Partagez | 
 

 SAISON II # EVENT 2

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 382
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Sam 7 Avr - 5:42




New year's eve



Saison III- Event 2  


Forcément Hawkins chipote parce que sinon il serait pas lui-même et je lui jette un coup d'oeil sourire en coin, mais je me laisse bien vite distraire par Judith qui vient finalement s'asseoir entre nous en répondant suffisamment brillamment pour me clouer le bec. Je fais claquer ma langue contre mon palet et prend une inspiration pas franchement véritablement agacée, ca me fait même plutôt marrer pour être franc. Pas vraiment le temps de me lancer dans des explications qu'elle réprimande son voisin gentiment et attrape le cigare laissé dans le cendrier. « Bon déjà... -Faut que j'immortalise ! me coupe Meghan en dégainant son portable à la vitesse de la lumière. Allez vas-y ma belle, montre-leur comment on fait et mouche-moi ces deux morveux ! Ba tient elle m'avait pas agacé depuis au moins cinq minutes avec ses manières de duchesse pompeuse. Je laisse retomber mon dos contre l'assise de la banquette et attend avec très peu de patience je dois bien le dire. - C'toi mouche-toi là ! Z'allez tout pourrir avec vot' truc de merde. J'préfère aller m'geler l'cul qu'voir ça. Et franchement pour le coup j'ai presque envie de le suivre sauf que c'est le mois de décembre qu'il fait moins quinze et que j'ai pas envie de devoir enfiler mille couches pour juste aller le regarder fumer une clope. Les deux déblatèrent sur le sujet comme si c'était la fin du monde et qu'il ne reviendrait jamais. Je roule des yeux, perds mon regard sur mes danseuses qui se trémoussent sur scène et les laisse finir leur petit échange qui m'intéresse pas plus que ca de toute façon. - Bon allez vas-y rigolo, raconte l'histoire Finit par me lancer Judith, recaptant mon attention. - Ah ca y est vous avez finie ? Bon premièrement. Je lui prends son briquet pourri des mains et le pose sur la table. Avec le mien ce sera mieux, si tu veux pas avoir l'impression de fumer de l'essence. Je lui tends mon zippo et continue. Tu chauffes le bout en le faisant tourner sans coller la flamme direct dessus ensuite seulement tu peux le foutre dans ta bouche et l'allumer, encore une fois pas direct sur la flamme....elle s'applique à exécuter mes indications plus ou moins à la lettre sauf qu'elle prend un peu trop vite la confiance. Et surtout n'avale pas la fu... ouai bon trop tard, elle est déjà en train de cracher ses poumons sur la table et je peux pas m'empêcher de rire. Meghan aussi et franchement plus bruyamment que moi, elle attrape le cigare de la main de ma serveuse pour j'imagine le reposer dans le cendrier pendant qu'elle s'étouffe. J'imagine mal....Un peu d'eau du coup peut-être ? Oui bon hey ca va c'est drôle et facile c'est pas ma faute. Je me penche finalement à son oreille l'air de rien.  J'en ai d'autre chez moi si tu veux t'entraîner. Je me redresse évidemment aussitôt et vient poser mon regard sur la soeur Hawkins qui est en train de fumer mon cigare et de se prendre en photos. Je roule des yeux et pousse un clair soupir, les joues gonflés. Ba vas-y fait comme chez toi je t'en pris. » Ouai parce que Judith c'est une chose, elle au moins je sais où elle va coller sa bouche...Meghan c'est une autre histoire.

« Tu veux faire un peu d'pub pour ta boite ? J'suis mannequin, je peux t'attirer du monde ! Quoi ? Je lui jette un oeil tandis qu'elle me décroche un sourire en reposant son téléphone sur la table et en faisant valser ses cheveux plutôt gracieusement. Ouai j'sais Kurtis l'a déjà mentionné et tu comptes faire ca comment exactement ? en te prenant en photo un cigare dans la bouche ? Je me moque gentiment c'est pas comme si ca allait promouvoir mon club. - Un p'tit hashtag et je remplis ton club deux semaines. Je continue de me marrer, jette un oeil a Judith qui apparemment en à rien à foutre et s'intéresse à tout sauf ce qui se passe autour de la table. C'est pas censé être sa copine ? - Ba écoute jt'en pris fait toi plaisir ma grande ! Grimpe sur la scène, fume le cigare, peu importe, je te laisse faire ton business ! Je lui adresse un geste de tête et elle continue avec ses sourires, se penchant de plus en plus sur la table. Ce serait pas la soeur de Kurtis et si j'avais pas connaissance du fait qu'elle peut en réalité pas me blairer, je pourrais presque croire qu'elle me fait du gringue. - Qu'est-ce qu'y a ? Je me retourne vers Judith avec un sourire. Kurtis te manque ou tu te remets pas ? Je savais bien que t'était une petite nature dans le fond.» Et en parlant de Kurtis je l'aperçois de nouveau du coin de l'oeil.
(c) black pumpkin

_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : ava+gifs me
messages : 547
quartier : downtown ; en coloc avec le fabuleux mais chelou Matthew Goodwin

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Mar 10 Avr - 10:10




event II

happy new year

Petite blague tout à fait charmante de la part de Maximilian alors que je tâche de revenir à une respiration normale, qui ne manque évidemment pas de me faire sourire. Je lui donne un léger coup de genoux dans le sien sous la table, incapable de m’exprimer dans un premier temps. J’ai envie de lui dire qu’il verra bien s’il continuera à faire le gros malin, mais au final, oui, il le verra. Autant lui laisser du suspense.

Et puis de toutes façons alors que je me remets et entre deux coups de cheveux type publicité pour shampooing vivante, il est plutôt accaparé par Meghan qui n’hésite pas une seule seconde à flirter juste sous mon nez sans aucun complexe. Bon ok c’est pas comme si elle savait quoi que ce soit. Mais je peux être de mauvaise foi si j’ai envie, on est dans ma tête. Donc elle prend de la place physiquement, à moitié calée sur mes genoux et en plus lance ses propositions pleines de sourires. Donc là c’est le moment où je fais le discours sur notre relation sans label : bla-bla-bla-bla-bla-bla-bla-bla-bla-bla-bla-bla-bla-bla, bla-bla. Voilà, ça c’est fait, on l’a dans les grandes lignes. Alors oui peut-être que c’est pas forcément légitime, j’en sais foutrement rien tout ce que je sais c’est que ça me déplait. J’ai envie de la tirer par la robe et la remettre à sa place. Et c’est quelqu’un que j’aime bien, alors elle a déjà cette chance. Je les observe, la paille de ma boisson glissée entre mes lèvres et je fais un énorme, je dis énorme c’est pas de l’abus, effort pour ne pas lever les yeux au ciel jusqu’à m’en décrocher le nerf optique. Ou me la jouer Kurt, démo : épaules rentrées, grosses joues puis soupire qui déclare un tsunami de l’autre côté de la planète, et enfin départ en trainant une carcasse longiligne, en grognant et piétinant la langue anglaise. Ça me ferait presque rire si le petit manège de sa jumelle me tapait pas sur le système.

« Ba écoute jt'en pris fait toi plaisir ma grande ! Grimpe sur la scène, fume le cigare, peu importe, je te laisse faire ton business ! Ben oui fais-toi plaisir Meghan, sers-toi dans cet univers qui n’est que le décor de ta petite pièce de théâtre, prends mon mec sous le bras, j’te file un Tupperware pour le voyage tant qu’on y est. Elle se penche encore sur la table, lui ses sourires et ses charmes sans problème et le voilà, le voilà : petit roulé du regard de Williams, le juge met 10 points d’emblée. Qu'est-ce qu'y a ?
— Hm ? Pure expression alors que je suis surprise par la question d’un coup, comme il était en grande discussion avec sa nouvelle BFF j’sais pas. Il sourit quoi.
— Kurtis te manque ou tu te remets pas ? Je savais bien que t'était une petite nature dans le fond. Je l’observe avec un air légèrement moins contrarié dans le sens ou évidemment ça me fait marrer. Je sais pas quand on a prit cet abonnement 100% moqueries mais ça s’est pas arrêté quand on l’a upgradé avec le forfait sexe régulier. En même temps je lui ai vachement donné l’avantage dès mon audition donc depuis j’essaie de rééquilibrer la balance.
— Nan mais je mange une salade de cheveux depuis dix minutes alors j’entends pas spécialement c’qui s’trame. Petit sourire presque un peu trop coincé adressé à Meghan qui tourne aussi son visage vers moi, pas consciente pour deux sous comme ça m’ennuie. Je me redresse dans la banquette, dépose mon verre, l’attrape par les hanches et la fait basculer en arrière pour retrouver un champ de vision dégagé (et reprendre ma place). voila ! Tu m’excuses ma chérie mais tu respires mon air depuis tout à l’heure et en plus regarde v’la ton frère, débrouilles-toi pour le dérider. (lui, pas Max). Je redonne mon attention au patron du Crash. Une petite nature mais oui monsieur bien sur, je pense que tu peux pas tester ma nature, tu t’endormiras avant. » Petit sourire en coin pour la 10 s’il-vous plait. Mais ma pette stratégie de détourner l’attention de Meghan ne fonctionne que quelques secondes du coup et elle vient se recoller à moi sans ménagement. C’est reparti pour un tour.


© TITANIA

_________________


i guess that no one ever really made me feel that much higher
boy, it's you I desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 850
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Sam 14 Avr - 9:37





event #2
happy new year & all that crap  
Il descend les quelques marches de la mezzanine du coin VIP pour rejoindre le petit peuple. Prendre un peu d’air lui fera du bien. Il commence à sentir l’alcool lui monter à la tête. Pourtant il a l’habitude de boire. Mais la fatigue commence à salement s’accumuler et Kurt encaisse moins bien. Il joue des coudes, titube un peu et atteint finalement le coin fumeur, réservé aux employés. L’allée avec les bennes à ordures où Judith a un jour pris une raclée en aucun cas méritée en gros. Il a du mal à tenir droit et tangue alors qu’il cherche à tirer son paquet de cigarette de sa veste.
« Veste de merde » marmonne-t-il, comme s’il s’agissait d’un seul mot (vestemerde), avant d’aller s’appuyer mollement contre le mur le plus proche. Il se gèle le cul mais ça vaut le coup. L’air glacial lui picote le visage et le réveille. La nicotine aussi lui fait du bien. Il tire son portable et s’essaie à rédiger un SMS pour Joleen. Il ne sait pas trop de quoi il pourrait bien lui causer alors il se contente de lui envoyer un "slt sa va" sur lequel, Kurtis espère qu’elle pourra rebondir.
Il attend, s’agace, et gratte nerveusement la peau déjà à vif près de l’ongle de son pouce. Une mauvaise habitude dont il aimerait se débarrasser mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Il finit par se faire mal, porte son doigt entre ses lèvres et le suçote distraitement, sentant bien vite le goût métallique et écoeurant du sang  remplir sa bouche. Il termine sa clope, crache un mélange de sang et de salive sur le sol et fourre rageusement son téléphone inutile dans sa poche.

Il retourne à l’intérieur du Crash et repère Thomas au bar. Kurt s’en approche et lui donne une tape dans le dos pour lui signaler sa présence. Leur relation est loin d’être au beau fixe depuis qu’il  l’a accusé de s’être tapé son plan fesses et d’avoir conduit à leur rupture… Ce soir, le motard veut faire amende honorable, histoire de commencer cette nouvelle année à venir sur de bonnes bases. Il n’a pas la place de s’asseoir à ses côtés au comptoir mais reste près de lui et engage la conversation. Pas simple à cause de la musique et de sa mâchoire toute engourdie par l’alcool. Ils ont du mal à se comprendre, mais quand Kurt propose de lui payer un verre, Thomas accepte volontiers et ils trinquent ensemble. Quand le hacker lui demande s’il est venu seul, Kurtis secoue la tête et désigne la zone VIP.
« J’suis v’nu 'vec la frangine ! Faut ch’te la présente, chu sûr qu' vous v's entrendrez bien » lui lance-t-il dans un sourire empreint de fierté, et très alcoolisé (sans réaliser qu'il a écorché plusieurs des mots de sa phrase). Thomas semble approuver l’idée et Kurt lui fait savoir qu’il va pisser avant de s’éloigner sans plus de cérémonie.

Il recommence à tanguer, se maudissant de ne pas avoir profité de sa sortie clope pour pisser. Et puis il se fait la remarque que Max aurait râlé qu’il pisse dans la ruelle… Il atteint les toilettes, fait sa petite affaire, et retourne auprès de ses camarades. Il trouve Jude et Max en train de parler et sa sœur en train de pianoter sur son portable. Kurt se laisse tomber à ses côtés, épuisé par son aventure.
« T’fais quoi ? » demande-t-il en appuyant son menton sur son épaule fine.
« D’la pub pour ton boss ! »
« Hein ? Pourquoi ? »
« Pourquoi pas ? » lui sourit Meghan en continuant de faire défiler des photos d’elle, un cigare entre les lèvres. Kurtis a l’impression de voir l’exacte même photo passer…encore et encore et encore… « Avec mes milliers de Followers, je vais attirer du monde ici ET m’attirer les faveurs de ton précieux Max... »
« Pourquoi t’veux ça ? »
« J’en sais rien moi. ...Pour te faire plaisir. »
« Ah… OK, cool » lui sourit-il, ravi par ce revirement de situation, s’affalant encore un peu plus sur la banquette, faisant reposer une bonne partie de son poids sur sa jumelle, concentrée.
« Voilà ! Posté ! Le Crashdown devrait être THE place to be pour quelques jours » lance-t-elle à l’adresse de Max lorsqu’elle sent que le flot de paroles s’est un peu tari entre lui et la serveuse. « Je bois à ça. »
« J’pu d’verre… »
« T’as assez bu toi. Y a des trucs à manger ici ? » demande-t-elle au gérant des lieux, histoire d’éponger un peu l’alcool qu’elle a ingurgité, se penchant sur Judith sans se soucier de la déranger le moins du monde.



Code made by Wanderlust

_________________


let's start a riot



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 382
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Sam 21 Avr - 18:01




New year's eve



Saison III- Event 2  


Judith laisse donc finalement échapper ce qui l’agace à savoir concrètement Meghan ou plutôt sa façon de prendre pleinement possession de l’espace qui l’entoure et ca me fait plutôt marrer de la voir la remettre à sa place. Littéralement. Elle l’attrape et la rassoit correctement comme une gamine de cinq ans qui aurait eu l’audace de mettre ses coudes sur la table. C’est franchement drôle à voir je vous assure. «  Une petite nature mais oui monsieur bien sur, je pense que tu peux pas tester ma nature, tu t’endormiras avant.  J'hoche la tête l'air de dire, mais oui bien sûr, les sourcils levés et le sourire qui point à mes lèvres. - Ah ouai ? T'es aussi chiante que ça ? Nan parce que le but c'est pas de les endormir les mecs Judith...Je lève mes mains devant moi. Je dis ça pour toi. Demande à Meghan ! j’esquisse un signe de tête dans la direction de la principale intéressée. Je suis sûre que la gente masculine n’a plus aucun secret pour elle. Je dis pas que c'est une traînée hein, mais à mon avis elle a dû voir passer un sacré bon nombre de bites dans sa courte existence. Je jette un regard à la brunette et lui offre un sourire, pas vraiment sûr de toute façon qu'elle écoute vraiment ce qui se passe autour de la table, trop occupé à pianoter sur son téléphone. Kurtis finit par revenir nous gracier de sa présence et vient s'échouer près de sa soeur avec qui, je le vois du coin de l'oeil, se mettre en pleine conversation et en profite pour glisser discrètement ma main sous la table et sur la jambe de ma serveuse. Je me tourne vers Judith sourire aux lèvres et l'écoute pinailler.

« Voilà ! Posté ! Le Crashdown devrait être THE place to be pour quelques jours J'acquiesce d'une moue ceci dit réservé, j'attends de voir si elle est aussi populaire qu'elle veut bien le faire croire ou le croire elle-même pour ce que ça vaut. Et bien écoute si ça me double mon chiffre d'affaire, je me ferais un plaisir de te faire servir notre meilleure champagne la prochaine fois que tu viendras, tu pourras même choisir une de mes danseuses pour un petit show privé si ça te chante. Ma main glisse et remonte lentement le long de la cuisse de Judith et je reste pour ma part parfaitement placide, bien qu'intérieurement je m'amuse comme un gamin, un gamin avec de sales pensées.  - Je bois à ça. - J’pu d’verre… -  T’as assez bu toi. Y a des trucs à manger ici ? »  Quelque part j'ai bien envie de lui dire que Kurtis est assez grand pour décider lui-même de si il a envie de boire, mais en même temps il est déjà clairement suffisamment fait pour ce soir en tout cas pour l'instant. J'ôte ma main en vitesse alors qu'elle se penche au-dessus de ma voisine et lève mon verre de flotte avant d'en avaler une gorgée.

Et non c'est pas un restau ma jolie, mais y a un dinner ouvert vingt-quatre-vingt-quatre à deux pas si t'as vraiment besoin d'épongé ! Hein Kurtis ! J'hausse la voix avant de me marrer. P'tête que tu devrais penser à manger un truc qui soit pas liquide si tu veux survivre et pouvoir aller à tes douze brunchs. Je me retourne vers Judith qui continue de siroter son truc et m'adresse cette fois-ci à elle. Notre petit Kurtis à un emploi du temps de ministre figure-toi! »
(c) black pumpkin

_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : ava+gifs me
messages : 547
quartier : downtown ; en coloc avec le fabuleux mais chelou Matthew Goodwin

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Mer 25 Avr - 11:30




event II

happy new year

« Ah ouai ? T'es aussi chiante que ça ? Nan parce que le but c'est pas de les endormir les mecs Judith...
— Ah ah ah…
— Je dis ça pour toi. Demande à Meghan ! Je suis sûre que la gente masculine n’a plus aucun secret pour elle. J’ai envie de lui sortir un truc bien piqué, bien piquant comme il se doit mais rien ne me vient à l’instant précis, je me contente de l’observer avec mes petits yeux plissés. Est-ce qu’il est conscient qu’elle le drague depuis qu’elle a posé son cul sur la banquette ou pas ? Parce que ça me paraît évident à moi et peut-être au reste de la salle.
— T’inquiètes pas va, je tapote sa main, un petit sourire aux lèvres, généralement je trouve mon chemin pour pas être soporifique. Mais je peux pas en dire plus (dommage pour lui), parce que Meg revient dans le jeu visiblement sans même se soucier de ma présence à nouveau. Je croyais qu’on était potes à ce stade elle pourrait davantage m’adresser la parole plutôt qu’à Max hein, c’est le monde qui tourne à l’envers ! Je me renfonce dans la banquette et reprend mon soda, ma paille et les observe tour à tour, sans problème majeur et les pensées concentrées à maudire l’échange jusqu’à ce qu’un point de contact sur ma cuisse me fait littéralement changer de sujet, entre moi et moi-même. Je ne bouge pas, reste immobile, surprise (agréablement, cela va de soi) et me contente de capter son sourire du coin de l’œil, le mien se formant indéniablement autour de la paille de mon verre.
— Voilà ! Posté ! Le Crashdown devrait être THE place to be pour quelques jours. Soudainement ce qu’elle raconte n’a plus aucun intérêt pour moi, et surtout pour mes pensées qui s’éloignent vers des contrées peuplées d’images beaucoup moins subtiles que le numéro de charme de Meghan. Enfin subtil, vite fait. Y’a que Max et Kurt lui-même pour pas faire le lien mais peu m’importe. Je n’écoute qu’à moitié ce que Max raconte par la suite, me délecte du contact et du jeu mis en place qui fait battre un peu rapidement mon cœur. Hm, garder une relation secrète parfois ça a du bon, ça met un peu de piment et j’aime jouer c’est évident. Sa main remonte lentement le long de ma peau et déclenche une série de frissons le long de ma colonne vertébrale et je me dis : vivement, seigneur, la fin de cette soirée. Accordez-moi au moins que le temps passe vite, qu’on soit tous contents de passer à une nouvelle année, bla-bla-bla pour rentrer chez lui commencer 2018 comme il se doit. Je lui jette un œil, il est parfaitement tranquille, rien sur son visage ne le trahit. Intéressant. Déjà qu’il faisait chaud dans cet endroit, ça va vite devenir insoutenable !

Mais évidemment, nouvelle intrusion de Meghan qui sonne le glas de notre petit expérience. Elle a le don de tout saloper ce soir, celle-là ! Mon dieu ! Elle se penche au-dessus de moi et le contact est rompu. C’est bien dommage, j’appréciais le peu de peau à peau que l’on avait pour l’instant. Et non c'est pas un restau ma jolie, mais y a un diner ouvert vingt-quatre-vingt-quatre à deux pas si t'as vraiment besoin d'épongé ! Hein Kurtis ! J’imagine qu’ils causaient de manger ou je ne sais quoi. P'tête que tu devrais penser à manger un truc qui soit pas liquide si tu veux survivre et pouvoir aller à tes douze brunchs. Je ne sais définitivement pas de quoi ils causent mais peu m’importe, j’ai lâché l’affaire. Ce qui n’est pas le cas de Max qui s’adresse à moi désormais : Notre petit Kurtis à un emploi du temps de ministre figure-toi !
— Hm, ah ouais ? Je ne suis pas du tout là, plutôt occupée à m’imaginer de quelle manière je pourrais le teaser, à ce stade je n’ai même pas la chance de pouvoir jouer au jeu du caché-découvert, si j’enlève un morceau de tissu je suis littéralement à poil, hahaha. Et ça veut dire quoi ça ? C’est pour ça qu’il s’est sapé pour rencontrer le président ? Franchement, t’es charmant comme ça Kuku, tu devrais faire ça plus souvent. J’adresse au gardien de Ringo un grand sourire aussi adorable que possible, je me moque pas, ça lui va bien enfin ça irait un peu mieux s’il tirait pas une gueule de dix pieds de long. Vous comptez faire quoi après, c’est quoi le programme, j’imagine que vous sortez tous les deux ? Et toi, Max, tu comptes faire quoi, tu restes jusque la fermeture ? » Je dépose mes bras croisés sur le table, et laisse mon regard faire des allers retours entre mes interlocuteurs, sourire mutin uniquement adressé à mon patron.


© TITANIA

_________________


i guess that no one ever really made me feel that much higher
boy, it's you I desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 850
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Dim 29 Avr - 17:02





event #2
happy new year & all that crap  
Kurt ouvre la bouche pour renseigner sa sœur. Non, y a rien à bouffer. Ils veulent leurs clients ivres pour qu’ils arrêtent de surveiller leur portefeuille et ne regarde pas à la dépense… Et quand ils ont un trop gros coup dans le nez et deviennent ingérables, lui et ses collègues gorilles sont chargés de gentiment les escorter vers la sortie la plus proche.
Mais Max le devance. C’est qu’il est en pleine possession de ses moyens alors que sa langue et sa bouche sont toutes engourdies et ne lui facilitent pas la tâche. Il tourne au ralenti pendant que le décor tourne, lui, tout court. Il parvient tout de même à lever son majeur en direction de son patron quand il le moque.
« Ouais, il faut prendre rendez-vous avec Monsieur maintenant ! J’ai dû insister mille ans pour qu’il libère cette soirée » s’en mêle Meghan, avant d’enchainer en faisant savoir à Max qu’elle ne va cependant pas s’en plaindre parce qu’habituellement, il n’est pas fichu de garder un job plus de deux semaines consécutives…
Mais le coursier n’a pas l’occasion de s’offenser. Judith lui adresse la parole et il se tourne vers elle pour l’écouter et lui répondre.
« J’l’air d’un pingouin ou quoi… » soupire-t-il en tirant un peu sur le col de sa chemise , avant qu’elle lui demande des infos sur son planning. « J’sais pas, j’vais suiv' comme d’hab » lui répond Kurt dans un sourire enivré et complice. Elle n’en attendait certainement pas moins de sa part. Kurtis : l’éternel suiveur. Mais ça ne le dérange pas. Il faut bien des suiveurs pour qu’il y ait des leaders, non ? Il fait sa part, se rend utile à la société comme ça. Merci qui ?

Il les laisser parler entre eux et se perd dans la contemplation du plafond et de ses lumières. Il se laisse éblouir par les spots, observe les couleurs se mouvoir avec plus ou moins de rapidité et commence à somnoler.
Et puis il entend quelque chose qui le ramène brutalement à la réalité. Sa sœur est en train de demander à Max comment faire pour obtenir une danse privée. Kurt se redresse et pose son regard vitreux et réprobateur sur elle puis son patron.
« C’non. »
« Retourne pioncer toi » le sermonne Meghan en plaquant sa main sur son visage qu’elle repousse pour le contraindre à se vautrer de nouveau. « J’suis dans un club de striptease, je vais pas rester dans mon coin à regarder par terre ! »
Ca ne lui plait pas du tout.
« Tu peux m’arranger un truc ? » se renseigne encore sa jumelle, penchée vers Max, un sourire lubrique affiché sur son visage à l’expression provocatrice.      


Code made by Wanderlust

_________________


let's start a riot



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 382
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Mar 8 Mai - 5:40




New year's eve



Saison III- Event 2  


Ça me fait sourire, clairement elle s'arrête là parce qu'on est pas tout seul parce que sinon connaissant l'énergumène comment dire qu'elle aurait su prouver son point. Enfin c'est pas très grave je sais déjà qu'elle est pas soporifique de toute façon...

Je profite de la situation pour taquiner gentiment Kurtis qui manque clairement de fraîcheur la tout de suite, je me moque, mais en vérité je suis pas sûr qu'il survive aux mille plans que sa soeur semble avoir concoctée et auxquels elle compte visiblement bien le traîner. Il me le rend bien malgré le flou qui l'entoure et m'adresse un doigt d'honneur probablement mérité et qui me décroche un sourire amusé. Sa soeur de nouveau m'alpague et se penche outrageusement sur la table pour me raconter que c'est presque digne d'un miracle à son sens que Kurtis est réussi à se maintenir dans ce job, j'hoche la tête pour pas la contrarier, mais je suis pas franchement d'accord non seulement il a ce job depuis un bail, mais si je ne m'abuse il tient bon sur truc de livreur à côté, ça me paraît donc un peu facile et pas franchement juste, mais j'ai pas nécessairement envie de contredire Meghan et de la voir argumenter sur le sujet, surtout pas si le principal intéressé est pas capable de se défendre ce qui semble être le cas ou peut-être que lui aussi préfère la laisser piailler et c'est pourquoi il se concentre plutôt sur les compliments que lui adresse Judith dont la pause est largement dépassée maintenant, mais bon c'est l'avantage d'être dans les petits papiers du patron non ?

« Vous comptez faire quoi après, c’est quoi le programme, j’imagine que vous sortez tous les deux ? Et toi, Max, tu comptes faire quoi, tu restes jusque la fermeture ?   Je laisse Meghan ré-exposer son plan en long en large et en travers et lorsque je finis par voir une perche dans un silence qui dure plus de trois secondes top chrono je m'y engouffre à mon tour pour répondre à ma serveuse. -Yep ! Je vais faire la fermeture, histoire de m'assurer que tout est en ordre comme d'hab et ensuite j'ai deux-trois trucs un peu plus fun en tête, j'y réfléchis encore... » je dis rien de plus et me contente de lui adresser un sourire taquin, elle comprendra toute seule j'en doute pas. - En parlant de truc fun, ça se passe comment pour acheter une danse VIP ? me lance alors Meghan à ma plus grande surprise, je laisse échapper un rire avant d'ouvrir la bouche pour lui expliquer le process, mais Kurtis intervient comme sortie de nulle part. - C'non. Elle le rebrousse tout de suite et l'invite à retourner pioncer, je secoue la tête et jette un regard à Judith en mode Jeeez c'est deux là quoi... - Tu peux m'arranger un truc ? Je jette un coup d'oeil à Kurtis qui n'a pas l'air ravi et reporte mon regard sur sa jumelle. - Je vais déjà te montrer comment ça marche et ensuite on verra ça ! C'est pas dramatique, mais je ferai rien sans l'accord de Kurtis après tout loin de moi l'idée de m'immiscer de quelque façon que ce soit entre lui et sa twinster et encore moins de lui donner de quoi venir chipoter sur mon épaule, mais dans l'immédiat c'est l'heure pour moi de toute façon de faire le tour, de serrer quelques mains et de m'assurer que tout se passe comme prévu. Allez ramène toi ! t'as de la chance je te fais la visite guidée. Je me lève et passe une main sur ma chemise pour en lisser les plis et me plante devant Judith qui va nécessairement devoir bouger pour que je puisse m'extirper, ce qu'elle finit par faire. Finit ton verre et au boulot princesse ! Je lui balance ça vite fait en passant, ma main glissant dans le bas de son dos. Un geste pas forcément notable, mais qui n'a pas franchement le même sens qu'avec mes autres filles. Quant à toi t'inquiète pas je m'occuperais bien de ta soeur. » Je lève mes sourcils avec un air clairement moqueur et zéro sérieux, mais connaissant Hawkins pas sûr que ça fasse son chemin.

On s'éloigne un peu, je joue le commerçant en saluant de trois grosses têtes avec les poches pleines au passage et glisse quelques mots gentillets à une ou deux danseuses qui ne se baladent plus qu'elles n'aguichent mes clients. Je lui explique deux, trois trucs et finalement lorsqu'on arrive vers le couloir menant aux salles privés, la brunette devient un peu silencieuse, en réalité ça fait bien quelques minutes qu'elle n'a rien dit, ce qui ne lui ressemble pas trop. « Ba alors t'es bien silencieuse d'un coup, qu'est-ce qui t'arrive ? Elle m'adresse un sourire un peu retenu et je me dis que ça présage pas grand-chose de bon ou en tout cas, ça me laisse un peu perplexe. - Je suis contente qu'on ai l'occasion de se retrouver seuls...un silence s'impose de lui-même avant qu'elle ne poursuive. Parce que je voulais te parler d'un truc et disons que...c'est pas avec Kurtis à côté de moi que j'en aurais eu l'occasion. Je fronce les sourcils, persuadé qu'elle vient encore me plaider la cause de son frère, voir me demander de le laisser revenir à sa vie hors club et tout le tintouin. C'est que ça à l'air sérieux dis donc !Détend toi je vais pas te manger !  J'essaye de détendre un peu le truc et pose une main furtive sur son épaule de façon mécanique avant de continuer à avancer de quelques pas. Je l'entends prendre une inspiration et m'attend à peu près tout sauf à ce qui suit. - Je sais que ça sort de nulle part et crois-moi j'en suis la première surprise parce que...elle me toise de haut en bas et reprend un peu d'aplomb. T'es pas vraiment mon type à la base, mais bon après tout c'est pas comme si j'étais connue pour savoir choisir les types avec qui je sors. Elle laisse échapper un rire que j'imagine faussement amusé et moi je commence à comprendre où elle va et je préférais qu'elle s'arrête là, mais elle est bien trop lancé apparemment et j'ai pas vraiment l'occasion de dire quoi que ce soit. Sinon je serais pas célibataire bien que fabuleuse quand même précisons le. Cette fois elle laisse échapper un sourire un peu plus sincère. Bref peut-être que justement j'ai besoin de changement et je sais pas j'ai l'impression qu'on pourrait bien s'entendre en réalité... Elle se rapproche un peu plus de moi, je sais pas trop si je la stop maintenant là ou si je la laisse finir, non parce que ca me déstabilise un peu de la voir s'exprimer sans ses grands airs et sans en faire des tonnes. Y a clairement un feeling et... Okay non bon je peux pas la laisser poursuivre. - Humm Meghan. Je la coupe dans sa déclaration. Je suis flatté crois-moi. Je porte machinalement ma main à ma poitrine. Mais je suis désolé, au-delà du fait que tu sois la frangine de Kurtis, je fais pas dans les relations de ce genre et... Cette fois, c'est elle qui me coupe, un air un peu moins ouvert sur le visage. - Oublie ça ! Elle secoue sa main dans le vide et se met à rire, retrouve cet air un peu surfait. L'alcool, la fête, ça monte à la tête. Elle gigote et fuit clairement mon regard. J'ai encore une fois un peu trop bue, d'ailleurs tu peux m'indiquer où sont les toilettes ? Il est temps que je me refasse une beauté. J'hésite entre finir le fond de cette discussion et puis finalement je me dis que ça ne ferait que l'embarrassé un peu plus et que si je pouvais en plus m'éviter le truc, pourquoi se forcer hein. - Au bout du couloir à droite. » Elle m'adresse un sourire et se casse sans demander son reste et moi je pousse un soupir, putain celle-là je l'avais franchement pas vu venir....

(c) black pumpkin

_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : ava+gifs me
messages : 547
quartier : downtown ; en coloc avec le fabuleux mais chelou Matthew Goodwin

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Ven 11 Mai - 13:08




event II

happy new year

Meghan m’expose son plan de soirée bien, bien chargé et je jette un regard étonné à Kurtis. Il va l’accompagner à tout ça, vraiment ? Et lui porter son sac à main aussi ? Tenir son téléphone pendant ses selfies ? Je suis prête à parier qu’il fait déjà tout ça, lui lace les chaussures, etc… Parfois, leur duo me fait rire et parfois ça me fatigue. Rester à la baraque avec les deux en même temps, hm, ça peut vite devenir ingérable. Ils sont extrêmement différents et pourtant semblent se compléter, heureusement que Kurtis est une pate molle sinon il irait pas bien loin ceci dit. Je hausse les sourcils, acquiesce et redonne mon attention à mon troisième interlocuteur.
— Yep ! Je vais faire la fermeture, histoire de m'assurer que tout est en ordre comme d'hab et ensuite j'ai deux-trois trucs un peu plus fun en tête, j'y réfléchis encore... Je souris en retour de ses petites paroles et son air de gros malin. Ça tombe bien j’avais des plans similaires en tête, mais de toutes façons je n’ai encore une fois aucune chance d’en placer une que Meghan revient poser son trône à peu près partout où elle a envie et reprend le fil de conversation.
— En parlant de truc fun, ça se passe comment pour acheter une danse VIP ?
— C’non. Je capte le regarde de Maximilian qui a l’air plus que perplexe face aux deux Hawkins, moi ça me fait rire, j’acquiesce dans sa direction l’air de dire “non non tu rêves pas“ et lui glisse :
— C’est toujours comme ça.
— Tu peux m'arranger un truc ? Je termine mon soda et jette un regard à Kurtis qui tire une gueule de dix pieds de long et honnêtement je me marre. Elle lui en fait voir de toutes les couleurs c’est un truc de fou. Je secoue la tête.
— Je vais déjà te montrer comment ça marche et ensuite on verra ça ! Évidemment ! Duh. Allez ramène toi ! t'as de la chance je te fais la visite guidée. Ah, ça va être à mon tour de décaler et d’ailleurs, Madmax se manifeste assez rapidement : Finis ton verre et au boulot princesse !
— Yep, c’est reparti. Je jette un coup d’œil à ma montre et oui, j’avoue que là j’ai abusé. Mais c’est ça aussi me faire asseoir sur une banquette avec du beau monde après j’oublie beaucoup de choses. Héhéhé. Sa main glisse dans mon dos, tire un léger frisson sur ma peau, j’apprécie ces petits gestes simples qui promettent, tacitement, que la soirée sera meilleure à son terme. Il reste un tout petit glaçon dans mon verre, je le récupère entre mes lèvres et me décaler pour le laisser passer. Je me redresse, fais craquer mon dos, récupère mon briquet que j’avais posé sur la table.
— Quant à toi t'inquiète pas je m'occuperais bien de ta sœur. Hahaha, ouais ouais. J’observe mon mec, ma pote et son jumeau tour à tour. Bon. Ça fait pas l’unanimité de notre côté spectateur en tout cas. La petite remarque de Maximilian fait son chemin chez Kurtis et il tire à nouveau sa tête de grumpy, multipliée par le pourcentage de son amour pour sa sœur, qui est outrancier à ce stade. Sur ces mots, les deux s’éloignent et je reste une petite minute avec Kurtis.
— Ça va Kurt ? Tu veux un petit remontant offert par ta serveuse préférée pour supporter la soirée ? Et je parle pas d’alcool. Je lui souris, main posée sur la table. Je dois retourner bosser mais si vous êtes là encore à ma prochaine pause, viens fumer une clope avec moi du coup j’ai pas eu le temps. Passez me faire un bisou avant de partir quand même. J’ai pas l’impression que mes paroles arrivent complètement à son cerveau. Kurtis ? Bon, laisse tomber. Fais signe quand t’as envie et si tu te sens pas bien, passe au bar, j’ai des trucs, cachets et autres conneries. » Sur ce je pose une main sur son épaule comme pour lui assurer mon soutient et fais mes premiers pas pour retourner au travail, en l’espace de quelques secondes j’ai perdu toute motivation, je jette un œil plus loin à Max et Meghan, pousse un soupir et me remets au boulot.


© TITANIA

_________________


i guess that no one ever really made me feel that much higher
boy, it's you I desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


ADMIN ٩(◍•ᴗ•◍)۶❤
crédits : inconnu (avatar) Myuu.BANG (code signature)
messages : 850
quartier : une petite maison dans le West Side, achetée avec l'héritage de son père, décédé lorsqu'il avait 16 ans
physique : le corps de Kurtis est couvert à 70% de tatouages dont la plupart ont été réalisés par lui-même / il a une cicatrice au niveau de la cuisse droite (balle reçue), du torse (poignardé et opéré) et a le nez légèrement dévié (il l'a cassé plusieurs fois)

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Ven 11 Mai - 19:17





event #2
happy new year & all that crap  
Dire que ça ne lui plait pas est un euphémisme. Kurtis déteste quand sa sœur se comporte de cette façon… Comme une trainée. Pourquoi est-ce qu’elle fait ça ? Pour l’énerver ? se venger de quelque chose qu’il a dit ou fait un peu plus tôt dans la soirée ? C’est sûrement parce qu’il a bu et que ça ne lui plait pas ! Mais elle a bu elle aussi et puis MERDE, il peut bien faire ce qu’il veut, non ? L’idée qu’elle s’installe dans un des boxe et mate une des filles du club se trémousser, qu’elle se fasse caresser, que la fille lui colle ses nibards pailletés sur la tronche… Non, ça lui plait pas. Pas du tout. C’est contrenature.
Mais il ne proteste pas. Parce qu’i ne veut pas faire une scène. Il aimerait se lever, lui attraper le bras et la trainer dehors, mais il sait que Meghan ne se laissera pas faire aussi facilement… Et alors Max s’énervera et ça finira mal. Pour lui.
Il serre les dents et cherche son verre du regard. Sauf qu’il est vide depuis longtemps…
« Ça va Kurt ? Tu veux un petit remontant offert par ta serveuse préférée pour supporter la soirée ? »
Il lui jette un regard qui en dit long. Ouais, il veut un remontant et NON, PUTAIN DE TA RACE ça ne va pas ! Rien ne va ! Tout est nul et fait chier ! Mais Judith ne s’attarde pas sur son humeur massacrante et lui annonce qu’elle doit retourner bosser mais lui réserve sa prochaine pause pour une clope. Il tique mais hoche la tête. Il tique deux fois plus fort quand elle lui propose de passer au bar s’il se sent mal.
« Va chié Jude, j’vais pas être malade » s’agace-t-il, bougon, avant qu’elle s’éloigne. Kurt soupire et cherche sa sœur des yeux. Mais avant qu’il l’ait repérée, il voit passer une des serveuses à qui il adresse un signe pour qu’elle vienne à sa rencontre. Il lui passe commande d’un nouveau whisky, puis change d’avis et lui demande carrément une bouteille.
« Max est OK, il a juste dit pas une neuve » ment le grand brun qui est agacé contre son patron pour avoir accepté de conduire sa sœur sur le chemin de la débauche !
Elle lui ramène un fond de bouteille dans les minutes qui suivent et Kurt s’installe confortablement sur la banquette pour se la siffler en maudissant le monde entier et plus particulièrement Maximilian et sa débauchée de frangine…

***

La frangine en question s’éloigne en vitesse du membre des Kings of Speed. Elle a les joues en feu et se demande ce qui lui a pris d’ouvrir sa grande bouche ! Elle n’aurait jamais dû faire ça. Qu’est-ce qui lui a pris, sérieusement ? Meghan ne peut même pas mettre ça sur le compte de l’alcool parce qu’elle n’en a pas bu tant que ça… A cause de l’ambiance ? C’est déjà plus plausible.
Mais la vérité est encore plus simple : ça fait trop longtemps qu’elle a tout ça sur le cœur et il fallait bien que ça sorte un jour. Elle ne sait même pas pourquoi elle en pince pour ce bouseux qui ne la mérite sûrement pas ! Bon, d’accord, ce n’est peut-être pas un bouseux, elle y va un peu fort… N’empêche qu’elle n’arrive pas à savoir comment elle s’est retrouvée dans cette position totalement gênante. C’est Kurtis qui fait ce genre de choses d’habitude, qui se ridiculise de la sorte, qui se vautre lamentablement et lui permet à elle d’être la sœur de l’année en l’aidant à remonter la pente. Elle, elle n’a pas tellement l’habitude d’être confrontée à l’échec… Et elle n’a pas l’habitude qu’on lui dise non ou qu’on repousse ses avances. Plus depuis que son corps et son visage apparaissent sur du papier glacé et pas qu’en petit format. Elle a été l’égérie de deux marques montantes et ça aurait dû compter ! Ca aurait dû lui garantir l’accès au lit de ce crétin de motard… Mais non.
Elle fulmine. Elle se sent surtout très stupide.
« Un verre. Voilà de quoi j’ai besoin » décide-t-elle. Mais pas en compagnie de son frère. Il devinera que quelque chose s’est passé à la seconde où leurs regards se croiseront. Non, elle va aller directement au bar du bar et quitter la zone VIP. Qui n’est pas si bien que ça, elle a connu mieux franchement ! Dit l’idiote qui s’est faite recaler pour passer ses nerfs…
Elle soupire et se fraye un passage jusqu’au bar. Judith est là et elle l’évite soigneusement. Elle aussi devinerait sans doute quelque chose… Elle atteint enfin le comptoir, bousculant un grand brun qui…porte le même cuir que Kurtis et Maximilian. Elle hésite une fraction de seconde avant de tendre sa main manucurée vers lui.
« Hey » lui sourit-elle, de ce sourire charmeur qui lui vaut habituellement l’attention des hommes. « J’ai pas encore le plaisir de vous connaître. Je suis la sœur de Kurtis, Meghan… Enchantée. »    




Code made by Wanderlust

_________________


let's start a riot



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 382
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Mar 15 Mai - 18:19




New year's eve



Saison III- Event 2  


Ok bon ba ça c'est fait hein. Je jette un coup d'oeil à ma montre qui affiche maintenant onze heures et demie, ça va bientôt être une explosion de confettis en tout genre et de grandes embrassades, sans compter les milliards de paillettes sur le cul de mes danseuses et j'avoue j'ai pas trop envie d'être dans la foule à ce moment-là, on sait jamais je voudrais pas que la twinster se décide à venir coller sa langue dans ma bouche devant son frangin juste pour prouver un point où un truc comme ça, c'est bien son genre. En parlant de Kurtis je dirige mon regard vers la zone VIP et le vois désormais assis tout seul à la table, merde sa soeur est pas partie le rejoindre ? Je balaye du regard la salle et aperçoit Judith qui dès qu'elle n'est pas en train de sourire à un client, prend son air ronchon de princesse déchue. Ca me fait sourire et je reprends mon chemin, passe pas loin du bar et croise Camila qui m'alpague à la volée. « Hey Max tu tombes bien ! Je crois qu'on a pas assez de champagne. J'écarquille mes yeux et fronce les sourcils, c'est une blague ? - Comment ça ? On a commandé dix putains de caisses y a quinze jours et c'est pas franchement l'alcool qui tourne le plus ici. Une expression pénible s'affiche sur son visage et elle hausse une épaule - Je sais pas honnêtement c'est l'un des intérimaires que t'a embauché pour ce soir qui m'a dit ça, j'aurai bien été vérifié, mais je dois faire un point avec les filles pour le show de minuit.  Je secoue la tête. - Vas-y je m'en occupe t'inquiète. De toute façon c'est pas son job, enfin c'est pas comme si sa liste de tâches était pas interchangeable, mais bon elle a un planning chargé ce soir je le sais. Je fais demi-tour et me dirige vers la réserve alors que mon assistante disparaît dans les coulisses, après une analyse approfondie du contenu des étagères, j'en viens à trouver les dites caisses dans un coin où on range habituellement les alcools de type whisky, bourbon et scotch...putain de branleurs qui savent pas ouvrir les yeux.

Je ressorts de la pièce et vient me planter sur le côté du bar ou le barman habituel vient à ma rencontre presque immédiatement. - Jte sert un verre Max ? Je réponds à la négative d'un signe de tête. - T'as combien de bouteilles de champagne en stock là ? Je veux des plateaux qui tournent à minuit et c'est une coupe par personne, ensuite on charge ! - Ouai pas de soucis y a trois des serveuses qui sont censées commencer à remplir les coupes d'ici cinq minutes ! Et attend... il part jeter un oeil de l'autre côté du bar. - On a quatre caisses, je pense qu'il en faudrait au moins une de plus pour ici, je crois que du côté VIP ils ont aussi fait leur stock. Il continue de servir en me parlant et je lui indique que je m'en occupe. - JUDITH ! ouai elle passe à côté, je cris pas son nom en espérant qu'elle m'entende de l'autre bout de la salle. Elle se retourne vers moi et pose son plateau contre sa hanche. Va récupérer une caisse de champagne dans la réserve st'plait. Maintenant ! J'enchaîne avant qu'elle ai le temps de me dire qu'elle a des bras de chatons ou des talons de quinze centimètres. Elle finit par s'exécuter non sans brailler. Je la laisse partir chercher ce que je lui ai demandé et aperçoit Meghan au bar avec Thomas et ca me fait littéralement marré, j'espère que Kurtis a pas vu à qui elle est en train de parler. Enfin c'est pas moi qui vais m'en mêler, no way José ! Non j'ai mieux à faire, du coup je me tire et me rend à mon tour dans la réserve ou Williams est en train de chercher les caisses mal rangées. Je m'approche d'elle sans rien dire et vient placer mes mains autour de sa taille pour la ramener contre moi. Et toi du coup tu fais quoi après la fermeture ? Je glisse mes lèvres dans son cou alors que mes mains descendent le long de ses hanches. Parce que j'ai deux-trois idées là de suite. Je souffle ça à son oreille. Avant de la faire tourner et l'oblige à me faire face. Sourire aux lèvres je la fais reculer contre l'un des meubles de métal avant de coller mes lèvres contre les siennes pour lui voler son souffle. Lorsque je romps le contact un sourire malin vient s'afficher sur mon visage. T'inquiète pas ca inclus pas Meghan tu peux arrêter de bouder. »


(c) black pumpkin

_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : ava+gifs me
messages : 547
quartier : downtown ; en coloc avec le fabuleux mais chelou Matthew Goodwin

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Sam 19 Mai - 19:22




event II

happy new year

Paie ta bonne humeur toi, l’autre ronchon vient de me renvoyer chier. Il mérite une bonne paire de claque mais comme j’ai d’autres choses à foutre que de m’occuper de sa petite mauvaise humeur, bah je vais juste faire mon boulot ça ira bien. Il me soule, sa sœur me soule, le monde me soule, j’aime pas les fêtes, j’ai envie de rentrer chez moi. Voilà, ils ont réussi à me flinguer l’humeur alors que j’étais franchement dans un bon mood, dynamique, tranquille, reposée. Pff. Du coup, je préfère m’éloigner, laisser Meghan faire du gringue à Maximilian tranquillou pépouze et grogner dans ma tête parce que je sais pas si je devrais être jalouse ou pas, enfin si, je peux, en tout cas je le suis un peu, mais justement ça m’énerve. Je sais pas trop. En fait le truc c’est que ok, la trentaine approche mais j’ai jamais eu ce type de relation un peu particulière, où tu t’sens bien, tu fais juste ce qui te passe par la tête, tu passes du bon temps. J’ai envie de garder ça pour moi, et ça, ça incluse tout le package Maximilian parce que c’est lui qui provoque tout le truc. Je pousse un énième soupir avant d’être alpaguée par un client qui m’attrape par le poignet ; il est complètement fait. Je lui souris, lui parle tranquillement, écoute sa requête, défais sa main de mon poignet et me remet en route pour lui apporter sa commande.

Je récupère des verres, en ramène d’autre, ça enquille et à une cadence plus rythmée et plus rapide que d’habitude, mais bon ça m’étonne pas trop après tout, c’est le nouvel an les gens se lâchent. Les gonz doivent se faire un max de pourboires, en tout cas moi ça va, les billets dans mon soutif se portent bien. Je viens déposer une multitude de verres à cocktails sales, le barman me fait un signe de la main pour venir remplir des verres on s’approche de minuit, donc va falloir balancer le champagne quoi.

« JUDITH ! Je tourne la tête, c’est Max qui m’interpelle alors je m’approche après avoir déposé la salve de verres sales et cale le plateau contre ma hanche, comme d’habitude.
— Ouais ?
— Va récupérer une caisse de champagne dans la réserve st'plait. Maintenant !
— Quoi ? Mais ! Il commence déjà à s’éloigner et je hausse le ton. C’est trop lourd pour moi Madmax on a pas tous tes muscles ! Mais il s’en fout. Il m’a prise pour She-Hulk ou quoi, je sais que je fais du sport avec lui et tout maintenant, même doublement pour la petite blague potache, mais j’ai encore une force de moineau dans les bras quoi, c’est pas ouf. Je lève les yeux au ciel, pousse un soupir et dépose le plateau sur le bar en grognant. Duhhhhhh mais comment il veut que je me trimballe sur une caisse de bouteilles alors que j’ai deux ficellos à la place des bras et des quinze centimètres aux pieds. Mais bon, je joue parfois la gonz bête et disciplinée, et j’y vais, me mets à chercher le saint-graal à l’arrière, mais c’est le bordel ! Et ça m’énerve quand c’est le bordel ! Alors je pousse du pied certaines caisses pour les remettre un peu en ordre. Je sais pas qui est passé par là mais bordel, faut vraiment faire mieux que ça.

« Et toi du coup tu fais quoi après la fermeture ? » Je sursaute, laisse échapper un petit souffle surpris alors que les mains de Maximilian se cale sur ma taille évidemment nue pour me ramener à lui. Ahh, bah voilà, nettement mieux ! Je préfère ça ! La surprise laisse place à un large sourire et une petite série de frissons qui glissent le long de mon dos alors que ses mains glissent jusque mes hanches et qu’il embrasse la peau de mon cou. Ça va, il a plutôt de la chance, j’ai pas énormément de tissu sur la peau. Parce que j'ai deux-trois idées là de suite. Je laisse échapper un petit rire alors que je suis le mouvement qu’il me donne, à savoir me retourne pour lui faire face. Je n’ai absolument pas le temps de répliquer quoi que ce soit, qu’il me fait taire en posant ses lèvres sur les miennes, m’appuie contre l’une des étagères qui meublent la réserve et je me laisse absolument faire, pas de résistance, c’est plus qu’excitant et ça a le don de raviver la petite flamme jamais vraiment éteinte, du jeu entre nous. T'inquiète pas ca inclus pas Meghan tu peux arrêter de bouder. Je lève les yeux au ciel évidemment mais mon sourire contraste avec le ton. Hm… ouais il se pourrait même que je minaude un peu.
— Je boude pas. Mes mains glissent sur ses bras, remontent sur ses épaules et je viens entourer son cou, fais glisser mes ongles sur le peu de peau découverte de sa nuque. Ok, juste un peu. Mais ! Elle m’ignore complètement, me marche à moitié dessus pour te faire du gringue de manière absooooolument pas subtile… Je m’interromps dans ma phrase, ça suffit pour l’instant, me contente de pousser un petit soupir. J’espère que les « deux-trois idées » qui tournent dans ton cerveau ne concernent que toi, moi, et pleiiin de trucs funs parce que je suis pas fatiguée ce soir, j’ai de l’énergie à revendre, Monsieur Warham. Mon sourire se modifie, un peu plus taquin, je hausse les sourcils brièvement comme pour le provoquer. Mes mains glissent sur le tissu qui recouvrent ses épaules, je viens attraper le col de son haut et le capture dans un baiser plus intense, loin d‘être chaste. Lorsque je lui rends la liberté de respirer, je garde mes mains sur son torse après avoir lissé le tissu que j’ai attrapé et les dépose à plat contre lui, l’observe à la mince lumière de l’endroit. J’apprécie que la distance se soit encore minimisée entre lui et moi, ça me donne envie de voir le temps filer pour terminer cette soirée. Après si tu préfères Meg, faut le dire tout de suite mais bon, quelque chose me dit que ce serait dommage pour toi. » Je lui adresse un sourire qui reflète parfaitement le contenu de mes pensées sur le sujet et lui adresse un regard tout à fait innocent. Voilà, c’est ce type de jeu dangereux que j’aime, quand je sais que d’un moment à l’autre n’importe qui peut passer la porte mais continuer quand même de jouer avec le feu.


© TITANIA

_________________


i guess that no one ever really made me feel that much higher
boy, it's you I desire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar



crédits : Avatar and gifs @me
messages : 382
quartier : Dans une maison du West Side qu'il a retapé

MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   Mer 6 Juin - 5:36




New year's eve



Saison III- Event 2  


Elle boude pas là maintenant forcément, ça me semble un peu compliqué alors que j'ai mes mains sur elle, mais j'ai bien remarqué son petit air pincé un peu plus tôt, je suis pas le type le plus compatissant du monde, mais je suis pas aveugle pour autant et puis bon ce serait bien dommage de pas mater un cul pareil puis le reste tant qu'à faire. J'hoche la tête avec une expression facilement traduisible par quelque chose comme oui bien sûr c'est ça Susan ! mais je suis vite distrait et mon regard dérive vers les mains de Judith qui remontent le long de mes bras  « Ok, juste un peu. Mais ! Elle m’ignore complètement, me marche à moitié dessus pour te faire du gringue de manière absooooolument pas subtile… Un sourire vient se placer au coin de mes lèvres, je suis pas un fana de la jalousie, mais si c'est bien dosé et que ça vient qu'agrémenter le jeu d'un peu de fun alors dans ce cas je sais l'apprécier à sa juste valeur, comme là tout de suite. – C’est pas de sa faute la pauvre si je suis irrésistible, t’en sait quelque chose non ? Je me met à ricaner, c’est pas une blague pauvre fille…même les plus réticentes finissent par craquer, j’y peux rien.  - J’espère que les « deux-trois idées » qui tournent dans ton cerveau ne concernent que toi, moi, et pleiiin de trucs funs parce que je suis pas fatiguée ce soir, j’ai de l’énergie à revendre, Monsieur Warham. Monsieur…c’est formel ca me plaît bien je doit bien le dire. Je laisse échapper un tic de langue amusé, effectivement les idées que j'ai, n'implique personne d'autres, après si elle veut ramener une copine qui n'ait pas de lien de parenté avec un de mes frangins, qui suis-je pour refuser hein. J'ai de toute façon pas vraiment le temps de répondre quoi que ce soit qu'elle m'attrape par le col pour venir coller ses lèvres aux miennes. Ok je réfléchirais au reste après, pour l'instant je me contente de la laisser profiter du patron, qui n'est pas en reste de son côté. Je laisse mes mains descendre un peu plus le long de ses hanches et vient appuyer mon corps un peu plus contre le sien qui repose déjà contre les étagères pleines de bouteilles qui s'entrechoquent dans un léger cliquetis. Elle finit finalement par s’écarter et me rhabille presque, ça me fait sourire. - Après si tu préfères Meg, faut le dire tout de suite mais bon, quelque chose me dit que ce serait dommage pour toi. Oh voyez-vous ça hein, au-delà des mots, c'est l'expression qu'elle me lance qui me fait faire un cent quatre-vingts degrés, mes mains s'écartent de leur trajectoire et viennent termine leur course sur ses fesses pour la soulever. Ses jambes enroulées autour de moi, je m'écarte de l'étagère et vient la plaquer contre le mur, ce qui n'est pas un exercice facile étant donné que je dois éviter mille cartons. Ma bouche rencontre de nouveau la sienne alors que mon emprise sur son corps se fait bien plus pressante et intense. Les bruits de la salle parviennent sans mal jusque dans la réserve, entre la musique et le brouhaha, il serait facile de ne pas entendre qui que ce soit arrivé et c'est ce qui rend ce moment si excitant, même si de toute évidence je préférerais garder nos petites incartades aussi privées que possible. Lorsque je relâche ses lèvres, je reste suffisamment près pour sentir son souffle sur mon visage. – J’espère bien que t’as de l’énergie parce que Monsieur Warham à de grands projets pour toi…j’hausse les sourcils dans une cadence régulière. Avant de glisser mon visage dans son cou pour venir l’y embrasser la gardant fermement contre le mur, mes lèvres remontent ensuite de façon beaucoup plus lente le long de la ligne de sa mâchoire, puis sur ses lèvres…puis finalement je la laisse retrouver soudainement le sol. En attendant que tu me démontres à quel point ca aurait été dommage que je mette les voiles avec la twinster, va peut-être falloir allez servir deux ou trois verres princesse, tu voudrais quand même pas te faire gronder par le patron ? J’ai entendu dire qu’il était pas facile. » Et je lui adresse ma tronche de gros malin right in the face.
(c) black pumpkin

_________________



Blood ⊹ makes you related. Loyalty ⊹ makes you family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: SAISON II # EVENT 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAISON II # EVENT 2
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» SAISON I # EVENT 2
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» event coupe du monde la semaine prochaine
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side :: CRASHDOWN-
Sauter vers: