaient mécaniquement une mesure inaudible, imperceptible sous la table décorée un peu trop lourdement contrairement aux reste du restaurant. Depuis le début quelque chose cloche, quelque chose merde sacrément entre eux et pourtant contre toutes les attentes qui auraient pu exister à l'observation de cette scène, l'inconnu est allé au bout de son scenario. Son histoire, il a dû l'écrire durant des heures, mettant un temps interminable à ajuster sa cravate, à en choisir le tissus, la couleur, l'épaisseur probablement même pour aller au mieux avec le costume bon marché qu'il aborde - un trois pièces qu'Ayleen a déjà aperçu dans une boutique de prêt à porter spécialisée comme par hasard dans les mariages. Il a dû répéter devant son miroir tâché de dentifrice, ajustant son discours, ses expressions, se demandant de quel façon il allait bien pouvoir sortir la bague, envisageant de la glisser contre la pince d'un homard ou bien de la planquer dans une poire couverte de chocolat mesurant alors le risque qu'elle puisse l'ingérer...mais certainement pas qu'elle puisse refuser.
C'est d'une joue affaissée contre une paume bien plane en équilibre sur un coude ancré une nappe de coton qu'Ayleen contemple le tout se dérouler sous ses yeux à peine surpris, presque vitreux par la banalité de l'échec prévisible de cette demande. Il y a comme une méchanceté trop animale qui se dégage d'elle en ce moment, comme une lassitude, une exaspération d'un monde qu'elle a pourtant toujours encensé, admiré et aimé. Les gens ne sont plus que des morceaux de squelette et de poussière en devenir. Ils ne sont que sang, odeur de fer, bruit de pleurs et d'alarmes, détonations et hurlements. Des pantins qui divaguent portés par le vent d'une faux qui bat l'air furtivement dans l'espoir de couper définitivement ces ficelles qui les raccrochent à la vie. Plus de beauté, plus de bonté, Ayleen se surprend à parfois détester ce qui l'entoure. Alors elle ne se lèvre pas immédiatement quand Milo se met subitement à se vêtir d'une cape de héros, demandant du clair de ses prunelles une approbation à des dires qu'elle a entendu mais pas vraiment écouté. « Euh oui...oui il faut la rattraper elle doit juste être sous le choc, sous l'émotion il faut la rassurer... » Elle hausse les épaules vers son partenaire un peu désemparée par ce qu' exige normalement une telle situation – si normale elle est. « Venez, venez on va lui parler... » Elle se lèvre en posant une main délicate sur l'amant éconduit, l'invitant à se lever en lui tendant une serviette en guise de mouchoir ; en passant elle agrippe fermement le poignet de Milo ne désirant pas spécialement poursuivre SA bonne action seule. « Qu'est c'que vous en savez qu'ça va marcher... » Il balbutie, renifle et s'étrangle dans ses mollards tout en prenant la tête de leur cortège jusqu'aux toilettes féminines. « On est mariés depuis 2 ans lui et moi, c'est pas grand chose mais on sait que le dialogue c'est la clé dans un couple ! Pas vrai mon amour ? » D'un coup de main elle transvase la bague de son index à son annulaire, se disant qu'au moins avec un tel argument ce monsieur n'allait pas chercher plus longtemps à discuter.
Made by Neon Demon

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom.

SAISON I # EVENT 2 Eo76
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milo Lawson



crédits : tag
messages : 108
quartier : sur les routes

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptySam 1 Avr - 10:33


ayleen & milo
valentine's day


« Euh oui...oui il faut la rattraper elle doit juste être sous le choc, sous l'émotion il faut la rassurer... » me soutient Ayleen, sans avoir pourtant l’air très convaincue par ses propos. Elle sonde mon regard, comme pour s’assurer que c’est ce qu’elle était supposée dire, haussant une épaule. Je ne suis pas franchement plus avancé. Mais je continue à éprouver le besoin viscéral d’arranger la situation. Parce que je n’ai pas envie d’assister à une rupture ce soir. J’ai envie de jolies choses. J’ai envie d’un Happy Ending. Mais ça n’est pas gratuit, ça demande forcément un peu d’investissement personnel…
Heureusement, ma partenaire de la soirée se reprend un peu et, retrouvant du poil de la bête, propose au petit ami éconduit de venir avec elle pour tenter de convaincre sa belle. Je les regarde, me préparant à intervenir s’il le faut. Mais je n’en ai pas besoin. Le type n’est pas complètement dépourvu d’espoir et, tout ne se mouchant bruyamment de la serviette proposée par Ayleen, il se dirige avec nous vers les toilettes.
J’espère qu’il n’y a pas de fenêtre par laquelle elle aurait pu s’échapper là-dedans… Ne pas formuler cette pensée à haute voix me demande un gros effort. Je me mord l’intérieur de la bouche pendant que ma partenaire de crime invente un bobard plus gros qu’elle (ce qui n’est pas bien compliqué sachant qu’elle doit peser 45Kg toute mouillée !)

J’échange un regard un peu interloqué avec elle lorsqu’elle mentionne notre idylle, mais me reprend très vite, conscient d’être minutieusement examiné par le type morveux. Il fait peine à voir le pauvre, avec son nez tout rouge, ses yeux mouillés en mode Chat Potté…
« C’est vrai ma tourterelle » je minaude donc, son idée me plaisant finalement assez… M’amusant en fait. Ça me fait bizarre de sentir cet espèce de fourmillement au coin de mes lèvres. Celui qui survint quand on tente de ravaler un début de fou rire. « Si je ne lui avais pas couru après comme je l’ai fait, si je ne m’étais pas donné du mal pour lui prouver mon amour, nous ne serions pas en train de déguster un Champagne hors de prix ce soir ! Hein Mamour ? »
Et pour crédibiliser tout ça, je pose ma main sur son joli postérieur. J’ai toujours eu envie de le faire, on ne va pas se mentir, mais ça ne se fait pas entre amis… Entre jeunes mariés en revanche, c’est plausible et j’en profite.
« Mais si…si elle veut être tranquille… »
« Non, les filles veulent pas être tranquilles. Les filles veulent que vous vous mettiez la douane à dos pour les rejoindre dans l’avion qu’elles font semblant de vouloir prendre » j’insiste un ton plus bas, puisque nous arrivons devant les toilettes depuis lesquelles nous entendons la petite amie du gars sangloter. Ils pleurent aussi fort l’un que l’autre…ça leur fait déjà un point commun. « Faut regarder la télé plus souvent, mec. »
Il renifle bruyamment, nous observe tour à tour et, conscient qu’il a besoin d’une petite poussée, je m’exécute. Je le chope par l’épaule et le pousse en avant. Un peu trop fort apparemment par ce qu’il se cogne dans la porte. Il me lance un regard indécis et je lui réponds par un sourire confus et un haussement d’épaules, avant de passer mon bras autour des épaules d’Ayleen. Pendant qu’il se lance, je me penche discrètement vers mon amie.
« J’hésitais entre le resto et le ciné mais finalement, on va avoir les deux… »
Là-dessus, je lui souris. Un vrai sourire. Un sourire complice qui me fait du bien. Et qui a l’air de lui faire du bien aussi…
 
 
code by Chocolate cookie


_________________
I ponder of something great
My lungs will fill and then deflate
They fill with fire, exhale desire
I know it's dire my time today
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayleen McKinney


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 105
quartier : South Side - Un studio au dessus d'un restaurant chinois avec son époux mais plus pour très longtemps
physique : Enceinte depuis cet été - A subi en début d'année une greffe pour mucoviscidose - poitrine scindée en deux par de nombreuses et grosses agrafes - en voie de guérison

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyVen 7 Avr - 22:17

Valentine's Day
Ayleen & Milo

And the vision that was planted in my brain, still remains. Within the sound of silence

La clé du succès ? Et bien c'est tout simplement la conviction. La réussite se loge dans le degré précis que peuvent emprunter la commissure des lèvres, dans la profondeur du creux de la fossette sur le devant de la joue, dans l'élan du sourire, dans son étendue qui ne doit pas atteindre les oreilles même s'il doit être franc. Tout doit être fait rapidement mais pas trop. Tout doit être visible mais pas trop. C'est en ces éléments que ce petit mensonge prendra forme dans une perfection quasi infaillible ; du moins si Milo ne se met pas à rire au vue du tremblement instable de sa bouche qui se renfrogne bien immédiatement - au coup de sourcil brumeux de la belle - pour feindre un coup de langue chasseur de morceau de persil entre les dents. Tourterelle, Mamour...Ayleen commence elle aussi à avoir ces chatouillis dans la mâchoire qui menacent à tout moment de rompre le silence respectueux de sa douce voix. Elle ne regrette rien malgré la toux rocailleuse du tréfonds de ses poumons malades qu'elle entame pour se contrôler. Il y a enfin un peu de lumière qui s'invite dans l'ombre morne de son quotidien et pour ça elle ne peut que se donner corps et âme dans son rôle même lorsque son nouvel époux lui agrippe sans ménagement le galbe de la fesse, qui se crispe une fraction de seconde avant de se détendre, se convaincant avec un plaisir et une sensation presque agréable que la situation est normale. Après tout c'est la chose la plus crédible qu'elle pouvait trouver pour convaincre cet homme de prendre son courage à deux mains non ? Le récit ancestral du je connais, je sais, j'ai déjà vécu ça avant, il n'y avait pas mieux pour faire en sorte qu'il aille au bout de ce couloir d'un blanc immaculé.  Ayleen décide donc sans culpabilité de renforcer le jeu en appuyant la prise masculine sur son postérieur, assurant que la paume et les doigts englobent bien le tout avant de se défaire naturellement pour qu'ils pénètrent tous ensemble dans les toilettes pour femmes.
Les compartiments se succèdent sur le côté de leur œil alerte du moindre signe, l'oreille tendue vers les pleurs jusqu'à ce qu'ils dénichent là où la jeune femme se cache. « Allez y, parlez lui, dites pourquoi vous voulez l'épouser. » Elle l'encourage de quelques mots susurrés en caressant – bien plus tendrement que Milo qui semble l'avoir sonné contre la porte - sa chemise froissée et humide de sueur, qu'elle essuie rapidement contre les pans de sa robe dans une vilaine et fugace expression de dégoût. « M-K...hm Mary-Kate écoute. Je n'voulais pas t'effrayer, j'voulais faire les choses bien. » Doucement la brunette prend du recul avec son compagnon, faisant passer le bras qui pèse lourdement sur ses épaules autour de sa taille afin qu'il ait la pointe de son menton dans le creux de son cou. « Roh ! Sois pas vache avec lui, je crois qu'il va nous faire une syncope si elle veut pas sortir...j'vais t'appeler mère Térésa maintenant à vouloir sauver les gens comme ça. » Peter balance un regard plein de doutes dans leur direction, ne semblant pas plus démonté qu'il ne l'est déjà par leurs messes basses tout en dessinant fébrilement le contour du chambranle de la porte dans l'espoir d'une réponse autre que des sanglots. D'un acquiescement volontaire, Ayleen l'encourage, allongeant un sourire commercial bien consciente du tableau parfait qu'elle doit offrir avec Milo. « Va-t'en Peter laisse moi...j'te mérite pas. » Et merdum... « J'ai couché avec Derek quand on s'est disputé et qu'tu t'es barré à Las Vegas pour l'anniversaire de ta mère avec cette pute là...j'te mérite pas... » Le souffle coupé, les petits ongles crispent la manche de costume instinctivement mais Peter est un brave type, un mec qui a de la ressource « Je le sais...il m'a tout raconté mais c'est ma faute, j'ai été bête ce jour là d'partir avec ma prunelle en chocolat et c'est pour plus vivre ce genre de truc là que bah...que j'veux que tu sois ma femme. »
Made by Neon Demon

_________________



I'm drifting through the halls with the sunrise, Climbing up the walls for that flashing light. I'm gonna be free and I'm gonna be fine. Now the sun is up and I'm going blind, Another drink just to pass the time. It's a different kind of danger And the bells are ringing out. Too fast for freedom.

SAISON I # EVENT 2 Eo76
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WINDY CITY


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : Pandamalin
messages : 1073

SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 EmptyDim 16 Avr - 8:49




SAISON I # EVENT 2

bilan de l'event


08:35 pm ; DOWNTOWN THE LOOP

Tout est bien qui finit bien. Touchée par la réaction de Peter, Mary-Kate ouvre la porte de la cabine des toilettes où elle venait de trouver refuge et les jeunes gens échangent un moment tendre dans les toilettes du Monteverde. Ce n'est pas tout à fait le comble du romantique, mais c'est mignon quand même... En tout cas, c'est se que se disent Milo et Ayleen, alors qu'ils s'éloignent des cabines pour laisser un peu d'intimité aux fiancés.
Grisés par cette belle victoire de l'Amour à laquelle ils viennent d'assister, ils décident de quitter le restaurant avant même d'avoir touché au dessert et passent le reste de leur soirée en tête à tête.
Déprime : 0 ; Amour : 2 points ?  

■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chicago911.forumactif.org


Contenu sponsorisé


SAISON I # EVENT 2 Empty
MessageSujet: Re: SAISON I # EVENT 2   SAISON I # EVENT 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON I # EVENT 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Pré-saison
» Les upgrade event.
» Event pirate
» Saison 1- épisode 1--- Alpha, la marque de la douleur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: Downtown The Loop :: MONTEVERDE-
Sauter vers: