AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | .
 

 LOVE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : ava ; daya
Messages : 284
quartier : Une petite maison dans le West Side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: LOVE Mer 10 Mai - 21:48


ALMA LOVE LENNOX

So you can throw me to the wolves, tomorrow i will come back leader of the whole pack. # BMTH


Âge ■ 41, aura 42 ans le 23 avril. Ce qui n’est pas nécessaire de lui rappeler. 23 avril 1975. Lieu de naissance ■ Chicago. Nationalité ■ Américaine. Lieu de résidence ■ Possède une petite maison dans le West Side qu’elle occupe avec son fils. Occupation/métier ■ Avocate des Kings Of Speed. Situation amoureuse ■ Veuve d’un KOS. Groupe ■ Citizen Avatar ■ Jennifer Connelly ||►

# Caractère ■ Alma n’a peur de rien, ni de personne. Rien ne peut l’arrêter, ce n’est pas nouveau, ça l’a toujours été et chaque personne qui la connaît depuis son enfance pourra témoigner de son caractère dominant, énergique et franc, plein d’humour et de sarcasme. Alma aime s’amuser et faire la fête.
Fille et petite-fille du club, Alma est difficilement impressionnable et n’a pas froid aux yeux. Elle s’est construite dans un environnement majoritairement masculin et elle y a trouvé sa place, en haussant le ton et en étant plus intelligente, plus futée, plus inaccessible que les autres tout en acceptant et prenant comme ligne morale les codes du milieu.

Alma n’a jamais cherché à se défaire des Kings Of Speed, ils sont sa famille et sont au cœur de son quotidien. En grandissant son instinct maternel s’est développé tant et si bien qu’elle s’occupe depuis aussi longtemps qu’elle s’en souvient des garçons du club : amie, confidente et figure maternelle qui s’étend jusqu’à la gestion des old ladies et des filles affiliées du club, dont elle s’occupe aujourd’hui.
Curieuse, perspicace et manipulatrice, elle connaît tout sur tout le monde et collectionne les petits secrets de tout un chacun pour les agiter comme des armes sous le nez de ses ennemis et ceux du club le moment venu.

« Love », c’est ainsi qu’on l’appelle, mais il serait idiot de se laisser tromper par l’apparence doucereuse de ce surnom affectif. Si Alma est capable d’un amour profond et sans limites (pas même celles de la loi) pour les Kings, il n’est pas difficile de constater à quel point c’est une femme féroce, impitoyable et obstinée. Une fois qu’elle a quelqu’un dans le collimateur, il sera difficile de lui faire lâcher le morceau. Sournoise, elle ne reculera devant rien pour arriver à ses fins et cherchera toujours à avoir le dernier mot. L’avocate sait parfaitement jouer de l’image froide voir cruelle qu’elle dégage naturellement mais qu’elle sait adoucir quand le besoin s’en fait sentir et ce à des fins sincères ou tout à fait par intérêt.

Si elle est une adversaire tout à fait détestable, l’avocate fait une alliée de poids. Son sens du silence et du secret fait d’elle une femme digne d’une confiance qu’il ne faut évidemment pas trahir. Les événements qui ont rythmé sa vie l’ont marquée au fer rouge : réaliste, exigeante et tenace, Love garde son statut de matrone impliquée d’une main de fer et gare à celui ou celle qui oserait vouloir lui arracher des mains, car ce qui est sa plus grande fierté est également sa plus grande faiblesse.


# Le métier que vous exercez est :
■ Une vocation ■ Un choix tardif
Le métier qu’Alma exerce est un équilibre heureux entre choix et vocation. Dans l’optique de se rendre utile pour le club en s’adaptant à son caractère de feu, la jeune femme de l’époque s’est rapidement dirigée vers des études de droit. Excellente à l’école malgré ses frasques à l’extérieur (difficile pour elle de cacher son aversion pour la police), la jeune femme s’est épanouie dans des études qui lui permettrait plus tard de défendre avec force les membres du club. Son grand-père, qui l’a élevée, avait vu en elle un parfait investissement pour l’avenir et l’avait aidé à financer sa scolarité. Alma est fière de faire ce boulot dans lequel elle brille par sa méthode, ses qualités de stratège et son refus total d’avoir tort. Alma n’hésite pas à emprunter quelques fois des voies pas tout à fait légales pour récupérer des informations compromettantes sur ses adversaires, dans la discrétion la plus totale. Elle nage avec aisance dans ce milieu de requin, se fait prédatrice et usera de n’importe quelle manipulation pour obtenir ce qu’elle veut. L’avocate se montre tantôt cruelle et compréhensive, joue sur la corde sensible ou la passe autour du cou du témoin de la partie adverse, elle avance dans ses procès comme elle joue aux échecs, avec patience, minutie et avec plusieurs coups d’avance.




Ann

Âge ■ 666 Comment as-tu connu C911 ? ■ Jessie James & Princesse Jujubitch m’ont cordialement invitée à joindre leur royaume Présence ■ whenever i want Un commentaire ? ■ waffles friends & evil plans to make the world my empire
images by ikyrel, tumblr (c) fiche by .reed


Code:
jennifer connelly # [url=http://chicago911.forumactif.org/t427-love]Alma L. Lennox[/url]


Dernière édition par Alma L. Lennox le Jeu 11 Mai - 13:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava ; daya
Messages : 284
quartier : Une petite maison dans le West Side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Mer 10 Mai - 21:59



FOR THE LOVE OF MINE


— I —
I SHARED MY BODY AND MY MIND WITH YOU
THAT'S ALL OVER NOW

Mars 2010

« On va commencer par de simples affirmations. Répondez par oui ou par non. »

Alma observe autour d’elle chacun de ces bâtards décérébrés debout, certains derrière le miroir. Elle connaît ce passage obligatoire chez les flics. Mentir n’est pas un problème pour elle : une combinaison comme une autre à enfiler, tous les jours, pour faire son travail. C’est ce qu’elle se dit pour rester droite malgré la douleur dans sa poitrine qui joue avec ses nerfs, les larmes qui avancent et remontent le long de sa gorge. Elle sent le liquide perler à ses yeux mais elle se contente de serrer le poing qui est posé sur ses jambes croisées, étriquées dans un jean trop petit. Cette espèce de pétasse qui traine au club n’a pas su lui apporter ce qu’elle voulait pour sa sortie de l’hôpital. Elle ne fera pas long feu au paradis des poules.

Alma ne bouge pas d’un millimètre, se contente de regarder une faille dans les briques de la salle d’interrogatoire pour tâcher de garder contenance. Il le faut. Quoi qu’il ait pu se passer. Peu importe la douleur qu’elle ressent à l’idée d’évoquer les derniers évènements, cette gangrène qui surpasse de loin la douleur physique qu’elle ressent là ou la balle l’a traversée, là, dans l’épaule et qui lui laissera une cicatrice circulaire le reste de sa vie ; comme la marque d’un traumatisme et d’un manque plus profond qui ne la quittera jamais non plus.

« Vous prénommez-vous Alma Love Lennox, née Burton, le 23 avril 1975 à Chicago ?
— Oui.
— Votre mari était Felix Lennox ? »

Elle déglutit, imperceptiblement. Il en parle au passé, d’ores et déjà alors qu’elle, non, n’est toujours pas capable ne serait-ce que d’imaginer que son mari ne soit plus. A cet instant précis elle pense à son fils qui doit lui aussi faire face à la mort de l’être aimé, alors qu’ils n’ont pas pu l’enterrer encore, qu’ils le gardent, pour des raisons qu’elle a envie de ne pas connaître, mais son boulot d’avocate l’empêche d’être ignorante à ce sujet. Leur bataille, leur procès, les flics, ces saletés de flics qui croient une nouvelle tenir entre leur main le sort des Kings Of Speed.

« Oui. »

Alma ne peut s’empêcher de le foudroyer du regard avant de le reposer sur le mur froid. Elle tâche de rester concentrée sur le moment, sur les types qui lui font face. Elle sait qu’elle va en avoir pour un petit moment avec eux, ils vont profiter d’elle, de son état psychologique plus que déplorable à cet instant. Quoi de mieux que de profiter de la faiblesse de la nouvelle veuve pour avoir ce qu’ils veulent ? C’est l’occasion rêvée. Elle ne peut pas les blâmer : elle aurait surement fait la même chose pour un de ses dossiers. Ils s’imaginent que sa peine et sa colère lui feront changer d’avis, qu’elle mélangera les vrais coupables derrière la mort de son mari. Ils pensent que ses idées vont s’embrouiller et qu’elle livrera les secrets du club pour venger sa mort. Rien au monde ne pourrait s’avérer plus éloigner de la vérité.

« Madame Lennox, vous étiez présente lors de la fusillade qui a eu lieu la semaine dernière, derrière la Chicago Church of christ…
— C’est une question ou une affirmation ?
— Une question.
— J’étais là.
— Pourriez-vous nous décrire ce qu’il s’est passé ? »

Je marchais avec mon mari dans la rue. Vous étiez seuls ? Oui, nous étions seuls. Je n’ai pas vu le visage des assaillants. Êtes-vous sûre ? Je suis sûre. Vous marchiez seule avec votre mari ? Oui.
Les mêmes questions, les mêmes réponses, sans arrêt. L’interrogatoire, bien plus long que prévu, a duré une éternité pour la jeune femme de l’époque, qui n’aspirait qu’à pleurer son mari tout juste disparu. Bien sur la vérité, les faits, étaient tout autre. Mais sa version resta inchangée malgré les appels des flics, malgré leur multiple technique pour essayer tantôt de la rassurer, tantôt de l’amadouer, jouant la carte cliché du bon ou du méchant flic qui n’est là que pour la vérité, juste pour la vérité. Alma a rassemblé tout son courage et toute sa force cet après-midi là pour les affronter du regard, garder la tête haute et les lèvres closes sur les véritables évènements de la soirée. Il lui a fallu faire abstraction des flashs que lui imposait son cerveau depuis son arrivée à l’hôpital, celles de son homme étendu sur le sol, contre elle, son sang répandu sur le bitume.

Le temps avait été clément, pourtant, ce jour-là. Alma n’avait pas vu venir le malheur, elle s’était contentée ce jour-là comme un autre de monter à l’arrière de la moto, se serrer contre lui et son cuir, respirer son parfum comme si elle avait encore vingt ans et se dire que rien ne changerait jamais. Peu importe les embûches, peu importe les galères dans lesquelles elles s’étaient embarquées à ses côtés, et ceux du club. Ce qui la frustre aujourd’hui encore ce de ne pas avoir levé la tête au bon moment, juste trop tard, alors qu’un cri s’est élevé à l’avant du cortège. Tout s’est passé si vite, mais pas assez pour qu’elle oublie la douleur dans son épaule, celle du cri de son mari qui resterait ancré à l’intérieur d’elle comme un écho funeste. Un van noir, des visages cagoulés et puis plus rien. Juste le visage de Felix collé contre le sol, les yeux grands ouverts, s’étouffant avec son propre sang.

Excepté cette blessure, la jeune Alma de l’époque s’en était sortie quasiment indemne. Quelques éraflures et une légère perte de mobilité dans la main droite. Et pendant longtemps elle se demandera pourquoi elle, pourquoi pas lui ? Est-ce qu’il y avait une sorte de message venu de plus haut, pour elle ? Un jugement ? Des doutes qui devront s’effacer pour garder la force d’élever et protéger son fils. Alma ressortira de cet épisode traumatique plus féroce et obstinée que jamais.

— 2 —
GOT YOUR BIBLE, GOT YOUR GUN
Mars 2004

« Maman ! Maman ! Mamaaaaaaan !
— Wow hey, tout doux Cal ! »

Alma attrape son fils de six ans qui gigote et sautille au pied de son lit et le ramène avec elle dans le lit de ses parents, entre elle et Felix. Le petit Calum serre sa mère dans ses bras à l’en étouffer.

« Tu sais c’que tu devrais faire ? Tu devrais réveiller ton père aussi… un sourire mutin s’élève sur les lèvres de la mère puis du fils, conscient du danger du plan dans lequel il s’embarque. Mais la bêtise est trop tentante pour ne pas y céder.
— Comment on fait m’man ?
— C’est toi le p’tit génie dans l’histoire hey ! »

Alma lui ébouriffe les cheveux tandis que le jeune Cal se contente de se redresser sur ses pieds avec difficulté sur le matelas. La jeune mère de 29 ans retient un rire alors qu’elle voit son fils s’élancer sur son père.

« PAPAAAAAA ! » Felix s’éveille en sursaut, lâchant un soupir douloureux alors que le petit atterrit sur lui et que Love, elle, se marre derrière le drap de leur lit, consciente que c’est à elle que son mari enverra son premier regard noir. Ce qui ne loupe pas : elle le connaît par cœur.

« Hey fiston… C’est quoi toute cette énergie !
— T’as pas oublié hin ? Le KOS fait mine d’avoir oublié la sortie du jour.
— Qu’est-ce que j’ai pas oublié ? Hm. De faire la vaisselle ? De partir au travail ? J’ai loupé mon réveil ? Maman qu’est-ce que j’ai oublié ? »

Alma hausse les épaules, entre dans le jeu de son mari.

« Maiiissss ! On va à la fête foraine aujourd’hui !
— Ah ouiiii c’est vraiii ! Suis-je bête !
— Tu fais exprès ! »

Le petit fond dans les bras de son père et Alma à son tour se rapproche. Ils passeront un moment ensemble dans le lit avant de se mettre en marche pour leur journée en famille.
Love a 29 ans, a fini ses études et s’élève tranquillement dans son boulot d’avocate. Tout lui semble parfait, elle arrive à concilier sa vie de famille, son travail et son implication chez les Kings dont fait partie son mari. Entre eux, ça avait été tout à fait naturel. Ils se sont rencontrés 8 ans plus tôt alors que Felix entrait dans sa période de prospectorat, neveu d’un autre membre. Ils avaient attendu un an et demi qu’il soit patché pour déclarer leur relation. Calum n’avait pas tardé à arriver, et ils s’étaient mariés peu après sa naissance.

Felix contrastait beaucoup avec Alma et son caractère de feu, avec elle, il était toujours patient alors que son tempérament était plutôt du genre sanguin en compagnie de ses frères. Il ne se laissait bien sur pas marcher sur les pieds et leurs disputes avaient généralement la même finalité, plus agréable que l’entrée en matière. A travers cette relation, Alma avait découvert sa possessivité, sa jalousie et son besoin d’appuyer son ascendance sur les nanas qui tournaient autour de son mari. Les seules qui avaient osé mettre un pied sur son terrain s’étaient pris une table ou une porte en glissant, de manière tout à fait classe, aidée par Alma bien sur. Personne n’avait à poser un doigt sur Felix. Il était sien et s’il avait été voir ailleurs, elle l’aurait su. Car Alma sait tout.


— 3 —
ALL GOOD THINGS COME TO AN END
Mars 2017

« Reviens par-là… »

Il essaie d’attraper sa hanche nue pour la rapprocher de lui, à nouveau, mais comme d’habitude, Alma s’échappe, fait un geste en arrière en souriant et s’extrait du lit, un drap autour de la poitrine. Il grogne, elle sourit davantage alors qu’elle attrape une clope dans le paquet négligemment jeté sur la table de chevet en bois. La quadra pourrait tout à fait repartir pour un round en compagnie du KOS mais elle s’y refuse. Elle préfère prendre les devants la première en stoppant leurs échanges pour ce soir. Après tout, elle le sait bien : toutes les bonnes choses ont une fin, et elle préfère mettre un terme à cette nuit avec Gabriel avant que les choses se compliquent. Alma veut profiter des ces moments là avec parcimonie plutôt que de les bruler vifs et se retrouver à nouveau seule, ne pas savoir à qui s’adresser pour partager un peu d’intimité en toute confiance.

L’avocate observe le hors-la-loi alors qu’elle est debout près de la fenêtre. Le jour commence à se lever et les couleurs de la nuit s’évaporent au profit d’un joli dégradé à l’horizon. Encore une nuit ou elle n’a pas su résister à l’envie de venir le voir, luttant contre l’insomnie, luttant contre l’envie de prendre des médicaments. Alma déteste ses médocs qu’elle se traîne depuis l’adolescence. Plus de vingt ans qu’elle prend les mêmes, les effets sont moindres aujourd’hui mais elle refuse d’augmenter les doses, alors elle préfère espacer ses prises pour mieux s’endormir les quelques soirs où elle décide de s’assommer. Ses problèmes de sommeil sont héréditaires, paraît-il que son père avait les mêmes.

« Love ?
— Hm ? »

Alma tourne la tête vers Gabriel alors qu’il la gratifie d’un sourire particulier. Elle secoue la tête à la négative. Il lui donne presque envie de rester, peut-être même avec de la chance qu’elle finirait par s’endormir. Mais elle n’a pas envie de paraître faible et paralysée par la langueur de sentiments, qu’il n’y a d’ailleurs pas entre eux. C’est comme une sorte d’échange mutuel, agréable mais c’est elle qui décide quand il démarre et quand il s’arrête. Elle profite de lui, il en a surement conscience. La quadra finit sa cigarette qu’elle écrase et achève de prendre sa décision, un peu plus différente que celle prise quelques minutes plus tôt.
Alma se redresse et attrape ses affaires, se dirige vers la salle de bain.

« Je vais prendre une douche. »

Son regard est sans équivoque. S’il veut la rejoindre avant qu’elle s’en aille, c’est maintenant, elle veut profiter de lui avant de retourner chez elle. Elle a un petit-déjeuner à préparer.



_________________
i will not let anyone hurt you.
i'll burn the entire world just to see that shine in your eyes
I think I'll miss you forever, like the stars miss the sun in the morning skies, Late is better than never, even if you are gone I'm gonna drive, drive


Dernière édition par Alma L. Lennox le Jeu 11 Mai - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 1082
quartier : The Loop, Downtown
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Mer 10 Mai - 22:14

Rebienvenue beautey !
Ben dis donc tu es inspirée ! Y a déjà pas mal de choses intéressantes lààà :gosh:
J'ai hâte de découvrir la suite et je veux mon lien privilégié avec Kuku !

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas. Bonne rédaction

_________________
 
Wherever you go You know I'll be there
If you go far You know I'll be there
I'll go anywhere So I'll see you there

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : pandamalin | tumblr
Messages : 257
quartier : west side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Mer 10 Mai - 22:18

EH BAH DIS DONC MA BICHE !
Hâte d'en lire plus :aaaaaaaaaaaaaaah:

_________________


« My mercy prevailed over my wrath. »
They took everything from us. Then they call me a monster? The moment I sign that pardon, I proclaim the world that they were right. This ends when I grant them my forgiveness.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : @me
Messages : 479
quartier : Westside Chicago - au dessus du garage Ossinov
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Mer 10 Mai - 22:19

Héhéhé re-bienvenu m'dame!  :bye:
J'espère que tu m'auras à la bonne parce que t'as l'air méchante ! :red: j'espère aussi que t'aime pas les fourchettes :huhu3:

_________________



"There's only two ways an old lady makes it. Either you tell them everything or you tell them nothing. Anything else, shit falls apart."

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 267
quartier : Downtown - En colocation avec le sociopathe Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Mer 10 Mai - 22:49

JTE KEEEN DANS TOUS LES SENS :sex3: :sex3: :sex3: :sex3:

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava ; daya
Messages : 284
quartier : Une petite maison dans le West Side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Mer 10 Mai - 23:11

Lloyd : uhuhuhuh merci ça me fait plaisiiiiiiiirrr :gosh: :gosh: :gosh: :gosh: :gosh: :lilheart:
J'suis sur l'histoire là t'en auras rapidement plus :perv: :lilheart:
Oui elle m'inspire grave je suis contente même si suis un caca pour les fiches et que ça me gonfle, je pense m'en sortir mdr

Elijah : Comme je disais à Cha, y'en aura vite plus :red: :lilheart: mewcii :lilheart: :lilheart:

Nat : Mdr tu m'as tuée, A BAS LES FOURCHETTES #traumatise #needtherapy #howtokillafandom lol! lol! Merci mon bichon :lilheart: :lilheart: :lilheart:

Jade : MOI AUSSI J'TE KEEEENNN :sex2: :sex2: et j'te love What a Face :lilheart:

Hâte de trouver des liens avec vous tous ! :gosh:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : valingaï (avatar) - seven wonders (gifs) - Solosand (code signature)
Messages : 226
quartier : South Side. Un duplex assez spacieux qui se trouve assez proche de l'hôpital pour qu'elle puisse y être rapidement si besoin.
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Jeu 11 Mai - 9:21

:nope:
:nope:
:nope:
:nope:

T'es vilaine d'abord.

:nope:
:nope:
:nope:
:nope:

Non mais en vrai t'es pas vilaine. Nous faudra du lien.

HELLCOME BAAAAAAAAAAAAAAAAACK :gosh: :gosh: :gosh: :gosh: :gosh: :gosh: Ce personnage promet de FIFOU :perv: :perv: :perv: :perv: :perv: :perv: :perv:

_________________
You may see me struggle but you will never see me quit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : Avatar : Me ; Signature + gifs : Daya
Messages : 263
quartier : South Side - Studio dans un immeuble miteux, aux abords d'un square
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Jeu 11 Mai - 13:01

Welcome back avec ce nouveau personnage ! Hâte de voir la suite <3

_________________

   
U.C

   
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 474
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: Re: LOVE Jeu 11 Mai - 20:52


WELCOME TO CHICAGO !

Félicitations ! Te voilà validé(e) !


Eh ben  :gosh:  :gosh:  :gosh: Ce perso de FIFOU  :gosh: Une tuerie !  :vnr4: Elle est magistrale et j'ai franchement hâte de voir comment tu vas la faire évoluer sur le forum !  :perv: Rebienvenue avec cette avocate qui envoi du pâté (et c'est rien de le dire)  :red:  :red:  :red:

Congrats ! Tout est allé comme sur des roulettes et te voilà validé(e) ! Tu vas pouvoir t'en payer une tranche !

Quelques petits liens pratiques maintenant que tu as passé la grande porte :
- La gestion du personnage : Tu peux créer ta fiche de liens juste  . N'oublie pas d'aller recenser ton métier ici ainsi que ton logement ici. Tu peux même ouvrir un sujet de téléphone portable ici.
- La gestion globale : Si tu dois t'absenter ce sera par là ! C'est également là-bas que tu pourras dépenser tes points !
- Nos protagonistes : Tu vas pouvoir créer ton scénario dans ce coin-là et pour ce faire, faudra dépenser tes points justement !
- L'appel du devoir : Une petite section propre à Chicago 911 où tu pourras demander des situations RP ! N'hésite pas à aller jeter un œil (n'oublie pas de récupérer ton œil après quand même) !
- Flood et jeux : Tu pourras t'amuser là-bas ! Ne sois pas timide, va donc y faire un tour !
- Enfin, n'oublie pas d'être un membre choupinou et de voter régulièrement sur les top-sites ici ! Plus le forum sera connu, plus on aura de nouveaux membres alors GO GO GO !

Bien sûr, le staff est ta disposition si tu as besoin de quoi que ce soit !

Nous te souhaitons un excellent jeu sur Chicago 911 !


Revenir en haut Aller en bas
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : ava ; daya
Messages : 284
quartier : Une petite maison dans le West Side
Secrets
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Jeu 11 Mai - 21:29

Merci les filles :gosh: :gosh: :gosh: :gosh: :gosh:
Et merci pour la validation ! :lilheart: hâte de la jouer !

_________________
i will not let anyone hurt you.
i'll burn the entire world just to see that shine in your eyes
I think I'll miss you forever, like the stars miss the sun in the morning skies, Late is better than never, even if you are gone I'm gonna drive, drive
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
crédits : time to dance
Messages : 208
quartier : West Side
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: LOVE Ven 12 Mai - 6:41

omg, je débarque What a Face Rebienvenuuuue ♥️ (Jennifer Connely, tout ça, je fonds :gosh: ) Va falloir qu'on se trouve quelque chose avec mon Julian, je pense que ça pourrait carrément dépoter du haricot :gosh:

_________________
can you show me where it hurts ?
when I was a child I had a fever, my hands felt just like two balloons. now I've got that feeling once again, i can't explain you would not understand. this is not how I am ▬ i have become comfortably numb.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: LOVE

Revenir en haut Aller en bas
 

LOVE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: BIENVENUE À CHICAGO :: Service de douane :: VOUS POUVEZ CIRCULER-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.