AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 SAISON I # INTRIGUE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

avatar
Profil
crédits : BereniceWCL (avatar & gifs) - Anaëlle (code signature)
Messages : 371
quartier : North Side / Maison de quartier
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Mar 24 Jan - 20:12

Intrigue N°2.


C'est difficile. Très difficile. Je ne suis pas chirurgien et cette foutue balle ne semble pas décidée à vouloir sortir de là. Et plus le temps passe, plus le blessé hurle de douleur. Je suis tellement concentré sur ce que je fais que je sursaute quand la porte s'ouvre soudain avec fracas. L'espace d'une seconde j'ai même peur qu'il s'agisse des tireurs mais non. Je vois une jeune femme mais je ne m'attarde pas sur elle : mon patient a besoin de moi. C'est là qu'un flic arrive. Non : trois. Je blémis. Merde... Merde ! Je jette un regard en biais au blessé et je le vois secouer la tête : il lutte pour rester conscient. Je vais devoir me dépêcher. Je vais surtout devoir réfléchir à la manière de le sortir lui, de cette merde... Je déglutis, souffle un bon coup et relève brièvement mon regard vers les officiers.

« Je suis secouriste. Cet homme a besoin d'être emmené. » je leur dis en désignant l'homme que Felicity a réussi à ranimer. « Si vous pouviez aussi emmener mes enfants et les mettre à l'abri s'il vous plaît. Ils en ont assez vu... » j'ajoute en leur désignant mes deux garçons toujours collés l'un contre l'autre, morts de trouille. Je ne veux plus qu'il reste à l'intérieur de cet endroit, je veux qu'ils soient mis en sécurité : là, tout de suite, maintenant. « Je dois terminer de m'occuper de lui. Je gère. » je dis finalement en reportant enfin mon regard sur le blessé, auquel je donne une légère tape sur la joue pour qu'il reste éveillé. Puis, je me penche vers lui. « Je ne vais pas avoir le temps de faire dans la dentelle, désolé... »

Sur quoi, la pince replonge à l'intérieur des chairs mais cette fois-ci de façon plus brutale mais aussi plus fort. Je serre les dents, use de toutes mes forces et tire un bon coup quand je suis sûre que la pince est bien placée. Lorsque la balle est enfin arrachée à l'environnement dans lequel elle n'était pas censée être (en rendant la douleur encore moins supportable), je la dépose sur une compresse : les policiers la voudront, à n'en pas douter. Je reprends des compresses, essuie le sang, désinfecte pour une énième fois puis, je fais craquer mes doigts qui viennent de se mettre un peu à trembler : ce n'est pas le moment.

« Le pire est passé... » je dis au blessé, là encore tout bas, avant d'enfoncer l'aiguille qui va me permettre de recoudre sa plaie. Bien sûr que ça lui fait mal mais certainement moins que la balle. Et puis, il est tellement faible... Commence alors une répétitions de gestes qui vont être rapides mais qui du coup laisseront une plus vilaine cicatrice que si on avait eu le temps, que si quelqu'un de mieux placé que moi s'en était occupé : l'aiguille passe dans la peau, nœud, l'aiguille passe dans la peau, nœud, et encore, et encore. Et, pendant que je fais ça, je m'adresse au blessé.

« Je ne sais pas comment faire... » Aiguille, peau, nœud. « Vous pourriez me frapper et prendre la fuite... » Aiguille, peau, nœud. « Ou alors on rejoint les secours et vous profitez de la foule qu'il risque d'y avoir pour disparaître. Je pense qu'au milieu de tout ce monde c'est facile de perdre quelqu'un de vue... » Aiguille, peau, nœud. Dernier nœud. Compresse. Pansement. « Je m'appelle Tito Hernandez. Vous me trouverez dans l'annuaire. Quoi qu'il se passe à partir de maintenant, quoi que vous décidiez, je veux vous revoir dans les jours à venir pour surveiller tout ça parce que ça pourrait devenir vraiment moche, d'accord ? »

Je ne vois pas ce que je peux faire de plus.



(c) sweet.lips


Couleurs des p'tits monstres:
 

_________________

V.E.R.D.A.D

Mas vale una verdad que duela, que una mentira que ilusione.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Profil
Messages : 739
quartier : Downtown - En colocation avec le sociopathe Matthew Goodwin
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur





MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Ven 27 Jan - 23:35

SAISON I # INTRIGUE 2


La chute entraîne inévitablement un hurlement bien plus profond, bien plus long, infiniment plaintif. Le cœur de la jeune femme se sert sous la complainte masculine, les yeux se crispent, les mains suivent le même mouvement sous l'impulsion de l'inquiétude guidée par le cœur. Les ongles éreintent les paumes sales encore rougeoyantes d'un sang désormais séché. Une pince farfouillant la chair, triturant et écartant une peau tannée se gorgeant de sang, ruisselant en cascade sur les bosses des muscles tirés et noués. Les lèvres féminines mordent la joue, le corps se fige dans une contemplation craintive, dans l'alerte presque instinctive d'apercevoir un semblant de naufrage dissimulé derrière les paupières de l'homme crispées par la douleur. Jade a peur, Jade n'ose pas bouger d'avantage au risque de provoquer un cri encore plus perçant que le précédent lors de sa chute maladroite. Et puis enfin la balle sort, dans un bruit presque brutal au milieu des grognements animal du blessé qu'elle ne lâche pas de son regard perçant, larmoyant ; et ce même lorsque trois homme pénètrent dans les lieux. Trois policiers qui contemplent la scène de suture sans aucune expression, dans un professionnalisme glaçant qui ne laisse que peu de place à la chaleur humaine rassurante mais qui d'un certain côté assure la prise en main de cet attentat. « Dieu soit loué ! Aidez moi s'il vous plaît aidez moi j'ai trouvé une petite fille, son père a été emmené par les secours elle est là haut en sécurité il faut retrouver sa famille ! S'il vous plaît ! » Ça a vite fait le tour là haut. Ça s'est calculé plus rapidement en sentant la flicaille se rapprocher d'Elijah et se diviser vers la blonde non loin d'elle. Les larmes ont laissé place à des bras écartés sur les deux policiers restants, les accaparant immédiatement pour laisser une maigre porte de sortie à Elijah. Il en est capable encore, il peut en avoir la force maintenant que le plus dur est passé. « Elle est là haut ! » Elle les guide, les encourage à passer devant elle avant de sortir la clé de son motel et de la jeter furtivement sur le corps immobile d'Elijah non sans oublier de se tourner vers le moustachu en murmurant très rapidement « Merci pour lui. » Et puis elle monte dans l'appartement, s'étonnant de son idée de génie, se surprenant elle même par sa propre intelligence. Elle se congratule intérieurement mais en tait les mots et se focalise encore sur son rôle à jouer. « Elle est là, elle est si petite il faut vraiment que vous trouviez les personnes qui peuvent s'en occuper. Ce sont ses grands parents d'après c'que j'ai compris Winston Linch...vous pouvez pas trouver le numéro dans votre base de données vite fait en appelant ? Je peux la garder avec moi le temps qu'ils viennent vous leur donnez l'adresse du bar... » L'un des deux lui explique que le quartier ne va pas tarder à être bouclé pour relever les éléments de l'enquête, compter les décès, les dégâts et tout ce qu'une telle situation impose. Jade acquiesce méthodiquement tout en se laissant se perdre dans son propre esprit afin de se rattraper à quelque chose, afin de trouver un tapis à vite mettre en dessous de ce léger refus « Je suis Jessie Keller...propriétaire de cet appartement donc j'suppose que je peux être comprise dans les habitants et rester ici nan ? Aller soyez sympa lancez juste une petite recherche avec votre gros engin et la petite sera avec sa famille sans encombrer votre commissariat avec les autres enfants perdus dans cette hécatombe ! » Elle les regarde pleine de jugement, de sorte à ce qu'ils se prennes les pattes dans le mur du bon sens. Et ça marche. Le flic sort sa radio et donne le nom du grand-père d'Andrew. En quelques minutes les voilà prévenu et en route ici. Elijah est sûrement déjà hors du danger des hôpitaux et de leurs contrôles d'identités, Éléonore sera enfin avec des personnes capables de s'occuper d'elle convenablement et Jade, elle, va peut être enfin commencer à réaliser l'horreur qui vient de se passer.
Made by Neon Demon

_________________



You have eyes that lead me on; and a body that shows me Death. Your lips look like they were made for something else but They just suck my breath. I want your pain yo taste why you're ashamed. You're so sudden. Fuck me until we know it's unsafe. And we'll paint over the evidence. I want you wanting me. I want what I see in your eyes so give me something to be scared of.
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
Profil
crédits : BereniceWCL
Messages : 430
Secrets

Feuille de personnage
Répertoire rapide:
État physique:
Secrets inavouables:
Contact

Voir le profil de l'utilisateur


http://chicago911.forumactif.org


MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2 Sam 28 Jan - 19:12




SAISON I # INTRIGUE 2

le bilan de l'intrigue


Le Penitent n'a pas été le théâtre d'un massacre. Seul le propriétaire des lieux a été touché et a disparu avant d'être conduit à l'hôpital, grâce à l'aide combinée de Tito et Jade Lincoln.

Résultat :
# Le Penitent restera fermé le temps de l'enquête, pour une durée d'une semaine environ. Cependant, son gérant ne reparaitra pas avant plus longtemps que ça et devra se trouver un nouveau logement (du moins de manière provisoire).
# Elijah a eu de la chance dans son malheur. Il a pris une balle dans l'épaule, a été charcuté par Tito mais il n'est pas mort et il n'est pas tombé entre les mains des autorités grâce à l'intervention de Jade. Hors de question pour lui de se réinstaller au-dessus de son bar pour le moment. Il va s'en tenir éloigner et être peu à peu rongé par la paranoïa, voyant des flics à chaque coin de rue... Sa blessure guérie, son bon sens retrouvé, ce sont les tireurs que l'ancien mercenaire va vouloir retrouver, pour assouvir sa vengeance...
# après avoir aidé Elijah à filer à l'anglaise, Tito reprend ses garçons en charge et quitte les lieux en taxi. S'il a d'abord l'intention de rejoindre l'hôpital, l'état émotionnel de ses fils le contraint à rentrer finalement chez lui, d'où il essaiera de prendre des nouvelles de tous ses proches, collègues et amis
# Felicity a été la première à couvrir la fusillade et se verra attribuée une médaille pour sa bravoure par son éditeur...
# de son côté, Lloyd termine sa soirée à l'hôpital, occupé à aider au mieux le personnel soignant. Du moins jusqu'à ce que son cerveau surmené lui fasse défaut. Victime d'un malaise, il perd le fil de sa soirée et n'en gardera que quelques vagues bribes contrairement aux amis qui l'ont accompagnés durant la soirée

■ le staff de C911
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Profil
Secrets
Contact







MessageSujet: Re: SAISON I # INTRIGUE 2

Revenir en haut Aller en bas
 

SAISON I # INTRIGUE 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» Résumé de l'intrigue
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Windy City 911 :: THE WINDY CITY :: West Side :: THE PENITENT-